Jump to content
Warhammer Forum

gilian

Membres
  • Content Count

    347
  • Joined

  • Last visited

Previous Fields

  • Jeux
    warhammer 40K

Recent Profile Visitors

452 profile views
  1. @Rhydysann ça me gène pas du tout, il me semblait bien avoir vue passer un retour mais j'ai pas retrouver le post (en général si je fais un post sur un livre déjà traité je met le lien) donc te gène pas y'a pas de soucis. Perso j'aime bien discuter des différents points de vue ^^, même si j'ai du mal avec Hinks et que si @Albrecht de Nuln avait pas dit qu'il était pas mal je l'aurais pas lu.
  2. Je parlais des livres sur l’hérésie d'horus pas de l’événement en lui même. Et tu dis toi même qu'a part les 7 livres le reste et moyen a mauvais. Pour moi le vrais soucis c'est que certains de leur auteurs sont vraiment variable dans leurs livres, Hinks pour ne pas le nommé qui a fait un bon blackstone forterresse mais qui arrive a sortir des trucs immangeable a coté Oula tu as pas le droit de dire ça, j'ai essayé de dire que les trad était pas a la hauteur et on m'a dit que j’étais un incompétent qui comprenait rien ;). Sinon oui les trad sont pas a la hauteur je suis entièrement d'accord avec toi. Et c'est encore pire sur les recueil de nouvelles, quand je vois que sur certain recueil il manque des nouvelles en VF par rapport a la VO...
  3. Alors y'a de tres bons livres de science fiction a la black library, il n'y a qu'a voir Abnet qui fait un carton a chaque livre au usa par exemple. Sans parler des livres qui a ma grande surprise dépasse le million de vente (je suis septique sur le chiffre mais pourquoi mentir.) Sinon le seul autre livre sortie en anglais c'est un recueil de nouvelle et je pense pas qu'il soit traduit dans l’immédiat. (Apparemment ils ont de gros problème de traducteur vue qu'il cherche a en recruter ).
  4. Pour moi je trouve compliqué de jugé l’hérésie d’Horus. A la base c'est 4 lignes de BG dans un livre de règle... ça a été développé pour justifier le fait que 2 titans identiques se battent un contre l'autre (à l'époque GW n'avais pas les moyens de faire 2 moules différents). Quand ils ont commencé a lancé les premières nouvelles et les premiers livres, la plupart des contributeur n’étaient pas écrivain a la base. Il y'a juste a regarder la qualité des livres actuels par rapport au premier tome de l’hérésie. Et c'est pareil pour les nouvelles, les petites nouvelles de 5 à 10 pages qui se sont retrouvé dans des recueils (souvent un peu rallonger pour l’occase) était a la base des nouvelle de WD. Alors oui y'a du tres mauvais mais de la a dire qu'il y'a rien de bon...
  5. Pas mal, j'ai l'impression que les nouvelles/livres sur AOS sont plus diversifiés que sur 40K (ou il y'a toujours des impériaux).
  6. Ouep je m'attendais a avoir au moins un signe de Mallex mais bon le livre est sortie avant le jeu ils ont peut être pas voulus spoiel le méchant. Sinon Janus Draik est sur Precipice depuis un moment au départ de la quête mais il ne connais pas du tout Taddeus donc oui c'est dommage de pas avoir coordonner les auteurs Pour l'infection psy j'ai plus l'impression qu'en vrais ça viens du demon que de la forteresse mais rien nous le dit vraiment. Et en parlant du demon qui est clairement un demon de nurgle vue les effets, la description est a chier.. Il a des sabots et des pinces...
