Jump to content
Warhammer Forum

huguesB

Membres
  • Content Count

    116
  • Joined

  • Last visited

Previous Fields

  • Jeux
    Killteam / Warcry

Recent Profile Visitors

1,601 profile views
  1. Oui, c'est certainement à cause du "wokisme" et du politiquement correct, et pas des mecs d'extrêmes droite qui font de la provoc en se pointant à des tournois en portant des symboles néo-nazis ou en fabriquant une chiée de "mèmes" nauséabonds en récupérant l'imagerie de 40K. Le rapport cause/conséquence semble évident La conséquence, au delà de la communication, c'est un effort timide mais bien présent d'élargir les représentations. Dans Warcry (et AOS dans une moindre mesure) par exemple, on a pas mal de figurines représentant des femmes dans la plupart des factions. Ce n'était pas le cas avant ou dans des conditions très particulières (factions exclusivement féminines genres Sœurs de Sigmar à Mordheim, Sœurs de Batailles/du Silence à 40k, Esher à Necromunda.) Dans Warcry on trouve de la mixité dans chaque bandes. C'est discret, mais c'est bien là. En terme de variété, c'est quand même un plus. De la même manière, chez les Stormcast à AOS, et dans la plupart de bandes Warcry, on voit arriver des personnages à la peau noire dans les schémas de peinture officielle. C'était beaucoup plus rare avant. Là aussi, de la variété, et de la richesse, même en terme de peinture. Pour ce genre de chose, on dirait bien que l'effroyable bien-pensance et le terrible wokisme apportent des choses plus qu'ils n'en Cancel... Si ce qui compte in fine dans le fait de jouer dans un univers infâmes blindé de références au pires régimes de l'Humanité, il restera toujours Bolt Action.
  2. @Ser Eddard Je ne me suis pas senti agressé. Je voulais juste préciser que sur ce point là, on tombe d'accord. Désolé si je t'ai paru à cran. Live long and prosper Pour le lien entre l'empereur et la reine Victoria: ÉVIDEMMENT! Mates moi ce Bling Bling! Ca te rappelle pas un mec en armure doré du 30 000e millénaire? Si on est d'accord pour dire que l'imperium est un mix de pleins de références historiques de différents régimes autoritaires, totalitaires, et/ou Vas-t-en-guerre, et et de leurs aspect les plus déplaisants: URSS, 3e Reich, Rome Impériale, Impérialisme Américain, Empire colonial Britannique et j'en passe et des meilleurs, alors on pourrait peut être considérer que l'Empereur est un mix de tout ces dirigeant politique, non? Allez je suis peut être un peu tout seul dans mon délire, c'est pas grave @Miles Soyons sérieux deux minutes... C'est évidemment un coup des petits hommes verts... (Des Grots? WTF!?)
  3. @Ser Eddard Oué c'est fort de café. D'ailleurs si tu relis mes post, je ne le dis nul part. Je veux bien défendre des arguments que j'avance et qui seraient contredis, par contre je ne vais pas défendre des propos que je n'ai pas tenu. @Miles Oui oui, je parlais de l'Empereur comme grand leader qui guide les habitants de Krieg après leur guerre apocalyptique. Mais j'ai bien compris que cet argument ne te parlais pas. Perso je pense juste que quand tu colles l'image de l'Empereur qui est le leader divin de l'humanité à la garde des glaces de Valhalan, ça va être dur de ne pas penser à Staline et l'URSS de la Deuxième Guerre Mondiale. Et quand tu colles l'Empereur en leader divin de la DKOK, ça va être dur de ne pas penser à Hitler. Par contre, du coup faut que j'écrive un pavé pour décrire les horreurs de l'URSS Stalinienne pour pas qu'on me traite de dangereux négationniste tendance Bolchevik?
