Jump to content
Warhammer Forum
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt

Aménagement des règles générales - Armes et Armures


Recommended Posts

[quote name='Shas'El'Hek'Tryk' timestamp='1418803275' post='2680085']
Pour le mithril, l'échelle actuelle me semble bien adaptée. Un Roi Nain (D5 de base) avec armure complète de mithril (+4) et bouclier (+1) atteint le maximum de 10. Parfait, non ?[/quote]
Sachant qu'en plus on a pas connaissance d'un seul roi Nain avec bouclier on n'atteindra jamais ce maximum mythique. Parfait !

[quote name='Shas'El'Hek'Tryk' timestamp='1418803275' post='2680085']
Concernant l'armure naine, il faut surtout voir dans quelle mesure la "normalisation" de leur poids affecte le Mouvement déjà pas folichon des petits barbus. De mon point de vue, l'armure légère naine est bonne à supprimer (les Rangers/Voyageurs Nains seraient alors considérés comme dépourvus de protection, tout comme leurs homologues humains), mais l'armure naine doit rester au-dessus des armures lourdes des autres races d'une manière ou d'une autre.[/quote]
Que dirais-tu de revoir les armures (avec la disparition des armures de cuir ça peut être une bonne idée). Tolkien semble distinguer trois types :

- Chemise de maille ([i]shirt of mail[/i]) : D+1 (poids : +1)
- Haubert ([i]hauberk[/i]) : D+2 (poids : +2)
- Corselet ([i]corslet[/i]) D+2 (poids : +1)

Celui-ci semble être une armure de très grande qualité pour Tolkien : utilisé par les gardes de Meduseld, Gimli, l'Uruk contre lequel il ébrèche sa hache, et le Suderon tué en Ithilien (mais il s'agit cette fois d'un corselet de bronze alors que l'Uruk de Fort-le-Cor portait un corselet de fer). Qu'en penses-tu ? Cela vaut-il le coup de revenir en arrière ? En tout cas ça différencierai les armureries du roi des autres. Les armures complètes (corselet et jupe de maille et/ou brassière) seraient alors à un niveau encore supérieur. Pour ce qui est du mouvement les Nains ne descendront de toute façon pas en dessous de 4"/8cm ce qui n'est pas si bas, si ?

[url="http://middle-earth.xenite.org/2014/11/19/what-kind-of-armor-did-tolkien-dwarves-use/"]Je dirais que ça mérite réflexion[/url].

[quote name='Shas'El'Hek'Tryk' timestamp='1418803275' post='2680085']
Pour ces derniers, le rapport de puissance est dithyrambique : "ils pouvaient tirer une flèche dans les cieux sept fois plus loin que le pouvait un archer parmi les Hommes visant une cible au sol" (La Chute de Gondolin). Licence artistique ? C'est à voir : on pourrait penser la même chose lorsque Gandalf dit que les Elfes sont capables de distinguer un pinson d'un moineau à une lieue, or cela est plus qu'une simple expression puisque Legolas est capable de discerner les gardes de Meduseld alors que ses compagnons ne perçoivent que le reflet doré du Château d'Or à l'horizon ! Toujours est-il que, licence artistique ou pas, les arcs des Eldars et des Númenoréens relèguent loin derrière eux les autres modèles de la Terre du Milieu.[/quote]
C'est un véritable constat et on peut donc envisager de les mettre à quatre points si tous les autres sont à un ou deux.

[quote name='Shas'El'Hek'Tryk' timestamp='1418803275' post='2680085']
Partant de ce constat, il me semble très exagéré d'accorder une Force de 3 aux arcs longs des Hommes, c'est-à-dire une Force équivalente à celle des arcs eldarins, quand bien même leur description évoque les longbows anglais (de "grands arcs d'if"). Car en terme de rapport de puissance, l'arc long est plus proche de l'arc standard que de l'arc eldarin ! On pourrait certes augmenter la puissance de ces derniers, mais ils sont déjà extrêmement redoutables (d'autant plus si les Elfes gagnent une valeur de Tir de 2+ comme je le soutiens).

