Jump to content
Warhammer Forum
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt

Les Exilés


Loup Noir

Recommended Posts

Bonne lecture.


Les étoiles miroitent sous la grande voûte,
Et je marche, écoutant cascade et torrents,
Parmi les nuages, la terre et les rochers blancs,
Renégat, banni ayant cédé face aux doutes.

Sur les sentiers rocailleux par monts et par vaux,
Parfois tel une statue dans les vertes dunes,
Contemplant le chant d'amour du loup à la Lune,
Je pars à la conquête d'un foyer nouveau.

Son beau et profond regard d'émeraude noire
Se dirige vers la redoutable nuit d'or,
Où le minéral scintillant, toujours, dort.

Voyageons alors, éclairés d'un glorieux phare,
Sous la brise, comme de solitaires errants,
Là où tonnent l'ire et le calme des volcans... Edited by Loup Noir
Link to comment
Share on other sites

[quote name='Loup Noir' timestamp='1308072859' post='1934316']
Bonne lecture.


Les étoiles miroitent sous la grande voûte,
Et je marche, écoutant cascade et torrents,
Parmi les nuages, la terre et les rochers blancs,
Renégat, banni ayant cédé face aux doutes.

Sur les sentiers rocailleux par monts et par vaux,
Parfois tel une statue dans les vertes dunes,
Contemplant le chant d'amour du loup à la Lune,
Je pars à la conquête d'un foyer nouveau.

Son beau et profond regard d'émeraude noire
Se dirige vers la redoutable nuit d'or,
Où le minéral scintillant, toujours, dort.

Voyageons alors, éclairés d'un glorieux phare,
Et la main sur le bronze endormi pour l'instant,
Là où tonne l'ire et le calme des volcans...
[/quote]

Tout d'abord, je trouve cela vraiment dommage que tu n'es pas suivi les règles les plus élémentaires de la poésie et notamment celle des "e" muets qui certes parait tout à fait inutile lors de la première lecture mais qui montre vite sa profonde et belle utillité pour peu que l'on passe quelque minute dessus. (Comme toujours, [url="http://www.warhammer-forum.com/index.php?showtopic=106652"]un petit lien[/url].)

Sinon, il est vrai que ton poème porte quelque chose en lui de vraiment sympa. Il est calme et reposant et donne envie d'en découvrir un peu plus. Peut être pourrait tu aller plus loin qu'un simple sonnet qui ne me semble par ailleurs pas la forme la plus adaptée car je na vois pas de rupture dans ton poème. Je veux dire par là qu'il existe une grande unité de sens et que contrairement à ce qui est attendu dans la plupart des sonnets, il n'y a pas de révélation soudaine lors du passage des quatrains aux tercets.

Sans doute plus de commentaires un jour où l'envie m'en prendra subitement, pour l'instant je vais te laisser répondre à ce premier essai de réponse.

Pal'
Link to comment
Share on other sites

Guest Absalom
S'lut !
Tu abordes là un des classiques de la section ^_^ : le thème du "je" confronté au "grand tout", et réciproquement avec les jeux d'osmose/paysage intérieur qui sont de rigueur.
Le "je" se veut tantôt prophète, tantôt âme damnée. Moïse descendant de la montagne avec un recueil de Nerval ou Hugo sous le bras.

Le "Grand Tout" est souvent ramené à des détails d'ordre météologique ou topographique (parfois théologique, ou un mélange de tout ça).

Impression de déjà vu, certes, mais tu t'en tires honorablement et cette lecture a été très plaisante.

Pour ce qui est des règles propres au sonnet, je ne les connais pas..je laisse donc les plus connaisseurs en parler (et c'est déjà fait :lol: ).
Si tu avais besoin d'ête défendu (et tu n'en as pas besoin),je dirais que les règles sont faites pour être transgressées ! B-)

Sauf la cojuguaison :angry:

[quote]Là où tonne l'ire et le calme des volcans
[/quote]
Pluriel non ?
A+
Link to comment
Share on other sites

J'aime beaucoup l'orientation que tu prends, je serais très content de lire tes prochains poèmes. Je veux dire par là que j'aime bien à la fois le thème abordé mais aussi ta façon de le percevoir. Et puis y'a des vers jolis tout plein...
Un sonnet bien construit, c'est toujours très agréables à lire. Je t'encourage donc, comme le Palouf, à regarder d'un peu plus près certains concept formels (oui, je sais, c'est lourd de le rappeler systématiquement) car vois tu, a l'inverse d'Absalom (qui ne le pensaient peut être pas vraiment), je ne pense pas que les règles soient faites pour être transgressées mais pour être dépassées. Edited by Tar Mineldur
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
Après avoir lu, sous les conseils de Lord Paladin et de Tar Mineldur, les règles de la poésie décrites par Petimuel, j'ai décidé de réécrire "Les Exilés" afin d'y inclure des césures. Le poème est quelques peu changé. J'ai conservé la quiétude de la première version dans les quatrains, mais j'ai ajouté aux tercets une note plus frénétique, pour souligner à la fois la joie des exilés devant cette nouvelle terre, et leur détermination à y rester. En espérant que cette version vous plaira :

[center]La lointaine vallée forgeant le crépuscule
[b]Se dévoile[/b] en silence, sous mes yeux éblouis.
Je foule de nouveau les roches d'un pays
Où brillent dans mes yeux les nuages qui brûlent.

Les ombres de la nuit habillent les chemins
Ma voie par le halo de la Lune sanguine
S'ouvre, sillage royal, vers ces contrées chagrines
Et les astres m’accueillent, et la sierra m'étreint.

Et les monts et les vaux, et les dunes de jades
[b]M'appellent[/b] en ces lieux où hurlent les cascades.
Dans les gorges, sous le vent monte un courroux ardent,

Et ma reine ce soir tire ses armes pâles.
Ô terres d'égarés, ô falaises d'opales
Ici tonnent le calme et l'ire des volcans...[/center] Edited by Loup Noir
Link to comment
Share on other sites

J'ai une très mauvaise nouvelle pour toi, quand tu met : "Se dévoilent en silence," on doit faire la liaison entre "dévoilent" et "en". Dommage car cela fausse le compte de trois de tes vers ; encore plus dommage car je trouve ce poème très bon au vu de ce qu'il était il y a encore peu.
Le rythme est bon, fluide et maîtrisé comme il se doit ; les images sont vraiment très belles et même si le thème est plutôt classique, il est vraiment agréablement traité. J'aime tout particulièrement le dernier vers (excepté la faute de rythme évidemment).

Pal'
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.