• Annonces

    • Crilest

      Facebook, Twitch et Youtube Warfo!   29/01/2017

      Facebook, Twitch et Youtube Warfo! N'hésitez pas à vous abonner! (Cliquez pour avoir les liens directs) :
      Twitch https://www.twitch.tv/warfo_ // Youtube https://www.youtube.com/channel/UCdfGqlNnp_NRXtUkD9zB1Uw // Facebook https://www.facebook.com/groups/28144942833/
Sanglac

L'univers et langues fantasy de Tolkien, libre ?

7 messages dans ce sujet

Bonjour à vous amoureux de la fantasy,

 

Je viens ici pour avoir une information concernant l’œuvre du grand Tolkien. En particulier au niveau du droit d'auteur.

 

Mise en contexte:

Je suis en train de créer un univers fantasy dans le but d'écrire des romans et de développer un jeu vidéo. Rien de très ambitieux, je fais surtout ça pour le plaisir. Mais j'aimerai bien signer mes œuvres et tenter un jour l'aventure de la publication.

 

Mon univers s'inspire de plusieurs œuvres de fantasy et comprend une part de caricature de notre histoire et de la fantasy en général, un peu (ou plutôt grossièrement) comme les fabuleuses Annales du Disque Monde de Terry Pratchett (un autre génie de la fantasy qui nous a quitté).

 

Les questions:

Mais voilà, je suis bloqué sur une question: Ai-je le droit d'utiliser des noms de l'univers de Tolkien dans mon univers ? Par exemple: Mithril, Hobbit, Balrog ?

 

Bien que j'évite d'utiliser directement des noms des autres univers sous peine d'obtenir une œuvre incohérente, Tolkien a posé tellement de bases de la fantasy moderne que c'est difficile de tout esquiver...

 

Normalement, une œuvre entre dans domaine publique 70 ans après la mort de l'auteur. Mais, à côté de ça, je vois Le Donjon Naheulbeuk qui n'hésite pas a parler de Mithril ou de Hobbit.

Donc je suis un peu perdu. Jusqu'à où va le droit et notamment l’œuvre de Tolkien ?

 

Le souci c'est que je ne sais pas si l’œuvre appartient à quelqu'un actuellement. Est-ce qu'il appartient aux héritiers Tolkien ? Devons-nous répondre devant eux si on utilise un élément de la Terre du Milieu dans une œuvre étrangère ?

 

La dernière problématique:

Mon problème ne vient pas directement des noms communs (je peux sans souci appeler l'équivalent du Mithril en "Fer-Argent" ou le Hobbit en "Semi-Homme"), mais j'ai une profonde envie de réutiliser les langues elfiques qu'a imaginé Tolkien. Un travail colossal qu'a fourni ce spécialiste de la Langue et que peu de personnes pourront égaler.

 

En ce moment je travaille sur les cartes de mon univers et j'ai besoin de donner un nom aux régions elfiques et naines dans une langue exotique. Pouvoir utiliser une des langues elfiques de Tolkien serait d'un grand bénéfice, non seulement parce que ses travaux sont de qualités, mais aussi parce que c'est devenu une référence dans la fantasy.

 

Je ne prétends pas m'approprier ces travaux et de les inclure sans forme de respect dans ma signature. Rendons à César ce qui est à César, Tolkien aura son nom à côté de chaque utilisation de sa langue.

 

Bref

Pour l'instant j'ai trois choix devant moi:

- Soit les langues de Tolkien sont libres et je peux les utiliser sans problème

- Soit elles ne sont pas libres et je dois attendre leur entrée dans le domaine publique en 2043 pour pouvoir des utiliser (en espérant que je vive jusque là...)

- Soit je crée ma propre langue, mais n'ayant aucune formation poussée dans ce domaine ce sera un travail très grossier, long et laborieux...

 

Dans l’espoir que vos nobles conseils m'éclairent sur la question.

 

Sanglac

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Il y a 15 heures, Sanglac a dit :

Normalement, une œuvre entre dans domaine publique 70 ans après la mort de l'auteur. Mais, à côté de ça, je vois Le Donjon Naheulbeuk qui n'hésite pas a parler de Mithril ou de Hobbit.

Donc je suis un peu perdu. Jusqu'à où va le droit et notamment l’œuvre de Tolkien ?