En outre, le longbow qui inspire une telle puissance aux grands arcs d'if date du Bas Moyen Age, postérieur à l'époque qui inspire le Seigneur des Anneaux. L'arme existe certes depuis bien plus longtemps, mais sans doute pas avec une efficacité aussi aboutie (même si je concède que l'augmentation de cette efficacité est probablement davantage due à des considérations tactiques que techniques). A l'échelle du jeu, je pense qu'il est plus pertinent de distinguer les différents modèles des Hommes par leur portée que par leur puissance.[/quote]
Au départ mon souci était double :
- Rendre les archers Uruks plus efficaces au tir que leurs homologues Orques malgré l'usage d'arcs en cornes par ceux-ci.
- Rendre le tir en général plus efficace en gardant le malus de déplacement pour ne pas trop le nerfer.

Depuis j'ai eu confirmation que les arcs en ifs des Hommes sont bien des arcs longs puisque les Rangers ont des arcs aussi grands qu'eux. Tolkien ne se dérange pas pour emprunter à toutes les époques, en haut de cette page tu évoque la [i]longsword[/i] anglaise (XVe-XVIe), et dans le passage des [i]Letters[/i] sur Legolas il parle bien d'un [i]longbow[/i] pour l'arc de Galadriel.

Mais tu as raison de remettre les arcs sur le tapis, notamment sur la question de l'existence d'un arc court par exemple, il y a plusieurs choses qui méritent d'être revues.

[quote name='Shas'El'Hek'Tryk' timestamp='1418803275' post='2680085']
Si toutefois vous maintenez votre choix d'un arc long de Force 3 (qui se défend aussi, je l'admets), alors je préconiserai une portée illimitée par les arcs eldarins. J'en vois déjà écarquiller les yeux mais il suffit d'équilibrer par le coût. Qu'un archer Elfe à poil coûte 15 points ne m'effraie pas plus que ça, j'ai toujours considéré que l'infériorité numérique des oreilles pointues était très insuffisante dans le jeu.[/quote]
Je suis prêt à te concéder ça et la 2+ mais j'aimerais d'abord considérer un aspect : dans le fluff les Noldor sont au moins aussi redoutables au c-a-c qu'au tir or avec ton changement ils deviennent des terreurs à longue distance beaucoup plus qu'au contact. Ça doit être pris en compte.

[quote name='Tiki' timestamp='1418809568' post='2680171']
Il faut quand même distinguer la capacité innée des Elfes à voir une cible lointaine, capacité partagée par l'ensemble des Quendi, et la possession d'un arc permettant d'exploiter au mieux cette capacité. La distinction n'est donc pas tant faite par l'arc eldarin mais par l'arc noldorin: Gondolin est une ville de Noldoli; Galadriel qui offre l'arc à Legolas est une Noldo également, les Galadhrim étant un peuple assez mixte, il me semble.

Donc, si l'arc noldo permet une portée illimitée grâce aux capacités elfes, ce n'est sans doute pas le cas de l'arc des Sindar (qui sont pourtant des Eldar; mais ce terme ne signifie pas grand chose et renvoie à des tribus très disparates: des beaux Vanyar de la Guerre de la Colère aux frêles Laiquendi d'Ossiriand tout juste équipés), qui devraient avoir un arc standard, sauf mention contraire, n'en déplaise le très mince transfert de technologie de Doriath à Mirkwood surtout visible en architecture (cf. les fameux soldats d'Oropher, qui n'avaient rien à voir avec les Noldor de Gil-Galad même sur le déclin).[/quote]
Nous avions utilisés le terme "Eldarin" parce que nous partons du principe qu'il est utilisé tant par les Sindar que par les Noldor. Bien sûr ça n'est pas prouvé mais il est difficile de déterminer l'origine de l'arc offert à Legolas. Nous avons choisis de considérer que l'arc court de Mirkwood s'expliquait par le caractère d'avantage "nandorin" des Elfes qui y vivent.
Link to comment
Share on other sites

[quote name='Peredhil']Sachant qu'en plus on a pas connaissance d'un seul roi Nain avec bouclier on n'atteindra jamais ce maximum mythique.[/quote]
Euh... C'est aussi vrai pour l'armure de mithril, non ? On déduit cet équipement de la cotte de Bilbo, mais il n'est jamais expressément mentionné dans l'oeuvre il me semble...

