Jump to content
Warhammer Forum
Sign in to follow this  
Red Qafe

[40k] Lectures de Red Qafe

Recommended Posts

Bonjour à tous !

Comme j'en avais émis l'idée, voici un sujet dans lequel je me contenterai de transcrire mes résumés et impressions de toutes mes lectures.

ça permettra d'éviter de créer des sujets doublons, de déterrer certains vieux sujets, et de pas engorger la Bibliothèque en même temps que les projets de @gilian et @Schattra D'ailleurs ces dernier pourront plus facilement me trouver et me citer à partir d'ici quand ils traiteront d'histoires dont j'aurai également parlé.

 

Ce premier message sera édité au fur et à mesure, afin de servir de table des matières pour le sujet dans son ensemble. 

 

1) La Croisade Macharienne (trilogie de romans sur Macharius par William King)

2) De Sang Royal (novella Kal Jericho 1 par Will McDermott et Gordon Rennie)

3) Requiem Infernal (roman du Dark Coil par Peter Fehervari)

4) La Voie de l'Eldar Noir (trilogie de romans sur les Eldars Noirs par Andy Chambers)

5) Les vieux briscards ne meurent jamais (novella Ciaphas Cain par Sandy Mitchell)

6Le Culte de la Spirale Sacrée (roman) + L'Ombre affamée (nouvelle) du Dark Coil par Peter Fehervari

7) Ruze Brutale (roman Orks par Mike Brooks)

8 ) Forteresse Noire Ascension (roman Forteresse Noire par Darius Hinks)

9) L'appel du devoir (roman Ciaphas Cain 5 par Sandy Mitchell)

10) Cardinal Carmin (novella Kal Jerico 2 par Will McDermott)

11) Lion El'Jonson Seigneur de la Première (roman Primarque par David Guymer)

12) L'infini et le Divin (roman Nécron par Robert Rath)

13) Dans la loyauté et la foi (roman Severina Raine par Rachel Harrison)

14) L'Aigle et le Marteau (recueil de nouvelles, pas fini)

15) Pénitente (roman Inquisition de Dan Abnett)

16) Lignées sanglantes (roman Crimes/enquête de Chris Wraight)

17) Noces à bout portant (novella Kal Jerico 3 par Will McDermott)

18) La Porte des Ossements (roman l'Aube de Feu 2)

19) Xenologie (beau livre par Darius Hinks)

20) Mortis (Siège de Terra 5?)

21) La Trilogie Ahriman de John French

22) Les Fils Brisés (deux nouvelles du Siège de Terra par Graham McNeill)

23) Alpharius, La Tête de l'Hydre (roman Primarques par Mike Brooks)

24) La Der des Der de Cain (Série Ciaphas Cain tome 6 par Sandy Mitchell)

25) Fléau Divin, tome 3 de la série/trilogie(?) Sombre Impérium par Guy Haley

Edited by Red Qafe

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Croisade Macharienne
Trilogie de romans écrits par William King
Composée de :
    - L'Ange de Feu (2012)
    - Le Poing de Demetrius (2013)
    - La Chute de Macharius (2014)

 

    A noter que ces romans ont plusieurs conflits de canon par rapport à d'autres écrits (Codex etc) sur Macharius et sa croisade. Par exemple, dans les romans on rencontre un jeune Logan Grimnar, alors que le canon dit que Grimnar dirige les Space Wolves depuis presque 700 ans... Même s'il ne les dirigeait pas pendant la croisade, il devait au moins être l'équivalent Space Wolf d'un Capitaine. Et je crois qu'il aurait déjà du être maitre du chapitre vu les dates.

 

L'histoire est plutôt bien écrite, sinon, pour ceux qui veulent ce que j'ai tendance à préférer : le point de vue des Gardes Impériaux, simples humains au milieu de conflits d'un univers qui les dépassent.

(de William "Bill" King je ne connais sinon que les trois premiers livres racontant les aventures de Ragnar Crinière Noire des Space Wolves)

 

    La trilogie est principalement racontée par Leo Lemuel, un Garde Impérial issu du monde industriel de Belial VII, qui s'est engagé avec ses amis Anton et Ivan pour échapper à des gangs de leur cité-ruche. Mais elle n'est pas racontée au moment de la croisade, non. Leo Lemuel écrit ses mémoires entre deux combats contre des Orks plusieurs années après la fin de la croisade, souhaitant laisser une trace de ce qu'était réellement Macharius, face à tout ce que raconte la propagande impériale... En tous cas, c'est ce qui est dit dans le premier roman... A partir du deuxième, on est carrément en train de lire ses mémoires après qu'elles eussent été récupérées par l'Inquisition, et Leo est considéré comme mort... L'inquisition étudie deux élements : s'il est possible de canoniser Macharius, d'en faire un Saint impérial, et en même temps si Hieronymus Drake, le haut inquisiteur qui lui était assigné, a trahi l'Imperium... Vous comprendez à la fin.

 

    Bref, Leo, Anton et Ivan se sont retrouvés à servir sur un Baneblade, appelé le Numéro Dix. Leo sert de pilote. L'unité méchanisée dont ils font partie est l'une des très nombreuses unités allouées à la Croisade de Macharius, qui en est alors à ses débuts.

 

L'Ange de Feu

Révélation

    Pour la faire courte, Macharius vient en personnge galvaniser ses troupes avec un discours à la veille du début des combats importants, et les personnages voient à quel point il est charismatique, un vrai meneur d'hommes avec une aura de confiance et une foi inébranlable, doublé d'un stratège hors pair. 
    Lors de l'attaque d'une cité-ruche, le tank est détruit, le trio se retrouve avec deux autres membres de leur équipage (le second du Lieutenant/chef de char, qu'ils appellent Lèche-bottes et qui va être traumatisé un moment avant de se réveiller en devenant extrêmement froid, et le caporal Hesse) réassignés au maintien de l'ordre au sein de la ville après la victoire impériale.
    Maintien de l'ordre qui s'avère difficile : l'ennemi guerillero n'est autre que le Culte de l'Ange de Feu (dont les statues ornent toute la ville), mené par des prêtres-psykers-pyromanciens, qui s'amusent à massacrer les gardes et se cacher ensuite (seuls les rares Space Marines peuvent arrêter ces prêtres). Et puis des rumeurs disent que Macharius vient de se faire tuer sur une autre planète que la croisade est déjà foutue. En fait Macharius est blessé, et renvoyé dans un hôpital de la cité ruche.
    Mais le Culte contre attaque : les gardes du corps de Macharius se font éliminer, et notre groupe, pris par l'intuition de venir voir comment allait le Commandeur, se retrouvent à lui sauver la vie, avec l'aide de l'Inquisiteur Hieronymus Drake (placé aux côtés de Macharius par l'Inquisition, poste logique et normal) et d'Anna, une Assassin Impériale Callidus qui se faisait passer pour une infirmière pour protéger Macharius (et que Leo avait intimement rencontré quelques jours plus tôt en faisant le tour des bars; elle repérait donc également les impériaux intéressants)
    Le groupe se retrouve obligé de se cacher dans les souterrains. Drake se rend compte que le culte est en train d'accumuler de l'énergie en brûlant vifs leurs prisonniers impériaux. Quel que soit leur plan, il faut les arrêter, en tuant le chef du culte avant qu'il ait accumulé toute l'énergie dont il a besoin. Il va donc falloir attaquer la cathédrale QG du culte. Ils y libèrent une quantité de gardes prisonniers, qui se battent et font diversion, mais le chef du culte s'échappe, Hesse se fait tuer, et le groupe est forcé de s'enfuir à bord d'un aéronef...
    Qu'ils vont utiliser pour rejoindre l'armée impériale amassée non loin de la ville en vue de la contre attaque. Macharius établit ses stratégies, mais décide qu'il lui faudra revenir, accompagné de sa petite équipe, à la cathédrale pour retrouver et tuer le chef du culte pendant le plus fort des combats...
    Ce qu'ils parviendront à faire, mais juste trop tard : le chef du culte est parvenu à ses fins : invoquer son Ange de Feu... qui s'avère être un Gardien des Secrets de Tzeentch (qui arrive accompagné par les Horreurs). Mais le groupe parviendra à vaincre cet ennemi, grâce à la force mentale de Macharius, les pouvoirs de Drake et l'aide apportée par le reste du groupe...
    Sur cette victoire, la Croisade va pouvoir continuer.


Le Poing de Demetrius

Révélation

 

    Le deuxième roman se déroule plusieurs années plus tard, vers le milieu de la Croisade. Leo, Anton, Ivan, et Lèche-bottes, rebaptisé le Fossoyeur, sont maintenant des Gardes du Lion, les hommes de Macharius en personne, et celui-ci les considère comme des porte-bonheur. Le Fossoyeur est même à la tête du contingent. Cette position leur offre de nombreux avantages : ce sont les gardes du corps de Macharius, et ce qui ressemble le plus à des amis pour lui. Du coup, ils ont aussi accès à un équipement d'une classe supérieure (et vu qu'Anton a quand même un bras et la moitié du visage en aumentiques, c'est utile), les traitement réjuvenants (rien que ça !), des quartiers privés au sein du palais de Macharius, et pas mal d'autres avantages matériels.

    Macharius vient de remporter une victoire du le monde de Demetrius. Il a conquis la planète, et en particulier le grand temple local, où se trouve un gantelet, le Gantelet de Demetrius, qui pourrait être rien de moins qu'un morceau d'une armure de Leman Russ en personne ! Macharius veut ramener la relique sur son monde capitale, il a des plans pour l'objet.
    Mais lors du retour, le vaisseau est pris dans une tempête warp et ressort près d'une planète attaquée par des Eldars Noirs. Ceux-ci attaquent le vaisseau impérial alors qu'il effectue des réparations en vue de repartir, et des troupes d'abordage tombent sur le gantelet et décident de le ramener avant que le vaisseau ne retourne dans le Warp.
    A noter que certains pans de l'histoire sont racontés à travers les yeux du chef de ces Eldars Noirs, qui n'est pas sur cette planète par hasard...
    Parvenant à retourner à son monde capitale, renommé la Gloire de Macharius, le Seigneur Commandeur Stellaire Maître de Guerre (je sais plus quels titres il a à force) tire la tronche en s'apercevant que le gantelet a disparu. Vu qu'il voulait le rendre aux Space Wolves en échange de leur soutien pour sa croisade, c'est normal.
    Macharius commence alors à échafauder un plan pour retourner sur le monde attaqué par les Eldars Noirs afin de leur reprendre la relique. Il compte d'abord utiliser ses ressources de croisade, mais il s'avère que cela ne sera pas facile... Drake le met en garde : Macharius a trop de succès, des gens puissants commencent à en prendre ombrage, et vu qu'il critique en plus certains fournisseurs de matériel parce qu'ils fournissent du matériel de qualité moindre, il va s'attirer des ennemis au sein de l'Imperium...
    Qu'à cela ne tienne : il va utiliser le vaisseau d'un allié Libre-Marchand, vu que son vaisseau amiral a toujours besoin de réparations, va s'assurer des services d'une importante Navigatrice capable de passer à travers la tempête warp, et faire la rencontre des Space Wolves qui vont décider de lui confier un petit groupe pour l'aider, petit groupe mené par le jeune Logan Grimnar.
    Et dans le même temps, Leo reçoit la visite d'Anna, l'assassin impériale qui agit avec lui comme si elle était son amante afin de lui soutirer des informations sur Macharius et la croisade. Les Space Wolves ont d'ailleurs senti l'odeur de la Callidus sur Leo et lui ont conseillé de rester à l'écart d'elle.
    Bref, Macharius retourne donc avec son équipe et une petite armée sur le monde où le Poing de Demetrius se trouve. Ils combattent les Eldars Noirs d'abord dans l'espace, puis découvrent leur QG sur la planète et font front commun avec les locaux pour les attaquer.
    Les Eldars Noirs sont concentrés dans une vallée remplie de ruines de l'ancienne civilisation aeldari. Les gardes font difficilement face à leur ennemi, qui est très agile, discret, léthal, et qui s'amuse à capturer régulièrement quelques gardes pour les torturer devant des hauts parleurs afin de saper le moral des gardes...
    Mais au bout d'un moment, Logan parvient à capturer l'un des lieutenants du chef Eldar Noir (les Space Wolves sont bien les seuls capables de faire face à des Eldars Noirs sans trop de soucis) et le ramène à Drake pour que ce dernier use de ses pouvoirs psychiques afin de le torturer et de lire en lui. Une petite partie du plan du chef Drukhari est révélé : il attend qu'un portail précis s'ouvre... pourquoi il ne le sait pas.
    Alors que les Eldars Noirs contre attaquent, le portail en question s'est ouvert. Le chef Eldar et sa suite s'y sont engouffrés, gardant avec eux le Poing de Demetrius car ils devinent que ça fout Macharius en rogne. Un groupe d'impériaux va les suivre. Il est composé de Macharius en personne, Drake et plusieurs de ses troupes de choc, Logan Grimnar, le Fossoyeur, Leo, Anton, Ivan, et plusieurs autres Gardes du Lion et gardes de base.
    Ce qui se passe de l'autre côté du portail se déroule dans une autre temporalité. Plusieurs jours dans la dimension du portail équivalent à un quart d'heure dans le monde réel. C'est une dimension de poche, créée par d'anciens Eldars avant la Chute, afin d'espérer échapper au réveil de l'Assoifée (Slaanesh). Spoiler : ça n'a pas marché, ils se sont aussi fait bouffer l'âme. Sauf qu'avec le temps, certaines parfois laissent filtrer un peu de warp, sous la forme de couleurs qui donnent la nausée, les matériaux (moelle spectrale?) se sont parfois en partie désagrégés, bref, c'est pas le lieu de vacances idéal.
    Alors que les impériaux prennent une pause, certains essaient de dormir, et sont assaillis de cauchemars, où ils voient les derniers moments de la civilisation aeldari, l'apparition en son sein de prêtres qui encouragent la population à rester sur sa pente déjà glissante pleine de plaisirs et de folie... Jusqu'au réveile de Slaanesh, où tous ceux qui n'ont pas fui (vaisseau monde) voient leur âme être absorbée par le Dieu du Chaos naissant...
    Le groupe parvient finalement à atteindre une sorte de cité, vidée de ses habitants et à moitié en ruines, où les Eldars Noirs les massacrent à petit feu. Logan va parvenir à abattre les derniers ennemis.
    Ne va rester que le chef, qui essaie de prendre le contrôle d'une machine, le but de son voyage en ces lieux, une sorte de machine à créer/modifier la réalité qui tire sa puissance du Warp (il espère d'ailleurs que la machine fonctionne bien et n'a pas été corrompue...)
    Mais Grimnar, Macharius, Drake, Leo, Anton et Ivan (et le reste des gardes qui les accompagnent) vont permettre de l'arrêter. Sa machine est assez puissante : elle lui permet de faire poper comme ça une forteresse et des doubles de lui-même pour combattre les impériaux. Cela ne le sauvera tout de même pas.
    Grimnar voit enfin le Poing de Demetrius. Il dit que c'est bien un artefact Space Wolf mais que c'était pas à Leman Russ... Les survivants quittent la dimension de poche (il leur a fallu plus de deux jours aller retour, mais dans le monde réel il ne s'est passé que 15 minutes) et Macharius reprend le commandement pour écraser les derniers Eldars Noirs qui restent...

