Jump to content
Warhammer Forum

Recommended Posts

Bonjour à tous,

J'ai eu la chance la semaine dernière de jouer une excellente partie de Warhammer: The Old World opposant mes Guerriers du Chaos aux féroces Hommes-lézards de Barkha.
Alors que je tapais un petit compte rendu pour les amis du club, je m'amusais tellement que j'ai voulu y passer un peu plus de temps et en faire profiter un peu plus de monde. Une petite résurrection de Battle Chronicler et 6 pages word plus tard, voilà le résultat.

 

Rapport de Bataille TOW : 
Guerriers du Chaos vs Hommes-Lézards

 

Introduction :

Dja’Phar, Sorcier du Chaos, mène sa bande de guerriers à travers les jungles de Lustrie à la recherche d’un artefact supposé d’une grande puissance que lui ont révélé ses visions. Le champion exalté Kharlatt a rejoint l’expédition avec ses adeptes de Khorne car Dja’Phar lui a promis de glorieux combats contre les gardiens protégeant le temple à piller.

 

Repérés sans le savoir par des skinks caméléons, la nouvelle d’un débarquement de barbares nordiques parvient rapidement aux Hommes-Lézards.

Twix’Kup’Fin, secondé par le prêtre skink Dra’Ji’Buss, mène une petite troupe d’élite rassemblée à la hâte pour rejoindre les éclaireurs skinks et stopper l’avancée des chaotiques avant qu’ils n’atteignent le temple.

 

Listes d’armées :

spacer.png

 

 

Mise en place :

Le champ de bataille est relativement dégagé, une colline du côté des envahisseurs barbares, un marais pour les hommes-lézards et plusieurs petites étendues de jungles plus denses.

spacer.png

Le déploiement des deux côtés est assez simple, l’infanterie lourde au centre, le reste sur les flancs. Les guerriers de Khorne et leur champion sont idéalement placés pour foncer tout droit, la grande bannière et son unité d’hallebardiers s’alignent sur les kroxigors alors qu’il revient au sorcier de diriger les maraudeurs et la bête de Khorne contre le reste.

spacer.png
Tout le bord droit (pour les chaotiques) de la table est quasi vide à part une unité de chien pour empêcher les éclaireurs adverses de se déployer trop trop près.

spacer.png

 

Tour 1 du Chaos :

spacer.png

 Khorne semble sourire aux nordiques, le champion fait un 6 d’entrée de jeu sur le tableau de l’œil des dieux, gagnant ainsi +1F +1Cd, alors que l’enfant du chaos fait un jet de mouvement plus que correct et se place pour menacer les caméléons.
Le plan général est assez simple : On avance ! 

spacer.png
Seuls les maraudeurs de Khorne restent un peu en retrait pour éviter de se retrouver à charger n’importe quoi au tour suivant. Le sorcier tente une invocation sur l’unité de skinks caméléons mais la magie ce n’est pas si simple du haut d’un tapis volant apparemment.

Puisque le sorcier n’a pas réussi à s’en débarrasser, les Khorneux semble bien partis pour charger du skink au tour suivant.

spacer.png

 

Tour 1 des Hommes-lézards :

spacer.png

Les Hommes-Lézards restent prudent et avancent très doucement. Les quelques tentatives de sorts par le prêtre Dra’Ji’Buss ne sont pas plus fructueuses que celles du sorcier, il revient donc aux skinks seuls d’attendrir un peu les rangs adverses.

spacer.png

Deux guerriers dans chaque unité et un chien succombent aux sarbacanes empoisonnées mais pas assez pour paniquer qui que ce soit. Les choses sérieuses vont commencer.

 

Tour 2 du Chaos :

spacer.png

Soit Khorne s’impatiente, soit Tzeentch joue un mauvais tour, en tout cas c’est un 1 sur l’œil des dieux pour Kharlatt ce tour-ci! 

Bon c’est pour ça que je paye 5pt pour la faveur des Dieux. Je relance, un nouveau 1… 

Le Champion de Khorne est donc maintenant stupide !

