Jump to content
Warhammer Forum
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt

Miles

Membres
  • Content Count

    996
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

Recent Profile Visitors

1,079 profile views
  1. Par contre j'ai pas bien pigé pourquoi tu ne lisait pas tes "trouvailles" tu découvre en même temps que nous normalement non? Qu'est ce qu'il y as qui pourrais nous spoiler? L'exemple que tu donne: trouver un wulf bis semble indiquer que ce sont des trucs qui apparaisse en partie... ('D'ailleurs le chien bonus c'est juste pour la partie ou tu peu le garder? Si c'est gardable tu peu toujours faire le test maintenant: Après la bagarre, le Jeune Snow sera retourné libérer l'animal Attaché par une corde...)
  2. Vendeur fiable, emballage nickel et produit impeccable!
  3. Coucou! Le successeur du Jarl Marduckson et sympa et sa bande plutôt charismatique! Mention Spéciale à Leroy Jeeeeeeeenkins!
  4. Merci! La magie c'est assez particulier dans ce jeu. Ca ce joue au dé 10 et il faut d'abord réussir à lancer le sort. Si ça marche, on ôte les points de magies de la réserve du mage (quand il y'en as plus y'en as plus) puis il faut gérer la réception (en gros, voir si le sort fonctionne sur sa cible). Du coup, la magie est loin d'être une science exacte. Par contre, niveau effets, autant y'as quelques sort de boost gentillet, autant certain, c'est projet Manathan, comme ce mur de feu qui pour la même difficulté que la boule de feu est terrifiant de précision et d'efficacité. (La preuve, ça as beacoup fait pour la victoire des chevaliers de la lumière). D'autres ont l'air Useless (je n'ai personnellement pas tout testé). Pour tout dire, en collant deux jeteur de sort dans un lieu clos, on savait que la partie serai courte!
  5. Bon, a force de faire dans le jeu rétro, on en arrive à des extrémités... Je viens de me mettre en tête d'essayer de jouer à Ave Tenebrae, un jeu tout neuf, datant à peine des années 80! Le principe étant de tenter l'aventure numériquement, en important tout le matos sur roll20. (Ce qui devrais régler le problème du chat qui monte sur le plateau et du coup de vent qui chamboule tout) Pour connaitre les pions nécessaire, la map tout ça, je me suis principalement basé sur ce site: https://irlboardgames.blogspot.com/2017/07/vintageboard-1-ave-tenebrae.html Mais il me reste encore quelques inconnus: -Les stats des magiciens de l'alliance et des forces noires. - La confirmation que les dragons sont bien 12 -Le pion qui représente l'infanterie de renfort du magiocrate (sur le site, il y as une erreur) -Une image de la map complète (ici le nord est tronqué, ce qui est très génant pour déployer l'armée d'Yzent) Et quelques question: Est ce que quelqu'un à bien compris ce que représente le fait de ne "pas mélanger une race de non humain avec d'autres troupes"? Qu'est ce qu'on considère comme mélanger? Une unité non humaine doit toujours rester à 3 case d'une autre: Mais est ce que je peu diviser la force gobeline par exemple en deux groupes du coup? Les orques sont ils soumis aux règles "non humain"? C'est à dire le changement de performance jours/nuit et le fait de devoir rester en blob? Et les Sahuaguin (Sagouin!)? Les nains tirent ils leurs jets de svg sur le tableau non humain? Ou est ce un oublis? Et en cas de résultat "échange" dans un combat qu'est il sensé se passer exactement? Ca dit "les unités attaqués sont retiré du jeu ainsi que les unités attaquantes totalisant une force au moins égale" Ca veut dire que je retirent tout les assaillants dont la force individuelle est égale ou supérieure aux assaillis? Juste suffisament pour égaler au moins la force de l'unitée assaillie? Voilà, si quelqu'un à déjà joué, possède le jeu et veut répondre à ces questions, il est le bienvenu! Y compris s'il à des réponses des questions que je DEVRAIS me poser^^
  6. Non pensée théologique commune au sein du Chapitre. Ahaha, on s'est mal compris: A cette endroit, je voulait dire qu'à mon avis les Marines en temps que groupe était peu influencé par les courants écclésiarchiques extérieur et devaient représenter un courant qui leur est propre, à l'échelle du groupe toujours.