 

 

La Chute de Macharius

Révélation

 

   Dans le troisième roman, qui se passe à la fin de la Croisade, on retrouve Leo, Ivan et Anton dans une guerre de tranchées sur un monde... dégueulasse, il y a pas d'autres mots. N'importe quel connaisseur de l'univers 40k comprendra qu'ils font face à des cultistes de Nurgle. Vu la quantité de gaz de combats, insectes porteurs de maladies, cadavres décomposés, morts-vivants, etc ça ne fait aucun doute.
    En fait, Richter, l'un des généraux que Macharius avait pris sous son aile, l'a carrément trahi avec son armée et s'est posé sur ce monde pourri. Macharius essaie de l'en déloger mais les combats s'enlisent depuis un moment. Pas étonnant : la Croisade est à bout de souffle, le Commandeur éprouve de nombreuses difficultés à obtenir les renforts et les ressources nécessaires au maintien des combats, et en plus le matériel (masques à gaz) est de piètre qualité (ce qu'il a déjà dénoncé auparavant, et ça lui créée des ennemis au sein des plus puissantes maisons marchandes) ce qui augmente bêtement le nombre d'impériaux tués pour rien.
    La guerre s'enlise tellement qu'on a envoyé la Garde du Lion (c'est des vétérans tout de même) aider les régiments de Gardes inexpérimentés déployés dans les tranchées. Mais les Gardes vont de défaite en recul, l'ennemi ne cessant d'attaquer, de revenir, de les tuer à coups de gaz, la moindre plaie s'infecte, les insectes provoquent des morts etc. De toutes façons, l'ennemi dispose de "cuves" d'où ses troupes sortent (clonage rapide de soldats adultes ?)
    Bref, notre trio et leurs troupes perdent les tranchées qu'ils essayaient de tenir, Leo est blessé à la jambe par un barbelé, ils se replient sur une forteresse (où ils retrouvent le Fossoyeur), et de là sont inclus à un plan visant à diminuer le nombre d'ennemis : on les laisse entrer, on les encercle et on les abat... Oui sauf que les cadavres vont se relever, rendant les choses bien compliquées. Leo commence à avoir des hallucinations, voyant de petits démons absolument partout, parfois responsables d'effets physiques (genre un soldat tousse parce qu'un des démons lui donne des coups à la gorge ou l'étrangle), voire, lorsqu'il s'évanouit, a un cauchemar où il voit ce qu'on peut reconnaître comme étant un Great Unclean One avec son armée de petits démons de Nurgle...
    Léo va se réveiller dans un hôpital, au sein de la seule cité ruche sous domination impériale de la planète. Toujours fiévreux, sa blessure à la jambe étant infectée, il voit toujours ces petits démons de partout, parfois les voit achever d'autres patients... Les soignants sont débordés, et comme tout le reste, les remèdes et médicaments, dont un soit disant remède universel, ne leur parviennent plus depuis longtemps. Il va passer plusieurs jours à lutter contre la maladie, mais sait qu'il va perdre... Entre deux épisodes de fièvre, il voit Anna, qui lui injecte le fameux remède universel dont toutes les doses ont pourtant été utilisées... Et il va mieux, doucement, lentement, il récupère. Alors que les soignants le voyaient mourir, il semble miraculé. Mais... ce n'est pas tout. 
    Un de ses voisins de lit discute avec lui, lui explique que la Croisade est presque morte : Macharius est allé trop loin, plus loin que ce que l'Impérium avait atteint lors de la Grande Croisade. Les étoiles du Halo. La Croisade s'y enlise, les troupes sont fatiguées, les lieux sont depuis bien trop longtemps entre les mains d'hérétiques... Et en même temps, les Hauts Seigneurs et d'autres personnes importantes de l'Impérium ont pris ombrage des victoires incessantes de Macharius et de sa réussite, il les fait passer pour de gros blaireaux. Ils vont sans doute essayer de le destituer pour le remplacer par l'un de ses généraux...
    Ledit voisin de lit est mort quand Léo se réveille ensuite. D'après les soignants, il est même mort depuis avant qu'ils n'aient leur discussion au sujet de la croisade... Etrange.
    Et, alors que Léo récupère encore à l'hôpital, la situation va dégénérer. En se réveillant d'un énième cauchemar, il devine que quelque chose ne va pas... et en effet, les patients qui décèdent se réveillent en bons zombies et commencent à attaquer leurs voisins et les soignants. Léo parvient tant bien que mal à trouver une tronçonneuse chirurgicale pour se défendre, et parvient à atteindre l'ascenseur avec une des infirmières... et de l'ascenseur sortent Ivan et Anton, venus chercher Léo ! Tandis que l'ascenseur descend vers le rez de chaussée, Léo enfile l'uniforme que ses amis lui ont rapporté, vérifie son fusil à pompe (ils sont parvenus à lui trouver une poignée de cartouches), et ils lui expliquent que l'ennemi est parvenu à entrer dans la cité. Non seulement ça, mais vu que les morts se relèvent pour ajouter au chaos ambiant, la cité est perdue. L'ordre d'évacuation a été donné, et Ivan et Anton se sont empressés d'aller chercher leur ami pour ne pas l'abandonner à son sort... Mais le timing sera serré : ils n'ont qu'une demi heure pour atteindre le spatioport.
    Une fois en bas, le petit groupe se fraye un chemin dans le hall pour sortir et atteindre la voiture décapotable d'Ivan et Anton. L'infirmière se fait becqueter au passage. Notre trio met pied au plancher et tentent de rejoindre l'astroport, écrasant et abattant des zombies sur leur route... Un des monstres tombe carrément d'un pont au dessus d'eux directement sur la banquette arrière ! Sur la route, ils croisent quelques barrages des Forces de Défense qui se savent condamnés. Entre autres, ceux qui gardent l'astroport sont bien conscients qu'ils risquent de devoir y laisser la vie pour que d'autres survivent... Et quand le groupe parvient enfin à atteindre la navette qui leur a été assignée, l'ennemi parvient à entrer sur l'astroport ! Leur navette parvient à décoller sans encombres, mais d'autres n'y parviendront pas...
    Et c'est ainsi que Macharius a rencontré sa première défaite...
    Drake l'informe au passage qu'un Cardinal envoyé par les Hauts Seigneurs convoque Macharius et ses généraux sur une quelconque planète... Mais qu'une partie des messagers, ceux alloués à Macharius et aux plus fidèles de ses seconds, ne sont étrangement pas parvenus à destination... Ils n'ont qu'à aller là bas.

    Sur la planète en question se sont donc réunis plusieurs des généraux de Macharius, les moins fidèles d'entre eux, des hommes qui ont pour seule ambition que de remplacer Macharius à la tête de la Croisade pour en retirer la gloire... Macharius, lui, voit surtout un certain nombre de régiments qui devraient être déployés sur des zones de combat et qui sont ici à la place... C'est sûr que comme ça la croisade va pas beaucoup avancer.
    Le plan du Cardinal, et à travers lui des Hauts Seigneurs, était d'établir les choses ici avec les généraux pas loyaux à Macharius, et ensuite de prévenir ce dernier que pour lui, la croisade aurait été terminée, qu'il n'aurait qu'à aller sur Terre pour être porté en triomphe avant de retourner prendre sa retraite sur son monde natal. Ce que Macharius se refuse à accepter : pour lui, la croisade n'est pas terminée, en plus il préfèrerait continuer le combat contre ce traitre de Richter. Bref, on va avoir droit à un ensemble de machinations, d'histoires politiques, de trahisons... Les échauffourées entre gardes sous les ordres de généraux antagonistes ne cessent d'augmenter. Il est à craindre que la croisade se termine en guerre civile entre les généraux de Macharius pour récupérer un titre ou des richesses... (et c'est ce qui se produira)
    Léo est lui même pris à partie par des hommes du général Crassus, le plus ambitieux des seconds de Macharius. La bagarre de bar se termine dans une prison locale, où le Fossoyeur vient chercher Léo pour l'amener à Drake (c'est d'ailleurs la dernière mention faite au Fossoyeur... Je me demande si l'auteur a pas oublié de nous dire ce qui lui arrive par la suite...)
    Drake explique à Léo la situation, les tensions entre régiments, la crainte qu'une guerre éclate entre les impériaux pour destituer Macharius de force ou savoir qui le remplacera...
    Léo rencontre un vieux camarade de Belial, de son ancienne unité de tankistes... L'homme en question, n'ayant pas accès aux traitement juvenants, a vieilli, bien sûr (trente ans se sont écoulés depuis le début de la croisade). Il lui fait rencontrer deux autres types de son unité, que Léo identifie comme n'étant PAS de Belial. Ce trio va lui parler du fait que Macharius est vieux, dépassé, qu'il ne vaut plus rien à la tête de la croisade, que son échec en est la preuve, et que des gens essaient de l'arrêter avant que tout cela ne se termine de façon catastrophique.
    Léo raconte tout cela à Drake, qui décide d'en faire un pion, lui faisant une injection "c'est pour résister aux toxines et aux substances qui obligent à parler" et disant quelques mots qui échappent à Léo... La fameuse injection ne marche pas. En fait, Drake l'a programmé pour qu'il raconte ce que les types qui ne sont pas de Belial, identifiés comme étant des hommes du maître assassin de Crassus, veulent entendre. Léo est utilisé comme appât, comme allié involontaire de ces traîtres, afin de mener ces derniers dans un piège visant à confondre Crassus.
    En effet, Léo va devoir, en pleine nuit, ouvrir la porte à un commando d'assassins (qu'il va garder en joue, ne croyant absolument pas leur discours comme quoi ils le rémunèreraient grassement, s'attendant à ce qu'ils l'abattent une fois leur trahison effectuée) qui vont investir les quartiers de Macharius afin d'assassiner ce dernier. La souricière mise en place par Drake va s'avérer efficace, et l'Inquisiteur va user de ses pouvoirs pour faire parler les assassins... Macharius va prendre la tête d'un commando pour investir le palais de Crassus, mais ce dernier va parvenir à s'enfuir...
    Au cours des conversations entre Leo et Drake, l'Inquisiteur avoue au soldat que les traitements juvénats ne fonctionnent plus sur Macharius : ce dernier va vieillir rapidement, et surtout perdre ses extraordinaires capacités mentales... Raison de plus de lui faire arrêter la Croisade de façon normale, avec un triomphe sur Terra, plutôt qu'il fasse tuer ses propres hommes pour rien et y passe comme un incapable.
    Le lendemain, Macharius effectue son dernier discours. Il devait galvaniser ses troupes, comme il le faisait au début de la croisade, mais cela ne fonctionne pas vraiment. Ses hommes sont épuisés, tout simplement. Ils ne voient pas le bout de ces trente années de combats.
    Dans le même temps, les Space Wolves, alliés de Macharius depuis de nombreuses années, lui annoncent qu'ils ont été appelés ailleurs et vont devoir le quitter. Sous entendu, il n'y a plus aucune gloire à gagner à poursuivre la croisade... Pourtant, parmi les trucs qui font peur à ceux qui complotent contre Macharius, il y a la rumeur tenace qu'un petit groupe de Space Wolves seraient restés dans le coin...
    Ah, et puis Léo revoit Anna, qui lui fait plusieurs mises en garde (et prétend ne pas avoir pu lui donner le remède universel sur la planète de Richter vu qu'il n'y avait plus de remède de toutes façons... enfin bon, c'est quand même surement elle)
    Et le Cardinal qui veut mettre Macharius à la retraite avec les honneurs présente à ce dernier la convocation officielle des Hauts Seigneurs. Macharius annonce accepter de se rendre sur Terre... Mais une fois qu'il aura vaincu Richter. Il a enfin réussi à découvrir comment vaincre son ancien disciple. C'est juste dommage que ça arrive si tard, surtout après avoir perdu tant d'hommes et tant d'espoir sur cette planète pourrie...

