Jump to content
Warhammer Forum

MarmIsACaribou

Membres
  • Content Count

    95
  • Joined

  • Last visited

About MarmIsACaribou

Profile Information

  • Location
    21

Previous Fields

  • Jeux
    Old WHB (HE, Skav), SdA (Nain), Frostgrave, Divers

Recent Profile Visitors

271 profile views
  1. C'est quand même marrant ce principe de précommander des précommandes. Ca me rappelle les vidéos qui annoncent les futurs teasers. A quand une figurine qui joue aux figurines ?
  2. Rapide en passant : Une partie (minoritaire je pense, certes) des écoles adoptent un cloisonnement de l'espace ou du temps en fonction du jeu (le lundi (ou à gauche) c'est foot, le mardi c'est cordes à sauter, le jeudi c'est jeux libres sans ballon, etc.). Ca peut avoir un impact plus ou moins direct sur l'occupation de l'espace par les filles/garçons (hélas pourrait-on dire, ça ne devrait pas...). Le problème étant aussi qu'à ce stade, on arrive presque trop tard. Une partie des filles n'a pas besoin d'occuper beaucoup d'espace parce qu'elle n'en ressent pas l'envie (ou pas l'envie parce qu'elle n'en ressent pas le besoin), de par son passif. Mais si elle avait eu un passif différent, une exposition à des jeux différents depuis la plus tendre enfance, des modèles différents, en somme une éducation différente, peut-être qu'elle aurait pu avoir envie de bouger un peu plus. Mais tu as raison, il y a également le souci du manque d'information : il est probable qu'une part conséquente des profs ignore l'existence de ce phénomène. Pour ma part, depuis que je fais attention à cela, il m'arrive assez souvent de jouer les vilains CRS et de faire un peu de place dans la cour quand il y en a besoin. Mais c'est un problème qui nécessiterait qu'on y passe plus de temps et d'énergie... EDIT : là ça n'est qu'une rustine
  3. Plusieurs collègues (pourtant plutôt jeunes) n'ont pas retrouvé le goût ou l'odorat, plusieurs semaines après l'avoir eu... Les complications ne sont pas anodines, et ce sont là les moindres. Et, contrairement aux risques liés à la voiture (qui sont déjà réduits à peu près au maximum), là les risques sont relativement facilement évitables. Oui un masque c'est chiant, ça gratte, ça étouffe les sons et bloque les expressions faciales (et ça met de la buée sur mes lunettes et de la sueur dans ma barbe). Mais ça se fait quand même, quand on se rappelle que ça a une chance, même infime, de sauver quelques vies. Et je bosse avec des gamins, donc dieu sait que les expressions du visage et la parole, j'en ai besoin. Ayant des personnes à risques (et pourtant jeunes, ça existe quand même) dans mon entourage, j'aurais les boules de les perdre juste parce qu'un jour, une fois, ils ont croisé par hasard un gars qui avait la flemme de mettre son masque... Et j'imagine que c'est pareil pour l'entourage des autres. Juste histoire de rendre ça un peu plus concret pour le peu qui en auraient besoin. Donc pour ma part, c'est masque dès que je suis dans un endroit clos ou bondé, et lavages de mains. Et pourtant je n'ai pas vraiment le profil à être à l'écoute des injonctions... Mais parfois faut être sérieux. Et juste réduire les risques. Qu'entends-tu par là ? J'avais lu qu'il y avait de toutes manières plusieurs souches, certaines plus virulentes que d'autres. Rien à ajouter
  4. Le plus fou, c'est que c'est exactement sur ces deux questionnements combinés que tout ce sujet a (re)commencé (milieu du message que je linke) : De la à dire qu'après quatre pages, la boucle est bouclée... Ravi en tout cas qu'on tombe sur des conclusions assez similaires, même si je regrette que la majorité du débat s'articule autour de l'hypersexualisation (ou non), alors que ce n'est qu'un aspect parmi tant d'autres de ce débat... Il y a tellement plus à dire, que de se cantonner à l'apparence. Bref, je me suis déjà exprimé sur le sujet. Merci à @Xoudii pour ces éclairages concernant AOS. J'en déduis qu'AOS semble être plus équilibré que 40K du point de vue de la diversité des personnalités/styles de combat/opportunités de briller féminins. Ça augure sûrement du progrès pour l'avenir. Tiens, je n'ai pas eu cette impression quand j'en ai discuté autour de moi. Attention au spoil :