Mais bon, il reste frénétique malgré tout, et donc il charge avec ses guerriers les caméléons juste en face de lui qui s’empresse de détaler loin derrière les saurus.

spacer.png
Malheureusement pour eux les tirailleurs skinks, qui se pensaient à l’abri, se sont un peu trop étalés et la charge est redirigé contre eux.
Les guerriers du chaos universel voient le chemin des kroxigors se libérer et avance prudemment à coté sachant que le marais n’est pas réellement un obstacle pour ces lézards aquatiques. 
Pendant que la bête de Khorne fonce sur les caméléons, les maraudeurs avec boucliers se disent que, entre tous les dinos, le gros lézard rouge en face est encore ce qui fait le moins peur donc ils pensent se charger de celui-là. Ils avancent donc autant qu’ils peuvent vers la salamandre, encouragés par Dja’Phar le sorcier qui leur assure qu’il va s’occuper du gros monstre sur leur gauche. Oui oui, promis, dès qu’il aura compris comment activer le vol stationnaire du tapis pour pouvoir viser.
Les chiens tentent d’attirer l’attention de la cavalerie ou du Troglodon, sans succès jusqu’ici.

La magie est toujours inexistante mais le corps à corps, ça ça marche ! Neuf skinks sont vaporisés par les guerriers de Khorne qui poursuivent directement dans les saurus ET les Kroxigors.

Oups, ça fait du monde d’un coup...

spacer.png
L’enfant du chaos, de son coté, massacre quatre skinks mais le dernier décide, héroïquement ou stupidement selon le point de vue, de tenir sur un double 1 au test de moral !

 

Tour 2 des Hommes-Lézards :

spacer.png

Les lézards ont le sang-froid mais maintenant ils ont assez attendu !

La cavalerie charge les chiens qui, sans surprise, détalent immédiatement cependant, avec 16ps de charge, les saurus montés impactent des maraudeurs quelque peu surpris.

spacer.png

Tellement surpris que malgré un rang complet qui disparait, ils en oublieront de fuir. C’était mon tour de faire un double 1 pour le test de moral !
Le Troglodon a pesé le pour et le contre et a finalement décidé que l’enfant du chaos était une plus grande menace que le sorcier (au vu des succès de Dja’Phar jusqu’ici, on le comprend) et charge donc la bête de Khorne. Les deux monstres s’échangent des politesses mais à part le dernier skink caméléon qui finit piétiné, il ne se passe pas grand-chose.

La salamandre qui voit que les maraudeurs ont l’amabilité de se mettre à portée de souffle, s’offrent un petit barbecue et deux barbares finissent grillés. Le prêtre skink maudit l’unité de guerriers à hallebardes accompagnant la grande bannière, réduisant notamment leur mouvement.

Les skinks caméléons qui se sont ralliés derrière les saurus, cherchent à protéger leur flanc qui est menacé par des chiens du chaos. Ils s’interposent et en éliminent un d’une fléchette empoisonnée.
Le Champion de Khorne rugit un défi, relevé par un champion saurus ultra rapide (Bonne petite surprise l’Epée de vivacité) qui passe à une sauvegarde invulnérable près de le blesser. Il est cependant promptement découpé en tranches en retour à grands coups de Lame Ogre. Les guerriers de Khorne éliminent un saurus et blesse lourdement un kroxigor mais perdent aussi trois des leurs dans les ripostes. 

spacer.png

Le résultat sanglant du défi suffit cependant à assurer la victoire au chaotiques et les saurus, sous les ordres de leur général, décident de se replier légèrement. Les kroxigors eux comprennent mal et fuient tout simplement. 

 

Tour 3 du Chaos :

spacer.png

Ça s’annonce plutôt bien pour le Chaos on dirait !

Surement satisfait par la manière dont a été mené le défi, Khorne accorde un autre 6 à son champion. Kharlatt est maintenant Cdt 10 et F9 avec sa lame ogre ! (Bon, et stupide aussi, mais tant qu’il est au combat il s’en fiche.)

Dja’Phar arrive enfin à stabiliser son tapis suffisamment longtemps pour maudire la cavalerie ennemie et les enveloppe d’un sombre brouillard. (C’est ça ou alors le pot catalytique de sa bécane est complètement mort.)
Contre toute attente les chiens du chaos, certainement inspirés par le stoïcisme des maraudeurs les écrantant des sang-froids, se rallient et repartent vers le centre de la table. 

Les maraudeurs avec boucliers n’ont pas envie de se faire cracher dessus trop souvent donc ils chargent la salamandre, pendant que les chiens du flanc droit chargent les caméléons, espérant les croquer et continuer droit dans le flanc des saurus.

C’était sans compter sur l’habileté au tir des skinks lorsqu’il y a un danger imminent et le tir de contre-charge tue 3 des 4 chiens. Arrivé au contact, le survivant s’empresse de croquer un des petits lézards mais ne s’éternise pas et repart en sens inverse aussitôt.

Pendant ce temps-là, avec un marais juste devant eux et à peine 3 de mouvement, l’unité de la grande bannière décide de faire juste un petit pas de côté. 