  4. @toubotouneuk C'est bien ce que j'avais compris, et je crois qu'on tombe d'accord @Miles Non, ça ne résoudrait pas le problème d'y accoler des visuels plus "neutres". A mon avis, le problème, encore une fois n'est pas la présence de symboles visuels issus des pires régimes de l'humanité. Pas plus qu'il soit question du fanatisme, des pratiques génocidaires, totalitaires, impérialistes et tutti quanti. Ce qui est problématique dans W40k, c'est que quelque part, l'Imperium est systématiquement justifiée dans ces pratiques et ses idéologies: Fanatisme religieux? En même temps la corruption du Chaos est un danger indéniable qui pèse sur l'imperium. Xénophobie? En même temps, les Orks, Tyrannides, Eldars Noirs et les Nécrons rêvent tous d'asservir/exterminer/bouffer l'humanité. Je ne parlerais pas pour les Tau dont je connais mal le fluff, mais les Eldars, il me semble qu'en terme de xénophobie, ils sont à peu près au même niveau que l'Imperium. A mon sens, c'est cette justification permanente de l'Imperium qui affadis la satire. C'est ça qui fait échos au névroses de l’extrême droite et des suprémacistes pour qui les étrangers, les personnes en situation de handicap, les personnes LGBT et tout ce qui est différent d'eux est un danger mortel pour leur "pureté" et leur modèle de société. Si GW insistait un peu plus sur la possibilité que l'Imperium ai fondamentalement tort dans son idéologie et son bellicisme au lieu de sans cesse les justifier, le point de vue serait plus clair, et moins compatible avec des idéologies haineuses bien réelles de fasciste bien réels. Pour le coup, Starship Trooper, dont tu prend l'exemple est plus clair. A la fin le cerveau parasite capturé à peur, il est utilisé comme objet d'étude et devient l'objet d'expériences dégueulasses et manifestement déplaisantes. Il est représenté comme un animal apeuré et pathétique, plus que comme une menace mortelle. Les humains, eux, repartent en guerre, toujours plus belliqueux pour aller exterminer les arachnides. Et pendant tout le film, ce militarisme borné est tournée en ridicule par les dégaines de soap opéra des personnages principaux, et le kitsh intersidéral des spots publicitaires de propagande. Dans 40k, les menaces ne sont jamais représentées comme faibles et anéanties, et l'Imperium est kitsh, ok, mais jamais vraiment tourné en ridicule. A part de manière marginale sur Warhammer Community Concernant les Praetoriens: Alors il y a évidemment de ça, et c'est à peu près certain que GW c'était inspiré des films Zulu Dawn et Zulu, et par conséquent des deux batailles dont s'inspirent ces films. Au passage, que ce soit la bataille d'Isandlwana, ou les Britanniques ont étés vaincus par les troupes du Royaume Zoulou, le cout humain est énorme aussi du cotés des armées Zoulou. Rorke's Drift, pour le coup, est une victoire Britannique, et là c'est un massacre (17 soldats Britanniques tués contre 351 soldats Zoulous.) Donc branlée magistrale... C'est surtout l'arrogance du colonialisme Britannique qui en a pris un coup. Et 6 mois après, la Guerre Anglo-Zoulou était pliée. Mais j'imagine bien que pour les Britanniques de l'époque c'était la surprise et l'incompréhension d'essuyer une défaite importante. Je pense aussi que le Fluff des Prétoriens est pas mal inspiré de la Bataille de Little Big Horn. Leur bataille mémorable c'est "Massacre à Big Toof River" ou un dernier carré résiste héroïquement face à une horde innombrable d'Orks menée par le Warlord Bullgard (Sitting Bull?) Elle est décrite comme une défaite se terminant sur un dernier carré, ou les Prétoriens construisent un cercle avec leurs tanks et résistent face à des hordes de Boy'z Orks et de buggy. On est clairement dans les attaques d'indiens sur des caravanes de pionner dans les Westerns des années 40/50. Et je pense qu'à l'époque, GW surfait aussi largement sur l'epicness du trope du dernier carré, et l'image de courage, d'obstination et de sacrifice qui va avec. Largement autant qu'avec la satire de l'arrogance du Colonialisme Britannique du XIX. Baaaaah... Parlons des Orks, tiens. Je crois que les Orks ont étés aussi et surtout choisit dans ce cas parce que c'est ce que Warhammer 40 000 a de mieux à proposer en terme de hordes sauvages violentes, primitives et un peu débiles. Et c'est comme ça qu'une écrasante partie des Britannique considéraient les Zoulous, et qu'une écrasante partie des Américains Blancs considéraient les natifs américains dans les années 1870. Je n'accuse pas les mecs de GW à l'époque d'être des nostalgiques des pires heures de la colonisation, ou des scalpeurs de natifs américains effroyablement racistes. Encore moins des horribles suprémacistes blancs. Par contre les caractéristiques des Orks sont leur nombre écrasant, leur violence gratuite, leur absence totale de discipline et leur bêtise. Des caractéristiques prêtées aux Zoulous par l'Angleterre du XIX, aux Natifs Américains par les USA du XIX. Même représentation des populations non blanches par une immense partie de l’extrême droite encore aujourd'hui. Alors utiliser des Orks pour "remplacer" des armées de populations colonisées dans des reconstitution de batailles sauce W40k face à des armées Humaines d'inspiration Coloniales, franchement c'est d'une grande maladresse. Ce genre d'amalgame était au mieux maladroits il y a 15 ou 20 ans. Dans le contexte d’aujourd’hui c'est vraiment dérangeant.
