Jump to content
Warhammer Forum
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt

1500 pts de Bretonniens contre Elfes Noirs


Guest Kwhadj

Recommended Posts

Bonjour tout le monde, je vais vous raconter mon premier combat avec la toute nouvelle armée de Bretonniens (jouant depuis le début de l’ancienne édition, ça faisait longtemps que je l’attendais cette nouvelle mouture des Bret.) :lol:

J’ai pas pris de notes durant la bataille et c’était la semaine passée alors m’en veuillez pas s’il y a quelques confusions ou truc bizarres dans le déroulement du rapport.

C’est une bataille rangée à +/- 1500 pts et je combat les Elfes Noirs (pas de perso spéciaux).

Ma liste :

- 7 Chev du Graal + Bannière de défense (utile contre les baliste, non ?!) & MC

- + mon général, Paladin Guilbert l’Intrépide : V. de Confiance, Fléau de Fracasse, Serment du Graal.

- + une damoiselle N2, Dame Isabeau : Calice de Malfleur+1Pam

- 7 CQ + Bannière des Châlons & MC + A2M

- + grande bannière, Roland le Preux : V. Noble Dédain, Crinière Pur-Sang, Serment de la Quête, A2M.

- + une damoiselle N2, Dame Eloïne : Sainte Icône

- 6 CE + Sainte Bannière

- 6 CE + Ban du Crépuscule

Total de 1506, oui je sais c’est pas une liste très optimisée mais c’était un premier combat, cool, histoire de voir un peu comment ça tourne.

En face, il y avait (de mémoire car j’ai pas la feuille) :

- 2 x 10 arbalétriers

- 25-30 lanciers (un ch’tit pâté quoi)

- un bloc de tueurs (20-25) avec leurs A2M et Armures lourdes (c pas les exécuteurs ?)

- un régiment de cavalerie saurus avec le général (12-13 cav + gén).

- une magicienne sur sang froid et une autre à patte.

ET pas de baliste :D , vivi, z’êtes pas aveugles, mon adversaire m’a dit que comme c’était un combat cool il voulait voir s’il y avait moyen de batailler avec les EN sans aligner de baliste et mettre uniquement des troupes de CàC avec un minimum de tir…. 8-s

Hum et là j’ai l’air malin avec une ban à 30pts qui ne me sert plus à rien (ban de Défense, lol) mé bon, j’apprécie le geste de la part de ces infâmes EN qui pour une fois sont menés par un Gén qui a des tripes à la place de leur vilenie habituelle.

Pour la description du champ de bataille et les reste, considérez que vous êtes à ma place, le Nord de table étant la zone de déploiement adverse et le Sud, la mienne.

Une forêt à l’Ouest, milieu de table Nord/Sud, à une 10zaine de ‘’ du bord ;

une tour en milieu de table O/E, 10’’ sous la moitié N/S;

une colline juste en dessous ;

un autre bois, milieu de table (Nord/Sud), côté Est,

un vieux mur antique, sens vertical, milieu N/S, à une 12zaine de ‘’ du bord et

une colline en haut à droite, milieu quart de table (N/E)

10 arb- au N/O en ligne, les sang-froid à côté, à droite ;

la mag montée, à côté d’eux ;

les lanciers au milieu ;

les exécuteurs à droite et les 10 derniers arb à droite encore.

De mon côté :

CG en bas gauche, en face des arb

6CE en soutien, flanc droit

6CE en appât au centre de table (dans l’axe du passage entre la tour et le bois de droite)

CQ tout à droite (oui bon, y z’étaient mal mit là-bas mais c’est pas vraiment ce que j’avais prévus et puis arrêtez avec les questions ennuyantes hein, bon… )

Et c’est partit ! :

Les S-froids s‘avancent et s’arrêtent en oblique, le coin de formation contre la forêt. Ils laissent un couloir de tir entre eux et mes troupes et sont bien planqués derrière le bosquet. :)

Les lanciers et les Exécuteurs vont de concert et forment une pince au centre, prêts à prendre à 2 tout ce qui monterait entre la tour et le bois de droite. Bois qui protège les Exécuteur car ils sont à sont couvert de tout ce qui viendrait à droite.

La phase de magie ne donne rien et aucun tireur n’est à portée mais les arb à l’Ouest s’avancent pour avoir une plus grande profondeur de tir maintenant que les S-froids se sont avancés à leur droite.

