Jump to content
Warhammer Forum

Red Qafe

Membres
  • Content Count

    159
  • Joined

  • Last visited

About Red Qafe

  • Birthday 04/03/1989

Profile Information

  • Location
    Plein sud

Previous Fields

  • Jeux
    W40k (Garde Impériale) Necromunda (Orlock)

Recent Profile Visitors

729 profile views
  1. Les pistolets à aiguilles ils font des piqures !!! Bon je comprends pas sur quoi est partie la conversation.
  2. Intéressant... Mais je mentionnerais trois choses : Le TGCM du temps qui se déroule de façon différente, je crois qu'il n'y a plus que ça un peu partout dans la galaxie. C'était déjà un peu ce qui maintenait les Chaos Marines en vie plus de 10.000 ans Sans compter les diverses mentions de vaisseaux qui atteignent leur destination avant leur départ, ou dont la semaine de voyage in-warp a duré 10 ans hors warp. On nous répète sans arrêt la difficulté à traverser la Cicatrice alors Guilli se pointe (sans compter les Custodes + Sœurs du Silence pour donner les capacités de créer des Primaris un peu partout) comme ça avec sa croisade de l'autre côté comme si de rien n'était et dit à Dante "je te laisse te démerder pour sauver la moitié de la galaxie qui n'a pas accès à l'Astronomican" (au fait, ça se passe avant ou après Vigilus ? et avant ou après la Guerre de la Peste ? et…) (Avant, tous les personnages faisaient 50 campagnes en M40.999, maintenant ils font tout en même temps depuis l'ouverture de la Cicatrice) Concernant les Tyrannides… Vouloir se venger uniquement des Blood Angels, c'est pas un peu viser bas ? Je veux dire, les BA sont pas les premiers ni les seuls SM rencontrés, et sûrement pas les seuls à avoir combattu les tytys… Pourquoi il veut pas se venger aussi des schtroumpfs qui ont pété la première flotte ruche ?
  3. hénuel => de ce que tu dis, tu parles de la Voie de l'Eldar Noir , pas de la Voie de l'Eldar.
  4. Des renégats ? Tiens, qui pourrait expliquer comment vivent les Enclaves Farsight ?
  5. J'ai (ENFIN) reçu le premier numéro... Que j'ai en double via le commerce. Vais pouvoir faire quelques essais de schémas. Ou alors attendre le numéro 2 et mélanger une poignée d'éléments.
  6. Pour les histoires d'Abnett : je crois que dans le deuxième roman (Les Fantômes) il y a une histoire dans laquelle les Fantômes tuent des World Eaters qui attaquent une colonne de chars impériaux. Là je sais plus comment ils s'y prennent, mais à moins de les tuer au lance-roquettes... (au fait, les lance flammes, ça sert à rien contre un SM ?) Pour se planquer dans un bunker souterrain minuscule… Je pense que même si les SM sont des géants ils trouveront un moyen d'entrer. Ou de défoncer le tout. Ou de percer les murs et le plafond. Je pense qu'une lance orbitale peut démonter n'importe quoi...
  7. Alors... J'ai appelé ce matin, où on m'a dit qu'il y a eu plein de commandes et qu'ils doivent rééditer le premier numéro pour satisfaire les commandes. OK. (Commande = abonnement) Du coup, la personne que j'ai eu au téléphone me disait qu'elle pense que le premier numéro sera reçu en novembre, les 2 et 3 en décembre, et à partir de janvier la suite, par groupes de quatre numéros. porkepik19 => Généralement, les commandes arrivent en quelques jours à domicile, une à deux semaines en magasin Warhammer. Par contre, pour les autres magasins affiliés, aucune idée. Par contre, le distributeur c'est souvent UPS. Ils peuvent avoir des soucis, chez moi le magasin dit qu'il attend le livreur depuis hier...
  8. C'est vrai. D'une certaine façon, les descriptions de Wraight sont plus généralistes, il parle de choses qu'on pourrait relier au fonctionnement de l'Imperium dans son ensemble. Là où Abnett, encore, essayait de décrire les mondes dans leur diversité et leur… façon d'être unique à chacun. De toutes façons, Terra est un monde-ruche comme il y en a tant dans la galaxie, à part le siège des institutions impériales, la planète n'a rien de spécial par rapport à la plupart des autres mondes ruches décrits de partout.