Le sorcier, qui commence enfin à maitriser son tapis, passe la seconde et vient les rejoindre puisqu’il n’a plus de cible non engagée à portée de l’autre coté (Et puis l’énorme dinosaure commençait à l’inquiéter un peu aussi).

Les maraudeurs de Khorne ont perdu leur frénésie mais repris leurs esprits et abattent un cavalier adverse mais les lézards continuent de taper fort et il ne reste maintenant plus que 10 barbares. Avec la disparition de leur dernier rang, et leur général qui s’est envolé, ils se disent qu’un petit repli est peut-être nécessaire. Les saurus sentant qu’ils sont demandés ailleurs, décident de ne pas les poursuivre mais plutôt de se retourner vers le cœur de la bataille.

Les maraudeurs du Chaos universel n’ont pas beaucoup plus de succès, ne parvenant même pas éliminer un skink ou à blesser la salamandre. Fort heureusement, la riposte est assez molle aussi et leur nombre suffit à faire décamper leurs adversaires leur permettant de poursuivre et d’engager le petit prêtre skink qui se pensait tranquille.

spacer.png

A côté d’eux, le Champion de Khorne, certain de sa glorieuse destinée, hurle un nouveau défi au général adverse et cette fois-ci il est relevé par le vieux saurus. 

5 attaques de F9, PA -2 et D3 blessures, c’est du gâteau non ? 

Et bien sauf si on a la même CC et qu’on décide de ne réussir qu’un seul 4+ sur les 5 pour toucher…

La blessure n’est cependant pas sauvegardée ! Allez, avec un D3, il y a encore une chance ! 

Et non, ça sera juste 2 blessures, le vieux saurus est encore debout.

Et il ne plaisante pas. Twix’Kup’Fin sent que son moment est venu. Il a été créé pour ça : affronter et détruire le chaos ! Il blesse trois fois avec sa hallebarde, l’armure ne sert rien, il ne reste que la sauvegarde invulnérable : 5,5,6. Oui, invulnérable c’est le mot finalement. 

Les deux joueurs ont connu la peur, l’espoir et la déception en très peu de temps !

spacer.png

Les guerriers du chaos sont un peu plus inspirés que leur chef mais ce n’est pas assez pour contenir la fureur des hommes-lézards qui veulent protéger leur général et devant leur nombre, Kharlatt décide qu’il vaut mieux reculer un peu pour se regrouper avec le reste de l’armée.

 

Tour 3 des hommes-lézards :spacer.png

Les servants des anciens sont bien décidés à inverser la vapeur ! 

Le général ordonne aux kroxigors de revenir au pied immédiatement et ces derniers obéissent, reprenant leur position face aux hallebardiers de l’autre côté du marais accompagnés des caméléons.
Voyant Dra’Ji’Buss en danger, la salamandre retourne immédiatement au charbon (ou en fabriquer vraisemblablement) contre les maraudeurs alors les cavaliers chargent cette même unité de dos.

spacer.png
Les saurus, eux aussi, retournent à la marave et chargent les guerriers de Khorne qui ont maintenant perdu leur frénésie.
Le troglodon et l’enfant du chaos se tabassent joyeusement depuis tout à l’heure, s’étant chacun blessé deux fois. Mais enfin le grand saurien parvient à se débarrasser du mutant. 

Juste à temps pour lui aussi charger le flanc des maraudeurs ?

spacer.png

Mais non, il glisse sur les viscères de la bête et se plante le nez dans le gazon à 2 pas devant lui. 

(C’est très mal je sais mais juste avant qu’il ne lance les dés de poursuite j’ai annoncé « Double 1 ! » et ça a marché ! Pardon, Thomas !)

Bon cela dit, les maraudeurs n’avait pas besoin de ça. Avec la charge dévastatrice des saurus qui annulent leurs rangs, en plus des pertes infligées, les guerriers du nord fuient à travers la salamandre qui les rattrapent et les piétinent jusqu’au dernier avec l’aide d’un Dra’Ji’Buss  d’esprit vengeur.

La cavalerie pendant ce temps, se reforme vers les guerriers du chaos mais en gardant un œil sur les chiens.

spacer.png

Le champion de Khorne veut terminer le travail commencé un peu plus tôt mais cette fois le général saurus préfère se cacher derrière ses troupes plutôt que de l’affronter. Kharlatt passe donc ses nerfs sur la troupaille et les force à se replier à nouveau, lui donnant l’opportunité de réorienter son unité pour s’occuper de la cavalerie adverse. Eux au moins ont l’air de vouloir se battre.