  7. Alors pour cette semaine deux livres qui sortent du lot: En premier la forteresse noir, qui est le récit d'une soirée de RPG entre ami, ça faisait longtemps que je n'avais pas lu ce genre de livre (depuis lance dragon je dirais )mais à mon grand étonnement Hinks s'en sort plutôt bien. Le livre n'est pas un chef d'œuvre mais il fait le boulot (présenté le jeu) et même si il n'y a aucune surprise ni vrais rebondissement inattendu ça se laisse bien lire. Par contre je ne suis pas d'accord avec : Tous les personnages du jeu sont la sauf le Navigator (mais celui du roman meurt) et l’Eldar que je n'ai pas vue ou alors que j'ai raté. Ensuite le Sang D'Iax qui est intéressant mais pas pour son intrigue. Dit comme ça ce n’est pas engageant ^^, mais le livre trouve son intérêt dans la description qu'il fait des différents poste dans une compagnie: le chapelain, l'apothicaire. Et la description des unités de reivers. D'ailleurs une phrase du livre m'a fait réfléchir au discutions qu'on a pu voir sur tous les forums a la sortie des primaris il y'a deux ans. Beaucoup de monde partait du principe que si les primaris avaient été créé par Crawl il y'a longtemps il était totalement con d'attendre maintenant pour les dévoilé^^. Mais comme le dit Polixis dans le livre les primaris sont une aberration et sans la résurrection du primarque, ils auraient tous été exterminé et Cawl avec pour hérésie. Bref deux livres moyen/bon pour cette semaine. Je pense qu'il faut lire Lukas le trompeur avant de lire les cendres de Prospero pour se mettre dans le bain^^. C'est ça et à mon avis on va encore avoir droit à un ou deux livres pour nous dire si les Cadiens disparaissent ou pas. Je trouve cette série assez rafraichissante avec des mecs qui essaient juste du survivre et de faire leur job dans un univers qui les dépasse. Pour la semaine prochaine je vais essayer de lire les PA 2 et 3 même si j’ai été un peu déçus par le manque de contenu du 2 jusqu’à maintenant
  8. LE SANG D’IAX 0 : Avant-Propos Apres une semaine consacré aux Cadiens on revient sur du space marine (c’est quand même le plus gros sujet de la blacklibrary) avec un ouvrage assez spécial, dans le sens ou le scénario de base est assez basique et quelconque et ou MacNiven à préférer partir sur « autre chose » que l’amélioration de l’intrigue. 1 : L’histoire du livre La force de frappe Fulminata (la confrérie de l’éclair) est envoyé combattre une Waaaghs orks et reprendre une planète imperial. L’arrivée de renfort orc complique tout. Mais après plusieurs mauvais coup les Ultramarine arrive à gagner. 2 : L’histoire avec un grand H La force de frappe Fulminata est arrivé sur Shebat Alpha pour combattre les orcs et reprendre la planète. Les forces imperial étaient exsangue et sur le point de flancher à l’arrivée des Ultramarine. Mais grâce à leur arriver la guerre évolue positivement pour les impériaux et les orcs sont repousser. Le souci c’est que ce n’est pas le front principale de la Waaaghs, et donc le chef de guerre n’est pas sur cette planète se qu’il fait que le conflit a l’échelle du secteur risque de s’enlisé. Au moment où la moitié de la planète est sauvé et ou les Ultramarine s’apprête à lancer l’assaut final aider de la garde imperial. Les renforts Orks arrivent. C’est une petite flotte d’invasion mais il traine un Roc… La flotte imperial n’est pas en mesure d’assurer la sécurité dans l’espace et doit donc se retirer en attendant les renforts. Les orks en profitent pour propulser le roc sur la planète et s’en servir pour lancer une contre-attaque. Urgork le seigneur de guerre venait d’entrer dans le conflit pour Shebat. Mais le véritable objectif d’Urgork est la capture de l’apothicaire qui se trouve sur la planète. En effet il est en train de mourir à cause des mutations que lui a fait subir son medic et son bizzarboy a eu une vision lui disant que seul un space marine en armure blanche peut le sauver. Sur l’alpha Strike des orcs, le capitaine Déméter, l’escouade d’agressor et le repulsor doivent se sacrifier pour permettre au reste des troupes de fuir et reformer une ligne en dehors de la ville. Apres une première tentative avortée les orcs finissent par réussir à capturer l’apothicaire. Une opération de sauvetage est lancée pour récupérer l’apothicaire et tuer le boss orcs. L’opération de sauvetage réussit et le boss est vaincu. Mais pas sans lourdes pertes du côté des impériaux. 