Jump to content
Warhammer Forum

Miles

Membres
  • Content Count

    1,195
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

Recent Profile Visitors

1,800 profile views
  1. Dommage... Mais j'ai aussi cru voir le vert et jaune du Stirland, le jaune et rouge du Talabecland (mortier) et des gars avec du violet et blanc (presque l'ostermark quoi). Dommage dommage...
  2. Je viens de regarder la campagne. Ma foi fort sympathique. Je suis agréablement surpris par les troupes impériales: elles sont vraiment à la couleurs des provinces ou elles sont recrutée dans le jeu?
  3. Méchant Zugrub! Non seulement tu donne vie à des concepts géniaux comme tes foultitudes de gueux que j'adore, mais en plus, tu me fait adorer des trucs au quel j'aurai jamais adéré sur le papier! Des vampires en unités... Avec un Bg d'élite de l'élite... Et au lieu de me laisser détester tranquille, non, un BG au petits oignons et une peinture super chouette. Avec des damiers dessaturé en plus! Ils sont clairement dans la branche graphique des vampires "reliques", des êtres non morts associé à la décrépitude, là ou tes explorations "Waldenberg" était plus typée "seigneur immortel" et ta garde de Drakenhoff "Faste de la Non-vie". Ce sont trois imagerie des vampires différentes et chouettes. Faudra que j'essaye d'en faire un, un jour, de vampire décrépit, déconnecté de l'usure de son équipement et en décalage avec les mortels sur les quels il reigne... PS: Tout mon soutient pour ta commande chez Black Tree... Moi aussi j'ai caressé l'idée d'une petite commande chez eux mais j'ai pas osé, connaissant la boîte , avec en plus covid et Brexit... J'espère que la tienne finira par arriver...
  4. Quelques pistes la dedans, à "Humanitée" notament (et bien sur à "homme bête") http://patatovitch.free.fr/ Par contre, la prise de partie pour Horus durant l'Hérésie me parait très douteuse. Des organisations bien centralisé se sont déchirée, alors vu le peu d'organisation des homo-variatus, ça me parait compliqué d'imaginer qu'ils se sont levé comme un seul homme derrière le Griffu. Donc bon, je pense qu'il faut les traiter comme n'importe quels ab-humains: Tolérés ou persécutés au grès des coutumes, des diktats et des besoins de chaque planète. Donc pour ton monde ou une faction impériale s'en sert de cher à canon, moi, ça me parait tout à fait plausible. J'en ai moi même intégré sur une campagne de Rogue Trader sur un monde médiéval, sous forme de mercenaires barbares et repoussant, mais très serviable et ne demandant qu'à être dans le camps du vainqueur...
  5. Je veux vraiment une source de ça. Car je n'ai jamais rien lu de tel. Le Haut commandant stratégique est "présent sur place" pour autant que je sache. Abnett le met régulièrement en scène avec ses seigneurs militants qui sont clairement sur la planète/dans la ville assiégée. Voilà https://omnis-bibliotheca.com/index.php/Siège_de_Vraks#Vraks_Prime Les Extraits précis: (Le Tacticien de salon à piston) Le commandement général de la 88e Armée de Siège fut confié au Seigneur Commandant Zuehlke, descendant d’une famille noble dont l’influence s’étendait sur les échelons supérieurs de la Marine Impériale et d’Astra Militarum, et dont l’arrière-grand-père avait autrefois été attaché au Seigneur Commandant Solar sur Terra. Les qualifications de Zuehlke pour mener la campagne, en dehors de son rang social, étaient peu nombreuses, au-delà de son éducation martiale et de son étude détaillée du Tactica Imperium, mais la pression politique et un bon nom de famille avaient porté leurs fruits. (La guerre de cabinet) Lorsque les navires de tête de la flotte sont arrivés à destination, via l’immense forteresse navale du Segmentum Obscurus à Cypra Mundi, le Seigneur Commandant Zuehlke a établi son quartier général sur Thracian Primaris, principale planète du secteur Scarus. Son inarrêtable machine de guerre était désormais en marche, et sa présence personnelle sur Vraks mêmes n’était pas requise. Zuehlke superviserait la campagne à une distance confortable. Y'as plus tards plusieurs changement de chef et le déplacement de l'état major. Mais le sitting de base c'est ça.