[quote name='Peredhil']Que dirais-tu de revoir les armures (avec la disparition des armures de cuir ça peut être une bonne idée). Tolkien semble distinguer trois types :

- Chemise de maille (shirt of mail) : D+1 (poids : +1)
- Haubert (hauberk) : D+2 (poids : +2)
- Corselet (corslet) D+2 (poids : +1)

Celui-ci semble être une armure de très grande qualité pour Tolkien : utilisé par les gardes de Meduseld, Gimli, l'Uruk contre lequel il ébrèche sa hache, et le Suderon tué en Ithilien (mais il s'agit cette fois d'un corselet de bronze alors que l'Uruk de Fort-le-Cor portait un corselet de fer). Qu'en penses-tu ?[/quote]
Je ne suis pas convaincu par la pertinence de l'introduction d'un troisième type d'armures communes. Tu le confesses toi-même, la valeur d'un corselet dépend avant tout du matériau qui le constitue. Un corselet du Harad est beaucoup moins résistant qu'un corselet de l'Isengard. Ou alors tu envisages sérieusement des guerriers suderons avec une Défense de 6 (corselet et bouclier) ?

Je n'attache pas autant d'importance que toi au lexique employé pour détailler une armure. Ce qui compte avant tout à mes yeux, c'est sa provenance. Il n'y a que peu de peuples capables de fabriquer de l'équipement de qualité : les Noldor, les Nains, les Dúnedain (et dans une certaine mesure les Orques). Prenons l'exemple des Hommes du Rhovanion : la nature de leur équipement n'est pas décrite, mais on a décidé de leur attribuer une armure simple pour refléter leur niveau technologique moyen. Armure simple, pour toi, signifie chemise de mailles. Mais si un peuple est capable de fabriquer de telles chemises, rien ne l'empêche d'y ajouter des mailles pour en faire des cottes. Là est le danger à mes yeux : risquer de niveler l'écart technologique entre les différents peuples de la Terre du Milieu par la propagation des armures lourdes. J'ai accepté l'armure lourde pour les Cavaliers du Rohan non parce qu'ils portent des hauberts, mais parce que ces hauberts proviennent du Gondor.

Un Hobbit avec une chemise de mailles d'Homme compterait-il comme étant équipé d'une armure lourde ? Il serait protégé de la tête aux pieds, mais la valeur de la protection en elle-même ne changerait pas. D'un autre côté le poids de l'équipement pèserait davantage pour lui ; et dans le même genre on a les lames des Galgals qui comptent comme des épées pour les Hobbits alors qu'elles ne seraient considérées que comme des dagues pour des Hommes. Je viens de me tirer une balle dans le pied avec cet exemple à la noix !

Peut-être faudrait-il recenser un maximum de citations sur les armures avant de définitivement trancher...

[quote name='Peredhil']En tout cas ça différencierai les armureries du roi des autres. Les armures complètes (corselet et jupe de maille et/ou brassière) seraient alors à un niveau encore supérieur.[/quote]
Concrètement ça signifie quoi ? Des gardes royaux avec +4 en Défense s'ils sont tout équipés ? Attention, on reproche déjà suffisamment au jeu ses longueurs liées aux difficultés à blesser.