3 : Les avancés des personnages Comme je l’ai dit au début le scenario n’est pas vraiment passionnant mais c’est la façon de voir les choses et surtout les personnages qui font que se livre sort du lot. Les Orcs : Waaaghs Urgork du nom de son warboss c’est abattent sur le secteur Ikara après l’ouverture de la grande faille. Les forces imperial sont vite submerger par les orcs. Urgork warboss : Urgork est un orc énorme et difforme. A la base il n’était pas vraiment le plus fort des orcs mais les diverses opérations pratiquées par Dok Grok lui ont permis de devenir le warboss. Seulement ces opérations l’ont rendu malade et il est obligé de faire de plus en plus d’injection qui lui font de moins en moins d’effet. Son devin lui a dit qu’il y’avait une solution. Un apothicaire primaris pourrait le sauver. A la fin du livre il meurt décapiter par un Reiver. Mais…. Vislard devin aveugle : C’est le devin personnel d’Urgork il est en compétition avec Grok pour sauver la vie de celui-ci. C’est lui qui le fait venir sur Shebat et qui lui dit de capturer l’apothicaire. Il sera tué par Dok Grok qui ne veut pas de concurrence. Dok Grok : C’est lui qui a transformé Urgork, il regarde les apothicaires comme des dieux… On apprend que ce n’est pas le premier apothicaire ou primaris qu’Urgork capture pour l’interroger. Mais à chaque fois Grok a réussi à s’en débarrasser. Il ne veut pas que quelqu’un d’autre n’aide Urgork. C’est ça créature à lui. Il a empoisonné Vislard et finit même par l’égorger. Mékano Suprême Kas’Boulons : C’est le Mékano de la Waaaghs. Il remet en partie le transport de troupe space marine en marche mais et obligé de fuir a la mort de son boss. Par contre il s’enfuie avec la tête du warboss sous le bras et le Dok Grok sous l’autre bras. Ça laisse présager éventuellement une suite. Koubalafr, et, Dentfombre, se sont les deux chefs successifs des Kommandos orcs. C’est eux qui enlèvent l’apothicaire et le ramené a Urgork. C’est aussi les Kommandos qui donne le plus de soucis au Reiver pendent l’infiltration du camp orc. Force de frappe Fulminata : Elle a été créé à l’arrivée des premiers primaris chez les Ultramarine. C’est une compagnie entière basé sur des primaris provenant de mars. (C’est une petite indication sur la difficulté d’intégration des primaris. Même chez les Ultramarines qui ont accepté de fait toutes les rectifications du codex apporter par Guilliman, les premier primaris ont été séparé du reste du chapitre). Au moment des évènements du livre seulement la moitié de la confrérie de l’éclair est déployé. Et il reste moins de la moitié de primaris de mars. Soit ils ont été intégrer a d’autre compagnie soit ils sont morts. Dans tous les cas ils ont été remplacés par des primaris créé dans les mondes d’Ultramar. Le capitaine Demeter : il commande la Fulminata, il ferait tout pour protéger ces hommes et au début du livre il décide de se sacrifier avec quelques hommes pour permettre les replis du reste de l’armée. Le lieutenant Tyranus : il va prendre la place de Demeter a la mort de celui-ci. Mais aura le plus grand mal à se faire obéir du chapelain de la compagnie. Il finira par le faire comparaitre devant un tribunal. Sergent Severus et ces Reiver : Les reveirs aussi appelé frère mortis ont une mauvaise réputation aussi bien dans le chapitre qu’en dehors. Ils sont sinistre taciturne et représente la mort aux yeux de leur ennemies. Ils ne sont pas fait pour être sur le champ de bataille en face de l’ennemie, toute leur tactiques sont basé sur le secret la furtivité et la peur. Il est grièvement blessé pendant le sauvetage de Polixis mais c’est lui qui décapite le boss orc. Le sang d’Iax Kastor et Polixis. Ce sont les deux frères primaris qui viennent d’Iax. L’un est chapelain et l’autre apothicaire. Kastor ce souviens encore de sa vie avant d’être