Jump to content
Warhammer Forum
Sign in to follow this  
Rhydysann

[40k] Trilogie Les Têtes Brulées de Gav Thorpe

Recommended Posts

Avant la lecture de cette critique deux choses à savoir premièrement les « têtes brulées » font partie des séries que je voulais absolument lire à 40k et que je pensais ne jamais voir traduite il y a deux ans (avec Ciaphas Cain, Kal Jerico, et la suite de Shira Calpurnia que j’attends toujours du coup…).
Deuxièmement je suis un (surement rare) défenseur de Thorpe qui je pense gâche son temps à écrire sur des SM lorsqu'il est bien meilleur sur des histoires portant sur des elfes ou des humains lambdas. Et si j'ai du mal à trouver quelques arguments pouvant me permettre de défendre Thorpe ces dernières années ce roman en fait désormais partie.   Voilà voilà.
Certifié sans spoil.
Bonne lecture.

 

 

==> Les Têtes Brûlées: 13ème Légion Semi Poche

Citation

Le lieutenant Kage de la 13e Légion Pénale est mort, et ses restes carbonisés sont perdus dans un gouffre ardent. Or, alors que son bataillon – les Têtes Brûlées – est en deuil, un héros émerge des cendres. L'Homme Brûlé. La survie miraculeuse de Kage lui vaut un culte rendu par des désespérés qui le croient envoyé par l'Empereur-Dieu sur le monde d'Armageddon infesté d'Orks. Cependant, les peaux-vertes en maraude ne sont pas les seuls qui menacent sa nouvelle vie. L'impitoyable colonel Schaeffer, son ancien officier, a percé à jour son subterfuge et ne reculera devant rien pour que son subalterne soit traduit en justice… Or, à leur insu, des puissances obscures désirent mettre Armageddon à feu et à sang. Kage et Schaeffer doivent faire fi de leurs querelles passées et faire front commun, faute de quoi la lumière de l'Empereur risque de s'éteindre à jamais sur ce monde tourmenté.

272 pages • Janvier 2021 • ISBN 9781780306278 • Illustration de ?

 


Les Têtes Brûlées: 13ème Légion de Gav Thorpe Les-te10

 


Scénario et mise en scène = 4/5


Le roman nous fait suivre les aventures de la 13ème légion pénale à travers les yeux de l’un de leurs lieutenants, Kage. Et je dis bien LES aventures car plutôt qu’un roman ayant un scénario allant du point A à B ici celui-ci se découpent plutôt comme plein de petite histoire typée nouvelle. Qui à la fin se rejoigne plus ou moins avec un dénouement assez moyennement réussi.
L’intérêt principal du scénario est de nous faire découvrir à nous lecteur la légion pénale (qui n’existe plus dans les codex car ? ? ?). Et c’est plutôt réussi. À travers les yeux de Kage, l’antihéros, nous allons pouvoir voir comment vivre (et surtout mourir) ces criminels.

Commençons par les points positifs, les personnages. Ceux-ci sont tous divers et variés et ont tous une histoire différente. On a les violeurs, les traitres, les innocents, le trop bon et trop con, les fous, etc.… Bref une multitude de personnage que vous ne verrez qu’ici être mis en scène. Même si l’accent est bien évidemment mis sur seulement une petite dizaine de ces personnages j’ai beaucoup apprécié de les voir s’épanouir (et mourir).
J’ai trouvé leur traitement vraiment différent des autres bouquins plus récent de la BL. On s’attache assez rapidement à certains personnages et en très peu de temps on apprend vite à bien les connaitre. Ce ne sont pas que des personnages secondaires lambda quoi. On est loin des derniers romans de Thorpe ou l’attachement aux personnages se fait soit dans la douleur ou alors du tout (je parle de la trilogie Caliban surtout)

Second point positif le personnage de Kage. C’est clairement un antihéros, qui ne fait pas vraiment dans le sentimental. Mais pour autant ce n’est pas non plus totalement un monstre. Le bouquin est à la première personne il est donc très intéressant de voir toutes ces réflexions que ce soit sur l’imperium ou la légion pénale.
J’ai bien aimé le colonel Schaeffer qui  est bien dans l’idée que je me faisais de lui, un profond connard. Prêt à sacrifier ces hommes pour la réussite des missions sans même sourciller. À la limite du pur sadisme. La fin du bouquin mettant plus en avant sa façon de penser est très intéressante. J’ai beaucoup aimé le duo avec Kage.