 

Tour 4 du Chaos :
spacer.png

Le héros de Khorne supplie à nouveau son dieu, qui lui accorde une attaque supplémentaire pour compenser la frénésie perdue.

Dja’Phar, brillamment positionné après avoir atterri au milieu des fougères, ne voit personne à maudire et le chien solitaire continue à fuir mais sans même réussir à sortir de la table.
Les guerriers de Khorne chargent les chevaucheurs de sang-froids mais ces derniers fuient, ils tentent alors de rediriger leur charge sur les saurus à pied à nouveau.

Ça fait une très longue roue, mais avec 10ps de charge, ça marche !

spacer.png
Enfin à peu près seulement parce que ni le héros ni le champion d’unité ne sont au contact. 

Les hallebardiers, voyant qu’on leur a laissé de la place pour engager les saurus, s’avancent en pataugeant un peu, lorgnant nerveusement vers les Kroxigors qui pourraient bien leur foncer dessus si les skinks n’étaient pas sur le chemin. 

Le sorcier tente de les rassurer en leur disant qu’il s’en charge mais, certainement surpris d’avoir réussi à lancer son invocation pour une fois, il ne réussit que 4 touches qui ne causent au final qu’une seule blessure aux monstrueux lézards. Bon ça ne laisse que 2 kroxis au lieu de 3, c’est mieux mais la menace est toujours bien réelle.

Les chiens galopent pour revenir dans la partie, espérant peut-être se faufiler pour aller croquer un prêtre skink au nom appétissant. Les maraudeurs de Khorne eux voient revenir leurs amis les sang-froids et s’avancent donc en faisant tourner leurs fléaux d’un air menaçant.

Au combat, Twix’Kup’Fin ignore toujours le défi beuglé par le champion autant exalté qu’exaspéré, d’autant plus qu’il ne peut alors contribuer qu’une seule attaque au combat et qu’il la rate de surcroit.

spacer.png

Les guerriers saurus et du chaos sont donc les seuls à réellement participer et le résultat est une égalité. 
Bon ça aurait pu être pire pour les barbares mais y a quand même des gros reptiles un peu partout là !

Tour 4 des Hommes-lézards :

 spacer.png

Les cavaliers se rallient et repartent immédiatement pour menacer le flanc des maraudeurs. 

Le troglodon a repris son équilibre et charge, sans encombre cette fois, le flanc des guerriers de Khorne alors que les skinks caméléons chargent l’autre flanc. 

spacer.png

Cela laisse la voie libre aux kroxigors pour charger l’unité de la grande bannière. 

Le champion, aspirant surtout à des jours meilleurs, décide qu’il est plus sûr de battre légèrement en retraite qu’il préfèrerait pas trop anticipée. Les kroxigors, avec un incroyable jet de charge, les talonnent et s’arrêtent à peine plus d’un pas derrière eux. Gloups !

spacer.png
Puisque le héros adverse ne veut plus jouer avec lui, le champion de Khorne boude. Il attaque le troglodon qui vient de rater toute ses attaques mais sans aucun enthousiasme et ne blesse qu’une seule fois.

Encore une fois D3 blessures contre un adversaire qui a 3pv. Encore une fois, le dé décide d’en laisser un.

Le champion de l’unité, frustré lui aussi de ne pouvoir participer pleinement, lance un défi que le vieux général saurien relève cette fois-ci, se pensant sûr de gagner. 

Mais le chaotique étant plus rapide, il parvient à éliminer Twix’Kup’Fin avant même qu’il ne puisse lever sa hallebarde. 

C’est un coup dur pour les saurus qui s’enfuient immédiatement devant tant d’injustice, alors que le troglodon et les skinks s’éloignent légèrement sonnés.

spacer.png

Kharlatt, refusant de laisser la gloire lui échapper complètement, poursuit avec son unité sans toutefois parvenir à rattraper les saurus.

 

Tour 5 du Chaos :

spacer.png

Du Chaos, en effet. Les unités partent dans tous les sens. Et on ne sait plus très bien où on en est ni qui a l’avantage.

Le champion de Khorne réussit son test de stupidité mais, sans doute pour le punir de l’humiliation infligée par son subordonné qui vient de tuer son adversaire désigné, c’est un nouveau 1 sur l’œil des dieux et -1 en Cd. Le prochain test de studipité sera encore plus difficile désormais. 

Kharlatt ne se laisse pas abattre, il charge les saurus qui fuient hors de la table.

Très certainement emporté par le vent soufflant dans sa grande bannière, l’unité de hallebardiers ne se rallie pas mais continue à fuir ! En tout cas, les kroxigors s’éloignent mais le bord de table se rapproche.

