Jump to content
Warhammer Forum
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt

Présentation générale du jeu


Guybrush

Recommended Posts

Présentation du jeu de batailles du Seigneur des Anneaux (SdA)

Sorti fin 2001, le jeu de batailles du Seigneur des Anneaux en est maintenant à sa troisième édition qui coïncide avec la sortie au cinéma du Retour du Roi de Peter Jackson. Le système n'a cessé d'évoluer depuis ses débuts grâce à l'ajout au fil des éditions de nouvelles règles (cavalerie, monstre, siège....) et de nouvelles troupes. Le succès des films étant ce que l'on sait, GW s'est sérieusement investi dans ce filon ce qui explique un rythme de parution toujours très élevé et une qualité de figs irréprochable. De plus, GW dispose depuis 2003 d'une licence sur toute l'oeuvre de Tolkien ce qui permet à la firme anglaise de profiter de la richesse de cet incroyable univers pour publier du matériel de jeu par le biais de suppléments (actuellement, L'ombre et la flamme, le siège de Gondor et prochainement Les champs du Pellenor).

Le SdA s'est rapidement imposé comme un jeu de figs disposant d'une identité marquée et nous allons désormais aborder les différents aspects de ce jeu.

1) L' univers

Le moins qu'on puisse dire c'est que celui-ci est très riche mais également très connu de la plupart des rôlistes et figurinistes ! La trilogie du Seigneur des Anneaux (la communauté de l'Anneau, les Deux Tours et le Retour du Roi) est l'une des oeuvres littéraires les plus lues au monde et a été traduite dans un grand nombre de langues.

Mais les Terres du Milieu, créées par JRR Tolkien ont été dépeintes à travers d'autres romans moins connus (le Silmarillion, Contes et légendes inachevés et Bilbo le Hobbit) qui ont apporté cohérence et consistance à cet univers médiéval fantastique dont se sont ensuite inspirés la majorité d'auteurs de fantasy, GW y compris pour le background de Warhammer Battle.

Mais revenons-en au jeu. Celui-ci permet non seulement de revivre la guerre de l'Anneau mais également de reconstituer des batailles d'autres-âges de la Terre du Milieu c'est à dire au temps de l'apogée des elfes ou des nains....etc

Les races et royaumes majeurs de la Terre du Milieu ont leur propre gamme de figs ainsi que leur choix de troupes propres bien que le jeu ne comprenne pas de "listes d'armées" à proprement parler pour les différents peuples ce qui m'amène à parler maintenant des....

2) Figurines

Fort de ces trois éditions et la sortie de suppléments le jeu dispose d'un choix très large de figs de grande qualité. Mais attention, au niveau de l'échelle il ne s'agit pas de 28 mm comme pour beaucoup d'autres jeux de figs mais de 25 mm ce qui induit une carrure moins massive pour la plupart des figurines.

On retrouve toutefois des références de grandes tailles représentant des cavaliers ou les créatures les plus terribles telles les trolls ou les ombres ailées. Comme les Héros jouent un rôle important dans ce jeu, il y en a pour tous les goûts, certains comme Aragorn étant disponibles sous plusieurs formes différentes.

Toutes sont montées sur des socles ronds car le système de jeu rend chaque figurine libre de ses mouvements et vous n'avez pas à vous soucier des notions de cohérence d'unité ou de régiments. Ca me fait d'ailleurs penser que je n'ai pas encore parlé du......

3) Système de jeu

Là le SdA se démarque totalement des autres jeux GW dans plusieurs domaines :

- le déroulement d'un tour

- les caractéristiques des unités

- la scénarisation des parties

- l'utilisation des décors

- les capacités spéciales des héros

Le SdA est un jeu d'escarmouches qui peuvent cependant être d'envergure (de la vingtaine de figs à la centaine voire bien plus dans chaque camp).

L'un des grands principes du jeu est l'Initiative. Elle est déterminée à chaque début de tour et revêt une importance capitale car lors d'un tour les joueurs effectuent leurs actions l'un après l'autre (le joueur qui a l'initiative effectue tous ses mouvements, puis le second joueur en fait de même, même chose pour les tirs...etc) de sorte qu'on attend jamais une heure que son adversaire ait fini de jouer et rend les batailles plus "réalistes". Et c'est là qu'apparaît toute la finesse (hum...) et la subtilité du jeu, les héros ont parfois la possibilité d'agir (et de faire agir leurs alliés) en faisant fi de l'Initiative afin par exemple de lancer une charge décisive.

Les combats sont nerveux mais le système simple et rapide offre quand même des possibilités : encerclement, chute de cheval...etc...

Autre point intéressant, les caractéristiques des unités : exit la CC, CT, F, E.... des autres systèmes GW, les unités sont décrites par de nouveaux traits (parfois proches) et les héros disposent d'un pool de points de Puissance, Volonté et Destin qui les distinguent du commun des mortels. Les armes et l'équipement des troupes comptent également car lanciers et piquiers permettent alors de former des lignes de bataille sur lesquelles viendront se briser les hordes ennemies tandis que votre cavalerie chargera sous le feu des arcs adverses.....Depuis peu on a la possibilité d'aligner aussi de redoutables machines de guerre, en bref tout l'attirail d'un bon général.

Les parties sont jouées la plupart du temps dans le cadre de scénarios qui relatent les événements des films ou d'autres batailles moins connues et représentent de véritables défis tactiques pour les généraux avec différentes situations parfois stressantes (notamment les parties de siège ou contre la montre où il faut tenir le plus longtemps possible). Les batailles rangées existent aussi mais rien ne vaut un bon vieux scénario ! Soulignons aussi le fait que la liberté laissée à chaque figurine permet de simuler correctement les sièges et en fait des parties passionnantes à jouer ou à regarder. Cette même liberté permet aussi de tirer parti du décor et d'utiliser barricades, couverts, forêts et autres à son avantage.

Enfin pour clore ce bref tour d'horizon, parlons un peu des personnages. Dans le jeu vous retrouverez tous les protagonistes de la trilogie mais également d'autres issus de la littérature Tolkien. Cela va du hobbit tout faible à la moissonneuse batteuse qui fauche les gobelins comme les blés ! Que ce soit du côté du mal ou du bien les joueurs ont accès à une vaste galerie de personnalités qui ont marqué (plus ou moins) l'Histoire du Seigneur des Anneaux.

A noter que la magie existe et retranscrit bien ses effets insidieux et subtils sur les esprits plutôt que de balancer de gros effets pyrotechniques.

En définitive, le SdA est un jeu relativement facile d'accès mais avec des atouts indéniables qui le rendent à la fois intéressant pour les plus novices et pour les généraux baroudeurs qui adorent la tactique. L'aspect cinématographique du jeu rend les parties nerveuses et pleines de moments forts comme les défenses héroïques à 1 contre 10 ou les duels entre héros. Les fans de Tolkien (ou des films) s'y retrouveront, les autres découvriront un jeu différent plein de bonnes idées qui est vraiment à essayer.

Guybrush, conquis. ^_^

Edited by Stupid' Gobelin
Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...
Guest Le drageur fou

Oé bonne rédaction et tout je sais pas si GW fait sa aussi pour avoir d'autres joueurs SDA mais là sa donne vraiment envie de commencer le jeu :)

Bravo

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.