  6. Ha, zut, Putaclik est mort et les vermines de chocs sont sous la bannière du clan Eshin... C'est particulier ça des vermines de chocs eshin... C'est les seuls eshins de l'armée? En tout cas belle bataille devant les murs de la ville! Les Skavens ont été gradiose, tout en incident et catastrophe en chaine ^^. Par contre, je félicite pas l'ingénieur nain! Un long fusil de Hochland? Et pourquoi pas un canon Tiléen tant qu'on y est! Le Déclin de la race naine et consommé qu'elle s'arme avec des prototypes des humains!
  7. Von Kriegliz, Toubotouneuk: Ok, donc c'est effectivement pas un mousquet! Ca me rassure! Après, par rapport à tout ce que tu développe Toubotouneuk, a titre personnel, je pense qu'on se rendre le truc plus abordable en partant du principe que la Garde et l'Impérium sont loin d'être des Parangons de stratégie, d'organisation ou de Logistique. Du coup, certes, le Bolter existe, mais on en équipe pas les troupes de ligne. Pareillement, les modèles de lances grenades, la qualité de l'équipement tout ça peut être très variable d'un bout à l'autre de la galaxie en fonction des contingences locale et du moment. Alors si on utilise telle pièce à priori moins pratique et pas telle autre, c'est peut être parce que c'est moins cher, plus fiable, voir parce que la maison qui les produits est plus influente... Après, les matos reliques tout ça, leur importance et le soin qu'on en prend dépend de qui on considère et à quelle échelle. Pour le technaugure d'un régiment de baneblade, la perte d'un char est une tragédie. Pour un fabricator de monde forge, c'est bête. Pour le Fabricator Général, c'est une broutille indigne de son attention. Et pour le Technaugure d'une escadrille de maraudeur, ben c'est bien triste mais c'est pas son problème. Alors bon sur le principe, un siège dantesque, si on me fait l'effort de me justifier un peu l'orbital. Bas, c'est pas si problématique. (Par rapport au fait que je disait que l'artillerie ne rasait pas les positions à elle seule) Attention aux chiffres, ce 70% ne cantonnent probablement pas aux pertes sur cibles retranchées. De plus l'artillerie seule n'as jamais gagné les batailles au cours de cette guerre. C'est ce qu'il faut retenir (idem pour les suivantes, j'ai cité Iwo Jima par exemple mais bon, vous avez vu ce qu'ils ont collé sur Corregidor les ricains? L'as quand même fallut finir le travail au sol...) La j'avoue, c'est plus ennuyeux. Mais fanatisé et moral catastrophique ça fait un peu bizarre dans la même phrase. Ils les présentent comment dans le bouquin? Tient, niveau commandement, faut rappeler que le Munitorum laisse le commandement à un stratège de salon qui fait ça à plusieurs systèmes de distances, foire globalement tout et s'en sort sans soucis grâce à de la basse politique. Bon, faut pas s'attendre à ce que le système dont il est issus soit particulièrement vertueux... C'est pas la même arme, c'est ce que j'essayais de dire. L'officier d'infanterie à pas la main sur les char. Celui de la garde l'as pas sur les avions. Mais il l'as sur des Baneblades. Ca veux pas dire que l'avion est plus précieux, juste que c'est un autre service qui s'en occupe. De plus, les deux sont pas interchangeable. Sacrifier l'un pour sauver l'autre n'as de sens que dans un contexte. Ben, j'ai pas parlé de château fort. Les moyens de destructions ont évolué, les méthodes défensive aussi. On as construit des tours rondes, puis basse, puis y'as eu Vauban, on as fait des Bunkers... bref, quand on parle d'une forteresse à l'échelle et à l'épreuve de 40k, on nous parle d'un truc qui est capable de tenir dans le contexte global de 40K c'est tout. Tout est question de contexte. Pour les Impis Zulu à Rorke's Drift et une petite bande de guerre orke sur Ryn, une ferme, c'est une forteresse. Pour Gazgull Thraka, monté sur un Gargan, non. Par contre, la Ruche Hades oui. Donc si Vrakk, pour le Munitorum, justifie l'appellation de "forteresse" à l'échelon du secteur, bah, on peu admettre que elle ai le répondant par rapport à une armée de 40K bien équipée