 

Le souci c'est que je ne sais pas si l’œuvre appartient à quelqu'un actuellement. Est-ce qu'il appartient aux héritiers Tolkien ? Devons-nous répondre devant eux si on utilise un élément de la Terre du Milieu dans une œuvre étrangère ?

Disons qu'il y a utilisation et utilisation. Si tu veux te lancer dans une utilisation commerciale de ces noms, comme ça semble être le cas, alors c'est une mauvaise idée. Tu vas te heurter à la fois au Tolkien Estate, les enfants de Tolkien, qui gère les droits des livres, et au Middle-earth Enterprises, sans doute pire, qui gère les adaptations quelles qu'elles soient, du Hobbit et du Seigneur des Anneaux. Typiquement, en développant un jeu vidéo, tu risquerais d'aller au devant d'ennuis avec les seconds. En ce qui concerne les livres, même si le droit d'auteur court pour 70 ans, cela n'empêche en rien que l’œuvre continue de bénéficier d'une certaine protection ensuite, qui est de l'ordre du droit moral. Bref, utiliser Hobbit, mithril ou Balrog, c'est potentiellement trop connoté pour que cela passe. À l'inverse, Elfes, Nains, Orques, c'est suffisamment général pour que ça ne risque rien.

 

Il y a 15 heures, Sanglac a dit :

Bref

Pour l'instant j'ai trois choix devant moi:

- Soit les langues de Tolkien sont libres et je peux les utiliser sans problème

- Soit elles ne sont pas libres et je dois attendre leur entrée dans le domaine publique en 2043 pour pouvoir des utiliser (en espérant que je vive jusque là...)

- Soit je crée ma propre langue, mais n'ayant aucune formation poussée dans ce domaine ce sera un travail très grossier, long et laborieux...

Même réponse que pour les noms propres. Les langues de son œuvre sont l'invention de Tolkien. Elles lui appartiennent en propre jusqu'à 70 ans après son décès, voire encore plus tard pour les publications posthumes, qui forment la majeure partie de la documentation existante sur les langues de Tolkien (donc plus loin que 2043). C'est tout à fait différent d'une langue utilitaire inventée dans ce but. Et même en attendant le domaine public, tu te heurterais toujours au droit moral potentiel que pourrait invoquer ses descendants.

 

Donc pour faire court, mieux vaut tout inventer par toi-même, quitte à t'en inspirer.

Modifié par Ciriondil

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a donjon de Naheulbeuk ; j'ai aussi souvenir que Final Fantasy IX a allègrement utilisé le mot mithril à toutes les sauces dans son univers médiéval-fantastique. Et il y a des inspirations très couramment de la littérature ou des films vers les jeux vidéos.

 

Cependant, tant que ces supports ne se faisaient pas concurrence, je pense qu'il y a une coutume de ne pas foncer dans le tas.

 

Mais là il semblerait que tu mettes les pieds dans le plat. Je te conseillerais de regarder comment Eragon a fonctionné, puisque son univers est très proche.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Disons que c'est un peu la roulette russe... Soit personne ne te remarque, et tu ne risqueras rien... Soit ton oeuvre fait un carton (ce que je te souhaites ^_^) et tu peut éventuellement aller au devant de certaines déconvenues... Qui peuvent t'obliger à revoir intégralement les emprunts que tu auras fait à Tolkien... Donc autant prendre les devants, et inventer tes propres termes (c'est dur, je sais, mais plus gratifiant j’imagine).

 

De plus, comme dit par Ciriondil, ce n'est pas parce qu'une oeuvre tombe dans le domaine public que l'on peut tout faire avec (comme en piocher des bouts à droite ou à gauche, ce ui s'apparente à du plagiat). Etre dans le domaine public signifie plutôt (sauf erreur de ma part) que la diffusion devient libre et les adaptations libres de droit.

 

Pour ce qui est des contre-exemples cités plus haut, se rappeler que les jeux vidéos, les BD et pire les parodies audios sont souvent considérés comme des oeuvres d'envergures moindres, qui ne concurrencent pas l'original. A quoi bon se prendre la tête à en poursuivre les auteurs pour si peu... A contrario, dans Donjons et Dragons, les hobbits sont vite devenus des Halflings, les Ents des Treants, etc.

 

Le mieux pour toi, vu ta démarche, serait de demander directement la permission à l'auteur concerné... Ou plutôt maintenant à ses ayants droits (pas gagné d'avance).

 

Bref, un conseil : concentre-toi sur la qualité de tes écrits, soucie-toi des noms et des langues ensuite, ils viendront peut-être au fil du temps :)

Modifié par Heimdall

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vous remercie, grâce à vous je suis passé d'ignorant à assuré.