  5. @Kikasstou Tu as du passer à côté de la fin du post de @toubotouneuk "Et non, la Death Korp ne représente pas "l'horreur de la guerre des tranchées" : ils adorent se battre et leur seul souhait est de tuer et mourir pour l'Empereur. Ils demandent même à être envoyés sur les pires théâtres d'opération possibles. On est loin du mobilisé déprimé par le cauchemar des tranchées et tenu au front par un mélange de bourrage de crâne et de représailles " Je ne crois pas qu'avec son "Lorsqu'on choisit comme l'un des représentants de l'armée humaine d'un empire fanatique et génocidaire des fanatiques génocidaires assoiffés de sang et rappelant une armée assoiffée de sang" il fasse allusion à l'armée Allemande de la Première Guerre Mondiale. Après je n'ai pas bien compris son message non plus. @Miles Oui, on peut l'évoquer. Et je ne prend pas la chronologie à rebours. Je disais ça en réaction aux propos de Kikasstou qui déplorait que soient associé les soldats allemand de la première guerre mondiale avec le régime nazi. Le Nazisme n'était pas une idéologie hors sol, qui serait apparu sortie de nul part dans les années 20, et de nombreux acteurs du régime nazi étaient d'anciens combattants de la première guerre mondiale. Ouép, tu as raison. Mais les masques à gaz et les manteaux longs, c'est pas l’apanage uniquement de la première guerre mondiale. Il y a aussi le fluff d'une société transformée par une terrible guerre apocalyptique en un peuple uniquement motivé par le sacrifice, l'arme au poing pour un grand leader. Chez Forge World, certaines figurines DKOK portent aussi des masques à gaz à décorations crânes. Alors oui tu me diras que les crânes, il y en a 200/m2 dans 40k, mais perso, j'ai du mal à y voir autre chose qu'une référence aux Totenkopf des uniformes SS. Alors évidemment, là aussi, les SS n'ont pas été les premiers à utiliser des crânes comme symboles guerriers. Comme tu le disais, GW a francisé le look de la DKOK dans leur dernière éditions, et à mon avis si tu ne retrouve pas ce détail, ce n'est pas pour rien. Alors je ne dis pas qu'avec la DKOK, Games n'est allé cherché que du côté "armée allemande deuxième guerre mondiale". Je ne nie évidemment pas les inspirations première guerre mondiale dans les DKOK. Allez je reviens sur mon "space nazis" pour évoquer une armée inspi "allemagne guerres mondiales". Je me suis calmé, non? Par contre je trouve délicat de ramener sur le devant de la scène, en grande pompe à renfort de hype, un régiment inspi "guerres mondiales en europe" dans un fluff "imperium totalitaire, génocidaire et xénophobe", dans un contexte de fortes tensions identitaires et raciales un peu partout en occident. Quand je parlais de se questionner sur ce qui constitue des repoussoirs dans notre hobby, je ne parlais pas "d'expurger" toutes références au fascisme, totalitarisme, racisme etc dans W40K. Personne n'a évoqué l'idée ici, d'ailleurs, contrairement à ce que certains ont l'air de penser. Par contre expliciter le positionnement de l'entreprise vis à vis de ça, c'est un bon point de départ. D'ailleurs un paragraphe dans ce style au début de la plupart des parutions GW, ce serait peut être une bonne idée aussi. (Allez, faites pas la gueule, ceux que ça irriterait. Personne ne vous mettra de flingue sur la tempe pour vous obliger à le lire, promis.) Ça peut aussi passer par le fait d'orienter le point de vue autrement dans le fluff. Parler davantage de l'oppression permanente que subissent les citoyens impériaux, et un peu moins des sempiternels faits d'armes des übermensh génétiquement modifiés. C'est un exemple. Mais