  8. Absolument superbes ces squigs! Les dents! Les dégradés sur les dresseurs! Le Backround! Miam! (Litteralement, c'est juteux un bon squig!) J'aime bien l'écologie locale que tu met en place avec le trafic de squig ^^ Puis c'est malin ça, que person' y compt' Alors pour les squigs en régiments, figure toi que je m'en sort avec les figu V6 et leurs piques improbables: En fait, les squigs métal "sautant" sautent suffisamment haut pour placer le type à la pique "basse" juste derrière. (Attention, ce lien contient mes vieux gob, il peut piquer les yeux ce n'est que pour montrer la mise en régiment, ils sont dans le 1er post, première tribue de Gob de la nuit) https://new-wab.forumactif.org/t287-confederation-gobeline
  9. J'ai déjà bouquiné ça. Malheureusement, ça ne répond pas à mes principales questions où alors j'ai mal cherché. Merci quand même
  10. En ce qui concerne le "Million de monde", je m'était toujours dit que c'était une expression, pour faire classe. Comme on dit d'un gagnant du Loto "c'est un Millionnaire", sans vraiment connaître le montant exacte de sa fortune. Pour revenir au siège de Vrak: Boarf. Historiquement, on as vu des trucs plus improbables que des gens rejouer la guerre de 14 avec des moyens technologique plus important. Le seul truc qui me choque vraiment dans ce que raconte Toubotouneuk, c'est les fusils laser à 1 coup. Ca vient d'où ça? Pour un monde fournissant des effectifs majeurs à la garde, ça semble effectivement très surprenant de les armer de mousquet. (d'ailleurs c'est bien en deça de la techno WW1) Je n'ai pas eu accès à un truc détaillant les équipements basique des Death Korp. Le reste du matos me choque pas. L'absence d'armure c'est un vaste sujet dans la garde. Tissus balistiques? Pas d'armure? Quand on vois certains uniformes on se pose la question... Après même si une certaine suspension de crédulité est nécessaire, je pense qu'il ne faut pas penser l'histoire comme Linéaire. Une stratégie valide dépend de ce dont on dispose à l'instant T et des moyens de mise en oeuvre que l'on as. Pas forcément de ce qui est "possible" qui "existe" où d'un état de l'art. Un bouclier artisanal en tôle sur nécromunda sera très utile dans une bagarre à l'arme improvisé sur un tas de détritus et usless dans une fusillade. A 20mn d'intervalle. A cela, il faut ajouter les erreurs d'appréciation humaine. Pour un plan comme Vrak, faut pas oublier que c'est le Munitorum qui décide arbitrairement des moyens fournis, pas le stratège. Et pour le munitorum à l'échelle du secteur 15km de tranchée classique autours de la forteresse c'est négligeable. Concernant les fortifications et la capacité des positions retranché à faire du mal à des troupes assaillante, c'est un fait qui as été moultement étayé. Du moyen age à l'époque contemporaine, prendre d'assaut un retranchement à toujours été très couteux et risqué. La Blitzkrieg n'est pas une tactique "contre" les fortifications d'ailleurs. Tout son principe est justement de les esquiver. Comme cette pauvre ligne maginot en 40. Ce n'est pas une question de technologie au demeurant, mais de doctrine: Aller vite pour frapper l'ennemi en profondeur. Selon le niveau technologique ambiant, ça se fait aussi bien avec des canassons et des arcs (coucou Gengis!), voire même avec des piétons qui marchent vite (Légions romaines, Popoléons etc). Pour en revenir à l'exemple de la seconde guerre mondiale, elle est riche en siège long et couteux. Prenons par exemple Léningrad, Moscou ou Berlin. Les stratégies "défensives" sur des positions fortifiés abondent: Ligne Gothique, Ligne Gustave, Mur de l'Atlantique... Les impasses stratégiques (Italie Grèce en Albanie par ex) etc. Et plus tard dans l'histoire, on as continuer à en employer Dien Bien Phû est basé là dessus. (Pas de bol, ça n'as pas marché) mais aussi la guerre Iran-Irak, comme on l'as fait remarqué plus haut. D'ailleurs, l'invention de la bombe atomique n'as pas entrainé la démocratisation de son utilisation (heureusement pour nous) et même si on regarde la seconde guerre mondiale, les gaz de combat, pourtant connu et maîtrisé n'ont quasiment jamais été employé au combat par les bélligérants malgré les stocks existants (si on étant un peu les bornes temporelle, Musollini les utilise contre les Ethiopiens) Pourtant c'était une éventualité prise très au sérieux par les états majors (on fournissait des masques à gaz, des consignes etc). Ensuite, je mettrait un Bémol sur la compétence des Kriegs. Leur qualité cardinale est un fatalisme fanatique qui les rend capable de supporter des pertes terribles. Littéralement ils sont doué pour "Mourir en masse". C'est pour ça qu'on les