Jump to content
Warhammer Forum

Coupures de presse


Guest Vangelis

Recommended Posts

Guest Vangelis
Asie AUSTRALIE

"Harry" et "Le Seigneur", produits du racisme

Le jeune Harry et les créatures fantastiques de Tolkien débarquent en

Australie. Leur succès serait dû à la vision raciste du monde que nous

portons en nous, selon le quotidien australien.

The Sydney Morning Herald

La Pottermania bat son plein. Tous les enfants arborent lunettes à double

foyer, chapeaux pointus et capes de sorcier. Mais d'autres créatures

fantastiques cherchent aussi à investir le devant de la scène. Les Orques,

les Elfes et la Terre du Milieu vont bientôt pénétrer nos consciences dès

que le service marketing du Seigneur des anneaux aura sorti l'artillerie

lourde. Pourquoi cet attrait pour ces sornettes ? Et pourquoi en ce moment ?

Tout l'attrait du Seigneur des anneaux réside dans le fait que c'est un

ouvrage fondamentalement raciste. La Terre du Milieu est peuplée de

créatures qui se distinguent les unes des autres par des caractéristiques

marquées : la langue, l'apparence physique et l'attitude. Une vision que

n'aurait pas reniée Hitler : les Orques sont tous laids, répugnants et

violents, sans exception ; les Elfes gracieux appartiennent à une élite

aristocratique. Les individus n'échappent pas à leur race. Quand vous en

connaissez un, vous les connaissez tous. Un Orque, n'importe lequel, reste

toujours un ennemi. Un Hobbit ne sera jamais l'ami d'un Orque. Ainsi,

l'univers de Tolkien est depuis longtemps très populaire dans les milieux

d'extrême droite. Si vous avez des doutes, jetez un coup d'oeil aux quelques

sites Internet prônant la suprématie de la race blanche.

Et Harry Potter ? Un petit garçon peut-il être raciste ? Oui et non. Vous ne

risquez pas de le trouver dans les bibliothèques des partisans de la

suprématie de la race blanche. Ces gens-là sont en général des

fondamentalistes chrétiens qui abhorrent la sorcellerie et toute autre forme

de paganisme. Oui, mais... Harry et ses amis font partie d'une élite. Ils

n'appartiennent pas à une race, mais leurs pouvoirs sont transmis de

génération en génération. Ils héritent de leurs talents avant leur

apprentissage à Hogwarts. Le lecteur s'identifie rapidement à cette élite

génétiquement supérieure (les sorciers comme Harry) et méprise les Moldus

rustres et sans talent. Ce sentiment se rapproche beaucoup de celui que nous

éprouvons envers les Orques dans Le Seigneur des anneaux. C'est une vision

raciste du monde, et si nous sommes fascinés par Harry Potter, c'est qu'il

réveille le raciste qui est en nous.

Harry et Le Seigneur peuvent être interprétés comme étant racistes, mais il

serait absurde de les censurer. Il faut les considérer à leur juste valeur

et savoir pourquoi on les aime, pourquoi ils nous fascinent tant. Notre

Premier ministre [John Howard], rusé et sans scrupules, a, contre toute

attente, réussi à se faire élire pour la troisième fois en jouant sur le

racisme et le sentiment d'insécurité nichés au coeur de l'inconscient

collectif australien. Y aurait-il un lien entre ces deux phénomènes ?

Peut-être. Isolés et surprotégés dans nos banlieues où la consommation a été

érigée en mode de vie, on nous martèle sans cesse que c'est en tant

qu'individu que nous avons de l'importance, et non en tant que groupe.

La mondialisation nous apprend que seules les choses convertibles en dollars

ont de la valeur. Rêver d'appartenir à une communauté possédant des

traditions et des valeurs communes est un péché mortel. Pour de nombreuses

personnes, les conséquences de cette idéologie - communautés détruites ou

minées, traditions méprisées - ont été profondément démoralisantes. One

Nation [le parti d'extrême droite australien] a joué sur ce sentiment de

perte en proposant des politiques racistes avec un succès mitigé. Mais John

Howard a réussi là où One Nation avait échoué. Harry et les Hobbits, avec

leur racisme à l'emporte-pièce, offrent le même genre de réconfort au monde

entier : rejoignez notre clan, soyez extraordinaires et méprisez les êtres

humains inférieurs.

Chris Henning

Courrier International

03/01/2002, Numero 583

ETATS-UNIS

Hobbit et Orbi

Entre "Harry Potter" et "Le Seigneur des anneaux", la guerre n'est pas

seulement commerciale, elle est aussi religieuse. Les secteurs les plus

conservateurs de la société américaine ont en effet évalué les deux films à

l'aune de leur vision du christianisme.

Depuis le 19 décembre, date de la sortie mondiale du "Seigneur des anneaux",

la guerre au firmament du box-office entre l'adaptation du livre de J.R.R.

Tolkien et "Harry Potter" fait rage. Ce dernier, sorti un mois plus tôt, a

déjà accumulé 260 millions de dollars de recettes aux Etats-Unis, contre 70

pour son rival. La bataille sévissait auparavant dans les librairies, avec

un avantage au petit sorcier puisque 55 millions d'exemplaires de ses

aventures ont été vendus aux Etats-Unis contre 30 millions pour la trilogie

de Tolkien, dont le premier tome est sorti en 1938.

Mais une autre bataille, plus étonnante celle-là, s'est engagée entre les

deux oeuvres : une guerre religieuse. La popularité des deux films est

telle, raconte le "Boston Globe", que les fondamentalistes tant catholiques

que protestants, se font un devoir d'en penser quelque chose. Unanimement,

"Le Seigneur des anneaux" l'emporte haut la main.

Une guerre religieuse

Les critiques de la presse religieuse ne laissent aucun doute : "Elles sont

extatiques pour 'Le Seigneur des anneaux'qui, pour les catholiques, 'porte

haut la parole évangélique' et qui 's'inspire de vérités chrétiennes

fondamentales', pour les protestants." Le quotidien a même rencontré un

pasteur new-yorkais "qui, depuis l'université, relit plusieurs fois par an

les mille pages de la trilogie et parle même l'elfique, la langue des elfes

inventée par l'écrivain britannique. L'oeuvre de Tolkien est donc en odeur

de sainteté. c'est loin d'être le cas pour le "Harry Potter" de J.K.

Rowlings. Non seulement le livre présente "de sérieux dangers" pour les

valeurs familiales défendues par Focus on the Family, une association

conservatrice, mais il est classé au premier rang des livres les plus

polémiques de l'année 2000 par l'Association américaine des bibliothèques.

Ce réseau national répercute aux lecteurs les critiques qui ont accablé un

livre. Or, on a visiblement beaucoup reproché au petit sorcier espiègle son

"apologie de l'occultisme, du satanisme et les thèmes antifamiliaux qu'il

véhiculait".

Une Vérité pourvoyée par l'Eglise et la Famille

Plus pieusement, les critiques religieuses pointent le fait que "le mal, le

pouvoir et l'héroïsme sont plus richement exploités par l'oeuvre de Tolkien

que par Mme Rowlings. "Le Seigneur des anneaux" reflète plus exactement les

conceptions chrétiennes du monde qu'"Harry Potter". Il suffit, pour s'en

convaincre, d'opposer la façon dont "Tolkien exalte l'héroïsme de gens

ordinaires, les Hobbits, alors que Mme Rowlings crée une caste à part, les

sorciers, la plaçant au-dessus du commun des mortels dont elle se moque

constamment". Par ailleurs, "Tolkien s'est converti au catholicisme, et la

religion a constamment inspiré son oeuvre. A l'inverse, si Mme Rowlings

appartient à l'Eglise presbytérienne d'Ecosse, sa biographie n'y fait

allusion que furtivement". Pour les plus extrémistes, en l'occurrence Focus

on The Family, "'Harry Potter' éveille l'intérêt des enfants pour la magie

et la sorcellerie". Curiosité dangereuse, "car elle conduit à penser que le

monde se nourrit de mensonges. Alors que les enfants doivent s'imprégner de

Vérité pourvoyée par l'Eglise et la Famille".

Courrierinternational

Avant toute chose je remercie notre ami journaliste australien d'avoir une si haute estime de l'humanité... Autant vous rassurer tout de suite, pour connaitre pas mal d'australiens de tous les coins du pays, ils sont beaucoup plus tolérants et raisonnés dans leurs rapports aux autres... comme ils le disent eux même, "nous somes une nation de putes et de bagnards". Passons.

Voila ou on en est rendu...

Mon point de vue sur la question (mais c'est le votre que j'attends):

Les orcs sonts des grands méchants, oui mais: ils ne sont jamais que des Elfes torturés, que la douleur et des siècles d'esclavage ont rendu fous, serviles, et inconscients.

Bref, ce genre d'argument ne touchera pas un extremiste dans le genre "redacteur de grand journal".

Une petite anecdote révélatrice:

Un jour, une maison d'édition allemande contacte JRR pour lui proposer de publier le Silmarilion en Allemand. Les négociations s'engagent, et avant l'accord, il reçoit un questionnaire, sur lequel figurait notamment la question suivante: êtes vous d'origine juive?

Ce a quoi il répondit (plus ou moins textuellement) : non, et étant donné l'affection et l'admiration que j'ai pour ce peuple, coyez bien que je le regrette.

Personnelement, après avoir pris connaissance de ça, j'aurais du mal a lui donner des visées pro-nazies.

Rapellons encore que Tolkien n'a jamais caché sa profonde aversion pour Adolf Hitler, qu'il tnait pour responsable de la perversion de la mythologie allemande (BeoWulf, Niebelungen,...) . Je précise pour ceux qui auraient des doutes que Tolkien était a la fois Philologue et Linguiste, et que son ambition était de donner une mythologie a la grande bretagne.

Un argument très interessant d'Aglarond sur Tolkiendil:

Je pense également que le SdA n'est pas fondamentalement manichéen. On n'est pas bon ou mauvais parce que l'on est Elfe, Ent, Nain ou Hobbit, mais par ses choix. Une bonne illustration est les Nains qui sont généralement assez ambigus. De plus, des Elfes trahissent ou pêchent par orgueil, (beaucoup d'exemples dans le Silmarillion), des Ents deviennent mauvais, des Hobbits espionnent pour les Nazgul, je ne parle pas des Hommes, et même des Ainur tombent dans le mal (Melkor, Sauron, Saroumane...). Remarquons ici que je ne parle que des races créées par Ilúvatar (ou Aulë). Elles ont été créées libres et exercent donc leur libre-arbitre, même dans le mauvais sens. Les races crées par Morgoth, elles, sont complètement mauvaises (Orques, Trolls, ect.) Elles ne disposent pas de la liberté fondamentale que ne leur a pas donné Morgoth.

Je pense que cette réfutation du manichéisme est également un argument percutant contre le racisme.

Là où l'on peut voir du manichéisme, c'est qu'en gros il y a le camp du bien et celui du mal, mais il s'évanouit dès qu'on s'intéresse aux personnages.

Bref... si je pouvais avoir vos avis, ca me plairait bien...

Vangelis

C'est pas la première fois, en plus...

Edited by Stupid' Gobelin
Link to comment
Share on other sites

Lotr a été écrit pour des enfants, on ne le répètera jamais assez. Sans même rentrer dans les subtilités de l'univers complexe qu'est la Terre du Milieu rien que ce constat invalide toute accusation de manichéisme puisque c'est voulu. Fallait bien que les ptits n'enfants de JRR comprenne l'histoire sans trop s'ennuyer dans des digressions philosophiques sur la nature des Orcs, le progrès mal utilisé ou la bonté de l'humanité(qui s'en sort malgré tout). A noter qu'on a aussi les Demis-elfes qui doivent choisir entre l'immortalité et leur aspect humain. Et y en a qui choissisent de ne pas être "une espèce supérieure". Rien que pour ça, Lotr n'est pas rasciste.

Mais là où ça tombe dans le grandguignolisme, c'est quand le monsieur s'attaque à Harry Potter :

Ils n'appartiennent pas à une race, mais leurs pouvoirs sont transmis de

génération en génération.

Déjà là il contredit le livre. En effet, s'il est vrai qu'on est né sorcier, les enfants de sorcier ne le sont pas forcément et les fils de Moldus peuvent l'être. De plus c'est le grand méchant Malefoy qui est rasciste pas Harry.

Bref quand on parle sans savoir on s'enfonce le doigt dans l'oeil jusqu'au coude.

PS : tant qu'on y est avec l'Australie rappelons "Priscillia, folle du désert" qui est vachement intolérant aussi :hat:

Link to comment
Share on other sites

Guest Landreau

Ouais, je l'ai lu cet article, c'est vraiment n'importe quoi :hat: , je ne pense pas que JK Rowling ou Tolkien n'ait jamais pensé que son livre était raciste ou autre chose, c'est même débile.

Ils trouvent encore le moyen de faire un lien avec Hitler (je ne vois pa pourquoi je mets une majuscule à un nom aussi horrible :evilgrin:) et les "êtres parfaits" qui seraient des Elfes ou des Orques laids ou je ne sais quoi...

En gros, c'est totalement infodé.

Allez intérroger Rowling, elle vous mets une tarte :rolleyes: , même si c'est vrai que la religion rechigne la magie ....

Tiens, tiens je vais en parlzer à ma prof de religion ça... :wink:

@+++++++

Landrau, "Le SDA raciste, et puis quoi encore,..." :shifty:

Link to comment
Share on other sites

C'est sure que si on le vois comme ça ..

Moi en le lisant, sans regarder vos commentaire, je me suis dit, qu'il n'avais pas tort, mais quand on arrive vers le milieu on s'aperçoi que ce texte est trop abusif,

Du rouge peux etre jaune si on le caracterise comme ça, Par contre j'ai eu plus l'impression de "racisme dans SDA que dans HP ..

Mais je le redit encore :

Le rouge c'est du Jaune !! Si on le caracterise, banalise, comme ça c'est claire et net !

Link to comment
Share on other sites

Guest Vangelis

Je voudrais revenir sur plusieurs points...

Lotr a été écrit pour des enfants, on ne le répètera jamais assez.

Vrai pour Bilbo, faux pour le SdA. On ne le epetera jamais assez, Tolkien a écrit le SdA pour donner une oeuvre mythologique "puissante" (du niveau de la mytho nordique, pas moins) a la perfide Albion. Pas un conte de coin de cheminée pour grand père et ses enfants. Donc présence de bien et de mal, mais aussi de libre arbitre, de personnages "humains" (dans leurs réaction et leur rapport au monde, s'entend). Donc manichéisme, oui, mais nuancé.

Et y en a qui choissisent de ne pas être "une espèce supérieure". Rien que pour ça, Lotr n'est pas rasciste.

Je vais, bien que je n'aime pas ça, me faire l'avocat du diable. On va te dire (si on est un journaliste plein de mauvaise foi, qui veut se faire mousser en désecendant l'oeuvre montante), que les citoyens allemands moyens avaient aussi le choix de la resistance mais qu'ils ne l'ont pas fait. OKk mon argument est nul, odieux, et non recevable. Mais de la part d'un individu qui écrit ce genre de textes, ca ne me surprendrait pas.

D'autant plus que la majorité des gens n'ont que l, Par contre j'ai eu plus l'impression de "racisme dans SDA que dans HP ..

e film auquel se referer, et qu'il reste malgrès tout bien loin du livre.

même si c'est vrai que la religion rechigne la magie ....

Tut d'abord, je suis tout a fait avec toi en ce qui concerne la majuscule.

Bref... la religion (on parle ici d'église catholique romaine, les moines boudhistes en ont un peu rien a taper d'Harry Potter...) n'est pas fondamentalement contre la magie. Elle est contre toute tentative d'attaque envers son dogme (demandez aux templiers, a Galillée, Malpighi,...), et la magie n'en est qu'un exemple (même pas représentatif en terme de quantité!). Relis donc le chapitre de Candide qui se passe a Lisbonne!

Vangelis

"Une vieille scie..."

//edit:

, Par contre j'ai eu plus l'impression de "racisme dans SDA que dans HP ..

pas forcément... Univers plus construit implique valeurs morales plus fortes... Ca explique aussi pas mal de fausses interpretations, et surtout de faux semblants.

Edited by Vangelis
Link to comment
Share on other sites

Guest Eärendil

Une petite remarque :

les Orques sont tous laids, répugnants et

violents, sans exception ; les Elfes gracieux appartiennent à une élite

aristocratique

Ce sont eux qui sont racistes.

Leur commentaire sous entend que les peuples africains, juifs, asiatiques, arabes, sont laids et repugnant et violents.

Je ne veux pas me pronconer sur le reste, c'est tellement des idiots.

Link to comment
Share on other sites

Guest Vangelis

Je pense que tu interepretes mal ses paroles... A mon avis il pense que c'est Tolkien qui sous entend ça...

Vangelis

Je dirais rien par respect pour la charte...

Link to comment
Share on other sites

Guest Fingolfin

Je veux bien accepter une polémique sur l'Oeuvre de Tokien. C'est tout à notre Honneur de défendre notre Maitre de façon intelligente et objective. Mais s'il vous plait... je vous prie chers adeptes ou futurs adeptes de Tolkien: NE ME PARLEZ PAS DE CE PSEUDO MAGE SUR BALAI À CHIOTTE!! :hat::wink::rolleyes:

FINGOLFIN, Roi de Beleriand et président du C.P.L.D.D.A.S Comité Pour La Destruction Des Apprenties Sorciers :evilgrin:

Link to comment
Share on other sites

Guest Comte Vaalak
La Pottermania bat son plein. Tous les enfants arborent lunettes à double

foyer, chapeaux pointus et capes de sorcier.

Au moins ils ont lu qqch ces gamins, ça change de la connerie-mania de la blonde qui chante pour les gosses de 12 ans et qui leur crame le cerveau, etc, etc

vont bientôt pénétrer nos consciences dès

que le service marketing du Seigneur des anneaux aura sorti l'artillerie

lourde. Pourquoi cet attrait pour ces sornettes ?

Quand est ce que la lutte/jalousie entre australien et neo-zélandais s'arrêtera t'elle ? (si c'est comme nous avec l angleterre autant dire jamais)

Un tel article se borne plus à aller à l encontre de la réussite de l'oeuvre de Peter Jackson, qu'à celle de Tolkien.

Bientot ils diront que ce sont les studios New Line Cinema et Metropolitan qui donne de l'argent pour promouvoir les groupes d'extreme droite australiens neo-fascistes.

Pour le reste je dirais rien, pour moi ça ressemble plus à un journaliste qui veut donner de l eau a son moulin pour légitimer la montée du sentiment raciste dans son pays.

LeComte, décidemment pas objectif, mais j'ai jamais entendu ça en France...

Link to comment
Share on other sites

Guest Vangelis

Et pourtant en france aussi ca existe, et de manière plus insidieuse: en sortant de leur contexte des extraits du livre.

Bref... Ce journaliste ne mérite probablement pas le temps que nous perdons pour lui...

Vangelis

Ah au fait, c'est PIRE qu'entre les anglais et nous :hat: , surtout les soirs de Rugby!

Link to comment
Share on other sites

tout comme Lurtz, en début de lecture ,on ne voit pas trop ou est l'erreur tant c'est bien écrit ...

--> Il est aussi là le danger !

Cependant, une chose fait tilt quand on progresse dans l'article :

Ce n'est pas Tolkien qui dénonce un problène sociale mais ces détracteurs qui se servent de son Oeuvre pour argumenter leurs idéaux ...

Quoi qu'il en soit, c'est un très bon article car il reflette bien une chose :

des gens arrive à lier le fantastique au réel ... C'est bien regrettable ...

Je veux rappeller que JRR Tolkien a été grandement touché par la 1ère Guerre Mondiale.

Mais pour le SDA comme pour tous les récits fantastiques (d'autres auteurs ... ), on pourra toujours faire des liens, aussi superficiels soient-ils, avec le monde réel ... Et c'est tellement facile ...

D'un point de vue économique, ce genre d'article est une mine d'or pour la presse ... un peu comme les photos de paparazzis pour les allume-feu (journaux à grand tirage ...).

--> Des que quelquechose a du succès, on tente de le détruire ... N'est-ce point dans la nature humaine ?

Les orcs sonts des grands méchants, oui mais: ils ne sont jamais que des Elfes torturés, que la douleur et des siècles d'esclavage ont rendu fous, serviles, et inconscients.

--> Je suis bien d'accord avec ce point de vue !

Cela change de la description bas de gamme genre "vilaine bébètte toute verte et malodorante avec des poils dans les oreilles ...".

Nazi = Isolation nationale et expansion idéologique

SDA = Alliance entre les peuples (malgré les différences physiques

Je sais pas ... ca me paraissait simple ? ...

Xev74, Fan de Tolkien, tout simplement ...

Link to comment
Share on other sites

Vrai pour Bilbo, faux pour le SdA. On ne le epetera jamais assez, Tolkien a écrit le SdA pour donner une oeuvre mythologique "puissante" (du niveau de la mytho nordique, pas moins) a la perfide Albion.

Attention, Lotr reste quand même extrement marqué par Bilbo le Hobbit. Du coup même si on sort du manichéisme de base, il y a quand même assez peu de subtilités dans les peuples et les personnages secondaires. Par contre, il sugffit de voir le Bilbo affaiblit par l'anneau pour voir que les personnages principaux sont plus tout blanc tout noir. Bon après, j'ai peut être un peu exagéré en disant que l'aventure de Frodon est pour les nenfants, ils avaient eu le temps de grandir depuis Bilbo. ^_^

Là où Tolkien a vraiment donné une mythologie complexe c'est avec le Silmarion et tout les récits déconnectés complétement du périple de Bilbo.