Troisième et dernier point du bouquin que j’ai apprécié  ce sont tout simplement l’ambiance et les péripéties du bouquin. Comme dit précédemment la 13ème légion va subir pas mal de petites péripéties sur différent monde avec divers objectifs. Dès le début Thorpe nous plonge dans l’ambiance. Ici c’est la légion pénale et pas la garde.
Donc prison, malnutrition, zéro respect, mort et suicide à gogo.  J’ai beaucoup aimé ces sales et c’est ce que j’attendais. Pas de héros ici que des prisonniers envoyés à la mort.  

J’ai particulièrement aussi aimé le fait que n’importe quel personnage important ou non peut mourir de façon la plus banal (balle perdue, mine, etc.…). Pareil la mise avant de la faune et Flore de certaines planètes hostile aux humains m’a beaucoup faite sourire. En fait lors de la première partie du bouquin les membres de la 13ème meurent plus de la faune et de la flore que contre des vraies ennemies.Les théâtres d’opération sont divers et variés et change de la planète X avec sa cité ruche Y.

Malheureusement le bouquin n’est pas exempt de défauts. Déjà le plus gros défaut à mon sens se sont certaines facilitées scénaristique que se laisse l’auteur et qui n’ont pas toujours de sens. Surtout vers la fin du roman. Ce qui donne lieu à certaines scènes brouillonnes et confuses dans la tête du lecteur (en tout cas la mienne).

Autre point négatif la liaison de toutes les péripéties à la fin quoiqu’une très bonne idée est aussi un peu stupide. Surtout :

Révélation

L’Inquisiteur est pour moi le personnage le plus raté de tous. Puis cette fin face à Kage. Idée très bonne mais vraiment ratée
Pareil les rebelles sont affectées par un génovore mais seulement l’état-major, aucun soldat du peuple, aucune mutation .


Il y a aussi quelque absurdité ici avec un colonel pour 4000 criminels mais aucun collier explosif. Et aucun détenu n’arrive à s’échapper. À la fin c’est compréhensible vu le nombre de personnages qu’il reste mais au début . D’accord ils sont lourdement escortés au début et à la fin des opérations mais entre... Bref j’ai trouvé ça peu crédible à mes yeux.


- Style et écriture=  4/5


Franchement le style de Thorpe ici est un gros point positif et je ne pensais pas dire cela un jour. C’est bien écrit, voire très bien écrit. L’histoire à la première personne est parfaitement maitrisée. Et notamment grâce à une traduction très bonne. Quoique non exempt de défauts avec quelques mauvaises  tournures de phrases et mot manquant. J’ai quand même eu l’impression que le traducteur à parfaitement retranscris le style particulier de ce roman et donc de Thorpe ici.

Le lecteur ne s’ennuie pas et le livre se dévore très vite. Pareil un point que j’avais très peur au vu des écrits de Thorpe sur les DA ce soit la sur abondance de bolt porn (piou  piou t’es mort). Ce n’est évidemment ici pas le cas et une nouvelle fois j’apprécie.

Autre point que j’apprécie c’est la liberté de ton et d’expression du roman. Je me répète toujours sur ce point quand je lis des vieux romans de la BL (en même temps la moitié des romans que je lis de la BL en ce moment sont soit de vieux romans en VO soient des traductions VF de vieux romans) mais je vois vraiment la différence avec les nouvelles traductions de la BL. Encore une fois je laisse aux futurs lecteurs que vous êtes peut-être de faire votre propre avis. Mais à titre personnel j’ai vraiment l’impression que Thorpe était libre d’écrire ce qu’il voulait ici et de la manière qu’il voulait. Et ça marche !


- Intérêt fluffique = 4/5


Énormément de fluff sur la légion pénale. De la façon qu’ils sont traités, nourris et logés déjà. Pareil avec différentes légions pénales comme lorsque la 13ème croise une autre légion pénale ici composé uniquement de civil qui doit purger leur peine plus ou moins longue avant d’être libéré.

Il y a plein de petit fluff croustillant comme la 13ème qui est mal nourrie mais ont le droit à une brique de jus d’orange chacun par jour lors des transit warps pour éviter les maladies.

Bref pas mal de fluff que je vous laisse découvrir. Mais bien plus que les quelques lignes des anciens codex.


- Note personnelle = 5/5


Hehe en tant que défenseur de Thorpe je vais enfin pouvoir un peu redorer son blason. On est bien loin de sa série sur les DA qui hormis le premier bouquin est très moyenne voire mauvaise selon les tomes. J’ai retrouvé le Thorpe qui a écrit la « déchirure », celui qui m’a fait rentrer dans l’univers de la BL il y a un peu moins d’une dizaine d’années. Et ça fait rudement plaisir !

Un livre assez loin des standards de la BL de par l’ambiance du scénario et des personnages mis en place.  Donc ami(e)s lecteurs jetait votre apriori sur Thorpe et je vous enjoins réellement à lire ce bouquin. Puis c’est la légion pénale quoi ! GW a beau l’avoir laissé dans un coin du placard c’est un réel plaisir de la voir mise en avant ici.

Avec objectivité c’est un bon bouquin, non exempt de défauts mais très divertissant.
Mais vu que je n’ai pas envie d’être objectif noté excellent. :D


- Note globale = Total des points 17/20


J'attends impatiemment la suite qui j'espère ne me décevra pas...

Ils auraient pu faire un effort et faire une nouvelle cover pour le roman car ce n'est pas très vendeur quand même...

Edited by Rhydysann

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aaaah, j'attendais ce retour avec impatience!

 

Il y a 23 heures, Rhydysann a dit :

Hehe en tant que défenseur de Thorpe je vais enfin pouvoir un peu redorer son blason. On est bien loin de sa série sur les DA qui hormis le premier bouquin est très moyenne voire mauvaise selon les tomes. J’ai retrouvé le Thorpe qui a écrit la « déchirure », celui qui m’a fait rentrer dans l’univers de la BL il y a un peu moins d’une dizaine d’années. Et ça fait rudement plaisir !

 

Je dois avouer que Thorpe m'est plutôt sympathique, et que si je suis souvent déçu par ses contributions à la BL, je sais qu'il est tout à fait capable de se mettre au niveau des bons auteurs de la maison, comme Haley, French ou Wraight. Confidence pour confidence, je trouve la différence de réputation entre un Thorpe et un McNeill démesurée et injuste, alors que le meilleur du premier se place au dessus du meilleur du second à mon humble avis.

 

J'ai lu la trilogie originelle des Last Chancers il y a fort longtemps, et je me retrouve très bien dans ta critique (je me permets d'ailleurs de déterrer la mienne pour échange de points de vue, qui fêtera ses 7 ans cette année... Je me donnais du mal à l'époque). Je suis d'accord avec toi pour reconnaître que les points forts de ce premier tome se trouvent dans la narration à la première personne, les relations entre les personnages et le descriptif de la vie pas facile (mais heureusement courte) des légionnaires pénaux. En revanche, j'ai également trouvé que le format vignettes juxtaposées de l'intrigue laissait à désirer. Ca m'a donné l'impression qu'il avait commencé par écrire des nouvelles indépendantes (jamais publiées sous ce format sauf erreur de ma part - alors qu'il y a bien eu des nouvelles des Last Chancers, notamment dans Inferno!), avant d'opter pour tout regrouper en un seul ouvrage, sans travailler le "liant". Ce sera corrigé dans les tomes 2 et 3, qui sont beaucoup plus consistants de ce point de vue (mais ils pêchent malheureusement sur d'autres points...).

 

Schattra, "qui aime bien (s)chat(tr)ie bien"

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@SchattraPour Thorpe ça  se discute. Je ne dis pas qu'il est exempt de défauts mais oui je le trouve très décrié et pas toujours à juste raison. Ou à l'inverse je trouve Haley et Wraight (deux auteurs que j'apprécie) très surcoté. Et amusante la comparaison entre Mcneill et Thorpe et je suis plutôt d'accord avec toi. 

 

Je me disais bien que j'avais déjà lu un retour il y a longtemps sur cette trilogie et je pensais que c'était sur le Black Librarium mais non c'était toi ici! D'ailleurs

Révélation

Je me souvenais encore du retour sur le premier bouquin et je savais donc que tous les personnages allaient mourir dès le début. Par un heureux hasard je ne me souviens plus très bien du retour sur le second tome et rien sur le dernier.

Nos critiques se rejoignent même si j'ai l'impression que la tienne est plus emplie d'objectivité.

 

 

Edited by Rhydysann

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis tout a fait d'accord avec @Rhydysann Thorpe est meilleur quand il ne parle pas de space marine.

Par contre je pense que McNeill et Thorpe on souffert du même soucis. Il y'a une quinzaine d'année, il n'y avait pas beaucoup d'auteur actif a la blacklibrary, McNeill et Thorpe ont beaucoup écrit, ils ont été très prolifique tous les deux et ça c'est ressentit sur leur roman .

Quand ils ont du temps pour écrire leur roman, ils sont bien meilleurs^^. Du coup je vais lire la 13eme légion.

 

McNeill sur son blog expliquait a propos d'un recueil chronique de l'Hérésie d'Horus, tous les auteurs avait déjà rendu leur copie au moment ou lui et Thorpe qui était en plein écriture de roman ont du improvisé deux audios books pour compléter la futur sortie...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

J'ai fini le roman il y a plus d'une bonne semaine et j'en profite donc pour ressortir mon armure et ma cape de chevalier blanc protecteur de Thorpe et voici ma seconde critique sur cette trilogie.
Petite précision, à savoir que les affrontements Tau vs Imperium font partie de ce que je préfère le plus dans l’univers de GW, voyons voir si Thorpe ici se débrouille bien.
Critique certifié sans spoiler.
Bonne lecture.

 

 

==> Les Têtes Brûlées: Équipe de Choc Semi Poche

Citation

Le lieutenant Kage, soldat criminel de la 13e Légion Pénale, se morfond dans un centre de détention impérial. Mais cela cesse quand se présente son ancien officier pour lui proposer une mission sans retour. Kage doit alors mettre sur pied vaille que vaille une nouvelle équipe avec la lie de la Garde Impériale, en vue d'accomplir une seule et unique mission: assassiner un général ennemi belliciste de la mystérieuse engeance extraterrestre des T'au!
 

352 pages • Mai 2021 • ISBN 9781800260924 • Illustration de ?


 

Les Têtes Brûlées: Équipe de Choc de Gav Thorpe Image_10
 

 

Scénario et mise en scène = 4/5


L’histoire reprend quelques années après le premier tome de la série. Kage, seul survivant des plus des 4000 hommes de son ancien régiment,  est incarné dans une prison de l’Imperium jusqu’au jour où le Colonel décidera à venir le rechercher, ça tombe bien car c’est ce qu’il va faire ! (en même temps mieux vaut pour le scénario…)

Après un rapide rappel des capacités de Kage, Schaeffer lui propose de revenir à son service pour une mission top sécrète, en formant une nouvelle fois les « têtes brulées » pour le plus grand bonheur de notre héros. Néanmoins ici pas de légion pénale à proprement parler car Kage va devoir former lui-même son équipe de choc (le titre du bouquin quoi) parmi les prisonniers incarcérés avec lui. Prisonniers qui sont tous ici sur ordre de Kage, qui se fait un petit plaisir de garder une bonne grosse poignée de chair à canon de côté on ne sait jamais.

Après une rapide sélection et  présentation des personnages nos malheureux sélectionnés se retrouvent à se faire entrainer pour une mission dont ils ne connaissent rien et sous la supervision de Kage. Et c’est là que je vais parler de notre bonhomme, car oui si lors du précédent roman le lecteur pouvait avoir une certaine pitié pour le malheureux lieutenant, ici Thorpe nous fait bien comprendre qu’il a changé. Kage a totalement pété un plomb. C’est devenu un vrai psychopathe, une arme pure et dure. Sans pitié et n’hésitant pas à torturer ces hommes (ou femme) sous ces ordres, voire pire. Comme le colonel le dirait il est devenu « typiquement le type d’ordure que j’aime ».

C’est une partie très intéressante de l’histoire car Thorpe arrive  à faire une doublette, nous donner un entrainement intéressant en nous présentant les nouveaux camarades de Kage tout en nous montrant la déchéance dans lequel est tombé le susnommé.

Bref après l’entrainement et une certaine aventure tirée par les cheveux dont je reparlerai en spoiler plus bas, toute la bande se retrouve embarquée dans la mission enfin dévoilée, l’assassinat d’un commandeur Tau, anciens amis proches de Farsight. Assassinat fait avec l’aide tout simplement des Tau eux-mêmes. C’est tout aussi une partie très intéressante car l’on voit tout un aperçu de la société Tau, car Thorpe ne nous lance pas dans une action débridée dès la fin de l’entrainement.

Non, il prend le temps de faire en sorte que les nouvelles « têtes brulées » puissent entrer dans l’espace aérien/spatial Tau sous la couverture d’une délégation diplomatique. Et la différence de culture et de technologie qui en découle entre la rencontre de l’imperium et le bien suprême est une pure pépite

Bon je divague et après quelques péripéties Thorpe revient au sujet principal et là c’est du sang, des larmes et tout ce que vous voulait. Je vous laisse le plaisir de connaitre la fin bien évidemment.

J’ai trouvé le scénario beaucoup mieux ficelé que le tome précédent, car ici ce n’est pas des petites histoires rafistolées à la va-vite à la fin. Mais un vrai scénario qui va d'un point A à un point B. En fait même si ce second bouquin est légèrement moins exotique il en gagne en qualité, que ce soit en scénario ou d’écriture, dont je reviendrai après.

Malheureusement même si j’ai adoré ce roman, encore plus que le premier, « équipes de choc » n'est à nouveau point dénudées de défaut, et c’est bien dommage.
Déjà on retrouve certaines facilités scénaristiques un peu de WTF, même si moins grosses que « 13ème légion », comme :
 

Révélation

La prise d’un vaisseau impérial par Kage après que Schaeffer le renvoi en prison dès lors qu’il a fini l’entrainement des troupes. Qui est d’un WTF du début jusqu’au dénouement de cette histoire. Même si la scène est intéressante je trouve qu’elle fait vraiment tâche dans cette excellente histoire


Mais aussi car si  tome un mettait en place beaucoup de personnage, la plupart étaient fort intéressants. Ici il y a beaucoup moins de personnages mais pourtant je les ai trouvés moins développé. Si Kage et Schaeffer ne souffrent pas de défaut, les autres si. On sent que Thorpe avait certaines bonnes idées qu’il n’a pas réussi à concrétiser, ce qui donne des personnes non pas mal exploité mais sous-exploité. Auquel on aurait pu attendre bien mieux.
 

Révélation

Dans le mille et son traumatisme un peu sous-exploité, même si c’est la moins raté et le personnage le plus intéressant.
Héros qu’on ne voit presque jamais, pourtant  ces rares apparitions font partie des meilleurs moments du roman. Boussole inexistant. Aeroboys et le poseur de bombe pareil, qui ne servent que de connard.  
Seule grosse tête et dans le mille s'en sortent à peu près en fait.


Pareil les Tau's sont peut-être un peu trop de la chair à canon et pas assez mis en avant mais cela est dû à un trop peu de personnage présent dans le roman ce qui fait qu’il ne peut pas les tuer à la pelle comme « 13ème légion ». Même si l’auteur aime toujours autant faire venir la mort de n’importe où !