considère comme de bonne troupes de siège, parce qu'ils râlent pas quand on les envois au suicide. Mais l'un dans l'autre, rien ne dit qu'ils sont spécialement de bon combattant hein. Juste une masse de anonyme de type endoctrinés qui pensent que le salut est dans la mort. Face à eux, des positions retranchés, peuplés de types qui veulent vivre, avec des armes automatiques, de l'artillerie et des gaz et pour qui baisser la tête c'est pas forcément de la lâcheté... D'ailleurs, je pense pas que les DK qui arrivent ont forcément l'expérience du combat. En plus, au rythme ou on les envois à la mort, ils ont probablement pas le temps d'apprendre... Quand aux barrages d'artilleries de Krieg, bah, oui, ils utilisent peut être des Bunkerbuster, mais ça ne fait pas grand mal quand ça ne touche pas juste. La 1ere guerre mondiale à justement bien montré que les barrages d'artillerie massif sur un ennemi retranché ne faisait pas tant de mort que ça (et toute façon c'était pas forcément le but). Même l'artillerie navale de la seconde guerre mondiale était incapable de réduire un ennemi bien retranché à elle seule (A Iwo Jima, avant de débarquer, ils n'ont pas plein les munitions par exemple). Pareil pour l'aviation. La couverture anti-spatiale quand à elle, est il vraiment impossible qu'une artillerie anti-orbitale couvre l'équivalent d'un émisphère? De là, la couverture des tranchés avancée est faite. J'espère bien que les batteries navale de la forteresse ont pas un angle limité à ce qui est pile au dessus ^^ Quand à l'Aviation c'est un oublis/choix du Munitorum. Les escadrilles de la Navis, ça pousse pas sur les arbres. L'ennemi n'est pas sensé avoir d'aviation, mais de la DCA et on vous as déjà filé des baneblades, démerdez vous! Pour L'histoire du Calidius: Bas, qui sait s'il y en avait seulement un disponible? Qui sais si y'en as pas eu un tellement furtif que personne s'est aperçu de son échec? Et puis bon, ils ont pas non plus envoyé un Eversor, Calgar, Sly Marbo, un ogryn sous frezon remplis d'explosif ou des cultistes de parque. C'est pas parce que ça existe qu'un veut/doit/peu ou pense à l'employer... Alors bon, 17 ans, on vas dire que c'est le coté "Dantesque" de W40k, mais sinon, Why not? Pour le pêle mêle: Bah, ptet qu'une description d'une manticore quelque part exagère. Moi, je dit, c'est de la brochure publicitaire: Ils ont fait les test sur un château d'un monde féodal ou le fortin de boue d'un ork primitif pour avoir le label. Puis bon, raser un bunker, je pense que ça s'est fait. Mais y'en avait pas qu'un. Ca leur apprendra à frimer dans leurs armures et à pas réfléchir. Vrak est censé être une catastrophe non? Pourquoi les marines seraient épargné? Boarf, depuis que le SCS tourne à nouveau dans les mondes forge, c'est remplaçable. Et puis surtout, ça appartient à la Garde. Si on as mis la Garde sur l'affaire, elle peu les sortir. Par contre, pour envoyer les navions, faut convaincre la Navy de risquer ses escadrilles. Alors pourquoi se taper le secrétaria de la Navy et la responsable qui sent l'aïl si on est pas sur que ce soit bien nécessaire? En même temps, le chef d'origine, il as probablement jamais vu un DK de sa vie et le demi paragraphe sur la sape du tactica impérialis, il l'as lu vite fait pendant ses étude y'as 60 piges, il l'as oublié... Ou alors il s'en souvient très bien et se dit que c'est pas pertinent. (Et c'est vrai que ça aura pas été trançandent) Encaisser les tirs frontaux, passer les tranchées. En WW2, c'est pas rare. Alors c'est sur, un coup de mortier dedans et c'est un carnage. Comme les SDKFZ251? Les péniches de débarquements et autre matos, même combat. Size 40k (non mais je trouve pas ça sécure non plus hein. Mais t'façon, un champs de bataille j'trouve pas ça sécure) Boarf, ça vaut pas le coup de risquer des reliques vachement plus relique pour libérer un monde sur le quel le peu (non parce que y'as des pièces de musée certes, mais pas forcément des trucs dont on as perdu le SCS, plus des trucs passé de mode) de chose d'intérêt appartient de droit au Munitorum et pas au Méchanicus? Autant attendre d'avoir une invitation officielle pour obtenir des faveurs. Bah, faut en avoir sous la main. Et puis bon, le Temple Vindicare l'aurait ptet mal pris. Puis après c'était trop tard. Et ptet que un Vindicare, c'est aussi un privilège et une faveur très