"vilaine bébètte toute verte et malodorante avec des poils dans les oreilles ...".

L'ork de 40k reste assez original par sa société parfaite. En effet, la société ork du 40eme millénaire n'a aucun problème de stress, pas de problèmes métaphysiques, rien que dalle. Du coup, la vie est tellement simple. Dans chaque bebette vert sommeille une sagesse que les vieux ermites n'auront jamais.

Edited by Sklash
Link to comment
Share on other sites

Si je suis d'accrod avec tout ce que j'ai lu, il y a qq ch qui m'a choqué (mais j'ai pas réussi à retrouver pour citer) : l'un d'entre vous à dit que les allemands avaient le chx entre résister ou non à Hitler et qu'il sne l'avaient pas fait... c'est absolument faux !!!

Il y a eu des résistants allemands (Rosa Luxembourg par exemple), les 3/4 ont finis dans les camps d'extermination nazis et même s'ils ont peu changés les choses, ils ont résistés alors pour leurs mémoires vous me permettrez de vous les rappeler... :D

Pour en revenir à nos moutons, enfin à nos anneaux, l'aspect manichéen de SdA n'est pas une tare : c'est un des fondamentaux dans l'écriture mythologique... SdA n'est pas un roman manichéen c'est une légende qui par essence l'est... après on peut se louer de voir quelques exemples à travers l'oeuvre de Tolkien de choix vers le Bien ou le Mal mais ce n'est pas exactement essentiel ! ^_^

Quant aux articles qui compare HP et SdA, hé ben, c'est comme ça... SdA est devenu un produit de masse donc sujet à l'amalgame. On peut le regretter si on veut mais bon...

Link to comment
Share on other sites

Dire que le SdA est raciste ce serait comme dire que les légendes grecques, scandinaves (etc.) devraient etre condamnées par la SPA, vu que les héros tuent des dragons, chimères et autres manticores.

Les orques ne sont pas non plus censés etre des sous-humains, ils ne le sont pas du tout, il est vrai qu'un neo nazi dirait la même chose d'un noir, mais dans son fort intérieur il sait bien qu'il se trompe, de là à dire que le SdA est pareil ???

Aussi, comme le disait un peu Xev, le SdA montre l'amitié de Gimli et Legolas malgré les préjugés qu'ils ont l'un envers l'autre.

NE ME PARLEZ PAS DE CE PSEUDO MAGE SUR BALAI À CHIOTTE!!   

bien dit ^_^ hahaha

(désolé pour les fans)

Link to comment
Share on other sites

Guest Vangelis
Il y a eu des résistants allemands (Rosa Luxembourg par exemple), les 3/4 ont finis dans les camps d'extermination nazis et même s'ils ont peu changés les choses, ils ont résistés alors pour leurs mémoires vous me permettrez de vous les rappeler...

Je sais bie, mais on te dira que ce n'était pas un phénomène de masse (et on te le dira même si c'est facilement explicable par les conditions socio-économiques de l'époque).

il est vrai qu'un neo nazi dirait la même chose d'un noir, mais dans son fort intérieur il sait bien qu'il se trompe,

Non non, il est malheureusement persuadé d'avoir raison...!

Link to comment
Share on other sites

Si beaucoup croyent que Tolkien etait raciste c'est surtout parce qu'il etait de droite...mais attention par la droite raciste que l'on connait, la droite de l'epoque celle du retour au passe, pour l'angleterre la royaute...d'ou confusion.

je connais bien ce genre de remarques sur le racisme dans Tolkien et je les combats le plus possible.

Quand a Harry Potter, je crois qu'il y a des sorciers qui s'occupent de proteger les moldus, si c'est raciste de penser qu'un groupe qui a ete martyriser doit etre protege il faut dissoudre toutes les lois et institutions de protections des Juifs...

Link to comment
Share on other sites

NE ME PARLEZ PAS DE CE PSEUDO MAGE SUR BALAI À CHIOTTE!! 

Bien d'accord ! Je trouve que le monde de HP n'et pas aseez approfondi et savez vous que l'auterur de se livre la publié pour se faiee un peu de sous (au chômnu et divorce avec son mari...). Passons.