Je conclurai donc cette partie en disant que c’est un meilleur roman, avec une bonne fin mais qui aurait pu devenir quelque chose de plus grand s’il avait été un poil mieux réussi.


- Style et écriture=  4/5


Thorpe nous montre à nouveau ici toute la maitrise d’une bonne plume, loin de ce que j’avais pu lire à 40K de sa part (Caliban).

Que ce soit dans l’ambiance du bouquin, l’évolution de Kage qui est ici un VRAI psychopathe loin de ce que peuvent nous offrir certains auteurs. C’est assez noir (sans l’être totalement), l’humour est bien dosé. Les péripéties intéressantes et le livre ne contient finalement que très peu d’action, mais quand il y en a Thorpe se lâche pas mal !

J’aimerais aussi saluer la traduction romane que j’ai trouvée très bonne. J’ai senti je ne sais pas quoi à la lecture, mais le traducteur a réussi à implanter une très bonne ambiance. Peut-être que quelqu’un d’autre sera mieux mettre le doigt que moi là-dessus.


- Intérêt fluffique = 4/5


Partie intéressante, car il faut replacer la sortie du roman pour aborder cette partie. Si récemment la BL essaye de mettre en avant cette faction via Phil Kelly avec plus ou moins de réussite ce n’était à l’époque pas du tout le cas.

Le bouquin est sorti en 2001, et je ne pense pas que d’autre écrit parle des Taus avant celui-ci. Même « For The Emperor » premier roman sur Cain est sortie deux ans après celui-ci (2003) et surtout n’abordait pas vraiment la société Tau. Ou bien encore « Fire Warriors » de Simon Spurrier (2003).

C’est donc si ce n’est le premier l’un des premiers romans mettant en action les petits hommes bleus. Je peux donc aisément dire qu’à l’époque cela devait une certaine mine de fluff. Et c’est surement encore très utile de lire certaines choses sur eux dans ce roman. Je vous conseille d’ailleurs « Farsight » de Phil Kelly si le bien suprême vous intéresse. Passé la stupidité des protagonistes SM c’est un très bon roman.


- Note personnelle = 5/5


Si lors de ma précédente critique sur cette trilogie je n’avais pas été très objectif par pur intérêt personnel. Je pense ici l’être bien plus et donc donner une note adéquate à la qualité du roman. Tout comme mon appréciation donné ici.

Une nouvelle fois une petite pépite traduite par la BLF qui devrait ravir certaines personnes qui veulent lire sur la plage un roman sans grande prise de tête mais très captivant.

D’ailleurs Thorpe à la fin du roman se permet même une petite sucrerie avec :

Révélation

Avec la potentielle révélation que Lorri ne serait finalement pas morte !


Noté excellent.


- Note globale = Total des points 17/20


Bon cela fait un moment que je n’ai pas lu quelque chose de moyen chez la BL (hormis le troisième bouquin de Jericho) dû au fait que je choisis scrupuleusement les romans que je vais aborder. Ce qui veut dire vieillerie traduite enfin en français et du Cain principalement.
Il est maintenant temps de changer, voyons voir si Andy Clark se débrouille avec sa « Sainte Célestine » dans les jours à venir. Il me semble que l’auteur n’a pas super réputation mais je ne suis pas sur d’avoir déjà lu un roman qu'il a écrit.

Edited by Rhydysann

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hoooo! Les Têtes Brulées! Traduites!

 

C'est fabuleux! En plus, à priori vous êtes d'accord pour dire que c'est de la bonne! Chouette Chouette!

 

Non seulement j'aime les récit de gardes impériaux, non seulement c'est du pré "Gatering Storm", mais en plus, je vais pouvoir lire quelque chose sur le personnage qui m'intéresse le plus du 41ème Millénaire: Von Strab!

Bon, j'imagine bien que j'aurais pas une biographie complète en trois tomes mais merde, de politique à 40k! Avec des Orks! Je veux!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.