Jump to content
Warhammer Forum

P T-L

Membres
  • Posts

    953
  • Joined

  • Last visited

2 Followers

About P T-L

  • Birthday 11/22/1971

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

Profile Information

  • Location
    Mârseilleuh

Previous Fields

  • Jeux
    WH40K : Defskulz, darque zoneilles

Recent Profile Visitors

8,761 profile views
  1. J"ai commencé mon Alpha Legion avec les boîtes Calth et Prospero, donc les légionnaires de base étaient déjà sur du 32mm, mais il y a trois ans j'ai transféré du 25 au 32mm plus de deux cents orks de base : le moins malcommode, tout en s'épargnant les bagues en plastique et autres succédanés visibles, c'est d'araser à la pince et au couteau les bords du socle de 25mm, de sorte à tout simplement coller la partie texturée sur un socle de 32mm. Il faut certes compléter le pourtour du disque texturé, mais cela aussi se fait à la chaîne sans grand-peine. Ensuite, on a la satisfaction de ne plus avoir de figurines à l'étroit sur leur socle étriqué.
  2. Pour contribuer plus directement au sujet du fil : cette version d'HH/Age of Darkness présente un noyau de règles familier aux vieux, celui de 40K7, mais il y a eu un cageot de remaniements pas forcément flagrants qui nécessitent de lire la moindre règle sans se fier à ses souvenirs des livres rouges Forge World et des règles de 40K7. En termes de rédaction, il semble que cette mouture d'AoD cherche à se rapprocher de la syntaxe coconne de 40K8/9 spéciale public de tournoyeurs, d'Américains et/ou de gens venus du jeu vidéo, cela tout en recyclant partiellement des règles et unités des tomes noirs I à IX de Forge World. C'est donc potentiellement déroutant aussi bien pour les gens qui étaient accoutumés depuis dix ans à l'Hérésie en VO que pour les joueurs venus du 40K actuel. En vrac, on retrouve la plupart des "règles spéciales universelles" d'antan sous le même nom, mais souvent avec des effets différents, à commencer par Dissimulation qui est conférée par une Réaction et n'est plus un modif au couvert mais un genre d'Insensible à la Douleur. Même des règles basiques comme le Terrain Dangereux changent sensiblement d'effet, ça n'autorise plus de sauvegarde d'armure, ce qui rend les armes à gabarits de gravitons bien lourdingues si on est tenté de faire une Réaction pour reculer par exemple. De même, le Pilonnage devient un peu plus courant et il faut en jouer pour préparer un assaut ou au contraire déjouer une manœuvre. Le Commandement abaissé (Cd7 pour du Légionnaire de base) et le changement d'effet des vexilla rend le résultat d'assaut encore plus drastique, à l'avantage des unités de mêlée, et même des règles qui jadis servaient une fois tous les 36 du mois genre Commotion font une certaine différence dans cette version où en parallèle le tableau de CC change de sorte qu'un simple passage de 4 à 3 en CC signifie qu'on ne touche plus que sur 5+ des ennemis à CC4 (et si dans le tas il y a par exemple un patron à CC5, il touche sur 2+ les petites gens qui ont CC3). Par ailleurs, il y a pas mal de règles expéditives a priori mais qui ne sont pas si bancales quand on joue dans le bon contexte, à commencer par les Réactions qui pèsent très lourd dans une petite partie à mettons 1000-1500 pts, mais qui sont nettement plus raisonnables voire qui contribuent au côté tactique du jeu une fois que tout le monde les connaît et qu'on joue à 3000 pts. Ainsi, le Tir en Riposte est affreux si on le fait avec un Léviathan bardé d'armes de tir sur des pauvres hères trop pressés de ne pas gâcher leurs petits tirs, donc il faut de préférence commencer par des coups de Rapier hors de portée de riposte. Dans le cas d'une charge conjointe, gare à l'État d'Alerte à CT entière, mais plus encore qu'en V7 il faut prévoir des unités pas chères pour engluer les défenseurs ou du moins les inciter à dépenser sur eux leur unique Réaction de la phase.
  3. C'est vrai, le trait Tyran du Dodekathon devrait, en français et au lieu d'être comme son voisin, donner quelque chose dans ce style : Une fois que toutes les armées ont été déployées sur le champ de bataille mais avant les mouvements de Scout et le placement des Infiltrateurs, le joueur en contrôle d'un Seigneur de Guerre avec ce trait peut désigner une zone de terrain, un Bâtiment ou une Fortification sur le champ de bataille. Si le décor choisi est une zone de terrain qui confère une Sauvegarde de Couvert, cette dernière est supprimée et la zone compte à la place comme du Terrain Difficile et Dangereux. Si le décor choisi est un Bâtiment ou une Fortification, tous les jets sur le tableau de Dégâts de Bâtiment faits pour ce Bâtiment ou cette Fortification gagnent un modificateur de +1. De plus, une armée dont le Seigneur de Guerre a ce Trait peut effectuer une Réaction supplémentaire à la phase de Tir adverse, tant que le Seigneur de Guerre n’a pas été retiré comme perte.
  4. Il y a deux profils pour le fameux marteau, respectivement dans le Liber Astartes et le Liber Hereticus : selon qu'il soit aux mains (de fer) de Ferrus Manus (F*2), ou qu'il soit en version profanée chez Perturabo (F12). C'est selon l'époque du jeu qu'on pratique, avant ou après Isstvan V.
  5. Oui, hélas les coquilles de tout poil ne sont quasi jamais entièrement abolies même chez les grands éditeurs, c'est fonction de l'attention aux différents stades, et chez BL ça a pu varier immensément selon les traducteurs (puis en aval selon le délai et le personnel disponibles). Dans le recueil de nouvelles, d'ailleurs, dès la page de titre du récit ork il y a un double mot dans la petite présentation, et c'est ma faute, c'est moi qui avait pondu en deux-deux la VF avant l'impression, dans une cellule google doc (vaut mieux pas trop voir les coulisses ?). Par exemple, je pourrais en citer (cas extrême) deux très appliqués qui à l'issue de la traduction laissaient à tout casser 4-5 petites corrections à faire sur tout un roman, donc au terme des deux relectures habituelles on était bon. Et l'autre cas extrême que je ne nommerai pas non plus, il y a des années, léguait tellement de contresens, copiés-collés en vrac, voire mots non traduits et élagages de passages entiers, qu'en seconde étape de relecture (donc après l'écrémage initial majeur) il restait de l'ordre de deux à quatre cents corrections allant de la pauvre coquille au contresens qui, par pure saturation, avait franchi le premier filtre. Mécaniquement ça en fait davantage en bout de parcours.
  6. Il me semble que oui, d'après la proximité des dates de restitution en VF ; sous toute réserve, car je n'ai point accès au sommaire de cette compilation (selon l'usage, le responsable de publication alloue les diverses nouvelles à plusieurs traducteurs en parallèle, selon qui connaît quel genre, série ou auteur). Une préoccupation chez ce genre d'histoire, c'est de ne pas en faire trop, côté orkifiage. Voilà un extrait laissé à votre appréciation : le tout premier passage, qui fait référence aux événements de la nouvelle sus-évoquée.
  7. Non, en dernier avant "Ruze Brutale" j'avais traduit "Le Roi Écarlate" et "Esclaves des Ténèbres".
  8. Une anthologie à venir contiendra "Tant que ya l'Warp ya moyen", la VF de "Where dere's da Warp dere's a way", petite nouvelle en prélude à Ruze Brutale. À souivre.
  9. Waugh ! En vente partout, de Charadon à Octarius ! https://www.games-workshop.com/fr-FR/Brutal-Kunnin-FR-PB-2020 Sous une couverture illustrée à moindre frais et derrière un descriptif produit banal, voilà le premier roman en VF dont les valeureux Orks sont les héros, et côté narration distrayante, il relève le niveau en plus de changer par rapport à la sempiternelle propagande pas drôle à la gloire des space marines, où les pov' zorks servent de faire-valoir. Entendons-nous : ça reste de la pseudo-SF comme tout l'univers de 30K et 40K, mais en plus de mettre en scène le point de vue ork, l'intrigue générale comme les scènes d'action sont nettement plus plausibles que la norme de chez Black Library. Il n'y a pas de héros désintéressé ou plein d'empathie pour servir d'exemple, les personnages se tirent dans les pattes à la première occasion, on s'éloigne du premier degré soporifique et du sérieux de commande habituels. Le tout est ponctué de situations rendues comiques par le point de vue pragmatique et les solutions spontanées d'Ufthak le nob, en espérant qu'en français ce sera plus divertissant et moins laborieux à lire que ce qu'on a souvent vu dans cette collection. C'est moi qui ai traduit la chose, ce qui n'est pas en soi un gage de qualité, encore que j'y aie consacré nettement plus que le temps raisonnablement alloué à ce genre de tâche (qui plus est, comme le sait l'honorable assistance, je joue un gros tas d'orks depuis plusieurs éditions de 40K). Si, après une longue absence du WaFo, j'en fais la propagande ici, c'est pour appuyer la démarche pro-ork peu commune, ainsi que l'auteur Mike Brooks. Celui-ci tient la route tout autant qu'un Guy Haley, son précurseur méritoire avec les récits orks de Sanctus Reach d'il y a six ans, qui n'ont jamais été traduits. Seul point faible à mon sens, les héros sont d'affreux bad moons jaunes (plutôt, par exemple, que des vaillants defskulz si bleus et si inventifs), mais on ne peut pas tout avoir.
  10. Waugh ! Je ne passe plus que rarement sur le WaFo, mais voilà un petit mot en témoignage de reconnaissance envers l'équipe Aarchlor et les tenanciers de cet inter-régions 2019. Pendant que les aspirants méridionaux à cette rencontre passaient par les fourches caudines d'une qualification à la hauteur de l'engouement, j'étais mobilisé par l'équipe alsacienne détentrice du précédent prix de peinture, car son succès d'envergure galactique et sa composition à base de demi-dieux olympiens dopés à la bière lui imposaient un quota d'au moins un travailleur COTOREP, par décence envers les autres équipes composées de simples mortels. Et aussi pour présenter une moyenne plausible avec le score de SoK. Ce fut donc une manifestation de luxe, menée tambour battant, dans un cadre spacieux et sur de bien belles tables ; les à-côtés matériels tels que le boire et le manger étaient eux aussi très bien gérés. Côté jeu, mécaniquement on devait s'attendre à une sélection de joueurs habitués nantis de listes qui tapent, et il est d'autant plus appréciable que les organisateurs aient perpétué l'usage des premiers IR : accorder un bon paquet de points de peinture, y compris une prime au zobby personnel. On a d'ailleurs constaté sur place l'ampleur des moyens humains consacrés à la notation, et l'investissement des joueurs eux-mêmes dans l'ensemble. Je ne fais plus guère de tournois de 40K par les temps qui courent, après un quart de siècle à y participer ou à en proposer, aussi soulignerai-je la réussite de celui-ci : merci, et bravo !
  11. Chut ! Ce fut enregistré suite à un malentendu. Désormais, la boîte de Pandore est ouverte : les gens qui s'embêtent vaguement dans le train peuvent être tentés d'écouter cet épisode, et donc de courir le risque de vraiment périr d'ennui.
  12. Bim-boum, pendant que je réponds aux questions coup sur coup, précisons qu'on emploiera les bribes de règles mentionnées par anticipation sur "Community" cet été, en considérant que cela fait partie de facto du corpus publié. https://www.warhammer-community.com/2017/08/09/new-matched-play-rules-in-chapter-approved-aug-9gw-homepage-post-1/ Voici un traductionnage des points de règle évoqués sur la page en question : <éditation> De ce fait, sachant qu'il y aura de la mission Maelstrom conformément à la tradition du tournoi mou, les armées riches en troupes nombreuses et/ou solides le paieront à la compo.
  13. Ah oui, un oubli corrigé à l'instant dans la version en ligne : du fait que le binôme joue une seule armée le jour dit, il dispose de 3 PC en commun pour le fait d'avoir une armée Réglementaire, ce à quoi s'ajoutent les PC des différents Détachements de l'armée bicéphale. <notez que vous pouvez avoir la fantaisie de composer une armée uniquement faite de Détachements d'Appui Auxiliaires, si vous n'avez pas envie de vous compliquer l'existence avec des Stratagèmes ; ça aussi, c'est bon pour la compo>
  14. La question en privé d'un de nos joueurs locaux m'incite à développer l'aspect "wysiwyg & livrée de chapitre" : c'est pour éviter de revoir l'équivalent de la floraison de "chevaliers gris de toutes les couleurs" qu'on a vue en V5. Ou encore de voir se pointer Bob-le-Bill avec sa sempiternelle armée "count-as tout et n'imp", virtuellement polychrome à la façon du crayon de papier qui permet d'écrire le nom de toutes les couleurs tout en étant à mine grise. Par contre, pour peu qu'on ne revendique pas de doctrine de chapitre ou autre avantage lié à un certain schéma de couleurs, on peut très venir avec une armée de marounes quelconque, même d'une légion de l'Hérésie, et la jouer selon les règles génériques du codex space marines. Le fait de ne pas bénéficier d'une doctrine étant, au passage, profitable à la note de compo.
  15. Le règlement du tournoi mou est enfin disponible : https://www.tabletoptournaments.net/fr/t3_tournament_rules.php?type=0&tid=19921 À l'intention des nouveaux venus : notez que je ne donne délibérément aucun indice concret sur ce qui risque d'être refusé, ou qui sera mal noté. Faites le plus mou possible et vous serez récompensés. Faites trop dur et vous serez invités à rester chez vous.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.