primaris alors que Polixis n’en a plus souvenir. Chapelain Kastor : Il manie Salve Imperator un crosius Arcanum. Il est le gardien de la fois de la compagnie et est là pour rappeler que l’empereur garde et motivé les troupes. Il est tout le temps en colère c’est le secret des chapelains toujours être en rage… Cela l’amène souvent à se trouver à l’avant des assauts parfois trop à l’avant tout seul au milieu de l’ennemie. Il est plusieurs fois rappelé à l’ordre par le capitaine. Il aime être visible de tous pour montrer l’exemple même quand c’est trop dangereux. Entre deux combats il prend soin de l’esprit et du moral des troupes mais pas seulement des space marine. Ils donnent aussi des sermons pour motiver leur allier. Quand Kastor doute il aime se plonger dans le Lectato d’Ultramar. C’est un ouvrage sensible qui remet en cause l’application stricte du codex. L’ouvrage a provoqué beaucoup de controverse depuis plus de 7000 ans entre les traditionnalistes qui ne veulent pas changer une virgule au codex et les tenants de l’adaptation les progressistes. Depuis le retour de Guilliman l’adaptation et les changements ont commencé à se produire (il est d’ailleurs étonnant de voir que le codex astarte qui prône l’adaptation à l’ennemie et aux conditions de la guerre serve de référence au tenant du statu co). Pour Kastor les primaris sont la preuve qu’il faut s’adapté pour survivre. Si Guilliman n’avait pas été ressuscité, les primaris aurait été détruit a leur création, les tenant du traditionalisme les aurait fait disparaitre pour hérésie. Les dogmes et le codex sont un moyen pas une fin en soit, il faut savoir quand le remettre en question. Il se sert de ça pour ne pas suivre les Ordres/conseil de son capitaine. En fait les chapelains se servent de ça pour être en dehors de la chaine de commandement alors que le codex donne le commandement au capitaine. Il décide donc de désobéir à son capitaine et va sauver son frère parce qu’il pense que l’apothicaire est plus important que le chapelain. Il finira par réussir à sauver son frère mais devra passer en jugement devant le conseil du Reclusiam pour avoir enfreint les ordres. L’apothicaire Polixis : L’apothicaire a une place spécial dans un chapitre de space marine, n’importe qu’elle membre du chapitre donnerait ça vie pour lui du space marine tactique au capitaine de compagnie en passant par le chapelain. Il est le garant de la survie du chapitre avec la récupération des glandes génétiques. L’apothicaire et déchirer entre son devoir et son conditionnement. Comme tous les autres marines il a été créé pour la guerre. Il a été conditionné pour combattre et ôter la vie. Mais son devoir d’apothicaire lui impose la retenu et la compassion. La mort fait partie de la vie des space marine mais pour l’apothicaire chaque mort est une défaite. Polixis se pose beaucoup de question et par sa position se rend compte que les primaris (et les autres spaces marines non rien d’humain sur le plan physiologique), les humains sont faible et meurt facilement. Les spaces marines au contraire même avec deux jambes coupées peuvent stopper l’hémorragie et continuer le combat. Il prend tous les risques pour protéger ces compagnons ou à défaut le patrimoine génétique du chapitre. C’est le plus humain des space marine de part ces réaction et ça façon d’envisager les autres. Mais il reste quand même un primaris, une machine à tuer. Quand son frère et les reveirs viennent le libérer il se laisse gagner par la fureur des combats et se bat comme un démon avec une épée dans chaque main. Je ne sais pas si c’est le seul mais Polixis a conscience qu’il y’a un souci avec la création des primaris. Le souci se trouve au niveau du conditionnement qui n’est pas parfait et souvent défectueux. 4 : Artefact et choses diverses Lectato d’Ultramar, il fait partie des 6 ouvrages révérées par les ultramarines. C’est une version abrégée du codex Astartes combiné aux enseignements du Reclusiam. C’est un condensé de foi et de doctrine. Justicier : c’est l’épée énergétique du capitaine Demeter. La petite anecdote : Il y eut un petit déclic, presque inaudible du fait des grognements de l’ork et de la propre respiration haletante de Severus. Le Primaris et la peau-verte baissèrent les yeux, pour se rendre compte qu’une des grenades que l’ork portaient sanglées sur le torse avait été dégoupillée au cours de leur empoignade. Leurs regards se croisèrent, et Severus expérimenta pour la première fois de sa vie quelque chose s’approchant d’un instant de compréhension partagée avec une bête xenos. Il se jeta en arrière à l’instant même où retentit la détonation. 5 : Bonus : Sang et Os : un récit de Kastor et Polixis. Chose peut commune à la fin du livre on a droit à une petite nouvelle de 10 pages qui nous racontes une petite tranche de vie de Kastor et Polixis. Toujours égal à lui-même Kastor à foncer dans un tas de Tyranides et c’est fait blessé. Et le capitaine Demeter a encore du aller le chercher. Une fois ramené en orbite, Polixis soigne le blessé et en suivant la stricte application du codex fait passer les plus urgents avant son frère dont l’état commence à se dégrader. Pendent qu’il opère son frère celui-ci lui parle du bon vieux temps sur Iax. 6 : Conclusion : Malgré un scénario de base plutôt moyen le livre se laisse bien lire. Il est rempli d’indication sur le fonctionnement d’une compagnie space marine, sur le rôle du chapelain et de l’apothicaire. Mais aussi sur les conflits de doctrine apporter par l’arrivée des primaris. Je m’en aperçois en faisant le résumer du livre mais en fait MacNiven a fait deux forces équivalente dans le livre, les orcs et les primaris sont identique… On y parle d’un chapelain/d’un devin. D’un apothicaire/d’un Dok, D’un techmarine/d’un mécano de Reiver/de Kommandos… La comparaison ne s’arrête pas là. Et même si Polixis ne veut pas le voir, la création du boss ressemble pas mal à la création d’un primaris^^. Apparemment les frères Kastor et Polixis sont les personnages de MacNiven il a déjà écrit plusieurs nouvelles sur eux avant le livre et ça laisse penser qu’on va les revoir. Personnellement je ne pense pas que ça soit une bonne idée… On a un peu fait le tour du sujet et il n’y a que deux choses qui pourraient être intéressante : Voir un procès au reclusarium pour Kastor (mais la une nouvelle suffirait) Ou les faire participé à la reconquête de Iax (d’ailleurs c’est la deuxième raison pour laquelle les primaris sont tous prêt à mourir pour Polixis, lui et son frères sont les deux derniers garant du sang d’Iax, tous les autres sont morts).
  9. LA FORTERESSE NOIRE 0 : Avant-Propos Je me lance dans ce livre sans conviction aucune, les précédents livres de Darius Hinks m’ont fortement déplus. Mais vue qu @Albrecht de Nuln a dit qu’il n’était pas trop mal, on va faire abstraction de mes aprioris et se lancer dans le tas. 1 : L’histoire du livre Le but du livre est de nous faire acheter Blackstone fortress, nous allons donc suivre un groupe d’aventuriers menés par le libre marchand Draik qui se lance à l’assaut de la forteresse noir. Le livre est coupé en deux parties. La première ou Draik recrute et la deuxième qui raconte l’exploration de la forteresse. 2 : L’histoire avec un grand H Le prologue sert juste à nous raconter comment le méchant de l’histoire devient méchant. Le psykers assermenté Gutt fait partie de la force impérial déployé sur Sepus Prime pour réprimer le soulèvement du gouverneur. Mais au moment où les forces imperial sur la planète réussissent à reprendre le contrôle, l’exterminatus est envoyé par le commandant de secteur Ortegal. Tout le monde meurt sauf Gutt qui est sauvé par un démon. Première partie le recrutement : Draik et son aide Isola se trouve à Précipice et cherche un moyen de traverser les Dents de dragons pour se rendre sur la forteresse. Pendant leurs recherches il croise un groupe d’humain en train de pourchasser un animal xenos blessé. Draik décide de chasser les chasseurs et à ça grande surprise l’animal n’est pas un animal mais un Kroot du nom de Grekh Dahyak, il a déjà été sur la forteresse en traversant les dents de dragon et il leur dit qu’ils ont besoin d’un pilote nommée Audus. Audus est un pilote dont la tête a été mise à