    C'est ainsi que Macharius, accompagné de Drake et de sa Garde du Lion, partent une dernière fois sur la planète de Richter. L'idée de Macharius est simple : vu qu'il est impossible de tenir cité, forteresse et tranchée... Autant directement jeter l'une des deux lunes sur la forteresse de Richter avant de débarquer pour l'achever. Et tant pis pour la planète elle même, ses usines auraient pu être utiles à l'Impérium mais on s'en passera.
    Oui oui, il va demander au Mechanicus de poser des propulseurs et de calculer la meilleure façon de projeter l'une des lunes directement sur la planète. Les dégâts sont considérables, la croûte terrestre est par endroits enfoncée jusqu'au noyau externe, et la poussière soulevée va refroidir considérablement l'atmosphère. Malgré tout cela, la forteresse de Richter va survivre, esquintée mais toujours debout.
    Alors qu'ils embarquent dans les navettes de débarquement, Léo croit voir Anna, une fois de plus, camouflée parmi d'autres troupes. Il a l'impression qu'elle s'est montrée à lui comme pour lui dire adieu...
    Les troupes débarquent avec leurs masques à gaz, et leurs chars et la prennent d'assaut... D'abord, faut s'en approcher, et l'ennemi dispose toujours de tourelles de défense opérationnelles et de chars... Les combats vont faire rage. L'infanterie impériale va parvenir à détourner plusieurs chars ennemis, ce qui va leur permettre de protéger les leurs tout en augmentant la puissance de feu libérée contre l'ennemi, sans parler de la confusion qui va naître chez eux de voir leurs propres chars se mettre à leur tirer dessus ou à les écraser...
    Malgré tout, les combats sont difficiles. Léo et Ivan détournent une Hydra et parviennent à massacrer des ennemis, et surtout à faire s'effondrer la principale porte par laquelle ceux-ci sortent de la ruche pour rejoindre le champ de bataille, avant de devoir quitter leur prise avant qu'elle ne soit détruite à son tour. Léo s'en tire de justesse. Quelques minutes plus tard débarquent des Space Wolves, menés par Grimnar, qui au milieu de tout ce bordel parvient à trouver Léo et l'accompagne un instant.
    Et là, Léo retrouve Anton, qui depuis un moment joue de son sniper pour abattre les ennemis. Anton, qui a toujours été fasciné par les Space Marines, et... qui est blessé. Un Leman Russ impérial a mal visé, Anton s'est pris un éclat de shrapnel dans le ventre. Léo va rester à ses côtés pendant que son ami utilise ses dernières forces pour abattre encore quelques hérétiques et lui dire à quel point il est heureux d'avoir vu les Space Wolves une dernière fois... Léo va l'enterrer vite fait sous quelques cailloux, utilisant le fusil de sniper comme pierre tombale.
    Il va ensuite retrouver Ivan. Ce dernier, quand il avait quitté l'hydra, a également été blessé. Pas aussi gravement, mais tout de même... Son bras augmentique lui a été arraché. Il était resté KO un petit moment quand même...
    Mais maintenant que les Space Wolves sont arrivés, et grâce aux actions réussies par les impériaux, ces derniers vont parvenir à entrer dans la ruche ennemie... Pour y trouver des cadavres. Alors que les quelques gardes qui parviennent à prendre un peu de repos cauchemardent d'un Great Unclean One qui EST la ruche, les Wolves fouillent un maximum de lieux, et parviennent à trouver des survivants. Il semble qu'une peste fulgurante se soit déclarée après la chute de la lune, tuant la plupart des habitants de la ruche. Le plan de Richter semble être de se créer une armée toujours plus conséquente de zombies...
    Les impériaux parviennent à atteindre le palais de Richter, après être passé par les cuves d'où sort son armée de clones malades (Nurgle !) et un jardin dont les plantes attaquent l'infanterie, et desquelles s'écoulent des liquides inflammables quand on les abat...
    Dans le palais, ils trouvent Richter et sa garde rapprochée, en train d'effectuer un rituel. Richter en réalité partage son corps avec le Great Unclean One que Léo a déjà vu deux fois en rêve. Les combats sont encore plus difficiles, Richter semble disposer d'une sorte de talisman qui le rend invincible. A un moment, Drake use de ses pouvoirs pour dissiper ce pouvoir, Macharius en profite pour abattre son épée tronçonneuse sur la tête de Richter... Mais celui-ci, malgré le fait que ses hémisphères cérébraux et ses yeux soient bien plus éloignés qu'à la normale, ne succombe pas (Nurgle...). 
    Au cours des combats, un des Space Wolf se fait abattre par les cultistes, rendant les autres encore plus agressif si c'est possible. Et Léo se retrouve projeté à terre au moment où il se fait tirer dessus. C'est Ivan, son ami, qui lui a sauvé la vie en prenant les balles à sa place...
    Alors que Macharius et Richter en viennent aux mains, d'ailleurs l'une des mains de Macharius est broyée par la puissance surnaturelle de son adversaire, Léo revient et tire à bout portant dans le ventre de Richter, séparant les deux adversaires. Macharius en profite pour récupérer son épée tronçonneuse et décapite Richter (ce qui ne le tue pas) et grâce à cela, lui enlève le pendentif qui le rend immortel (ce qui fait que le traitre meurt en se recroquevillant sur lui-même). Macharius a gagné.
    Les Space Wolves vont continuer les combats dans d'autres parties du palais.
    L'un des hommes de Drake demande à Macharius et à Drake de venir voir ce qui a été trouvé dans l'une des pièces voisines : un autel dédié aux puissances de la ruine, avec des indications, des pages décrivant des rituels, etc... Macharius accuse alors Drake de l'avoir trahi. D'après le Seigneur Stellaire, l'Inquisiteur aurait fourni les informations à Richter, menant à la trahison de ce dernier et à la défaite de Macharius face à ce dernier. Drake commence par réfuter, puis déclare que c'était pour permettre à Macharius de partir en martyre... Mais comme ce dernier a encore survécu et gagné...
    C'est alors que le garde de Drake abat Macharius d'un tir dans la tête, utilisant l'arme d'un cultiste mort. Macharius meurt, sachant qu'il a vaincu son ennemi, mais sans comprendre tout à fait les raisons de la trahison de Drake. Ce dernier ordonne à son agent d'éliminer Leo, seul témoin de la scène, et ce dernier s'attend à mourir également... Mais au lieu de cela, l'agent abat Drake avant de se révéler : il s'agit d'Anna. Cette dernière utilise le fusil à pompe de Leo pour cribler le cadavre du cultiste de plombs, puis sort prévenir les autres que Macharius et Drake ont été abattus par un cultiste et que Léo a abattu ce dernier.
    Leo explique que du coup Macharius est bien mort en martyre. Il ne sait pas pourquoi Anna lui a sauvé la vie. Tenait-elle réellement à lui, ou tout simplement obéissait elle à ses maîtres, en s'assurant que Macharius et Drake soient tous les deux morts ? Il n'en sait rien. Il ne la reverra jamais, et trouve que c'est tant mieux. Et aura une médaille pour avoir abattu l'hérétique qui a tué le héros de l'Imperium

 


    Fin.

 

    Alors... Tout cela pour que Leo se retrouve Capitaine, à combattre des Orks pendant que les généraux de Macharius se battent entre eux pour récupérer ce qu'ils peuvent, pour qu'il soit ensuite porté disparu et présumé mort... Triste fin pour lui aussi, il aurait mérité de pouvoir prendre sa retraite...

 

    Au final, les textes sont donc entre les mains de l'Inquisition, qui veut déterminer si Macharius peut être canonisé, et surtout sur Drake a trahi... et sur cette question, je m'interroge également. Drake a juste voulu trouver la meilleure sortie pour Macharius : mort au combat, en héros, en martyre pour l'Imperium, plutôt que souffrant de sa destitution et de la dégénerescence dûe à l'inefficacité des traitements juvenants. Voire, ce qui était craint, que Macharius refuse de rentrer sur Terra et se retrouve déclaré ennemi de l'Impérium.

 

    La Croisade de Macharius aura duré 30 ans, où il aura volé de victoires en victoires, ramenant des centaines de mondes sous le giron de l'Imperium et dépassant même les frontières établies lors de la Grande Croisade. Par contre, il faudra 70 ans pour faire cesser les guerres civiles entre ses généraux, conflits que je mettrais sur le dos des Hauts Seigneurs qui ne pensaient qu'à destituer Macharius sans réfléchir aux conséquences engendrées par sa disparition...

Edited by Red Qafe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour cette chronique complète, @Red Qafe! J'ai toujours eu l'impression que cette trilogie de King était passée un peu inaperçue, alors que le sujet et l'auteur tiennent une place importante dans le lore de 40K. C'est intéressant d'apprendre comment Macharius a fini, et pourquoi. Le coup des Rejuvenat qui ne marchent plus est bien trouvé.

 

Tiens, petite question un peu "meta": Macharius, c'est l'Alexandre le Grand de 40k - est-ce que King intègre des clins d'œil à sa source d'inspiration (autrement que la fin de l'épopée et l'affrontement des généraux survivants) au récit ? Du genre une référence à Bucéphale, ou à un nœud gordien? 

 

Schattra, rien ne se perd, rien ne se crée...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hann que de souvenir, Avec la carte des conquetes de Macharius dans le codex de la V2 :)

Merci pour le petit résumé

 

 

J'ai quand même un peu l'impression qu'Abnett est repartie sur les même monde (même secteur) avec les fantomes... Macharius c’était en 350 non?

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Schattra J'ai trouvé l'histoire assez bien écrite, et oui, je crois que William King fait partie de l'ancienne génération d'auteurs qui ont créé le lore de 40k... Et lui pour le coup a tendance à être oublié sur ce point je crois…

Pour les références à Alexandre le Grand, je n'ai pas spécialement relevé quoi que ce soit, peut être parce que je connais mal l'histoire du général macédonien… Mais on dira que le Lexicanum a relevé plusieurs éléments qui vont dans ce sens (mais qui ne sont pas forcément tirés des romans; l'histoire de Macharius ayant également été traitée de façon fragmentaire dans plusieurs codex)

 

@gilian Justement, en faisant quelques recherches, les cartes de conquêtes de Macharius présentent des mondes qui ne sont pas cités dans les romans… Alors que Léo cite des conflits qui n'ont pas été cités dans des Codex ou autres… (Entre autres, s'ils ont rencontré, heureusement pour eux, seulement deux démons majeurs, ils ont quand même eu affaire à plusieurs reprises à des cultistes du Chaos… Un peu comme les Fantômes de Gaunt d'Abnett, qui passent leur temps à combattre des soldats renégats et des cultistes.

 

Pour les dates… je crois qu'il s'agit toujours d'incohérences (d'ailleurs les romans en mettent souvent peu ou pas, afin d'éviter ce genre de soucis)

Parce que si j'en crois le Lexicanum, la Croisade Macharienne a duré 7 ans, et Macharius est mort à 44 ans… 

Et en 7 ans il est IMPOSSIBLE de conquérir des MILLIERS de mondes… tout en créant un monde capitale, amassant les richesses, organisant des réunions avec les généraux (qui peuvent pas être sur le front en même temps) etc.

Et si à 44 ans on a déjà abusé des Juvenats et on commence à souffrir d'effets inversés / d'une dégénérescence… le risque d'utiliser ces traitements dépasserait de loin leurs effets bénéfiques (ou alors on nous cache les centaines de milliers de notables qui doivent subir le même souci chaque année dans l'Imperium…)

 

Pour les liens avec la Croisade de Sabbat...

C'est le même Segmentum Pacificus (l'ouest galactique)

D'ailleurs, c'est bien étrange que l'Astronomican ne parvienne pas jusqu'au bout vu que la Terre est littéralement à côté en termes de distances par rapport à... à peu près tout ce qui se trouve derrière la Cicatrix Maledictum aujourd'hui par exemple. Je veux dire, Ultima Macharia, la dernière planète conquise par la Croisade Macharienne, est plus proche de la Terre que Baal où se trouvent les Blood Angels. Macragge est carrément trois fois plus loin !

Mais Macharius s'est dirigé vers le sud ouest du Segmentum (Ultima Macharia est présente sur la carte présentant la Croisade ET sur la carte de la galaxie V8) là où les Mondes de Sabbat sont, je pense, plus à l'ouest ou au nord ouest.

Je rappelle que dans les Mondes de Sabbat on a rencontré des Inquisiteurs qui ont connu Eisenhorn et Ravenor, qui passaient leur temps dans des secteurs autour de l'Œil de la Terreur, qui est au nord ouest… Et même si un Inquisiteur voyage au cours de sa vie, il va pas traverser la moitié de la galaxie pour aller se perdre dans des guerres politiques débiles et se mettre au service d'un seigneur militant frustré… Je pense donc que les mondes de Sabbat sont plutôt à l'ouest-nord-ouest du Segmentum.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Red Qafe a dit :

Parce que si j'en crois le Lexicanum, la Croisade Macharienne a duré 7 ans, et Macharius est mort à 44 ans… 

Et en 7 ans il est IMPOSSIBLE de conquérir des MILLIERS de mondes… tout en créant un monde capitale, amassant les richesses, organisant des réunions avec les généraux (qui peuvent pas être sur le front en même temps) etc.

Et si à 44 ans on a déjà abusé des Juvenats et on commence à souffrir d'effets inversés / d'une dégénérescence… le risque d'utiliser ces traitements dépasserait de loin leurs effets bénéfiques (ou alors on nous cache les centaines de milliers de notables qui doivent subir le même souci chaque année dans l'Imperium…)

 

On peut penser que cette version de l'histoire est celle "sponsorisée" par l'Inquisition, pour donner au héros et agneau sacrificiel un surplus de gloire. Ça collerait bien avec le traitement du sujet par les Ordos. ?

 

il y a une heure, Red Qafe a dit :

D'ailleurs, c'est bien étrange que l'Astronomican ne parvienne pas jusqu'au bout vu que la Terre est littéralement à côté en termes de distances par rapport à... à peu près tout ce qui se trouve derrière la Cicatrix Maledictum aujourd'hui par exemple. Je veux dire, Ultima Macharia, la dernière planète conquise par la Croisade Macharienne, est plus proche de la Terre que Baal où se trouvent les Blood Angels. Macragge est carrément trois fois plus loin !

 

Ce n'est pas pour défendre King, que je soupçonne de prendre les histoires d'harmonisation du fluff un peu à la légère, mais je me garderais d'évaluer la portée de l'Astronomican sur la foi d'une carte de la galaxie en deux dimensions. Même si ces amas ont une forme relativement aplatie, il est possible que des systèmes solaires se trouvent plus au dessus/en dessous du plan galactique que la moyenne, ce qui rallongerait les distances sans que cela soit visible sur ladite carte. Mais il y a de bonnes chances pour que King ait simplement zappé la question.

 

Schattra, "dans l'espace, (presque) personne ne vous verra écrire des contresens" 

Share this post


Link to post
Share on other sites

2) De Sang Royal par Will McDermott et Gordon Rennie

 

Il fallait bien que je déterre mon sujet, surtout pour un roman dont je n'ai pas retrouvé de fiche dans les environs… Pourtant je suis sûr d'en avoir lu quelque part...

 

De Sang Royal est une histoire du plus ou moins célèbre Kal Jéricho, un chasseur de primes de Necromunda… Dont la première publication outre manche date de 2005 !!! Il sort avec 14 ans de retard chez nous !

Et en plus, c'est pas le début des aventures de Kal Jéricho ! Ah non, il y a d'autres histoires, dont apparemment plusieurs graphiques (BD?), qui se déroulent avant, ce qui fait qu'on est parfois un peu dubitatif devant les personnages auxquels on ne s'attache finalement pas beaucoup.

 

Et des personnages, il y en a. Un certain nombre, dont beaucoup n'ont que peu d'importance dans le récit final. Et encore une fois, plusieurs ne sont pas présentés correctement, vu qu'ils ont sans doute eu droit à ce traitement dans d'autres histoires auxquelles on n'a pas accès...

 

Enfin bref.

 

Scénario :

Kal Jéricho nous présente une mésaventure qui aura secoué les bas fonds le la cité ruche primus de Necromunda.

 

On nous présente d'abord le gouverneur planétaire, Gerontius Helmawr, dont le prénom est peut être signe de son réel statut : l'homme est très vieux, complètement sénile, et ne doit le maintien à son poste qu'aux manigances de ses principaux subordonnés, qui cherchent surtout celui qui, parmi la nombreuse descendance d'Helmawr, pourrait à la fois le remplacer tout en étant suffisamment manipulable pour qu'il ne soit qu'un homme de paille pour eux.

Bref, le palais du gouverneur est en effervescence : quelqu'un a assassiné plusieurs personnes, dont le chambellan, et s'est enfui en emportant un objet important… Il s'agirait d'Armand, un des nombreux enfants d'Helmawr. Ce dernier, incapable de bien saisir l'importance de l'évènement, laisse ses subordonnés débattre de ce qu'il faut faire, s'il faut ramener ou éliminer le fuyard, qui est décrit comme étant un sacré psychopathe, et surtout comment récupérer l'objet qu'il a volé !

 

Ensuite, on rencontre enfin Kal Jéricho, dans les bas fonds, en train d'essayer d'attraper un "informateur" avec l'aide de Scabbs, l'un de ses amis de toujours (un ratskin, dont la description se borne à raconter qu'il perd des bouts de peau à longueur de temps), et Yolanda Catallus, une ex-Escher et ancienne rivale du duo qui bosse désormais avec. Je passe sur la quantité de sous intrigues qui m'ont surtout paru complexifier l'histoire pour rien.

La sous-ruche commence petit à petit à être l'attaque d'un "vampire", décrit comme extrêmement discret, très fort, très résistant, capable d'affronter au corps à corps des chasseurs de primes chevronnés ainsi que des Goliath...

Kal Jéricho n'est pas trop intéressé par l'affaire, mais il se fait enlever… Par les hommes d'Helmawr. On lui demande de chercher Armand, l'un de ses frères… Car oui, Kal est aussi l'un des fils d'Helmawr. En fait, le gouverneur a une descendance très nombreuse. L'une des victimes d'Armand était un autre de leurs frères, et on assigne à Kal Valtin, le fils de ladite victime, pour garder un œil sur ce qui se passe.

Dans le même temps, on sait qu'il y a plusieurs sous factions parmi les conseillers d'Helmawr qui se font la gueguerre, et qu'un autre adversaire de Kal, un certain Nemo, espionne tout ce qui se passe dans la sous ruche à travers un réseau d'espions et de caméras.

 

Quand Jéricho retourne à la sous ruche, accompagné de son neveu Valtin, il passe d'abord chez un armurier, qui gardait pour lui un cyber-chien dont Kal refuse de donner l'origine (j'en parlerai dans la conclusion). Ensuite, ils vont se retrouver à un endroit en même temps que plusieurs autres factions.

En effet, en son absence, Scabbs et Yolanda se sont mis en tête de retrouver le vampire, surtout qu'il s'attaque impunément à plusieurs chasseurs de primes.

Mais Yolanda, quand elle a quitté son gang Escher, s'est faite des ennemies parmi celles-ci : la nouvelle chef du gang veut l'affronter à la loyale (ou pas) pour officialiser sa position. Le gang est donc parvenu à capturer Scabbs et Yolanda et cette dernière va donc devoir faire un duel sur une place étrangement vide… (tout le monde se planque par peur du vampire)

Et en même temps, l'un des subordonnés d'Helmawr a préféré envoyer des chasseurs spyriens retrouver Armand (c'est une sorte de troupe d'élite de la maison Helmawr, disposant d'armures high tech surpuissantes, et beaucoup de ses membres sont également des descendants d'Helmawr). D'ailleurs, ce dernier porte une armure de chasseur spyrien, ce qui explique ses capacités. Et ces chasseurs commencent à attaquer les Escher, juste parce qu'ils les aiment pas.

Bref, en gros tout le monde se retrouve là, les espions de Nemo et des conseillers d'Helmawr également… C'est le bazar, et Armand en profite aussi pour se pointer, tuer quelques personnes, enlever Valtin et s'enfuir avec.

Jéricho parvient à faire cesser les hostilités entre les différents groupes (alors qu'ils ont tous eu des pertes en se battant entre eux, ET à cause d'Armand), et à les amener à accepter de coopérer pour vaincre Armand.

 

Je passe encore les détails, mais ils parviennent finalement à le retrouver, mais celui ci reste assez puissant pour tuer la majorité du groupe. A force de combats (quelqu'un lui a fait péter un pistolet à plasma au niveau du ventre, avec pour résultat de juste esquinter un peu l'armure) l'armure est abîmée et Kal finit par le poignarder au travers d'un trou.

L'objet qu'Armand avait volé n'était autre que le cerveau du chambellan d'Helmawr, conservé dans un boitier métallique, le fidèle et très âgé majordome s'étant vu octroyer de très nombreux augmentiques pour pallier à son âge avancé. L'extraction de données pourrait tout simplement permettre de faire chanter, ou de faire chuter la maison Helmawr. L'objet en question sera détruit, mais Kal parviendra à récupérer une copie qu'Armand en avait fait.

 

En fin de compte, Kal donnera la copie à Valtin, qui l'utilisera pour intégrer le cercle des conseillers d'Helmawr, se posant comme nouvel adversaire de ceux qui ont envoyé les chasseurs spyriens.

 

Conclusion :

Demi teinte.

L'histoire est une aventure de Kal Jéricho et ses potes, au milieu de la série. Vu que les histoires la précédant sont en romans graphiques, sans doute inaccessibles en français...

Les personnages sont peu ou pas présentés, vu qu'on devrait les connaître déjà, ce qui n'est pas le cas du coup.

Sans compter tous les personnages secondaires / one-shot dont l'intérêt dans l'intrigue est quasi nulle.

Kal Jéricho est donc un fils d'Helmawr. J'ai dû faire quelques recherches pour comprendre que la mère de Kal était une Inquisitrice, et que sa relation avec Helmawr faisait partie de son travail. Maman a proposé à son fiston de l'aider dans une de ses aventures, où elle s'est retrouvée à combattre un autre inquisiteur. Fiston a sauvé maman et décidé qu'il préférait la ruche. Maman lui a donc confié le cyber chien.

Le style est sans doute du genre "second degré", comme les Ciaphas Cain, mais… Soit c'est pauvrement écrit, soit c'est pauvrement traduit. En tous cas, c'est l'un des bouquins que je remiserai sans doute sans le relire. En tous cas, j'ai juste trouvé Kal assez con, ayant tendance à s'attirer une quantité d'ennuis et d'ennemis considérables juste par sa stupidité.

Bof, juste à recommander à ceux qui veulent savoir ce dont il s'agit, mais niveau lectures 40k il y a beaucoup mieux.

Edited by Red Qafe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce retour @Red Qafe. C'est vrai que le traitement de Necromunda par GW a été assez confus lorsque le jeu est sorti. Il y a eu des romans, des nouvelles et des comics (via Warhammer Monthly, dont il faudrait que l'on parle dans la section un de ces jours), et puis... plus rien pendant un bon paquet d'années. Maintenant que la licence a été ressuscitée, la BL réédite des histoires déjà publiées, mais pas sous tous les formats. Du coup, il y a des trous dans la raquette. 

 

Il y a 13 heures, Red Qafe a dit :

Il fallait bien que je déterre mon sujet, surtout pour un roman dont je n'ai pas retrouvé de fiche dans les environs… Pourtant je suis sûr d'en avoir lu quelque part...

 

@Rhydysann avait chroniqué le roman il y a quelques temps (ici). Ce qui est intéressant c'est que vous avez une vision radicalement différente de ce bouquin! :P Il faudrait qu'un troisième avis soit publié pour vous départager. ^^

 

Schattra, grab pop corn

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour précision, De Sang Royal a l'avantage d'être écrit dans un style plutôt décontracté, ce qui est assez rare dans les publications Black Library.

Ce n'est pas le cas du livre que je viens de finir de lire et que je présente maintenant :

 

3) Requiem Infernal par Peter Fehervari

 

De quoi parle ce roman ? C'est difficile à dire.

Je commencerai par dire qu'il m'a été présenté comme étant un roman de type "horreur/effrayant" (je suppose par le gérant de ma boutique locale)

Il dispose certes d'une ambiance assez oppressante dans ses deux premières parties, mais je le qualifierais plus de mystérieux, voire dérangeant.

L'auteur a clairement compris le concept de "Grim Dark" qui est censé définir l'univers de Warhammer 40.000 et ne se gène pas pour le faire savoir.

C'est une histoire qui parle de la Vérité, et surtout de la recherche de celle-ci.

 

On y rencontre plusieurs personnages importants :


 

Révélation

 

- Jonah Dyme est un hérétique dans le sens où il ne croit pas en la divinité de l'Empereur (il est pas chaotique). Pourtant, comme il a été élevé avec sa soeur par un véritable prêtre (qui frappait ses enfants lorsqu'ils n'arrivaient pas à suivre ses enseignements), il parvient à circuler dans l'Imperium en se faisant passer pour un prêtre, de façon assez efficace (il parvient à remonter le moral de soldats grâce à ses sermons par exemple)… C'est presque plus un théologien (dans le sens laïc qui étudie la religion) capable de se faire passer pour un croyant. Mais Jonah Dyme est encore plus particulier que ça : il a été damné. Un étrange chercheur de vérité lui fait écrire peu à peu un livre où il décrit sa quête de Vérité, en tant que non-croyant. Dyme pourchasse cet individu depuis des années, en abattant d'autres êtres qui lui sont liés (des êtres qui ont été corrompus, des démons incarnés, des psykers renégats… il s'est d'ailleurs déjà fait passer pour un Inquisiteur lors d'une de ces aventures). Sa piste le mènera jusqu'à la planète Vytarn.

 

- Asenath Hyades est une Sœur de l'Adepta Sororitas au parcours très singulier.

Elle a rejoint l'Ordre du Dernier Cierge, un Ordre mineur basé sur Vytarn, où les aspirantes débutent comme hospitalières. Elle y a appris l'art de la torture grâce à la mère supérieure des hospitalières (qui a de très étranges pratiques). Puis elle est devenue Sœur de Bataille pour le même Ordre. Elle a été désignée par le Père Délivrance, responsable d'une Croisade visant à conquérir des mondes et leur apporter le Credo Impérial, pour l'accompagner aux côtés du Chapitre des Angels Resplendant. Le Père Délivrance l'a utilisée pour torturer les prisonniers ennemis, et Asenath a fini par ne plus supporter d'être manipulée par ce prêtre et lui a crevé les yeux. Elle fut par la suite retrouvée par une autre Sœur, la cheftaine des Sœurs de la croisade, qui en a fait une Repentia pour qu'elle expie ses pêchés… Là, elle a laissé place à une sorte de deuxième personnalité (dont la nature exacte n'est jamais vraiment révélée, on croirait presque qu'il s'agit d'un démon qui la possède), la Sœur Miséricorde, qui s'est battue à sa place, lui permettant de revenir intacte de ses combats. Enfin, après une campagne qui vit l'Ordre de l'Epine Eternelle, qui la gérait, être quasiment exterminé, elle est recueillie par l'Ordre du Cierge Eternel (ou un truc du genre) qui en refait une hospitalière...

Puis, elle va quitter ce dernier pour retourner sur Vytarn, pour diverses raisons : elle craint que le Dernier Cierge soit corrompu, et dans ses rêves elle est poursuivie par Miséricorde, craint de se faire damner par elle et voit son absolution sur Vytarn.

 

- Le Commissaire Ichukwu Lemarché, rattaché à la compagnie Sombre-Etoile du régiment des Briseurs du Vide issus de la planète Exordio. Il ne vient pas forcément d'Exordio, plutôt d'un monde sauvage, dont il garde quelques souvenirs lui permettant de se méfier d'un certain Grand Père La Mort ou un truc du genre (Nurgle). Il se considère comme un étranger au sein du régiment (normal, c'est un Commissaire). Son problème est que le Lieutenant Reiss n'est pas un officier très sûr de lui, et que le Sergent Feizt dispose de trop de pouvoir/influence au sein du régiment.

Lemarché devinera qu'Asenath n'est pas qu'une hospitalière, et tentera de faire survivre les Briseurs lors des crises qu'ils vont rencontrer...

 

- Enfin, le Sergent Toland Feizt des Briseurs du Vide. C'est une légende parmi son régiment et sa compagnie, en partie parce qu'il est bien plus large/fort/puissant que les autres. Les Briseurs du Vide sont améliorés grâce à divers implants légers et modifications musculaires, et le secret de Feizt c'est qu'il a volé et ingéré des composants protéinés servant à renforcer les muscles des Briseurs lors de son incorporation.

Il passera une bonne moitié du roman à être inconscient, et l'autre moitié...

 

 

Résumons un peu ce que j'ai compris de l'histoire (de façons plus ou moins chronologique)


 

Révélation

 

- Sarastus, le monde natal de Jonah Dyme voit s'abattre sur lui une nuit éternelle. De nombreux habitants se retrouvent simplement figés, ne mourant pas et ne vivant pas non plus, et ne se décomposant pas. Jonah essaie de survivre, et de faire survivre sa sœur, leur père faisant partie des victimes des émeutes qui ont suivi. On lui demande d'apporter un livre étrange à un client. Le livre en question n'a que sa première page qui est écrite. Le client en question est… je sais pas trop comment le décrire, mais c'est sans doute un type qui essaie de comprendre la nature du Chaos, de la Vérité, du Destin… Jonah, se sentant en danger, essaie d'abattre le client, mais sa balle semble traverser l'Empyrée et lui revenir dans le front… sans le tuer. Il se retrouve seul avec des éclats de verre magiques, son livre dont il a la mission d'écrire la suite, et la volonté de retrouver et de tuer son "client".

 

- Asenath et son histoire telle que résumée dans la partie qui lui est consacrée.

 

- Les Briseurs du Vide ont été détournés d'une mission qu'ils devaient effectuer. Les rumeurs disent qu'ils ont été réquisitionnés par un Inquisiteur (Feizt a vu un type aveugle en robes vertes, ça c'est censé être un astropathe). Ils sont envoyés sur ce qui semble être un monde artificiel afin d'essayer d'atteindre son cœur, mais ils se font décimer par les systèmes de défense de l'endroit. Seuls une cinquantaine de Briseurs s'en sortent, majoritairement blessés par des sortes de cristaux infectieux qui se brisent dans leurs chairs en éclats de plus en plus petits dès qu'on essaie de les retirer. Feizt lui-même a une très grave blessure au torse, et Lemarché a perdu une jambe.

 

- Les blessés sont donc confiés aux hospitaliers du Cierge Eternel, et Asenath, voyant leurs blessures trop compliquées à traiter, demande à les transférer au Dernier Cierge qui dispose de bien meilleures capacités (grâce à leurs méthodes peu respectueuses). Ce afin de retourner sur Vytarn où elle pense trouver la rédemption, et s'assurer que le Dernier Cierge ne soit pas corrompu.

 

- Asenath et les Briseurs atterrissent à l'astroport de Vytarn. De là, ils prennent un bateau se dirigeant vers l'Anneau de Koronatus, une sorte de cité-ruche/spire construite sur une étrange formation rocheuse autour de laquelle se trouvent 7 îles qui lui sont reliées par un pont. L'Anneau est le bastion de l'Ordre du Dernier Cierge, chacune des îles incarne l'une des Vertus révérées par l'Ordre (et représentées par des images nommées Incarnats). Lors de la traversée, le bateau est pris dans une tempête, chose très courante.

Au cours de la tempête, plusieurs évènements vont avoir lieu.