  9. Oui Argent parle de Spinoza et son Crozius je crois. Cela dit, et c'est clairement indiqué dans le récit, c'est pas une capacité qu'on utilise à la légère. Faut vraiment qu'il y ait un problème majeur, pas seulement pour Spinoza ou ses amis, mais vraiment pour l'Imperium entier pour qu'elle ose utiliser ça. Là c'est vraiment justifié. Elle va pas les appeler pour déloger un gangster d'un appartement. Pour ce qui est de la volonté du complot, au final, c'est d'améliorer la situation de l'Empereur (le Trône d'Or est irréparable depuis la V4 je crois) ça aurait été un truc vraiment dingue s'ils avaient fait le contraire et cherché à relier ça avec les Sensei/Illuminatis/Star Child mais je crois qu'ils essaient d'oublier cette histoire... Par rapport aux bouquins d'Abnett ? Je préfère les bouquins d'Abnett, qui décrit très largement la vie civile, là où les Vaults of Terra se limitent à la partie Inquisiteurs. (je me souviens de la claque qu'était le deuxième Ravenor, que j'avais lu d'une traite. La fin du bouquin, la capitale entière ravagée par le rituel, la bataille épique, et les révélations ! ) Abnett parle des civils, de façons de vivre d'un tas de mondes, de musiques locales, de plein de détails qui rendent ses mondes et personnages vivants. Wraight est moins descriptif à ce niveau. Il essaie, mais n'arrive pas à faire aussi bien. Cela dit, encore une fois, Wraight décrit des lieux extrêmement importants de l'Imperium, dont les QG de trois organisations/Hauts Seigneurs, dont l'Astronomican, c'est pas rien quand même. Et la troisième série liée à l'Inquisition, les histoires de l'Inquisiteur Covenant, arrivent à bien décrire des lieux et situations très sympa. Un peu moins les civils (je crois que les histoires s'y prêtent un peu moins quand même). Et d'une certaine façon, je crois qu'Abnett parvient à retranscrire la même diversité folle de l'univers que les Blanchitsu, là où les deux autres semblent se cantonner beaucoup plus à "ce qui est écrit dans le manuel". Ou alors c'est tout simplement parce que mes premières lectures 40k étaient des bouquins d'Abnett...
  10. Oui, le premier Archives Interdites se déroule avant Gardiens du Trône. Donc je dirais AI1 AI2 et GT
  11. Allez, nouveau sujet pour une énième série de romans en cours. Cette fois ci, Chris Wraight nous invite à découvrir l'Inquisiteur de l'Ordo Hereticus Erasmus Crowl et sa nouvelle Interrogatrice Luce Spinoza alors qu'ils enquêtent sur ce qui va s'avérer être un complot remontant très haut parmi les dignitaires de Terra. Car oui, l'histoire, l'action se déroule exclusivement sur Terra. J'ai déjà oublié l'essentiel du premier volume (et même son titre français) En anglais, la série s'appelle Vaults of Terra (rien d'Interdit dans le nom) et le premier livre s'appelle The Carrion Trône… C'était pas Monde-Trône ? Bref, Crowl dispose d'un grand manoir/citadelle, avec tout ce qu'il faut en personnel (une savante qui ne sort plus de sa bibliothèque, un chirurgeon-philosophe, des serviteurs et des Troupes de Choc, ainsi que de nombreuses défenses et véhicules, et puis un Servo-Crâne nommé Gorgias qui parle en latin/italien de temps en temps) Dans la première histoire donc, ils se retrouvent confrontés à des ennemis disposant de ressources considérables, apparemment ayant fait disparaitre d'autres Inquisiteurs, et tout le monde recherche la seule survivante de l'équipe d'un des Inquisiteurs disparus, Niir Khazad, une épéiste-assassin. Il s'avère peu à peu que leurs adversaires sont