prix, elle a été capturée par Grusel Bullosus. Draik et Grekh vont devoir donner l’assaut au vaisseau du chasseur de prime pour la libérer. Une fois Audus récupérer Draik apprend qu’il a besoin d’un guide dans la forteresse mais surtout qu’il doit trouver une solution pour les protéger d’une infection psychique. Sur les conseils d’Audus et de Grekh il décide donc de retrouver Taddeus pour avoir des informations sur le chemin à suivre pour trouver la Crypte d’ascuris. Et de son côté Draik pense à recruter Corval qui est un navigateur et donc devrait savoir comment se protéger psychiquement. En route pour aller chercher Taddeus, Draik percute par mégarde un serviteur robot du mechanicus, mais au moment où il croise son regard il a l’impression que le robot est mécontent d’avoir été percuté, ça le fait sourire car les robots du mechanicus ne peuvent pas avoir d’émotion. Un peu plus loin il est abordé par deux ratling qui essayent de lui acheter son arme sans succès. Taddeus est mis en résidence surveiller dans son propre vaisseau par les préfets qui dirige Précipice. En effet ils ne veulent pas que le prêtre parte pour appeler les fidèles à venir à la forteresse noire. Un arrivé d’autant de personne en même temps ne serait pas gérable. Taddeus est à moitié fou depuis son dernier voyage sur la forteresse mais il continu a être guidé. Il refuse de donner des indications a Draik mais accepte de l’accompagné en échanges d’une relique qui devrais se trouver dans la crypte. Pious Vorne un missionnaire au service de Taddeus décide de les accompagnés aussi. L’émissaire Corval est la dernière recrue de Draik, il est membre d’une maison de navigateur et décide d’accompagné Draik quand celui-ci lui demande parce qu’il a envie de voir la forteresse noir de ces propres yeux. Deuxième partie l’aventure : Le voyage jusqu’à la forteresse se passe plutôt bien. Ils croisent un vaisseau qui se fait broyer par les dents de dragon mais ils réussissent à passer sans encombre. Une fois sur la forteresse par contre. Taddeus les guide mais a quelque soucis de mémoire ce qui coute la vie à deux gardes. Et surtout une puissance extérieur (Gutt) détourne le levmag de sa destination et les empêche d’atteindre directement la Crypte. Peut après ils croisent un groupes de cadavres eldars qui ont été tués par des Ur-ghul (des créatures aveugle qui chasse à l’odeur). Grekh en profite pour manger un petit peu d’Eldar au grand écœurement du reste du groupe qui ne comprend pas. En se rapprochant de la crypte il se retrouve tous à avoir des visions du passer et a affronter leur pire erreur ou cauchemar. Sur la route de la crypte Corval trahit Draik et lui tire dessus alors qu’ils ne sont plus que les deux, en fait Corval est Numa, l’ami que Janus a tué sur Terra mais qui n’était pas mort… Apres c’être réconcilier ils arrivent enfin tous a la crypte d’ascuris et parvienne à détruire Gutt et son ami démoniaque qui était en train de préparer une peste pour détruire l’humanité. Janus comprend qu’il s’est fait manipulé par la forteresse. Tous les levmag menais en direction de la crypte d’ascuris et allait seulement dans une direction mais ce n’était pas parce que la crypte était le centre de commande de la forteresse, c’est parce que la forteresse voulait que les intrus (ou aventurier comme vous voulez) pénètre dans la crypte et la débarrasse du démon qu’elle ne pouvait atteindre. 3 : Les avancés des personnages Note : je suis resté un peu vague dans certaine description, par exemple dans le paragraphe sur Isola je dis que la maison Numa n’a pas pardonné la mort de son fils alors que je sais très bien que le fils est vivant ; mais pour Isola l’histoire c’est passé comme ça. Janus Draik : C’est le personnage principal de l’aventure, c’est lui qui recrute tout le monde. Il fait partie d’une des plus vieilles familles de rogue trader de Terra mais il a été déserté par son père et veut revenir dans ces bonnes grâce. Pour cela il veut réussir à prendre le contrôle de la forteresse noir et le donner au haut seigneur de Terra. Draik et Numa était ami, mais Numa a eu des paroles malheureuse sur la