coûteuse, qui ne peu être renouvelé si vite. Qui eu cru que ça raterai? Bah, si on peu se le permettre, c'est vachement mieux, ça évite de devoir balancer des tas de commissaires pour faire la liaison entre régiments, de se taper les récriminations des uns sur les autres à cause des différences culturelles et cultuelles... Et stricto sensus, la DKOK dispose, et a déployé, de régiments blindés, d'infanteries lourde/grenadiers, d'artillerie, de reconnaissance (cavalerie?) de Cavalerie (reconnaissance?) Ont pouvait la penser apte à toute les situations. Remplacer quelques régiments par des troupes d'assaut cadienne, des chiens de guerre de la lune rouge ou des indenturés de Jopal aurais pas apporter un bénéfice majeur, juste complexifié la logisitique. Désolé pour le pavé ^^
  11. Je vous trouve vachement dur avec ce pauvre siège de Vrak. A la lecture, c'est certes assez chiant: 17 ans de combat qui se suivent et se ressemble avec des protagonistes Death Korp tous basé sur le même moule. Des clichés surexploité (Bonjour, c'est les Dark Angel, on est la pour le déchu!) et un final pas très satisfaisant (Exterminatus/mise en 40 aine de la planète? Alors Narrativement ok "tout ça pour rien" je comprend mais là c'est too much d'une part et pas très raccord parce que rien ne justifie qu'on y ai pas collé un exterminatus avant de finir de prendre la planète d'assaut. Et le taux de reproduction des Kriegiens m'espante. Sur leur monde en ruine irradié ils réussissent à se reproduire comme des lapins? Après, faut quand même regarder le bon coté des choses. Les histoires de 40k, c'est à 95% du prétexte à aligner des pioupiou pour faire comme comme dans le dernièr film de guerre qu'on a maté en bouffant du pop-corn, de Starship trooper à Capitaine Conan. La, vendredi soir, c'était "Guerre des Tranchée" avec dans le cahier des charges "guerre au sol, forteresse, pertes stalingradesque, baston frontale et armement original". Qu'as on? Déjà, un sitting de rébellion un peu original. Un cardinal orgueilleux qui veut monter une croisade et ça dérape. Alors oui, le cardinoche se fait pas rétamer par des black ops impériaux ou viandé par les si pieuse soeurs de batailles. Sauf que le but c'est de mettre en scène une guerre. Donc si ça avait été le cas, on se serai arrêté là. Et plutôt que d'éluder parce que ça l'arrange pas, le bouquin nous met ces tentatives en scène et le pourquoi elles n'ont pas fonctionné. Et oui, un bon vieux bombardement orbital n'anéantit pas en deux clic les rebelles. Sauf que là encore, le but c'était de mettre en scène une guerre au sol. Si Bombardement Orbital apocalyptique, pas d'histoire. Et encore, plutôt que d'éluder, le bouquin nous donne une raison à ça: La forteresse est protégé par un arsenal anti-orbital pas piqué des vers. D'ailleurs ça semble logique: A quoi bon fortifier contre des rampants une ville que n'importe quelle flotte pourrais raser/prendre depuis l'espace. Sur ce, on envois la garde au turbin. Mélange d'optimisation (L'ennemi n'as pas d'aviation mais des positions fortifiée avec une DCA pas dégueux, pas besoins d'envoyer la notre) d'abbération administrative et d'Arbitraire (Envoyons les Kriegs, faisons des plans sur 12 ans etc) de magouille politique (Hop, le généralissime qui se fait nommer par piston pour ajouter une victoire facile à son CV). Ouais, l'impérium brille pas, mais on as des mécanismes intéressant, rien que l'idée d'un général commandant le front depuis un autre système est intéressante! On as certes tout les poncifs du genre mais on nous propose une organisation, une hierarchie, qui vas bouger au grès de la guerre et même des questions logistiques, parce que si les Kriegs aiment bien tirer des obus pendant des siècles en boucle, faut bien les leurs fournir. Ben c'est un enjeux. Bref, la garde se limite pas à "Régiment (au singulier) badasse combattre dans bataille décisive de 20mn pour sauver planète". Quand au camps d'en face bah merde! Alors ouais c'est pas des dieux de la guerre, mais on nous explique d'où ils viennent. Les FDP sont distinct des ouvriers armés, distincts de la suite du cardinal, distinct des pélerins... Avec des contingences politiques: Qui sont les mecs fiables qu'on arme en priorité etc. Ca change de "céléméchancétou". Alors c'est ptet perfectible hein, mais y'a une tentative de rationaliser un peu les forces