 

Concernant les droits sur les œuvres de Tolkien j'étais dans le flou, tout comme la nature du domaine publique. Grâce à vos lumières j'en sais d’avantage.

 

Je dois me rendre à l'évidence, les langues de Tolkien, aussi belles et ingénieuses soit elles, appartiennent à la terre du Milieu, et uniquement à la terre du Milieu.


Les employer dans mon univers ne fait aucun sens et, comme vous le dites, serait un honteux plagiat. Mon univers perdrait aussi en logique et en originalité. Et parallèlement, je n'ai pas envie de passer pour un voleur ou un malotru, d'une part du point de vu des fans de Tolkiens et d'autre part de la justice, le droit moral et au Tolkien Estate et autres gardiens de l’œuvre originale.

Pas le choix, si je veux une langue elfique il va falloir l'inventer.


Je peux très bien "m'inspirer" des langues de Tolkien, mais il faudra faire attention à ce que l'inspiration ne deviennent pas plagiat, en effet, la frontière entre ces deux termes est souvent floue. Et inventer une langue ne s'improvise pas.

 

Citation

Bref, un conseil : concentre-toi sur la qualité de tes écrits, soucie-toi des noms et des langues ensuite, ils viendront peut-être au fil du temps

 

Je vais suivre ton conseil ô grand gardien d'Asgard. Les noms des lieux elfiques seront temporairement francisés et traduis ultérieurement. En attendant, ces noms feront moins exotiques, mais sa m'évite de rester bloqué dans la création de l'univers. Les références aux langues fantastiques seront aussi évoquées avec beaucoup de mystère de la part des humains. Comme ça, pas besoin de rentrer dans les détails, pour le moment...

 

Encore merci à vous trois.

 

Sanglac

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

De rien, je pense que tu fais le bon choix.

EN effet la frontière est parfois mince entre inspiration et plagiat, après il ne faut pas psychoter non plus. Exemple (qui te concerne) dans Game of Throne où les gens passent leur temps à répéter Valar Morghulis, que l'on peut qualifier de "gros emprunt" à Tolkien, pour le moins.

Ou bien est-ce plutôt un hommage ? Ou une coïncidence ? Et au fond, qu'est-ce qui en empêche l'auteur, du moment qu'il ne nomme pas ses dieux des Valar et une cité Minas Morgul ?

Je ne pense pas que réemployer un mot inventé, surtout simple comme celui-ci (Valar), pour désigner quelque chose d'autre, soit considéré comme du plagiat.

 

Aussi attention à l'excès inverse, à nommer par exemple une race de semi-hommes des Hoddits, là ça tiendrais plus de la parodie (légale, cependant, mais bon...)

Modifié par Heimdall

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gardons à l'esprit également une chose essentielle: Tolkien, comme tout les grands auteurs des sagas ou de mondes imaginaires, qu'ils soient écrivains, dessinateurs, scénaristes ou concepteurs de jeux, reprennent une multitudes d'éléments légendaires, linguistiques, architecturaux, historiques ou mythologique anciens, comme base directe ou comme inspiration. Leur talent viens de leur admirable façon de les combiner, en extraire l'essence et en refaire un ensemble cohérent qui parle, de fait, immédiatement à notre inconscient et à nos racines profondes et ont donc une retentissement sur nos aspirations et notre imaginaire qui nous oermet de se les approprier immédiatement et à ne plus les lâcher.

 

Pour écrire ou concevoir son monde, il faut, à mon sens, se poser la question de "la couleur" que tu veux donner à ce monde. S'inspirer de Tolkien, c'est voir comment il a donner une couleur à son monde à partir d'éléments anciens (qu'il connaissait et maîtrisait très bien de part sa profession initiale). Si tu part du même genre d'éléments, de ceux que tu connaît, que tu maîtrise, tu va nécessairement arriver a donner une couleur proche, mais qui sera propre. Et il te sera alors facile de justifier pourquoi tel peuple a tel langue, tel architecture ou histoire, tel consonance de noms, tel ou tel culture ou façon de penser, tel paysage. Et là tu sera dans l'inspiration d'éléments communs, pas dans du plagiat. 

 

Mais il est toujours difficile de trouver sa couleur, son style, pour s'éloigner de ce que l'on aime ou admire à la base.

 

Bonne continuation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant