Jump to content
Warhammer Forum
Sign in to follow this  
marell le fou

Mes projets de campagne

Recommended Posts

A force de jouer, de collecter des infos ici et là, le monde de 40K me donne de plus en plus envie de jouer une campagne de JDR base sur ce background. Parce qu'il est tellement ultra complet, fouillé, chiadé... Et que pas mal de gens le connaissent au moins un peu.

 

Je lance donc ce sujet, surtout pour ne pas perdre mes idées. On est encore loin d'une campagne jouable.

 

LE GROUPE :

 

Pour le moment, j'ai surtout pensé au groupe. Ce serait au premier scénario des personnages de divers horizons, réunis de force par un inquisiteur qui les réquisitionne. A moyen terme (résolution de la trame 1), l'inquisiteur meurt et leur lège la suite de sa mission. Basique et efficace. Derrière cette excuse, je compte exploiter les histoires personnelles et bien les développer.

 

LES PERSONNAGES :

 

Les quatre premiers sont à peu près posés, les autres moins.

 

- L'apprenti Inquisiteur, qui suit son maître dans son enquête.

- Un Space Marine, recruté de force par l'inquisiteur, pour la force de frappe.

- Un adepte du mecanicum.

- Un psyker.

- Un astropathe (sans doutes).

- Une soeur du silence ? En tous cas un perso intouchable serait sympa.

- Un personnage qui ferait partie de l'Administratum au sens large, à déterminer. Un historien pourrait être intéressant.
 

 

LE DÉROULÉ DE LA CAMPAGNE :

 

Trame 1 : A la poursuite d'un étrange contenu.


 

Révélation

 

L'inquisiteur enquête sur un personnage non identifié (et pas encore déterminé) qu'il appelle Le Messager. Celui-ci transporte quelque chose de système en système à toute allure. L'inquisiteur recrute de toute urgence les PJs pour l'aider dans sa traque. Il a les papiers et l'autorité pour le faire.

 

L'inquisiteur lâche quelques bribes d'infos au fur et à mesure des scénarios du début :

- Le mec est super louche, probablement hérétique. Il a un Ordo Exterminatus sur lui.

- Le Messager fuit à toute allure, ne prenant que le temps de se poser ici ou là pour se ravitailler et éventuellement changer de vaisseau.

- Il transporte quelque chose dans un conteneur, genre grande taille. Avec un écho biologique vivant à l'intérieur. Vu la taille du truc d'après les témoignages, ça pourrait être un caisson de survie type hyper-sommeil qui transporte quelqu'un.

- Il va vers le Segmentum Obscurus (nord de Terra) aussi vite qu'il peut. C'est à dire pas loin de l'endroit où la campagne démarre.

 

Ce que l'inquisiteur ne dit pas :

- Les psykers font des cauchemars, le warp se trouble à la suite du mec qu'ils poursuivent. Les joueurs peuvent le déterminer eux-même au fur et à mesure ou ça arrive au personnage Psyker.

- Y a du Xenos là dessous. Plus précisément il y a un lien avec les Tyranides. D'où les cauchemars, etc. Éventuellement, des vaisseaux à moitié détruits sortent du warp juste après une sortie du warp des joueurs. Ils ont été attaqués par des vaisseau xenos (Tyranides). L'inquisiteur n'en est que plus pressé de continuer sa quête et de courir après sa proie. L'Inquisiteur comprend qu'il y a un lien avec la flotte Tyranide, et il ignore lequel précisément.

- Il y a un lien que l'inquisiteur ne connaît pas avec les forces du chaos, puisque la destination supposée est Istvan 5, la planète où eut lieu le massacre bien connu lors de l'Hérésie d'Horus.

 

Le dessous des cartes :

- Ce que l'inquisiteur ignore, c'est qu'une flotte ruche Tyranide de puissance moyenne a été détectée en approche de systèmes habités importants de l'espace proche. Il n'y a pas de flotte Space Marine apte à l'affronter dans les environs.

- L'individu qu'il poursuit a été envoyé dans une mission ambiguë et désespérée pour tente de changer la course d'une flotte ruche Tyranide qui se dirigeait vers des mondes habités. Une entité de l'Impérium (encore à déterminer) a réussi à récupérer une "sonde" Tyranide, que la flotte ruche X a envoyé à l'avant garde de sa progression. Cette sonde balance un message pour "appeler la ruche" (quand y a du bon miam détecté). La mission du messager, qui est clairement au delà des limites de l'hérésie, est d'emmener cette sonde pour attirer ailleurs la flotte ruche.

- Second point, pourquoi le chaos ? Eh bien parce que les instances dirigeantes du messager ont décidé, tant qu'à faire de piéger la flotte ruche et de tenter de la détruire... En l'envoyant sur Istvan V. Pour mémo, le bombardement bactériologique qui a eu lieu pendant l'hérésie d'Horus a transformé la planète en un enfer viral. L'idée est donc d'attirer la flotte ruche dans un piège, en espérant que les souches virales détruisent les Tyranides. C'est clairement jouer avec le feu... Et en même temps... Pourquoi pas ?

 

Fin de la trame :

- L'inquisiteur et les joueurs rattrapent leur proie. Le messager se fait sans doutes tuer par les joueurs. Il laisse en mourant un message disant que ce qu'il transporte doit absolument être lancé sur Istvan 5. L'inquisiteur meurt sans doutes à peu près à ce moment là, ou peut-être juste avant. Les joueurs sont laissés avec suffisamment d'indices pour comprendre quelle était la mission du Messager... Et faire le choix de la poursuivre ou non.

- Si ils sont malins, ils transmettent l'info à l'inquisition. Peut-être qu'elle leur enverra un nouvel inquisiteur pour les prendre en charge. Ou qu'elle nommera le personnage d'apprenti inquisiteur à part entière.

 

 

 

 

 

 

 

Edited by marell le fou

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aime bien ta trame.

 

Les trucs qui m'interrogent:

 

=>Un space marine recruté "de Force"? C'est à dire? (J'imagine qu'il y'as une histoire la dessous.)

=> A quelle époque cette campagne se situe elle et dans quelle continuité temporelle? (Cicatrix, pas cicatrix, 13ème croisade old school/néo-school, autre époque?)

=> L'inqui vas nécessairement voyager avec les PJ. Pas peur qu'il devienne un peu trop envahissant? Après tout c'est lui le patron, c'est lui qui est sensé résoudre l'énigme et donner les ordres. Mais regarder un pnj résoudre le scénar en attendant de se servir de sa compétence spécifique, c'est pas très rigolo pour les pjs.

=> C'est quoi un "ordo exterminatus?"

=>Comment l'inquisiteur à t'il pris l'affaire en main? Son réseaux lui as ramené une rumeur sur un type chelou en cavale qui provoque des cauchemars aux psyker? Un conclave de l'inquisition l'as missionné? La cible est sont ancien pote de la progena?

=> Où est passé le cadre précédent de l'inqui pour qu'il recrute à la volée comme ça? Est ce qu'il avait l'habitude de bosser seul mais finalement à besoins de renfort? Est ce qu'en fait les pjs bossent avec lui depuis longtemps? Est ce que son équipe précédente à été massacré par la cible (histoire que ça devienne personnel)?

 

Entité de l'Impérium marrante à mettre derrière le plan "Istvan 5":

Un inquisiteur radical (facile, un bon vieux Kryptman prêt à tout pour latter du nide)

Un chapitre space marine qui as compris qu'il s'en sortira pas au bolt (Mais qui agis par des intermédiaires en black op puisque ce genre de chose n'entre pas du tout dans ses prérogatives)

Une maison de Navigator qui détient des droits sur les routes spatiales de ce secteur (L'inquisition n'aime pas qu'on lui pique son boulot. Si les navigators s'en mêlent, ça vas faire des frictions...)

Un Archimago cinglé qui bien qu'il ai vendu l'affaire à ses agents sous le couvert du "c'est pour se débarasser des nides" cherche juste à mélanger deux réactif pour voir ce qui se passe.

 

Les 3 derniers font des alliés inquiétants, ennemis implacable sympa en fonction de comment se résout la trame 1.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ta réponse et tes questions :)

 

je réponds à tout ça un par un ci dessous. Déjà ben j'ai pas tout posté, c'est un peu plus élaboré que ça dans ma tête et j'avais pas trop le temps l'autre jour. Les persos, notamment, sont déjà un peu chiadés. Ce sera pas non plus du prétiré, et en même temps y a des trucs imposés dans le BG de chacun. Ma devise quand je fais des persos, c'est de laisser toute latitude au joueur pour faire ce qu'il veut, tout en insérant de façon obligatoire des éléments que moi je choisis dans le Background. Ça me fait des ficelles à tirer pendant la campagne.

 

J'ajoute que j'ai pas lu tous les livres. Je rattrape mon retard et je ne suis pour autant pas une encyclopédie vivante. Preuve en est, la première réponse :)

 

Citation

=> A quelle époque cette campagne se situe elle et dans quelle continuité temporelle? (Cicatrix, pas cicatrix, 13ème croisade old school/néo-school, autre époque?)

 

C'est quoi Cicatrix ? :) Faut que j'aille lire ça... Je ferais bien jouer juste avant l'évolution récente du BG. Comme ça, ça me laisserait la possibilité de faire intervenir ces événements pendant la campagne. Donc on joue juste avant le réveil de Guilliman, la chute de Cadia, etc... Quite à tricher ici ou là avec la chronologie si besoin.

 

Citation

=>Un space marine recruté "de Force"? C'est à dire? (J'imagine qu'il y'as une histoire la dessous.)

 

Oui, c'est pas forcément simple et en même temps je vois plein de ficelles assez simples à tirer pour ça. Je ne m'y suis pas plongé dans le détail.

 

Pour le moment ce que je vois c'est en gros que l'Inquisiteur a été mandaté pour régler cette affaire. Une sombre histoire de truc xeno qui pose des problème et engendre des troubles sur une planète... A l'origine un petit groupe de savant impériaux qui sont passés hérétiques en faisant des travaux sur du xenos. Et hop, qui c'est qui débarque ? Sauf que là les mecs se défendent, ça chie, a tire, les hommes de main de l'Inquisiteur se font buter... Il a besoin à la fois de se précipiter pour continuer la traque d'un des savants survivant, et en même temps de récupérer de la force de frappe. Il va prendre ce qu'il aura sous la main. Il se sert de son autorité impériale. Il menace si il faut. Ça suffira pour recruter les joueurs de bas niveaux.

 

Pour le SM en particulier ben au pire l'officier supérieur du PJ entend parler de la demande de l'Inquisiteur... Et il lui dit un truc type "allez, vas-y, on va pas se mettre un inquisiteur à dos et il demande juste un gars, ce qui n'est pas un gros effort pour nous. T'as qu'à le suivre, et en même temps n'oublie pas que tu y vas parce qu'on le veut bien, on leur doit rien". C'est assez souple pour laisser au joueur toute latitude pour faire ce qu'il veut, et assez stricte pour lui faire emboîter le pas.

 

Ca peut aussi faire carrément l'objet d'un scénario, ou être lié a l'histoire du SM. Justement, j'en parle plus tard ou plus loin si j'ai le temps aujourd'hui de poster mes idées pour le back du SM :)

 

Citation

=> L'inqui vas nécessairement voyager avec les PJ. Pas peur qu'il devienne un peu trop envahissant? Après tout c'est lui le patron, c'est lui qui est sensé résoudre l'énigme et donner les ordres. Mais regarder un pnj résoudre le scénar en attendant de se servir de sa compétence spécifique, c'est pas très rigolo pour les pjs.

 

Il va être envahissant et en même temps pas pour très longtemps. Un, deux, trois scénarios et il meurt. Le tout est de le jouer super droit, complètement perpendiculaire, obsédé, fanatique... Bref, oui, pénible pour le groupe. Et en même temps, il va débloquer l'enquête vite fait, il est efficace... En gros il a des méthodes extrêmes et des super résultats. Ça devrait forcer l'estime des joueurs tout en étant pénible pour eux.

 

Citation

=> C'est quoi un "ordo exterminatus?"

 

De mémoire, un ordre d'execution sur une personne en particulier. Une mission d'assassinat officielle, quoi.

 

Citation

=>Comment l'inquisiteur à t'il pris l'affaire en main? Son réseaux lui as ramené une rumeur sur un type chelou en cavale qui provoque des cauchemars aux psyker? Un conclave de l'inquisition l'as missionné? La cible est sont ancien pote de la progena?

 

Citation

=> Où est passé le cadre précédent de l'inqui pour qu'il recrute à la volée comme ça? Est ce qu'il avait l'habitude de bosser seul mais finalement à besoins de renfort? Est ce qu'en fait les pjs bossent avec lui depuis longtemps? Est ce que son équipe précédente à été massacré par la cible (histoire que ça devienne personnel)?

 

Bonne question. Je m'étais pas encore penché dessus. Pour moi, chronologiquement parlant, voilà...

 

- Des savants étudient les Tyranides.

- Ils récupèrent une larve.

- Ils l'étudient et se rendent compte que ça attire la ruche. Ils proposent de l'utiliser et font naïvement remonter cette proposition !

- Un responsable de l'église étudie le rapport et s'étouffe en le lisant. Il prévient sa hiérarchie.

- Il y a un conclave dans un secteur important pas bien loin, qui déclare que les recherches menées par le groupe de avant sont hérétiques. Il faut les exterminer tous, ainsi que les sujets xenos.

- Ils envoient l'inquisiteur avec une suite façon brûlez-les tous, l'Empereur - loué soit-Il - reconnaîtra les siens.

- Le combat a lieu. Les savants se font massacrer, au pris pour une raison X ou Y de la mort de la suite de l'Inquisiteur (un Tyranide relâché par exemple ?).

- Un savant survit et décide de mener à bien la mission qu'ils s'étaient donné. Il fuit avec la larve.

- L'Inquisiteur le poursuit. Il n'a que le temps de faire un très rapide rapport à ses supérieurs, et encore. Il n'a pas le choix si il ne veut pas perdre la trace du savant.

- Il tombe sur les joueurs et en gros ça se passe dans la diplomatie : "Toi, toi, toi et toi ! Par ordre de la sainte inquisition, je vous réquisitionne ! Toi, démarre les moteurs et suit ce cargo immédiatement ! J'aurai ta tête si tu le laisse filer !". Au moindre mot, il brandit son sceau inquisitorial. Là où sont les joueurs, la hiérarchie aime pas trop dire non à ce genre de choses... Et voilà, simple et efficace. :)

 

Citation

 

Entité de l'Impérium marrante à mettre derrière le plan "Istvan 5":

 

 

Aaaah mais LA tu me parles ! Ce que j'adore à 40K, c'est que y a souvent plein de factions qui s'opposent en silence, avec chacune une très bonne raison. Clairement, y a moyen que le principe même d'un vaisseau qui survole Istvan 5 en orbite fasse drôlement réagir !

 

Citation

Un inquisiteur radical (facile, un bon vieux Kryptman prêt à tout pour latter du nide)

 

Vu qu'on aura déjà eu droit à un Inquisiteur radical, j'aime autant pas le ressortir tout de suite. Plus tard, p'tet... Genre le maître du maître des joueurs, tu vois. Le vieux barbon qui vient voir qui prétend prendre la suite de son élève... Et qui fera chier :)

 

Citation

Un chapitre space marine qui as compris qu'il s'en sortira pas au bolt (Mais qui agis par des intermédiaires en black op puisque ce genre de chose n'entre pas du tout dans ses prérogatives)

 

Le fait qu'un chapitre SM s'en mêle, ça me plait pas mal. Direct ils pourraient vouloir tenter d'arraisonner les vaisseaux qui voudraient traverser le secteur Istvan, sans poser de questions. Le savant survivant pourrait tirer à vue, prêt à tout pour accomplir sa mission, mettant par ricochet les joueurs dans une sacrée merde après sa mort : "Nan mais on vous jure, c'est pas nous qui avons tiré m'sieur l'Ultra-Marine !".

 

Citation

Une maison de Navigator qui détient des droits sur les routes spatiales de ce secteur (L'inquisition n'aime pas qu'on lui pique son boulot. Si les navigators s'en mêlent, ça vas faire des frictions...)

 

J'avais pas du tout pensé à la maison de navigator... J'y connais pas grand chose. Vas-y, ait pas peur de développer un petit peu ce que tu as en tête, là. Ils pourraient chercher des poux à l'Inquisition de quelle manière, hormis bureaucratique ? Une interdiction de survol ?

 

Citation

Un Archimago cinglé qui bien qu'il ai vendu l'affaire à ses agents sous le couvert du "c'est pour se débarasser des nides" cherche juste à mélanger deux réactif pour voir ce qui se passe.

 

Oui, c'est tout à fait possible qu'ils reçoivent de l'aide inattendue à un moment, de la part de gens avec lesquels l'Inquisiteur ne serait pas forcément en phase... Prendra ou prendra pas la main tendue ? Genre "on vous aide si vous faites des relevés avec cette machine depuis l'orbite quand vous serrez à Istvan 5"... Le truc difficile à faire et en plus les joueurs auront p'tet l'impression qu'on les prend pour des naifs !

 

Citation

Les 3 derniers font des alliés inquiétants, ennemis implacable sympa en fonction de comment se résout la trame 1.

 

Oui, j'aime bien l'idée de faire le bien de façon impossible à raconter après... Et que ça leur vaut plein d'inimitiés.

 

Puisqu'en gros à la fin je pense qu'ils iront faire un rapport à l'Inquisition (via le PJ qui était l'aide de l'Inquisiteur), et qu'elle leur répondra "C'est bien, vous avez bien fait. Et surtout pas un mot et démerdez-vous avec les conséquences. On a pas que ça à foutre de vous aider à vous en dépatouiller ! On est la Sainte Inquisition, bordel !".

 

Merci du cadeau :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hors donc, le personnage du SPACE MARINE. A priori, peu importe son chapitre d'origine.

 

Voilà un élément fort que j'impose dans son Background :

 

- On lui a injecté les Glandes Progénoïdes et donné l'armure qui ont appartenu à un respectable et ancien Space Marine de son chapitre. Un très vieux, même, puisqu'il a combattu peu après l'Hérésie d'Horus. Pourquoi ce délais ? A voir. Le corps a pu dériver des siècles dans un Space Hulk, etc. Quoi qu'il en soit, on connait l'histoire de ce SM, et le personnage se sent très fier de cet héritage. Son chapelain lui a bien fait part de cette très noble "ascendance". Ce n'est pas un petit héritage.

- L'histoire du vieux SM : il a été trahis par un membre du chapitre passé du coté du chaos. Il l'a ensuite traqué longtemps, l'a combattu, blessé à maintes reprises... Plusieurs fois, sa proie lui a échappé. Le SM ainsi que d'autres du chapitre s'en étaient fait une quête personnelle, avec l'aval du chapitre... Après des siècles de traque, de pièges et de patience, l'ancêtre du personnage s'est fait occire par son ancien frère passé du coté du chaos. On a retrouvé (par exemple dans le Hulk) son armure percée d'un trou en plein cœur, ou qq chose du genre.

- Bref, il faut que ce soit clair pour le joueur, ses gênes eux-mêmes ont une histoire forte et lourde en même temps ! Il y a une sorte d'héritage à prendre, avec un due du coté du chaos. Une vendetta ancienne.

- Le SM du chaos est toujours en vie, quelque part... Depuis des siècles, le chapitre note scrupuleusement ses apparitions. Relativement peu de temps après l'incorporation du PJ, il y a eu une attaque de la part d'un navire du chaos et un combat au corps à corps dans les coursives... Et là, les deux sont tombés face à face ! Le SM du chaos, totalement corrompu, est devenu un peu fou avec les siècles. En voyant l'armure, il reconnait son ancien ennemi qu'il croyait avoir tué et se rue sur lui. Le PJ ne fait pas le poids face à ce dinosaure rompu par les siècles de guerre.

- Le SM du chaos défonce littéralement le PJ, bien moins expérimenté. Ce dernier a le temps de se rendre compte de la folie de son adversaire, puisqu'il l'appelle par le nom de son prédécesseur, et fait des allusions à des histoires anciennes entre eux (des indices pour un scénario ?). Jusqu'à ce que... Son adversaire, d'un coup d'épée tronçonneuse, fasse voler son casque au loin. Complètement à coté de la plaque, le SM du chaos réalise que la personne qu'il a devant lui n'est pas son ancien adversaire. A la fois furieux et déçu du combat, il ridiculise le PJ, le traitant de lavette indigne de l'armure de son ancien frère ennemi qu'il porte. Il lance un défi au PJ. Ils se reverront, et ce jour là il devra se montrer à la hauteur. En mémoire du déshonneur dont il fait montre aujourd'hui, il garde en souvenir le casque de son armure ! Puis, il le marave à coups de bottes, de poings, de tout ce qu'il a sous la main, et le laisse à moitié mort pour qu'il soit trouvé par ses frères. Il ne garde que le souvenir d'une main se saisissant sur le casque de son armure, et d'un grand rire dément s'éloignant.

- Le PJ est couvert de honte. Non seulement il a été battu, mais en plus laissé en vie par l'ennemi... Et il a perdu une partie de l'armure qui lui avait été donnée. Rien que savoir que ce casque est dans les mains d'un frère passé au chaos, qui plus est l'ennemi de son ancêtre, le PJ en est malade. Son chapelain et les frères de son chapitre le comprennent et en même temps le laissent responsable de son déshonneur (c'est la vie mon chéri !).

 

Au bilan, j'aurai un SM moins résistant que si il avait son armure complète. Il ira moins au casse-pipe comme un gros bourrin. Une brute un peu nerfée, quoi !

 

Il sera accroché par cette tâche sur son honneur. Je ferai de lui ce que je voudrai après ça... Je peux l'emmener ici ou là sur la seule rumeur d'une présence d'un SM du chaos, etc.

 

Et ça me fait penser que je voulais aussi un second bourrin dans le groupe, mais orienté Garde Impériale/Astra Militatarum). Comme ça j'aurai un bourrin pétri d'honneur, et un bourrin genre soldat du viet-nam. Et il n'aura pas du tout les mêmes entraves morales que le SM, ni les mêmes devoirs vis à vis de son chapitre, etc. Le Garde sera plutôt du genre solitaire blasé avec un cigare et un gros couteau.

 

Deux styles, deux ambiances. Deux bourrins dans un groupe, c'est pas forcément trop peu ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez, j'ai un peu de temps pour décrire un troisième perso, qui serait membre du Mechanicum.

 

Comme pour le SM, y a des trucs dans son histoire que j'imposerai. Le PJ fait partie d'une famille très ancienne du Mechanicum, dotée d'une longue histoire bien répertoriée par les historiens. C'était une famille de grande noblesse, dont ont été issus une longue lignée de Princeps. Ils étaient réputés pour la finesse de leur stratégie, et la maîtrise de leur art. Certains ont même eu l'insigne honneur de faire corps avec des Titans de classe Warlord.

 

Hélas... A l'époque de l'Hérésie, les ancêtres du PJ ont fait les mauvais choix. C'est con, hein ? Donc la plupart des membres de cette famille, à l'époque, ont marché avec leurs titans pour Horus... Ils ont été responsables de morts sans nombres, et de la chute de plusieurs titans (avec les rancunes qui ont avec encore aujourd'hui de la part de certaines maisons).

 

Oh, bien sûr, une partie tout aussi bien répertoriée de la maison est restée fidèle à l'Empereur (loué soit-Il)... Ils ont brillé sur bien des champs de bataille, n'étant plus autorisés qu'à utiliser des Chevaliers. A travers les siècles de quête pour redorer leur blason, ils ont mis à bas certains titans dévoyés par les membres de leur ancienne famille, sacrifié à peu près tout ce qui était sacrifiable et été au casse-pipe volontairement avant tous les autres au long de centaines de générations, pour expier les fautes liées à l'histoire de leur nom de famille.

 

Mais voilà, quand on porte un nom comme ça, ça fait tâche malgré tout. Même 10 000 ans plus tard. Les historiens du Mechanicum, ça a la rancune tenace.

 

Donc... Digne héritier d'une maison au nom méchamment connoté "à abattre", le PJ a révélé très tôt un génotype et des dons pour piloter des grosses machines. Je veux dire, des GROSSES machines. Les membres de sa famille ont vu là un signe qu'il était temps pour leur famille de reprendre leur vraie place. Comme toute leur histoire l'a soulignée. Comme des Princeps. Le Pj, depuis sa plus tendre enfance, a donc recelé en lui tous les espoirs de sa maison.

 

A l'age requis, le PJ a subit les opérations chirurgicales lui permettant d'accepter la connexion mentale à un Titan, et les a stoïquement supportées. Il a été entraîné, choyé, formé... Et il a prouvé qu'il avait le niveau. Sa famille l'a donc proposé.

 

En apparence, tout s'est bien passé. Après tout, officiellement, cette branche précise de la famille a prouvé dix fois plus que quiconque sa fidélité et sa valeur. Et de plus, l'élève était particulièrement prometteur. Mais bureaucratiquement, c'est pas passé. Il y a un grand ponte, en haut, quelque part, qui a vu la candidature comme princeps d'une personne portant ce nom de famille, et qui a dit "no way".

 

Officiellement, la réponse a été que malgré les résultats prometteur, les tests ultimes ont montré qu'un problème a été détecté dans le module qui lui aurait permis de se connecter à un Titan. Bref, le PJ et sa famille n'ont pas eu la vraie version, comme quoi on leur fait toujours pas assez confiance pour leur filer même un Warhound boiteux... On veut pas non plus les décevoir, ce qui pourrait les aliéner à la cause. Ils sont vraiment bons, donc faut les garder du coté des gens motivés. Ils ont eu une excuse tout ce qu'il y a de plus honorable, et qui ne laissait aucune porte de sortie. On a même dit que le module problématique en question avait été désactivé pour éviter tout risque pour la vie du PJ... Donc la famille est repartie la tête basse, avec un "Désolé... Non, c'est pas opérable. Oui on est déçu pour vous... On vous rappellera..."

 

Le PJ a du souffrir de la situation, bien évidement (oui, j'aime les background sadiques, c'est comme ça). On lui avait promis la lune et finalement il a droit au lot de consolation. Au bilan, il est convaincu que le module ne fonctionne réellement pas. Il a eu droit à des explications exprès, données par un chirurgien expérimenté, etc. Celui-ci lui a bien montré surtout qu'il y avait un danger pour lui à essayer de faire fonctionner le truc. Et il a bien insisté sur le fait qu'à cause de ça, pour ne pas risquer la vie d'une personne aussi importante, issue d'une famille aussi illustre, le module avait été désactivé.

 

C'est du bullshit. Le module est là, et personne ne peut y toucher à moins de lobotomiser le PJ... Ce que le Mechanicum s'est refusé à faire. Comme dit plus haut, la famille est quand même importante, et de plus le PJ est un outils de valeur. On ne casse pas un outil volontairement. On l'utilise ailleurs. Le Mechanicum s'est débrouillé pour que le PJ ait une épée de Damoclès au dessus de la tête, pour être sûr que jamais il n'essaie de s'en servir, en lui faisant croire que si il essayait, il mourrait. Éventuellement, il y a une mention quelque part pour garder un œil sur lui. Sa hiérarchie est donc peut-être au courant qu'il faut le surveiller, sans pour autant connaitre l'histoire.

 

Bien évidement, à un moment de la campagne, tout cela va servir... Lors d'un scénario, une grande attaque va se profiler et... Un princeps va être assassiné non loin des joueurs. Le PJ prendra sa place avec brio et arrachera la victoire.

 

Pour le moment je vois vite fait qq éléments du scénario en question :

 

- Le princeps assassiné genre avant une attaque du chaos, ou des Tyranides. Il est tué par une secte de fanatiques assassins, qui a joué la carte de la nuée de tarés lâchés sur le convoi qui véhiculait le Princeps. Il ne faut pas de doute qu'il était l'homme à abattre. Ça pourrait être le sujet principal d'un scénario d'enquête.

- Puis scénario suivant, méga baston genre siège. Le chaos débarque, ou les Tyranides...

- Un Reaver qui n'a pas de Princeps (et pour cause) devient à moitié fou de rage. Il ne veut qu'une chose : aller au combat. Et personne n'est en mesure de le diriger... Sauf... Devinez qui ?

- D'une façon ou d'une autre, à ce moment là, le PJ est connecté et se contemple avec un air ébahis le diagnostique présentant un statut "fonctionnel" de son module.

- J'aimerai que l'esprit de la machine lui-même exige que le PJ se présente à lui. Je pense que ce sera carrément un Reaver, ou quelque chose de ce genre. Pas le petit format, quoi. Limite un Warlord. Une entité à qui on ne dit pas non ! Il balaye les récriminations du Mechanicum, qui essaie de noyer le poisson pour éviter que le PJ ne soit connecté (les mec sils flippent qu'il passe du coté du chaos avec un Titan !).

- Bref... Vous l'avez deviné, le PJ est mis dans le Titan... Et il arrive à le servir. A eux deux, ils mènent l'attaque contre les forces ennemies qui font le siège de la ruche et les boutent.

- Le PJ aura une putain d'heure de gloire et redorera le blason de sa famille définitivement.

 

(mais ceci est une autre histoire).

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ahhhh! Je m'inquiétait de pas avoir de réponse!

 

Alors on vas commencer par les BG:

 

Pour l'Adepte Mechanicus, ok. C'est pas mal. Même si j'ai du mal à voir un technaugure  comme Princep vu qu'un princep ressemble à ça en figAfficher l’image source

 

Où alors il as reçu le cyber "technoadepte" après avoir été réorienté?

 

Tient, une proposition de manière plus "fourbe" de découvrir ses capa: et si tu le laissait se connecter à un système enterré, genre un vieux Bunker tout technologique ayant servit de base à des types que les pjs viennent de purger? Genre "tient, y'a une espèce de poste de contrôle.Vas y connecte toi pour voir si y'as des infos intéressante?" Et là, le Pj se connecte et découvre que le Bunker en fait n'était autre qu'un titan ensevelis (de un!) et qu'en fait il s'y connecte sans problème (de deux!). La où ça deviens drôle, c'est qu'il n'est pas obligé d'en parler à ses camarades. Courra il prévenir les autorités de la Collegia Titanica? (Et les mecs en fait ça marche! Vous êtes content?) Se sentira il trahit par le Mechanicus? Par l'Impérium?

 

 

Pour le space Marine c'est pas mal, mais un peu dommage. Quitte à avoir ce BG, autant que la rencontre avec le Chaotique se passe pendant la campagne!

De plus, histoire d'être aussi logique que fourbe: L'histoire raconté par le chapître est tronqué!

On raconte les exploits du vieux Marines partit Traquer un dangereux renégat. Mais on omet de dire que le renégat était un frère du chapitre. Car c'est une grande honte! Peut être même que le chapitre lui même à oublié depuis le temps, à force de maintenir le tabou. Du coup, quand le Chaoteux tombe sur le PJ, ce dernier connaîtra son nom (il est cité dans la légende comme l'ennemi à abattre) mais ce qu'il vas découvrir, c'est que ce marine du chaos porte l'Héraldique de son propre chapitre et vas commencer par l'appeler "mon frère".

 

Pour justifier sa réquisition, l'Inquisiteur peut avoir un passif positif avec son chapitre tout simplement.

"A Frère Capitaine Amenos,

De: Inquisiteur Kerios

Pensée du jour: Prête, mais ne donne qu'à l'Empereur.

Frère Capitaine, je suis à la poursuite d'un dangereux hérétique liée aux Xenos. Sa traque risque de m'emmener bien loin et mon cadre à été décimé. Au nom de notre histoire commune et des bonnes relations que j'entretiens avec votre chapitre (cf: Purge de Thrall, incident de Hugo Point, transfert d'info sur un certain marine renégat, Raclette de jeudi dernier) je sollicite l'affectation d'un de vos frères à ma suite.

Veuillez agréer..."

 

 

Ensuite le gros du truc: Ouais cicatrix c'est le néofluff avec les rouboute Alive, les primarines tout ça.

 

 

Fait gaffe avec le PNJ pénible leader collé aux basques du groupe. Si tu gère mal ton coup où que tes joueurs sont un peu taquin, c'est eux qui vont le fumer. (C'est jamais agréable hors jeu d'avoir un PNJ qui fait tout à votre place en jeu)

 

Ok pour l'Ordo exterminatus.

 

Pour la chrono:

 

- Des savants étudient les Tyranides.

- Ils récupèrent une larve.

- Ils l'étudient et se rendent compte que ça attire la ruche. Ils proposent de l'utiliser et font naïvement remonter cette proposition !

- Un responsable de l'église étudie le rapport et s'étouffe en le lisant. Il prévient sa hiérarchie.

- Il y a un conclave dans un secteur important pas bien loin, qui déclare que les recherches menées par le groupe de avant sont hérétiques. Il faut les exterminer tous, ainsi que les sujets xenos. Et perdre des savants utiles? Qui font leur rapport gentiment? Les arrêter et démanteler le labo suffit...

- Ils envoient l'inquisiteur avec une suite façon brûlez-les tous, l'Empereur - loué soit-Il - reconnaîtra les siens. Les arrêter et détruire les sujets d'expérience.

- Le combat a lieu. Les savants se font massacrer, au pris pour une raison X ou Y de la mort de la suite de l'Inquisiteur (un Tyranide relâché par exemple ?). Le savant en chef à mis les voiles, on l'as prévenu. Les autres le couvrent persuadé du bien fondé de leur plan! Baston!

- Un savant survit et décide de mener à bien la mission qu'ils s'étaient donné. Il fuit avec la larve. Car "on" l'as prévenu et "on" lui as fournis les moyens de s'échapper. Quelqu'un qui veut utiliser la larve et Istvaan V.

- L'Inquisiteur le poursuit. Il n'a que le temps de faire un très rapide rapport à ses supérieurs, et encore. Il n'a pas le choix si il ne veut pas perdre la trace du savant. Malheureusement, les information sur la fuite du savant sont ténue et on ne connais pas la manière dont il voyage. On ne peut donc pas juste réquisitionner la flotte pour intercepter son vaisseau...

- Il tombe sur les joueurs et en gros ça se passe dans la diplomatie : "Toi, toi, toi et toi ! Par ordre de la sainte inquisition, je vous réquisitionne ! Toi, démarre les moteurs et suit ce cargo immédiatement ! J'aurai ta tête si tu le laisse filer !". Au moindre mot, il brandit son sceau inquisitorial. Là où sont les joueurs, la hiérarchie aime pas trop dire non à ce genre de choses... Et voilà, simple et efficace. :) 

Techniquement, l'Inquisiteur n'as aucune idée de quel est le bon cargo à intercepter à ce moment là, sinon il aurait réquisitionné la flotte. Et puis il faut agir dans le feutré: si le savant enlève l'inibiteur psychique de la larve en paniquant, on vas prendre une flotte ruche sur la gueule.

Comme il ne vas pas recruter au pif ni brandir sa rosette à tout vas, mais qu'il ne peut pas perdre de temps non plus, il vas écrire à des alliés (la lettre que j'ai fait plus haut pour le space marine. Il en envois une de ce genre au mechanicum, aux psycana, bref, les organisations dont sont issus les pjs) pour dire en substence "C'est chaud, envoyez moi quelqu'un à tel point de rendez vous, au nom de l'Empereur et de nos accords!"

 

Et là normalement, on est dans les clous pour ta campagne ^^

 

Les entités marrante de l'Impérium à mettre derrière: On s'est mal compris je crois.

C'est pas juste des entités à impliquer, mais des factions qui pourraient être derrière le savant et son projet. Le fameux "on" qui l'as prévenu de la déscente de l'Inquisition, l'as convaincu d'aller bazarder la larve sur Istvan V et lui as filé les moyens pour le faire (parce que le scientif, il vas pas traverser l'Impérium à la Nage avec sa larve sous le bras). Moyen du style pognon, quelques gros bras (des petites frappes embauché pas au courant de l'histoire bien sur) des faux papiers et des infos.

Cet entité mystérieuse sera confronté à la fin aux PJs: "En vrai c'est nous qui sommes derrière tout ça, nous avons de bonnes raison, finissez le taf pour nous et nous seront copain, ne le faite pas et on vas pas s'aimer". Ainsi en plus dileme "faire le plan où pas" se rajoute "vexer des gens puissant où pas".

 

Et la je proposais:

 

Un inquisiteur Radical, parce que c'est typique d'un Inquisiteur Radical d'essayer de retourner les armes de l'ennemi contre lui/un autre ennemi.

(Je comprend pas quand tu dis qu'il y en as déjà un. Le seul inqui rencontré par les Pjs d'après ta description c'est le leur et ça m'as l'air d'un Puritain pur jus...)

 

Un chapitre Space Marine. Parce que tuer des Tyranides un par un au bolt, c'est épuisant, on en vois pas le bout, les planètes tombent et on peu avoir une sensation d'impuissance. Et de là, chercher des solutions radicale. D'où un chapitre qui aurait suivit les recherches des scientifiques, les aurait prévenu au moment où ils allaient être arrêté, fournis un plan (balancé la larve sur Istvann V) et du pognon (prélevé dans les caisses du chapitre) et peut être un serf sous couverture pour aider la fuite.

Et ils peuvent très bien avoir une frégate Gladius en orbite du coté d'Istvann V pour surveiller le déroulement du plan. Frégate qui restera sourde aux appel des PJs pour intercepter le scientif. Mais qui risque d'intervenir (intimidation? Négociations?) après sa mort pour convaincre les pjs de larguer la Larve sur Istvann V...

 

La maison de navigator, c'est le même principe. Sauf que eux, juguler la menace tyranide ils voient ça plus du coté "intêret commercial". Il ont les moyens (espions et pognon) d'avoir organisé la fuite du savant, ainsi que d'avoir un vaisseau du coté d'Istvann V pour surveiller le plan.

S'entendre avec eux, ça permet d'avoir plein d'info sur les voyages warp, qui fait quoi, du pognon à foison, voir des services exotiques (pouvoir de navigators) où moins (transport) et des contacts aux quatre coin de la galaxie (montrez ça à un navigator de notre famille, il vous aidera).

Se fâcher avec, ça peu se traduire par un petit envois d'assassin, de la diffamation auprès d'un tas d'entité puissante (Eux? De vrai ripoux! S'ils vous réquisitionnent ou vous demandent quelque chose, trainez les pieds!) Les familles de navigator ont beaucoup d'influence. Notamment auprès de la flotte.

 

Le Mago du Mechnicus, lui c'est un peu différent. Il as aussi les moyen d'apprendre les recherches des scientifiques et d'organiser la cavale. Mais sa puissance peu être modulé (il aura pas forcément un vaisseau à lui à mettre en surveillance à Istvann V) mais surtout, lui, il peu être vachement moins clair dans ses intentions: En fait il ne cherche pas à détruire les Tyranides par ce plan: Juste à voir comment les Virus D'Istvann V et les tyranides réagissent les uns aux autres. Bref, un pur savant fou!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Ahhhh! Je m'inquiétait de pas avoir de réponse!

 

Je me connecte peu le Week-End et je ne peux pas tout le temps avoir accès en semaine au taf ;)

 

Citation

Pour l'Adepte Mechanicus, ok. C'est pas mal. Même si j'ai du mal à voir un technaugure  comme Princep vu qu'un princep ressemble à ça en fig. Où alors il as reçu le cyber "technoadepte" après avoir été réorienté?

 

Je ne suis pas expert dans les rangs du Meccanicus et en même temps je n'ai pas parlé de Technaugure. C'est quoi au juste ?

 

Je pensais faire du PJ un Princeps coupé dans son élan, qui aurait été ensuite redirigé vers un truc différent. A la fois un poste honorifique et intéressant, pour l'aider à oublier son passé de Princeps. Ses supérieurs veulent qu'il ne s'approche plus d'un Titan pour éviter d'avoir à gérer un truc pas très propre qu'ils ont fait. Et que surtout personne ne le découvre. Surtout  le PJ !

 

Le 25/11/2019 à 21:31, Miles a dit :

Tient, une proposition de manière plus "fourbe" de découvrir ses capa: et si tu le laissait se connecter à un système enterré, genre un vieux Bunker tout technologique ayant servit de base à des types que les pjs viennent de purger? Genre "tient, y'a une espèce de poste de contrôle.Vas y connecte toi pour voir si y'as des infos intéressante?" Et là, le Pj se connecte et découvre que le Bunker en fait n'était autre qu'un titan ensevelis (de un!) et qu'en fait il s'y connecte sans problème (de deux!). La où ça deviens drôle, c'est qu'il n'est pas obligé d'en parler à ses camarades. Courra il prévenir les autorités de la Collegia Titanica? (Et les mecs en fait ça marche! Vous êtes content?) Se sentira il trahit par le Mechanicus? Par l'Impérium?

 

Ah ouais j'aime bien l'idée ! En même temps, pas évident de trouver un Titan enseveli encore en vie. Et pas non plus impossible...

 

Coté suscitage d'émotion chez le joueur, j'aimerai que la prise de conscience arrive au même scénario que l'utilisation surprise de ses talents de Princeps. Si on laisse du temps entre la révélation que son module fonctionne, et son utilisation, ça n'aura pas le même effort. Pas le même "youhouuu" pour le joueur.

 

Citation

Pour le space Marine c'est pas mal, mais un peu dommage. Quitte à avoir ce BG, autant que la rencontre avec le Chaotique se passe pendant la campagne!

De plus, histoire d'être aussi logique que fourbe: L'histoire raconté par le chapître est tronqué!

On raconte les exploits du vieux Marines partit Traquer un dangereux renégat. Mais on omet de dire que le renégat était un frère du chapitre. Car c'est une grande honte! Peut être même que le chapitre lui même à oublié depuis le temps, à force de maintenir le tabou. Du coup, quand le Chaoteux tombe sur le PJ, ce dernier connaîtra son nom (il est cité dans la légende comme l'ennemi à abattre) mais ce qu'il vas découvrir, c'est que ce marine du chaos porte l'Héraldique de son propre chapitre et vas commencer par l'appeler "mon frère".

 

C'est vrai, ça pourrait être en début de campagne, après tout. Bonne idée.

 

J'aime beaucoup ce que tu écris après. J'avais eu l'idée que le SM du chaos soit un ancien de son propre chapitre et j'avais du omettre de l'écrire. Cependant, je n'avais pas creusé plus que ça dans les implications, que tu soulignes très bien. Je vois qu'on se comprend tout à fait en terme d'implications, d'émotions, et d'honneur ! Tout comme pour le Princeps, j'adore que les gens qui sont au dessus du personnage ne disent pas tout... Excellent, excellent.

 

Y aura une petite explications entre quatres yeux avec le Librarian, quand le PJ sera de retour au chapitre ! :D

 

Citation

Pour justifier sa réquisition, l'Inquisiteur peut avoir un passif positif avec son chapitre tout simplement.

"A Frère Capitaine Amenos,

De: Inquisiteur Kerios

Pensée du jour: Prête, mais ne donne qu'à l'Empereur.

Frère Capitaine, je suis à la poursuite d'un dangereux hérétique liée aux Xenos. Sa traque risque de m'emmener bien loin et mon cadre à été décimé. Au nom de notre histoire commune et des bonnes relations que j'entretiens avec votre chapitre (cf: Purge de Thrall, incident de Hugo Point, transfert d'info sur un certain marine renégat, Raclette de jeudi dernier) je sollicite l'affectation d'un de vos frères à ma suite.

Veuillez agréer..."

 

Oui, tout à fait. Simple et efficace. Et le joueur se sentira de pousser à la fidélité, ce qui arrange pour la campagne.

 

Citation

Ensuite le gros du truc: Ouais cicatrix c'est le néofluff avec les rouboute Alive, les primarines tout ça.

 

OK, merci ;)

 

Citation

Fait gaffe avec le PNJ pénible leader collé aux basques du groupe. Si tu gère mal ton coup où que tes joueurs sont un peu taquin, c'est eux qui vont le fumer. (C'est jamais agréable hors jeu d'avoir un PNJ qui fait tout à votre place en jeu)

 

J'ai jamais eu ce genre de réaction. Mes joueurs sont pas des gros bourrins. Et ceux qui le sont savent très bien que buter un inquisiteur, même dans un coin sombre, c'est pas quelque chose que je laisserai passer sans conséquences ! :D

 

Nan mais sérieux, je pense le faire assez stricte, l'Inquisiteur... Genre ben le mec c'est son taf d'être méfiant de tout, méticuleux, sans pitié quand il a identifié sa proie... Et en plus, là, il est pressé. Comme il est également sur de son bon droit tout et de son autorité, il va y aller en force, et pas en douceur. Au début, il paraîtra donc plutôt "pas cool" et chiant. Petit à petit, sur les temps de transport, il montrera un visage plus sympathique. Et dès que la traque reprendra, il remettra son masque de rigide.

 

Enfin je le vois comme ça, chacun sa façon de voir, y a pas de soucis là dessus :)

 

Citation

- Il y a un conclave dans un secteur important pas bien loin, qui déclare que les recherches menées par le groupe de avant sont hérétiques. Il faut les exterminer tous, ainsi que les sujets xenos. Et perdre des savants utiles? Qui font leur rapport gentiment? Les arrêter et démanteler le labo suffit...

 

Tu soulèves un point très juste... Clairement, ce serait l'avis d'un supérieur de ces savants là.

 

Et ce n'est, de mon point de vue, pas du tout celui de l'Inquisition. Elle est là pour éradiquer, purger l'Imperium de ses éléments près à basculer vers le chaos, qui plus est en entraînant des mondes entiers dans la chute. Pas pour utiliser des résultats d'expérimentations sur des Xenos. Quelque part, ils se battent contre le savoir que ces savants veulent révéler, pas contre les savants eux-mêmes. Tu vois ce que je veux dire ? Ils ne veulent pas que les travaux soient un succès, ils veulent même pas qu'on se souvienne que l’expérience a été tentée.

 

Et tout en considérant ça du point de vue de l'Inquisition, ta proposition me parle, car ça permettrait de faire entrer en jeu les supérieurs des savants. Sans doutes l'Adeptus Mechanicus orienté génie biologique et ouvert sur les Xenos. Je sais plus quel pôle c'est dans l'Adeptus Mechanicus, je chercherai.

 

Citation

Le savant en chef à mis les voiles, on l'as prévenu. Les autres le couvrent persuadé du bien fondé de leur plan! Baston!

(...)

et "on" lui as fournis les moyens de s'échapper. Quelqu'un qui veut utiliser la larve et Istvaan V.

 

Du coup, on sait qui les a prévenu ! L'Inquisition a notifié à l'Adeptus Mechanicus qu'ils allaient purger la cellule dont ils ont entendu parler via le rapport qui est remonté. L'info fuite...

 

A la fin de la mission, ça posera des cas de conscience aux joueurs. Qui a raison ? L'Inquisition ? L'AdepMech ? A qui va leur fidélité ?

 

Citation

Techniquement, l'Inquisiteur n'as aucune idée de quel est le bon cargo à intercepter à ce moment là, sinon il aurait réquisitionné la flotte. Et puis il faut agir dans le feutré: si le savant enlève l'inibiteur psychique de la larve en paniquant, on vas prendre une flotte ruche sur la gueule.

Comme il ne vas pas recruter au pif ni brandir sa rosette à tout vas, mais qu'il ne peut pas perdre de temps non plus, il vas écrire à des alliés (la lettre que j'ai fait plus haut pour le space marine. Il en envois une de ce genre au mechanicum, aux psycana, bref, les organisations dont sont issus les pjs) pour dire en substence "C'est chaud, envoyez moi quelqu'un à tel point de rendez vous, au nom de l'Empereur et de nos accords!"

 

Et là normalement, on est dans les clous pour ta campagne ^^

 

C'est tout à fait ça ! Pour le coup de l'inhibiteur, c'est sympa, j'avais pas pensé qu'il y en avait un et en même temps pourquoi pas.

 

Pour moi il n'y avait pas d'inhibiteur depuis le début. Et les joueurs savent que leur fuite est éperdue. Ils ont derrière eux ni plus ni moins qu'une flotte Tyranide en plein rush ! Ils veulent survivre, et également ils doivent penser aux mondes qu'ils visitent quand ils font escale dans leur traque, et qui vont également être "visités" juste après leur passage si ils s'attardent trop ! Et en même temps que ça, ils n'ont pas le contrôle sur l'objet, qui file à toute allure. Tout ça pour rappeler en permanence l'importance de leur mission pour des milliards d'individus.

 

Si il y a un inhibiteur, c'est plus tranquille... Et en même temps, ça pourrait commencer tranquille, puis vite virer au cauchemar si le truc transporté par leur cible est à un moment de la traque endommagé. Par exemple pendant un échange de coups de feu avec les PJs... Qui se rendent compte qq jours après que "oh-oh ! On est suivi... !". A partir de là, la menace devient extrêmement lourde. Le psyker de l'équipe faire des cauchemars horribles, les appareils impériaux déclenchent leurs balises argos dans leur sillage, les mondes qu'ils viennent de visiter appellent à l'aide...

 

Un bon moyen de leur mettre la pression en cours de partie.

 

Citation

Les entités marrante de l'Impérium à mettre derrière: On s'est mal compris je crois.

C'est pas juste des entités à impliquer, mais des factions qui pourraient être derrière le savant et son projet. Le fameux "on" qui l'as prévenu de la déscente de l'Inquisition, l'as convaincu d'aller bazarder la larve sur Istvan V et lui as filé les moyens pour le faire (parce que le scientif, il vas pas traverser l'Impérium à la Nage avec sa larve sous le bras). Moyen du style pognon, quelques gros bras (des petites frappes embauché pas au courant de l'histoire bien sur) des faux papiers et des infos.

Cet entité mystérieuse sera confronté à la fin aux PJs: "En vrai c'est nous qui sommes derrière tout ça, nous avons de bonnes raison, finissez le taf pour nous et nous seront copain, ne le faite pas et on vas pas s'aimer". Ainsi en plus dileme "faire le plan où pas" se rajoute "vexer des gens puissant où pas".

 

J'adhère à fond sur tout ça ! J'avais pas encore lu avant ma réponse précédente.

 

Citation

Et la je proposais:

 

Citation

 

Un inquisiteur Radical, parce que c'est typique d'un Inquisiteur Radical d'essayer de retourner les armes de l'ennemi contre lui/un autre ennemi.

(Je comprend pas quand tu dis qu'il y en as déjà un. Le seul inqui rencontré par les Pjs d'après ta description c'est le leur et ça m'as l'air d'un Puritain pur jus...)

 

 

OK, je me rends compte que sans doutes Inquisiteur Radical définit un type précis d'inquisiteur. Pour moi c'était juste un adjectif. Vas-y, met moi au jus.

Citation

 

Un chapitre Space Marine. Parce que tuer des Tyranides un par un au bolt, c'est épuisant, on en vois pas le bout, les planètes tombent et on peu avoir une sensation d'impuissance. Et de là, chercher des solutions radicale. D'où un chapitre qui aurait suivit les recherches des scientifiques, les aurait prévenu au moment où ils allaient être arrêté, fournis un plan (balancé la larve sur Istvann V) et du pognon (prélevé dans les caisses du chapitre) et peut être un serf sous couverture pour aider la fuite.

Et ils peuvent très bien avoir une frégate Gladius en orbite du coté d'Istvann V pour surveiller le déroulement du plan. Frégate qui restera sourde aux appel des PJs pour intercepter le scientif. Mais qui risque d'intervenir (intimidation? Négociations?) après sa mort pour convaincre les pjs de larguer la Larve sur Istvann V...

 

 

J'aime ! Je vois un aigle à deux têtes au dessus des savants, du coup. La section génie biologique-xenos de l'adeptus Meca, et un chapitre SM... Qui est sans doutes celui qui a capturé et fourni la larve.

 

Clairement, ils voudront être aux premières loges, bien que prêts à partir au cas où, pour voir ce que donnera l'expérience au final. Donc quand les joueurs déboulent dans le système Isstvan, ils sont déjà là, tous censeurs aux aguets. Les joueurs se demanderont sans doutes comment ils sont au courant de leur arrivée.

 

Citation

 

La maison de navigator, c'est le même principe. Sauf que eux, juguler la menace tyranide ils voient ça plus du coté "intêret commercial". Il ont les moyens (espions et pognon) d'avoir organisé la fuite du savant, ainsi que d'avoir un vaisseau du coté d'Istvann V pour surveiller le plan.

S'entendre avec eux, ça permet d'avoir plein d'info sur les voyages warp, qui fait quoi, du pognon à foison, voir des services exotiques (pouvoir de navigators) où moins (transport) et des contacts aux quatre coin de la galaxie (montrez ça à un navigator de notre famille, il vous aidera).

Se fâcher avec, ça peu se traduire par un petit envois d'assassin, de la diffamation auprès d'un tas d'entité puissante (Eux? De vrai ripoux! S'ils vous réquisitionnent ou vous demandent quelque chose, trainez les pieds!) Les familles de navigator ont beaucoup d'influence. Notamment auprès de la flotte.

 

 

100% en phase avec toi en terme de diffamation si les joueurs ne coopèrent pas, etc.

 

Que des bonnes idées... Va falloir choisir :)

 

Citation

Le Mago du Mechnicus, lui c'est un peu différent. Il as aussi les moyen d'apprendre les recherches des scientifiques et d'organiser la cavale. Mais sa puissance peu être modulé (il aura pas forcément un vaisseau à lui à mettre en surveillance à Istvann V) mais surtout, lui, il peu être vachement moins clair dans ses intentions: En fait il ne cherche pas à détruire les Tyranides par ce plan: Juste à voir comment les Virus D'Istvann V et les tyranides réagissent les uns aux autres. Bref, un pur savant fou!

 

Oui ! Si on retient l'option du chapitre SM allié au Mechanicus, et qu'on garde l'idée de la frégate en orbite à l'arrivée, le Mago pourrait être avec le commandant de bord du vaisseau, sur la passerelle, à contempler la finalité de l'expérience.

 

Comme je vois bien les joueurs arriver à moitié en perdition, avec un vaisseau souffreteux récupéré à l'arrache, ils pourraient se faire choper par le chapitre SM qui fuira dare-dare avant l'arrivée des Tyranides. Ils veulent en apprendre un maximum sur ce qui s'est passé...

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez, je continue et... P'tet qu'il faudrait faire plusieurs sujets... A voir.

 

C'est pas un scénario tout entier, juste une trame qui éclora à un moment de la campagne. Je compte faire ça pour un peu chaque PJ, une sorte de trame perso que les joueurs pourront décider de suivre à tout moment.

 

Donc, Trame pour un/des PJ(s) orienté(s) Histoire/Techno 

 

A un moment, les PJs tombent sur un vieux cervo-crâne... Il est vraiment très vieux, d'un modèle complètement dépassé et à peu près inconnu. Le groupe le trouve sans doutes sur un monde reculé, enterré sous des strates de vieilles couches techno. Où un vieux hulk ?

 

Bref, y a un paquet de trucs à chercher sur l'histoire du système, de la planète elle-même, récupérer des bribes de légendes, etc. L'historien du groupe, après des recherches qui dureront en filigrane sur plusieurs scénarios, arrive à tomber sur l'histoire de vieilles catacombes du Mechanicum. Si ils font des fouilles, les joueurs trouveront effectivement des trucs techno uuultra anciens, et assez puissants, d'une technologie peu compréhensible pour les Magos que les joueurs pourraient mettre sur l'affaire.

 

Un joueur pourrait travailler personnellement sur le cervo-crâne à travers les scénarios... Et réussir à le démarrer le temps d'un instant ! Les yeux s'allument, le truc crackette, bouge vaguement les yeux, clignotte, fait pschiiit en émettant une trille en binaire incompréhensible et... S'éteint.

 

De la planète où les PJs ont trouvé le truc, un message de détresse arrive. Une attaque souterraine est en cours contre un ennemi inconnu.

 

Le dessous des cartes : Peut-être l'aurez vous compris, c'est pas un cervo-crâne, c'est la tête d'un Nécron ! Les Pjs ont fait une belle connerie et réveillé et à moitié exhumés une catcombe nécron en plein sommeil. Sauf que le cervo brièvement allumé vient d'envoyer un message à ses copains, et quelque part une antenne qui écoute depuis quelques millions d'années en vain a capté le message...

 

Les conséquences : Les joueurs peuvent se faire accuser de plein de choses si les instances dirigeantes sont au courant... Peut-être que les joueurs n'ont pas tout exhumé et que l'Empire pourrait tomber sur une cité nécron encore endormie... Ou si elle est en train de se réveiller, c'est la merde !

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Trame pour le PJ de Princeps raté :

 

Les joueurs arrivent sur le système Esperidus, un monde Forge fier et paisible situé assez proche de l'oeil de la Terreur (toutes proportions gardées). Il est de notoriété publique que ce monde, c'est sa feirté, n'a jamais été conquis car il est sous la protection d'Esperidus Rex, un Titan de classe Reaver attaché à ce monde en particulier (raison à développer). Esperidus Rex n'est pas juste un Titan Reaver... C'est un Reaver armé d'un missile warp !

 

Pour info, un missile warp, c'est une très vieille arme dont il ne reste plus beaucoup d'unités. C'est un missile énorme qui passe à travers les boucliers et les armures en se fondant dans le warp, avant de réintégrer l'espace normal et de péter à l'intérieur de la cible. Autant dire que même un Warlord ne fait pas du tout le malin face à un Reaver inférieur en rang, et équipé de cette arme cataclysmique.

 

49130455376_7e66900820_b.jpg

 

Comme le chaos aimerait bien s'emparer du monde Ruche, si possible sans trop de dégâts, ils ont mis au poins une stratégie alliant ruse et brutalité. Le système est tellement fier de son histoire, et l'église est tellement active et vigilante, qu'une simple suite de troubles visant la déstabilisation est difficile à fomenter.

 

L'assassinat du Princeps, par contre, est faisable... Il n'y en a qu'un ! Le gouvernement est tellement fier qu'il ne se remet presque que sur cet atout majeur... Pour sa perte. Le chaos a décidé que puisqu'il était difficile de faire pencher les habitants vers le chaos, ils allaient plutôt le pousser à la faute en flattant son histoire et sa fierté. Le culte d'Esperidus Rex est donc encouragé, de même que laisser petit à petit tomber l'entretien coûteux des défenses planétaires.

 

Quand la flotte du chaos débarque et commence son invasion, le gouvernement ricane. Leur Titan va régler le problème... Quand les forces du chaos débarquent deux Titans de classe Warlord, c'est surtout pour faire grosse impression... Bien sûr, ils attaquent, et en même temps on voit bien que ce que veut la force du Chaos, c'est s'emparer du Monde Forge, et non le raser.

 

Les défenseurs gardent tant bien que mal leur sang froid. Le missile warp a justement été conçu contre de plus grosse cibles, et notamment le Warlord... Il y a encore une chance de s'en faire un avec, et de latter le second avec un peu de chance. Après tout, ils ont un super Princeps expérimenté pour le piloter, le vétéran de nombreuses batailles. Sauf que le Princeps se fait buter par l'attaque fanatique et suicidaire d'un petit culte, qui l'occis vite fait bien fait.

 

Comme on l'a vu plus haut, c'est le PJ qui a été formé et opéré comme un Princeps qui sauvera la situation.

 

Edited by marell le fou

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aime bien le merdier avec les nécrons ^^

 

Pour l'histoire du Princep, pas mal ça tient debout. Par contre, un seul Warlord, sinon le reaver, après avoir fait feu, il vas se faire dépiauter...

 

Note: Pour le plan "Titan entéré" ça peu se passer sur une planètes du Système Istvaan. Après tout y'a probablement du vieux matos impérial abandonné. Et justement une flotte ruche qui arrive... "Merde! Bob, essaye de réactiver les défenses du Bunker!"

Le truc marrant, à part massacrer un tas de Tyranides et de Bio Titans, c'est que après, en arrivant sur Esperidus, les pjs peuvent être tenter de dire "On as un princeps!" Et le Mechanicus de grincer des dents. "Qui? Pas le mec dont on doute de la loyauté de la famille qui comme par hasard déboule en plein attaque du chaos pour se présenter comme pilote de titan pile au moment où on as un titan libre, son princep frais assassiné..."

Et là, tu te retrouve avec des PJs qui doivent s'infiltrer jusqu'au titan pour en prendre le contrôle à la barbe du Mechanicus!

 

 

Technaugure: Bah Techniquement, le mec du mécanicus qui bosse avec un régiment de la garde. La j'utilise ça comme terme générique "Technoprêtre" quoi. Le mec avec les méca dendrite qui bricole.

 

Alors le PNJ inquisiteur... En fait le problème que j'évoque, c'est pas "en jeu" c'est "hors jeu".

 

Tu décris ton inquisiteur comme très compétent et son but est indubitablement partagé par les joueurs.

Le soucis qui peut se poser c'est pas que sa personnalité soit chiante pour les personnages, ça c'est du jeu pas de soucis.

Le soucis, c'est qu'il ne laisse aucune marge de maneouvres aux personnages et donc aux joueurs. Juste du "fait ci fait ça".

Ce serai un peu comme faire une partie de FPS et avoir un personnage contrôlé par l'ordi qui passe devant et flingue tout les ennemis. Scénaristiquement ça peu s'envisager, en terme luddique, c'est chiant.

La, tes joueurs, pendant qu'ils sont avec l'inqui, qu'est ce qu'ils vont "faire" directement. Réfléchir sur l'Intrigue? Bof il n'ont pas des masses de cartes en main et quoi que soit leurs conclusions l'inquisiteur savait déjà. Enquêter à distance? Ben non, ils sont coincé dans les transports avec le patron. Se battre? Ouais mais le patron est un type ultra méthodique qui veut aller à l'efficace, vas il les laisser organiser la baston? Où vas il dire "toi là, toi là, et toi là bas?" Faut s'assurer que les joueurs soit mis dans des situations où ILS prennent des décisions. Donc soit leur inqui les testes, soit il est momentanément pas là, soit il est complètement con et faut outrepasser ses ordres discretement...

 

Pour le point de vue de "l'Inquisition". En fait l'Inquisition a aussi pour tâche de rassembler le savoir interdit. Le Vulgus pécus ne doit pas en savoir trop sur les différents Xénos. En tout cas, rien qui ne l'amène à paniquer (perte de productivité) où sympathiser (risque de trahison). Par contre, l'inquisition elle, elle se doit de savoir: Qu'on peu discuter avec les orks. Le cycle de reproduction des Genestealers, que les eldars pleurent si on bute leurs gosses...

Donc les premiers à autoriser des études sur les Xenos et à les mettre en place, c'est l'Inquisition! Après il y as différente tendance dans l'inquisition.

Mais la gueguerre "inquisition vs mechanicum" peut être sympa hein: "vous êtes allez trop loin avec vos recherches!" "Que dalle abrutit!"

 

Pour l'Inhibiteur: Après il y est pas forcé d'en avoir un, où un qui marche à 100% l'important c'est juste que l'Inquisiteur (et les pjs) pensent qu'il y en ai un et donc qu'il faut agir de manière plus subtile que lâcher la flotte impériale pour éviter que les poursuivit ne face de la merde avec.

 

Inquisiteur Radical: Oui, c'est un type d'Inquisiteur.

 

En fait dans l'Inquisition, il y as deux grande tendance politiques.

 

Les Puritains. En gros des conservateurs. Avec trois grosse tendance:

Monodominants (La Galaxie sera en paix quand le dernier Xénos, le Dernier Mutant et le Dernier Psycker sera mort!)

Thorien (L'Empereur nous aide en agissant au travers de ses Saints. Le jour où il aura un réceptacle capable de le recevoir entièrement, Il reviendra nous guider directement: trouvons ce saint réceptacle!)

et Amalathien (Ca fait 10 000 ans que l'Impérium tient le coup, on change pas une équipe qui gagne contentons nous de maintenir les choses en l'état et s'il faut soutenir à bout de bras des mecs incompétents et dégueulasse mais loyaux, on le fera!)

 

Et les Radicaux. Eux c'est globalement "La Fin justifie les moyens", "évoluer pour survivre" et "combattre le feu par le feu". Trois grosses tendances aussi:

Xhantites (Bon, c'est bien gentil d'Utiliser des Psykers et le Voyage Warp, mais le Chaos peut être un outil. Dangereux certes, mais un outil qu'il faut apprendre à maitriser)

Istvannien (C'est les catastrophes et la guerre qui épurent les faibles et renforce les forts. Faudrait pas que l'Impérium s'empâte. Tient, envois une lettre d'insulte à Gazkull de la part du gouverneur d'Armageddon, ça les secouera, ces branleurs)

et enfin Recongrégateur (L'impérium c'est tout pourris! Il faut des réformes! Et si faut renverser des gouvernements loyaux pour les remplacer par mieux, on le fera!)

 

Voilà, donc un plan "Utilisons les séquelles de l'Hérésie d'Horus pour baiser les Tyranides en utilisant leurs propres signaux" Ca ressemble à un plan de radical. La où "Ces scientifiques font des recherches qu'ils ne devrais pas. Purgeons les!" C'est carrément une politique Puritaine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouf, un peu de temps pour répondre.

 

Le 27/11/2019 à 20:50, Miles a dit :

J'aime bien le merdier avec les nécrons ^^

 

Bon ça va pas super loin pour le moment, il faudrait davantage compter sur les conséquences et écrire le scénario entièrement... J'aime juste bien que tout vienne d'un fan de mécanique qui tombe sur un vieux crâne, le ramasse et se dit qu'il va essayer de réparer "ce vieux cervo- crâne" pour le plaisir, le soir dans son labos en sifflotant. Fallait pas ! :)

 

Citation

Pour l'histoire du Princep, pas mal ça tient debout. Par contre, un seul Warlord, sinon le reaver, après avoir fait feu, il vas se faire dépiauter...

 

Oui alors là je précise mon intention. Et en même temps j'entends bien. Je me disais que l'intention du Chaos était de conquérir en gardant les trucs en bon état, y compris le Reaver peut-être. Donc ils montrent leurs muscles sans forcément compter se battre. Du coup, ils envoient du lourd, et pas vraiment adapté à une lutte Titan contre Titan. Genre les deux Warlord seraient équipés d'armes anti-tank.

 

Deuxième point important, j'avais envie de couvrir de gloire le PJ. Du coup, je pensais qu'il ferait sortir le Reaver de son containement, tirerait direct avec le Missile Warp et fumerait one-shoterait le premier Warlord. Ca me permet surtout de montrer que les vieilles armes techno qui datent du Dark Age sont ultra puissantes. Ce qui me sert tout au long de ma campagne puisque je veux lui donner un thème "on explore les anciennes ruines".

 

Du coup, dans ma tête, au niveau du combat, y aurait un seul Warlord. Plus puissant, certes, et en même temps équipé d'armes pas adaptées contre un Reaver.

 

Et j'ajoute que ce serait peut-être... Un princeps de la même famille que le PJ qui serait en face ? Muté, fondu dans le Titan adverse, à moitié cinglé... Il ferait des erreurs aussi à cause du fait que le PJ soit aux commandes. Genre au début il essaie de le convaincre de les rejoindre (ce qui de plus sont les ordres du chaos). "Viens du coté obscure, on a des Titans !".

 

Bref... Y a moyen de jouer sur le fait que le le Reaver est certes sous-classé, et en même temps a des atouts en main. Et en outre, les défenses du monde ne sont pas petites non plus. Et peut-être que les autres PJs peuvent participer à leur façon, pour éviter que seul le joueur Princeps ne finisse la partie. Genre si y a un pilote, il pourrait convaincre une escadrille de concentrer les tirs pour saturer les boucliers du Warlord, ou même un ou deux peuvent jouer les Kamikazes.

 

Bref, y a moyen de rendre le combat glorieux, epic et légendaire. Avec les PJs qui défilent ensuite devant toutes les troupes façon "Throne Room" a la fin de Star Wars IV. A la fin du scénario, le chaos repart avec une baffe dans la gueule alors qu'ils espéraient voir le monde leur tomber entre les mains assez facilement. Finalement, la légende du système Esperidus s'en trouve renforcé.

 

 

Citation

Note: Pour le plan "Titan entéré" ça peu se passer sur une planètes du Système Istvaan. Après tout y'a probablement du vieux matos impérial abandonné. Et justement une flotte ruche qui arrive... "Merde! Bob, essaye de réactiver les défenses du Bunker!"

Le truc marrant, à part massacrer un tas de Tyranides et de Bio Titans, c'est que après, en arrivant sur Esperidus, les pjs peuvent être tenter de dire "On as un princeps!" Et le Mechanicus de grincer des dents. "Qui? Pas le mec dont on doute de la loyauté de la famille qui comme par hasard déboule en plein attaque du chaos pour se présenter comme pilote de titan pile au moment où on as un titan libre, son princep frais assassiné..."

Et là, tu te retrouve avec des PJs qui doivent s'infiltrer jusqu'au titan pour en prendre le contrôle à la barbe du Mechanicus!

 

AH OUI ! J'adore ! Le coup des joueurs qui arrivent en disant qu'ils ont un Titan et le gouvernement qui leur claque la porte, c'est bon ça. J'aime beaucoup.

 

Du coup, le scénario est tout tracé... Il faut en fait s'emparer du Titan Reaver, y mettre le PJ princeps et défendre la planète malgré son gouvernement ! Ça passe aussi par convaincre les Moderati du bien fondé de la démarche ! Y en aura une partie qui sera partante, et pas l'autre. Qui sait, ça fini mal ? Il y a des morts ? Un PJ pourrait en remplacer un au pied levé ? Un peu tiré par les cheveux... A voir. Un opérateur de bouclier qui a déjà fait un truc approchant ? Bref... En tous cas j'aime bcp !

 

Je reviens sur le début de ta note. Ce qui me perturbe davantage, c'est que je pensais pas faire descendre les joueurs sur Istvan. Le fluff est bien clair en disant que le monde est un enfer viral et que personne n'y est descendu depuis 10 000 ans.

 

En fait, je voyais même pas un scénario avec une lutte contre les Tyranides. Je comptais presque les garder en toile de fond, en menace... Sans jamais les faire arriver sur le devant de la scène. C'est à débattre. Est-ce qu'on ajoute un épisode de fight ? Ce serait orienté fuite éperdue contre une invasion de masse... 

 

D'ailleurs je vais encore plus loin : je n'avais même pas encore décidé de l'effet de l'atmosphère du monde sur les Tyranides. La flotte remonte t-elle un virus qui la détruit ? Les Tyranides se gaussent-ils des agents biologiques ?

 

Si jamais les Tyranides meurent, les Magos qui regardent exultent... Et pourraient se faire couper l'herbe sous le pied par une instance qui exige que le monde reste verrouillé par principe, parce que c'est un monde chargé d'histoire et qui est hors de question que quiconque y fasse des prélèvements. Ca pourrait donc se termine en queue de poisson. Sauf que les PJs ont peut-être faire un prélèvement... Ou ont ramené des combinaisons qu'ils gardent en quarantaine, etc... Bref, p'tet que ça peut continuer sur autre chose.

 

Citation

Technaugure: Bah Techniquement, le mec du mécanicus qui bosse avec un régiment de la garde. La j'utilise ça comme terme générique "Technoprêtre" quoi. Le mec avec les méca dendrite qui bricole.

 

Ah, j'avais pas mélangé les deux PJs. Pour moi il y avait un mec du méchanicus, et un mec de la garde. Deux PJs différents. Pour le moment le PJ du méchanichus a un rôle prépondérant dans la campagne. On va essayer de pas lui en donner davantage.

 

Citation

Alors le PNJ inquisiteur... En fait le problème que j'évoque, c'est pas "en jeu" c'est "hors jeu".

 

Tu décris ton inquisiteur comme très compétent et son but est indubitablement partagé par les joueurs.

Le soucis qui peut se poser c'est pas que sa personnalité soit chiante pour les personnages, ça c'est du jeu pas de soucis.

Le soucis, c'est qu'il ne laisse aucune marge de maneouvres aux personnages et donc aux joueurs. Juste du "fait ci fait ça".

Ce serai un peu comme faire une partie de FPS et avoir un personnage contrôlé par l'ordi qui passe devant et flingue tout les ennemis. Scénaristiquement ça peu s'envisager, en terme luddique, c'est chiant.

La, tes joueurs, pendant qu'ils sont avec l'inqui, qu'est ce qu'ils vont "faire" directement. Réfléchir sur l'Intrigue? Bof il n'ont pas des masses de cartes en main et quoi que soit leurs conclusions l'inquisiteur savait déjà. Enquêter à distance? Ben non, ils sont coincé dans les transports avec le patron. Se battre? Ouais mais le patron est un type ultra méthodique qui veut aller à l'efficace, vas il les laisser organiser la baston? Où vas il dire "toi là, toi là, et toi là bas?" Faut s'assurer que les joueurs soit mis dans des situations où ILS prennent des décisions. Donc soit leur inqui les testes, soit il est momentanément pas là, soit il est complètement con et faut outrepasser ses ordres discretement...

 

Absolument d'accords avec ça. Au début, l'effet du personnage de l'Inquisiteur est clairement d'emmener les joueurs tambours battants, en leur laissant peu de manoeuvre. Le but est de les lancer dans la course. A priori, ça durerait peu. En gros, la seconde moitié du premier scénario. Je pense qu'il mourrait vers la fin du second. Ça me parait acceptable pour lancer le la campagne et fonder un groupe soudé.

 

Citation

 

Pour le point de vue de "l'Inquisition". En fait l'Inquisition a aussi pour tâche de rassembler le savoir interdit. Le Vulgus pécus ne doit pas en savoir trop sur les différents Xénos. En tout cas, rien qui ne l'amène à paniquer (perte de productivité) où sympathiser (risque de trahison). Par contre, l'inquisition elle, elle se doit de savoir: Qu'on peu discuter avec les orks. Le cycle de reproduction des Genestealers, que les eldars pleurent si on bute leurs gosses...

Donc les premiers à autoriser des études sur les Xenos et à les mettre en place, c'est l'Inquisition!

 

 

Je vois tout à fait cet organisation comme ça ! On cache TOUT. On propage RIEN. On garde TOUT. On juge de façon souvent partielle et on tranche de façon souvent radicale. On fait de l'omelette et on sait qu'on va casser des œufs, en estimant qu'à terme c'est pour le bien de l'Empire... Tout en ayant pas de compte à rendre ni de véritable moyen de le vérifier.

 

Citation

 

Après il y as différente tendance dans l'inquisition.

Mais la gueguerre "inquisition vs mechanicum" peut être sympa hein: "vous êtes allez trop loin avec vos recherches!" "Que dalle abrutit!"

 

 

Oui, ce thème est sympa, tout comme sera sympa celui que tu proposes avec les maisons d'astropathes, les chapitres SM qui font des cachotteries pour éviter de voir ressortir des histoires de déshonneur... Bref, dès qu'une entité regarde ce qui se passe chez une autre entité, elle a envie d'intervenir et ça fout la merde. C'est clairement un ressort scénaristique infini et passionnant. Surtout quand on veut explorer le monde de 40K.

 

Citation

Pour l'Inhibiteur: Après il y est pas forcé d'en avoir un, où un qui marche à 100% l'important c'est juste que l'Inquisiteur (et les pjs) pensent qu'il y en ai un et donc qu'il faut agir de manière plus subtile que lâcher la flotte impériale pour éviter que les poursuivit ne face de la merde avec.

 

C'est valable.

 

Dans ma tête, l'inquisiteur voulait surtout agir avec un petit groupe par ce que c'est tout ce qu'il lui reste suite à la résistance inattendue des scientifiques lors de leur arrestation. De plus, l'Inquisiteur ignore au début après quoi il court, exactement. Un savant s'est sauvé, certes... Avec un petit conteneur, certes... Et c'est tout ce qu'il a comme info au début. Il y a aussi une question de discrétion, traditionnelle chez l'inquisition.

 

Donc autant ta proposition fait sens, autant ce n'est pas la seule chose à prendre en compte. Au bilan, tant mieux, on fait un peu comme on veut :)

 

Citation

 

Inquisiteur Radical: Oui, c'est un type d'Inquisiteur.

En fait dans l'Inquisition, il y as deux grande tendance politiques.

 

Les Puritains. En gros des conservateurs. Avec trois grosse tendance:

Monodominants (La Galaxie sera en paix quand le dernier Xénos, le Dernier Mutant et le Dernier Psycker sera mort!) .

Thorien (L'Empereur nous aide en agissant au travers de ses Saints. Le jour où il aura un réceptacle capable de le recevoir entièrement, Il reviendra nous guider directement: trouvons ce saint réceptacle!).

Amalathien (Ca fait 10 000 ans que l'Impérium tient le coup, on change pas une équipe qui gagne contentons nous de maintenir les choses en l'état et s'il faut soutenir à bout de bras des mecs incompétents et dégueulasse mais loyaux, on le fera!).

 

Et les Radicaux. Eux c'est globalement "La Fin justifie les moyens", "évoluer pour survivre" et "combattre le feu par le feu". Trois grosses tendances aussi:

Xhantites (Bon, c'est bien gentil d'Utiliser des Psykers et le Voyage Warp, mais le Chaos peut être un outil. Dangereux certes, mais un outil qu'il faut apprendre à maitriser)

Istvannien (C'est les catastrophes et la guerre qui épurent les faibles et renforce les forts. Faudrait pas que l'Impérium s'empâte. Tient, envois une lettre d'insulte à Gazkull de la part du gouverneur d'Armageddon, ça les secouera, ces branleurs)

Recongrégateur (L'impérium c'est tout pourris! Il faut des réformes! Et si faut renverser des gouvernements loyaux pour les remplacer par mieux, on le fera!)

 

 

OK, merci pour ces éclaircissements ! Tout cela est fort bien. Tout à fait dans le ton. Des entités dans les entités... Tous ça représenté par des individus pas d'accords qui ont les pleins pouvoirs. Vive le bordel !

 

Citation

Voilà, donc un plan "Utilisons les séquelles de l'Hérésie d'Horus pour baiser les Tyranides en utilisant leurs propres signaux" Ca ressemble à un plan de radical. La où "Ces scientifiques font des recherches qu'ils ne devrais pas. Purgeons les!" C'est carrément une politique Puritaine.

 

Absoluement !

 

Tout est fragmenté, contradictoire... C'est parfait :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autre idée de scénario, qu'on appellera sobrement... Trame 3 : le Space Hulk :)

 

Je veux un gros hulk dans un scénario... Qui peut intervenir à n'importe quel moment. Pendant un voyage dans le warp, possiblement. Ou quand les persos sont tranquillement dans un système, à siffloter aux commandes les doigts de pieds en éventail. Ou bien en plein milieu d'un scénario avec un voyage au milieu, pour au contraire les sortir violemment d'une trame qu'ils auront plus ou moins établie/devinée.

 

Bref, ce hulk... Je ne le vois pas du tout comme un gros truc qu apporte la destruction dès qu'il apparaît. J'ai envie de quelque chose de beaucoup plus subtile. Donc quand il apparaît... C'est soudainement, en silence, et en menace voilée. Tout à coup les alarmes sonnent. Depuis le cockpit, quand les joueurs se précipitent aux verrières, on ne voit plus les étoiles. Attendez... Quoi ? Oui, oui, c'est bien ça, y a plus d'étoiles. Le truc est tellement grand qu'il barre la visibilité. Il occupe toute la verrière.

 

Retour au calme progressif pour les joueurs. Non il ne tire pas. Non il ne bouge pas non plus. Selon les scanners, il ne montre d'ailleurs peut-être pas de signes de vie. Ou très peu. Idem pour une activité mécanique, ou énergétique. L'intérieur est sans doutes difficile à scanner. Éventuellement, il y a une activité de base d'un générateur puissant (normal vu la taille). Les moteurs sont éteints. Genre le truc est en veille.

 

Niveau aspect, il n'est pas muté. Sa carlingue est normale. Il ne correspond pas aux banques de données actuelles. Il a l'air d'avoir les lignes d'un vaisseau de guerre. Il a l'air en bon état de ce coté (il a pris un gros coup de l'autre).

 

Bref... Tout est fait pour qu'en apparence, ce soit flippant... De silence et d'immobilité. La seule chose dont les PJs sont surs, c'est que ça vient d’apparaître. Éventuellement, ils sont déjà passés par là il y a peu. Le warp vient de le recracher. Il dérive. C'est une masse silencieuse à la dérive.

 

Utiliser du vocabulaire avec des mots soulignant cette masse énorme et inerte : silence, inerte, dérive, il glisse dans l'espace, il avance éteint. Les moteurs titanesques dans lesquels on pourrait faire entrer votre vaisseau sont coupés. La température relevée à la surface est celle du zéro absolu. Il doit évoluer dans le vide depuis longtemps. Aucune communication n'en sort. Aucun bruit, aucune vibration n'est détectée sur sa surface, hormis une ténus fréquence correspondant à celle d'un générateur puissant en état de veille. Lentement, il glisse sur sa lancée et les étoiles se découvrent derrière son passage. Comme un grand mur noir qui coulisserait en silence.

 

Bref, que les joueurs restent interdit devant cette apparition. Moitié vaisseau fantôme, moitié ville désertée par ses habitants, moitié arme titanesque abandonnée... Oui, je sais, ça fait pas mal de moitiés.

 

En en rajoutant un peu, on peut occuper les joueurs dix minutes rien que par une belle description... :)

 

Après ça ben vous allez rire et c'est déjà flou... :D

 

J'ai envie d'archéotechnologie... D'un peu d'Histoire du monde qui se soulèverait aussi... Genre pas complètement non plus.

 

Vite fait comme ça je vois plusieurs choses.

- Le truc est impérial genre très ancien. Post hérésie d'Horus ?

- Des Space Marines morts... Et pas forcément de mort violente. Enfin je veux dire pas des cadavres découpés en morceaux. Ils sont morts dans des positions normales. Genre assis. P'tet avec des blessures, mais à peine visibles. Pas un bain de sang, quoi. C'est beaucoup plus flippant.

- Un journal de bord à décrypter. Avec des infos très intéressantes pour les historien de l'empire, et dont le reste du monde n'a que faire ou presque. Hormis certaines personnes.

  • Le corps d'un White Scar/Space Wolf dont on reconnait le matricule : il faisait partie de la flotte qui a accompagné son primarque dans sa disparition ? Un datalog qu'il tenait donne une dernière date d'entrée située bien après la disparition du Primarque correspondant, et qui laisse sous-entendre que celui-ci était encore vivant. Genre 1000 ans après sa disparition. Pas non plus dans le passé proche. Et quelques anecdotes qui racontent ce qui se passe après sa disparition officielle.
  • Il mentionne un endroit perdu, et en donne une brève description permettant de s'y rendre. Des mondes humains perdus datant de l'hérésie ? Ou même d'avant ?
  • Ils donnent les coordonnées d'une base spatiale humaine... Dont on peut retrouver l'histoire après un gros travaille d'historien.
  • A coté d'un de ces lieux, pourrait se trouver un anneau d'épaves genre y a eu une très grosse bataille... Les épaves forment un anneau pas loin. Y en a genre pour 200 ans à explorer les navires. Ici a sans doutes eu lieu une bataille non répertoriée. Éventuellement à lier avec un primarque disparu, etc. On boucle sur ce qu'on a déjà vu.
  • Il parle d'un objet d'un intérêt majeur. Un STC par exemple ? Limite il pourrait y en avoir la moitié dans le vaisseau. Enfin un STC à demi lisible, qui devait l'être totalement quand le Space Marine était en vie. Il ne l'est plus... Et revenir en arrière sur le trajet du vaisseau pourrait faire miroiter de le trouver ?

- Des œufs de Tyranides en stase dans un coin obscure de l'arrière du navire ? Qui se réveillent petit à petit en sentant les joueurs qui abordent le vaisseau ? Ça fini avec une fuite éperdue façon alien ?

- Des gens en stase ? Des SM anciens ? Des civils ? Des habitants humains d'une planète humaine restée inconnue depuis 10 000 ans ? Si oui, ont-ils fuit leur planète ? Dévastée par les Tyranides ? Fuient-ils vers un Empire humain promis par un Primarque de passage ? Genre "dirigez vous par là et vous tomberez sur notre Empire qui vous accueillera".

 

Quoi qu'il en soit... A la fin, les joueurs repartent avec des amorces de scénarios. Des trucs qui promettent, et en même temps qui ne sont pas ultra-puissants en eux-mêmes.

 

J'aime bien l'idée de filer une base stable aux joueurs. J'ai toujours aimé les mettre en position de diriger quelque chose en milieu de campagne. Genre cette station spatiale que je mentionne plus haut... Ils pourraient la trouver, vide, avec les générateurs arrêtés depuis des éons, à moitié en ruine... Le truc super intéressant quand on dirige une guilde, ce qui n'est pas leur cas. Ils pourraient petit à petit en fonder une, genre. En réunissant un groupe de rogue traders et en leur proposant cette nouvelle escale. En acceptant petit à petit d'y amener une population. Fonder une nouvelle colonie spatiale humaine, avec un chemin d'accès précis pour éviter les tempêtes du warp tout autour. Au delà ? Ben on sait pas trop ce qu'il s'y trouve... 

 

Cette station pourrait d'ailleurs également être le hulk lui-même. Son générateur principal pourrait être redémarré... Si l'Adeptus Mec y était amené. De là à le donner aux joueurs parce qu'ils l'ont trouvé les premiers, ne rêvons pas ! :D

 

Je préfère partir sur quelque chose de plus petit... Et de contrôlable par les joueurs après bien des déboires. Une sorte de chez eux où ils pourraient retourner de temps en temps pour souffler entre deux scénarios. Les joueurs adorent ça.

 

L'avenir du Hulk lui-même ? Ché pas... P'tet qu'il est sauvable, enfin récupérable par l'Empire. P'tet qu'il est sur la trajectoire d'un soleil. P'tet qu'il en déviera par l'ordinateur de bord antédiluvien qui y veille encore en automatique. P'tet qu'il re sautera dans le Warp pour une raison ou une autre. P'tet qu'une flotte du chaos va surgir de nulle part, balancer tout ce qu'ils ont pour le détruire, et repartir aussi sec ("Nooon ! Mais pourquoi ?! Salaud de MJ !").

