Jump to content
Warhammer Forum
Kâss' Krân'

[WarfoV8+] Résultats de Combat

Recommended Posts

Je suis quand meme bien d'accord avec Necarion. La justification fluffique ? Il la donne, et elle est bien je trouve. Le comment en jeu ? Des attaques normales. Oui, ça ne correspond a rine de toucher ou blesser un mort, mais c'est une representation du charcutage. Le pourquoi ? Un gros manque de monstres sur nos tables, tout le monde l'evoque.

Et le cas n'est pas isolé, je prie toujours pour que Skarsnik ne laisse qu'un PV a la cible, que Gobba puisse nous montrer de quoi il est capable ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une justification fluffique ne fera jamais la règle (comme le souligne assez souvent nekhro ^^).

 

Et le cas n'est pas isolé, je prie toujours pour que Skarsnik ne laisse qu'un PV a la cible, que Gobba puisse nous montrer de quoi il est capable ^^

 

Ben sauf que ça ne marchera pas pour Skarsnik (il est de type infanterie, et non monstre...) ;)

 

A moins que l'exception touche toutes les montures des personnages (ce qui inclurait aussi l'équipage dans le cas des chars).

 

Le pourquoi ? Un gros manque de monstres sur nos tables, tout le monde l'evoque.

 

Le manque de monstres est évoqué par tout le monde comme une conséquence de l'efficacité du canon. Ce qui n'a rien à voir.

 

Je dirais aussi : vous en voyez souvent des hordes ? Parce que moi non.

 

De plus, je trouve que mettre l'indomptable en avant n'est pas pertinent pour justifier le carnage, notamment quand on relativise par rapport au Cd de la troupe en question. Certes, les gobs vont devoir faire un jet de moral en indomptable, mais à 6- (voire 5- pour les nocturnes), c'est chaud patate quand même...

Et je dirais pareil avec des troupes à 7 ou 8 en Cd, il suffit d'avoir manœuvré pour que la GB ou le Gégé ne soit pas à portée pour que d'un coup le rapport de force soit déséquilibré. Et un héros sur monstre est plus manoeuvrable qu'une horde.

 

J'ai déjà eu le cas avec un EN sur manticore chargeant une horde de GdC, même en étant indomptables, moral raté, ceux-ci ont fui, et hop 40 GdC détruits sans coup férir. Et c'est pour moi aussi dramatique que de perdre un perso sur monstre.


Je ne vois pas le problème. Le carnage est limité à 5 max et il ne peut avoir qu'un défi par combat. Donc la horde taperas sur le second monstre.

 

 

Précision : c'est +5 au max en plus des PV retirés (donc +6 minimum avec les champions tués, +7 avec les Héros).

Edited by Hemonthotep III

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, la regle s'aplliquerais a toute attaque de la figurine survivante n'ayant pas été effectuée

Ho oui, des hordes moi j'en vois a chaque partie !

Et au contraire, ya de regles d'equilibrage et des regles de fluff ;) Les premieres n'etant faite que pour completer les secondes :)

Bref, c'est un debat à avoir, mais je ne suis pas refractère à l'idée

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une justification fluffique ne fera jamais la règle (comme le souligne assez souvent nekhro ^^).

Mais c'est que je deviendrais quelqu'un qu'on cite maintenant. Qu'est-ce que ça veut dire :lol:

Ce serait plutôt «une explication fluffique ne peut (uniquement) justifier le fonctionnement d'une règle». Et ça n'est pas de moi, c'était déjà là quand on m'a confié la section Règles.

Dans le cadre de la création de règles, on part du «fluff» ou de la «logique» pour en tirer une règle. Mais aussi complexes soient-elles, elles ne pourront jamais recouvrir tous les cas de figures «logiques». C'est à partir de là, si la règle n'est pas précisément formulée, ou qu'elle est simplement mal comprise, que commencent les débats à base d'arguments «fluffiques» qui pourront tout aussi bien l'un que l'autre être justes pour expliquer des fonctionnements totalement opposés d'une même règles. D'où «ma» citation.

Donc les débats «fluffiques» pour formuler une règle ont justement leur place ici ;)
Reste à savoir dans quelle cadre ils se trouvent et dans quelles sont les limites des règles à créer (niveau de complexité, exhaustivité des cas ou non...). Edited by Nekhro

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vois ça comme une reconaissance Nekhro ! ^^

Expliqué comme ça, j'approuve. Il nous faut donc des règles qui marient ses deux points, fluff et logique. Il nous faut des règles les plus exhaustives possible, bien qu'il soit impossible de tout couvrir. Disons au moins qu'il faudrait couvrir des interactions du GBR, notamment les règles spé et les types de troupe.
Au niveau de la complexité... Je ne garantie rien. C'est pas facil de formuler une regle simplement

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vois ça comme une reconaissance Nekhro ! ^^

On va dire ça. Et ça change des «modo-nazi» et autre «gestapo pro-GW» ^_^

 

Expliqué comme ça, j'approuve. Il nous faut donc des règles qui marient ses deux points, fluff et logique. Il nous faut des règles les plus exhaustives possible, bien qu'il soit impossible de tout couvrir. Disons au moins qu'il faudrait couvrir des interactions du GBR, notamment les règles spé et les types de troupe.
Au niveau de la complexité... Je ne garantie rien. C'est pas facil de formuler une regle simplement

La complexité est, d'une certaine manière, liée à l'exhaustivité. Prenons l'exemple du tir à longue porté au fil des versions. Pendant un temps, il y avait un malus à longue porté, sauf pour les armes de jet. En V8, Toutes les armes de tir ont ce malus (armes de jet incluses). Dans AOS, il n'y a plus de malus du tout. On voit là une moindre exhaustivité des cas pour plus de simplicité dans les règles (moins de cas particuliers).


Pour en revenir à l'exemple des Monstres qui frappe durant un défi, l'exception est que le Monstre pourrait frapper le personnage défié même si ce dernier est mort (exception à la règle qui veut qu'on ne peut pas frapper quand il n'y a personne à frapper). Cette exception est établie selon un critère fluffique (le Monstre s'acharne sur le cadavre pour mettre encore plus la pression sur les péquins qui l'entouraient...) et apporte un peu plus de complexité (exception, cas particulier...).

À partir de là, vient une réflexion plus globale sur les règles et la possibilité que, si cette exception vaut pour un Monstre, elle peut être valable pour toutes les montures (destriers, chars...). Puis vient alors encore une «contradiction fluffique» concernant les chars. En défi, les personnages combattent seuls (plus éventuellement leur monture). Dans un char, il y a un aurige qui, fluffiquement, ne combattrait pas pour ne pas intervenir dans le duel, comme n'importe quel soldats si on parlait d'un personnage dans une unité. Doit-on donc faire une nouvelle exception (une exception à l'exception en quelque sorte) pour le Char ? Au risque de rendre le jeu plus complexe (mais plus exhaustif et plus «logique»). Ou on remet en cause la toute première exception ? On perd alors en «exhaustivité» mais on gagne en simplicité (et en fluidité aussi).

Vous avez 4 heures :lol:
Blague à part, c'est quand on réfléchit à tout ça que l'on comprend tout de suite qu'une explication «logique» ou «fluffique» ne peut servir (au moins à elle seule) à justifier le fonctionnement d'une règle. Edited by Nekhro

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.