  5. Et qu'en est-il de la variété de leurs styles de combat ? Je ne connais pas bien AoS, je tente un truc basé sur le site de GW et WHB, corrigez-moi : Olynder : porteuse d'aura, affecte le moral ? (ça existe à AoS le moral ?) Alarielle : magicienne Morathi : magicienne Astreia : puissante, imposante, grande volonté ? Thorne : pas trouvée sur le site GW 2 des 3 perso Stormcast anniversaire sont des femmes : j'ai trouvé Neave Blacktalon, guerrière rapide Neferata : magicienne + comploteuse ? la sorcière de nurgle Beasrgrave : magicienne (cracra ?) Pour l'instant, tes exemples spontanés (c'est ça qui est intéressant aussi) rejoignent en partie ce que je crains : peu de style de combat, au moins la moitié se basant sur la magie. En fait les Stormcast sauvent bien la chose, c'est cool (enfin un intérêt à cette gamme /troll). Merci pour le retour, à voir si ça coïncide avec les observations des autres ! Ca c'est vraiment l'approche idéale à mon sens, qui rejoint la gamme Drukhari et la gamme Stormcast (et Eldar en partie ?). Nos troupes sont définies par leur fonction dans l'armée, pas par leur sexe. Du coup, on mixe indifféremment, et on n'a plus de problèmes de genre. Je ne suis pas sûr de comprendre où tu veux en venir avec ta première phrase. 4/150, c'est vraiment un ratio minable (désolé ^^). Même dans un loisir de geek, on pourrait espérer un cinquième ou un sixième... Là c'est du 1/40è. C'est chaud quand même, un tel ratio. Peut-être l'effet tournoi qui joue en défaveur aussi ? Ca m'intéresse que tu tentes de développer les autres raisons, quand tu auras le temps.
  6. Dommage que mes interventions sur l'autre sujet n'aient pas été ajoutées ici... Elles abordent le sujet sous un angle qui me parait essentiel mais presque passé à la trappe depuis ces deux pages : la variété des modèles (et donc la variété des comportements accessibles) au féminin, dans le wargame. C'est quand même ça l'émancipation : avoir la liberté d'accéder à tous les comportements possibles. Et pour ça, il faut déjà se dire que c'est possible, voire normal, et avoir donc des modèles. TL;DR : Un garçon/homme qui joue au jeu, il accède à moult modèles avec des spécialisations hyper variées. Un seul exemple mais j'en donne d'autres : les primarques. Le garçon/homme a là un modèle de héros loyal, ou offensif, ou défensif, ou furtif, ou sournois, ou rapide, ou dominant, ou solitaire, ou érudit, ou créateur etc etc. Bref, rien qu'avec ça, tout est possible. Pour une fille/une femme, l'éventail des possibles est considérablement réduit. Beaucoup de magiciennes, quelques archères. Très peu (shadowsun ?) de personnages féminins tout en force, pour ne citer que ça. Assez peu de guerrières au corps-à-corps. Je note également le syndrome de la démonette, seul démon à porter un attribut physique sexué (le sein) et un nom féminisé ; évidemment () associé au dieu de la luxure. Je citais également la gamme drukhari, qui m'a l'air très saine de ce point de vue (aucun personnage ostensiblement féminin, mais une gamme indifféremment mixte). ___________________________________________________________________________________________ En passant sur les nouvelles sorties je constate que de ce point de vue, c'est 40K qui s'en sort le mieux, avec les deux inquisitrices. Chez les Lumineth, j'ai l'impression que le seul perso manifestement féminin est encore un mage (confirmation ?) ; côté Géants, ça aurait pu être le bon moment de faire une Géante... Et de l'avoir, la figurine féminine bourrine et massive. Pour répondre rapidement à la discussion en cours : - sur l'hypersexualisation : pour moi ce débat n'est qu'une partie de ce que j'évoque. Ca pose problème s'il n'y a que ça chez les modèles féminins, ou si ça ne concerne que les modèles féminins ; à l'inverse ça ne me semble pas être un problème si on dispose aussi de modèles féminins non hypersexualisés, et de mâles hypersexualisés aussi. - sur l'origine historique : débat intéressant, je lis avec attention. Je me demande si ça n'est pas centré sur une histoire plus récente, des armées officielles de civilisations plus rigides. Je pense par exemple aux Gauloises (confirmation ?) ou à toutes ces femmes qui se sont battues sans faire partie d'un corps d'armée officiel. Peut-être même que si peu de femmes se sont battues au sens militaire du terme, c'est justement parce qu'on ne disposait pas de modèles qui allaient dans ce sens. C'est le serpent qui se mord la queue ^^ (Peu de modèles de femmes-soldats (Athéna ?) -> peu de femmes-soldats dans l'histoire -> peu de figurines soldats féminines dans notre wargame -> toujours peu de femmes soldates) Et on retombe sur ce que je pensais essentiel dans ce débat. En suivant ce terrain historique, on retombe aussi