également issus des rangs de l'Inquisition. En effet, une Inquisitrice s'est associée à un complot, dont l'un des buts avérés est de lâcher un Haemonculi (Dark Eldar) dans les sous-sols du Palais !!! En réalité, le complot a passé un accord avec l'Haemonculi : ce dernier doit essayer de voir s'il peut réparer des composants du Trône d'Or (vous savez, quand on nous disait que le Mechanicus avait trouvé des trucs qu'ils ne savaient pas réparer ?) le truc étant que les Dark Eldars ne pourraient pas survivre à l'extinction de l'humanité, ressource nombreuse et énergétique pour eux, et cette extinction arriverait si l'Empereur venait à mourir... Bref, à terme, plusieurs Custodes dont Navradaran interviennent pour massacrer l'Haemonculi et l'Inquisitrice renégate, et capturer leurs hommes de main, dans les sous sols du Palais, lors d'un combat impliquant Crowl, Spinoza, Khazad et d'autres hommes de Crowl. Dans le deuxième roman, qui se déroule très peu de temps après (Khazad se réveille pour la première fois dans le QG de Crowl), ils poursuivent leur enquête. Crowl pense que plusieurs Hauts Seigneurs font partie du complot !!! Le chef des Capitaines Chartistes, qui devait convoyer l'Haemonculi jusqu'à Terra, le Fabricator Général, car la créature a finalement été livrée dans son territoire, et un troisième que Crowl veut identifier. Et pour cela, deux pistes vont être suivies. Crowl va aller directement chez les Chartistes, tandis que Spinoza va chercher des manifestes de vaisseaux au QG de l'Arbites. Pendant ce temps, Revus, le chef des Troupes de Choc de Crowl, retrouve le cadavre d'une indic d'un des inquisiteurs assassinés par le complot, ainsi que le corps de son tueur (entretués) et les ramène à leur citadelle pour les faire autopsier... Crowl passe son temps à l'intérieur d'un bâtiment qui gère l'ensemble des vaisseaux de transport/commerce de l'Imperium. Il constate d'ailleurs que leurs cartes stellaires commencent à faire apparaître une étrange marque rouge… Mais comme il est à l'intérieur, il ne peut savoir ce qui se passe dehors. Spinoza, elle, le voit. Le QG des Arbites est entouré d'une foule qui ne va pas tarder à virer à l'émeute. En plus de ça, quelque chose ne va pas, les nerfs s'échauffent de façon anormale, l'air semble plus lourd qu'à l'accoutumée... Et dans un des cadavres, Revus trouve ce qui s'avère être un mouchard… L'ennemi, quel qu'il soit, a désormais la position du QG de Crowl ! Crowl rencontre une sorte d'étrange mutant, qui fait partie des gérants de l'ensemble du système des Chartistes. La créature lui fait comprendre que le chef des Chartistes s'est retiré du complot, mais refuse de dire à Crowl qui est le dernier comploteur. Crowl finit par se battre avec le monstre et le tue. Spinoza fait également chou blanc. Non seulement ça, mais en plus l'un des codes dont elle disposait est vérolé et déclenche une alarme. Mais alors qu'elle commence à s'enfuir, elle se rend compte que ce n'est pas elle qui est visée, non. Dehors, l'émeute a éclaté, et les Arbites abattent vainement tous les meneurs qu'ils repèrent, espérant calmer les choses… Quant à Revus, il voit la citadelle se faire attaquer par des troupes nombreuses... Spinoza est la première à rentrer au QG. Elle se rend compte en route que les émeutes ont une portée planétaire. Quoi qu'il se passe, cela dépasse ce à quoi les autorités Terranes sont habituées... Elle rejoint donc Revus, qui est en train de retirer ses troupes dans un dernier bastion, où ils seront à l'abri pendant qu'ils déclencheront l'arme défensive finale du QG... Spinoza la déclenchera elle même. Le dernier bastion est correctement isolé, afin de résister à un gaz mortel qui est diffusé dans l'ensemble de la citadelle. Près d'un tiers des défenseurs, ainsi que la savante, périssent. Quand Crowl arrive enfin, il est très mécontent. Cependant, en utilisant un contact de l'inquisitrice renégate, il parvient à identifier le dernier comploteur. Le troisième Haut Seigneur faisant partie du complot n'est autre que le maître de la Montagne Creuse… plus connue sous le nom d'Astronomican ! Rien que ça. Crowl, Spinoza, Khazad et Revus embarquent donc avec une poignée d'hommes dans les seuls véhicules qui peuvent leur permettre d'atteindre l'Astronomican, alors que dans tout Terra, tout est en train de se déliter. Crowl semble ne pas s'en soucier, il ne s'intéresse qu'à finir sa mission. Spinoza, elle, pense que défendre le Palais comme l'a ordonné la Représentante de l'Inquisition est plus important que tout le reste. Mais quand ils arrivent à l'Astronomican, ils se rendent compte que quelque chose cloche ici aussi. Un massacre a eu lieu. Il y a du sang partout. Et des morceaux de cadavres. Et des psykers à la tête gonflée, aux yeux noirs, devenus fous et agressifs. Certains parviennent encore à utiliser leurs pouvoirs, et malgré leur entraînement, les Troupes de Choc n'ont pas beaucoup de résistance face à eux. Le groupe se retrouve dans une salle, où ils réactivent un terminal et essaient de comprendre ce qui se passe. Aucune alarme n'a été lancée par l'Astronomican, aucune demande d'aide extérieure, alors qu'en tant qu'institution d'ordre vital pour l'Imperium celle-ci aurait accouru. Non, il semble qu'il y ait un bastion ici aussi, et Crowl compte bien y trouver le maître des lieux. Crowl se dispute alors avec ses suivants : Spinoza et les autres veulent d'abord appeler de l'aide, la perte de l'Astronomican pouvant avoir des répercussions désastreuses sur tout l'Imperium. Crowl finit par partir avec Khazad, tandis que les autres vont chercher une tour de communication. Spinoza et les troupes de Choc vont devoir affronter plusieurs psykers fous avant d'atteindre leur destination. L'Interrogatrice décide d'utiliser sa meilleure carte. Son arme est un Crozius, donné par un Chapelain des Imperial Fists aux côtés desquels elle a combattu. Dans le Crozius se trouve un système, qui une fois relié au terminal de communications, ouvre une liaison directe avec les Space Marines. Spinoza leur demande de l'aide, sachant qu'ils ont sans doute autre chose à faire, mais... Alors que les psykers fous attaquent le groupe, une escouade d'Imperial Fists débarque et leur sauve la vie. Là où les Custodes des souterrains du Palais sont des danseurs individuels, les Space Marines sont plus unis, et beaucoup moins subtils, mais tout aussi efficaces. C'est avec leur aide que Spinoza va tenter de retrouver Crowl. Ce dernier a fini par atteindre le bastion, où se situe la chambre même qui créée le Fanal qui permet aux Navigators de l'Imperium de se repérer. En chemin, il a repéré les forces de défenses de l'Astronomican : ce sont les mêmes individus qui ont attaqué sa citadelle ! Malgré les défenses physiques qui fonctionnent encore, le problème est tout autre. Les psykers qui crééent le Fanal meurent trop vite. La pression psychique est trop importante. Quelque chose va finir par céder... Le maître de l'Astronomican tient Crowl en respect grâce à ses capacités. Il lui explique donc le but de l'Haemonculi. Et que ce n'est pas le seul allié Xenos du complot. Les autres viennent de recevoir les présents des comploteurs, leur gage de bonne volonté. Puis il essaie de tuer Crowl, au moment où l'Astronomican lâche. L'air explose, sous l'énergie psychique accumulée. Le Haut Seigneur tombe et disparaît. La fin explique que c'est bien la Grande Faille qui était en train de s'ouvrir qui a provoqué les remous remarqués tout au long de ce deuxième livre. L'histoire se conclue lorsque