Jump to content
Warhammer Forum

BBLeodium

Membres
  • Content Count

    1,269
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About BBLeodium

Profile Information

  • Location
    Liège (Belgique)

Recent Profile Visitors

2,913 profile views
  1. Tous les univers fantastiques prennent des inspirations de notre réalité historique et mythes. C'est pareil pour AoS : même si à première vue une armée d'Ossiarch Bonereapers n'a pas grand chose à voir avec notre réalité, certains concepts comme le style des armes et armures sont directement inspirés de ce qui a été créé pour les armées antiques. Pareil pour un univers constitué d'îles flottantes dans le ciel avec des vaisseaux volants qui font les trajets entre - tu peux t'inspirer de lignes aérodynamiques déjà faites, y compris contemporaines, pour créer le visuel de tes vaisseaux, avec des îles reprenant les principes des îles "dans notre vrai monde" pour les rendre plus plausibles, etc. On ne crée rien à partir de rien. On a toujours besoin d'une base d'inspiration pour commencer, et la meilleure inspiration est ce qu'on peut voir et tester dans notre environnement. Ben non, justement. Tu tues juste l'Empereur et fous l'Imperium dans la merde avec la disparition de l'Astronomican, mais si Terra explosait ça pourrait continuer de fonctionner pendant un bon bout de temps. Parce que l'Imperium est tellement large que pas mal de systèmes continueraient de fonctionner pendant des siècles voire des millénaires sans se rendre compte que le pouvoir central n'existe plus. Et surtout, toutes les factions ne sont pas centralisées sur Terra...déjà les factions Xenos s'en foutraient royalement, le Chaos exulterait et ira joyeusement massacrer le reste et toutes les factions de l'Imperium ont généralement leur centre de pouvoir ailleurs que sur Terra. Même si le leur était détruit, ils continueraient d'exister via leurs autres domaines ou...leurs flottes, en fait. Quant à l'Adeptus Custodes et les Soeurs du Silence, ben...eux aussi, ils ont des forces qui ne sont pas uniquement centralisées sur Terra (merci à la Grande Croisade de Roboute qui les a éparpillés bien plus qu'avant), donc ils peuvent très bien y survivre (même si fortement diminués) et chercher à se venger. GW pourrait très bien mettre en scène un événement majeur de ce genre pour 40k, et continuer à développer le jeu et les factions existantes avec certes des conséquences majeures sur le fluff, tout en les gardant relativement telles quelles au niveau du jeu. Ils peuvent se le permettre de par la façon dont l'univers de 40k a été conçu et pensé. Le fluff a évolué, nuance. Les factions du jeu sont toujours là, ont certes eu des additions introduites et expliquées par l'historique, mais ça se joue sinon exactement comme avant. 40k est un exemple de ce qui se passe quand c'est bien fait et pensé depuis le début. End Times, c'était pour mettre à mort Battle. Donc ils se sont lâchés dans les événements cataclysmiques et la destruction totale, parce qu'ils voulaient tout raser pour mettre en place AoS. Ce n'est pas vraiment la même situation qu'à 40k (et honnêtement, niveau remise à zéro à 40k, à part l'anéantissement de la galaxie style big bang localisé ou le Warp qui engloutit l'univers matériel, je ne vois pas trop comment ils feraient pour tout raser et recommencer). Plutôt une question de ne pas tuer la poule aux oeufs d'or, de mon point de vue. Maintenant si la poule en question vieillit et ne pond plus trop (Battle), je comprends qu'ils se disent qu'ils peuvent toujours essayer d'abréger ses souffrances et prendre une nouvelle plus jeune. Ils ont pris des risques, certes, mais au vu des chiffres de vente de 40k en comparaison de Battle, sans doute qu'ils ont été calculés. Oui, la question de l'enjeu - mais encore faut-il que l'intention soit là réellement. Si c'est pour donner un "faux" enjeu en faisant miroiter la survie de l'Empire face à l'invasion ultime d'Archaon et qu'en fait, l'épilogue était déjà écrit à l'avance peu importe les résultats des joueurs, ça me paraît normal que les joueurs ayant participé se sentent un peu floués à ce niveau. La