D'abord, les Briseurs blessés vont voir des mouches voler autour d'eux. Feizt, à moitié délirant, voit l'un de ses camarades morts se relever, et le réduit en charpie grâce à son couteau de combat (seule arme autorisée à être conservée par les soldats) avant de s'enfuir dans les couloirs. Il revoit les évènements qui ont décimé son régiment, et étrangement semble pouvoir en modifier certains (un soldat qui devait mourir survit, un autre meurt alors qu'il devait vivre, et la jambe perdue par Lemarché n'est pas la même) => les modifications altèrent effectivement la réalité dans laquelle il se trouve !

Ensuite, Asenath veut prier avec des prêtres dont la seule fonction est de prier lors des tempêtes pour que le navire arrive à bon port. Mais lorsqu'elle arrive dans la chapelle, elle voit les prêtres yeux et bouches cousues, enchaînés, et les peintures des Incarnats lui semblent très dérangeantes/négatives. Paniquée, elle essaie de s'enfuir, mais les couloirs du navire la ramènent tout le temps à la chapelle. Elle finit par prendre un escalier, et monter, monter, monter… Trop : l'escalier semble monter à l'infini, ce qui est impossible dans un navire. Finalement elle va émerger sur le pont battu par la pluie, où elle va croiser Jonah Dyme qui va l'empêcher de tomber par dessus la rambarde.

 

- Une fois arrivé à l'Anneau de Koronatus, le groupe est envoyé dans la Sacrasta Vermillion, le lieu où se trouvent les hospitalières du Dernier Cierge. Asenath s'aperçoit d'un changement dans la réalité (comme Feizt l'a vécu sur le bateau) : alors qu'elle aurait dû avoir été tuée par une novice rendue folle, la cheftaine hospitalière Bhatori est bel et bien en vie. Bhatori n'est pas une bonne personne : elle apprend à ses novices des notions de torture, ou comment étudier (et sacrifier) un malade pour sauver d'autres victimes d'un même mal, et accorde finalement peu d'importante à ses patients, les voyant plus comme des cobayes pour ses propres expériences...

Asenath parlera de cette impression étrange à Jonah, qui lui dira avoir déjà vu cela se produire. Il appelle ça une violation. Ces évènements semblent se manifester de plus en plus souvent.

 

- Jonah va partir pour rencontrer les Sœurs Dialogus de l'Ordre. Il va être témoin d'une autre violation : il va entendre le nom d'un responsable de la Schola locale, un homme censé être mort, et finalement cet homme n'est pas mort. Pire encore : c'est le nom de la cible de Jonah, l'individu qu'il traque depuis des années. Mais les Dialogus lui expliquent que la Schola est inaccessible depuis trois ans : il s'y est passé quelque chose, les gens qui s'y trouvaient n'en sont jamais ressortis, et plusieurs expéditions ont été envoyées en vain… La Chanoinesse de l'Ordre du Dernier Cierge elle même n'en est pas revenue. Les Dialogus lui présentent également un tas de documents, attendant de lui qu'il trouve un secret enfoui, afin de tester ses capacités.

 

- Feizt a été séparé du reste des Briseurs. Cherchant à comprendre ce qui se passe, Asenath va descendre dans les souterrains réservés à l'usage de Bhatori. Etrangement, elle est toujours acceptée par les serrures biométriques. Dans le laboratoire, elle trouvera le Sergent, en train d'être transformé en autre chose grâce aux soins de la cheftaine. Et, derrière des portes scellées munies d'un hublot, elle découvrira que Bhatori, depuis des années, essaie de créer des Incarnats réels : en modifiant des individus passés entre ses griffes, elle créée des représentations réelles des Sept Vertus de l'Ordre, qui sont des manifestations d'une énorme folie (genre un œil sous un manteau, un être à moitié gelé et à moitié en flammes etc). Feizt va sûrement servir à devenir l'un des Incarnats.

Mais dans l'une des cellules, il n'y a pas d'incarnat mais un enfant. Un enfant Psyker qui semble innocent, qui dit qu'il reste dans la lumière de l'Empereur, pas un renégat.

Dans le laboratoire se trouve également un Serviteur, une machine nommée Angélique qui semble être là depuis longtemps… Asenath se rend compte qu'Angélique est plus consciente qu'elle le prétend, et que c'est elle qui s'est assurée que la Sœur puisse toujours venir ici.

Finalement, Asenath va être découverte par Bhatori dans le laboratoire, et la Sœur va abattre la cheftaine folle.

Elle libèrera l'enfant, le mettra sous la garde d'Angélique, achèvera Feizt, et quittera l'hôpital pour rejoindre Jonah.

 

- Ce dernier a découvert le secret de l'Anneau de Koronatus : il s'agit d'une construction d'origine Xenos, sur laquelle l'Ordre du Dernier Cierge a construit son monastère sous la direction de son mystérieux Prophète Tourmenté.

Impressionnée, la chef des Dialogus rassemble quelques Sœurs de Bataille, deux de ses subordonnées, et avec Jonah et Asenath, elle se dirige vers ce qui reste de la Schola, menant une expédition qu'elle pense pouvoir réussir car menée par des esprits plus éclairés que les précédentes. Elle comprend que, quoi qu'il se passe ici, c'est lié à Jonah et à celui qu'il traque. Une tempête a d'ailleurs éclaté lorsque Jonah a atterri sur la planète, et la tempête est sur le point de frapper l'Anneau.

Mais ça va tourner court… Sur le pont menant à la Schola s'élèvent des morts-vivants, qui vont attaquer le groupe. Plusieurs des Sœurs vont tomber, et Asenath va s'assurer que Jonah et les autres entrent bien dans la Schola et rester derrière, pour empêcher les morts d'entrer… Sauf qu'elle va laisser Miséricorde prendre le contrôle pour retraverser le pont, et aller à la Spire.

 

- Pendant ce temps, Feizt, désormais mort, ne peut plus lutter contre les fameuses mouches… Il se réveille, possédé par ce qui est vraisemblablement un héraut de Nurgle. Il va libérer plusieurs des autres Incarnats, également liés à Nurgle (et laissera enfermé un lié à Tzeentch), va ressusciter Bhatori en tant que héraut, et ira contaminer la plupart des survivants des Briseurs tandis que Bhatori contamine les autres hospitalières. Tous ces damnés vont se diriger également vers la Spire, tandis qu'au sein de la tempête, des démons entrent dans la réalité et commencent à massacrer les habitants de l'Anneau.

 

- Dans la Schola… ce n'est pas la Schola. Le groupe est vraisemblablement entré dans un domaine de Tzeentch (vu les descriptions). Ils vont se faire attaquer par des démons, emprunter un couloir sans fin, et finir par se retrouver devant un planétaire… Le même planétaire que celui que Jonah avait vu à l'époque où il a été damné. Alors que les Sœurs tombent les unes après les autres, Jonah fait face à plusieurs bizarreries.

Entre autres choses, il fait face à des mirois présentant de nombreuses versions différentes de lui-même (dont une est visiblement devenu un Khorneux)

Il finit par trouver sa cible : l'homme voulait comprendre la nature du Chaos, afin de maîtriser son propre destin. Mais lorsque Jonah tire sur sa cible, sa balle traverse l'Empyrée, croise celle qu'il avait tiré des années plus tôt, et il s'abat lui-même à travers le temps.

 

- Quant à Asenath/Miséricorde, elle traverse la Spire envahie par les démons, et tente d'atteindre le fanal, la lumière sacrée qui surmonte la Spire. Elle découvrira qu'il ne s'agit que d'un simple cierge. La lumière qu'on voit de l'extérieur n'est que le reflet de sa propre foi. Le livre nous laisse sans trop expliquer ce qu'il advient de la Sœur; elle trouve sans doute sa rédemption, conciliant Asenath et Miséricorde, et meurt ensuite.

 

Lemarché, faisant partie des damnés menés par un Feizt tout aussi possédé, parviendra finalement à tuer leur duo en dégoupillant une grenade incendiaire… Okay un peu rapide ça.

 

- Finalement, reste l'enfant psyker. Angélique lui a permis de traverser discrètement le pont menant au dernier bastion survivant de l'Anneau. Il s'agit en fait d'un bastion offert aux Space Marines du Chapitre des Angels Resplendant. L'enfant Psyker va apparemment devenir un Libraire pour ce Chapitre.

Angélique elle-même semble être un construct d'origine Aeldari, chargé de veiller sur l'Anneau. L'Anneau lui-même est une sorte de filtre/bonde pour permettre de purger un bout de la Toile, et la planète elle-même a toujours eu un voile très fin la séparant du Warp.

Puis il reste deux Briseurs : l'un d'eux a réussi à fuir jusqu'au bastion des Space Marines avec une poignée de Sœurs. L'autre a été laissé en vie par le Feizt possédé pour une raison inconnue.

 

 

Que conclure de ce livre ?

Il annonce en préambule qu'on n'aura pas de réponses, et il tient cette promesse.

L'auteur brise le quatrième mur en épilogue, signant "Un Prophète Torturé, à Londres" et en répétant le leitmotiv qui avait été assigné à Jonah (termine le livre toi même)

C'est bien écrit, avec une ambiance bien faite, mais je crois que j'ai vraiment pas compris la fin, trop ouverte, sans réponse (encore une fois, il avait prévenu).

 

A noter, chose importante, que l'auteur a écrit d'autres histoires pour Black Library.

Plusieurs tournent autour des T'au.

D'autres reparlent de Sacrasta (planète de Jonah) ou des Angels Resplendant. Toutes ces histoires semblent très Grimdark, je vous conseille de lire le peu que le Lexicanum en dit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Red Qafe a dit :

A noter, chose importante, que l'auteur a écrit d'autres histoires pour Black Library

 

Aaaaah, tu t'es aventuré dans le Dark Coil, @Red Qafe! 👍

 

Bon, comme je n'ai pas lu Requiem Infernal et que je veux en profiter au maximum, je n'ai pas ouvert tes balises spoiler, mais ton retour plutôt positif me conforte dans ma décision.

 

Peter Fehervari est une vraie pépite de la BL, il ne m'a jamais déçu et a "sauvé" à lui seul plusieurs recueils de nouvelles pas follichons. Dommage qu'il ne soit pas plus traduit car il a un vrai univers, et tous ses textes font avancer son arc narratif. Il y a des T'au, des Space Marines en pénitence, des Genestealers, des renégats impériaux bien paumés... On a vraiment l'impression d'un univers qui vit. 

 

Par contre comme c'est un free lance qui fait tout autre chose dans la vraie vie, pas sûr qu'il continuera à publier...

 

Schattra, "Coiler un jour, coiler toujours"

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dark Coil ?

Oui je suis positif, et j'espère que tu aimeras aussi ce roman.

 

L'auteur semble avoir bien compris ce qu'il écrivait, et l'ambiance et le style de l'histoire sont tellement éloignés des romans de guerre épique avec des Space Marines ou de la Garde contre des chaoteux, ou même les descriptions des civilisations Xenos...

Je le placerais en bonne position près des romans d'Inquisition, parmi ceux qui présentent peut être le mieux ce qu'est l'univers grimdark de 40k. C'est vraiment le cœur de ce qu'est cet univers mélangeant tous les degrés subtils de la folie et de la corruption...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, Red Qafe a dit :

Dark Coil ?

 

C'est le nom que Fehervari a donné à son petit coin de galaxie. J'attends avec impatience qu'il nous donne des nouvelles des Angels Penitent et du mystérieux prophète qui est venu les faire expier leurs pêchés. Mais toutes les factions qu'il traite sont intéressantes!

 

Schattra, repent, (would be) heretics...

Edited by Schattra

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça y est , je l'ai enfin fini !!!!! Il était temps, mais franchement, c'était looooong… mais pas inintéressant.

 

4) La Voie de l'Eldar Noir

 

Trilogie d'Andy Chambers (je crois que comme William King, il fait partie des anciens qui ont développé l'univers 40k)


Composée de trois livres :
- La Voie du Renégat
- La Voie de l'Incube
- La Voie de l'Archon

 

Pour rappel, Commoragh est dirigée par Asdrubael Vect, qui a annihilé une grande partie des maisons nobles qui avaient survécu à la Chute en se réfugiant à Commoragh. Les Drukhari sont les descendants survivants des Eldars responsables de la Chute à cause de leur recherche de plaisir... et qui n'ont pas voulu changer de style de vie. Commoragh est une cité de plaisirs et de torture, et pour eux c'est très bien comme ça, et ils sont les vrais descendants des Eldars. Par contre, ils annihilent toute capacité psychique grâce au contrôle de soi ou l'usage de drogues, et l'usage de pouvoirs est fortement prohibé.
Il est important de préciser que j'ai volontairement supprimé de mon résumé tout un ensemble d'éléments montrant à quel point les Drukhari passent leur temps à comploter et à s'entre tuer de façon très psychopathe.

 

Personnages importants :

Révélation


- Nyos Yllithian : chef de la Cabale de la Flamme Blanche, issu des familles nobles de Commoragh, veut faire tomber Asdrubael Vect. C'est un excellent manipulateur.
- Asdrubael Vect : règne sur Commoragh depuis 6000 ans. A pris le pouvoir en éliminant la plupart des anciennes familles nobles de la cité.
- El'Uriaq : régnait sur Shaa-dom, une autre cité que Vect a détruite et maudite en y faisant tomber un vaisseau humain avec les moteurs warp allumés...
- Xelian : maîtresse de la cabale des Lames du Désir, possédant des arènes. Complice d'Yllithian
- Kraillach : chef de la Cabale de la Réalité Eternelle, a vécu la chute des maisons nobles. Complice d'Yllithian
- Morr : Incube, garde du corps de Kraillach.
- Bellathonis : Haemonculus au service de Maxilien, un peu trop indépendant de ses confrères.
- Xagor : gorgone au service de Bellathonis
- Khabyr : petite frappe / mercenaire au service de Bellathonis
- Bariolé : Arlequin qui surveille les évènements et accompagne certains autres personnages
- Maxilien : chef de la Cabale , obnubilé par les animaux volants.
- Laryin : Chante-monde exodite.
- Angevelle : survivante de Shaa-dom
- Aez-asha : Succube subordonnée à Xelian

 

Dans la Voie du Renégat,

Révélation

nous faisons la connaissance de Nyos Yllithian, chef de la Cabale de la Flamme Blanche, et l'un des survivants des familles nobles de Commoragh, la cité des Eldars Noirs / Drukhari. 
Yllithian va braver de nombreux interdits afin de se rendre à Shaa-dom, une autre cité d'Eldars Noirs, que Vect a maudite en y faisant s'écraser un vaisseau humain avec des moteurs Warp en surcharge ( = invasion démoniaque). Il y rencontre une survivante : Angevelle. Cette dernière s'est cousue yeux et bouche, et communique par télépathie, et elle a des dons de prémonition. Angevelle assure à Yllithian de la réussite de son plan, mais lui annonce que cela aura pour conséquence une disjonction, c'est à dire un cataclysme qui va voir des démons envahir Commoragh. Yllithian s'en moque, tant que son plan réussit, et il décapite Angevelle...


Yllithian va interroger son Haemonculus, Syian, sur les méthodes permettant de régénérer un individu mort depuis plusieurs millénaires. Syian, peu doué pour ce concept, finit par cracher le nom d'un renégat de sa coterie (la Descente Noire) : Bellathonis. Ce dernier est au service d'un autre archonte, Maxilien. 
Yllithian parvient à entrer en contact avec Bellathonis par l'intermédiaire de Maxilien, en faisant croire qu'il veut parler de méthodes de formation de Scourges (les Drukhari ailés), Maxilien étant un spécialistes en créatures volantes de toutes sortes (son domaine est appelé la Volière). En réalité, Yllithian pose à Bellathonis des questions sur la résurrection d'un Eldar Noir mort depuis des milliers d'années, et l'Haemonculus lui indique qu'il aura besoin des restes dudit mort, ainsi qu'une importante source de puissance comme catalyseur.


Yllithian raconte ses découvertes à ses deux complices, deux autres survivants des familles nobles : la Cabale de la Réalité Eternelle, menée par le très vieux Kraillach (qui a assisté de son vivant à la destruction des autres maisons nobles par Vect), et la Cabale des Lames du Désir, menée par Xelian, une guerrière assoiffée de sang qui possède une arène. Xelian est prête à poursuivre leur plan, mais Kraillach est plus réticent. Etrangement, le palais de Kraillach sera attaqué lors d'une offrande de la part des Lames du Désir, et en allant demander réparation, Kraillach sera réduit en bouillie par Xelian. Il sera alors mis en cuve de régénération, et comme le processus est long et douloureux, il donnera son accord pour poursuivre le plan, afin d'en profiter pour accélérer sa régénération.
On rencontre au passage l'Incube Morr, le garde du corps de Kraillach. Morr est tout simplement badass.
Comme source de puissance, le groupe compte utiliser une Chante-monde Exodite, une sorte de prêtresse liée au monde exodite. Ils organisent donc un raid sur un monde exodite et envoient un groupe constitué de plusieurs de leurs agents afin de capturer la Chante-monde.
Dans le groupe se trouvent Morr, Aez-asha (une Succube de Xelian), Xagor (une Gorgone de Ballathonis), Kharbyr (une petite frappe au service de Bellathonis), deux agents d'Yllithian (qui feront pas long feu), et enfin Sindiel, un Ranger qui essaie de fuir les Voies, même celle de l'Errant.
Le petit groupe parviendra à capturer la Chante-monde, Laryin, mais cela aura pour conséquence une réaction cataclysmique pour le monde exodite : séismes, raz de marée, volcanisme etc... Ils s'enfuiront par un portail et se perdront dans la Toile.


Ils seront sauvés par un Harlequin nommé Bariolé : ce dernier leur ouvre un passage vers l'Epine de Fer, un monde satellite de Commoragh envahi par des nanomachines qui ont transformé ses habitants en zombies à moitié macaniques. De là, le groupe parviendra à retourner à Commoragh. Yllithian les renverra immédiatement à Shaa-dom chercher le crâne du défunt dirigeant de ce monde : El'Uriaq, l'individu que les trois archontes veulent ressusciter. Sindiel se rendra alors compte que rejoindre les Drukhari n'est pas une bonne idée.
Bellathonis a reçu comme cadeau d'Yllithian la tête coupée d'Angevelle, qu'il conserve en vie pour discuter avec elle (et la maltraiter). Il a tout préparé : en torturant Laryin, une intense énergie sera libérée, permettant aux restes contenus dans deux sarcophages de résurrection de se régénérer bien plus vite que la normale. Mais le processus semble se dérouler encore plus vite que ce qui était prévu. Kraillach ne parvient pas à dire aux autres que quelque chose ne va pas, et El'Uriaq sort de son propre sarcophage et projette Bellathonis contre un mur (en usant de pouvoirs psychiques) pour l'empêcher de prévenir Yllithian que quelque chose cloche.


El'Uriaq accepte d'aider Yllithian, Xelian et Kraillach à faire le nécessaire pour destituer Asdrubael Vect, le dirigeant tyrannique de Commoragh.
Quelques temps plus tard, Morr se voit contraint d'exécuter Kraillach après avoir compris que ce dernier, lors de sa régénération, a été possédé par un démon (voilà ce qui clochait). Ayant tout de même failli à sa tâche de protecteur, Morr se réfugie dans le temple des Incubes pour échapper à toute vengeance.
Dans le même temps, Xelian est précipitée dans une fosse à piques lors d'un entraînement avec Aez-asha. Etrangement, son corps n'est pas retrouvé, et il est donc impossible de la régénérer.


Isolé, Yllithian comprend qu'il n'est plus marionettiste mais marionnette. El'Uriaq a réuni matériel, richesses et suivants, et prépare son coup d'Etat dans les profondeurs de la cité. Bellathonis, qui fait croire qu'il est encore en cours de régénération, le prévient enfin que El'Uriaq est sans doute possédé comme devait l'être Kraillach. Il rend la tête d'Angevelle à Yllithian en lui disant de l'offrir à El'Uriaq.
Pendant ce temps, Siniel décide que Commoragh ne lui plait pas du tout. Il veut libérer Laryin mais celle ci refuse, souhaitant d'abord abattre El'Uriaq corrompu. Siniel lui confie alors un Baiser d'Harlequin prêté par Bariolé.
El'Uriaq convoque l'ensemble de ses subordonnés à un banquet, dont Yllithian qui lui offre la tête d'Angevelle. Celle-ci est confiée à Laryin, et lui explique comment abattre le possédé. Laryin se met à chanter, réveillant un virus (le Glass Plague), qui va ravager El'Uriaq et ses convives. Siniel revient alors pour retrouver Laryin et s'enfuir avec elle.
Bellathonis vient alors pour utiliser un artefact sur le corps d'El'Uriaq afin de le faire disparaître définitivement. Alors que l'Haemonculus repart, il se rend compte que la Disjonction est en train de démarrer, comme Angevelle l'avait prédit.


La Disjonction est un évènement où tous les portails de Commoragh s'ouvrent directement sur le Warp, libérant des démons par millions dans la cité.


La Voie de l'Incube présente plusieurs évènements se déroulant à peu près en même temps. Je vais essayer de regrouper les évènements en fonction des personnages concernés.

Révélation

=> Yllithian se perd dans les catacombes, son corps rongé par le Glass Plague. Bellathonis le retrouve, et va l'aider à trouver un "successeur", l'Archonte ne pouvant se présenter ainsi devant Vect, ce dernier convoquant tous les archontes majeurs. Ledit successeur, voyant son parent affaibli, tentera de le tuer, mais le piège de Bellathonis se déclenchera alors : grâce au contact physique, Yllithian et son "successeur" vont échanger leurs corps ! Yllithian va ainsi se présenter devant Vect, qui va tout simplement donner des instruction à chaque archonte afin de remettre de l'ordre dans la cité. Yllithian va recevoir l'ordre de reprendre l'une des tours servant à contenir l'un des soleils prisonniers qui éclairent la cité. Il se verra accompagné par Aez'arya, qui a succédé à Xelian, mais il se méfie de cette dernière. Il constatera également qu'un troisième groupe, composé d'unités aériennes, l'accompagne également. Dans la tour, Yllithian et Aez'arya vont se retrouver face à des Space Marines du Chaos inféodés à Nurgle. Ils parviendront à empêcher ces derniers de convoquer un Great Unclean One, et Aez'arya profitera de cette victoire pour retourner ses armes contre Yllithian. Ce dernier parviendra difficilement à la faire fuir, et décidera de retourner à sa forteresse, alors que le troisième contingent envoyé à la tour l'attaque également. Une fois retourné chez lui, Yllithian se rendra compte que ses hommes sont soulagés de le voir encore en vie, et décidera de mener une guerre ouverte contre Vect.


=> La Descente Noire, la coterie d'Haemonculus dont faisait partie Bellathonis décide de faire assassiner ce dernier et envoie deux machines, un Talos et un Cronos, faire le sale boulot. Les deux machines vont traquer le renégat en usant de méthodes différentes et vont donc se séparer. L'une d'elles va parvenir à trouver l'Homoncule en train de déménager son laboratoire, emportant la tête d'Angevelle, et attaquera sa forme physique, mais l'Homoncule va employer une de ses inventions pour échanger son corps...


=> Xagor et Khabyr voient Commoragh sombrer dans l'anarchie à cause de la Disjonction : des hordes de démons apparaissent un peu partout et attaquent tout le monde. Le duo va suivre un groupe de survivants menés par deux archontes mineurs dont le but est de remonter vers les hauteurs de la cité. Persuadés qu'ils auront plus de chances de s'en tirer en allant vers les profondeurs, les deux larbins parviennent à échapper à ce groupe. Rattrapés par l'une des archontes, ils la persuadent de les accompagner. Ensemble, le trio va traverser un quartier d'esclaves envahi par des Ur-Ghuls, et parviendra à détourner une barge Raider. Grâce à ce véhicule, ils vont prendre des tunnels s'enfonçant vers les profondeurs. Mais en passant trop près, trop vite d'un embranchement surnaturellement obscur, ils vont s'écraser. Khabyr a les jambes écrasées par des débris et alors que Xagor le soigne, Bellathonis prend possession du corps de Khabyr. Ils sont attaqués par l'autre des machines traquant Bellathonis. L'archonte parvient à vaincre la machine et abandonne là le duo.


=> Bariolé accompagne Morr. Ils passent par le temple d'Arhra, où Morr se rend compte qu'il ne recevra aucune aide de ses pairs, et que ceux-ci le tueront s'ils en ont l'occasion. Bariolé tente de guider Morr vers une autre voie, mais le duo est intercepté par des Aeldari de Biel-Tan, menés par un Prophète mineur. Ce dernier compte ramener Morr à son vaisseau-monde pout l'y juger responsable de la Disjonction... Bariolé comprend que ce Prophète ne court qu'après sa gloire personnelle et parvient à faire en sorte que Morr et lui s'échappent. Le duo revient sur le monde exodite, et Morr accepte d'aller affronter l'esprit monde enragé, dans le but de le calmer. Le Prophète et ses suivants parviennent à rattraper le duo, et en voyant que sa cible va lui échapper, le Prophète convoque des forces qui le dépassent : il était en réalité guidé par Tzeentch et commence à se transformer en Seigneur du Changement. Morr se sacrifie pour guider la rage de l'esprit-monde contre le démon à moitié incarné, et ce faisant, parvient finalement à calmer l'esprit-monde : la Disjonction est terminée.

 

Dans la Voie de l'Archon, on va suivre les survivants de toute cette histoire.

 

Révélation

 

=> Kharbyr se trouve dans le corps de Bellathonis, sur le point de se faire tuer par un Talos. La machine comprend tout de même que sa cible lui a échappé, et laisse en vie le corps qu'elle voit, espérant qu'il finisse par la rapprocher du vrai Bellathonis. Kharbyr va alors être guidé par Angevelle afin de manipuler Yllithian : le but est de traverser le Labyrinthe de la Descente Noire. L'objectif d'Yllithian est d'en libérer Xelian, sa complice, que la coterie a cachée. Kharbyr espère retrouver Bellathonis et le forcer à lui rendre son corps. Angevelle, elle, espère pouvoir faire payer à Yllithian tout ce qui s'est produit (dont sa propre décapitation). Le groupe parviendra à forcer les Homoncules de la Descente Noire à leur rendre Xelian.


=> Bellathonis, dans le corps de Kharbyr, et accompagné de sa gorgone Xagor, se jette délibérément dans un puits rempli de ténèbres pures. En effet, cela leur permet de rejoindre Aelindrach, le sous-monde où vivent les Mandragores. En effet, l'Homoncule a passé un pacte avec l'un de leurs chefs, Xhakoruakh. Mais ce dernier est en pleine guerre contre son propre frère, Azoruakh, et demande à l'Homoncule de fabriquer des grotesques pour renforcer sa propre armée. Bellathonis se rend vite compte que Xhakuruakh possède des "bénédictions" liées à Nurgle (tatouages d'un vert brillant, faux rouillée, etc) et joue le jeu tout en cherchant un moyen de s'enfuir. Lorsque Xhakoruakh parvient enfin à vaincre les forces de son frère, ce dernier a déjà été tué par un troisième seigneur Mandragore : Kheradruakh le Décapiteur.


=> Pendant ce temps, Bariolé le Harlequin fait la rencontre de Vect et se met à fouiller Commoragh, sans but apparent. Alors que Vect abat tous les archons qui osent défier son autorité afin de remettre de l'ordre dans Commoragh maintenant que la disjonction est terminée, Bariolé découvre l'une des armes secrètes de Vect : des constructs eldars, similaires aux gardes-fantômes et seigneurs-fantômes mais à la manière Drukhari, c'est à dire que les âmes piégées souffrent un tourment éternel. La guerre empire entre les loyalistes à Vect et les rebelles suivant la Cabale des Flammes Blanches d'Yllithian.


=> Le nom de la coterie de la Descente Noire vient du fait que au sein du labyrinthe de cette dernière se trouve un passage stable vers Aelindrach. C'est ainsi qu'Yllithian et ses suivants se retrouvent face à Xhakoruakh, qui veut qu'Aelindrach envahisse Commoragh. Les deux êtres vont former une alliance de circonstance, comprenant qu'il n'y a qu'ensemble qu'ils pourront vaincre les troupes de Vect. Dans le même temps, Kharbyr retrouve enfin Bellathonis, et alors qu'il veut lui hurler de lui rendre son corps... le Talos qui devait abattre Bellathonis tue Kharbyr, et se fait détruire par Xhakoruakh alors que Bellathonis et Xagor s'enfuient.


=> Renforcées par les Mandragores de Xhakoruakh, les troupes fidèles à Yllithian se sentent en position de force. C'est alors que Vect utilise une autre arme secrète : il utilise la puissance des Soleils captifs qui éclairent Commoragh pour réduire la forteresse des Flammes Blanches en un tas de métal fondu. Pendant ce temps, le Décapiteur profite de la confusion pour tuer Xhakuruakh, et repart avec sa tête à Aelindrach.


=> Bariolé tombe sur Bellathonis et Xagor et les ramène à Vect. Yllithian essaie de s'enfuir avec ce qui lui reste de troupes loyales, mais il est trahi par Xelian, qui a repris le contrôle de sa propre Cabale en tuant Aez-asha. Xelian ramène l'archon à Vect. Ce dernier profite des connaissances de Bellathonis pour remettre Yllithian dans son corps d'origine, maintenu en vie malgré le Glass Plague. Vect demande ensuite à Xelian et Bariolé de s'agenouiller devant lui, pour qu'il ne les exécute pas. Bariolé se rend alors compte que Xelian est également possédée, par un démon lié à Khorne, et l'abat devant Vect. Ce dernier laisse alors partir l'Arlequin.

 


Fin.

 

Conclusion :
- On voit Commoragh, ainsi que plusieurs de ses sous-royaumes : Shaa-dom, Aelindrach, l'Epine de Fer. On voit leur fonctionnement (pas dans son entièreté : je me demande comment fonctionne l'économie ou la simple reproduction dans un tel endroit). Les Drukharis passent leur temps à s'entre tuer et à comploter, c'est vraiment un paradis pour psychopathes.
- On a également plusieurs descriptions des Exodites, et un Harlequin en personnage principal.
- On voit que les trois dieux du Chaos créés par les humains essayent tout le temps de voler Commoragh et l'âme de ses habitants à Slaanesh.
- La trilogie est quand même assez poussive. Je vous ai résumé près de 900 pages, et je trouve encore ça trop long. Bon, j'avais la même impression en lisant la Voie de l'Eldar, et j'aurai sans doute la même impression en lisant la trilogie Ahriman.

- Aucune mention de Sslyth...

Edited by Red Qafe

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Red Qafe a dit :

ça y est , je l'ai enfin fini !!!!! Il était temps, mais franchement, c'était looooong… mais pas inintéressant.

 

Je n'ai jamais oser m'attaquer au "voie" a cause de l'auteur donc merci pour ce retour :)

 

Quand tu dis long c'est juste parce qu'il y'a des passages long et poussif au aussi parce que c'est mal écrit?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce retour @Red Qafe! Comme pour gilian, c'est une série dont j'avais connaissance que je n'avais jamais lue (et ne prévoyais pas de le faire). Finalement, il semble que tous les éléments constitutifs d'une histoire Eldars Noirs digne de ce nom soient au rendez-vous: des complots, des trahisons, des assassinats, de la torture... et même pas mal de fluff sur Commoragh. Après, si c'est dilué dans 900 pages, le résultat peut être moins intéressant et palpitant que ce que ton résumé le laisse penser.

 

Schattra, suivez le guide la voie

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, gilian a dit :

 

Je n'ai jamais oser m'attaquer au "voie" a cause de l'auteur donc merci pour ce retour :)

 

Quand tu dis long c'est juste parce qu'il y'a des passages long et poussif au aussi parce que c'est mal écrit?

Je dirais que c'est parce que c'est long et poussif. C'est écrit de façon correcte, traduit de façon correcte, rien de transcendant non plus.

Mais je crois que c'est le format trilogie/omnibus qui ne me va pas. Je peux pas apprécier l'histoire sur 900 pages non stop. J'ai dû lire au moins 4 autres livres en même temps que la trilogie pour pas saturer. Et j'avais fait pareil quand je lisais la trilogie sur Macharius.

Pourquoi "à cause de l'auteur" ?

 

il y a une heure, Schattra a dit :

Merci pour ce retour ! Comme pour gilian, c'est une série dont j'avais connaissance que je n'avais jamais lue (et ne prévoyais pas de le faire). Finalement, il semble que tous les éléments constitutifs d'une histoire Eldars Noirs digne de ce nom soient au rendez-vous: des complots, des trahisons, des assassinats, de la torture... et même pas mal de fluff sur Commoragh. Après, si c'est dilué dans 900 pages, le résultat peut être moins intéressant et palpitant que ce que ton résumé le laisse penser.

 

Schattra, suivez le guide la voie

Oui pour qui aime les Eldars Noirs et veut voir comment ils vivent entre eux, c'est vraiment le bon livre.

Et oui, 900 pages et plusieurs sous intrigues ça reste beaucoup. 

 

 

Ah, je crois qu'il faudrait que je fasse une partie "mon personnage préféré"

Dans la trilogie de l'Eldar Noir, mon personnage préféré c'était Morr, un Incube particulièrement badass. Il se prend un tir de sniper dans l'optique de son casque et s'en contrefout, il massacre ses adversaires en maîtrisant une arme qui semble pourtant difficile, et il a un développement et un destin très positif. Là pour le coup j'aimerais une jolie figurine de ce personnage pour décorer ma chambre (et pourtant j'aime pas les Eldars Noirs). A voir si je me commanderai une boître d'Incubes juste pour essayer de lui rendre hommage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Vieux Briscards ne meurent jamais

par Sandy Mitchell

série Ciaphas Cain , Novella (donc pas un Tome)

 

Aventure relativement courte (peut être parce que je l'ai lu en deux jours, et justement parce que c'est une novella) du Commissaire Ciaphas Cain, avec le retour de son régiment de Valhalla.


Ils sont envoyés sur une planète

Révélation

 

qui vient de se prendre une guerre civile / insurrection et qui essaie de se reconstruire. Les Valhallans sont censés gérer ce qui pourrait rester vu que des Vostroyens, des Tallarns et l'ancien régiment d'artillerie de Valhalla que Cain connait bien ont déjà fait le ménage.

Cain, accompagné de Jurgen et Kasteen, est accueilli par le nouveau Gouverneur, l'ancien ayant été tué lors des combats, le jeune Jonas Worden qui était jusque là journaliste (donner le pouvoir à quelqu'un qui n'en veut pas pendant que tous ceux qui le veulent, les héritiers du Gouverneur etc, se foutent sur la gueule en espérant en tirer quelques miettes... l'idée plaît à Cain)

Mais alors qu'ils se dirigent vers le palais du gouverneur en limousine, ils se font attaquer par une trentaine d'individus du genre drogués... Ou, ils s'en apercevront petit à petit, zombifiés.

 

Après s'être tirés de cette situation épineuse, grâce à Jurgen qui les a suivi avec le Salamander de commandement de Cain (le véhicule en question aurait subi des dégâts de la part de Tyranides peu de temps avant et n'a pas été totalement réparé, sûrement dans l'histoire l'Appel du Devoir/Duty Calls, qui n'est séparé chronologiquement de cette novella que par La Main du Traître)

le nombre de zombies augmente petit à petit. Lors de la cérémonie funéraire d'officiers Vostroyens, les cadavres se réaniment, par exemple.

 

Les Tallarns auraient déjà rencontré cette peste zombie. Il se pourrait même qu'ils l'aient involontairement amené avec eux jusque sur cette planète.

Vu qu'ils y résistent, que Worden a été contaminé, et que Jurgen qui aurait dû l'être ne l'est pas, Cain comprend que le virus zombifiant est à la fois biologique et warpien. Il fait donc travailler conjointement le magos biologis qui a trouvé un vaccin (fonctionnant en laboratoire mais pas sur le terrain) et le haut pontife local qui va bénir les fioles d'antiviraux, ce qui les fera fonctionner.

 

Mais le temps d'en arriver là, les Valhallans, chargés de défendre le palais du gouverneur, sont encerclés par une foule gigantesque de zombies. Cain décide alors qu'avec Jurgen, il va traverser les souterrains et les égoûts pour ramener les fioles d'antivirus à l'unité d'artillerie, qui remplacera les charges chimiques de leurs obus dédiés par les antivirus, afin d'arroser la foule et l'arrêter.

 

Au cours de ce trajet, Cain et Jurgen vont tomber sur un sorcier du chaos qui manipule et dirige les zombies. Ils parviendront à le tuer grâce aux pouvoirs de Néant de Jurgen, ce qui fera perdre la cohésion des zombies à la surface.

Puis ils donneront les fioles aux artilleurs, qui les utiliseront pour faire tomber les morts vivants en morts bien morts...

 

 

C'est un plaisir de retrouver une histoire de Cain, même si en tant que novella elle ne peut pas se permettre de proposer le même genre de plot twist que les trois premiers romans de la série. Les traits d'humour habituels sont par contre toujours là : la conduite de Jurgen, son odeur corporelle et sa capacité à tout interpréter à la lettre, la mention des hauts nobles qui ne s'intéressent qu'à leur pouvoir, les Valhallans qui crèvent de chaud en bras de chemise, Kasteen qui attire les regards, Cain qui se jette à chaque fois dans des situations pas possibles et qui s'en sort au coup de chance...

J'espère tout simplement que Black Library France continuera à nous abreuver des aventures du plus chanceux des Commissaires impériaux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce retour @Red Qafe! Je pensais que la franchise était en train de mourir doucement, ce qui aurait été dommage vu la place unique qu'elle occupe dans l'univers de la BL, mais la sortie et la traduction de cette novella, et l'intégration d'une nouvelle de Cain dans le recueil L'Aigle et le Marteau laissent penser le contraire. Tant mieux !

 

Schattra, "ce titre est un programme"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Culte de la Spirale Sacrée (roman)

L'Ombre affamée (nouvelle)

par Peter Fehervari 🥳

= Dark Coil !

 

Alors, de quoi ça parle ? Sans spoiler (la couverture et le tout premier chapitre / l'introduction du livre) ça va parler d'un culte Genestealer...

 

Le truc, c'est que l'histoire se déroule sur la même planète que Requiem Infernal , et sur l'Anneau de Koronatus !

 

Mais... Pas à la même époque, non. Le Culte de la Spirale Sacrée se déroule vraisemblablement APRES Requiem Infernal , plusieurs éléments permettent d'en être sûrs, ne serait-ce que la géologie (les océans se sont évaporés, l'ambiance humide a fait place à une ambiance désertique, et au fond du lit océanique se trouve désormais un océan... de lave) ou le fait qu'il soit mentionné que les Spires (montagnes) entourant l'Anneau sont dans leur ensemble abandonnées.

Les Spires entourent désormais une sorte de grand plateau simplement nommé la Dalle. Un astroport se trouve au sud de la Dalle, le Culte de la Spirale Sacrée est basé au nord, sur la Spire Veritas, et une cité nommée Espérance se trouve au milieu. Un chemin de fer relie l'astroport à Veritas en passant par Espérance.

Une garnison de l'Astra Militarum ,les Drapeaux Noirs de Vassago, s'est construit sa base nommée le Casier autour de l'Astroport. Menée par le Colonel Kangre Talasca, dit le Rédempteur, dont les gardes du corps, les Paladins, sont des Ogryns (ou des Bullgryns avec un bouclier et une matraque énergétique ?)

 

La planète Vytarn sera renommée Rédemption (numéro 219 vu qu'il y a des centaines de planètes de ce nom) par Vetala Aveline, une Soeur de Bataille de l'Epine Eternelle qui y avait une petite garnison de soeurs avant que le Culte de la Spirale Sacrée ne prenne de l'importance.

 

Et il y a désormais des tempêtes / orages appelés Blizzards Noirs, charriant des cendres qui s'infiltrent dans les poumons de toute personne ne portant pas de masque/filtre.

 

Il y a bien des choses à comprendre, des liens à tisser avec d'autres histoires de Peter Fehervari, j'ai d'ailleurs trouvé une image sur Reddit, quelqu'un a essayé de placer les différents textes de l'auteur et de les relier entre eux (ça fait une toile d'araignée) par les lieux , personnages , concepts ou organisations.

(Par contre le Lexicanum n'arrive pas à se tenir à jour, la liste des textes de l'auteur est incomplète mais les fiches pour les textes manquants existent)

(Et je crois qu'il faudra que je me trouve le livre Croisades et autres nouvelles car il contiendrait une des nouvelles du Dark Coil)

 

Pour qui ça intéresse : une carte du Dark Coil que j'ai trouvée sur Reddit

Révélation

o29mel7sxgs21.jpg

 

Techniquement, L'Ombre Affamée se déroule entre l'introduction du Culte de la Spirale Sacrée et les chapitres suivants.

 

Bref, de quoi ça parle ?

 

Les débuts du culte

Révélation

La garnison des Soeurs de l'Epine Eternelle, menée par Vetala Aveline, sera trahie par l'une des leurs, Etalka Arkanto, au profit du Culte Genestealer : les Soeurs seront massacrées.

 

Quelques années plus tard, Etalka sera tuée lors des affrontements contre Gharth, un homme brûlé et vraisemblablement maintenu par le Chaos, alors que le Culte toujours en développement est à la recherche d'une psyker qui se cache dans l'une des Spires (Vigilans je crois) afin de pouvoir créer des Magus pour le Culte. Les affrontements auront lieu sur le pont reliant la Dalle à la Spire.

 

L'âme d'Etalka sera accueillie par celle d'Aveline qui dit veiller sur la planète. Etalka sera consumée par la noirceur se cachant au sein de la planète.

Son corps sera possédé, et un Aberrant du culte se jettera du pont en emportant le corps possédé en direction de l'océan de lave en contrebas.

 

L'histoire "actuelle"

Révélation

Des pélerins suivant les préceptes du Culte de la Spirale Sacrée viennent en pélerinage sur Rédemption pour rejoindre la maison mère du culte.

Car le Culte de la Spirale Sacrée est un culte impérial reconnu, une variante autorisée du culte impérial.

Dans le vaisseau qui fait le voyage, les pélerins partagent leur soute avec un vagabond qui se fait appeler Cross.

Cross devient ami avec Ariken, une des pélerins qui sert de medicae au groupe, lors du voyage.

 

Lorsqu'ils arrivent à destination, Cross essaie de se disputer avec Ariken pour moins souffrir de son départ. Mais il va finir par voler une robe de pélerin et se cacher parmi eux pour veiller sur elle. La navette les dépose à l'astroport en plein Blizzard Noir, et une amie d'Ariken va se retrouver avec les poumons encrassés par les cendres.

 

Les pélerins vont être retenus par les gardes, et Adeola Omazet, l'une de leurs officiers supérieurs, va obliger 100 d'entre eux à rejoindre la Garde pour que les autres aient le droit de rejoindre le Culte à Veritas. Ariken fait partie de ceux qui vont devenir des Gardes, et elle va même demander des cours particuliers à Omazet pour apprendre à se battre.

Cross, quant à lui, aura été repéré comme étant déjà un Garde, et intégrera le carré des officiers en tant que Capitaine.

 

Au cours des mois qui passent, les officiers de la Garde font bien comprendre qu'ils vont affronter le Culte, qu'il soupçonne d'être un culte hérétique.

Cross sera envoyé avec une équipe inspecter la Spire Castitas, l'ancien bastion des Soeurs de Bataille, où il découvrira d'imposants et agressifs mutants.

Il ne s'en sortira que grâce au Commissaire Clavel, qui en réalité fait partie de la suite d'un Inquisiteur nommé Mordaine, faisant partie du Conclave Calavera, qui étudie justement le Culte. Un vaisseau amènera les trois survivants à la Spire Vigilans, où Mordaine se cache.