  7. A ma connaissance, les chapitres ayant une foi compatible avec L'Ecclésiarchie mis en avant son les Black Templar et les Red Hunter. Vu que les Marines sont recruté jeune et sur des mondes en général sauvage et que par la suite, ils ont peu de contact avec l'extérieur à part pour y coller des coups d'épées tronçonneuses, je dirais que leur foi est modelé par leur chapitre. D'ailleurs je pense qu'une recrue, dans un autre chapitre, adopte le point de vue de son chapitre sur l'Empereur. On as pas trace d'un Imperial Fist né Cawdor sur Nécromunda qui serait rédemptionniste... Un chapitre inconnu affectionnant le débat théologique comme les Blood Angel affectionne l'art où les Spaces Wolfs les banquets arrosés connaîtra peut être plusieurs tendances? Mais ça me parait improbable. Nonobstant, le cas des Black Templar est particulier: Le chapitre n'est pas très centralisé et ses différentes croisades ont beaucoup d'autonomie (pour masquer le fait que la page du codex astartes sur la limitation de nombre, il l'ont paumé...). Deux croisades se baladant dans deux secteur différent et collaborant avec deux clergé distinct pourrait adopter deux courants différents. (Des marines rédemptionniste, ce serai moche quand même^^) Mais il n'est pas non plus exclu que les marines ai leur propre courant plus adapté à leur profession. Surtout les black templar qui voyagent beaucoup et donc doivent voir des clergés très variés. En tout cas, je crois peu au marine individuel disposant d'une liberté de culte.
  8. C'est convainquant. J'ai rien contre cette vision des spaces marines et je suis prêt à leur filer des flingues de compète et laisser ces salaups toucher au Grisbi. Moi ce qui m'ennuit c'est surtout les BGs ultra premier degré expliquant que ce sont réellement des demi dieux invincible seul et unique rempart de l'humanité contre la seule et unique vrai menace, contrairement à tout les autres chapitres, chevaliers gris en tête. Ca me les brises juste menu quand on me ressort quelque soit l'unité et la race un backround qui dit "ils sont trop fort, trop bien matossé et trop secrèt avec une sélection littéralement mortelle et indispensable à la survie à court terme de leur faction". A croire que les clients deviennent aveugle. Mais la manière dont tu en parle me réconcilie un peu avec le sujet
  9. Arrr joyeuse fêtes Mousaillons! C'est un jour' spécial pour ce topic mille sabord! http://talklikeapirate.com/wordpress/
  10. C'est que, comment dire... Une organisation secrète composé de types sapé en noir et qui s'occupent de problèmes d'extraterrestre, ça fait beaucoup de coïncidences... ^^
  11. Sympa ce rapport! Pauvres elfes! Saletés d'orques noir/de fer/bourrin ^^ (Faut bien que quelqu'un soutienne les elfes) Je suis curieux, les Gniarks ne sont pas accompagnés dans cette version? (C'est peut être la raison de l'intervention elfique "les Gniarks doivent être tenu en laisse") Félicitation au joueur elfe pour son armée qui est bien jolie! Le pauvre! Bon j'espère qu'on aura droit à la revenche, y'as un prince à sauver!
  12. Haha, c'est bien vieux comme jeu, je ne pense pas que ça vaille le coup de faire tout un article en section "autres wargames" ^^ C'était le portage des chroniques sur le système de jeu de "Le Retour des Dieux" d'Yliad Game, des mecs qui faisait de la très belle résine. Les deux jeux sont compatibles ce qui permet de faire des cross overs où même de représenter des factions génériques non couvertes. Par exemple, l'elfe du rapport est une elfe du retour des dieux car il n'y as jamais eu d'elfe réalisé pour les Chroniques (à par Pilou et Feidreva bien sur). D'ailleurs la notoriété des chroniques à un peu éclipsé l'univers de base du retours des dieux, mais c'est un univers très sympa aussi. Le jeu lui même est basé sur un principe d'activation non pas alterné mais "entremélée" pas forcément évident: C'est la fig avec le plus d'action restante qui joue. Et les actions sont corrélé aux pvs restant... D'où mon inquiétude avant de faire le rapport. Bref, intéressant mais compliqué et parfois laborieux, pas toujours bien équilibré (là, on jouait dans un V2 que je sais plus très bien si elle à été compilé par des amateurs depuis une V2 officielle jamais sortie ou purement amateur), notamment au niveau de la magie... Pour la petite histoire, les orques gris et brun que tu peu voir dans le rapport et qui forment la base des troupes "lune noire" dans le jeu n'apparaisse nulle part dans la BD. Mais ils ont été spécialement Disigné pour le jeu par... Olivier Ledroit! Quand au supplément "Chronique de la Lune Noire" c'est Froideval qui est à la Plume! C'est cour, mais canon! En tout cas merci d'avoir lu et merci pour l'épilogue. Depuis Astier, tout le monde le sais "Les chevaliers au Bistro, c'est le Déshonneur!" Probablement que maintenant que j'ai ouvert une page "RDD/CDLN" sur Gryff et Pitaine et que je sais que c'est faisable en rapport à terme, j'en ferai sans doute d'autres.
  13. Petit rapport de bataille de mon cru. Je me demandait si le retour des Dieux/Chronique de la lune noire passait bien en rapport eu égars à son système particulier. Ca vas ça se se gère. Dans les Rues de Lhynn, la capitale de l'Empire un homme jaillis soudain d'un bâtiment et remonta la rue en courant comme si sa vie en dépendait. Cet homme, c'était le patron de la Taverne du Poney Fringué. Et s'il courait, c'était pour aller chercher la garde, car dans l'auberge, le ton était entrain de monter de très vilaine manière. "... Vous trouvez pas, vous, que ça pue le non humain ici, mes frères?" Celui qui venait de parler était un membre de l'Ordre des Chevaliers de la Lumière. L'Ordre avait été fondé pour protéger les colons humains dans les terres sauvages mais était depuis longtemps devenu une force politique et militaire de premier plan. A l'autre bout du débit de boisson, le prêtre de la Lune Noire faisait de son mieux pour l'ignorer. Il faisait partit de la délégation de son maître Haazheel Thorn venu rendre hommage à l'Empereur. Et les orques qui l'accompagnait ne goutaient que peu les provocations des chevaliers... Sans parler du garde noir qui était partit à l'écurie. "A POILS LES NON HUMAINS!!!!!!!" La c'en était trop. L'Orque brun poussa un rugissement jeta sa chope et frappa la table du poing. Dans l'écurie, entendant le rugissement, le garde noir, seul avec un frère convers archer venu donner des carottes à l'âne de sa troupe empoigna son arme, certain d'une trahison quelconque. Face à l'agressivité manifeste de l'Orque, le Prêtre de la Lumière prononça un mot de pouvoir et aussi tôt un mur de flamme embrasa la taverne, là où se trouvait le prêtre de la Lune Noire et l'Orque Brun! L'elfe rousse, qui ne faisait que traverser la pièce sans prendre partie se retourna en sentant la vague de chaleur derrière elle et en entendant les cris de l'Orque et du Prêtre en robe verte. Ces deux là avait été sévèrement brûlé par le sortilège qui n'avait pas non plus fait du bien au mobilier rustique de l'endroit... Le premier à sortir son arme fut un archer orque gris. Lui et son congénère avait profité de la fuite de l'aubergiste pour aller se servir derrière le comptoir. Tout de suite après ce fut au tour d'un chevalier d'infortune présent dans le bar, un mercenaire sans attache, de sortir son épée à deux main sans qu'on sache vraiment sur qui il avait l'intention de l'abattre... L'Elfe, prise entre deux feux sortit elle aussi sa lame et attrapa son bouclier. Dans l'écurie, le garde noir alerté par les cris, sa hallebarde à la main, tira la seule conclusion qui s'imposait et rentra dans le lard du frère convers qui lâchât ses carottes. Sa parade maladroite ne pu lui épargner une douloureuse blessure mais il pu amortir le coup suffisamment pour y survivre. Dans la grande salle, le second orque gris venait également de sortir son arc Chez l'ordre les épées apparurent elles aussi à la lumière. D'abord la Lame du Chevalier en Titre. Puis celle du frère convers à sa droite. Mais le premier coup à partir fut une flèche orque, filant depuis le comptoir et se plantant dans la chair du prêtre lumineux à travers son armure. L'elfe, elle, avait choisit son camps. Du moins pour le moment. Elle ne portait pas les orques dans son coeur, mais le "A MORT LES NONS HUMAINS" qui venait de raisonner depuis les gorges des guerriers vêtu de blanc lui était resté en travers. Elle engagea le frère convers le plus proche. Le Chevalier d'infortune, lui était passé derrière le comptoir à son tour. Sa lourde armure l'entravait mais il semblait vouloir toucher deux mots aux orques... Un premier coup d'épée partit en direction de la sylvaine, qu'elle esquiva adroitement. L'orque Gris engagé par le chevalier d'infortune profita de la lenteur de son adversaire pour se dégager et sautant sur le comptoir. A coté du prêtre blessé, l'archer convers banda son arc et lâcha une flèche en face de lui... "VENGEANCE POUR LA LUMIERE!" Celle ci atteint sa cible, le prêtre de la lune noire, dépourvu de toute armure, qui mis quelque seconde à comprendre ce qu'était ce curieux bâton qui dépassait de sa poitrine et de s'écrouler en arrière dans les flammes... Le Chevalier lumineux, profitant que l'elfe était consacré sur le convers rejoignit la mêlée. L'Orque brun, malgré ses blessures, bondit lestement par dessus les tables pour s'approcher lui aussi du corps à corps... Un premier coup d'épée du convers atteignit l'elfe qui sentit la lame, bien que mal assurée, traverser douloureusement le cuir qu'elle portait. Dans l'écurie, le frère archer, sanguignolant réussi enfin à tirer son épée. Piètre rempart face à un adversaire en armure de plus de deux mètres, doté d'une vivacité sur-humaine... "On peut peut être négocier? Non?" Un violant coup d'épée à deux main mis fin à la carrière de bretteuse de l'elfe. Débarrassé de ce contre temps à oreilles pointues, le chevalier avait désormais l'orque brun blessé en ligne de mire. Mais c'est le convers qui l'atteint le premier, moulinant de son épée longue. Se baissant pour éviter un coup de hallebarde qui détruisit une mangeoire, l'archer de l'écurie continuait de faire de la résistance. "Je te paye un coup à boire! Non deux coup à boire! Par pitiéeeeeeee!" Derrière le comptoir, le chevalier d'infortune ne se formalisa pas de la créature simiesque qui lui avait échappé. Il rentra droit dans l'autre orque gris et d'un coup magistral de haut en bas, lui fendit le crâne. Voyant bien que son propre prêtre était blessé et probablement pas en état d'encaisser une seconde flèche, l'archer convers qui avait scellé le destin du prêtre adverse grimpa sur la table pour faire bouclier de son corps. Le chevalier de la lumière frappait l'orque à grand moulinets de son énormes épée à deux mains. La créature ne put échappé à une nouvelle blessure lorsqu'un coup fit éclater les mailles de son épaule. L'orque gris survivant se tourna vers les chevaliers et encocha une flèche... Dans l'écurie, le frère convers poursuivait sa survie désespéré alors qu'un nouveau coup de son adversaire fendis l'abreuvoir en deux. "Mamaaaaaaaan!" Mais si se combat inégal était en faveur de la Lune Noire, celui dans la pièce principale ne l'était pas du tout! "A MORT!" Comble de malheur pour les fidèles de Thorn, l'orque gris écopa d'une flèche dans le bras, tiré par l'archer lumineux debout sur la table. Le prêtre de la lumière derrière lui, par contre, tout continuant à alimenter le mur de feu en mana, échouait à invoquer sa magie curatrice sur sa blessure. Voyant le garde noir sourire subitement, le frère convers de l'écurie cru que ses arguments avait fait mouche. Mais un nouveau coup de Hallebarde vint lui prouver immédiatement le contraire Cette fois ci, ce fut bien lui qui fut touché et alla finir sa carrière dans un râtelier. Mais au même moment, transpercé de toute part par les épées des frères de la lumière, l'orque brun s'écroulait aussi. Quand au jeteur de sort de l'ordre, les mots de pouvoir finirent par faire effet et, approchant la paume de sa main rougeoyante de sa blessure il la vit avec bonheur se refermer. Le Chevalier de l'Ordre lui traversait déjà la pièce en direction du dernier orque. Alors que le garde noir se dépêchait de revenir vers la grande salle. Il n'avait que trop traîné. Débouchant dans la pièce principale, il fut témoin d'une scène d'Appocalypse. Toujours maintenant son mur de feu qui bloquait la porte de l'auberge, mais désormais en pleine forme, le prêtre de la lumière sortit de son couvert pour trouver de nouvelles lignes de vu afin de faire à nouveau parler sa magie... Le Chevalier d'Infortune lui, contourna le bar pour arriver derrière le garde noir. Alors que le mercenaire se déplaçait peusamant , le Chevalier de la Lumière lui chargeait! Mais l'orque vis venir la grande épée et roula sur le coté, ce n'était que partit remise, le convers au bouclier arrivait en renfort... L'archer de la lumière sur la table encochât une flèche mais sans la lâcher, attendant patiemment qu'une