en présence. Même en terme d'effectif! Alors oui, c'est des nombres ridicules à l'échelle d'une Galaxie en arme. Mais encore une fois, le bouquin n'élude pas, il propose une justification: on est sur un monde désolé avec un seul lieu habité d'où une population dense sur un point précis. Avec l'histoire du monde Arsenal+Le lieu Saint pour justifier que la planète soit d'importance dans le secteur malgré sa population anémique.Encore une fois on peu débattre de la justification: Mais y'en as une borde! Quand à la qualité des troupes, y'a besoins de vachement moins de compétence pour tenir un bunker avec une arme automatique que pour le prendre. Les Vrakiens ont pour eux leurs défenses (en profondeur et qui s'achèvent sur des fortifications en dur qu'un basilik fera probablement pas bouger), leur motivation (la victoire ou la mort, y'as nulle part pu fuir) et si en début de guerre le vrakien moyen est en dessous du garde standard, en fin de guerre, les survivants sont tous des vétérans. Quand l'armement, la nature même du monde permet de justifier d'équiper toute la smala de manière très acceptable et de justifier l'introduction de matériel exotique. Quand aux spaces marines: Moi j'aime bien quand ils se font un peu pêter les dents. Et je les trouve quand même vachement bill sur cette histoire, même si "quand ça passe pas ça passe pas". Encore une fois faut bien justifier que l'intervention des marounes siffle pas juste la fin du match au dépend des héros de l'histoire (le death korp) Bref, Le Siège de Vraks est probablement pas irréprochable, mais il fait sans doute de son mieux pour crédibiliser l'action demandé Verdun 40k avec les contingences de W40k et propose des pistes intéressantes pour certain problème de cohérence au lieu de les éluder (effectifs, résilience au bombardement orbitaux, armes/organisations overkill sensé "plier la game" dès qu'elles sont de sortie...) Vous trouvez pas?
  12. Vrac de 3h du mat La Gastronomie impériale est très variée, à l'image des monde qui compose l'Impérium. On entend régulièrement parler d'Amasec, qui désigne toute sorte d'Alcool pas trop bas de gamme. Le Whyskar était un tord boyaux Infâme typique du sous monde de nécromunda (en tout as dans l'édition précédente). Me semble qu'il y as des mentions de nourriture à base de cadavre recyclé dans des cités ruches. Les déshérités/mutants des sous ruches recourent au cannibalisme (exemple dans l'édition précédente de Nécromunda où c'était carrément une règle des fouisseurs que de passer des gens à la casserole). Les Grox sont des animaux d'élevage répandu dans l'Impérium et dont on consomme la viande et qui sont cité régulièrement (Ciphias Cain rève d'un steak de Grox dans une nouvelle notamment). Ce sont des sortes de gros lézards véners qu'on assomme de sédatif pour les garder sous contrôle. Les spaces marines ont un implant pour apprendre des choses de ce qu'il mangent, poussant certains chapitre à adopter des pratiques canibale régulière. Les Kroots assimilent directement les gênes de leur nourriture. Leur chef n'hésitent pas à orienter leur alimentation pour orienter leur évolution. Être invité à dîner chez les nécrons, ça vaut pas le coup. (suposition perso)
  13. Je n'avais pas pensé à ça. Si c'est le cas, peut-être est-il plus simple de dire qu'ils se fournissent auprès des chapitres voisins, comme pour les autres véhicules, mais qu'ils se concentrent sur l'acquisition de ceux-là en particulier vu qu'ils en font un usage assez intensif ? Ca me parait crédible. Ou alors juste préciser qu'ils ont les capa pour produire un des deux et que c'est un peu exceptionnel, ça leur donne une monnaie d'échange. En tout cas, pas dire qu'ils les produisent parce que c'est facile et pas cher ^^ Dans mon idée, c'était plus par parano qu'ils tenaient ça secret. Est-ce que la peur de découvrir que la compatibilité ne provient pas d'une prédisposition du génome des habitants de Cairn, mais plutôt d'une mutation des gènes du chapitre favorisant cette compatibilité suffirait à expliquer cette parano, ou c'est trop léger/insignifiant ? Je saurais pas dire... après tout bidouiller des spaces marines à partir d'Adulte je crois que ça c'est déjà fait du temps de l'Empereur... Peut être la peur de faire "pas comme les autres?" D'être suspect dans la méthode utilisée? Ou peut être qu'ils l'ont déjà rendu public et