[quote name='Peredhil']Je suis prêt à te concéder ça et la 2+ mais j'aimerais d'abord considérer un aspect : dans le fluff les Noldor sont au moins aussi redoutables au c-a-c qu'au tir or avec ton changement ils deviennent des terreurs à longue distance beaucoup plus qu'au contact. Ça doit être pris en compte.[/quote]
Avec la revalorisation de la caractéristique de Combat et la lame noldorine, je pense qu'ils sont déjà bien gâtés de ce côté aussi.


[quote name='Peredhil'][quote name='Tiki']Il faut quand même distinguer la capacité innée des Elfes à voir une cible lointaine, capacité partagée par l'ensemble des Quendi, et la possession d'un arc permettant d'exploiter au mieux cette capacité. La distinction n'est donc pas tant faite par l'arc eldarin mais par l'arc noldorin: Gondolin est une ville de Noldoli; Galadriel qui offre l'arc à Legolas est une Noldo également, les Galadhrim étant un peuple assez mixte, il me semble.

Donc, si l'arc noldo permet une portée illimitée grâce aux capacités elfes, ce n'est sans doute pas le cas de l'arc des Sindar (qui sont pourtant des Eldar; mais ce terme ne signifie pas grand chose et renvoie à des tribus très disparates: des beaux Vanyar de la Guerre de la Colère aux frêles Laiquendi d'Ossiriand tout juste équipés), qui devraient avoir un arc standard, sauf mention contraire, n'en déplaise le très mince transfert de technologie de Doriath à Mirkwood surtout visible en architecture (cf. les fameux soldats d'Oropher, qui n'avaient rien à voir avec les Noldor de Gil-Galad même sur le déclin).[/quote]
Nous avions utilisés le terme "Eldarin" parce que nous partons du principe qu'il est utilisé tant par les Sindar que par les Noldor. Bien sûr ça n'est pas prouvé mais il est difficile de déterminer l'origine de l'arc offert à Legolas. Nous avons choisis de considérer que l'arc court de Mirkwood s'expliquait par le caractère d'avantage "nandorin" des Elfes qui y vivent.[/quote]
Si on recoupe toutes les informations disponibles sur les arcs elfiques, on sait que :
- les arcs de Elfes de Gondolin (et par extension des Noldor) déchirent grave ;
- les arcs de la Lórien (Sindar très majoritairement) sont plus forts et plus longs que ceux de la Fôret Noire (Nandor très majoritairement) ;
- les arcs des Teleri ne tirent que des flèches légères ;
- Belthronding, l'arc de Beleg (Sinda du Doriath), est taillé dans le bois noir d'un if et est suffisamment puissant pour conférer le surnom de "Strongbow" à son propriétaire.

Il y a donc au moins deux catégories d'arcs elfiques, la difficulté étant de les nommer. "Arc eldarin" pour le modèle de luxe n'est pas exact, puisque les Teleri font partie des Eldar. Et "arc nandorin" n'est pas suffisant si on veut regrouper sous ce terme le modèle des Teleri. Bref, gros casse-tête, et j'ai beau avoir le schéma explicatif des différentes ethnies elfiques sous les yeux, je ne vois pas comment le résoudre.

Notez par ailleurs que rien ne dit que le modèle elfique bas de gamme soit surpassé par l'arc long des Hommes... Ni que le modèle de la Lórien équivale celui de Gondolin. En clair, on n'est pas sortis du sable !

Shas'El'Hek'Tryk, dans les cordes. Edited by Shas'El'Hek'Tryk
Link to comment
Share on other sites

Oui, le terme "eldarin" rend les choses confuses. Presque tous les elfes sont des Eldar!