majorité se sera bien amusé, ceci dit. D'ailleurs ce cas de figure s'est passé pour Kings of War avec sa campagne mondiale le Bord des Abysses, où Mantic Games disait que ça allait avoir des conséquences majeures sur le fluff et la carte selon les résultats des différentes factions - et une fois terminé, en lisant l'épiloque, on s'est rendu compte qu'en fait Mantic Games voulait dire qu'ils avaient prévu deux cas de figure déjà écrites pour chaque faction et qu'ils prenaient celle qui correspondait à la "victoire" ou "défaite" selon le nombre de résultats communiqués pour chacune d'entre elles. Les joueurs s'en sont rendus compte car les résultats pour la faction des nains étaient en grande majorité des victoires écrasantes contre les forces des ténèbres, mais l'épilogue pour eux impliquait la destruction d'un pont reliant leurs royaumes aux terres libres pour "empêcher l'invasion déferlante des forces des ténèbres qu'ils ne pouvaient pas contenir" (oui c'était le cas où ils gagnaient). Genre, ils ont écrasés leurs ennemis sur tous les fronts du champ de bataille, mais ils détruisent quand même le pont parce qu'en fait ils ne peuvent pas les contenir ? Bref c'était pour la petite histoire. Ben qu'est-ce qui te dit qu'il ne sera pas choqué ? Il peut savoir qu'il pourra toujours continuer de jouer son battletome Cities of Sigmar, ça ne va pas lui plaire de savoir que sa cité a été défoncée dans le fluff. Tout comme vous avez tous été choqués de voir la destruction du Vieux Monde, alors que GW a sorti les listes Compendium pour continuer à jouer vos armées dans AoS. Maintenant, la différence est que l'univers d'AoS a été mieux pensé pour ce que GW compte faire pour le futur. Tant que la jeune poule pondra suffisamment, il n'auront pas de raison de s'en débarasser. Et la Ice Guard de Kislev. Perso, je me vois bien posséder une armée de 150 gonzesses maniant des armes de glace...ça flatte mon égo surdimensionné.
  2. Honnêtement, c'est quoi cette distinction arbitraire entre un Wargame et un "RPG / Stratégie" ? Surtout que pour ceux qui ne jouent pas à AoS, les 150 figurines et plus c'est tout à fait possible à 2000 points à AoS. Les armées populeuses comme les skavens adorent particulièrement noyer sous le nombre les effectifs ennemis. AoS est un Wargame comme Battle, inutile de faire croire qu'on alignait plus de figurines à Battle. En réalité, le nombre est sensiblement le même. Il vous suffit de parcourir la section AoS - Armées de ce forum pour vous en rendre compte. Non, c'est vrai. En fait je pense qu'il y avait possibilité de développer des armées déjà présentes sur la carte...Comme les fameux pirates zombies de la Côte des Vampires, la Norsca, Kislev, la Tilée, l'Estalie, voire même les Principautés Frontalières (à regrouper dans une seule armée "Dogs of War" ? ), sans parler des nains du Chaos (bon d'accord, c'était chez Forgeworld mais une ch'tite armée en plastique GW, c'est quand même mieux non ?)... Après, si tu veux rajouter des nouvelles cartes, je pense que la majorité du "vide", c'était quand même vers l'orient qu'elle se trouvait. Ah oui, l'enjeu est moindre, c'est évident ! Mais c'est volontaire. Du point de vue de GW, c'est plus "safe" ainsi tout en gardant le côté apocalyptique / bataille d'envergure, sans pour autant en arriver à l'extrême "bon fluffiquement, cette faction est détruite, donc si on veut être cohérent avec les résultats, ben cette armée n'est plus jouable. Allez les gars, on arrête la production et la vente de ces figurines !" Tu vas me dire qu'ils ont fait ça avec les bretonniens et les rois des tombes, je sais. Donc tu sais quel bordel ça cause chez les joueurs. En fait, je pense que la question d'échelle se pose chez le créateur, pour la planification de ses sorties / campagnes futures. Bien sûr que le joueur peut faire sa sauce de son côté avec la taille des batailles qu'il veut, ce n'est pas vraiment lui le problème. Le problème, il est chez le créateur, qui lui doit tenir un historique cohérent dans l'ensemble. On a vu ce qu'a donné la campagne Tempête du Chaos, avec ses conséquences "qui n'ont jamais existé". C'est à cause de l'échelle de l'univers de Battle, quelque part...avec autant de personnages importants et de factions impliquées, ça ne pouvait que se terminer sur un pet mouillé sans remettre en question l'équilibre des pouvoirs de manière significative sur la planète. Oui, c'est souvent ce que les anciens de Battle reprochent à AoS : un univers plus impersonnel, trop grand, trop vide. Bon ces remarques, c'était surtout valable à la V1, depuis on a quand même eu plus de matériel pour remplir ce vide. Après, je comprend qu'on puisse toujours trouver ça insuffisant. Maintenant, je trouve que ce reproche est en fait un des avantages d'AoS par rapport à Battle, et au vu de l'interview avec James et des articles fluff dans le White Dwarf, c'est un sentiment qui semble aussi partagé par au moins une partie de l'équipe de design du Studio.
  3. Je ne pense pas qu'ils ont laissé la partie orientale de côté juste "parce qu'ils n'ont pas été capables". A l'époque, le marché oriental n'était pas aussi important que de nos jours, sans doute ont ils estimé que ce n'était pas nécessaire de se focaliser là-dessus à ce moment. Et ça ne sert à rien de vouloir tout couvrir rapidement, qu'est-ce qu'ils auraient fait après ? Quant à la question de savoir si ça valait la peine ou pas, c'est un peu le débat de ce sujet. Ah mais tout à fait ! Tu peux aussi défendre ton royaume même si tu sais qu'il y en a d'autres ailleurs, simplement parce que c'est le tien et que tu ne veux pas le voir disparaître. Maintenant, aurais-tu apprécié si à la suite de la campagne Tempête du Chaos, Archaon gagne et rase l'Empire, et puis que GW dise "bon on retire l'Empire de la liste des armées jouables pour les productions futures, puisqu'il n'existe plus" ? Tu crois qu'on n'aurait pas eu des gens qui brûlent leurs armées de rage sur Internet en réaction à ça ? Je parle ici en termes de développement et suivi du jeu par le créateur. Ce sont des questions pertinentes, après tout - si on lance une campagne et qu'on dit qu'elle a des conséquences sur le background selon ses résultats, ce serait ballot si ce n'était pour rien, non ? Soit-dit en passant, on a déjà la réponse puisque ça s'est passé.
  4. Tout à fait, mais je pense que la seconde partie de ta dernière phrase entre parenthèses est vraiment le plus important. Je crois qu'AoS est aussi vaste pour vraiment faire comme avec 40k : laisser énormément de place pour le futur, de sorte que même si un événement majeur chamboulait une partie de cet univers, cela ne mettrait pas en danger la cohérence du reste. Lors de la conception de la carte de Battle, je pense que les concepteurs de l'époque n'ont pas pensé aux avantages de 40k en termes de construction future et de conséquences des campagnes. Dans Battle, si une invasion majeure du Chaos parvenait à l'emporter dans le Vieux Monde, ce serait la fin de l'Empire. Une faction entière du jeu serait annihilée. La raison pour laquelle les campagnes mondiales pour Battle n'ont jamais eu de conséquences définitives, c'est parce que la taille de la planète et la façon dont les factions sont situées signifie que si effectivement leur royaume est envahi, c'est techniquement fini pour eux. A AoS, tu peux avoir un autre royaume d'elfes noirs vs un autre royaume de hauts elfes (exemple théorique, remplacez les races parce que vous voulez ), avec la victoire définitive de l'un sur l'autre, l'un des royaumes serait détruit mais la faction auquel il appartient peut toujours continuer d'exister ailleurs, dans un autre royaume. C'est pour ça que les Battletomes d'AoS montrent des exemples d'enclaves dans différents Royaumes - à la fois pour donner des exemples inspirants pour les joueurs afin qu'ils créent leur propre armée, mais aussi pour indiquer que la faction / race ne va pas disparaître si un désastre a lieu dans l'une de ces enclaves. Comme à 40k, où une campagne apocalyptique sur le devenir d'un système stellaire peut donner sur une victoire absolue d'un camp, et que le reste de la Galaxie puisse toujours continuer de fonctionner. Parce que l'échelle de 40k est tellement immense qu'on peut se le permettre.
  5. D'où l'utilité des Portes de Royaumes dans Âge of Sigmar. Après, je reconnais qu'on aurait pu introduire des portails dans Battle, genre une découverte d'un réseau de portails des Anciens révélé suite à, par exemple, un immense tremblement de terre et qui se trouvent "par pur hasard" dans les terres de chacune des factions et même ailleurs, créant une nouvelle course à l'armement...etc. En réalité, ils sont effectivement présents avec les Cities of Sigmar....et avec Warcry, en fait. Même si dans ce dernier cas, on a une vision de comment les humains peuvent vivre dans un monde sous le joug du Chaos - cela reste bel et bien des humains vivant dans les Royaumes Mortels, et pas un copier-coller du Vieux Monde. Même si la Corvus Cabal donne très bien comme bande de Mordheim. Donc si, on a déjà des humains "normaux" typés AoS. C'est juste qu'ils ne sont pas pour le moment du côté de Sigmar...et qu'ils ne sont pas non plus totalement engagés sur la voie des Dieux Sombres (ce n'est pas vraiment le panthéon du Chaos Universel qu'ils adorent, c'est un peu plus nuancé que ça). Oui, mais c'est une question d'échelle aussi. Par exemple, la carte que j'ai montrée pour Soulbound, c'est juste un continent d'Aqshy, qui en possède plusieurs dizaines voire plus. C'est beaucoup plus facile de créer un nouveau continent avec plusieurs royaumes distincts et de les insérer dans les Royaumes Mortels que dans Battle. Même le Vieux Monde, en fait, c'est difficile de créer un nouveau royaume conséquent là-dedans - les Principautés Frontalières étaient là pour ça, mais ça restait sur une échelle relativement modeste en comparaison avec la Tilée, l'Estalie ou même les provinces impériales. Avec AoS, tu peux faire facilement ta campagne avec tes royaumes entiers reprenant les différentes factions, et les insérer dans n'importe quel Royaume à ta guise. Il y a de la place, très largement - beaucoup plus que dans Battle. Et oui, il y avait encore de larges zones inexplorées dans Battle, en particulier vers l'orient (aller trop vers le Nord ou le Sud signifie se diriger vers les désolations du Chaos). Mais ça n'a rien à voir avec l'échelle d'AoS. Je pense qu'AoS est surtout conçu pour justement laisser de la place comme dans 40k - où on peut avoir des conflits épiques et grandioses qui provoquent la naissance ou la chute de royaumes entiers, sans pour autant remettre en cause la balance cosmique des pouvoirs et des factions. A Battle, même la destruction d'une province impériale a d'énormes conséquences sur le reste de l'Empire (et je pense du Vieux Monde). Cela dépend pour qui, je pense. On a bien vu dans ce sujet qu'il y a plusieurs façons de le voir, selon l'édition dont on se rappelle avec nostalgie. Par exemple, le Reikland décrit dans la dernière édition de Warhammer le jeu de rôle fantastique par Cubicle 7 est différent du Reikland de la seconde édition du même jeu. On sent quand même qu'ils ont voulu inclure un peu plus de diversité ethnique et d'égalité homme-femme que du temps de la seconde, où ces questions étaient moins sensibles qu'actuellement. La situation politique n'est également pas la même (notamment le traitement de Karl-Franz). Ben regarde les bandes de Warcry, tu as des exemples de cultures humaines typées des Royaumes Mortels. Juste pas du côté de Sigmar. Personnellement, je demande juste aux gens de goûter d'abord avant de dire "je n'aime pas" sans même y avoir toucher. C'est une comparaison plus proche de mon sentiment. Pour moi, après avoir lu l'interview avec James et reprendre cette comparaison, l'échec d'AoS vient du fait qu'on a posé la soupe violemment sur la table et presque mettre la face du pauvre client dedans en espérant qu'il goûte. Forcément, ça passe moins bien que si on glisse doucement la soupe vers la personne en lui expliquant combien elle peut être bonne et en t'invitant à essayer pour voir si ça te plaît. Dans les deux cas, il aurait resté des gens qui n'y toucheront pas et diront "je n'aime pas" sans essayer parce que c'est différent de leur soupe précédente. Mais le nombre de personnes qui auraient refusé d'essayer aurait été moindre, je pense, si GW avait utilisé une transition / communication plus appropriée. Après, rien n'empêche de continuer à jouer dans le Vieux Monde, comme l'a encore rappelé la tribune ludique.