là aussi, changer le point de vue, ça permet de changer la tonalité et le discours sur ce que tu racontes. Au passage, dans 1984 le point de vue est centré sur les opprimés, pas sur les oppresseurs. Winston fait partie du système mais entre dissidence et en paye très fortement les conséquences. La justification est du côté des victimes du totalitarisme de l'Angsoc, pas du côté des oppresseurs. Allez, après avoir pété le point godwin du côté des DKOK, si on parlait des Praetoriens, de leurs uniformes calqués sur l'armée coloniales Britannique? Là aussi, il y aurait des choses à en dire, de manipuler la thématique du colonialisme... Je terminerais avec les derniers goodies GW: les pantoufles Death Korp Of Krieg
  6. Rappel chronologique, il y a moins de 20 ans qui séparent la fin de la première guerre mondiale et le début de la seconde guerre mondiale. Un partie importante des responsables du NSDAP, membres du gouvernement du 3e Reich et de l'armée Allemande de l'époque sont d'anciens combattants de la première guerre mondiale. Les parti Nazi est née dans les Corps-Francs, groupes paramilitaires qui n'ont pas déposés les armes à la fin de la première guerre mondiale, dans le contexte très instable voir quasi insurrectionnel de la république de Weimar. Il y a un lien direct entre première guerre mondiale, émergence du parti Nazi et seconde guerre mondiale. Il y la brutalisation de la société Allemande pendant la première guerre mondiale. L’extrême droite Allemande de l'époque s'appuie sur la théorie du "coup de couteau dans le dos" pour déstabiliser la République de Weimar. (Une théorie du complot de l'époque qui impute la responsabilité de la défaite Allemande aux civils, milieux de gauches et bolcheviks allemands.) Dire qu'il n'y a aucun lien entre l'Allemagne de la première Guerre Mondiale et celle du parti Nazi, et par extension de la seconde guerre mondiale, chronologiquement ça ne tient pas. Historiquement non plus. Je ne dis pas que l'ensemble des combattants Allemands de la première guerre mondiale sont devenus des Nazis convaincus. Par contre, une partie massive des adhérents à l'idéologie Nationale Socialiste et des acteurs des crimes Nazis sont des contemporains de la première Guerre mondiale, et y ont bien souvent participé (volontairement ou non.) Quand à l'amalgame Allemands/Nazis, les travaux récents des Historiens tend à prouvé, une très large adhésion de la population Allemande au Nazisme, et hors de l'Allemagne un soutien et une adhésion de beaucoup d'européens. En France comme ailleurs, le 3e Reich c'est appuyé sur les gouvernements locaux, les polices locales, et les infrastructures pour organiser la déportation, l'emprisonnement et l'extermination des populations juives, tziganes, homosexuelles, et opposantes politiques. Et la dénazification ne c'est pas terminée avec le procès de Nuremberg. Jetez un coup d’œil à la carrière de Fritz Bauer, à titre d'exemple. (Petite précision: Je ne suis pas anti-allemand, et je n'accuse pas les allemands de tous cacher un uniforme de la SS dans le placard en attendant la prochaine Blitzkrieg. Et je me permet de préciser que je ne sors pas mes propos de mon chapeau. Je m'appuie sur le travail des Historiens Johann Chapoutot (prof à la Sorbonne) et Christian Ingrao (CNRS et École des Hautes Études en Science Sociales.) Fin du HS Pour revenir un peu à warhammer, l'Aquila a une stylisation graphique proche de l'aigle Nazi (qui n'a qu'une tête, lui, au passage.) Et je suis désolé, mais oui, l'Aigle évoque AUSSI le 3e Reich. Ce n'est pas de la bêtise et de la méconnaissance de la part des