cible se présente. Concentrant son énergie le prêtre fit de même, décidé à expédier une boule de feu à la première cible qui montrerai son vilain museau. Et lorsque la silhouette du garde noir se profila au dessus du comptoir, ce dernier fut immédiatement pris pour cible. Le prêtre incanta puissante une boule de feu... Mais sa langue fourcha sur le "Zhuuuuuuul" et les flammes refusèrent d'apparaitre. L'archer, n'ayant nul besoins de mana et d'invocation lâcha sa flèche qui survola le bar et perfora la cuisse du serviteur de la lune noire à travers la plaque. Quand ce dernier atteignit le combat, blessé, ce ne fut que pour y subir un puissant revers d'épée à deux main qui l'étala pour le compte alors qu'il tentait le tout pour le tout en se jetant sur le chevalier. Le prêtre, essayait de se concentrer sur sa magie. Il continuait en parallèle à maintenir le mur de flamme à la porte de l'auberge histoire que personne ne sorte, ne rentre, où juste par pyromanie décomplexée... C'est à ce moment là que la porte s'ouvrit à la volée et qu'un soldat impérial se précipita à l'intérieur, arbalète au poing. Il n'eu que le temps de crier "au nom de l'Empereur!" que les cordes de son arbalète de sa cape prirent feu. Sévèrement brûlés, lui et son camarade envoyé rétablir l'ordre n'était plus très frais une fois sortit du brasier... Les gardes crièrent malgré tout aux combattant de cesser immédiatement l'esclandre. Loin de le prendre pour lui, le chevalier de la lumière continuait te taper sur la forme recroquevillé de l'orque gris au sol, arrachant des gerbes de sangs de la créature mourante. Le chevalier d'Infortune s'approcha des gardes. Sans qu'ils soit clair s'il était venu leur apporter de l'aide ou des horions... L'approche du frère convers fut plus claire. A peine entrevis il les nouveaux arrivants qu'il se jeta dessus l'épée à la main, étendant d'un coup puissant le premier soldat déjà mal en point. L'archer sauta à bas de la table pour trouver une meilleure ligne de vue. Quand au prêtre, représentant la sagesse qui sied à l'Ordre de la Lumière il se remit à incanter! Mais son sort n'eut à nouveau aucun effet. Le dernier garde songea qu'il aurait du rester dehors. Avec une baliste... Le prêtre, armant son bras conjura une nouvelle boule de feu à l'intention du trouble fête... Mais la mana capricieuse n'obéis pas et les flammes se disipêrent.. Une dernière flèche alla se planter sur un mur... Alors que le frère convers au bouclier, écumant et la robe pleine de sang se tournait encore vers les derniers gens debouts... Mais difficile d'ignorer les uniformes et les silhouettes au fenêtres. La taverne était cerné par les soldats, la récréation était terminée. Les combattants baissèrent leurs armes. "Alors, vous allez rire, mais franchement, on y est pour rien." Epilogue. Le soir même, à la Commanderie de l'Ordre de la Lumière de Lyhnn... "Oui Maître Ghuilem. Ces monstres nous ont provoqué alors que nous étions calmement installé dans la taverne. Ils se sont montré agressif alors que nous ne voulions que la paix et se son sont mis à attaquer tout le monde! Ils ont même mis le feu à l'auberge et ont massacré frère Ludwig. Nous n'avons fait que nous défendre. Nous n'allions quand mêmes pas laisser l'honneur de notre noble Ordre de la Lumière être souillé par ces sauvages n'est ce pas? Le garde c'était un regrettable accident. D'ailleurs le père Knut n'as même pas dégainé son épée c'est dire..." "Très bien Frère Chevalier. Je comprend parfaitement. Vous et vos frères n'avaient fait que défendre les valeurs de pureté et de modération de notre Ordre. Juste une chose... JE PEU SAVOIR CE QUE VOUS FOUTIEZ DANS UNE TAVERNE?"
  14. Vu comme ça, je trouve ça effectivement plus intéressant. (Bon après ça n'empêchera pas que si j'ai besoins de concevoir des Deathwatch, ils risque de s'appeler J et K et de flashouiller au plasma ^^)
  15. Héhé c'est vrai qu'il est cossu ce Halfling! Superbe groupe en tout cas!
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.