Pendant ce temps, mes CG et les CE échangent leur place tout en avançant vers le bois en face d’eux, les CE sont dans la ligne de tir des Arb mais encore trop loin pour subir une volée de carreaux.

Les CE, au centre, font mine de s’avancer entre la tour et le bois et font sentir à leurs adversaires que leur fer de lance, si petit soit-il, ne les empêchera pas de se jeter dans un tel traquenard tellement ils ont confiance en eux. Les EN les prennent pour des fous mais connaissant la fougue de ces jeunes chevaliers, ils décident de prendre cette menace au sérieux et se positionnent pour recevoir une future charge en tenaille : les Exc de front et les lanciers de flanc. :skull:

Les CQ n’ayant pas vu que les Exc allaient se cacher derrière le bois, sont bien loin du champs de bataille. Ils commencent alors à longer le mur antique à toute allure en espérant arriver à temps pour prendre les Exc de dos et soutenir les jeunes CE. Bien entendu ils devront alors passer devant la 10zaine d’arb qui se tien au dessus du bois (12’’+/-) mais la ferveur de leur engagement les lance ans un galop sans craintes.

Les damoiselles Isabeau et Eloïne essayent de retourner la nature contre les EN mais le sol de cette contrée a trop longtemps subis leur joug maléfique et les magiciennes au cœur noir font écran contre le pouvoir de la dame.

A l’Ouest du champ, les CE s’avancent le long du bois tout en restant à distance des S-froid tandis qu’à la surprise des EN, les CG qui avaient commencés à foncer droit vers les bois, changent brutalement de direction et se dirigent à toute allure sur les lanciers qui leur présentent leur dos :zzz: . Ceux-ci entendant un lourd martèlement se retournent et reforment leur unité sous les cris strident de leur magicienne à pied, les exhortant de point reculer afin que les S-foid puissent faire demi-tour et arriver dans le dos des CG….

Les CQ dépassent le mur et maintenant font route en oblique pour passer le bois Ouest mais sont en pleine ligne de mir des Arb. Ceux-ci profitent de l’occasion et tirent une pleine volée de carreaux sur les chevaliers. Ils ont déjà entendu parler des EN et de leurs fameuses arbalètes à répétition mais les voir à l’œuvre est plus impressionnant qu’on ne le croirait : le ciel se recouvre littéralement de traits noirs (wé, 20 tirs sur 4+ avec seulement 10 gars, ça la fait q-m )… Guidés part une sombre essence, les trois-quarts des traits font mouche mais malheureusement pour eux, cette malveillance est totalement annulée par l’aura de la dame et aucun chevalier n’est blessé.

Entre-temps, les CE à l’Ouest se positionnent pour prendre les S-froids à revers : ceux-ci se sont retournés et reformés au N du bois, sur toute sa longueur, pour aller aider les lanciers.

Pour eux, l’heure est à la vaillance ou à la couardise mais, avec une magicienne au-dessus d’eux et des Exc dans le dos, ils n’ont pas trop le choix : résister ou mourir car la fuite serait pire que la mort… :mrgreen:

Les CG sont maintenant lancés en grande charge et vont percuter les lanciers de plein front avec une confiance sans limites. Le choc est incroyablement violent, les rangs pourtant fortement serrés des lanciers sont littéralement pulvérisé par l’impact. Leur champion ayant relevé le défi de Guilbert n’a pas le temps de répliquer, sont armure volant en éclats sous les coups de fléau. Les chevaliers s’enfoncent dans le régiment comme dans du beurre, laissant une 10zaine de cadavres désarticulés derrière eux. :lol:

Les lanciers sont complètement désorganisés et fuient ce carnage sans se retourner. Mais s’emmêlant dans leurs lances et craignant les foudres de leur matrone, ils ne vont pas bien loin (4’’ yerk yerk) et les CG les rattrapent… Ceux-ci voyant le flanc des Exc à découvert se lancent alors dans une charge frénétique tout en éliminant les derniers lanciers de leur route. :clap:

Les S-froids n’arrivent pas à temps car avec les CE dans leur dos, ils n’ont pas osés avancer sans tenir leur formation serrée (vive l’annulation de marche forcée à 8’’ d’un ennemi), surtout que ceux-ci sont maintenant prêts à les charger de dos. Mais ces jeunes chevalier n’ont pas fait attention au arbalétriers et surtout à la capacité de mouvement de ceux-ci. Et c’est exhortés par leur matrone sur S-froid qu’ils se jettent désespérément sur les CE afin de donner un répit nécessaire à leur cav de S-froid et leur général. Ces EN sont courageux et tombent sur les flanc des CE mais l’entraînement et la fougue de ceux-ci rend le combat incertain. :wink:

Les CQ ne voulant être en reste, chargent les arb au N/E. Les EN décident de tenir bon et de noyer les chevaliers sous un déluge de carreaux mais en les voyant arriver sur à toute vitesse, leur vision commence à se brouiller, leurs mais tremblent … mais est-ce leurs mains ou plutôt le sol qui tremble ainsi… N’arrivant pas à aligner les chevaliers en pleine charge et ne pouvant décocher aucun projectile avant l’impact , les arbalétrier éprouvent une crainte sans nom face à ce qui leur tombe dessus. Le choc est bref et fort, les 2 tiers du régiment périssant sous les CQ et les fuyards quelques mètre plus loin sous les sabot des destriers martelant le sol (vive la Bannière des Châlons :wub: !!).

De l’autre côté, les lanciers s’enfuient devant l’impétuosité des CE en regrettant bien amèrement de s’être jetés sur eux . Ceux-ci résistent à l’envie d’en finir avec ces couards et ils foncent vers les S-froids. Malheureusement, la matrone montée déchaîne alors sur eux une quantité invraisemblable de magie noire et 3 CE périssent dans d’atroces souffrances… ^_^

Révoltée par tant de noirceur, dame Eloïne décide d’en finir une bonne fois pour toute avec l’une de ces magiciennes et tente de retourner la nature sur la matrone qui était près des lanciers. Malheureusement cette terre noire exulte de malveillance et fait exploser l’énergie magique dont dame Eloïne s’est chargée. Au moment de lancer sont premier sort, celle-ci est prise dans un vortex d’énergie pure et libère toue sa puissance d’un seul coup autour d’elle en expulsant littéralement des vents chaotiques dans tous les sens.

L’incroyable déflagration désintègre 4 chevaliers autour d’elle, blessant Roland (la grande bannière) et laissant la damoiselle à moitié morte sur sont cheval. Même l’aura de la dame s’est révélée impuissante face à tant de noirceur… :blink::blink::blink:

Vous ne rêvez pas, c’est le plus beau fiasco de toute ma carrière de joueur : premier sort de la phase de magie, une matrone enfin en dehors des 5’’ de protection de ses troupes et blam, un triple 1 sur mes 3 dés de pouvoir suivis d’un double 1 sur le tableau des fiascos…. Vivi j’ai bien fait 5 « 1 » sur 5 dés en deux jets, mdr.

Résultat : 1 touche de force 10 à toutes les figurines au contact de la Damoiselle. (et c’est la dernière fois que je joue à Naggaroth, chez ces saletés d’Elfes Noirs :D )

Commentaires de l’adversaire : « à tient, maintenant je comprend pourquoi tu mets tes damoiselles au milieu de tes régiments de chevaliers… c’est vrai que c’est bien pratique vu comme ça… » :-x

Mais la Dame veillait ailleurs, les CG se jetant tels des foudres de guerre sur les Exécuteurs. L’impact fut à nouveau redoutable, les lourdes lances de cavalerie broyant tout sur leur passage, les épaisses armure des EN ne leurs furent d’aucune utilité. Les CG s’enfonçant tellement dans les rangs des Exécuteurs que ceux-ci ne parviennent même plus à manœuvrer leurs épées à 2 mains, comme il le leur faudrait, pour jouer de leur fatale dextre. Se rendant compte qu’ils n’ont plus aucune chance de riposter face à une telle force d’impact, les EN s’enfuient désespérément mais les CG ne les laissent pas aller bien loin et anéantissent les fuyards. :)

Voulant aider leurs frères d’armes, les CE qui ont joués les appâts sont montés au centre de la table mais le combat a été trop rapide et ils arrivent trop tard.