gens qui voient des Aigles de partout sur nos petits bonshommes de l'Imperium de penser au nazisme. C'est pas parce qu'on est mal à l'aise avec le fait que l'aquila impériale évoque l'aigle nazi que ce n'es pas le cas. C'est un peu comme les cagoules pointues qui ont figuraient parfois sur nos figurines (pour celles et ceux qui n'ont pas connu, checkez la dégaine des Redemptionnistes Necromunda V1 ou du Culte des Possédés de Mordheim.) Moi je veux bien qu'on me dise "non mais ça évoque les capirotes des pénitents de la semaine sainte" ok, mais ça évoque aussi le Ku Klux Klan. (Malheureusement beaucoup plus connu, je pense que la Semaines Sainte...) Il s'agirait de faire preuve d'un minimum d’honnêteté intellectuelle, sur le fait que GW manipule des symboles rattachés à des idéologies nauséabondes. Qu'on débatte pendant des heures sur les DKOK "oui mais tu comprend le casque ressemble à un casque Adrian de l'armée Française parce qu'il y a une crête dessus" sans accepter que si on enlève justement cette crête du casque de la DKOK on a basiquement un casque de la Wehrmacht de la 2e Guerre Mondiale, c'est de la mauvaise foi. Même si j'adore le nouveau kit des DKOK, est ce que c'est pertinent de les ressortir en ce moment? Il y n'a pas des choses moins touchy à ressortir que des petits Space Nazis? Parce que oui, désolé pour les spécialistes en histoire militaire du Warfo, la ménagère de moins de quarante ans, quand elle voie des DKOK elle se dit "Oh béh, ils ressemblent un peu à des nazis ces bonshommes!" Et perso je ne pense pas que ce soit de l'idiotie. Warhammer 40 000, effectivement, à la base c'est une satyre, un truc punk largement repompé sur des Comics anglais des années 80 et fourre tout de plein d'inspirations. Je pense qu'au vu du climat de tension sur les questions de racisme, de remontée massive du fascisme en occident GW fait bien de se positionner clairement sur ces questions. A mon avis ils sont bien embarrassé de cet univers et des ambiguïtés qu'il porte au vu du climat actuel. Peut être qu'en 2021, des trucs qui étaient rigolos parce que subversifs et satyriques dans les années 80/90 ne le sont plus. Parce que le contexte n'est plus le même. Je ne milite pas pour un adoucissement de l'imagerie de 40k, mais par contre jouer les oies blanches quand au fait que cet univers soit rempli de références nauséabonde et le nier en bloc, je ne suis pas sur que ça fasse avancer le bordel. Quand on joue avec un univers qui surfe sur les totalitarismes du XXe siècle, le fanatisme religieux, les délires de pureté et les exterminations de masse, il ne faut pas s'étonner que des petits nazillons trouvent tout ça bien compatible avec leurs idéologies rances. Pas plus que des gens extérieur tout ça trouvent ça un peu limite. Perso le slogan "Warhammer is for everyone" ça me plait, mais il faut bien admettre que dans l'écrasante majorité, on est entre mecs blancs issus de classe moyenne ou CSP+ âgés de 15 à 50 ans. Si on veut partager nos jeux et nos imaginaires avec le plus grand nombre, il s'agirait peut être d'accepter de se questionner sur ce qui constitue des repoussoirs dans notre hobby. Désolé pour le roman, j'ai essayé de faire un effort de synthèse, mais...
  7. Avec plaisir. C'est vrais que le système de Mordheim a bien subit les affres du temps. Si tu as de quoi jouer à Mordheim, y'a de bonnes chances que tu ai tout ce qu'il faut pour jouer à Forbidden Psalm. Et on y retrouve une ambiance qui s'en rapproche un peu. Là ou Frostgrave faisait dans la fantasy plus légère. J'aime bien cette ambiance aussi, mais c'est autre chose. Have fun!
  8. Bonne réception du manuel octarius et des thermic plasma regulators. Transaction au poil.
  9. Comme je ne trouve rien sur le warfo à propos de ce jeux, j'ajoute un sujet sur Forbidden Psalm. C'est quoi: Forbidden Psalm c'est un jeu d'escarmouche narratif faisant la part belle au jeu en campagne. C'est un jeu sans gamme de figurines officielles. Il se situe dans un setting dark fantasy crépusculaire assez loufoque et complètement punk. Le jeu est écrit par Kevin Rahman, tiré du jeu de rôle suédois Mörk Borg, et édité en 2021 par KRD Design. Le livre de règle est disponible en PDF ou en physique, malheureusement uniquement en anglais. Le setting en deux mots: Alors que le monde se meurt, dévoré par la folie, les ténèbres, et le vol de chaussettes, des aventuriers braves, fous ou désespérés s'aventurent dans la cité en ruine de Kergus. Et pour cause: Le sorcier Dément Vriprix offre une forte récompense à quiconque lui ramènerait des fragments des Psaumes Interdits, des écrits magiques qui lui permettraient de repousser les ténèbres. Reste à savoir si Vriprix est d'avantage un sorcier ou un dément, mais peut importe: en ces heures sombres, une pièce d'or n'est jamais de refus. On a besoin de quoi: Chaque joueur aura besoin de 5 figurines pour composer sa bande. Ni plus, Ni moins. Le jeu se joue sur une surface carrée de 24"/24" (61/61cm) idéalement couverte de décors. Il faut un set de dés: d20/d12/d10/d8/d6/d4 et un mètre ruban. La plupart des scénarios proposent des PNJ hostiles. Zombies, goules, Gobelins, Vampires et autres bestioles idéalement dégueulasses. Comment on y joue: Tout commence par la création de sa bande d'aventuriers. Chaque aventurier est décrit par un nom, et une liste de 4 statistique: Agilité, Présence, Force et Endurance. Les règles expliquent comment allouer simplement un score à ces quatre statistiques. Ces statistiques détermineront également le mouvement, le nombre de PV, la quantité d'équipement transporté et le type d'armes avec lequel l'aventurier sera à l'aise. Ensuite, il s'agit de déterminer aléatoirement un défaut et une qualité à son aventurier. Il s'agit de règles spéciales qui font à mon avis tout le sel et la personnalité du personnage. Une fois les 5 aventuriers générés, vous pourrez les équipez assez librement d'armes et armures, et autres équipements et éventuellement avoir un sorcier. Un aventurier sorcier commence avec 2 parchemins déterminés aléatoirement. La magie est puissante mais dangereuse: accumuler des incantations ratées risque d'attirer de gros ennuies au jeteur de sort! Une partie se joue se joue en 6 tours, découpé en deux séquences: la séquence des joueurs, et la séquence des monstres. Il s'agit d'un système en activation alternée, assez simple et rapide et qui peut se joueur en 1 contre 1, en coop et en Solo. Lors de son activation, un aventurier dispose d'un mouvement et d'une action (combattre, tirer, jeter un sort, ramasser/jeter/utiliser un équipement.) L'immense majorité des actions se règle par un jet de dés à vingt face, auquel est ajouté le modificateur (bonus ou malus) de la caractéristique testé, et on doit obtenir un résultat égal ou supérieur à un degrés de difficulté donné par les règles.) Un aventurier qui est la cible d'une attaque au corps à corps peut contre attaquer. A la fin de la partie, les aventuriers mis hors de combat pendant la partie risquent de mourir ou de garder des séquelles, et le joueur comptabilise l'or, les équipements et les XP amassés lors de la partie. Les XP et l'or sont communs et permettent de guérir des blessures, faire évoluer les aventuriers et acheter du matériel. Les équipement peuvent être re dispatchés ou vendus. La séquence d'après bataille est très simple et efficace. Les défauts de Forbidden Psalm (si si, il y en à.) -Le jeu n'est disponible qu'en anglais. Pas besoins d'être un crack pour comprendre les règles, mais ça peut freiner pas mal de monde. -Les règles sont parfois confuses, et manquent parfois de précision. ce qui peut dérouter des grands débutants. Et clairement, le système n'est pas fait pour les joueurs cherchant un système carré et très équilibré. -La mise en page du livre est très belle (il faut aimer l'esthétique fanzine) mais les informations sont un peu dispersées. Les qualités de Forbidden Psalm? -L'accessibilité financière: Si on s'en tient au strict minimum, vous avez besoin d'un livre de règles, d'un plateau/tapis de 60cm/60cm, quelques décors et 5 figurines. Le livre de règles propose même des figurines en papier pour représenter vos aventuriers et vos monstres si vous êtes vraiment fauchés. -L'accessibilité des règles: Rien de bien sorcier dans Forbidden Psalm, le système est tout bête mais tourne bien. 5 figurines c'est peu, donc il est facile de suivre leur état, équipement, blessures, pouvoirs et autres améliorations sans rien oublier. Le jeu fonctionne en versus, solo et coop, et ça c'est quand même très chouette! -L'ambiance et le narratif: J'ai bien du mal à décrire l'ambiance étrange, sombres mais quand même drôle par moment de forbidden psalm. On est quelque part entre Mordheim et Dark Soul, mais sans le côté premier degrés. Jetez un coup d’œil aux images que vous trouverez du livre de règle, elles parleront d'elles mêmes. Vos aventuriers seront loufoques, débiles, ou couards plus qu'héroïques, mais c'est aussi ça qui va les rendre attachants. On se prend vite à les appeler par leurs noms, au lieu que ce soit "lui, là, avec sa lance et sa crinière rouge" et à s'attacher même aux plus incapables d'entre eux. On sent que ce jeu vient du jeu de rôle. -L'appel à la créativité et au recyclage: avec son univers délirant et le peu de figurines et décors nécessaires, Forbidden Psalm propose et encourage à la créativité, la conversion et le travail sur l'ambiance. Et pour les vieux briscards, c'est l'occaz de ressortir des perles de votre stock, les figurines que vous avez depuis 15 ans et que vous n'avez jamais ni peintes, ni joué! J'espère avoir éveillé de la curiosité et donné envie de monter une bande de paumés prêts à prendre d'assaut les ruines de Kergus en quête des psaumes interdits!
  10. Jette un coup d’œil à rotten factory. C'est assez old school en terme de sculpture, donc ça colle pas trop mal avec les figurines Mordheim (c'est pas du 32 millimètre énorme quoi) mais c'est quand même un peu plus fin donc ça ne fait pas trop grossier avec des figurines plus modernes.
  11. Mouais mouais. Bon à par le plaisir d'avoir une belle figurine de Conan, c'est pas foufou. La bande à spidey vraiment, j'accroche pas. Perso j'apprécie la présence de nombreuses meufs barbares qui ne sont pas là pour être sexy, mais les proportions et les poses sont pas dingues. Mention honorable à Köh Nan, le barbare dont toute ressemblance avec un monument de la pop culture serait tout simplement fortuit. Et à la sorcière darkoath qui a une pure vibe Aughra dans Dark Crystal avec ses orbite vide et son oeil dans la main. J'aime beaucoup. Et les décors je sais pas. Pas persuadé pour le moment. J'attend de voir en vrai.
  12. @NonoChapo Avec plaisir. Ton projet est super chouette, ça donne envie de filer la main/faire avancer le truc. Donc à priori, ce serait une évolution possible pour les chefs de bandes/champions, de pouvoir faire plusieurs attaques en une seule action? Bon déjà y'a la compétence ambidextre, non? Ok pour les armures. Bon perso je crois qu'une grosse sauvegarde me cause plus, mais c'est un choix. effectivement les armures valent le prix d'un soldat donc, pourquoi pas. Et pour le tir, c'est intéressant comme dynamique. J'aime bien. Hâte de tester ça. Pour les règles spéciales en trop genre paire/machine, il vaut mieux qu'il y en ai en trop, quitte à les utiliser plus tard. Oui, j'ai du m'emmêler les pinceaux, j'ai renommé 300 fois ces règles du coup il y a eu de l'oublie j'ai l'impression Haha, j'imagine bien le bordel au bout d'un moment. Par contre, du coup pour le moment, tous les arbres de compétences du livre de règle béta ne sont pas utilisables. Bon c'est pas un drame, y'a déjà de quoi s'amuser avec des bandes sans évolution. Concernant le doublon de règles Blocage(X) et Parade(X), je t'ai envoyé une proposition en MP. Et pour les bandes, du coup, les bandes de base genre Mercos Imperiaux, Soeurs de Sigmar, Repurgateurs, Possédés, Skaven et Morts Vivants ne sont pas encore mises à jour?
  13. Exactement . C'est contre intuitif, oui et non. Tout dépend si tu te place point du vue du fluff ou du jeu. Du point de vue du Fluff, c'est contre intuitif parce que un cultiste du chaos par exemple (un humain tout simple quoi) n'a presque aucunes chance de vaincre un Space Marines De toute façon, pour une partie de jeu il faudrait combien de cultiste pour vaincre un seul marines? Ils sont décrits comme ayant la force 10 hommes et le courage de 100? Ce genre de choses? Bon bah ça donne une partie avec une killteam de 5 Marines contre 50 cultiste? C'est ingérable. Du point de vue du jeu par contre, ça fait plus sens: l'attaquant inflige des dégâts en premier, parce que le jeu récompense le joueur qui prend l'initiative et gère bien ses ressources. Pas l'unité la plus forte fluffiquement. Tu as réussi à placer tes bonshommes et à les activer dans le bon ordre de manière à pouvoir engager au corps à corps, et le faire avant que ton adversaire ne le fasse: le jeu te récompense. Tu gère mieux tes ressources en utilisant un pauvre grot pour achever un custodes à qui il reste 1 ou 2 point de vie, qu'en les points d'actions de ton Boss Ork que tu vas utiliser là ou sa force est nécessaire.