sur le fantasme : le joueur a plutôt une vision du soldat en tant qu'homme, donc on lui donne du soldat-homme. - Dernière remarque, je crois que ça vient d' @Absalom : "un hobby fait par des hommes et pour des hommes". Hypothèse : peut-être que ce manque de variété dans les modèles féminins est une des choses qui manquent aux filles (quand elles sont jeunes j'entends) pour s'ancrer dans le hobby ? Il y a des femmes dans les tournois ? Dans les clubs ? On a eu plusieurs témoignages concernant les filles de hobbyistes, ont-elles l'air plus attirées par certaines figs plus que par d'autres (peinture/jeu/histoire ?). Et concernant vos compagnes ? La mienne, elle s'en tamponne le coquillard Je me cite en version longue, ça date du début de conv' donc faut recontextualiser :
  7. Okay, je comprends ce que tu voulais dire. En effet, c'est un outil comme un autre, à utiliser à bon escient et de la bonne manière donc. Par contre j'ai l'impression d'avoir eu plus de chance que toi dans les psys que j'ai croisés Il existe néanmoins des observables plutôt fiables, qui indiquent ce qui a un effet plutôt positif (ou non) sur l'enfant. Mais oui, comme toute science, on n'est pas à l'abri d'un revirement de situation dans 10 ans, au fil des découvertes. Bien malin celui qui donne une recette toute faite concernant l'éducation ou le développement d'un être humain... Bien trop malin. Plutôt d'accord avec tout ce que tu as dit @NonoChapo. Avec le bon encadrement c'est un hobby d'une richesse incroyable. EDIT : après avoir regardé la gamme 40K, je viens aussi de découvrir les Sisters of Silence (superbes figs). Shadowsun a l'air d'être féminine (confirmation ?) ET bourrine/massive, dans son apparence (mais c'est bien la seule). Et surtout, la gamme Drukharis est très satisfaisante du point de vue d'une mixité vraiment saine (c'est-à-dire une mixité indifférente, et non une mixité ostentatoire/manifeste). Dans plusieurs grappes, il y a à la fois des figurines féminines et masculines qui coexistent de façon indifférente, c'est rafraichissant. Du coup mon conseil : les Drukhari sont la gamme la plus saine pour vos jeunes enfants ! Euh non, rien
  8. Excellente nuance, oubli de ma part. La question est néanmoins d'importance, il n'y a qu'à voir l'actualité. Je n'ai pas la réponse. Mais pour exemple, Astérix passe quand même une partie de son temps à discuter avant, ou à tenter. Alors que dans notre jeu, la diplomatie est vraiment en retrait. Je tique seulement sur le terme "questions psychologiques à la mode". Je déteste tout ce qui se rapproche de près ou de loin à une mode, mais je pense que le statut du psychologique est ce qui nous manque le plus dans pas mal de pans de la société. Et qu'il semble peut-être à la mode en ce moment, c'est justement parce qu'il était quasiment inexistant autrefois, par effet de contraste. Pourtant, la psychologie utilisée finement résout un sacré paquets de problèmes - et c'est normal, c'est une énorme part de ce que nous sommes, au final. Mais c'est encore assez tabou ou raillé (peut-être que le statut est meilleur dans d'autres pays ?). Là par contre je serai vraiment plus méfiant sur ce sujet. Le questionnement arrive peut-être consciemment à l'adolescence (je ne connais pas les ados), mais une partie des réponses arrive bien avant, et sont mûries ensuite (et surtout des portes sont fermées insidieusement). On observe dès l'entrée à l'école que globalement, les filles ont un comportement plus calme, posé, sont moins bougeantes que les garçons. Pas mal d'études pensent que cela vient déjà de nos biais éducatifs dès le plus jeune âge : on aurait tendance à être plus exigeants avec les filles sur ces sujets, ou à les exposer plus régulièrement à des jeux calmes d'intérieurs là où les garçons seraient laissés un peu plus libres de leurs mouvements, ou plus exposés à des jeux bougeants ou d'extérieur. Le tout sans s'en rendre compte, bien sûr. Et les conséquences sont dures à inverser. Plus tard, on observe que généralement, la cour de récréation présente deux espaces : le centre, souvent rempli par des garçons occupés à courir dans tous les sens ; et le contour, plus souvent occupée par des filles qui seraient donc moins libres de bouger dans tous les sens. Bref, ce que je veux dire, c'est qu'il y a plein de choses qui se jouent dès le plus jeune âge, et dans des détails vraiment insignifiants. Sauf que ces détails ont tendance à se cumuler et s'amplifier dans le temps : on aboutit au final à des genres qu'on a cantonnés à des comportements. Et c'est valable dans les deux sens : le garçon plus calme/moins sportif aura parfois du mal à exprimer son masculinisme. Je suis toujours surpris d'à quel point les enfants de cet âge sont très genrés dans leur approche de certains goûts ou certaines activités (c'est pour les filles/pour les garçons). Au final je suis d'accord avec ta première phrase : le wargame n'est qu'une influence parmi d'autres, mais pour le moment cette influence me semble très stéréotypée. Donc il faut penser à compenser, à exposer nos garçons à d'autres modèles et nos filles à d'autres modèles. EDIT pour Uphir : Bien d'accord avec ton premier paragraphe, d'où mon allusion aux films d'horreur. Je ne souhaitais pas trop développer pour ne pas être imbuvable... Je me suis peut-être mal exprimé : il n'y pas forcément de lien direct entre "jeux de guerre" et "décrochage", je ne souhaitais pas dire cela (REEDIT : il y a également du décrochage sans jeu de guerre apparent, mais la proportion "décrochage" parmi la population "jeux de guerre" me semble légèrement plus grande que la proportion "décrochage" parmi la population "non jeux de guerre". Après, comme je l'ai dit, j'ai très rarement observé de jeux de guerre à l'école). Je souhaite seulement noter que d'après mes observations (qui sont donc limitées), j'ai le sentiment (encore une pincette) que les enfants qui jouent à la guerre à l'école (encore une) semble plus souvent être, en parallèle, en situation de décrochage partiel. Il est tout à fait possible que le jeu de guerre ne soit qu'une façon de compenser ou de s'évader du décrochage, et que le lien de cause à effet soit donc inversé. Il est également possible qu'il n'y ai aucun lien direct (d'où mon "en parallèle" juste au-dessus). Je ne me suis pas suffisamment renseigné sur ces questions, je partageais seulement mes observations et appelais à vérifier. A l'écriture je trouvais également systématiquement les Sisters comme bon contre-exemple. Là où ça me gêne, c'est que j'ai l'impression que pour le moment, il n'y a principalement que lui. Dans le wargame avec lequel nous avons grandi, le genre féminin c'est surtout : des magiciennes, quelques archères (peut-être lié à une fausse idée que l'archer est celui qui est petit et agile, et l'épéiste fort et massif ? Alors qu'en vrai c'est plutôt l'inverse), les Furies/DoK qui sont littéralement une race d'hystériques. (je me demande si les Sistas sont des fanatiques, je ne connais pas assez) Alors que du côté mâle, on a des guerriers avec tous les types d'armes et tous les styles de combat (voir primarques par exemple), ET des mages, ET des archers, etc etc. On a 100 guerriers qui utilisent la force, 100 qui utilisent la ruse, 100 qui utilisent l'agilité, 100 qui utilisent la magie, etc. Mais on presque 0 guerrières qui utilisent la force, quelques unes la ruse, quelques unes la magie, etc. Le masculin semble accéder a plus de possibilités, de manière plus systématique et généralisée, c'est ce qui est gênant à mon sens. Du coup, vraiment très content de voir que les Sistas sont des bonnes guerrières, et qu'ils existe des hystériques mâles d'après ce que j'ai compris. C'est un exemple qui augure peut-être un rééquilibrage à venir. Et il y a également un GI qui semble être une femme, dans le trailer. Et pourtant elle est sale, le visage abîmé, etc. Ca aussi c'est que du bon. Si j'étais tatillon, je me demanderai pourquoi les figs féminines semblent également cantonnées à certaines races ou factions précises, et non pas diffusées au sein de presque toutes les factions. Mais c'est pas mon genre
  9. Au début, avec la prononciation de certains youtubeurs et ma non-connaissance du terme, je comprenais "field open". Autant dire que j'ai galéré ("okay donc là il a une règle de champs ouverts mais ça le protège... mmmm... Bon, fuck logic à mort la logique")
  10. Hey ! Mon avis rapide, basé entre autre sur mon expérience pro (prof des écoles). Ca ne reste que mon avis. Je réponds un peu tard donc pêle-mêle : - chaque enfant est différent (envie, capacités, besoins, passif, etc.) donc on ne peut faire des généralités, seulement observer des tendances. En plus ça concerne plus ou moins le développement et le psy, et dans ces domaines un détail insignifiant peut changer un fiasco en réussite, et vice-versa. Donc il n'y a pas de recette absolue, seulement des pistes à explorer. - les jeux violents/de guerre sont vraiment très rares dans les cours de récré (selon mon observation, il faudrait voir dans d'autres milieux/régions ; mais j'ai fait une bonne centaine d'écoles donc ça reste un échantillon conséquent). J'ai l'impression (à vérifier) que les enfants qui jouent à ces jeux ont une un peu plus grande tendance au décrochage (scolaire ou social). Après, de là à dire si cela vient de la violence qui fascine/perturbe, ou du support qui est addictif (jeu vidéo, film d'horreur... Vous n'imaginez même pas ce que l'on apprend parfois ^^), c'est compliqué à trancher. - Concernant l'analogie avec les dinosaures : le processus psy peut être différent parce qu'ils ne sont pas humains, attention. Après jusqu'à un certain âge, j'ai le sentiment que l'enfant perçoit plus cela comme une disparition que comme un déchiquetage (à vérifier avec un psy). On est plus dans le "manger tout cru", "gober tout rond", dans lequel il n'y ni sang ni action violente ; d'ailleurs dans la version édulcorée du conte, on retrouve Mère-Grand et le Petit Chaperon en pleine forme à la fin (ouaiiis o/ !). Il est possible que le même genre de filtre s'applique dans notre cas (c'est pas parce que le gars porte une épée qu'il découpe en rondelles le premier venu). Il est probable que beaucoup dépend de la mise en scène, comme le disent plusieurs VDD. - Questionnement : Attention aux modèles féminins. Dans nos wargames, ils sont très stéréotypés, et on ne voit pas facilement l'impact que ça peut avoir sur l'ambition, les projets, les espoirs, le développement futur des enfants (filles). Sachez que l'ambition/la projection sont essentiels car ils sont les principaux freins à l'ascenceur social (en gros, très souvent un enfant n'ambitionne que d'être un peu mieux loti que son parent). Dans notre cas, il faut que la fille puisse avoir accès à un panel aussi large et varié de modèles que les garçons, pour avoir un choix aussi large ensuite. Trois pensées en vrac : les primarques (tous des beaux mâles) offrent une grande variété de comportements subtilement différents. Y a-t-il un pendant féminin (question sincère, je ne suis pas un spécialiste du lore) ? Les démons : seule à avoir un attribut physique sexué : la démonette de slaanesh, je crois (comme par hasard Et je vous laisse deviner la couleur officielle). Seule à avoir un nom féminisé... Je vous laisse deviner, c'est le même. Corrigez-moi si je me trompe. Dernière pensée, la plupart de nos figs sont des mecs, pour l'instant. Il ne faut pas que la fille croit que la guerre, la force, ça n'est qu'un truc de mecs. Est-ce qu'il existe une fig féminine ou fémininisée et bourrine (le type orc, vous m'voyez) ? Les modèles, c'est essentiel, faut y être vigilant. - Questionnement plus rapide, concernant l'usage légitime de la force. Les Spaces Marines sont les gentils, c'est normal qu'ils tuent/usent de la force. On voit la même chose dans le ciné, le gentil tue trouze mille gusses, c'est normal il est gentil ; personne ne s'en émeut, personne n'envoie de fleurs à la famille du défunt, c'est normal il est méchant. C'est une question complexe, ça doit être fascinant d'en discuter avec un ado, et d'ailleurs j'ai le sentiment que 40K est un bon tremplin de reflexion dans ce sens. Mais avec un plus jeune, je m'interroge. La question est épineuse, même pour nous adultes... - Un enfant, c'est vraiment pas la même à 2 ans/à 3 ans / à 5 ans etc. Quelques jalons rapides, ça sera basique pour certains mais ça peut en aider d'autres, donc dans le doute je poste (rappels : ça dépend des enfants, ce ne sont que des pistes à explorer) : - Le jeu c'est bon, mangez-en à toutes les sauces et à tous les repas (si votre enfant le digère bien, sinon à petites doses, il vaut mieux éviter de dégoûter un enfant). Le modélisme aussi c'est super bon, promis. Un jour je ferai des décors/monuments avec ma classe, ça me paraît génial avec des enfants (pour ma part ça sera des monuments historiques ou des bâtiments proches d'eux, pour que ça ajoute un intérêt historique/civique). Pfff désolé je pose des pavés à chaque fois, j'ai vraiment réduit pourtant --" 1h30 de rédaction... En espérant que ça aide... ^^'
  11. EDIT : TL, DR : Un gars qui utilise des anglicismes ne s'est pas posé la question du mot utilisé. Est-ce qu'il aurait dû ? Probablement oui, sur un forum francophone (en cela je vous rejoins). Est-ce qu'il aurait pu ? Peut-être que oui, mais peut-être qu'il ne s'en est même pas rendu compte (en cela je suis en désaccord avec vous). J'essaye d'argumenter pourquoi ce n'est pas aussi facile que "faites des efforts". ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Et c'est tout aussi caricatural de parler de la "vivacité d'une langue qui résiste" (ce qui est d'ailleurs plutôt le principe d'une langue (bientôt) morte) ou de "facilité linguistique" . Si j'ai parlé de figer, c'est justement parce que tu as parlé de résistance. Après comme je l'ai dit, je suis ouvert aux arguments, je ne demande qu'à comprendre. Ces mots ont des équivalents et je suis d'accord. Ce que je tentais de dire, c'est que certains d'entre nous ont une exposition plus poussée à ces anglicismes, dans une proportion incomparable à ce que c'était il y a des centaines d'années. Pour un expat', ou un billingue, ou un gars qui consomme la moitié de son contenu culturel dans une autre langue (et qui utilise peut-être cette même langue dans son jargon pour le travail, par exemple), c'est parfois compliqué de retrouver le mot français. Il est même probable qu'il ne s'en rende pas compte, lorsqu'il écrit, que son mot est d'origine étrangère et donc difficilement accessible pour ses interlocuteurs. Il est à un stade d'assimilation plus avancé, parfois tellement avancé pour certains mots que ça lui vient tout seul, sans que sa pensée ne s'arrête. Et, s'il s'en rend compte, il peut avoir des difficultés à retrouver le mot français correspondant, s'il existe. Ce matin, je n'ai pas trouvé d'équivalent à "capé", j'avais beau essayer je n'ai pas réussi. Ce soir, j'ai trouvé "plafonné", je suis content Et encore, si le VDD ne l'avait pas mis en gras, je ne me serai même pas rendu compte qu'il n'est pas d'origine française ce mot : maintenant que je suis programmé pour le comprendre, je n'arrive plus à me mettre à la place de celui qui ne le connait pas. Mais comme je l'ai dit plus haut, et en cela je vous rejoins complètement, j'essaye à chaque fois que c'est possible, parce que c'est le but d'une conversation (se faire comprendre et tenter de comprendre). J'essaye juste d'expliquer pourquoi ce n'est pas aussi facile que "faites des efforts". Je m'aperçois que je réponds aussi en partie à ce que tu dis ici. Je te rejoins complètement au sujet des nouveaux arrivants. Pour tout dire, je me suis fait exactement la même remarque que @toubotouneuk, mais concernant cette fois-ci un poste rempli d'acronymes à rallonge que je ne comprenais pas ^^ Bref j'avais l'impression de lire du chinois, mais c'est probablement simplement parce que je n'étais pas assez acculturé avec le codex en question ; l'utilisateur (j'ai failli mettre user) qui avait posté le message l'a fait de façon mécanique, comme on le fait tous dans nos boulots respectifs... Lui, il ne s'est pas posé la question. Est-ce qu'il aurait dû ? Probablement oui, sur un forum francophone (en cela je vous rejoins). Est-ce qu'il aurait pu ? Peut-être que oui, mais peut-être qu'il ne s'en est même pas rendu compte, et ça peut être normal (en cela je suis en désaccord avec toi... pour l'instant ? ). Et au sujet de l'anglais comme source majeure, oui, je te rejoins aussi. Après, c'est le bain culturel du moment. Est-ce vraiment un problème ? Peut-être, peut-être pas. Dans mon esprit, c'est aussi gênant que l'origine majoritairement latine de notre langue ; mais je pense pouvoir être facilement convaincu par un argument solide ici. Ce n'est pas dans ce sens-là que j'invoquais les langues étrangères, c'est plutôt pour le chemin inverse : on est plus souvent entouré d'anglais -> on assimile de l'anglais -> on l'utilise plus mécaniquement -> on arrive à la "bouillie multilingue" (-> après écrémage et transformation, on arrive à de nouvelles règles de langue). Par "on", j'entends certains, pardon (et c'est d'ailleurs tout le problème). Complètement d'accord avec ton article. Il m'a été enseigné (et je l'ai ensuite validé dans ma pratique pro) que le "lecteur expert" est celui qui passe outre le mot qu'il ne connaît pas, et s'aide du contexte de la phrase ou du texte pour comprendre l'idée globale. Ce qui est très contre-intuitif, même pour nous adultes : on a tous tendance à bloquer face au mot inconnu (il n'y a qu'à voir les commentaires suite aux nouvelles de 4 pages parues sur GW pendant le confinement : ceux qui estimaient ne pas bien la comprendre mettaient le doigt sur un vocabulaire trop technique, ou argotique ; alors qu'en faisant abstraction de ces mots qu'on ne connaissait pas, au moins un par phrase dans mon cas, il était malgré tout possible de comprendre le sens global, les événements généraux et l'ambiance du texte). En gros, la compréhension c'est une tâche complexe, qui fait intervenir plusieurs processus simultanés (pour ça que c'est super dur pour un jeune enfant ou dans une langue peu connue). Et pour faire rapide, ces processus interviennent chacun à une échelle différente : décodage des lettres pour obtenir des sons + les sons donnent un mot que l'on connaît + ce mot est associé à un sens + les sens de plusieurs mots ensemble donnent l'idée de la phrase + les phrases et leur articulation donnent le sens globale du texte. Certains de ces processus étant ensuite automatisés complètement (je vous défie de ne pas lire un mot qui vous tombe dessus par surprise :D) ce qui soulage les autres. Quand on voit cette chaîne, on comprend l'importance du vocabulaire oral, qui est un des piliers de l'école maternelle et de la scolarisation future (ce qui explique aussi pourquoi on enseigne différemment une langue maternelle d'une langue non-maternelle) ; mais on comprend également ce que tu dis : la compréhension globale, qu'on utilise au quotidien, est un processus séparé, qui est donc accessible dans sa grande majorité même si tous les mots n'ont pas été compris. Désolé si j'ai trop digressé, tu avais l'air intéressé ^^ A noter aussi que je ne parle là que de compréhension, la production est différente. (D'où les compétences du cadre européen (le truc avec A1, A2, B1, B2, C1 ou C2) : produire à l'écrit, produire à l'oral, comprendre à l'écrit, comprendre à l'oral et mener une conversation. D'où aussi le fait d'une gradation dans les bilinguismes (certains parlent par exemple de bilinguisme passif pour ceux qui comprennent parfaitement une langue mais ne la parle pas aussi bien). Bref, toutes ces histoires de langue, c'est vraiment qu'une question d'exposition, de besoin et de volonté de se comprendre.) Oui, sans compter que parfois certains n'ont accès qu'à la VO (par choix ou non), et ne connaissent pas le parti pris des traducteurs... Difficile pour eux dans ce cas de mettre le terme francophone. Pavé César o/
  12. Selon moi, cette tendance vient à la fois - d'une lecture uniquement VO pour certains, pour qui c'est donc plus facile de reprendre le terme officiel VO, consciemment ou non - du bain culturel ambiant (jeu vidéo, streaming (pardon, diffusion en direct, c'est ça ? ), Netflix et compagnie qui font exploser les visionnages de films en VO/VOSTFR en France, point sur lequel nous sommes en retard comparé à d'autres pays, etc.), qui rend l'utilisation de ce genre de termes nécessaire (rapidité pour trouver le mot ou le prononcer) et automatique (parce que largement repris). Pour ma part je suis un amoureux de la (des) langue(s), mais je n'ai jamais trop compris ce besoin de figer la langue. Une langue est nécessairement évolutive, c'est dans sa raison d'être : nouveaux concepts, facilité de communication avec les voisins. Et la langue française ne fait pas exception. Un linguiste me corrigera peut-être, mais notre vocabulaire quasi-intégral n'est originellement constitué que de mots pompés à d'autres langues, puis reconstruits pour s'adapter à notre prononciation ou notre grammaire. En fait, le problème c'est que là, ces nouveaux mots, ils sont comme les vieux nouveaux mots, sauf qu'ils sont plus récents et donc pas encore compréhensibles par tous (ce qui est gênant pour une langue). C'est un souci d'exposition. Simple exemple : es-tu gêné quand je dis "Mon toubib a le gosier sec, il sort du cidre de son anorak" ? Je pense que non, et pourtant il y a ici un mot qui vient de l'arabe, un autre du gaulois, un autre de l'hébreu et un autre de la langue des Inuits (des langues qui nous sont autrement étrangères que l'anglais). C'est juste une question d'habitude. Après, justement, j'essaye de m'adapter à mon public, quand il préfère des mots plus ancrés dans la langue : simple courtoisie, le but c'est quand même de se comprendre. Mais c'est pas toujours facile (ce qui rejoint ton idée de facilité linguistique), certains concepts étant difficilement traduits ou le synonyme français ne faisant pas partie de mon vocabulaire actif (vocabulaire que j'utilise couramment : exemple "maison") mais seulement de mon vocabulaire passif (que je comprends mais utilise rarement : exemple "demeure"). Bref, je ne comprends pas ce besoin de figer une langue, de "résister", mais je serai ravi d'être converti .
  13. Hey ! Tout d'abord, merci @Haemacolyte pour ton lien ! J'avais une boutique pas trop loin, elle a survécu au confinement, j'ai ce que tu m'as conseillé ! (pas encore testé) Ensuite, je me suis mis au fluff Space Marine afin de trouver une légion qui me correspond, en vue de l'achat d'une boîte de base v9... (je comprends pourquoi tout le monde a des SM). Et donc, j'ai découvert les récents Primaris, et voici ce que j'en ai pensé, en 20 minutes (je vous laisse deviner la référence) : Traduction : Cawl's Spunk = L'Audace de Cawl. Il y a un double sens, cela dit : la semence de Cawl (en un poil plus familier dans le texte ; c'est d'ailleurs surprenant les exemples de phrases qu'on peut trouver sur certains dictionnaires en ligne ^^"). J'hésitais avec Unshrunk (le désagrandi), et surtout Chunk (le gros morceau) ou Hunk (beau gosse) ; mais le double sens l'a emporté ! Harder, Better etc = plus fort, meilleur, plus rapide, plus fort. C'est inspiré de ceci : J'envisage de le coloriser pour que ça corresponde plus à l'image de base... D'autant que j'ai récemment reçu une tablette graphique WACOM Intuos, avec les logiciels Clip studio (qui a l'air top) et Painter Essential. Cependant après mes premiers tests, j'ai l'impression de tenter de dessiner avec une pelle à tarte ^^ Il va falloir que je gagne en dextérité, et en connaissance du logiciel. Bref ce n'est peut-être pas pour tout de suite, on verra. Quelqu'un connaît ce genre de matos ? Et aurait des conseils ou connaîtrait des super tutos ? J'envisage aussi d'en faire une version au crayon blanc sur papier noir, une technique j'adorerai approfondir, mais ça m'a l'air trop ambitieux pourmoi, pour le moment... Pis il faut que j'arrête de m'éparpiller (cela dit si quelqu'un connaît des artistes/tutos je suis preneur :3) +++ Bref, concernant la primarisation : Voici ce qu'en pense un fameux primarque, merci à lui pour ce commentaire constructif : (j'ai utilisé ce modèle-ci : https://www.artstation.com/artwork/gJ0AnL) Je comptais faire un portrait ultra rapide, pis en fait j'ai bien aimé donc il a été bien plus long que prévu ^^ Quelle galère les ailes de l'aigle ! Version retouchée plus old school : J'ajoute l'avis d'un président de la République : (portrait en 10 minutes montre en main à partir d'une photo, le but était de faire ressortir les traits principaux, mon tout premier portrait "Je te comprends mon vieil ami") (oh, et l'avis d'un carapuce, sans aucun modèle cette fois : ... Ah bah il s'en fiche :D) A+ !
  14. Salut, J'ai passé une grosse commande chez eux pendant le confinement, pour tenter de soutenir une boutique française : - Un gros lot de peintures diverses, ça j'imagine qu'il n'y pas de souci, ils ont annoncé avoir reçu un bon paquet de palettes de peintures - Une boîte zombicide. Ils m'ont déjà personnellement prévenu il y a un mois qu'ils ne pourraient pas fournir cela (covid je pense) et vont me faire un avoir. - Un start collecting W40K, dans mon cas j'imagine que c'est ce qui coince. Peut-être qu'il faut encore un peu de temps à GW pour fournir correctement tous les revendeurs, si on tient compte de l'arrêt de leur production durant le covid et de leur priorité à donner pour les nouveautés. Mail envoyé il y a sept jours pour obtenir des infos, pour le moment pas de nouvelles mais ça ne fait QUE sept jours dans mon cas.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.