sœur de Draik, il a commencé à dire qu’elle salissait l’honneur de la famille Draik et repend des rumeurs sur Janus. Au court du duel qui suivit Janus tua Numa par accident. Isola: est l’aide de Draik mais elle est avant tout une employer de la maison Draik et son rôle est plus de surveiller Janus pour le compte de son père que de l’aider. Si elle doit choisir elle est plus fidèle à la famille que Janus. En fait elle est la gardienne de Janus, elle a promis à son père de le tenir loin de Terra pour éviter sa mort. La famille Numa n’à jamais accepter la mort de son fils lors du duel et avec l’appui de l’émissaire Paternoval des Navigator a fait signer un accord au patriarche de la famille Draik. Si Janus reviens sur Terra tous les accords commerciaux de la famille Draik sont rompu sauf si Janus est exécuté. Dahyak Grekh : C’est un Kroot qui se met au service de Draik et l’aide à trouver les membres de son expédition. Il se met au service de Draik par besoin (c’est dans les gènes des Kroots ils sont des mercenaires nées) mais il suit c’est propre objectif en allant dans la forteresse. Les Kroot assimilent la mémoire de tous ce qu’il mange. Et il a réussi à manger un morceau de pyramide mais son cerveau n’est pas assez développer pour comprendre. Par contre l’estomac des Kroot leur parle …. Audus: c’est une pilote imperial rebelle dont la tête a été mise a pris. Elle s’est fait capturer par Bullosus Grusel mais ce fait libérer par Draik et l’accompagne a la forteresse contre 10% des bénéfices. C’est elle qui fera traverser les griffes de dragons au vaisseau. Elle a participé au bombardement des troupes sur Sepus mais le bombardement n’a servi à rien les hérétique avait déjà fui la planète, l’exterminatus a été lancer pour rien. Taddeus le purifieur : c’est un prêtre qui a eu une vision, sur la forteresse noire dans la crypte d’ascuris se trouve un artéfact qui pourrait sauver l’empire et lui permettre de voir. (Voir qui est bon et qui est mauvais). Il a des visions sur comment atteindre la crypte mais pour le moment il ne l’a pas trouvé. Pious Vorne : Elle n’a plus toute sa tête et vous une admiration sans borne à Taddeus, et joue du lance-flammes à tout bout de champs. UR-025 : il ne fait qu’une petite apparition à Précipice en croisant Draik, c’est une IA datant du moyen Age technologique mais il se fait passer pour une unité de collecte de donné du mechanicus. Rein et Raus : ce sont deux Ratlings des abhumain voleur et rusé qui se sont fait une réputation peut enviable a Précipice, ils font une petite apparition en essayant d’acheter/voler un pistolet à Draik. L’émissaire Corval : Il fait partie de la maison de Navigator Corval et est venu sur Précipice pour explorer la forteresse noir, Si on enlevé Audus et Isola qui sont deux personnages secondaire, c’est le seul membre de l’expédition qui n’est pas dans le jeu, c’est surement pour ça qu’il meurt avant la fin^^. Corval est en fait Numa et il n’est pas mort mais il est en train de muter à cause des « soins » que lui ont prodigués ça famille. Les deux dirigeant des familles Numa et Draik se sont mis d’accord pour se débarrasser de leur deux fils en secret. (Apparemment la famille numa est bénie DES dieux, un peu trop même). Le petit clin d’œil : Kurdrak : le capitaine Drukhari de la nouvelle Talisman de Vaul et en bien piteux état quand il rencontre Janus et lui promet de lui indiquer la sortie si il l’aide à sortir lui-même de la forteresse. Il lui explique qu’une rencontre familial a mal tourné et qu’il n’a plus la force de bouger. Janus lui met une balle dans la tête et récupère une carte en peau d’homme sur le cadavre (cette carte va donner le prochain objectif de Janus dans la forteresse, il monte une expédition pour ça à la fin du livre). 