que ça c'est mal passé? D'un autre coté, c'est ultra récent, vu que le premier bénéficiaire est encore scout... Effectivement, j'ai du mal à faire en sorte que tout ça se tienne bien. Je manque peut-être de savoir sur les cultes genestealer, mais pour moi, leur développement agit comme un "phare" pour une flotte-ruche et le culte se révèle au grand jour lorsque cette dernière est en approche, afin de créer un maximum de bazar et empêcher les défenses de s'organiser. Donc dans le cas qui nous occupe, le culte est découvert au moment où il s'apprête à passer à l'action, et n'est clairement pas prêt à encaisser une compagnie de space marines au complet qui lui tombe sur le râble, mais par contre la flotte-ruche est déjà en approche au moment où le culte est purgé, et arrive donc peu après. J'ai bon ? Je crois oui. C'est pour ça que ça me fait un peu bizarre parce que vu la vitesse et le peu de moyen coté répression (trois squad de marines), j'ai du mal à considérer que le culte à atteint une masse critique sur une pop de 5 milliards et décidé de se révéler volontairement... Ca empêche pas les nydes de rappliquer dans mon esprit. Ils peuvent se pointer un peu par hasard, être attiré par les Stealer mais parce qu'ils étaient déjà proche (donc moins besoins d'un énorme culte) ou n'avoir rien à voir avec (le coup de l'Anomalie et les Stealer sont une conséquence de l'intérêt de la ruche pour la planète plutôt que sa cause?) Pour la partie bataille au sol j'ai effectivement du mal à donner une impression correspondant à mon idée : En gros, les marines massacrent des quantités plétoriques de tyranides (normal), mais subissent des pertes simplement par l'attrition qu'induit le surnombre tyranide, jusqu'au point où il ne reste qu'une poignée de marines contre un nombre significativement réduit, mais néanmoins toujours supérieur, d’assaillants. Bien qu'en nombre toujours important, ce qu'il reste de la horde tyranide ne résiste alors pas à une compagnie space marine au complet tombant sur ses arrières tandis qu'un régiment entier de la garde verrouille sa première ligne. L'idée est que la garde joue un rôle relativement mineur sur le plan stratégique, mais à la symbolique importante pour les marines. Globalement, c'est la 5ème compagnie qui fait le gros du boulot dans les derniers temps de la bataille. Je vais essayer de trouver de meilleures tournures. Je pense que le truc, c'est que l'enjeu semble être "la destruction de la planète" et les moyens coté bêbêtes énormes (la lune finie bouffé, y'as des cultes genestealer, un débarquement d'une horde géante) microscopique chez les marines (Une pauv' compagnie de sur-humain, les fdp sont même pas mentionné les renforts c'est quelques marines de plus et une poignée de garde) et que pour la majeure partie des 5 milliars d'hab, ils découvriront ça le lendemain dans le journal avant d'aller au boulot comme d'hab... Après, c'est un scénario et des soucis qui se rapproche de l'invasion de la maison mère des Crimson Fist. On y cite très peu les FDP et tout passe par les marines. Mais peut être que mieux localiser l'action (on as l'impression que l'apparition du culte et l'invasion tyranide sont globale sur la planète mais que tout se résout de manière très locale au pic) avec ptet une réduction de pop? Après tout Macrage, c'est à peine 400 millions d'hab. Je me dit de plus en plus que pour les mondes impériaux, surtout dans des secteurs frontières, les doter de populations réduite permet de crédibiliser les interventions de space marines, les régiments de garde isolé qui pèsent au niveau planétaire etc. Je ne comprends pas vraiment le sens de cette remarque. Ben, les genestealers modifient le génome humain pour en faire des extraterestes. Le fait que des xénos qui jouent avec le génome humain ai été détecté dans une population pile au moment ou cette population est dépisté comme "particulièrement compatible avec les implants space marines", ça ouvre la question "est ce liée?" Tient, ce serai marrant ça une planète dont la pop serait très tolérante aux implants, greffes et autres manipulations génétique. Pour les marines ce serai du pain bénis, mais aussi pour le Mechanicus, l'Inquisition, les Tyrannides, les Eldars noirs, un tas de sectes hérétiques et de savants fou... Carrément c'est super sympa comme BG! Je te MP une adresse pour un illustrateur.