Crowl, très embarassé par les disputes qu'il a eu avec son personnel, va rendre visite à un de ses amis de l'Ordo Xenos, qu'il avait consulté au sujet de l'Haemonculi. Là aussi, les gardes de l'Astronomican ont fait un massacre. Par contre, l'ami de Crowl est parvenu à lui laisser un message, où il lui explique qu'il avait lui-même trouvé une autre piste. Une piste que Crowl va devoir suivre s'il veut en terminer avec cette histoire. Conclusion : L'intérêt de ces romans n'est pas lié à l'Inquisition (c'est moins intéressant que les livres de Dan Abnett à ce sujet, désolé) Mais plutôt au fait que ça se déroule sur Terra, au moment de l'ouverture de la Grande Faille, et que cela implique carrément des Hauts Seigneurs. Je commence à me demander si l'Envoyé Paternoval, si je me trompe pas qui représente les Navigateurs au Conseil, et qui a été exécuté par Guilliman en personne, ne fait pas partie du complot d'une façon ou d'une autre. Au moins ça créerait un lien correct dans tout ce bourbier.
  12. Salut Je viens de lire Les Archives Interdites 2 La Montagne Creuse, et il va falloit l'ajouter aux romans de cet ensemble (et sans doute son prédécesseur également, qui se déroule quelques heures plus tôt) En effet, il se produit en même temps que Gardiens du Trône La Légion de l'Empereur , c'est à dire lors de l'ouverture de la Faille, vu sur Terra. Plus important encore, le Custodes Navradaran apparait dans La Légion de l'Empereur, et dans le premier Archives Interdites, et il est mentionné plusieurs fois dans La Montagne Creuse. Et chose intéressante, il est fait mention (voire apparition) de plusieurs Hauts Seigneurs. L'un d'eux parle d'ailleurs d'un vote, qui a sans doute lieu dans La Légion de l'Empereur.
  13. Perso je n'ai lu que celui des White Scars mais j'ai trouvé un truc vraiment bizarre... Les Space Marines commencent en 10ème compagnie comme Scouts, puis passent à la 9ème qui leur apprend un truc, puis à la 8ème qui leur apprend un autre truc... A force un type fera les 10 compagnies l'une après l'autre pour finir vétéran de la 1ère ? ça prend combien de temps ? (bon ça va avec le "comment ils font pour garder des chapitres de 1000 / compagnies de 100 SM vu qu'ils en perdent à tour de bras )
  14. https://wh40k.lexicanum.com/wiki/List_of_Daemon_Princes Une liste de princes démons mentionnés ou apparus dans les différentes publications (romans, White Dwarf, Codex etc) Il y en a un certain nombre quand même. En soit, il faut quand même commettre beaucoup d'actes pour gagner faveurs et puissance avant de devenir un Prince Démon. Et ça nécessite bien quelques milliers d'années généralement Je mentionnerai de mémoire deux exemples : - Un Emperor's Children qui a passé des milliers d'années à commettre diverses atrocités pour son dieu. La dernière en question étant carrément de bouffer des pierres esprits d'Eldars. - Un … je sais plus dont on a la liste des méfaits dans le Codex SMC 4ème édition si je me trompe pas.
  15. Alors, les négociations : - Trazyn négocie avec Eidolon : ce dernier lui propose d'ajouter Fabius à ses collections en échange de la géno dime. - Fabius négocie avec Trazyn : il lui permet de capturer des Harlequins (qui n'ont jamais cessé de suivre Fabius) qui sont entrés dans la nécropole de Trazyn via un portail activé par la proximité avec le vaisseau plein de moelle spectrale de Fabius, en échange de quoi Fabius garde sa liberté. - Contre la géno dime, Fabius propose simplement l'un de ses clones, avec une copie de sa conscience. Et finalement, il propose plutôt le clone de l'autre et ceux qui s'agenouillent devant plutôt que son propre clone. Edit : le premier livre se déroule en 764.M34 d'après le Lexicanum.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.