Enragée de voir ses troupes ainsi réduites à l’état de pulpe sanguinolente, la matrone qui tient les faveurs de son domaine (comprenez celle qui j’ai malheureusement ciblé précédemment), se déchaîne contre ces braves CE qui sont maintenant au centre de la table. La magie noire est encore plus redoutable que tantôt et ce ne sont pas moins de 4 CE qui tombent dans d’atroces convulsions :wink: ; les survivant fuyant dans un vent de panique…

Mais ils n’iront pas loin, passant près de leur général ils se retournent et décident de ne point finir cette bataille sans venger leur compagnons déchus.

A l’Ouest, une page tragique se prépare : rendus fous par la perte de leurs compagnons et aveuglés par leur jeunesse, les CE restant chargent bille en tête le régiment de cavalerie contenant le Gén EN. Le choc est violent mais sans le soutien de leurs frères, les CE sont mis à mal par une terrible riposte des S-froid et s’enfuient. Les EN se réjouissant de pouvoir goûter à tant de désespoir, se jettent à leurs trousses et dans une longue poursuite, les rattrapent et laissent leurs S-froid se repaître des corps encore chaud des enfants de la Dame. :D

Cela ne se passera pas ainsi ! Et maintenant toutes les forces de la Dame convergent vers les S-froids.

Les arbalétriers qui avaient fuit les CE se sont ralliés et tiennent maintenant le coin N/O, ils sont à 10’’ du bord de table O et 12’’ du N.

Les S-froid repartent et repassent au-dessus de la forêt Ouest.

Les CG contournent la forêt Est et arrivent au-dessus de la tour (wé, la poursuite des Exécuteurs les a menés à travers tout le bois, ces *#* ont fuis de 11’’ et j’ai galopé sur 17’’… kes vous voulez, y z’ont les pêche les CG, c tout).

Les 2CE rescapés passent en-dessous de la tour pour prendre les EN de flanc quand ils dépasseront le bois Ouest en allant se jeter sur les CG.

Il ne reste plus que 2CQ qui se remettent péniblement de vague du chaos qui a emportés 4 des leurs et tant bien que mal, ils se mettent en quête de la matrone sans monture. Etant en droite ligne sur le Nord du champ de bataille, si la sorcière ne leur échappe pas, ils continueront vers les arbalétriers et la matrone montée.

N’ayant pas vu le danger, car étant trop occupée à déchaîner ses foudres sur les malheureux CE ; la sorcière sans monture sent soudain le sol trembler sous ses pieds pour se retourner et constater avec horreur que ses noirs desseins l’on trahie malgré elle. Prise au piège, ne pouvant même plus fuir face à la furie des CQ, elle sortit son kriss de ses robes et regarda venir la flèche Bretonnienne avec un sourire cruel, empli d’un dédain certain pour ce tour du destin.

Les CQ balayèrent littéralement la matrone et sans montrer le moindre ralentissement :whistling: , continuèrent en direction des arbalétriers. Ceux-ci les attendaient et tirèrent dès qu’ils le purent. Mais sur la salve des 6 arbalétriers, seulement 1 trouva une faille dans l’armure d’un CQ. Confiante en la force de sa foi, Dame Eloïne prit la place du champion qui fut transpercé et continua la chevauchée au côté de Roland et du dernier des chevaliers de la Quête, le porteur de la Bannière.

Ayant tiré les leçons de son erreur face à la sombre essence de la magie de Naggaroth, dame Eloïne n’essaya plus de retourner la terre des Elfes Noirs contre eux-même mais joua plus finement. En prévision de la cavalcade qu’ils allaient mener en partant tuer la matrone sans monture, Dame Eloïne invoqua les vent des tempêtes à la servir et ils se déchaînèrent alors autour de son unité, les protégeant des tirs adverses et gênant les ennemis dans leurs déplacements.

Ce fut payant, car après avoir balayé la sorcière et foncé vers les arbalétriers, les CQ étaient maintenant assez près des S-froid pour que les vents invoqués par Dame Eloïne gênent les mouvement de ces cavaliers. A tel point que ceux-ci, croyant avoir manipulés les CG pour qu’ils s’approchent trop, ne purent les charger… :clap:

La dernière matrone pris peur et tentât de renouer avec la puissance de sa magie noire mais ce ne fut plus le cas et elle alla se réfugier derrière les arbalétriers.