  6. Ben il me semble que le projet The Old World montre bien que si, on peut continuer à créer des choses dedans. J'irais jusqu'à dire que Blood Bowl l'a déjà prouvé auparavant (bon, c'est un Vieux Monde alternatif, nous sommes d'accord ). Maintenant, la différence entre insérer de nouvelles cartes / de nouvelles factions dans un univers existant et "limité" (comprenez moi bien, je parle ici que l'univers de Battle était confiné sur une seule planète, donc les distances sur les cartes sont limitées en ce sens par sa taille) comme celui de Battle, et créer un monde bien plus large avec de vastes étendues libres pour y mettre ce que l'on veut - c'est que les possibilités sont plus restreintes dans le premier cas que dans le second. Comme tu dis, oui on aurait bien insérer des "Khraradron Overlords-like", genre des nains ingénieurs ayant été un peu trop loin dans l'innovation et carrément prendre la voie des airs pour continuer leurs travaux en paix par rapport à leurs frères trop conservateurs , voire même un nouveau culte de Grimnir qui porte des casques à crête et chevauche des créatures élémentaires du feu (peut-être créé par Ungrim Poing de Fer ?). Les elfes des mers, on peut les placer où on veut dans les océans de Battle, les Sylvaneth seraient une nouvelle évolution d'Athel-Loren dans sa défense (avec un nouvel aspect guerrier d'Ariel, pourquoi pas), les orques resteraient des orques chevauchant des sangliers et wyvernes sous hormone, les Ossiarch Bonereapers une nouvelle création cauchemardesque de Nagash pour conquérir le monde (c'est facile, il n'a pas vraiment changé par rapport à Battle). Même les Lumineth avec leurs esprits des montagnes ont honnêtement une place à trouver dans Ulthuan et la fameuse chaîne de montages des Annulii, où pas mal d'événements surnaturels et créatures monstrueuses s'y trouvent (pourquoi pas des esprits également, que les hauts elfes ont appris à canaliser dans de grandes statues pour leur défense face aux elfes noirs ?). Le culte de Khaine et la nouvelle Morathi pourraient trouver leur place également - elle a toujours pactisé avec le Chaos et on pourrait voir qu'elle l'utilise pour provoquer des mutations en les faisant passer pour des bénédictions de Khaine, et sa forme monstrueuse pourrait être également les conséquences de ces pactes / l'effet d'un de ses sorts...voire même la création du Culte du Plaisir. Pareil pour de nouvelles cartes - on peut explorer / voir plus en détail les régions qui ne l'ont pas encore été, enfin...dans une certaine mesure. Le cas de la campagne d'Albion indique que oui, on peut "rajouter" une nouvelle île inédite, mais ça a ses limites...tu pourrais faire jaillir un nouveau continent (du style de la carte que j'ai montrée) hors de l'eau style Atlantis revient et n'est pas content avec toutes les conséquences cataclysmiques et diplomatiques que ça engendre, mais tu ne peux pas le faire sans modération parce que la planète de Battle et sa carte restent tout de même déjà établies. Est-ce que ce serait atténué ? Sans doute, dans une certaine mesure. Est-ce que les joueurs auraient hurlé ? Ah ben ça c'est certain...je me rappelle de quand GW a introduit des chevaliers sur demigryph dans l'Empire ou encore le côtre volant de Lothern chez les hauts elfes. Le problème vient de la comparaison avec ce qui existe déjà...quand c'est toujours là, et bien on ne peut pas l'ignorer. Si par contre, le monde est détruit, on peut certes toujours faire la comparaison pour ceux qui s'en souviennent, mais l'effet est atténué par le fait qu'on peut dire "ben oui, ce n'est pas le même monde donc pourquoi pas". Les justifications sont plus faciles dans un monde qu'on refait de zéro que dans un autre qui a déjà ses contraintes établies il y a quelques décennies.