Pourtant, la distinction est simplifiée par le fait que, dans le cas de Gondolin comme de la Lorien, il s'agit de populations mixtes Noldor - Sindar. C'est connu pour Gondolin, un peu moins pour la Lorien, cf. pourtant CLI2, 4: "Les gens de Lorien étaient à l'époque tels qu'ils se trouvèrent à la fin du Troisième Âge: des Elfes Sylvains de par leur origine, mais gouvernés par des princes d'ascendance sindarine (...). Toutefois, ils s'étaient beaucoup mêlés aux Noldor (de langue sindarine), venus eux d'Eregion par la Moria, après la destruction de l'Eregion par Sauron en 1697 S.A.". "En Lorien, où bien des gens étaient d'origine Sindar ou Noldor, des rescapés de l'Eregion ..." CLI2, Appendice A. L'apport démographique de l'Eregion ne devait pas être mince.

Dans les deux cas donc, quelle que soit la part de la population exacte de Noldoli, et en passant sur le fait que ce sont des Noldor qui commandèrent finalement (sauf Celeborn), il est clair que l'apport technologique, du savoir et du savoir-faire des Noldor devait considérablement aider à développer la Lorien. Or ce savoir est primordial, cf. son absence dans le cas des Sylvains de Thranduil: "He had not the arts nor wealth nor the aid of the Dwarves; and compared with the Elves of Doriath his Silvan folk were rude and rustic." CLI2 Appendice B). Et dans le cas d'une coexistence de plusieurs technologies/techniques, c'est la plus efficace qui prime.

On peut donc regrouper l'arc de Gondolin magnifié par la tradition avec celui de la Lorien, qui a dû bénéficier des apports noldorins, et nous avons notre arc, noldo-sindarin, peu importe la tribu (mais seuls les Sindar de Doriath pourraient rivaliser avec les Noldor, tandis que tous ces derniers seraient plutôt des brutes dans leur globalité). Pour le reste, arc basique nandorin. Edited by Tiki
Link to comment
Share on other sites

[quote name='Shas'El'Hek'Tryk' timestamp='1418890839' post='2680676']
Euh... C'est aussi vrai pour l'armure de mithril, non ? On déduit cet équipement de la cotte de Bilbo, mais il n'est jamais expressément mentionné dans l'œuvre il me semble...[/quote]
Il l'est en une autre occasion (mais toujours pas pour un Nain) ou du moins est-ce ainsi que j'interprète ce passage :

[i]« [/i][i]Le collier de Girion, Seigneur de Dale, composé de cinq cents émeraudes vertes comme l'herbe, offert en guise de rétribution pour un haubert de confection naine, destiné à son fils aîné, tel qu'il n'en avait jamais existé auparavant -car il était fait d'argent pur mais aussi fort et résistant que l'acier triple. »[/i]
[u]Le Hobbit, chapitre XII[/u]

Comme la cotte de Bilbo est elle aussi faite d'« acier-argent » il est raisonnable de penser qu'il s'agit de la même matière. Quoi qu'il en soit les seules mentions de [i]mithril[/i] évoquent des armures réalisées pour quelque prince étranger c'est pourquoi je les réserverais aux familles royales des Nains et ne l'autoriserait pas même à leur garde d'élite. Quand à ma remarque elle disait en gros qu'on ne voit jamais de Roi Nain avec un bouclier (ils manient presque toujours la hache) au contraire des armures (même si effectivement on en a pas de connue en [i]mithril[/i]).

[quote name='Shas'El'Hek'Tryk' timestamp='1418890839' post='2680676']
Je ne suis pas convaincu par la pertinence de l'introduction d'un troisième type d'armures communes. Tu le confesses toi-même, la valeur d'un corselet dépend avant tout du matériau qui le constitue. Un corselet du Harad est beaucoup moins résistant qu'un corselet de l'Isengard. Ou alors tu envisages sérieusement des guerriers suderons avec une Défense de 6 (corselet et bouclier) ?[/quote]
[i]Not really I must say...[/i]