Ceux-ci subirent alors la charge des derniers Chevaliers de la Quête sans pouvoir décocher un seul trait, tant l’aura de haine, envers les utilisateurs d’armes aussi lâches que leurs arbalètes à répétition, qui entourait ces survivant les pétrifiait de peur.

Ils périrent broyés sous le choc de la charge et pas un ne survécu à l’impact, la furie des CQ les précipitant droit sur la matrone en retrait, complètement surprise par la violence de l’assaut. Elle fut elle aussi balayée tel une brindille face à l’ouragan.

Au centre du champ de bataille, les Chevaliers du Graal entamèrent leur cavalcade purificatrice et plongèrent droit sur les cavaliers EN, en même temps que leur frères chevaliers Errants se lancèrent dans leurs flancs. Le choc fut d’une violence inouïe et malgré leur protection élevée grâce à leurs armures et leurs montures, les cavaliers sur sang-froid furent transpercés par les lances des Saints chevaliers de la Dame, leur force naturelle ajoutant encore à la puissance de l’impact. Cherchant le général Elfe Noir dans la mêlée, Guilbert l’Intrépide le défia sans lui laisser aucune chance de faire montre de ses talent d’escrimeur car, dans un juste courroux, il le pulvérisa sous les coups du lourd Fléau de Fracasse. Venant soutenir les Chevaliers du Graal, les Chevaliers Errant entamèrent aussi leur danse de la mort et percutèrent le flanc déjà affaibli des cavaliers Noir. Pas un de ces vil êtres ne survécurent à la fureur des serviteurs de la Dame. -_-

Le combat s’achevant ainsi sur une victoire des Bretonniens et l’éradication complète d’une force de frappe de Naggaroth.

Wé wé, je sais, si j’ai gagné c’est bien parce-que mon adversaire ne m’a pas aligné de balistes. Car sinon je n’aurais pas eut une telle maîtrise du terrain et mes mouvement auraient étés bien plus que gênés par des déplacement sous lignes de couverts, etc…

Car c’est bien grâce à ma supériorité de mouvement sur le terrain que j’ai toujours put me placer dans les meilleurs position pour attaquer. Mon adversaire ne pouvant qu’essayer de me contrer.

Enfin voilà on s’est bien amusé et même vous les vils joueurs de ces infâmes tapettes en collants noirs vous en avez tiré une leçon : pas question d’aligner une force de Naggaroth sans baliste en soutien, c’est primordial.

Boudiou, mais kcé long un rapport… le prochain attendra mais je vous dis déjà qu’il concerne une confrontation de 2000 pts contre les autres représentant des races en collants parfumés : les Zhauts Elfes. La bataille à déjà été jouée la semaine passée mais je vous dirai pas qui a gagné, niark.

Link to comment
Share on other sites

Oups, c'est pas un rapport que je vien d'écrire mais un roman :P

Ne me souvenant plus du déroulement tour par tour, j'ai tout raconté d'un bloc et me suis laissé un peu aller :lol:

J'aurais p'tèt bien du mettre ça dans les récits de bataille plutôt qu'ici en rapport, bon bin désolé, ferai plus attention prochaine fois. :D

Link to comment
Share on other sites

Guest Kharnash

le "récit était sympas quoi qu'un peut long......

par contre je retient surtout 2 choses........

Ta liste n'ait qu'un foule cavalerie immonde.......et illégal=tu n'a pas de chevaliers du royaume alors que tu doit en avoir une minimum....

Les elfes noirs sans balistes.....c'est que du bonheur..!!

sinon,c'était sympas.

J'espère cependant que tu "emploiera" quelques roturieres dorénavant..!!

A+

Link to comment
Share on other sites

Mea culpa, je reconnais qu'il y avais une erreur dans la liste, erreur que je n'ai remarqué qu'après la bataille en lisant mon livre pour le combat suivant.

Et oui pour la suite : j'ai aligné des hommes d'arme contre 2k d'HE.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
Guest schlagevuck

bon un petit conseill pour le joueur bretonnien les archer et les gendarme monté ne se rentabilise jamai donc un peu d'homme d'arme pour faire de la masse ca peut etre utile qoi que...bon sinon les vertu se rentabilise rarement donc je te conseille de les modéré mais sinon tu les a bien utilisé (saufe que j'aime pas la tete au chevalier E lol)

sincért schlagevuckation :innocent:

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.