  7. Bien sûr que je l'avais compris. C'est pour ça qu'un peu plus loin dans mon post, je dis que s'il suffit de faire une carte avec le même style graphique pour donner du Battle, je t'invite à regarder les cartes des autres jeux de rôle fantastiques. On pourrait appliquer ta remarque à chacune d'entre elles. Ce n'est pas parce qu'on défend AoS qu'on est forcément sur la même longueur d'onde que GW et ses employés. Je ne suis pas d'accord sur pas mal de points de leur stratégie commerciale ou décisions sur AoS et Battle. Et bien sûr qu'on a le droit de ne pas être d'accord. Encore heureux. Après, je comprends la frustration de Ser Eddard.
  8. Travaille dans une grande entreprise, tu auras plein d'occasions de voir des décisions incohérentes du management et des employés contraints de se débrouiller avec. Peu importe que ce soit le leader du marché, ça arrive partout.
  9. A 40k, tu as le Warp : et on sait que cette dimension étrange permet même de remonter ou voyager dans le temps dans certaines circonstances. Donc si, ça peut expliquer que Ghazghkul Thrakka rencontre Macharius (ou du moins une version dimensionnelle). On a même eu une histoire sur un big boss ork qui rencontre son moi du passé et le tabasse pour avoir deux fois son arme favorite. A AoS, tu as Nagash...et la magie de façon générale. C'est très pratique pour justifier ce que l'on veut, la magie. Ceci étant, pour le moment, les personnages spéciaux d'AoS sont contemporains, ont une très longue vie, sont "immortels" voire déjà morts depuis longtemps ou des dieux qui se fichent pas mal du passage du temps.
  10. Bien sûr que c'est du Warhammer. Le nom complet d'AoS, c'est "Warhammer : Age of Sigmar". Et 40k, c'est "Warhammer 40.000". C'est la marque de GW, ça ne veut rien dire ce que tu écris. Forcément que le style de la carte est ressemblant. C'est la même équipe qui a fait la dernière édition de Warhammer : le jeu de rôle fantastique, Cubicle 7. Après, s'il suffit de sortir une carte dans ce style graphique pour dire "bah c'est du Battle", je vous invite à regarder les cartes des autres jeux de rôle fantastiques sur le marché, dont bien plus anciens que Warhammer. Je vous rappelle qu'avant que GW ne sorte son jeu de rôle dans son univers, il y avait Donjons et Dragons et que les premières règles parues dans le White Dwarf, c'était pour d'autres systèmes de jeu existants (et encore plus vénérables). Personnellement, j'utilise D&D et ça fonctionne parfaitement pour le style d'AoS. A noter que Cubicle 7 travaille actuellement sur Soulbound, le système de jeu officiel pour AoS et on verra ce que ça donne quand ça sortira (ils ont fait une new récente là-dessus sur leur site). Quand à jouer dans le Vieux Monde, même si on n'a plus les anciennes éditions du jeu de rôle, il suffit de prendre le bouquin de Cubicle 7. Il est très "old school", reprend le système de règles de la deuxième édition de Warhammer : le jeu de rôle fantastique légèrement revu et apporte des cartes très colorées du Reikland avec un historique assez détaillé sur cette province choisie comme cadre de départ pour le livre de règles. Même s'il faut bien avouer que plusieurs concepts des années 2000 ont été introduit "discrètement" dans le background...comme l'insistance sur la diversité dans Altdorf et le fait que les deux sexes sont considérés relativement équitablement pour les carrières (beaucoup plus d'illustrations de femmes dans ces dernières). Il faut bien remettre au goût du jour certaines vues du passé, je suppose. Est-ce toujours du "Warhammer" ? Oh totalement. On y retrouve même la lourdeur du système de jeu d'antan !