  14. Très sympa ce petit index astartes maison! Les trucs qui m'ont fait Bizarre, sachant que je suis un vrai impérial: Obscurantiste et tourné vers le passé. Du coup, je suis beaucoup plus versé en lore V3 V4 que V8 Primaris etc. ^^ Les Landspeeder et les Dreagnouth, même si ce sont de "petits" véhicules, ils sont pas justement les plus dur et complexe à produire? (Moteur Antigrav d'un coté et module de survie avec connection de contrôle neural pour l'autre) Les sergents scouts, ça existe? Je veux dire c'est pas des Sergents marines qui encadre les scouts? J'ai du mal à voir ce qu'un scout promus sergent deviendrai après être passé marine.. Rétrogradé frère de ligne? Quand au recrutement "tardif", c'est un peu étrange: pourquoi tout un complot et un secret autour? Pourquoi pas, mais, que craignent vraiment les Ghosts s'il est révélé qu'ils recrutent des aspirants périmées et des gardes? Conflit avec le Méchanicus? Accusation d'Hérésie? J'aurais trouvé intéressant de détailler cette épée de Damoclès... Puis ça doit être compliqué de suivre un régiment de la garde qui disparait tout les 20ans, est trimballé par le munitorum etc... Coté affrontement, la bataille de Cairn ne m'as pas trop convaincu. Je comprend pas très bien le coup du culte genestealer purgé "mais-c'était-son-plan-depuis-le-début" et qui semblent appeler la flotte ruche non pas "en dépit" de sa purge mais "grâce à". J'ai beaucoup de mal à visualiser l'action passé le moment ou des escouades de marines font des décentes dans les bas fond: Ils ont réussi mais trop tard, où c'était juste le début du soulèvement? Mais dans ce cas, comment les quelques marines présent ont pu juguler tout un culte? Ensuite l'intervention de la garde et des renforts marines, bon c'est le problème habituel des chiffres et 40k mais j'ai eu un peu de mal à accrocher sur le retournement de situation un peu trop brutal (j'ai l'impression que les tyrannides étaient intacts puis d'un coup massacré avec à peine une poignée de marines et de garde en renfort sur le mont blanc du coin. Ce qui pour une planète de 5 milliards d'hab semble peu). Néanmoins, la scène de la bataille spatiale et surtout le rattrapage de la bannière des marines par les deux gardes sont splendide. Enfin comme événement menant à découvrir une compatibilité particulière entre le génome de la population et celui des marines, une infestations genestealer c'est un peu... tendu? ^^ Voilà hors ça (et pour la bataille de Cairn c'est peut être juste un manque de détail: L'histoire de l'anomalie pourrais vouloir dire que le débarquement tyranide était assez limité au final et donc gérable par les forces des Ghost et des Gardes) c'est vraiment un super boulot! J'aime beaucoup non seulement le look, mais aussi la spécialité originale mais pas extravagante (le combat de montagne), la vie diplomatique du chapitre avec le mechanicus, les autres chapitres etc qui le rend très vivant, le partit pris de la fondation avec les éléments transmit par le chapitre père, lissé par l'usage, la politique et les circonstances qui donne vraiment une histoire et une saveur aux origines des Ghosts Of the Peak. Le fait d'éviter le gros billisme lui donne une échelle humaine vraiment appréciable et un regain de crédibilité. Enfin, les coutumes du trône de pierre et de l'armure de fer sont de superbes idées, extrêmement baroque et adapté à l'Ambiance de 40k. C'est une partie qui m'as beaucoup plus et j'espère que quand sera venu l'heure d'écrire sur mes propres chapitre space marine, j'en aurai d'aussi bonnes! Merci beaucoup pour ce partage!
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.