Sinon je dis "faut pas pousser!". Depuis 150 ans en France et au U.S.A aucun président n'est noir. Le raciste existe partout et resortir l'ouvre d'une personne morte (lâche) 50 ans plus tard et dire "c'est du racisme" faut pas pousser le bouchon.

-Ugluk, Anti HP ^_^

Link to comment
Share on other sites

Depuis 150 ans en France et au U.S.A aucun président n'est noir.

En même temps en France les noirs sont vraiment une minorité mineure. Par contre qu'on ai eu aucune présidente montre bien un sexisme latent. Et pis pour se rattraper, la france a fourni le premier président noir du cinema avec le 5eme élément ^_^

Link to comment
Share on other sites

Guest morgoth servant

Cette article est un innommable tissu de connerie :P^_^^_^ , je ne vais pas me cassé le ... a réfuté tout ce qu'il a dit mais m'attardé sur le principale.

C'est loin d'être le premier c.n à avoir qualifié Tolkien de raciste ou encore de misogyne. :D

Certains commentateurs n'ont pas hésité a invoqué la blondeur et les yeux clairs des elfes ou des hommes du Rohan pour qualifié l'oeuvre de Tolkien de raciste. On a été jusqu'a l'accusé de défendre le pseudo " idéale germanique " prôné par les nazis. Et ce, alors que Tolkien a, en 1941, condamner leur récupération des mythes scandinaves qui " les ruine, les pervertit, les détourne de leur sens et les rend haïssable ». De même qu’il abhorre toute forme d’antisémitisme. Un jour qu’on lui demandé si son nom n’était pas d’origine juive, il ne put que réfuté……juste avant de précisé : »Mais je considérerait cela comme un honneur si telle était le cas. » ^_^

Il suffit de se plonge dans l’œuvre pour vérifier que, non seulement ces accusations ne tiennent pas la route, mais que les intentions de l’auteur sont exactement inverse. Chez Tolkien, aucune créature n’est « bonne » ou « mauvaise » du seul fait de son appartenance a une race : on devient « bon » ou « mauvais » par ces choix et par ces actes. :D

Sur ce je retourne vomir a la pensée de cette article :P .

Link to comment
Share on other sites

Tolkien parle de races inférieures, mais c'est pas pour autant qu'il est raciste.

Les grands et beaux elfes ne sont pas parfaits (il y en a même des mauvais) et sont en décadence et se sont entretués à plusieurs reprise, les numénoréens aussi, beaucoup ont sombré du "coté obscur", les nains ne sont pas des saints, il y a des bons et des mauvais Mayar et Valar...

Les orcs peuvent êtres considérés comme des elfes perdus, les orientaux n'étaient pas tous mauvais, les haradrims ne le sont pas forcément...

Aragorn le balaize est plein de doutes, Boromir perd la tête, Faramir est tenté, Gollum l'ancien hobbit est devenu mauvais, Isildur a apporté le malheur, Saruman est devenu mauvais...

Les rohirrims inférieurs sont toujours bienvenus pour aider les grands gondoriens, et c'est un petit hobbit insignifiant qui sauve tout ce petit monde...

Le moins qu'on puisse dire c'est que les choses sont loin d'être simples, et que c'est surtout une histoire d'alliance et d'amitié, dans les deux camps.

"Inférieur" pour moi signifie "qui vit moins longtemps et a moins de savoir" chez Tolkien, en aucun cas "qui ne mérite pas de vivre ou alors en esclavage". Car les supérieurs sont a priori les elfes et les numénoréens. D'ailleur Elrond, respecté par tous, est un semi-elfe descendant d'elfes, d'hommes et d'une Maïa: le moins qu'on puisse dire c'est qu'on est loin de la pureté des races, du racisme et autre saloperies!

Je trouve ça curieux car beaucoup pensent que Sauron représente Hitler pour Tolkien, ce qui n'était apparement pas le cas.

Moralité du SDA: On a toujours besoin d'un plus petit que soit.

Link to comment
Share on other sites

Je ferme.

Motif : infraction de l'article 3 de la charte.

3- De par la diversité d'horizons religieux, culturels et idéologiques des personnes ayant accès à ce forum, celui-ci se doit de rester laïque et apolitique. C'est pourquoi il vous est demandé de ne pas aborder ce genre de sujet sur ce forum et de ne pratiquer aucune forme de ségrégation ou de discrimination.
Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.