  11. Je n'ai pas l'impression, pour être honnête. Je crois plutôt que l'aveu d'échec pour GW n'est pas dans l'explosion de la planète, mais davantage la manière dont ça a été amené / introduit aux joueurs, comme James l'explique dans l'interview. Le manque de communication, quoi. The Old World, c'est le Horus Heresy d'AoS. Quoi de plus emblématique que de choisir le Vieux Monde comme passé, patrie de Sigmar, qui est quand même un personnage central dans AoS ? Maintenant, d'autres diront que c'est stupide de revenir sur un univers qu'on a soi-même détruit, autant rester sur AoS maintenant que c'est là et profiter de ses avantages. Au final, si on regarde ça du point de vue Specialist Games et en faisant la comparaison avec Horus Heresy pour 40k, ça fait sens. C'est juste un autre projet pour remplir les fenêtres dans le calendrier futur. Bah, je ne sais pas, je dirais que les annonces faites sur le jeu de rôle d'AoS (Soulbound) et la carte présentée du cadre "de base" qui sera dans le bouquin de règles, ce n'est pas aussi vide que ça : Il y a moyen de s'amuser avec. Maintenant c'est sûr que le matériel du jeu de rôle officiel de Warhammer Battle donne accès à pas mal de ressources issues des précédentes éditions...quant on les a en sa possession, bien sûr. Quant au cadre...c'est tout de même fort glauque et pas très joyeux, le jeu de rôle officiel sur le Vieux Monde. AoS, il y a moyen d'avoir la même ambiance si on le souhaite, mais j'ai tendance à le voir un peu plus comme Donjons et Dragons - passer d'un Royaume à un autre, c'est un peu comme voyager dans les plans, la magie est moins "cadenassée" par rapport au JdR de Battle et les dieux se font plaisir (enfin, surtout les dieux autres que ceux du Chaos).
  12. Ce n'est sans doute pas pour rien si James a eu la réaction qu'il a eu lorsqu'on lui a demandé son sentiment par rapport à The Old World. Et oui, je trouve ça aussi paradoxal, mais bon...les signaux que le Warhammer Community envoie, apparemment ce n'est pas pour faire du copier-coller de l'Empire de Warhammer Battle V8. Ceci dit, même en se focalisant juste sur le Vieux Monde et en cherchant à, par exemple, personnaliser ne serait que les provinces de l'Empire, il y a du matériel pour plusieurs années si on prend comme référence la cadence de sortie des jeux Specialist Games...cf les équipes de Blood Bowl et les bandes de Necromunda. Quelque part, ce n'est pas déconnant non plus. Frustrant pour le joueur, ça c'est sûr, mais si on pense en termes de sorties de figurines dans des fenêtres bien précises, ça se tient. Je n'en suis pas fan non plus, pour être clair.
  13. C'est surtout que Battle est mort et qu'on peut tirer autant de plans sur la comète qu'on veut, on ne reviendra pas dans le passé. The Old World, c'est pour compenser ça. Ben en fait, toutes les campagnes de Battle n'étaient pas créées pour du mondial (ex : la Rancune de Drong). Quant GW en a fait, le but était de toute évidence pour que tout le monde puisse participer. C'est un peu la base de toute vente de jeux avec figurines, faire en sorte que le maximum se sente engagés. Quoi de mieux qu'un événement mondial où toutes les factions du jeu ont un rôle à jouer ? Après, oui, c'est un casse-tête à organiser et à compiler, et c'est plus facile quand les factions en question ont des moyens de transport instantanés / sont déjà là pour rendre leur présence sur les fronts impliqués plausible.