[quote name='Shas'El'Hek'Tryk' timestamp='1418890839' post='2680676']
Je n'attache pas autant d'importance que toi au lexique employé pour détailler une armure. Ce qui compte avant tout à mes yeux, c'est sa provenance. Il n'y a que peu de peuples capables de fabriquer de l'équipement de qualité : les Noldor, les Nains, les Dúnedain (et dans une certaine mesure les Orques). Prenons l'exemple des Hommes du Rhovanion : la nature de leur équipement n'est pas décrite, mais on a décidé de leur attribuer une armure simple pour refléter leur niveau technologique moyen. Armure simple, pour toi, signifie chemise de mailles. Mais si un peuple est capable de fabriquer de telles chemises, rien ne l'empêche d'y ajouter des mailles pour en faire des cottes. Là est le danger à mes yeux : risquer de niveler l'écart technologique entre les différents peuples de la Terre du Milieu par la propagation des armures lourdes. J'ai accepté l'armure lourde pour les Cavaliers du Rohan non parce qu'ils portent des hauberts, mais parce que ces hauberts proviennent du Gondor.

Un Hobbit avec une chemise de mailles d'Homme compterait-il comme étant équipé d'une armure lourde ? Il serait protégé de la tête aux pieds, mais la valeur de la protection en elle-même ne changerait pas. D'un autre côté le poids de l'équipement pèserait davantage pour lui ; et dans le même genre on a les lames des Galgals qui comptent comme des épées pour les Hobbits alors qu'elles ne seraient considérées que comme des dagues pour des Hommes. Je viens de me tirer une balle dans le pied avec cet exemple à la noix !

Peut-être faudrait-il recenser un maximum de citations sur les armures avant de définitivement trancher...[/quote]
Ton argumentation me paraît pour l'instant suffisante. [img]http://www.warhammer-forum.com/public/style_emoticons/default/whistling.gif[/img]

[quote name='Shas'El'Hek'Tryk' timestamp='1418890839' post='2680676']
Avec la revalorisation de la caractéristique de Combat et la lame noldorine, je pense qu'ils sont déjà bien gâtés de ce côté aussi.[/quote]
La C6 ne donne pas un énorme avantage contre des C4 et C3. Sans compter que les Lames noldorines existent déjà dans le jeu de base (sous le nom de Lames elfiques).

Quant à l'arc "nandorin" de Legolas il me semble effectivement bien faiblard pour rivaliser avec les arcs longs des Hommes du Sud (ce qui est logique d'ailleurs vu que les Nandor n'ont pas la maîtrise technologique des Dúnedain) :

[i]« [/i][i]Les flèches tombaient parmi eux. L'une frappa Frodo et ricocha. Une autre transperça le chapeau de Gandalf et y resta planté comme une plume noire (...).
Legolas se retourna et encocha une flèche, bien que le tir fut long pour son petit arc. »[/i]
[u]Le Seigneur des Anneaux[/u][u], livre II, chapitre 5[/u]

Ce qui semble indiquer que les flèches des Orques portent plus loin que les siennes. Sans compter les différents passages où Tolkien mentionne la petitesse de l'arc de Legolas.

[quote name='Tiki' timestamp='1418896311' post='2680738']
On peut donc regrouper l'arc de Gondolin magnifié par la tradition avec celui de la Lórien, qui a dû bénéficier des apports noldorins, et nous avons notre arc, noldo-sindarin, peu importe la tribu (mais seuls les Sindar de Doriath pourraient rivaliser avec les Noldor, tandis que tous ces derniers seraient plutôt des brutes dans leur globalité). Pour le reste, arc basique nandorin.
[/quote]
Ce qui ne répond pas à la question de Shas' sur les arcs de Doriath qui sont sans aucun doute exempts de technologie noldorine et pourtant redoutables. Peut-on envisager qu'ils usent d'arcs nains ? Edited by Peredhil
Link to comment
Share on other sites

Utiliser les arcs des Nains, je ne sais pas, mais leur savoir, c'est très probable. Les Sindar ne sont pas particulièrement versés dans les sciences et techniques, il est donc difficile de concevoir leur avancée dans ces domaines autrement que grâce à une collaboration fructueuse avec les Nains (et ceci sous la houlette de dirigeants avisés).
Link to comment
Share on other sites

Alors pourquoi pas des arcs en corne? Vu le vide à ce sujet...

