Jump to content
Warhammer Forum

MarmIsACaribou

Membres
  • Content Count

    223
  • Joined

  • Last visited

About MarmIsACaribou

Profile Information

  • Location
    21

Previous Fields

  • Jeux
    WHB (HE, Skav), SdA (Nain), Frostgrave, Warbound

Recent Profile Visitors

1,105 profile views
  1. Aaah ça me rassure de lire ça, je repousse ma lecture de Dune depuis que j'ai lu Fondation, de peur d'être déçu... C'était peut-être révolutionnaire à sa sortie, ça reste plutôt ok mais je ne l'ai franchement pas trouvé si exceptionnel que ça ce bouquin... Peut-être parce que ses bonnes idées ont été repompées dans un enrobage qui me convient mieux. Intéressant en effet. Et au-delà de cela, le jeu est même un excellent moyen d'imiter pour comprendre, catégoriser, absorber, intégrer les mécanismes qui régissent des comportements (et dans ton exemple, peut-être exorciser aussi). Ser Eddard l'a déjà dit en parlant du règne animal, mais ça marche aussi pour nous : c'est le principe même de la dinette, des poupées, des divers jeux de rôle qu'on peut faire à l'école, notamment maternelle (jouer au maître/à la maîtresse, au marchand/e, etc.). Mmm... C'est comme cela qu'il fut envisagé par les dirigeants de l'entreprise, mais probablement pas par les auteurs. Déjà évoqué aussi, mais un auteur ça y met forcément du sien dans son texte, consciemment ou non. Et dans une œuvre, on y trouve vraiment que ce qu'on a bien envie d'y chercher, même si ça dépasse le but originel de création. J'ai eu des réflexions assez intenses sur des sujets philosophiquement pas évidents (transhumanisme, "choc des cultures", impérialisme, jusqu'au boutisme, totalitarismes, etc.), à la lecture de Halo (cité par Mardück) ou de certains Marvel, par exemple, contrairement à ce qu'on pourrait croire (et si on dépasse l'enrobage de film d'action, qui n'est d'ailleurs pas présent dans chaque volume, cela dépend beaucoup des auteurs là encore...). L'enrobage de film d'action peut d'ailleurs très bien n'avoir pour seul but que de faire venir un lecteur plus jeune, ou plus attiré par ça, vers des sujets plus vastes... Quand on écrit, une des contraintes est de plaire à des publics qui viennent chercher des choses bien différentes dans un livre. Il n'y a pas forcément qu'un seul but, qu'une seule voie. Pré-covid, les premiers taxis volants étaient prévus pour 2023 au Japon. Bon ok, c'est pas encore une massification et on s'éloigne un peu des années 2000, mais quand même
  2. Hey, bienvenue dans mon Trou Paumé ! Je posterai principalement des décors Médiévaux/Fantastiques pour aller avec WFB, SdA, Frostgrave, Saga AdM, ce genre de trucs... Il y aura aussi du Nécron qui arrivera un jour, en fonction des mes envies et du temps que j'aurai. J'ai déjà pas mal de plans de toutes sortes griffonnés sur tout un tas de feuilles volantes rangées dieu sait où, ainsi que quelques constructions en dur ; mais pas encore de peinture... Je n'aime décidément pas l'étape des premières couches de base ^^ Je construis principalement mes décors dans une optique de jeu, donc je ne voyais, au début, aucun intérêt à faire des détails, des saynètes, ce genre de trucs qui prennent un temps fou... Mais j'essaye de me soigner Moins facile cela dit, avec les nouvelles grappes : j'ai l'impression qu'elles contiennent moins de matières à bricoler (ou en tout cas, de manière moins aisée). Sinon j'aime bien recycler des boîtes de fromage, il y a très souvent moyen d'en trouver une dans chacun de mes décors Je fabrique donc à l'ancienne : pas besoin d'imprimante 3D quand on mange du fromage ! --- Et voici venir les jours du Roi une ruine surélevée. J'adore les ruines, leur côté mystérieux, poétique, presque romantique. Celle-ci peut se jouer comme un bâtiment, ou comme une zone surélevée - ou les deux. Pour les jeux d'escarmouche, il y a plusieurs accès mais ils sont facilement défendables ; on peut utiliser avec intelligence (ou non, chacun fait bien ce qu'il veut) les règles de lignes de vue et d'escalade/saut (et chute ). Petit tour du propriétaire scénarisé (excusez le jeu d'acteur, le budget était limité). "Promenons-nous, dans les ruines, pendant que... Lalala... Tiens, un bruit bizarre." "Ça venait de là-haut... Qui a inventé des marches aussi hautes ?" "Mmmmmmf, te voilà perdu dans un labyrinthe démoniaque, mon brave Jean-Octave..." "Ho ! Bonjour citoyen ! Savez-vous... Citoyen ? Revenez ! Citoyen ! Ha ! Quel boute-en-train." "Ah ben ça... ça va citoyen ? Vous êtes un peu fragile, non ? Ma Hache voulait seulement vous faire la bise..." Et un léger pas-à-pas : (Vous en pensez quoi, un peu de neige par-ci par-là sur le décor ?) Je retourne à mon hibernation o/ !
  3. Mmmmm elle a largement de quoi produire sans TOW, je pense. C'est d'ailleurs, à mon avis, la principale raison d'être des boîtes à tirage limité, avant même une volonté de créer la FOMO : l'appareil productif est sous-dimensionné, comparé à la demande. EDIT : Équipe premier degré, au rapport
  4. Merci pour tes précisions l'ami Oui c'est plus ou moins ce que pense aussi M4f de Slitherine : quand il y a de l'engouement, ils font un suivi approfondi de leurs jeux !
  5. Une autre, par M4f : https://www.youtube.com/watch?v=iYOY8ZZu2yk J'avoue que ça a l'air plutôt beau et intéressant. J'ai l'impression que le couvert est amené par le brouillard de guerre, la notion de ligne de vue. Je suis très attiré par ce genre de jeux, mais pour l'instant assez rebuté par le faible choix de factions... Même s'ils en promettent d'autres (d'après ce que j'ai compris), on sait ce que valent, parfois, ce genre de promesses... Surtout s'il faut casser son PEL pour y avoir accès. Petites questions pour toi qui y as joué : - est-ce que les unités sont vraiment variées dans leur gameplay, est-ce que choisir l'une ou l'autre a un vrai sens (ou est-ce que c'est surtout un choix cosmétique/par affinités) ? - On dirige combien d'unités, en général ? Ça me gêne toujours quand il y en a trop... Ground Control, par exemple, pour les vieux ^^ Ça ça me plaît beaucoup... Surtout si on est très limités ^^ Merci pour ta présentation en tout cas.
  6. J'ai un problème, j'ai des visions de Subnautica quand je regarde tes décors... C'est normal ? Je ne suis habituellement pas fan de l'impression 3D, mais de petits éléments par-ci par-là comme tu as fait, j'adore. Mention spéciale pour l'amphore, qui nous emmène immédiatement dans un autre univers... J'aime beaucoup aussi quand les éléments ont été implantés sur la roche.
  7. > Pour peindre plus : Un truc qui peut aider aussi, c'est d'avoir un système de rangement pratique et "prêt à peindre". Moi je n'ai pas d'atelier dédié, du coup le fait de devoir touuut sortir et ensuite touuuut ranger me démotivait complètement (c'est con, mais c'est comme ça). Depuis, j'ai un plateau sur lequel j'ai posé toutes mes peintures comme ça j'ai juste à le sortir, même pas à l'ouvrir ; j'ai une palette humide comme ça je n'ai pas besoin de laver ma palette à chaque fois ; et j'ai une petite boîte prête à l'emploi avec les figs en cours et tout le matos (soclage, pinceaux, cutter, colle, sous-main, etc.). Et un gros carton de merdier pour le reste, dans lequel je vais piocher quand ma boîte prête à peindre est vide, toutes les X semaines. En trois minutes j'ai tout sorti et tout rangé, je sais donc que quand j'ai une heure pour peindre, je n'en passe pas le quart pour tout déballer (ce qui est, il faut l'admettre, une activité bien moins plaisante). > Pour moins acheter : Là c'est plus dur pour moi de t'aider, je suis assez imperméable à toutes ces pratiques marketing. Le mieux est de tenter de s'en foutre, j'imagine, même si c'est plus dur à dire qu'à faire. - Les boîtes trotrobien reviendront même si tu ne les achètes pas de suite ; ou si elles ne reviennent pas, tu auras autre chose qui te plaira au moins autant, plus tard. - Les boîtes 'avantageuses' financièrement ne le sont que si tu comptais acheter toutes les figs qu'elles contiennent dans les semaines à venir, et que tu résistes ensuite aux achats ultérieurs des mois à venir. Si c'est seulement pour assouvir une soif d'acheter ponctuelle, une petite boîte te coûtera moins cher au final, et peut suffire à combler ce gouffre passager. Après tu n'as plus ou moins qu'un an de recul sur tout ça, et tu mets déjà le doigt sur ce que tu considères être un problème. Je pense qu'avec un peu plus de recul et d'expérience (quand tu auras vu tes boîtes traîner sous cellophane et prendre racine dans leur placard pendant quelques mois/années ^^), tu arriveras très bien à restreindre tes achats aux essentiels, à ce qui te tient vraiment à coeur.
  8. Sans avoir connaissance de raisons internes qui expliquerait cela, j'y vois surtout un petit caillou déposé là pour construire l'aura de danger, d'hostilité des Mines. Pour poser une ambiance, pour préparer au désastre. De l'ordre du symbolique, en quelque sorte. Mes lectures du SdA remontent à très loin ; mais dans mes souvenirs l'auteur y met du cœur à l'ouvrage, sur la construction de cette aura que dégage la Moria. Bien entendu si un des érudits qui errent par ici trouve une raison interne au récit, ma théorie s'écroule
  9. Bienvenue dans le trou paumé ! (Caribou, le troupeau, meeeh... Trou paumé... Voilà, vous avez une idée du niveau ici) Bon, récemment, j'ai eu à nouveau envie de peindre après... 15 ans de néant absolu ! Autant dire qu'il y avait une sacrée couche de poussière à creuser pour retrouver des vestiges de pinceaux ; et que mes pots de peinture étaient devenus des pots de mixture, que je ne donnerai même plus à boire à mon pire ennemi (alors qu'avant... bon). J'ai retrouvé d'anciennes sensations oubliées, pour la plupart agréables ; même si poser les toutes premières bases m'ennuie tout autant qu'avant. Ah, et je suis toujours aussi lent, ça fait plaisir. J'ai dû mettre... un mois ? Deux ? Pour peindre quatre malheureuse figs ^^ Mais ça n'est pas que de ma faute, certains ici se reconnaîtront peut-être J'aurai des moments d'activité plus intense, et parfois j'entrerai en hibernation pour me reposer de toute cette agitation ! A l'avenir je posterai probablement des Hauts Elfes WHB, ou quelques Nécrons (il faut croire que j'aime les histoires tragiques). Ou encore des figs obscures qui viennent d'une gamme ou l'autre, ça dépendra de mes envies, j'ai du stock ! Mais là, j'ai un peu d'Angmar à montrer, parce qu'il me fallait un ennemi pour mes fiers Nains, et que j'adore les possibilités qu'offre cette faction (de la troupe, de la psycho, de la magie, du monstre... On peut presque tout faire - sauf du saut à la perche, m'enfin c'est pas tellement le but hein ?). Les figs sont issues de la boîte de démarrage du SdA, parce qu'elle est très bien cette boîte ; mais du coup ça ne sont pas les figs officielles pour jouer Angmar. Je m'en fiche, j'aime jouer ce que je veux ; et la différence entre un orque du Morannon et un orque classique... Bon si ça vous fait tiquer vous m'en voyez navré, mais y a déjà eu pire comme proxy ^^ A noter que le devant de ces figs n'est pas super intéressant je trouve... Que de l'armure. Vu de derrière c'est beaucoup mieux ; tant pis pour mon adversaire, je ne compte pas lui montrer mon dos ! Place au défilé ! Vous noterez le superbe OSL sur les yeux, qui est là pour représenter la règle spéciale des Orques d'Angmar (en gros, parfois ils causent la Terreur). Faut que je réfléchisse à un emblème d'armée à peindre sur les boucliers et les bannières. Et que j'améliore un peu tout ça. J'ai tenté de varier l'exposition des photos pour tenter de vous donner une meilleure idée des couleurs réelles : il suffit de trouver l'intersection entre deux mauvaises expositions, et vous devriez à peu près retrouver les bonnes teintes ^^ Pouf !
  10. Attention à la suffisance et à la caricature... Il se trouve que d'un point de vue linguistique, le langage sms est terriblement ingénieux, et beaucoup plus intéressant que tu sembles le croire. Il réinvente en partie le système d'écriture de notre langue, en notamment changeant complètement la valeur de certains signes ("Je vais bi1"... le 1 n'a jamais eu une valeur phonétique, maintenant si)... C'est un phénomène qui est aussi visible dans d'autres langues de manière tout à fait académique. Si ce qui te gêne est l'usage outrancier des abréviations, voici de quoi relativiser : https://www.google.com/search?q=inscription+latine&client=firefox-b-d&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=2ahUKEwi5u_Pa-fjwAhU1t3EKHVSdCgsQ_AUoAXoECAEQAw&biw=1536&bih=762 En fait, cette façon d'écrire (le sms) répond juste à des besoins différents, à des contraintes différentes : la logique est donc d'adapter l'outil plutôt que de le garder tel quel. Alors oui on ne va ni écrire un Victor Hugo avec ce langage, ni s'en servir pour des contrats... Mais ce n'est pas le but en fait. C'est un peu la même distinction qu'entre un marteau et un pilon : même fonction globale, mais selon la situation un outil est meilleur qu'un autre. Note que je n'utilise jamais ce langage, parce que moi je préfère utiliser le français classique y compris dans mes sms. Quant à l'éducation, je t'invite à (re)lire mon avant-dernier tiret, tu auras de bien meilleures raisons que celle-ci, ou que celles que nous servent les médias toutes prêtes à être consommées. Edit pour mon VDDessous : Oui, je suis globalement d'accord avec toi (c'est d'ailleurs en substance ce que je disais aussi : chaque outil (ici, système d'écriture, sms ou non) est adapté à ses besoins spécifiques, mais l'écriture SMS n'est pas pertinente pour les textes élaborés). A noter que plusieurs études semblent montrer qu'il n'y aurait que relativement peu de phagocytage de cette écriture dans des contextes qui ne la nécessite pas. https://www.cairn.info/revue-ela-2010-4-page-397.htm (la conclusion peut suffire pour ceux qui manquent de temps) https://fr.wikipedia.org/wiki/Langage_SMS#Le_langage_SMS_appauvrit-il_la_langue_?
  11. Mon petit grain de sel : Sur la traduction : - C'est vraiment un métier ingrat, parce que très peu de lecteurs seront à même d'apprécier la qualité d'un coup de génie, mais beaucoup seront capables de détecter une bouse (qu'elle soit réelle ou que ça ne soit que leur interprétation qui est biaisée par leur manque de compétences dans l'une ou l'autre langues, ou par absence de référence, ou une simple question de goûts) - C'est l'entreprise qui doit se donner les moyens. Et pour leur donner envie, il faut arrêter d'acheter leur soupe. L'alternative de lire en VO ne résout le problème que pour soi-même, pas pour les autres. On peut décider que ça nous convient quand même. Sur la langue française en général, un peu HS mais de la part d'un amoureux de la langue à ses congénères en voie de disparition ^^ : - Il faut garder à l'esprit que c'est bien plus complexe de modifier sa façon de produire du langage que de modifier sa compréhension du langage. Alors ça ne justifie pas tout, et comme le dit Nekhro les efforts ne doivent pas se faire que dans un sens ; mais ça explique pourquoi ces efforts sont si compliqués à mettre en place, quand le franglais s'est enraciné. Quand quelqu'un pense, il ne pense pas particulièrement en franglais (ou autre) ; il pense dans la langue qui lui est naturelle, car c'est l'outil auquel il est le plus exposé. Il ne le fait pas exprès la majorité du temps, il ne s'en rend souvent même pas compte. Pour moi le travail doit se faire avant qu'il ait intégré ce vocabulaire franglais, après c'est bien plus dur (quoique pas vain). - Il n'existe pas un seul français correct, il en existe plein (variations oral/écrit, variations régionales, variations temporelles, variations sociales et variations de contexte de communication). Autant j'attends d'un texte législatif la plus grande rigueur, autant je m'en fiche quand Jean-Michel Barbeuc' me lâche un gros "Qui c'est qui veut d'la merguez ?" Or le forum, ça se situe quelque part entre les deux... Et le problème, c'est que ce 'quelque part' varie d'un utilisateur à l'autre (GW se situant, en tant qu'acteur théoriquement professionnel, très proche du premier cas, de mon point de vue). - Comment faire quand notre propre organe de régulation, l'Académie française, a systématiquement 30 ans de retard sur le français du terrain (à dessein certes, mais c'est ce décalage temporel qui pose problème ici). Comment faire lorsque ses propositions de solutions sont souvent ignorées, mal comprises ou non appliquées (et là, c'est le fossé [j'ai pensé gap] entre les techniciens de la langue et les autres qui pose problème). Comment faire lorsqu'elle met elle-même à l'écart les Rectifications qu'elle propose (1990, aveu d'échec et mise de côté vers 2016) ? Comment faire lorsque les dictionnaires eux-mêmes ne sont pas d'accord entre eux, lorsque le dictionnaire en ligne de l'académie française n'apparait même pas en première page d'une recherche Google (heureusement il y a le TLF, mais il y a surtout le Larousse qui est plus connu par le grand public, mais dans lequel j'ai déjà vu des erreurs) -pour Qwant, il faut ajouter "en ligne", sinon vous ne le voyez pas bien vite non plus ? - Comment faire pour enseigner la langue orale lorsque les classes maternelles françaises contiennent 30 à 100% d'élèves en plus que les autres pays riches (on arrive à 12 minutes de prof par jour par élève, pas brillant) ? Comment faire pour enseigner la langue écrite quand la langue orale n'est pas maîtrisée, lorsque les élèves dorment moins qu'avant, mangent moins bien qu'avant, doivent composer avec de plus en plus de soucis neurologiques et psychiques ? Je mets au défi quiconque d'apprendre efficacement quelque chose quand il a faim, qu'il est fatigué ou qu'il est insécure anxieux, précaire... Ou encore, qu'il baigne constamment dans une soupe langagière parsemée d'erreurs ou d'imprécisions syntaxiques, sémantiques, orthographiques (quand il a la chance de baigner dans une soupe langagière). - Comment faire, finalement, quand la société dans son ensemble est toute tournée vers l'avoir, alors que la langue est le miroir de l'être ? En fait, le problème est très vaste comme disait @Albrecht de Nuln, et très enraciné, et c'est à la source qu'on aurait une chance d'agir...
  12. Ça envoie du lourd tout ça ! L'obélisque ne me choque pas non plus en haut d'un escalier. Deux suggestions en mode rapide : - Ne pas coller l'obélisque pour être un peu plus modulable, pour les jours où tu veux jouer avec une plate-forme plus large. - Tourner l'obélisque d'un quart de cercle dans le sens des aiguilles du montre, pour que la pente de la brisure descende vers l'escalier.
  13. Wow, j'adore ! Grand fan du noir et blanc par ailleurs (dessin, photo), je n'avais jamais vu cela sur une fig. C'est extrêmement beau. Ça me rappelle les bonne vieilles illus pleines de charisme. Je serais bien en peine de de donner le moindre conseil, par contre. J'ai l'impression que le placement des lumières est bon. Merci pour le partage
  14. Jamais testé stricto sensu (pour ce type de projet), mais... Je t'invite à faire quelques essais à partir d'enduit de lissage/rebouchage (disponible pour pas très cher dans pas mal de grandes surfaces, et je pense tous les magasins de bricolage). L'effet sera plus lisse que sur ta photo, mais ça peut être un avantage, pour un effet dune. Sinon tu rajoutes du sable fin. Et en jouant correctement sur l'épaisseur, et sur une pose appuyée de la figurine quand ça n'est pas encore sec... Je pense que ça peut pas mal rendre le côté "on s'enfonce dedans".
  15. Laisse-moi tenter une traduction... Litrik le Défourailleur de Brume ? ^^ Bon je te l'ai déjà dit mais j'adore ton schéma de couleur ! Y a moyen que tu montres la figurine d'origine de ton Mistkrusha, pour que j'apprécie l'étendue des conversions ? Je ne reconnais pas la figurine d'origine, mais faut dire qu'une absence de quinze ans dans le hobby laisse quelques trous dans la connaissance des gammes ! Hâte que tu nous montres aussi les commandes que tu réalises
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.