  14. @NonoChapo Encore une fois bravo pour ces règles, j'avance dans la lecture et ça me donne grave envie de ressortir mes sœurs de sigmar et mon culte des possédés! J'ai repéré quelques soucis, oublis et coquilles, si ça peut t'aider: Je commence par une coquille: page 68, au paragraphe "Esquive" "tous les jets de déBats de combat" Ensuite, au niveau des règles spéciales: Machine/Paire : Je ne trouve pas à quoi ces règles correspondent. Je n'ai trouvé le mot clef "paire" associé à aucune armes. Et pour machine, c'est peut être pour un personnage ou une unité, mais je n'ai pas trouvé non plus dans les listes de bande. Blocage/Parade: les règles sont les mêmes? est ce que c'est normal? Dans ce cas autant n'en garder qu'une des deux? Puis, pour les compétences: Devin : Il y a deux règles différentes qui s’appellent devin mais qui n'ont pas tout à fait le même effet. Peut être que pour l'une d'elle il faudrait un synonyme genre clairvoyant ou un truc comme ça. Dévorer/Féticheur/Flamboyant/Hyérophante: Ces mots clefs apparaissent dans les tableaux de progression mais je ne les retrouve pas dans la liste détaillées des compétences. Parade : Il y a déjà une règle spéciale qui s’appelle parade, du coup, remettre une compétence qui a le même nom mais pas la même règle c'est un peu ambiguë. Réflexe/Vomi : les règles sont les mêmes? est ce que c'est normal? Dans ce cas autant n'en garder qu'une des deux? J'ai jeté un coup d’œil au fichier des Francs Tireurs. Il y a un nombre important de règles spéciales qui ne sont décrites nulle part. Encore une fois bravo. et je précise, je ne râle pas, je me dis juste qu'un coup d’œil extérieur peut t'aider.
  15. Salut. Bravo pour ce boulot. C'est chouette et ça donne franchement envie de ressortir ses bandes de chasseurs/chasseuses de malepierre! Quelques questions, pour être sur d'avoir tout compris: -Les jets de dés: Je n'ai vu aucune mention d'une stat d'attaque, ni dans les profils de figurines, ni dans les profils d'armes. autrement dit, que tu joue un vampire ou un guerrier des clans, lors d'une action d'attaque, tu ne jette qu'un seul dés. J'ai bon? Je me demande parce que dans la règle des dégâts la formulation, c'est: "Si il y a au moins une réussite, la figurine ennemie perd un nombre de point de vie équivalent à la caractéristique de dégâts de l'arme." Du coup je me disais que j'avais peut être mal compris? -Les armures: Je suis un peu perplexe sur les armures. Si je comprend bien, l'armure la plus basique supprime de base 2 dégâts. Donc lorsque tu attaques un gus qui porte une cote de maille avec, par exemple une épée toute simple du marché commun, même si tu fais un dégât critique (2), le gus en face ne subit aucun dégât? J'ai peut être mal compris, mais tu peux vite créer un personnage intouchable, non? Bon même si les armures ont l'air particulièrement difficiles à obtenir. -Le tir: Il parait très peu meurtrier en début de campagne? Avec une CT de 2 en moyenne pour un aventurier type "tireur" débutant, ça nous donne 3 chances/10 de toucher sa cible, 2 si on compte qu'un résultat de 10 est un critique. On monte à 4 chances/10 si on optimise le placement de son tireur. Si je comprends bien, le rôle du tir est surtout d'interdire des zones avec la règle pilonnage qui force une figurine pris pour cible au tir de passer un test de commandement? Bon, avec mes questions on dirait que je remet en cause ton système, mais pas du tout. Je n'ai pas essayé, et je ne doute pas que ça tienne la route. J'essaye d’éclaircir des éléments qui me paraissent ambigus ou étranges, surtout parce que ça me donne très envie de tester ça sur la table de jeu. Bravo en tout cas pour ce boulot, et la mise en page a en effet largement gagné en professionnalisme depuis la dernière mouture. Et attention, je vais revenir à la charge avec une deuxième salve de question quand j'aurais épluché les règles de campagne!
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.