Beleg devrait rester un cas à part vu qu'il était le seul capable de bander son arc, et donc l'if en général ("[i]to bend whose bow, Balthronding named, that the black yewtree once bore of yore, had none the might[/i]"; Lai des enfants de Hùrin). Edited by Tiki
Link to comment
Share on other sites

  • 10 months later...

Ultime relance de ce sujet ( ? ) pour proposer les règles suivantes :

 

LANCE (arme à une main)

Grâce à la longueur de cette arme, un guerrier à pied peut stopper net la charge d'un cavalier en le cueillant directement lors de sa course. Si une figurine d'Infanterie armée d'une lance frappe un Cavalier qui a chargé et ne parvient pas à le blesser, celui-ci est cependant Jeté à Terre. Ce bonus ne fonctionne pas contre les cavaliers montés sur des Monstres. Si le fantassin  a chargé le bonus est perdu.
Une figurine d'Infanterie armée d'une lance peut aussi participer à la formation Mur de Lances.

 

Une figurine de Cavalier armée d'une lance reçoit un bonus lorsqu'elle charge, même si elle est à son tour chargée durant la même phase de Mouvement. La lance lui confère un bonus de +1 sur ses jets pour blesser. Un résultat de 2 comptera comme un 3, un résultat de 5 comme un 6, etc. Si deux jets sont normalement requis pour réussir à blesser (par exemple 6+/5+) le bonus est ajouté aux deux jets. Un jet de 6 reste le résultat maximum et ne peut pas être augmenté.
Ce bonus est ajouté aux autres que reçoit la Cavalerie en charge, et s'applique également contre la Cavalerie ennemie. Il n'est pas perdu si le combattant est engagé par de la Cavalerie ennemie.
Lors d'un combat multiple il faut différencier les figurines utilisant une lance des autres : lancez les dés séparément ou utilisez des dés de couleurs différentes.
Si un Cavalier portant une lance ne charge pas le bonus est perdu et il devra se battre normalement, sa lance compte alors comme une arme de base (à moins qu'il ait une autre arme à disposition).

 

Un Cavalier porteur d'une lance qui se retrouve à pied bénéficie alors des effets des lances bénéficiant à l'Infanterie.

_________________

 

PIQUE (arme à deux mains)


Grâce à la longueur de cette arme, un guerrier à pied peut stopper net la charge d'un Cavalier en le cueillant directement lors de sa course. Si une figurine d'Infanterie armée d'une pique frappe un Cavalier qui a chargé et ne parvient pas à le blesser, celui-ci est cependant Jeté à Terre. Ce bonus fonctionne contre les cavaliers montés sur des Monstres. Si le fantassin  a chargé le bonus est perdu.

Une figurine d'Infanterie armée d'une pique peut aussi participer à la formation Mur de Piques.

Une figurine de Cavalier armée d'une pique reçoit un bonus lorsqu'elle charge, même si elle est à son tour chargée durant la même Phase de Mouvement. La pique lui confère un bonus de +1 sur ses jets pour blesser. Un résultat de 2 comptera comme un 3, un résultat de 5 comme un 6, etc. Si deux jets sont normalement requis pour réussir à blesser (par exemple 6+/5+) le bonus est ajouté aux deux jets. Un jet de 6 reste le résultat maximum et ne peut pas être augmenté. De plus si un Cavalier armé d'une pique frappe un autre Cavalier en ayant chargé et ne parvient pas à le blesser, celui-ci est cependant Jeté à Terre. Un seul Cavalier peut ainsi être Jeté à Terre dans un combat.
Ce bonus est ajouté aux autres que reçoit la Cavalerie en charge, et s'applique également contre la cavalerie ennemie. Il n'est pas perdu si le combattant est engagé par de la Cavalerie ennemie.
Lors d'un combat multiple il faut différencier les figurines utilisant une pique des autres : lancez les dés séparément ou utilisez des dés de couleurs différentes.
Si un Cavalier portant une pique ne charge pas le bonus est perdu et il devra se battre avec la hampe, sa pique compte alors comme un bâton (à moins qu'il ait une autre arme à disposition).