 

Il est possible d'y passer plusieurs scénarios, dans ce hulk. Dans l'idéal, je verra bien les joueurs s'y rendre, puis y être bloqués sans parvenir à retourner à leur navire... Ils n'y arriveraient qu'au bout genre d'un ou deux scénario. Qu'ils soient contents de retrouver leur petit esquif !

 

Ca passerait par un combat d'arrière garde dans un coin du vaisseau, acculé par les Tyranides, etc. Sauvetage par une personne libérée de sa stade qui connait par cœur le vaisseau...

 

Berf, y a des pistes et en même temps faut préciser pas mal de choses :)

 

Et un bon Hulk, quoi... Yes !

Edited by marell le fou

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors réponse rapide sur la première partie (j'aborde pas encore le scénario space Hulk)

 

Oui, le garde et le technoprêtre sont bien distinct "technaugure" c'est titre de technoprêtre. Juste que la première référence que je connaisse à ce titre est dans le codex garde v4.

 

Pour Instvan , n'oublie pas que c'est un système entier. T'as Instvan IV mais aussi III où y'as eu de la fritte de manière canon. Et y'as au moins un Istvann I et Un II qui traine. Sans compter les satellites et autres objets célestes que tu peu utiliser...  Bref, t'as de la marge pour planquer un titan ^^

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pas faux, je vais aller lire un peu les divers wikis qui parlent de tout Istvan et on verra bien si quelque chose émerge.

 

Mon plus gros soucis est de faire la part des choses entre la vitesse à laquelle je veux pousser les joueurs et un scénario avec des actions complexes à faire.

 

Il s'agit d'un ou sans doutes plutôt deux scénarios dans lesquels je veux que les joueurs soient sous pression à mort. Pas de temps de pause, peu de temps pour souffler, pas de stratégie à poser facilement, il faudra seulement une course effrénée avec à des joueurs qui comprennent à peine ce qu'il se passe.

 

Ca se termine avec les joueurs qui débarquent sur le système Istvan, participent à un combat dans lequel leur cible et sans doutes leur patron meurent... L'explixation de la course poursuite leur est donnée à ce moment là et les laissent devant un choix très compliqué à faire. Et dans la foulée, après peu de réflexion, les Tyranides débarquent. Disons 24h après. Les premiers signes sont déjà là (cauchemars pour les psys, etc).

 

C'est je pense dans ce petit scope de 24h qu'on peut faire intervenir quelque chose... Qui les emmène sur la planète d'à coté... Pourquoi iraient-ils là bas ? Il faut une bonne raison, sinon ils vont dire "on largue la larve, et on se casse", et puis voilà.

 

Une bonne raison, ça se trouve. Peut-être un lien avec le navire Space Marine / Adeptus Mec / Navigateurs qui surveille en silence depuis l'orbite le résultat de cette expérience.

 

D'ailleurs au passage comment ce vaisseau compte t-il échapper aux Tyranides ? Il est cloaké d'une façon ou d'une autre ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qu'est ce que tu appelle Cloaké? Pour se barrer, il suffit de mettre les moteurs à font et de se casser. Un petit saut Warp dès que possible et tchao. N'importe quelle frégate peu faire ça, les Tyranides sont pas connu pour leur vitesse spatiale (d'ailleurs, ils ont pas le voyage warp me semble il... ils sont désespérément lent.)

 

Pour descendre au sol bah, ils peuvent poursuivre l'objectif, un compagnon de l'objectif (ce type à moustache qui vient de s'éjecter en drop pod! Il sait tout, chopons le! Pas de trace, pas de témoin!)

 

Après moi, ce que je vois pas c'est ce que tu veux leur faire faire du vivant de l'inqui pendant la poursuite... Ils sont sur un navire, la cible sur un autre... Enquêter dans les ports pour connaitre le chemin de la cible? Son nouveau navire? Finir par embarquer sur le même et fouiller partout (un transport standard 20 000 hommes d'équipage!) pour trouver la cible et son équipe?

 

A ce stade, vas falloir réfléchir sérieusement aux moyens de la cible pour cavaler et à ceux de l'Inqui pour courir après.

 

Notre scientif à du partir relativement précipitament du labo. Ok. Mais il as été prévenu et financé par Faction X (Space marine/mécha/navigateur?) donc il as un peu de ressource. Est ce suffisant pour affrêter un vaisseau? Sans doute non. Donc faut embarquer sur des lignes commerciales connue. Il récupère sur le passage des hommes de mains (fournis par un contact de faction X. Ces mecs savent rien, mais ont des biscoto, pour protéger le scientif lors du combat final, mais aussi pour l'aider à transporter la larve, éloigner les attentions indésirables d'autre passager etc. Leur motivation: Le fric?

 

Les lignes commerciales, ça prend du temps. Y'en as probablement pour des mois à faire des sauts de puce entre différent port où on change de cargo. Avantage, tes joueurs peuvent enquêter dans les ports pour choper des infos sur la cible et le navire qu'il a pris en suivant. Soucis: Faut pas que l'inqui réquisitionne une frégate pour juste rattraper et arraisonner le navire en question. (soucis de discrétion? Mais par rapport à qui?)

 

Une fois pas loin du Système Istvann, y'as probablement pas de trajet commerciaux pour aller là bas. Vas falloir trouver une autre soluce.

Proposition: Notre scientif aidé de ses gros bras détourne le vaisseau marchand dans le quel ils se trouvent (par exemple en braquant le Navigator où le capitaine, deux mecs dont la vie peut valoir plus que le trajet). Ils les forcent à aller dans le Système Istvann.

 

Avantage: scène sympa: Les pjs sont arrivé au dernier port avant que la cible ne l'ai quitté. Il embarquent inextrémis sur le même vaisseau. Ils savent où il vas. A "Insername". Leur maître à prévenu les autorités à l'arrivé qui préparent un commité d'accueil pour intercepter le vaisseaux. La seule chose qu'on as faire les accolytes: identifier précisément la cible pour pouvoir ensuite la désigner aux renfort. Sauf qu'à la sortie du warp, à la place du Système "Insername" et des ses vaisseaux d'interception, nos amis se retrouvent dans le systèmes Istvan IV avec des passager du vaisseau terrorisé, des preneurs d'otages à bord et une cible qui visiblement à un coup d'avance! Il faudra faire sans les renforts!

Et petit effet Kiscool: Si tu veux les faire descendre au sol, une excellente raison: Un des gros bras à fuit le vaisseau pendant la baston avec un otage. Sauf que l'otage, c'est le navigateur! Impossible de quitter le système sans lui! Et il vas falloir faire vite, les premiers organismes précurseurs tyranides arrivent...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 06/12/2019 à 10:39, Miles a dit :

Qu'est ce que tu appelle Cloaké?

 

Camouflé. Ce qui implique un système le permettant. Je crois pas que ça existe à 40K. Et si ça existe, ça doit pas du tout être répandu !

 

Citation

Pour se barrer, il suffit de mettre les moteurs à font et de se casser. Un petit saut Warp dès que possible et tchao. N'importe quelle frégate peu faire ça, les Tyranides sont pas connu pour leur vitesse spatiale (d'ailleurs, ils ont pas le voyage warp me semble il... ils sont désespérément lent.)

 

Ah mince je ne savais pas. J'y avais pas pensé. Les flottes ruches sont lentes... Du coup, le coup de la fuite devant l'avancée de la flotte ruche n'est pas très crédible. Je pense que dans ma campagne, les flottes ruches vont allez plus vite que ça... Quitte à ce que ce soit le contraire, c'est dans l'espace normal qu'elles sont plus pataudes qu'un vaisseau avec propulseur.


Peu importe, en fait. Quand les PJ arrivent dans le système Istvan, la course poursuite peut s'arrêter très vite. Les PJs rattrapent le savant, qui meure... Ils se trouvent face à un choix. C'est ça qui est intéressant. La flotte ruche se matérialise, ils ont quelques heures ou au mieux 48h devant eux avant de se faire rattraper... Ça va suffisamment leur mettre la pression pour que la décision soit tendue à prendre. Ce que je cherche, c'est que l'ambiance soit là autour de la table. Et je pense que ça le fera.

 

Citation

Pour descendre au sol bah, ils peuvent poursuivre l'objectif, un compagnon de l'objectif (ce type à moustache qui vient de s'éjecter en drop pod! Il sait tout, chopons le! Pas de trace, pas de témoin!)

 

Oui, tu as raison, on a pas besoin de mieux forcément.

 

Citation

Après moi, ce que je vois pas c'est ce que tu veux leur faire faire du vivant de l'inqui pendant la poursuite... Ils sont sur un navire, la cible sur un autre... Enquêter dans les ports pour connaitre le chemin de la cible? Son nouveau navire? Finir par embarquer sur le même et fouiller partout (un transport standard 20 000 hommes d'équipage!) pour trouver la cible et son équipe?

 

Oui, c'est un peu ça. Pour un début de campagne, on va pas forcément taper très très haut.

 

Un peu d'enquête, un peu de pots de vins à distribuer, une ou deux petites menaces à distiller, un peu de travail bureaucratique pour savoir par où le mec est parti... Et voilà. Des jets de dés, des compétences à tester... Un cliché du monde au passage pour les joueurs qui ne le connaîtront pas forcément beaucoup.

 

La question de la taille des navires est importante... J'avais plutôt en tête que le mec prenait de petits engins... Genre des rogue traders. C'est vrai qu'à 40K le petit transport existe peu. Encore que... Il doit bien y en avoir, non ? A la Faucon Millénium, quoi.

 

 

 

Citation

 

A ce stade, vas falloir réfléchir sérieusement aux moyens de la cible pour cavaler et à ceux de l'Inqui pour courir après.

 

Notre scientif à du partir relativement précipitamment du labo. OK. Mais il as été prévenu et financé par Faction X (Space marine/mécha/navigateur?) donc il as un peu de ressource. Est ce suffisant pour affréter un vaisseau? Sans doute non. Donc faut embarquer sur des lignes commerciales connue. Il récupère sur le passage des hommes de mains (fournis par un contact de faction X. Ces mecs savent rien, mais ont des biscoteau, pour protéger le scientif lors du combat final, mais aussi pour l'aider à transporter la larve, éloigner les attentions indésirables d'autre passager etc. Leur motivation: Le fric?

 

 

Pertinente question. Si des petits navires sont envisageables, là, comme ça, je dirais qu'au début il a par exemple le vaisseau qui leur servait dans leur laboratoire. Ensuite il va le revendre sur un port louche pour essayer de brouiller les pistes, et en tirer une somme conséquente. Dont il se servira pour louer ou prendre un ticket via un transporteur moyen. Puis il volera p'tet un petit navire et arrivera avec sur Istvan. Simple et efficace.

 

Les gros bras sont une bonne idée. Et hop, le petit combat de début de campagne que les joueurs vont remporter haut la main. Le vétéran de l'Astra va ricaner sans quitter son cigare, et je parle même pas de la gueule des mecs quand le Space Marine va débouler tous guns dehors. Les mecs vont commencer par se faire hacher et vite fait rendre les armes. Ce sera l'occasion de leur montrer leur très très nette supériorité face au pécore moyen. Même en sous nombre.

 

Citation

Les lignes commerciales, ça prend du temps. Y'en as probablement pour des mois à faire des sauts de puce entre différent port où on change de cargo. Avantage, tes joueurs peuvent enquêter dans les ports pour choper des infos sur la cible et le navire qu'il a pris en suivant. Soucis: Faut pas que l'inqui réquisitionne une frégate pour juste rattraper et arraisonner le navire en question. (soucis de discrétion? Mais par rapport à qui?)

 

On a pas à justifier "par rapport à qui". C'est l'inquisition, et c'est tout. Les joueurs ils vont pas moufter sur l'inquisiteur leur dit qu'on la joue discret. Un joueur, face à ça, ça pose pas de questions.

 

Citation

Une fois pas loin du Système Istvann, y'as probablement pas de trajet commerciaux pour aller là bas. Vas falloir trouver une autre soluce.

Proposition: Notre scientif aidé de ses gros bras détourne le vaisseau marchand dans le quel ils se trouvent (par exemple en braquant le Navigator où le capitaine, deux mecs dont la vie peut valoir plus que le trajet). Ils les forcent à aller dans le Système Istvann.

 

Ouais, c'est tout à fait possible ! Le mec est aux abois. Non seulement il veut aller au bout de son expérience, et en plus il sait que de toutes façons si il se fait choper il est mort.

 

D'ailleurs, détail amusant qui me vient... Le mec pourrait survivre, après la mort de l'inquisiteur... Et se la jouer coq devant les PJs, genre "je suis un savant hyper important, vous ne pouvez pas m'abattre comme ça !"... Si les PJs doutent, et d'une façon ou d'une autre établissent un contact avec la frégate silencieuse, celle-ci pourrait leur dire de s'amarrer à leur dock, envoyer une délégation... Le savant reconnait ses supérieurs, regarde les joueurs d'un air satisfait et s'avance vers eux avec un grand sourire en les appelant "mes frères"... Et en face, le Magos sort un gun, l'abat sur place et sourit. Il lance aux joueurs un "C'était un traître, bien évidement. De son coté, le mécanicus ne peut cautionner ce genre d'expérience... Vous pourrez faire remonter à l'inquisition que le traître a subit son châtiment juste devant témoins".

 

Et paf, les joueurs doublement manipulés ! Ils auront les boules, sentiront que de toutes façons entre l'inquisition et le mecanicus ils sont peu de choses... Et devront fermer leur gueule. C'est une bonne première approche réaliste de la politique, je trouve :)

 

Citation

scène sympa: Les pjs sont arrivé au dernier port avant que la cible ne l'ai quitté. Il embarquent in extrémis sur le même vaisseau. Ils savent où il vas. A "Insername". Leur maître à prévenu les autorités à l'arrivé qui préparent un comité d'accueil pour intercepter le vaisseaux. La seule chose qu'on as faire les acolytes: identifier précisément la cible pour pouvoir ensuite la désigner aux renfort. Sauf qu'à la sortie du warp, à la place du Système "Insername" et des ses vaisseaux d'interception, nos amis se retrouvent dans le systèmes Istvan IV avec des passager du vaisseau terrorisé, des preneurs d'otages à bord et une cible qui visiblement à un coup d'avance! Il faudra faire sans les renforts!

 

Ah oui carrément ! J'aime beaucoup le coup du saut warp en pensant aller ici et en se matérialisant en réalité ailleurs, et les renforts prévus ne sont donc pas là.

 

Je vois d'ici l'ambiance dans le poste de pilotage.

 

(le pilote) - "Attendez... Nous ne sommes pas dans le système Kubriq... C'est censé être une naine jaune et c'est une étoile jaune qu'on a là. J'ai déjà vu ce système quelque part.... Ça remonte, mais je m'en souviens. Voyons, je crois que c'était pendant mes cours à l'académie impériale... Mais... OH PUTAIN !". 

 

Je vois un truc qui me chiffonne, cependant. Cela implique que le navire est immense. Sinon, les joueurs pourraient juste neutraliser le savant et son groupe pendant le voyage. Hors, rendre le savant et ses sbires capables de braquer un gros navire, ça me parait trop. Qu'il détourne un navire, c'est ok... Un petit.

 

Cherchons un moyen pour que l'idée reste utilisable...

 

Les joueurs enquêtent, apprennent que le savant et ses potes ont loué un vaisseau, trouvent la destination, demandent l'arrestation au point final... Et éventuellement s'introduisent de façon frauduleuse dans la cargaison ? C'est moyen car le coup de la cargaison avec leur force de frappe et l'autorité d'un inquisiteur suffit normalement à ne pas faire partir le navire... Même en voulant rester discret.

 

Mouais... Moyen... J'y réfléchis.

 

Citation

Et petit effet Kiscool: Si tu veux les faire descendre au sol, une excellente raison: Un des gros bras à fuit le vaisseau pendant la baston avec un otage. Sauf que l'otage, c'est le navigateur! Impossible de quitter le système sans lui! Et il vas falloir faire vite, les premiers organismes précurseurs tyranides arrivent...

 

Oui, ça ça me plait.

 

Et ça peut en plus créer une scission de la mission. Genre les joueurs mettent la main - enfin, après des semaines de poursuite - sur la capsule qui contient l'organisme tyranide... Et ils sont en orbite de Istvan jesaispukombien... Par contre, le savant s'est cassé ! Et l'Inquisiteur vient de clamser ! Et les Tyranides débarquent ! Et c'est quoi cette frégate silencieuse ?!

 

Les joueurs, sous pression, doivent non seulement décider de ce qu'ils font pour la capsule, et en plus poursuivre le savant qui se casse (sans doutes involontairement, vu qu'il sait que les Tyranides arrivent) sur la surface de la planète d'à coté...

 

Encore des choix, encore du stress pour les joueurs, qui aimeraient quand même bien le ramener.

 

Après ben ce qu'il se passe à la surface... On sait qu'il y a un vieux titan, et voilà :)

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hum, tout ça est bien intéressant :) 

 

Le 27/11/2019 à 07:04, marell le fou a dit :

Pour moi il n'y avait pas d'inhibiteur depuis le début. Et les joueurs savent que leur fuite est éperdue. Ils ont derrière eux ni plus ni moins qu'une flotte Tyranide en plein rush ! Ils veulent survivre, et également ils doivent penser aux mondes qu'ils visitent quand ils font escale dans leur traque, et qui vont également être "visités" juste après leur passage si ils s'attardent trop ! Et en même temps que ça, ils n'ont pas le contrôle sur l'objet, qui file à toute allure. Tout ça pour rappeler en permanence l'importance de leur mission pour des milliards d'individus.

 

Si il y a un inhibiteur, c'est plus tranquille... Et en même temps, ça pourrait commencer tranquille, puis vite virer au cauchemar si le truc transporté par leur cible est à un moment de la traque endommagé. Par exemple pendant un échange de coups de feu avec les PJs... Qui se rendent compte qq jours après que "oh-oh ! On est suivi... !". A partir de là, la menace devient extrêmement lourde. Le psyker de l'équipe faire des cauchemars horribles, les appareils impériaux déclenchent leurs balises argos dans leur sillage, les mondes qu'ils viennent de visiter appellent à l'aide...

 

Un bon moyen de leur mettre la pression en cours de partie.

 

J'ai bien le coup de la fusillade qui bousille un peu l'inhibiteur psy.

Genre au début, il faut le rattraper à tout prix, la flotte ruche se ballade un peu pénard (et pourquoi pas le fameux chapitre space marine qui lui met des bâtons dans les roues la chitine). Tes Pjs rattrape le scientifique sur un monde lambda, il lâche ses sbires plus ou moins efficaces (ça pourra donner l'occasion à tes PJs de se défouler un peu) pour s'enfuir à nouveau à bord de son vaisseau mais pas de bol une balle perdue endommage l'inhibiteur et là c'est le drame. A partir de ce moment là la flotte ruche change de cap en captant le signal de la "sonde" (et le chapitre de marine dans son sillage, ils veulent savoir pourquoi) et là tu peux mettre tes appel des détresses capté par les mondes qu'ils viennent de visiter, genre les réseaux ondes courtes sont saturés d'appels de détresse et soudainement plus rien (l'ombre du warp des tyty).

Tout ça me parait franchement réalisable et il y aura un petit côté "oups je crois qu'on à fait une bêtise… non ?" et ça devrait t'aider pour le côté pas de témoins. :) 

 

Pour ton Space Hulk, l'idée est très bonne mais euh… ils voudront sans doute continuer la traque plutôt que de visiter. 

 

 

Le 06/12/2019 à 06:39, Miles a dit :

Pour descendre au sol bah, ils peuvent poursuivre l'objectif, un compagnon de l'objectif (ce type à moustache qui vient de s'éjecter en drop pod! Il sait tout, chopons le! Pas de trace, pas de témoin!)

 

Là tu peux en plus faire intervenir le chapitre de marine, genre :

- Tout le monde débarque pour chopper le mec(et ils peuvent être plusieurs) et sauver l'otage qui va se cacher dans un vieux bunker. C'est un vrai labyrinthe là-dedans ton pj se connecte à l'interface pour réalimenter l'ensemble et repérer plus facilement la cible. 

- L'énergie revient petit à petit et au bout d'un moment le Pj se rend compte que le complexe est bien plus étendu qu'il ni parait, y a des défenses etc... il peut détecter un "truc bizarre" genre une sorte de conscience enfouie ou je ne sais quoi.

- La cible continue à jouer à cache-cache mais c'est facile pour les pjs de le suivre et ils se rendent compte qu'il se dirige vers le post de contrôle. Ils veulent lui tendre une embuscade ici. 

- Quand tout le monde est réuni ici et que les Pj semblent avoir gagner, des marines qui balance un message radio "d'ultimatum" ; "Identifiez vous ou on débarque avec nos Terminator pour passer le balais". 

- Les pjs essaient de se justifier, il peuvent aussi dirent que même avec l'énergie rétablie, ils n'ont pas les protocoles nécessaires pour réactiver les défenses du complex, il n'ont que accès "aux fonctions de base"

- un morceau de la flotte arrive dans l'atmosphère les marine prennent le contrôle des opérations et débarque pour profiter des défense, ils utilisent le Pj pour réactiver tout le bouzin car eux ils ont les codes nécessaire pour tout activer. Le pj remarque que la conscience semble venir d'un hangar, les marines envois quelqu'un sur place et là bam le titan (et pourquoi pas d'autre véhicule pour eux et pour les autres pj genre des sentinelles vieux modèles)

- tout ce petit monde botte les fesses chitineuses des tyranides.

- les marines repartent après avoir désactiver les lieux ou bien font un rapport qui passe par le Mechanicus (à cause de l'utilisation du titan) et ils en profitent pour poser quelques question aux pj.

 

 

enfin voilà c'est des idées en vracs hein ^^

 

 

J'adhère aux idées de @Miles

 

Il y a 5 heures, marell le fou a dit :

Ah mince je ne savais pas. J'y avais pas pensé. Les flottes ruches sont lentes... Du coup, le coup de la fuite devant l'avancée de la flotte ruche n'est pas très crédible. Je pense que dans ma campagne, les flottes ruches vont allez plus vite que ça... Quitte à ce que ce soit le contraire, c'est dans l'espace normal qu'elles sont plus pataudes qu'un vaisseau avec propulseur.


Peu importe, en fait. Quand les PJ arrivent dans le système Istvan, la course poursuite peut s'arrêter très vite. Les PJs rattrapent le savant, qui meure... Ils se trouvent face à un choix. C'est ça qui est intéressant. La flotte ruche se matérialise, ils ont quelques heures ou au mieux 48h devant eux avant de se faire rattraper... Ça va suffisamment leur mettre la pression pour que la décision soit tendue à prendre. Ce que je cherche, c'est que l'ambiance soit là autour de la table. Et je pense que ça le fera.

C'est pas que les flottes ruches soient lentes enfin si, mais pas que, c'est surtout qu'elles ne voyagent pas dans le warp. Pour faire un parallèle star wars, c'est comme si ils n'avaient pas d'hyperespace quoi.

Rien n'empêche d'avoir quelques organismes précurseurs (typiquement lictor mais c'est un peu violent ou genestealer) qui sème un peu la pagaille dans le vaisseau et oblige à rester sur place pour le retrouver avant qu'il ne détruise tout, ambiance Alien #Ridley Scott

 

 

Il y a 5 heures, marell le fou a dit :

La question de la taille des navires est importante... J'avais plutôt en tête que le mec prenait de petits engins... Genre des rogue traders. C'est vrai qu'à 40K le petit transport existe peu. Encore que... Il doit bien y en avoir, non ? A la Faucon Millénium, quoi.

 

Je trouve ça plus sympa si il commence sa fuite à bord de son propre vaisseau à moitié vide, il est soudain obligé de s'arrêter, par exemple tes Pjs ont réussi à endommager un peu le vaisseau avant qu'il ne se sauve. Et par la suite il cherche des vaisseaux à "réquisitionner" avec les gros bras qui sont avec lui, il peu aussi recruter quelques personnes de plus et dans une de ces escale tu peux coller la fusillade qui endommage l'inhibiteur :) 

Je suis plutôt d'avis que les petit vaisseaux n'ont pas de moteurs warp, donc dans un secteur ça va mais à l'échelle de la galaxie et de ton scénar, ça me parait pas possible.

 

 

Il y a 5 heures, marell le fou a dit :

On a pas à justifier "par rapport à qui". C'est l'inquisition, et c'est tout. Les joueurs ils vont pas moufter sur l'inquisiteur leur dit qu'on la joue discret. Un joueur, face à ça, ça pose pas de questions.

 

Oui, mais il y avait une nouvelle intéressante qui date de il y a... poua 20 ans au moins, ou la flotte des Sons Of Horus avec Horus himself dedans se font piégé par des tout petits vaisseaux et des champ de mines et ils se font carrément aborder… (bon il s'avèrera ensuite qu'il s'agit du dernier primarque disparu Alpharius)  donc un gros vaisseau c'est peut être plus facile à semer/piéger mais ça peut rendre la course poursuite intéressante en laissant toujours une longueur d'avance au scientifique de cette façon. A toi de voir.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, les petits vaisseaux, ça vas pas le faire: Pour le voyage Warp , il y as besoins de ressources beaucoup trop particulière et précieuses: Navigateur, champs geller, moteur warp... Dans rogue trader justement, le plus petit navire présenté (avec capacité warp) c'est 18 000 membres d'équipage.

Alors pour être honête dans un roman d'Abnett, je suis tombé sur un taco à 40 membre d'équipage, mais ça me parait étrange qu'une maison de navigator daigne passer un contract avec aussi cheap. Et je sais pas où ils ont la place de coller les moteurs warps.

 

Mais pour ton intrigue, c'est pas un problème. On as déterminé que le Savant avait reçu du pognon de la part de ses commanditaires. Il peut se faire embarquer sous un alias moyennant finance sur n'importe quel transport. Voyager par exemple en temps que "Rufus, maître éleveur de Grox accompagné de ses assistants" Et après il s'agit d'identifier quel bâtiment il as pris, quels ports ils dessert ect, pour lui courrir après.

Ou une fois dans le vaisseau, enquêter pour essayer de déterminer que groupe de passager n'est pas ce qu'il prétant...

 

Après se pose le problème de "prendre le contrôle du vaisseau". Mais quelques astuces permettent de justifier le détournement ponctuel d'un transporteur malgré les milliers d'hommes d'équipage.

Pour moi le mieux, ça reste de forcer l'accès à la tour du Navigator, et prendre ce dernier en otage. Sans Navigator, pas de voyage Warp. Avec un flingue sur la tempe, on peu forcer le navigator à guider le vaisseau jusqu'au système Istvann. Comme on ne dérange pas un navigator pendant un voyage warp, le reste de l'équipage ne s'en appercevra que trop tard. Et une fois sur place, si le Navigator meurt, on restera bloqué dans ce système qui craint: une bonne raison de céder aux chantage des terroristes.

 

Bien sur, même sur un navire civil, la tour du navigator et sa personne sont gardé. Mais les gros bras de notre scientif sont pas obligé d'être de gros manche. Toi qui aime les refs starwars, il as pu engager un squad (ou un peloton, c'est 40k un groupe de voyageur transystème ça peut être nombreux) de mandalorien locaux. Les mecs ne connaissent pas les tenant et les aboutissants, mais sont compétant et bien payé. Y'auras des pertes mais prendre et tenir la tour du Navigator, ça se fait! (puis ça fait une bonne résistance pour tuer l'inquisiteur au moment T)

 

Après une fois le vaisseau dans le système Istvann, si tu veux vraiment les faires chier avec un vaisseau "hostile" le savant peu menacer l'équipage de tuer le Navigator si on ne lui livre pas les pjs. Et là, faut échapper à l'équipage, vaincre les gros bras merco, capturer/tuer le savant et sauver le navigator (et pas de bol quelqu'un s'enfuit avec sur la planète).

 

Citation

On a pas à justifier "par rapport à qui". C'est l'inquisition, et c'est tout. Les joueurs ils vont pas moufter sur l'inquisiteur leur dit qu'on la joue discret. Un joueur, face à ça, ça pose pas de questions.

Oùla, dangereux ça: Un perso ça la boucle peut être, mais un joueur ça se pose des questions. Mieux vaut donc préparer des réponses pour que l'univers soit cohérant et immersif. Ca aide aussi en temps que MJ à gérer l'impro quand le scénar part dans une direction inattendue. (Pourquoi il voulait être discret déjà mon inquisiteur? Est ce que la nouvelle situation concorde avec ça? Oui/Non etc)

 

Au passage, l'ombre dans le warp brouille les transmissions psy. Pour les ondes physiques, y'auras pas de problème on pourra entendre les copains hurler à l'autre bout de la ligne.

Pour le "pas de warp" des tyranides: ça tu peut éluder: organisme mutant capable de warper, attaque par en dessous de la galaxie qui justifie que des flottes d'ampleur trainent pas loin dans le vide(léviathan), la larve attirant toujours une flotte proche (et donc rapidement sur place) etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bienvenue dans la discussion @le Rat-stakouere :)

 

Citation

J'ai bien le coup de la fusillade qui bousille un peu l'inhibiteur psy.

Genre au début, il faut le rattraper à tout prix, la flotte ruche se ballade un peu pénard (et pourquoi pas le fameux chapitre space marine qui lui met des bâtons dans les roues la chitine). Tes Pjs rattrape le scientifique sur un monde lambda, il lâche ses sbires plus ou moins efficaces (ça pourra donner l'occasion à tes PJs de se défouler un peu) pour s'enfuir à nouveau à bord de son vaisseau mais pas de bol une balle perdue endommage l'inhibiteur et là c'est le drame. A partir de ce moment là la flotte ruche change de cap en captant le signal de la "sonde" (et le chapitre de marine dans son sillage, ils veulent savoir pourquoi) et là tu peux mettre tes appel des détresses capté par les mondes qu'ils viennent de visiter, genre les réseaux ondes courtes sont saturés d'appels de détresse et soudainement plus rien (l'ombre du warp des tyty).

Tout ça me parait franchement réalisable et il y aura un petit côté "oups je crois qu'on à fait une bêtise… non ?" et ça devrait t'aider pour le côté pas de témoins.

 

Oui, c'est tout à fait ça ! A partir de là, la menace des Tyranides se précise. Enfin se révèle, même. Les PJs n'étaient pas au courant, maintenant ils le sont !

 

J'imagine la discussion avec l'Inquisiteur, qui peine à ne pas leur dire la vérité jusqu'à maintenant, malgré comme tu le dis les appels de détresse et autres indices qui s'accumulaient : "il se pourrait... Qu'une flotte Tyranide soit à la poursuite de ce que transporte l'homme... Ou plus précisément, soit attirée..." 

 

Les joueurs vont pas aimer :D

 

Citation

Pour ton Space Hulk, l'idée est très bonne mais euh… ils voudront sans doute continuer la traque plutôt que de visiter. 

 

Le SH est prévu à un tout autre moment de la campagne. C'est juste pour pas oublier qu'à un moment j'en veux un.

 

Le 09/12/2019 à 19:41, le Rat-stakouere a dit :

Là tu peux en plus faire intervenir le chapitre de marine, genre :

- Tout le monde débarque pour chopper le mec(et ils peuvent être plusieurs) et sauver l'otage qui va se cacher dans un vieux bunker. C'est un vrai labyrinthe là-dedans ton pj se connecte à l'interface pour réalimenter l'ensemble et repérer plus facilement la cible. 

- L'énergie revient petit à petit et au bout d'un moment le Pj se rend compte que le complexe est bien plus étendu qu'il ni parait, y a des défenses etc... il peut détecter un "truc bizarre" genre une sorte de conscience enfouie ou je ne sais quoi.

- La cible continue à jouer à cache-cache mais c'est facile pour les pjs de le suivre et ils se rendent compte qu'il se dirige vers le post de contrôle. Ils veulent lui tendre une embuscade ici. 

- Quand tout le monde est réuni ici et que les Pj semblent avoir gagner, des marines qui balance un message radio "d'ultimatum" ; "Identifiez vous ou on débarque avec nos Terminator pour passer le balais". 

- Les pjs essaient de se justifier, il peuvent aussi dirent que même avec l'énergie rétablie, ils n'ont pas les protocoles nécessaires pour réactiver les défenses du complex, il n'ont que accès "aux fonctions de base"

- un morceau de la flotte arrive dans l'atmosphère les marine prennent le contrôle des opérations et débarque pour profiter des défense, ils utilisent le Pj pour réactiver tout le bouzin car eux ils ont les codes nécessaire pour tout activer. Le pj remarque que la conscience semble venir d'un hangar, les marines envois quelqu'un sur place et là bam le titan (et pourquoi pas d'autre véhicule pour eux et pour les autres pj genre des sentinelles vieux modèles)

- tout ce petit monde botte les fesses chitineuses des tyranides.

- les marines repartent après avoir désactiver les lieux ou bien font un rapport qui passe par le Mechanicus (à cause de l'utilisation du titan) et ils en profitent pour poser quelques question aux pj.

 

Mmm je suis moyen tenté par un gro scénario au sol juste avant ou après qu'ils aient largué la larve Tyranide.

 

A ce moment, après une course poursuite haletante, un scénario de siège ferait une trop grosse rupture dans le rythme. J'ai peur que ce type de partie soit tout à coup hyper bourrin. Genre on prend les défenses, on lance des jets de dés en "arme lourde" et boum boum boum... 

 

Après, y a de bonnes idées dans ce que tu dis. Notamment le lien avec le chapitre SM en orbite, qui coopère plus ou moins.

 

Citation

C'est pas que les flottes ruches soient lentes enfin si, mais pas que, c'est surtout qu'elles ne voyagent pas dans le warp. Pour faire un parallèle star wars, c'est comme si ils n'avaient pas d'hyperespace quoi.

Rien n'empêche d'avoir quelques organismes précurseurs (typiquement lictor mais c'est un peu violent ou genestealer) qui sème un peu la pagaille dans le vaisseau et oblige à rester sur place pour le retrouver avant qu'il ne détruise tout, ambiance Alien #Ridley Scott

 

Citation

Je suis plutôt d'avis que les petit vaisseaux n'ont pas de moteurs warp, donc dans un secteur ça va mais à l'échelle de la galaxie et de ton scénar, ça me parait pas possible.

 

Le 09/12/2019 à 21:25, Miles a dit :

Bon, les petits vaisseaux, ça vas pas le faire: Pour le voyage Warp , il y as besoins de ressources beaucoup trop particulière et précieuses: Navigateur, champs geller, moteur warp... Dans rogue trader justement, le plus petit navire présenté (avec capacité warp) c'est 18 000 membres d'équipage.

Alors pour être honête dans un roman d'Abnett, je suis tombé sur un taco à 40 membre d'équipage, mais ça me parait étrange qu'une maison de navigator daigne passer un contract avec aussi cheap. Et je sais pas où ils ont la place de coller les moteurs warps.

 

OK, merci pour ces précisions. Ça va me faire changer mon fusil d'épaule. On en parle plus loin.

 

 

Concernant le début de l'histoire...

 

Citation

Mais pour ton intrigue, c'est pas un problème. On as déterminé que le Savant avait reçu du pognon de la part de ses commanditaires. Il peut se faire embarquer sous un alias moyennant finance sur n'importe quel transport. Voyager par exemple en temps que "Rufus, maître éleveur de Grox accompagné de ses assistants" Et après il s'agit d'identifier quel bâtiment il as pris, quels ports ils dessert ect, pour lui courrir après.

Ou une fois dans le vaisseau, enquêter pour essayer de déterminer que groupe de passager n'est pas ce qu'il prétant...

 

C'est tout à fait le genre d'intrigues que je vois au début. Course poursuite plus orientée enquête et négociations avec l'administration bureaucratique que baston.

 

Citation

Après se pose le problème de "prendre le contrôle du vaisseau". Mais quelques astuces permettent de justifier le détournement ponctuel d'un transporteur malgré les milliers d'hommes d'équipage.

Pour moi le mieux, ça reste de forcer l'accès à la tour du Navigator, et prendre ce dernier en otage. Sans Navigator, pas de voyage Warp. Avec un flingue sur la tempe, on peu forcer le navigator à guider le vaisseau jusqu'au système Istvann. Comme on ne dérange pas un navigator pendant un voyage warp, le reste de l'équipage ne s'en appercevra que trop tard. Et une fois sur place, si le Navigator meurt, on restera bloqué dans ce système qui craint: une bonne raison de céder aux chantage des terroristes.

 

Bien sur, même sur un navire civil, la tour du navigator et sa personne sont gardé. Mais les gros bras de notre scientif sont pas obligé d'être de gros manche. Toi qui aime les refs starwars, il as pu engager un squad (ou un peloton, c'est 40k un groupe de voyageur transystème ça peut être nombreux) de mandalorien locaux. Les mecs ne connaissent pas les tenant et les aboutissants, mais sont compétant et bien payé. Y'auras des pertes mais prendre et tenir la tour du Navigator, ça se fait! (puis ça fait une bonne résistance pour tuer l'inquisiteur au moment T)

 

Après une fois le vaisseau dans le système Istvann, si tu veux vraiment les faires chier avec un vaisseau "hostile" le savant peu menacer l'équipage de tuer le Navigator si on ne lui livre pas les pjs. Et là, faut échapper à l'équipage, vaincre les gros bras merco, capturer/tuer le savant et sauver le navigator (et pas de bol quelqu'un s'enfuit avec sur la planète).

 

J'aime l'idée d'un vaisseau pris en otage et du Navigator qui n'est plus dispo alors que les Tyranides approchent :D

 

Je reste peu convaincu par un savant qui fuit, même avec du fric, et qui arrive à acheter l'aide d'un groupe de gars qui parvient à un plan aussi audacieux sans préparation ni plan ni rien... Je trouve que c'est pas assez crédible. J'ai envie de rendre ça possible, et faut que je trouve une approche plus faisable.

 

P'tet un truc genre... Un psyker renégat qui prend le contrôle de l'esprit du Navigator ? Z'en pensez quoi... Ça vous parait possible ? On pourrait rajouter ce personnage qq part. Genre les savant frayaient avec des mecs vraiment louches dirigés par ce psyker renégat. Peut-être même qu'à la base c'est ces mecs là que l'Inquisiteur recherchait, et qu'ils sont tombés sur le groupe de savants et leur projet par hasard.

 

En glissant cette histoire d'enquête tiroir, ça me permettrait à un scénario ultérieur de faire apparaître un nouveau personnage, qui pourrait les épauler ou les engager l'ancien mentor de l'Inquisiteur, qui s'occupait de traquer le dit psyker noir et son groupe... Il avait laissé la gestion secondaire du groupe de savant à son ancien élève.

 

Faudrait encore trouver pourquoi ce psyker noir et son groupe complotaient avec les savants... Ca rajoute encore une faction (le chaos) à cette histoire de savants qui déjà s'acoquinait avec une famille de navigator et un chapitre SM... Ca commence à faire beaucoup. Et en même temps je trouve ça plus acceptable comme version, plutôt que la prise d'otage.

 

Il commence à y avoir beaucoup d'éléments. Ce serait bien de trouver un lien entre tout ce petit monde, et de mettre par écrit les buts de chacun.

 

Déjà, voici une liste des factions qu'on a mentionnées :

 

- Les savants :

  • Tenter de détruire la flotte Tyranide toute proche en la déviant et piégeant sur Istvan pour la détruire.
  • Expérimenter en paix et rendre des comptes au Mecanicus.

- L'Inquisition

  • Découvrir qui enquête sur quoi.
  • Purger les savants hérétiques et le psyker noir.

- Les Space Marines

  • Rester en dehors du truc officiellement.
  • Regarder de loin si le piège à Tyranides fonctionne.

- L'Adeptus Mechanicus :

  • Rester en dehors du truc officiellement, ce qui inclue tuer les savants découverts par l'inquisition.
  • Regarder de loin si le piège à Tyranides fonctionne.

- Le Psyker Noir 

  • S'échapper.

- Les PJs

  • Survivre et qu'on leur lâche la grappe

 

J'ai pu oublier des trucs...

 

Citation

Oùla, dangereux ça: Un perso ça la boucle peut être, mais un joueur ça se pose des questions. Mieux vaut donc préparer des réponses pour que l'univers soit cohérant et immersif. Ca aide aussi en temps que MJ à gérer l'impro quand le scénar part dans une direction inattendue. (Pourquoi il voulait être discret déjà mon inquisiteur? Est ce que la nouvelle situation concorde avec ça? Oui/Non etc)

 

Certes ! Et en même temps c'est du hors jeu. Je peux m'en sortir, je pense.

 

Citation

Au passage, l'ombre dans le warp brouille les transmissions psy. Pour les ondes physiques, y'auras pas de problème on pourra entendre les copains hurler à l'autre bout de la ligne.

Pour le "pas de warp" des tyranides: ça tu peut éluder: organisme mutant capable de warper, attaque par en dessous de la galaxie qui justifie que des flottes d'ampleur trainent pas loin dans le vide(léviathan), la larve attirant toujours une flotte proche (et donc rapidement sur place) etc.

 

Du coup, vos précisions me donnent des idées et me font modifier un peu mon plan de début.

 

Les joueurs et la campagne pourrait commencer dans un système proche de celui d'Istvan ? Genre vraiment proche. Quelques jours de trajet tout au plus. 

 

De plus, autour d'Istvan, il y a d'autres secteurs habités. Du coup, traverser le secteur Istvan n'est pas totalement anodin, et pas non plus extravagant. C'est plus s'y arrêter qui l'est ? Genre même il est interdit et malgré ça des petits navires le traversent en douce fréquemment ?

 

Du coup... L'arrivée de la flotte Tyranide, ça pourrait être un truc que les autorités savent (genre le chapitre SM), et qu'elles ont passé sous silence, car elles n'ont pas le temps d'évacuer les planètes (ni l'intention) et ne veulent pas gérer une panique sectorielle. En plus, au début, les personnages ne sont doublement pas concernés puisque la flotte ne devrait pas passer par leur secteur. Quand la larve est désinhibée, la flotte change de cap et arrive relativement vite sur le secteur ou se trouvent les PJs...

 

Ce que je vois pour résumer au niveau de la fin :

 

- Les Pjs arrivent dans le système à la poursuite du navire du savant.

- Les Tyranides débarquent ou sont déjà présents à seulement qq heures de route des PJs.

- Confrontation. L'inquisiteur meurt. Le savant est capturé.

- Les PJs décident si ils balancent ou non la larve.

- (Moment dispo pour une petite aparté au sol).

- les PJs se font choper par le navire silencieux.

- Les PJs fuient.

 

Ah oui et au final je voulais préciser que je suis pas spécialement un fan de Star Wars, hein. J'en ai juste parlé pour l'exemple.

Edited by marell le fou

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, marell le fou a dit :

Le SH est prévu à un tout autre moment de la campagne. C'est juste pour pas oublier qu'à un moment j'en veux un.

Ah yes ok

 

Il y a 10 heures, marell le fou a dit :

Mmm je suis moyen tenté par un gro scénario au sol juste avant ou après qu'ils aient largué la larve Tyranide.

 

A ce moment, après une course poursuite haletante, un scénario de siège ferait une trop grosse rupture dans le rythme. J'ai peur que ce type de partie soit tout à coup hyper bourrin. Genre on prend les défenses, on lance des jets de dés en "arme lourde" et boum boum boum... 

 

Après, y a de bonnes idées dans ce que tu dis. Notamment le lien avec le chapitre SM en orbite, qui coopère plus ou moins.

Oh pas besoin d'un scénario spécial, tu gardes ce que tu avais prévu pour le titan il suffit de greffer le chapitre de marines, le but était surtout que "les autres" pjs ne se sentent pas inutiles dans la baston, ils peuvent très bien être artilleurs de méga canons de défenses ou de batteries de mitrailleuses supers lourdes. Après tu résous le truc par un petit discours de mj ;

"Les petites bestioles d'abord puis des plus grosses, puis des plus grosses, puis des énormes puis des monstrueuses. *Le capitaine space marine gère la défense par radio* les gros machins là-bas qui viennent d'atterrirent dans leurs spores feu à volonté dessus, dégommez moi ça avant qu'ils éventrent les murs."

A ce moment là éventuellement tu leurs fait balancer quelques sceaux de dés pour les touches et les dégâts pour tuer les bio-titans et une fois fait, les tyranides semblent stopper l'attaque (le temps de produire des créatures adaptées et les marines le savent du coup tout le monde dans les vaisseaux on se tire d'ici). 

C'était plus à ce genre de truc que je pensais, ça se règle en 10-15 minutes mais faut les faire participer qu'ils se sentent un peu héroïque.

 

Il y a 10 heures, marell le fou a dit :

J'aime l'idée d'un vaisseau pris en otage et du Navigator qui n'est plus dispo alors que les Tyranides approchent :D

 

Je reste peu convaincu par un savant qui fuit, même avec du fric, et qui arrive à acheter l'aide d'un groupe de gars qui parvient à un plan aussi audacieux sans préparation ni plan ni rien... Je trouve que c'est pas assez crédible. J'ai envie de rendre ça possible, et faut que je trouve une approche plus faisable.

 

P'tet un truc genre... Un psyker renégat qui prend le contrôle de l'esprit du Navigator ? Z'en pensez quoi... Ça vous parait possible ? On pourrait rajouter ce personnage qq part. Genre les savant frayaient avec des mecs vraiment louches dirigés par ce psyker renégat. Peut-être même qu'à la base c'est ces mecs là que l'Inquisiteur recherchait, et qu'ils sont tombés sur le groupe de savants et leur projet par hasard.

 

En glissant cette histoire d'enquête tiroir, ça me permettrait à un scénario ultérieur de faire apparaître un nouveau personnage, qui pourrait les épauler ou les engager l'ancien mentor de l'Inquisiteur, qui s'occupait de traquer le dit psyker noir et son groupe... Il avait laissé la gestion secondaire du groupe de savant à son ancien élève.

 

Faudrait encore trouver pourquoi ce psyker noir et son groupe complotaient avec les savants... Ca rajoute encore une faction (le chaos) à cette histoire de savants qui déjà s'acoquinait avec une famille de navigator et un chapitre SM... Ca commence à faire beaucoup. Et en même temps je trouve ça plus acceptable comme version, plutôt que la prise d'otage.

 

Ce qui peu être une belle mise en ambiance, (si les space marines sont dans le coin) c'est que le vaisseau se retrouve bloquer quand les tyty avance, tes pj arrivent au sol mais ils captent toujours la radio ondes courtes du vaisseaux et paf le machin se fait happé par les tyranides (et dévorer du coup) sans que ça ne gêne plus que ça les marines ça peut être rigolo en mode "y a plus urgent à faire".

 

Ensuite l'idée du psyker pourquoi pas.

Le groupe de scientifique est originellement chapoté par le Mechanicus, mais le chaos y est mêlé dès le début et mettent ton psyker sur place comme chef (ou pas d'ailleurs) avec de la manipulation mental (par exemple) il fait croire à tout le monde que l'inhibiteur psy fonctionne alors que pas du tout (voir plus bas). Pourquoi pas rendre le truc intéressant ; 

- Le Mechanicus fini par s'inquiéter de ne pas avoir de nouvelles fraîche depuis quelques temps, ils envoient un agent sur place mais ne revient pas, ils en envoient donc d'autres (autant que tu voudras) et finalement il y en a un qui revient en parlant de psyker et de suppôt du chaos. Ne voulant pas être mêlé à ça vu que c'est un peu eux qui en sont la cause (d'une certaine façon), ils s'arrange pour que l'inquisiteur soit prévenu par un mystérieux informateur. Et ils jouent double jeu, ils informent le psyker que l'inquisition débarque avec pour objectif de supprimer toute trace de leurs lien avec ça pendant que l'inquisiteur traquera le psyker.

- Ce contrôle mental lui permettrait aussi de contrôler en partie le Navigator (pour le faire aller où il veut).

- c'est lui "l'inhibiteur psy", grâce à ces pouvoirs il arrive à contenir les signaux de la sonde et du coup pendant la fusillade c'est lui qui est blessé, genre tu offre une fenêtre de tir à un des pjs, tu truandes un peu derrière ton panneau de MJ pour que quoi qu'il arrive il blesser le psyker et à partir de là à cause de la blessure, il ne peu plus contenir les signaux de la sonde.

- ton psyker est un suppôt du chaos et ses "maîtres" voulaient voir l'effet de ces tests pour éventuellement balancer des flottes ruches dans la tronche de l'impérium. 

- les "maîtres" c'est un groupe de sectaire mené par…. un space marine du chaos bien connu de ton PJ marine et hop, tu crée un lien de plus entre la quête principale et les intrigues secondaire vu que ça lui donnera l'occasion de revenir se venger tout au long de ta campagne (plus besoin de justifier pourquoi y a des méchants suppôts du chaos qui harcellent ton groupe).

Le fait que se soit un sectaire du chaos justifierai qu'il ai un petit groupe de suivants zélés avec lui avec pourquoi pas un gros costaud avec quelques mutation pour donner du fil à retordre à ton pj space marine (c'est cliché mais ça marche toujours ahah)

 

Il y a 10 heures, marell le fou a dit :

Déjà, voici une liste des factions qu'on a mentionnées :

 

- Les savants :

  • Tenter de détruire la flotte Tyranide toute proche en la déviant et piégeant sur Istvan pour la détruire.
  • Expérimenter en paix et rendre des comptes au Mecanicus.
  • Essayer de comprendre comment fonctionne le signal envoyer par la sonde pour le modifier ou le brouiller et en dernier recours s'en servir pour piéger les tyranides (voir premier point)

- L'Inquisition

  • Découvrir qui enquête sur quoi.
  • Purger les savants hérétiques et le psyker noir.

- Les Space Marines

  • Rester en dehors du truc officiellement.
  • Regarder de loin si le piège à Tyranides fonctionne.
  • Contenir la Flotte ruche jusqu'à l'arriver de renfort de la Deathwatch (par exemple) et plus tard :
  • Comprendre pourquoi la flotte ruche à subitement changer de cap

- L'Adeptus Mechanicus :

  • Rester en dehors du truc officiellement, ce qui inclue tuer les savants découverts par l'inquisition. Supprimer toutes traces les liant à l'affaire.
  • Regarder de loin si le piège à Tyranides fonctionne.

- Le Psyker Noir 

  • S'échapper.

- Les PJs

  • Survivre et qu'on leur lâche la grappe

 

Je ne suis pas hyper fan du fait que les marines veulent voir ce qui ce passe, ça serait éventuellement plus une tactique de la deathwatch ça. C'est pour ça que je proposais de les faire arriver dans l'action autrement. 

 

 

Il y a 10 heures, marell le fou a dit :

Du coup... L'arrivée de la flotte Tyranide, ça pourrait être un truc que les autorités savent (genre le chapitre SM), et qu'elles ont passé sous silence, car elles n'ont pas le temps d'évacuer les planètes (ni l'intention) et ne veulent pas gérer une panique sectorielle. En plus, au début, les personnages ne sont doublement pas concernés puisque la flotte ne devrait pas passer par leur secteur. Quand la larve est désinhibée, la flotte change de cap et arrive relativement vite sur le secteur ou se trouvent les PJs...

 

La flotte pourrait être une "petite" flotte ruche, un petit morceau d'une plus grosse flotte partie en éclaireurs. Mais clairement les autorités ne la laisseront pas se balader comme ça, il y aura forcement un truc pour la gérer une fois repérée, Spaces Marines, Deathwatch, Flotte impériale ou je ne sais quoi. Mais oui, ça peut très bien être un truc passé sous silence (sauf pour les gens qui s'en occupent justement).

Concrètement les tyranides deviennent plus fort quand ils "absorbent" de la matière et ça c'est connu des autorité impériale donc il faut à tout prix éviter qu'ils ne bouffent des planètes.

Mais du coup le fait que la flotte ruche soit dans le coin d'Istvaan ça peut expliquer ça relative oisiveté, il ne doit pas rester beaucoup de monde viable dans le coin donc on pourrait dire qu'elle est en "sommeil" dans le pire des cas, personne n'osant l'attaquer, car ça lui signalerait qu'il y a du miam miam dans le coin et c'est probable qu'elle appelait des copines.

Plutôt qu'une flotte Ruche on peut dire qu'il s'agirait d'un unique vaisseau ruche. Un truc suffisamment petit pour qu'on puisse "attendre" sans l'attaquer mais suffisamment gros pour être en mesure de ravager une planète si on le laissait faire. :)  

 

Pour Istvaan je ne suis pas assez callé pour te dire comment c'est agencé dans le coin et n'étant point chez moi, j'ai pas mes bouquins sous la mains. Mais pour moi Istvaan c'est une grosse zone de planètes/système ravagés par la guerre pendant l'hérésie donc beaucoup de monde invivable ou détruit. En périphérie de cette zone oui il doit bien y avoir des monde habités, reste à savoir la taille de cette "zone".  

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors, je suis pas fan de cette histoire de Psyker chaoteux: Ca ramène le Chaos dans l'intrigue et ça donne un coté "on peu rien faire sans le chaos". Il y as déjà du Chaos dans ton scénario "Titan" Du Chaos dans le BG du space marine de l'équipe, du Chaos dans le Passée d'Istvann... Le Psyker est très surnuméraire.

En plus de ça, devenant le ressort qui permet au savant de fuir, il tue toute l'importance des magouilles des marines.

Et puis quel serait les motifs de ce Psyker Noir? Qu'est ce qu'il en as à braire des Tyranides? Et pourquoi le savant, qui est Impérial l'écouterai? Et pourquoi les joueurs aurait le moindre questionnement sur "Le savant avait il raison?" si ils peuvent penser que le savant était sous influence chaotique?

 

Concernant la prise d'otage, je ne partage pas tes réserves. Le savant à tout à fait les moyens d'y parvenir. Il ne s'est pas arrêté dans une taverne pour engager trois ivrogne avec 9€50 dans le premier port venu. Ses moyens de fuite ont été fournis par un puissant mécène (le chapitre space marine on as dit?). Les gros bras ce sont potentiellement des types bien entrainé et bien organisé. Le chapitre space marine dispose d'information sur les forces militaires présente dans son secteur. Ses intermédiaires anonymes ont très bien pu recruter une compagnie mercenaire sans scrupule mais compétente repéré bien en amont. Compagnie qui voyagera avec le savant, partageant sa couverture (Le magna du Grox et sa suite, une confrérie de Pelerins en route pour Macharia etc, les raisons pour une où deux centaines de personne de voyager ensemble sont légion.)

Ces mecs savent qu'ils seront payé rubis sur l'ongle si le savant parvient à ses fins. Et leur code leur impose d'aller au bout d'un contrat.

Avec ça y'as tout à fait moyen de prendre le contrôle d'un transport civil de 22 000 âmes en prenant d'assaut la tour du Navigator lors d'une opé commando.

Ca le fait plus qu'un psyker noir qui arrive on ne sais trop comment à atteindre le Navigator (qui vit dans les quartiers, gardé, de sa tour), lui retourner le cerveaux (un Navigator, c'est un mutant Psychique âchment balaise) et réussir à pas planter le vaisseau dans le warp (trafiquer la tête du mec qui tient la barre en plein cap Horn, ça me semble risqué).

 

Passer par le système Istvann est improbable, même si il y as des systèmes habité proche: Le Warp c'est l'autoroute. On ne prend pas la sortie marqué "Danger, radiation mortelles" pour faire une pause sur le trajet... Sauf si le chauffeur à un flingue sur la tempe... Et là on revient à notre postulat de base (et j'aime bien l'idée de "Protocole de sortie du Warp? Mais, ce n'est pas normal, le trajet devrais durer encore 2 jours? Mais ou sommes nous?)

 

Du coup moi je vois ça:

 

- Les savants :

  • Tenter de détruire la flotte Tyranide toute proche en la déviant et piégeant sur Istvan pour la détruire.
  • Expérimenter en paix et rendre des comptes au Mecanicus. Servir l'Empereur par cet acte et prouver le bien fondé de leurs recherches.
  • Disposent d'argent offert par leur mystérieux allié et d'une troupe de gros bras recommandé par ce même allié.

- L'Inquisiteur des PJs :

  • Purger les savants avant que sous prétexte de recherche ils ne fassent de gros dégâts à l'Impérium
  • Vas courir avec les pjs de port en port derrière le savant et son groupe avant de finalement embarquer sur le même vaisseau.
  • Dispose des PJs, mais vas se débrouiller pour préparer l'interception du savant et de ses gros bras par la flotte impériale dans le système de destination du vaisseau. Ce qui avortera car le vaisseau ira dans le système Istvann à la place.

-L'inquisition en général (oui, y'as des objectifs contradictoire, c'est l'inquisition!):

*Trouver qui magouille quoi

*Défendre l'Impérium des Tyranides

*Détruire les profanateurs de systèmes interdits

*Accumuler du savoir sur les ennemis

*détruire le savoir douteux

*Est largué mais peu être contacté par les pjs

 

- Les Space Marines

  • Rester en dehors du truc officiellement.
  • Regarder de loin si le piège à Tyranides fonctionne.
  • Ont commandité et financé la fuite du savant, grâce à leur réseaux et leur argent, tout en restant anonyme.

- Les PJs

  • Survivre et Servir l'Empereur au mieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/12/2019 à 00:54, le Rat-stakouere a dit :

Oh pas besoin d'un scénario spécial, tu gardes ce que tu avais prévu pour le titan il suffit de greffer le chapitre de marines, le but était surtout que "les autres" pjs ne se sentent pas inutiles dans la baston, ils peuvent très bien être artilleurs de méga canons de défenses ou de batteries de mitrailleuses supers lourdes. Après tu résous le truc par un petit discours de mj ;

"Les petites bestioles d'abord puis des plus grosses, puis des plus grosses, puis des énormes puis des monstrueuses. *Le capitaine space marine gère la défense par radio* les gros machins là-bas qui viennent d'atterrirent dans leurs spores feu à volonté dessus, dégommez moi ça avant qu'ils éventrent les murs."

A ce moment là éventuellement tu leurs fait balancer quelques sceaux de dés pour les touches et les dégâts pour tuer les bio-titans et une fois fait, les tyranides semblent stopper l'attaque (le temps de produire des créatures adaptées et les marines le savent du coup tout le monde dans les vaisseaux on se tire d'ici). 

C'était plus à ce genre de truc que je pensais, ça se règle en 10-15 minutes mais faut les faire participer qu'ils se sentent un peu héroïque.

 

 

Clair que c'est toujours possible...

 

Que fais-tu du coté viral saturé qui nous intéresse ? 

 

Citation

Ce qui peu être une belle mise en ambiance, (si les space marines sont dans le coin) c'est que le vaisseau se retrouve bloquer quand les tyty avance, tes pj arrivent au sol mais ils captent toujours la radio ondes courtes du vaisseaux et paf le machin se fait happé par les tyranides (et dévorer du coup) sans que ça ne gêne plus que ça les marines ça peut être rigolo en mode "y a plus urgent à faire".

 

Si on a besoin de souligner le coté glauque du monde, clairement c'est possible. Et crédible, en plus ! Qui voudrait que 25 000 personnes soient au courant qu'une flotte Tyranide a débarqué sur le système Istvan ?! Leur disparition arrangerait tout le monde... Sauf que ça donne à manger aux Tyranides. Donc faudrait voir à les pousser se cracher sur la planète, par exemple. Une ou deux torpilles pourraient être lancées depuis la corvette SM silencieuse et démolir leurs moteurs pendant que les Tyranides les abordent... On verrait leur carcasse commencer à se mettre sur une orbite déclinante qui les précipite vers les virus mortels, pendant qu'on les entends hurler de terreur devant les Tyranides. Quelle fin sympathique ! :D

 

Citation

Ensuite l'idée du psyker pourquoi pas.

Le groupe de scientifique est originellement chapoté par le Mechanicus, mais le chaos y est mêlé dès le début et mettent ton psyker sur place comme chef (ou pas d'ailleurs) avec de la manipulation mental (par exemple) il fait croire à tout le monde que l'inhibiteur psy fonctionne alors que pas du tout (voir plus bas). Pourquoi pas rendre le truc intéressant ; 

- Le Mechanicus fini par s'inquiéter de ne pas avoir de nouvelles fraîche depuis quelques temps, ils envoient un agent sur place mais ne revient pas, ils en envoient donc d'autres (autant que tu voudras) et finalement il y en a un qui revient en parlant de psyker et de suppôt du chaos. Ne voulant pas être mêlé à ça vu que c'est un peu eux qui en sont la cause (d'une certaine façon), ils s'arrange pour que l'inquisiteur soit prévenu par un mystérieux informateur. Et ils jouent double jeu, ils informent le psyker que l'inquisition débarque avec pour objectif de supprimer toute trace de leurs lien avec ça pendant que l'inquisiteur traquera le psyker.

 

J'aime beaucoup que le Mécanicus balance ses propres hommes à l'inquisition pour les laisser faire le sale boulot.

 

Un peu moins l'idée que l'inhibiteur ne fonctionne en réalité pas. Pour moi il fonctionne et ça le fait sans se compliquer la tâche à ce niveau là.

 

Citation

- c'est lui "l'inhibiteur psy", grâce à ces pouvoirs il arrive à contenir les signaux de la sonde et du coup pendant la fusillade c'est lui qui est blessé, genre tu offre une fenêtre de tir à un des pjs, tu truandes un peu derrière ton panneau de MJ pour que quoi qu'il arrive il blesser le psyker et à partir de là à cause de la blessure, il ne peu plus contenir les signaux de la sonde.

 

C'est malin ! Pourquoi pas.

 

Citation

- ton psyker est un suppôt du chaos et ses "maîtres" voulaient voir l'effet de ces tests pour éventuellement balancer des flottes ruches dans la tronche de l'impérium. 

 

Tout à fait :)

 

Citation

- les "maîtres" c'est un groupe de sectaire mené par…. un space marine du chaos bien connu de ton PJ marine et hop, tu crée un lien de plus entre la quête principale et les intrigues secondaire vu que ça lui donnera l'occasion de revenir se venger tout au long de ta campagne (plus besoin de justifier pourquoi y a des méchants suppôts du chaos qui harcellent ton groupe).

 

Pas con du tout ! Je note :)

 

Citation

Je ne suis pas hyper fan du fait que les marines veulent voir ce qui ce passe, ça serait éventuellement plus une tactique de la deathwatch ça. C'est pour ça que je proposais de les faire arriver dans l'action autrement. 

 

Moi j'aime bien ce comportement inhabituel de la part de SM... "mais ils foutent quoi ?!" "ben rien, ils ont l'air de regarder". Rien de plus flippant qu'un vaisseau censé être allié qui reste silencieux. Voir même atomise 25 000 civils !

 

Citation

La flotte pourrait être une "petite" flotte ruche, un petit morceau d'une plus grosse flotte partie en éclaireurs. Mais clairement les autorités ne la laisseront pas se balader comme ça, il y aura forcement un truc pour la gérer une fois repérée, Spaces Marines, Deathwatch, Flotte impériale ou je ne sais quoi. Mais oui, ça peut très bien être un truc passé sous silence (sauf pour les gens qui s'en occupent justement).

Concrètement les tyranides deviennent plus fort quand ils "absorbent" de la matière et ça c'est connu des autorité impériale donc il faut à tout prix éviter qu'ils ne bouffent des planètes.

Mais du coup le fait que la flotte ruche soit dans le coin d'Istvaan ça peut expliquer ça relative oisiveté, il ne doit pas rester beaucoup de monde viable dans le coin donc on pourrait dire qu'elle est en "sommeil" dans le pire des cas, personne n'osant l'attaquer, car ça lui signalerait qu'il y a du miam miam dans le coin et c'est probable qu'elle appelait des copines.

Plutôt qu'une flotte Ruche on peut dire qu'il s'agirait d'un unique vaisseau ruche. Un truc suffisamment petit pour qu'on puisse "attendre" sans l'attaquer mais suffisamment gros pour être en mesure de ravager une planète si on le laissait faire.

 

Oui, je suis sur cette longueur d'onde là aussi. Une petite flotte. Soit un tentacule survivant d'une ancienne grosse flotte qui s'est faite latter il y a qq temps, soit une petite flotte issue un peu de nulle part qui vient d’être découverte. Pour les savants et les SM observant l'expérience, c'est le sujet parfait. Pas trop dangereux.

 

Citation

Pour Istvaan je ne suis pas assez callé pour te dire comment c'est agencé dans le coin et n'étant point chez moi, j'ai pas mes bouquins sous la mains. Mais pour moi Istvaan c'est une grosse zone de planètes/système ravagés par la guerre pendant l'hérésie donc beaucoup de monde invivable ou détruit. En périphérie de cette zone oui il doit bien y avoir des monde habités, reste à savoir la taille de cette "zone".  

 

Ouais, faut que je lise tout ce qu'il y a sur les wiki à ce niveau, je connais pas tout non plus.

 

Le 12/12/2019 à 11:35, Miles a dit :

Alors, je suis pas fan de cette histoire de Psyker chaoteux: Ca ramène le Chaos dans l'intrigue et ça donne un coté "on peu rien faire sans le chaos". Il y as déjà du Chaos dans ton scénario "Titan" Du Chaos dans le BG du space marine de l'équipe, du Chaos dans le Passée d'Istvann... Le Psyker est très surnuméraire.

 

 

 

Ah oui j'avais pas vu ça comme ça. C'est vrai que ça fini par être redondant...

 

Citation

En plus de ça, devenant le ressort qui permet au savant de fuir, il tue toute l'importance des magouilles des marines.

 

Je ne te comprends pas, là, peux-tu préciser ?

 

Citation

Et puis quel serait les motifs de ce Psyker Noir? Qu'est ce qu'il en as à braire des Tyranides? Et pourquoi le savant, qui est Impérial l'écouterai? Et pourquoi les joueurs aurait le moindre questionnement sur "Le savant avait il raison?" si ils peuvent penser que le savant était sous influence chaotique?

 

Vrai. Ca va perdre les joueurs qui, du coup, ne vont plus se poser les questions que je veux voir dans leurs yeux.

 

Citation

Concernant la prise d'otage, je ne partage pas tes réserves. Le savant à tout à fait les moyens d'y parvenir. Il ne s'est pas arrêté dans une taverne pour engager trois ivrogne avec 9€50 dans le premier port venu. Ses moyens de fuite ont été fournis par un puissant mécène (le chapitre space marine on as dit?).

 

On est pas encore sûrs... Les SM, le Mecanicus... y a que l'embarra du choix, de toutes façons. Tout le monde veut voir le résultat, sauf le groupe des PJs et de l'inquisiteur, en gros !

 

Citation

Les gros bras ce sont potentiellement des types bien entrainé et bien organisé. Le chapitre space marine dispose d'information sur les forces militaires présente dans son secteur. Ses intermédiaires anonymes ont très bien pu recruter une compagnie mercenaire sans scrupule mais compétente repéré bien en amont. Compagnie qui voyagera avec le savant, partageant sa couverture (Le magna du Grox et sa suite, une confrérie de Pelerins en route pour Macharia etc, les raisons pour une où deux centaines de personne de voyager ensemble sont légion.)

Ces mecs savent qu'ils seront payé rubis sur l'ongle si le savant parvient à ses fins. Et leur code leur impose d'aller au bout d'un contrat.

 

Ca me va.

 

Citation

Avec ça y'as tout à fait moyen de prendre le contrôle d'un transport civil de 22 000 âmes en prenant d'assaut la tour du Navigator lors d'une opé commando.

Ca le fait plus qu'un psyker noir qui arrive on ne sais trop comment à atteindre le Navigator (qui vit dans les quartiers, gardé, de sa tour), lui retourner le cerveaux (un Navigator, c'est un mutant Psychique âchment balaise) et réussir à pas planter le vaisseau dans le warp (trafiquer la tête du mec qui tient la barre en plein cap Horn, ça me semble risqué).

 

Oui, je vois ce que tu veux dire pour le coup de perturber le barreur en plein warp. En même temps bon un psy du chaos ça doit pas être une fiotte non plus. Enfin bon, ça me parait possible à moi... Le Navigator, comme tu dis, est dans des quartiers bien gardés. Que ce soit un psyker noir ou une bande de mercos, c'est de toutes façons difficile de le faire changer de trajectoire.

 

Je suis par contre sensible à ton argument de ne pas trop mettre de chaos pour éviter la répétition de l'ennemi unique.

 

 

Citation

Passer par le système Istvann est improbable, même si il y as des systèmes habité proche: Le Warp c'est l'autoroute. On ne prend pas la sortie marqué "Danger, radiation mortelles" pour faire une pause sur le trajet... Sauf si le chauffeur à un flingue sur la tempe... Et là on revient à notre postulat de base (et j'aime bien l'idée de "Protocole de sortie du Warp? Mais, ce n'est pas normal, le trajet devrais durer encore 2 jours? Mais ou sommes nous?)

 

Oui, clairement on reste sur cette idée de détournement !

 

Je pense qu'on a à peu près l'idée générale sur les motivations de chacun.

 

Mes questions : comment gère t-on la prise de la tour du Navigator ? Est-ce juste une information donnée aux joueurs ? Se battent-ils pour l'empêcher et dans ce cas ça représenterait un pan de scénario en soi ? Je suis plus fan que ce soit une info... Comme ça les joueurs n'ont pas la possibilité d'arrêter les méchants.

 

Ils pourraient malgré ça avoir quand même un début d'enquête qui s'avérait fructueuse. Ils montent à bord, font leur enquête, découvre que le savant utilise des mercos, les localisent plus ou moins, alertent les autorités du bord... Et c'est trop tard, le navire sort du warp à ce moment là.

 

Ou se trouve la larve à ce moment là ? Les joueurs pourraient presque mettre la main dessus... Faudrait juste qu'ils aient une raison de ne pas la tuer tout de suite. Ou alors elle reste avec le savant, qui est avec le Navigator à ce moment là... Ou qui est en train de s'enfuir.

 

Du coup, les joueurs pourraient avoir un dilemme en course d'enquête. Le groupe de meros se divise en deux.

- L'un va aider le savant à préparer un esquif, apparemment pour fuir le navire d'ici peu... C'est étrange. Sortir en plein warp ? Du suicide ! Le gellar field l'interdit ! Mais qu'est-ce qu'ils foutent ?!

- L'autre va... Direction la tour du Navigator ! Oh bordel !

 

Les joueurs considéreront peut-être que le second groupe est à neutraliser en premier... Et dans ce cas, dans le chaos du retour en espace normal, peut-être que les PJs ou PNJs censés surveiller le savant vont le laisser filer. Et hop, le voilà qui file vers Istvan III (ou IV je sais plus), la planète virale.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

 

  Citation

En plus de ça, devenant le ressort qui permet au savant de fuir, il tue toute l'importance des magouilles des marines.

 

Je ne te comprends pas, là, peux-tu préciser ?

 

 

En fait, si c'est grace au psyker du Chaos que le Scientifique réussi à sa cavale, que font les spaces marines dans l'histoire? Il ne sont plus que là par hasard, observant l'intrigue à distance... L'intérêt de leur présence dans le scénario était justement de voir des spaces marines participer activement à une intrigue pour supprendre les joueurs. Si ce ne sont pas eux qui aident le scientifique à s'échapper leur implication dans l'intrigue se résume à avoir une frégate dans le Système Istvann.

 

Pour gérer la prise de la tour du Navigator, je pense que le faire en "info" est effectivement le mieux. Ca peut supprendre les PJs de belle manière. Les Navigators, on sais qu'ils existent mais au final on y fait peu gaffe.

Pour moi, l'idéal, c'est d'introduire une phase de calme dans la campagne à ce moment là, où les joueurs pense que tout marche comme des roulettes après avoir vécu un moment un peu intense. Et là paf! Il apprennent qu'ils sont dans le Système Istvann IV et que la tour du Navigator est sous contrôle hostile!

 

Pour en arriver là, j'en reviens à l'idée que l'Inquisiteur à prévenu/réquisitionné un comité d'accueil dans le système d'arrivé normal du vaisseau. Il l'as expliqué au PJs.

Du coup, sur le vaisseau, pas question de s'attaquer au Scientifique et à sa suite pendant le voyage, ni de prévenir l'équipage marchand qui pourrais paniquer et tout faire rater.

Par contre, la tâche des pjs sera d'identifier clairement le scientifique, ce qu'il transporte et ses lieutenants (les chefs mercos) pour faciliter la tâche des équipe d'abordage du commité d'accueil. Ca ça meublera une bonne séance de jeu, faite d'infiltration, d'interrogatoire de type isolé (et de maquillage pour donner une raison logique et acceptable pour qu'un merco ai disparu), de visite de coin dangereux du vaisseau (pour éviter d'être repéré, planquer un cadavre, maquiller une disparition) de déduction et de roleplay (continuer à passer pour des pelerins innocent loin de se douter que les éleveurs de Grox sont des mercenaires et un savant en cavale).

Une fois qu'ils ont tout bien réussi: Les meneurs sont identifié, le nombre des mercenaires, leur nature et leur armement connu, l'endroit où est caché la Larve repéré, et, important, les PJs se sont préparé un accès aux augures (scanner du vaisseau et communications) pour contacter le moment venu les renforts, tu installe le moment de pause: Les pjs peuvent souffler, échanger entre eux tranquille en sachant que dans trois jours à la sortie du Warp, il n'auront plus qu'as rencarder les équipes d'assaut et recevoir les félicitations!

Sauf que bim, le lendemain, sortie du Warp!

Déjà, y'as un soucis c'est deux jours avant ladate prévu. Tes joueurs vont filer aux augures pour contacter les renforts et cheker où il sont. Il pourront apprendre qu'ils viennent de sortir dans le Système Istvaan. Puis un peu plus tard que des hommes armés ont pris le contrôle de la tour du Navigator!

Fini l'espoir des équipes d'assauts qui arrivent à la rescousse! Mais les Pjs ne sont pas tout à fait démunis: Toute les infos qu'ils ont collecté pour les renforts leurs seront bien utile!

 

En plus de ça, quand ils découvrirons la présence d'une frégate space marine, il se feront sans doute un espoir bien vite dissipé de finalement avoir des renforts. Mais ça peu être amusant qu'ils balance les infos aux marines en croyant avoir de l'aide et que la frégate ne bouge pas ^^

 

Par contre, 22000 mecs de bio masse, c'est que dalle pour le dévoreur de planète, et que des gens soit au courant de Tyranides dans un secteur interdit c'est pas gênant (au contraire si l'arme marche c'est de la pub). Donc je ne pense pas que ça pousse les marines à s'en prendre au vaisseau. Après si tu veux à tout pris que les Marines soit offensif, des gens au courant qu'ils ont commandité une black ops à base de savant fou de tyranides et de système interdit peut valoir un petit nettoyage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, on pinaille, j'arrive plus à voir le truc global sur ce scénario. Enfin le début, ça va...

 

Citation

En fait, si c'est grace au psyker du Chaos que le Scientifique réussi à sa cavale, que font les spaces marines dans l'histoire? Il ne sont plus que là par hasard, observant l'intrigue à distance... L'intérêt de leur présence dans le scénario était justement de voir des spaces marines participer activement à une intrigue pour supprendre les joueurs. Si ce ne sont pas eux qui aident le scientifique à s'échapper leur implication dans l'intrigue se résume à avoir une frégate dans le Système Istvann.

 

Laisser un rôle assez discret en apparence aux SM ne me pose pas de pb. Par contre rabâcher sur le chaos n'est pas mon intention, donc on met de coté l'idée du Psyker du chaos. Il fait un peu trop deus ex machina de toutes façons. Le méchant parfait. Un scénario ou en fait il n'y a pas vraiment de méchant a ma large préférence.

 

Donc, puisque tu abordes ce point, parlons un peu du rôle des SM.

 

Ce que les Pjs ne savent pas :

- Les SM laissent les savants faire une grosse expérience sur une larve Tyranide. Et ça, c'est pas super propre ! Ça pourrait être les Space Wolves, qui connaissent l'existence des Chevaliers Gris, et qui ont eu un gros conflit avec l'Inquisition... Qu'ils n'aiment pas tant que ça. Ou ça pourrait être n'importe quel chapitre qui a eu maille à partir avec les Tyranides et qui veut vraiment les éradiquer. Genre les Ultras.

- Quoi qu'il en soit, ces SM participent à l’expérience main dans la main avec le Mecanicus. Ce qui veut dire tout un tas de truc financiers, de matériel, etc. On sait pas trop qui paye quoi, qui fournis quoi... On s'en fout. Sans doutes les SM ont-ils capturé puis fournis au Mecanicus la larve. Des traces de ce transfert pourraient apparaître. Par exemple entre les mains de l'Inquisiteur depuis le début ? Ou en cours de partie, ce serait plus sympa. De plus, ça pourrait être le chapitre du PJ Space Marine, ou du moins des potes... Ou c'est moche pour lui, ça :) :)  "Hey, mon chapitre fricote des Tyranides avec le Mecanicus ?!".

- Le milieu du truc ne les regarde plus, ils laissent le Mecanicus se débrouiller pour les expérimentations.

- Ils envoient une frégate sur Istvan pour observer la fin de l'expérience.

- Les Pjs débarquent dans le système, les SM font mine de rien, pensant soit se barrer en silence, soit exterminer tout les témoins.

- Les Tyranides arrivent, les SM se limitent à se planquer de l'autre coté de l'orbite... Et se défendent si besoin.

- Les SM estiment qu'ils doivent sauver les PJs. Si besoin, ils envoient une force pour combattre les Tyranides, ramener les PJs et les accueillir à bord.

- Les SM hésitent à tuer les PJs qui en savent trop.

- L'Inquisition étant au courant de trop de chose, elle fait pression sur les SM pour qu'ils rendent la petite cohorte de feu l'Inquisiteur.

 

Qu'en dites-vous ?

 

Citation

Pour gérer la prise de la tour du Navigator, je pense que le faire en "info" est effectivement le mieux. Ca peut supprendre les PJs de belle manière. Les Navigators, on sais qu'ils existent mais au final on y fait peu gaffe.

Pour moi, l'idéal, c'est d'introduire une phase de calme dans la campagne à ce moment là, où les joueurs pense que tout marche comme des roulettes après avoir vécu un moment un peu intense. Et là paf! Il apprennent qu'ils sont dans le Système Istvann IV et que la tour du Navigator est sous contrôle hostile!

 

J'aimerai que les PJs arrivent au stade du "oh oh... Attendez... Il se passe quelque chose d'anormal avec les mercenaires". Et non pas qu'ils pensent que tout va bien pendant le trajet. Au début, oui : ils pensent avoir qq jours pour choper le savant au milieu des civils. Puis, petit à petit, ils comprennent que celui-ci n'est pas juste en train de voyager à bord d'un vaisseau lambda, mais qu'il a un plan qui est en train de se dérouler et qu'il faut essayer d'arrêter.

 

Citation

Pour en arriver là, j'en reviens à l'idée que l'Inquisiteur à prévenu/réquisitionné un comité d'accueil dans le système d'arrivé normal du vaisseau. Il l'as expliqué au PJs.

Du coup, sur le vaisseau, pas question de s'attaquer au Scientifique et à sa suite pendant le voyage, ni de prévenir l'équipage marchand qui pourrais paniquer et tout faire rater.

 

Oui, au début c'est ce que le groupe Inquisiteur + PJs pensent. Genre "enfin tranquilles, on a plus qu'à attendre".

 

Citation

Par contre, la tâche des pjs sera d'identifier clairement le scientifique, ce qu'il transporte et ses lieutenants (les chefs mercos) pour faciliter la tâche des équipe d'abordage du commité d'accueil. Ca ça meublera une bonne séance de jeu, faite d'infiltration, d'interrogatoire de type isolé (et de maquillage pour donner une raison logique et acceptable pour qu'un merco ai disparu), de visite de coin dangereux du vaisseau (pour éviter d'être repéré, planquer un cadavre, maquiller une disparition) de déduction et de roleplay (continuer à passer pour des pelerins innocent loin de se douter que les éleveurs de Grox sont des mercenaires et un savant en cavale).

 

Tout à fait. Welcome to Fhloston Paradise.

 

Citation

Une fois qu'ils ont tout bien réussi: Les meneurs sont identifié, le nombre des mercenaires, leur nature et leur armement connu, l'endroit où est caché la Larve repéré, et, important, les PJs se sont préparé un accès aux augures (scanner du vaisseau et communications) pour contacter le moment venu les renforts, tu installe le moment de pause: Les pjs peuvent souffler, échanger entre eux tranquille en sachant que dans trois jours à la sortie du Warp, il n'auront plus qu'as rencarder les équipes d'assaut et recevoir les félicitations!

 

Yep. Ca se passe comme ça avec en plus le doute qui tout à coup arrive. Les mercenaire se préparent tout à coup à quelque chose et se séparent en deux groupes.

 

- Un reste avec le savant et se dirige vers les soutes ou il y a des navettes intra-système pour en capturer une, ou dans un premier moment faire du repérage.

- Le second se dirige vers la tour.

 

A partir de là les PJs ont peu de temps (genre 2 ou 3h) pour intervenir. De toutes façons, ils vont échouer. Le vaisseau va sortir du Warp dans le système Istvan.

 

Citation

Déjà, y'as un soucis c'est deux jours avant la date prévu. Tes joueurs vont filer aux augures pour contacter les renforts et cheker où il sont. Il pourront apprendre qu'ils viennent de sortir dans le Système Istvaan. Puis un peu plus tard que des hommes armés ont pris le contrôle de la tour du Navigator!

Fini l'espoir des équipes d'assauts qui arrivent à la rescousse! Mais les Pjs ne sont pas tout à fait démunis: Toute les infos qu'ils ont collecté pour les renforts leurs seront bien utile!

 

Oui, là, bam, le vaisseau reintègre l'espace normal. Les Pjs sont soit en train de réfléchir à ce qu'ils font, soit au mieux en train de commencer à intervenir contre les mercos. L'équipage du vaisseau est paniqué. Les passagers commencent aussi à flipper et s'agiter. Au mieux ils sont en colère, au pire paniqués. Il faut tout à coup évoluer au milieu d'une foule stressée. Plus rien n'est simple.

 

Le savant se sauve dans une navette, avec la cargaison. 


les Pjs les suivent en réquisitionnant un truc sans doutes.

 

Citation

En plus de ça, quand ils découvrirons la présence d'une frégate space marine, il se feront sans doute un espoir bien vite dissipé de finalement avoir des renforts. Mais ça peu être amusant qu'ils balance les infos aux marines en croyant avoir de l'aide et que la frégate ne bouge pas ^^

 

Clairement, une fois dans l'espace, il va y avoir le moment ou les PJs ont tenter de contacter la frégate et ou celle-ci va sembler étonnamment silencieuse...

 

Citation

Par contre, 22000 mecs de bio masse, c'est que dalle pour le dévoreur de planète, et que des gens soit au courant de Tyranides dans un secteur interdit c'est pas gênant (au contraire si l'arme marche c'est de la pub). Donc je ne pense pas que ça pousse les marines à s'en prendre au vaisseau. Après si tu veux à tout pris que les Marines soit offensif, des gens au courant qu'ils ont commandité une black ops à base de savant fou de tyranides et de système interdit peut valoir un petit nettoyage.

 

Le fait que les gens soient au courant pour les Tyranides peut être, ou pas, un problème pour les civils. Y a plein de facteurs à prendre en compte. On peut faire un peu ce qu'on veut. Pour ma part je retient que c'est un facteur de panique. Si les systèmes proches sont très peuplés, la panique de la population est qq chose que les autorités veulent éviter. Surtout que le Meca et les SM espèrent quand même que les Tyranides vont crever sur Istvan III.

 

Du coup... On peut dire que si les Tyranides meurent tous, le vaisseau civil repart.

Par contre, si les Tyranides survivent à l’expérience - par exemple si les PJ n'envoient pas la sonde sur le sol mais décident de tuer la larve - alors les SM font sauter tout le monde... Et les PJs vivront avec ça.

 

Bon, faut que je réfléchisse à ce qui se passe quand les PJs chopent le savant et la larve et que l'inquisiteur meurt.

C'est à dire juste avant que le savant les mette au courant du choix à faire avec la larve et que les PJs se trouvent avec cette responsabilité...

 

On avait parlé d'une option sur le sol d'une des planètes ou fuirait le savant... Je trouvais pas ça logique car pour le savant le but est d'envoyer la larve. A priori sa vie est peut-être même moins importante que sa mission... Ou pas.

 

Pourquoi fuirai t-il vers la surface d'une autre planète du système que celle qui est infectée par les virus ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors globalement je trouve ça bien. Le trucs des marines c'est effectivement de pas agir directement ou visiblement mais il faut bien qu'il ai agis un peu au début pour faire partit de l'histoire (fournir la larve puis le pognon de la cavale suffit). Par contre mieux vaut ne pas en faire le chapitre du Space Marine de l'Equipe, un conflit de loyauté à ce stade, avec un groupe inquisitorial qu'il connais à peine VS son chapitre, c'est mort. Le fait que ce soit des Marines, il se sentira déjà très concerné.

 

Pour le "les Pjs sont au courant que les mercos vont détourner le trajet mais ne peuvent rien y faire", je suis pas fan. Laisser des Pjs essayer sans leur donner la possibilité de réussir c'est bête. Ca gâche la surprise du "Merde on s'est fait avoir" et peut t'amener à prendre des décisions un peu arbitraire pour t'assurer que les joueurs foirent, ce qui est pas forcément génial. Autant qu'il carburent vraiment avant, en chopant des tas d'info sur les mercos, et qu'ils aient un sentiment d'accomplissement, plutôt que pendant le détournement, juste pour être en échec à cause du scénario et pas d'eux mêmes.

 

Pour la virée au Sol, pas besoins que le Savant s'enfuis au sol, il n'as rien à y faire! Mais un lieutenant merco mal informé pourraient y fuir avec le Navigator en otage: Il n'est pas au courant de ce que fait la Larve ni de l'histoire du système. Lui cherche juste à sauver sa peau en fuyant avec un otage précieux après la mort de son employeur. Manque de Bol, même si le Navigator à rien a voir avec l'histoire c'est typiquement le gars que les pjs peuvent pas laisser filer, sans lui, pas de retour à la maison!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.