  14. GW, qui d'autre ? C'est bien beau de dire que tout est de la faute du management, et même si l'interview de James met clairement des couacs à ce niveau, toujours est-il que lorsqu'on lui a présenté la fin de Battle et les raisons pour ça au niveau de l'historique, il n'a pas accusé de suite le management. Bien au contraire, il semblait d'accord avec les prémices. L'historique de Battle n'était pas parfait, et ce n'est pas imputable uniquement à la gestion par le management. Comme James le fait remarquer, Battle a grandi organiquement, avec toujours plus de choses rattaché. Et cela a causé des problèmes pour notamment justifier la présence de telle faction dans une campagne au niveau mondial. Personnellement, je peux accepter ça. Est-ce que l'univers de Battle pouvait être sauvé ? Aurait-on pu avoir une continuation, avec par exemple l'introduction de portails pour que les armées des différentes factions puissent se rencontrer plus facilement, inclure des elfes des mers chevauchant des tortues béhémoth ou encore un nouveau culte du Tueur chevauchant des salamandres de feu, voire même des nains qui s'échappent dans les cieux et attaquent à bords de vaisseaux volants ? Oui, certainement ! Aurait-on pu avoir un système de jeu différent comme AoS l'était par rapport à Battle, tout en laissant la planète vivre ? Sans doute. Mais est-ce que cela aurait été plus facile à introduire / à faire accepter aux vétérans ? Je ne pense pas. Quand on amène quelque chose qui tranche avec l'ancien, c'est plus facile lorsque la coupure est claire et nette. Et en effet, les jeux historiques sont populaires...mais pas pour les mêmes raisons que Battle. Parce qu'ils font directement référence à notre histoire et que cette riche référence ne peut pas être totalement possédé par une société. Les producteurs de figurine savent également qu'ils ne peuvent pas faire n'importe quoi par rapport aux équipements et aux armements de l'époque. Je passe aussi sur le fait que le marché possède tellement de références que même si un système de jeu historique se casse la gueule, il y en a 10 autres qui n'attendent que vous pour les essayer...et votre collection ne sera jamais obsolète. Sinon, oui, je suis totalement d'accord avec toi Nekhro à propos de The Old World. Au vu du teasing qu'ils ont fait sur la Garde de Glace de Kislev, c'est évident qu'ils vont en profiter pour sortir des choses inédites. Et peut-être expérimenter / revoir certaines choses au niveau de l'historique ?
  15. Ah ben la différence, c'est l'existence des portes de royaume et le fait que les factions ne se trouvent pas qu'à un seul endroit sur la carte. Les distances ne sont plus un écueil pour justifier que telle faction participe à une campagne fixée à un endroit précis. On en avait débattu quelques pages précédemment, d'ailleurs. La dernière campagne d'AoS parlant de l'invasion des Huit-Points par les forces de la Mort en est un parfait exemple. Pourtant, James parle bien de l'historique comme justification sur ce point précis dans l'interview. Personnellement, j'aurais tendance à croire que celui qui a actuellement travaillé en coulisse sache de quoi il parle. La gestion intervient sur d'autres aspects. Tout à fait, même si je pense qu'ils restaient tout de même limités par la carte de Battle et qu'ils pouvaient difficilement la redessiner sans des chamboulements majeurs. D'ailleurs, je crois que c'est ce qu'ils vont faire dans un premier temps avec The Old World ; en se concentrant sur une partie de la carte bien précise, avec des factions qui peuvent se rencontrer plausiblement selon les limitations logistiques du Vieux Monde. La Couronne de Nemesis et la Tempête du Chaos, pour ne citer qu'eux. Oui, c'était bancale et ce n'était pas pour rien.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.