 

Un Cavalier porteur d'une pique qui se retrouve à pied bénéficie alors des effets des pique bénéficiant à l'Infanterie.

_________________

 

J'ai ajouté la possibilité d'utiliser les piques à cheval car ça me semblait amusant pour représenter le Kontoi des cavaliers byzantins (on peut penser aux Gondoriens, aux Orientaux, ou même à certains Norrois comme ayant utilisé ce type d'arme) mais je ne sais pas si c'est pertinent.

Ce qui m'importe plus sont les effets des lances pour l'infanterie. Il s'agit d'un effet secondaire car le réel intérêt des lances résidera dans la possibilité de former un Mur de Lances (pour bénéficier des règles de soutien habituelles). Le but est de limiter le soutien aux formations (aux formations pures-lances d'ailleurs) ce qui limite largement le rôle actuel des phalanges. Actuellement omniprésentes sur le champ de batailles. Vous me direz...

 

Deux autres équipements sur lesquels on ne s'était jamais mis d'accord mais auxquelles les nouvelles règles de Héros (rang et marche héroïque) viennent apporter une simplification bienvenue :

 

COR / TROMPETTE

 

Un cor ou une trompette permettent à la figurine qui en est équipée de Sonner du Cor au début de la Phase de Mouvement, si un Héros de la même Liste d'Armée déclare un Élan Héroïque dans un rayon de 3''/8 cm. Une figurine qui Sonne du Cor peut ensuite agir normalement durant le reste du tour.

 

Tout Héros d'un Rang inférieur à celui qui a déclaré l’Élan Héroïque et appartenant à la même liste, , ou n'importe quel Héros de cette liste si celui qui a déclaré l’Élan Héroïque est le Général de l'armée, dans un rayon de 12''/56 cm d'une figurine alliée en train de Sonner du Cor peut immédiatement déclarer un Élan Héroïque gratuit. Tous ces Élans Héroïques peuvent être contrés selon les règles normales des Actions Héroïques. Notez que si le Héros à l'origine du premier Élan Héroïque se voit précédé par l'ennemi, alors non seulement son Point de Puissance est perdu mais les autres Héros ne bénéficient pas d'un Élan Héroïque gratuit puisque leur allié n'a pas pu Sonner du Cor.

 

Si un porteur de cor est tué ou doit se débarrasser de son cor pour une raison, ou pour une autre, le cor est perdu dans le tumulte de la bataille.

 

_________________

 

TAMBOUR

 

Un tambour permet à la figurine qui en est équipée de Frapper la Cadence au début de sa Phase de Mouvement, si un Héros de la même Liste d'Armée se trouve dans un rayon de 3''/8 cm, et seulement si aucune figurine n'est à portée de charge. Un porteur de tambour qui Frappe la Cadence peut alors faire bénéficier tous les membres de sa Liste d'Armée dans un rayon de 6"/14 cm (y compris le Héros mentionné précédemment) d'une Marche Héroïque.

 

 

 

_________________

 

J'évalue le cor à 30 pts (pour la similarité avec les bannières et parce que j'estime que le coût de six Élans Héroïques est une bonne estimation : il peut certes permettre d'en faire plus mais il y a tout de même une limitation de distance (peut-être à revoir) et le risque que le porteur soit tué et le cor perdu. Je met le tambour à 20 pts (il est moins intéressant). La limitation sur la charge permet d'éviter que le tambour serve à ordonner une retraite ce qui ne me semble pas adéquat.

 

Edit : J'ai oublié d'ajouter les règles de ramassage du tambour et celles du tambour en combat. Identiques à celles de la bannière.

 

 

 

 

 

Edited by Peredhil
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.