Les maraudeurs pivotent pour garder les chevaucheurs de sang-froid à l’œil qui n’ont pourtant pas l’air de l’entendre de cette oreille.

spacer.png
Les chiens, qui se retrouvent désormais nez à nez avec le flanc du troglodon (ou truffes à ergots du coup plutôt) oublient bien vite leur idée de débusquer le prêtre skink et font très lentement marche arrière, priant contre toute évidence pour que la vision de cette immense bestiole soit basée sur le mouvement.

Dja’Phar se sent bien seul d’un coup sur le flanc droit. Il tente de maudire les kroxigor, puis de les attaquer d’une invocation mais il se prend les pied dans le tapis et ne réussit rien.

Hum, on se sent comme qui dirait un peu à la merci sans rien derrière là ! 
 

Tour 5 Hommes-Lézards :spacer.png

Les hallebardiers ont fui tellement vite qu’ils sont maintenant juste hors de portée de charge des kroxigors. Ces derniers se retrouvent donc un peu désœuvrés.
La salamandre, le troglodon et les skinks soufflent, crachent, tirent, bref, envoient tout ce qu’ils ont sur les guerriers de Khorne et en éliminent deux. Assez pour les faire paniquer mais avec 9 de Cdt, le test est réussi facilement.spacer.png
La cavalerie charge à nouveau les maraudeurs et en élimine 3 mais la riposte des fléaux terrasse 2 lézards, laissant le champion bien esseulé.

spacer.png

Il recule mais les barbares n’ont pas la présence d’esprit de s’arrêter pour reprendre leur souffle et le suivent pour continuer le combat.

 

Tour 6 du Chaos :

spacer.png

Heureusement, après une telle course, le désormais transpirant champion reprend enfin ses esprits et rallie son unité de guerriers du chaos. Les dieux du Chaos souriraient-ils enfin à leurs serviteurs ?

Non car, pendant ce temps-là, le champion exalté et son unité sortaient tranquillement de la table après avoir raté son test de stupidité [1] … 

(Jet de 10, il était cdt10 au tour précédent mais redescendu à 9 avec le -1 supplémentaire de l’œil des dieux. Je reste persuadé que Tzeentch a passé une très bonne soirée).

Avec tout ça en moins et plus beaucoup d’opportunité pour faire des dégâts, ça s’annonce plutôt mal.

Mais c’était sans compter sur le retour de Dja’Phar, qui s’est soudain souvenu de la bonne formule d’invocation et qui réussit à causer pas moins de 11 touches sur le troglodon pour enfin achever cette satanée bestiole. Ouf, ça devrait le faire maintenant je pense.

spacer.png

Reste juste le combat des maraudeurs. Le champion saurus, voulant limiter les ripostes, lance un défi à son homologue. Ce dernier refuse, pensant que ses 4 compagnons ont de meilleures chances de remporter l’affrontement que lui tout seul.

Cependant, les maraudeurs ne touchent pas, le saurus lui oui et avec trois blessures, il gagne le combat. Les maraudeurs, sans bonus de rang ni le commandement de leur chef, fuient et sont promptement rattrapés, offrant ainsi tous leurs points à l’adversaire ainsi que ceux de leur bannière capturée. La chute du troglodon vient d’être compensée !

 

Tour 6 des Hommes-Lézards :spacer.png

Les possibilités sont très limitées. Les kroxigors chargent les chiens qui s’enfuient très loin, mais aussi trop près de la salamandre qui en incinère deux. Les skinks tentent un dernier coup de poker et tirent sur le sorcier mais la seule fléchette empoisonnée qui atteint Dja’Phar est arrêtée par son armure.

spacer.png

La bataille s’arrêtera là.

 

Résultat final : 

1052pts de victoire pour les Hommes-Lézards

1014pts de victoire pour le Chaos

Une très belle égalité pleine de rebondissement donc. Les deux joueurs ont chacun pensé avoir remporté puis perdu la bataille à différents moments et personne n’a eu le temps de s’ennuyer. Sans aucun doute la meilleure partie de TOW pour ma part depuis que je m’y suis mis.

 

[1] Après relecture des règles, il apparait que l’unité stupide n’aurait pas dû sortir de la table puisque seules les unités en fuite ou poursuivant sont autorisées à le faire. Elle aurait probablement dû s’arrêter juste au bord. Cela aurait cependant donné un tour de plus aux Hommes-Lézards pour essayer de la détruire au tir et à la magie. Le résultat aurait donc pu bien être le même.

Edited by NETHKHAR
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.