4 lieux et géopolitique : Précipice : Les premiers capitaines à être arrivé vers la forteresse noire ont bien compris qu’il fallait un minimum de règles pour éviter que les gens ne s’entretuent. Ils devinrent donc les préfets de Précipice et en rédige les lois. Qui tiennent en quelques mots : pas d’arme à feu utilisé à précipice sous peine de mort. Toutes violences provoquer ou non dans l’enceinte de précipice est punis de mort. L’imperium et la forteresse noir : Pendant un long moment les hauts seigneurs de Terra n’ont pas eu le temps de s’occupé de la forteresse, le retour de Guilliman puis la suspension du Haut conseil pendant la préparation de la grande croisade ne leur a pas laisser beaucoup de temps pour s’en occupé. Mais c’est une question de temps avant que l’empire ne se tourne vers la dernière forteresse connu encore en activité. Pour le moment les Hauts seigneurs se battent entre eux pour savoir sous qu’elle juridiction la forteresse tombe. Mais Guilliman en a fini avec sa croisade et doit prendre la parole devant le Sanatorium Imperialis et ça ne sera surement pas pour écouter les querelle des hauts seigneurs. Commandant de secteur Ortegal : C’est lui qui a ordonné l’exterminatus de Septus prime mais dans un premier temps c’est lui qui a encouragé le gouverneur de la planète à réunir les factions rebelles et à en prendre le contrôle, il pensait pouvoir les manœuvrer mais il s’est avérer que le gouverneur était un agent du chaos. Ortegal a donc envoyé l’exterminatus sur la planète puis fait tuer tous les membres d’équipages de la flotte qui était au courant du bombardement. Andus est la seul survivante et a été déclarer déserteur. 5 : Conclusion : Bon c’est pas le livre du siècle, mais il se laisse lire et met bien en scène tous les personnages que l’on peut trouver dans le jeu de base Blackstone Fortress. Et franchement je suis agréablement surpris par le niveau du livre, il est bien plus agréable à lire que certain passage de la trilogie sur Mephiston. Du coup je me dis que Hinks est pas aussi mauvais que ça mais que peut être le travail demandé sur Mephiston n’est pas vraiment ça tasse de thé.
  10. Je pense que le coup du jet pack faut aller le chercher dans le codex. Sinon chose etrange, le terminus ultra est passé légende mais la version spécial des lands raiders pour space wolf, dark angel et blood angel n'est pas passé légende^^
  11. Merci pour cette initiative et bon courage
  12. Je me méfierais quand même un peu pour le fluff parce que pour le moment les 2 premier volume de PA c'est juste des résumé des épisodes précédents. Alors bien sur c'est un peu plus approfondit, dans le premier volume on nous décrit plus longuement la bataille d' Iathglas mais la bataille est déjà mentionner dans les codex. J'ai l'impression que l’éveil psychique nous fait un résumé des 150/ 200 ans depuis la cicatrix et qu'il faut pas attendre les nouveauté avant la toute fin. Apres pour le moment je les trouves pas mal les livres (je ne joue pas beaucoup donc la partie règle me pose jamais problème )
  13. Merci^^ ça m'encourage pas a lire le livre mais c'est tres bien j'ai surement pris plus de plaisir a lire les résumer qu'a me taper le livre de nouvelles
  14. Toujours taper sur le même ça fait moins mal au autres. Je me dit qu'il faudrait un jour qu'on parle des auteurs de la BL voir ce que les gens en pensent, parce qu'on a tous nos préférer et les autres^^
  15. Vue comme il prend le temps de poser le décor et les personnages (je pense que certains peuvent trouver ça un peu long et lent) je me dis qu'une nouvelle ça doit être trop court pour lui. Ou alors il a trouvé son rythme, il n’a pas écrit énormément de livre encore je crois? J'ai pensé au Fantômes aussi^^: Abnett est quand même au-dessus. Et les Fantômes resteront toujours les premiers et la référence. J'ai d'ailleurs peur que Hill ait un peu trop de pression et ne s'engouffre à la suite d'Abnett Il ne reste plus que 10 millions de Cadians, il n'y a plus de planète de recrutement... Dans le deuxième livres on voit apparaitre un commissaire qui commence à prendre de la place dans le récit, Bendikt réussit même a chopper un saint et ça part sur une croisade... Apres c'est toujours pareil les Fantôme de Gaunt c'est plus de 15 livres sur presque 8 ans (avec une petite surprise la semaine prochaine si j'ai le temps de lire le roman court de l'an dernier^^) donc c'est dur de comparer.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.