 

Le Culte, donc, est un culte genestealer qui est parvenu à se faire passer pour un culte impérial autorisé.

Ils ont envoyé vers d'autres mondes des émissaires dans le but de se répandre/faire d'autres cultes, mais Mordaine a intercepté et éliminé tous leurs émissaires, tout en laissant cependant se répandre leur credo (d'où les pélerins dont Ariken faisait partie). Le prométhium fabriqué par les ouvriers d'Espérance a également été détruit par précaution, car les habitants de la cité minière sont également des cultistes.

 

Le Culte va attaquer le Casier tandis que Cross apprend ces vérités.

Lazaro sera assassiné par un mutant du culte infiltré grâce à l'un des gardes corrompus (suffit de leur implanter les graines corruptrices)

Le culte attaquera en utilisant des unités très codexes (Goliath Rockgrinder, Quad, Neophytes en armures d'ouvrier....)

Plusieurs Gardes corrompus par le Culte vont se retourner contre les leurs, sabotant et tuant les loyalistes.

Ariken sera tuée par un Primus et son âme rejoindra une sorte de regroupement d'âmes veillant sur la planète, elle sera accueillie par Vetala Aveline !

Omazet sera grièvement blessée lors des combats contre le même Primus.

 

Cross sera envoyé avec Clavel et des Scions à la Spire Veritas afin de tuer le Patriarche. Ils seront rejoints par Talasca et quatre de ses Paladins.

Le Patriarche sera bien tué, mais seuls Cross, Talasca et un des Paladins s'en sortiront en bon état.

Cross repartira pour Vigilans avec le seul Scion qui s'en est sorti, tandis que Talasca décidera de s'enfoncer dans les profondeurs de Veritas.

 

A noter, chose importante, que les Magus du culte laissent entendre que leur Patriarche retient une sorte de noirceur faisant partie de la planète. La mort du Patriarche coincide d'ailleurs avec un séisme.

 

Moins de cent gardes du Casier auront survécu aux combats, tandis que les cultistes survivants (ils ont aussi subi d'importantes pertes) se replient.

Cross les contactera pour leur dire de se rendre à Vigilans, où ils pourront être un peu plus en sécurité...

 

Ce livre présente plusieurs personnages, lieux et concepts liés à d'autres histoires du Dark Coil.

Les Drapeaux Noirs par exemple font référence à plusieurs mondes, dont ils sont originaires ou sur lesquels ils se sont battus, qui sont apparus dans d'autres histoires.

Je crois sincèrement que Black Library devrait se rendre compte de la pépite qu'ils ont entre les mains.

 

Donc Peter Fehervari : deuxième lecture, deuxième positif.

Même si la claque n'est pas la même, la profondeur du Dark Coil est bel et bien ressentie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

7) Ruze Brutale (Roman par Mike Brooks)

 

Je vais prendre sans doute moins de temps avec celui-ci vu que je sais que d'autres ont déjà parlé de ce livre 

ici [40K] Ruze Brutale [Projet évolution du fluff] - Bibliothèque du Hobby - Warhammer Forum (warhammer-forum.com)

et ici [40K] Ruze Brutale, propagande éhontée - Bibliothèque du Hobby - Warhammer Forum (warhammer-forum.com)

Je mettrai donc ce sujet à jour plus régulièrement (au fil de mes lectures) même si je ferai sans doute moins de résumé...

 

 

Verdict : Positif

 

Sujets : Orks , Adeptus Mechanicus , + 1 secret.

Ambiance : guerre, quelques points comiques.

 

Ce livre alterne plusieurs points de vue, principalement celui d'un Ork nommé Ufthak, et de Zaefa Varaz, une des chefs du Mechanicus du monde-forge sur lequel se déroule l'action, mais aussi... secret.

Il nous apprend bien des choses sur l'orkitude, sur la façon de penser, de vivre, d'être des Orks, et c'est à la fois relativement comique et très intéressant.

Quant au parler Ork, il reste très lisible (j'avais surtout peur que ça soit trop éprouvant de lire un texte en "français-orkisé")

 

Les Orks sont comme ils sont. Essayer de les comprendre par notre biais humain est compliqué. Alors quand on lit le raisonnement d'un Ork qui comprend pas mieux les humais à travers son prisme d'Ork, ça remet les choses à leur place. On est juste deux espèces différentes, à la façon d'être, de penser, de vivre différente.

 

Bref, Ufthak dirige désormais une bande (il y a une nouvelle quelque part qui raconte se qui se passe juste avant ce roman) qui fait partie d'une Waaagh! (appellée la Mekwaaagh! et dirigée par le Mékark, un Big Boss très intéressé par la teknologie) qui va faire une compétition amicale avec le Kap'tain' Badrukk, un Ork-pirate de l'espace (un peu connu je crois) : le but est d'amasser le plus gros butin possible en attaquant le monde-forge qu'ils viennent de trouver.

 

Mais tout ne va pas se passer exactement comme prévu, surtout pour les défenseurs de la planète

Révélation

A part Ufthak, on suit donc Zaefa, une des chefs du Mechanicus, qui semble être la seule à comprendre qu'ils sont dans la mouise : le Fabricator Général comprend pas pourquoi les Orks refusent d'aller se tuer dans les pièges qu'il a conçu pour eux (comme si les Orks suivaient le moindre plan), un autre veut les capturer pour les étudier, et un dernier réclame qu'on l'autorise à utiliser une machine dont il veut cacher la nature aux autres.

 

Ladite machine il l'a en fait conçue en suivant les plans... d'un Iron Warrior ! Ils essaient de fabriquer une sorte de Titan d'un genre nouveau... Et le but que le haut adepte ne peut pas savoir c'est qu'il va être sacrifié pour lier un démon à la machine !

 

Ufthak va abattre un Titan qui s'en prend au Gargant de son Big Boss en lui jetant un véhicule Ork capable de sauts de phase.

 

Mais Gavrak Daelin, l'Iron Warrior, est intrigué par un artefact présent dans les appartements de Zaefa. Celle ci parvient à survivre à la rencontre, et va attaquer les appartements de l'autre adepte, mais trop tard : la machine démon est réveillée malgré la mort de Gavrak.

 

Zaefa va fuir la planète avec une partie des possessions/connaissances/artefacts du monde forge, après avoir laissé pour compte les autres chefs en les ayant accusé d'avoir également trahi (tant qu'à faire). Ils seront éliminés par Ufthak et Badrukk.

 

La machine démon va abattre le Gargant, et Ufthak va abattre ce titan-démon en lui jetant cette fois un avion-base de téléportation de Badrukk dessus !

 

A la fin, Badrukk va s'enfuir en téléportant la machine qui servait à contrôler le volcan (machine que Gavrak voulait), et Ufthak devient sous chef du Mékark (et sans doute rival)

 

Conclusion :

Intéressant et amusant pour les points de vue Orks

Potentielles suites pour Ufthak au sein de la Mékwaaagh!, de Badrukk avec son butin (je sais pas si ça peut servir à un Ork) et

Révélation

à Zaefa (avec son mystérieux artefact)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut, il y'a des prequels comme aime le faire Mike Brook. Mais pour le moment pas de suite annoncé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

8 ) Forteresse Noire : Ascension par Darius Hinks

 

Je vais résumer très simplement cette histoire :

Draik, Isola, Audus, Greikh, Taddeus, Vorne, Raus et Rein, accompagnés de quelques autres, vont retourner sur la Forteresse, pour récupérer des richesses ou même espérer désactiver cette dernière avant qu'elle ne détruise la station Précipice. Mais l'Archiviste (Zoat), persuadé que c'est lui qui va contrôler la Forteresse, va s'opposer à eux. Au final... la conclusion est tellement ouverte qu'on ne sait PAS ce qu'il advient de la plupart des lieux et personnages.

 


 

Révélation

 

- Janus Draik apprend qu'il est déshérité de sa maisonnée. Il lui reste les lettres de marque qu'il a avec lui mais veut désormais se forger son propre empire seul, sans le soutien de sa famille.

- Il refuse cependant de devenir associé avec Isola, qui lui a servi jusque là d'assistante mais qui n'est donc désormais plus sa servante, malgré le fait que ses compétences complètent celles de Draik.

- La station spatiale Précipice se désagrège petit à petit, et il est quasiment impossible de fuir car des chaoteux présents dans la Forteresse ont réactivé les armes de cette dernière, abattant tout vaisseau qui essaie de fuir. Et en effet il y a des chaoteux en très grand nombre sur la forteresse, et l'un des groupes semble être en train de répandre une substance corrompue à travers elle.

- Draik décide donc de tenter un dernier raid vers la Forteresse pour en récupérer des artefacts en espérant pouvoir fuir cette situation pourtant inextricable. La pilote Audus et le Kroot Greikh l'accompagnent évidemment, ainsi que Isola qui continue à réclamer une association plutôt qu'un emploi, et le nouvel assistant de Draik, Quintus. Ils parviennent à se faire accompagner des jumeaux ratlings Raus et Rein, ainsi que de Taddeus et Pious Vorne et quelques fanatiques qui suivent ces derniers.

- Taddeus est persuadé que Draik est élu par l'Empereur pour ouvrir une crypte de la Forteresse qui donnerait accès aux contrôles de cette dernière, ce qui permettrait de sauver Précipice.

 

- Quintus, Rein et Raus sont soumis à l'Archiviste, un Zoat ennemi de Draik. L'Archiviste utilise Rein et Raus pour qu'ils déposent un téléporteur pour lui juste devant la Crypte, et Quintus pour qu'il tue Draik au même endroit. Il les contrôle grâce à un implant parasite osseux qu'il leur a mis dans le bras, qui les transformera en statues d'os s'ils lui désobéissent.

 

- Au cours de la traversée de la Forteresse, le groupe va être confronté à des Gardes Impériaux corrompus, issus de la Chute de Cadia, dirigés par une Commissaire persuadée d'être la réincarnation de l'Empereur rien que ça. Ces chaoteux corrompent la Forteresse en y répandant une sorte d'arbre-racine de sang, sang issu de nombreux sacrifices qu'ils font.

- Draik va voir son implant être modifié par la Forteresse, qui l'utilise à nouveau pour se défendre des chaoteux. L'implant lui montre plusieurs choses : la mort d'Isola, qui va effectivement tomber dans un trou sans fond après avoir été grièvement blessée, le technoprêtre Daedalossus, qui tente d'empêcher Précipice de s'écraser sur la Forteresse et qui va se retrouver confronté au Zoat, et le fait que des relevés qu'a fait Isola dans la forteresse sur son cogitateur, maintenant entre les mains de Draik, pourraient aider le technoprêtre à remplir son objectif.

- Draik va donc décider de faire demi tour au dernier moment pour revenir à Précipice donner le cogitateur à Daedalossus. Celui-ci, aidé par des Jokaeros, va parvenir à utiliser le moteur principal de la station (moteur saboté par le Zoat, donc), pour téléporter Précipice DANS la forteresse.

- Précipice va devenir le champ de bataille entre les nombreuses factions chaotiques, avec les survivants au milieu qui tentent de gagner du temps pendant que Daedalossus essaie de lancer une nouvelle téléportation.

 

- Draik et son équipe vont donc retourner tuer la commissaire qui se croit Empereur afin de détruire complètement sa plante-racine de sang ce qui libèrera la Forteresse de l'emprise de ces chaoteux. Puis leur chemin va les ramener vers la fameuse crypte qu'ils cherchaient au début.

Pendant ce temps, Raus et Rein ont effectivement ramené le téléporteur du Zoat à ladite crypte (une sorte de cube flottant dans les airs et permettant qu'on marche sur chacune de ses parois). Mais cette crypte ne renferme en fait que d'autres artefacts. Quintus va se faire exploser devant le Zoat pour blesser ce dernier alors qu'il détruit le contenu de la Crypte.

 

- Draik se rend alors compte qu'il y a une sortie cachée dans la pièce, menant effectivement à leur véritable objectif. Mais il renvoie Greikh et Audus vers ce qui reste de Précipice pour qu'ils puissent s'y trouver quand Daedalossus parviendra à téléporter cette dernière hors de la forteresse.

- Taddeus et Vorne seront également renvoyés juste devant la porte de la vraie crypte.

- Dans la crypte, Draik se retrouve donc à ce qui pourrait être une sorte de centre de contrôle de la forteresse, aussi étrange que cet endroit puisse paraître à un humain. Un drône portant le visage d'Isola l'incite à aller de l'avant.

 

Et ça se termine là.

= On ne sait pas ce que Draik a réellement trouvé, ni ce qu'il devient.

= On ne sait pas si les autres sont parvenus à retourner sur Précipice.

= On ne sait pas si Daedalossus est parvenu à ressortir ce qu'il reste de Précipice de la Forteresse.

== Tout le monde pourrait aussi bien être mort que vivant. On n'en sait rien.

 

 

Conclusion : Aucune réponse, aucune explication, la Forteresse garde tous ses secrets et tout cela reste une foutue impasse scénaristique. (PAS) merci à l'auteur, et sans doute surtout à GW qui au dessus de lui a dû lui dire de ne rien révéler.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça vend pas du rêve...

Merci pour le compte rendu, je l'avais mis de coté pour le lire plus tard. ça ne m'inspirait pas vraiment mais je me disais que ça devait clôturer l'aventure mais la.....

Share this post


Link to post
Share on other sites

9) L'appel du devoir (Roman Ciaphas Cain par Sandy Mitchell)

 

Encore une assez ironique histoire de Ciaphas Cain. On y retrouve plusieurs des éléments habituels de la série : les Valhallans, Jurgen, Amberly Veil de l'Inquisition, un danger principal et un danger "caché" finalement plus important (pas vraiment du spoiler quand on a déjà lu les trois premiers tomes de la série).

 

Les romans Ciaphas Cain n'ont pas été écrits dans leur ordre chronologique. Si le quatrième roman se déroulait AVANT les trois premiers, celui-ci (et la novella Les Vieux Briscards ne meurent jamais que j'ai déjà référencée il y a quelques mois) se déroule je crois entre les romans 2 et 3. Après, ce n'est jamais trop compliqué de s'y retrouver, la plupart des histoires étant suffisamment bien écrites pour qu'on n'ait pas à relire les autres tomes à chaque fois.

 

Ciaphas, Jurgen et ses Valhallans se retrouvent sur un monde composé de très hauts (et froids) plateaux habités par l'humanité et surplombant de très basses (et chaudes et inhabitées) plaines, et où le mode de circulation principal entre les différents plateaux s'effectue par transports aériens (Jurgen est malade en avion)

 

Ils sont basés sur un plateau, et à peine Ciaphas est arrivé qu'il est invité par le représentant de l'Adeptus Arbites local, sur un autre plateau. On les convoie même dans la limousine privée dudit représentant lorsque Ciaphas et Jurgen arrivent sur le deuxième plateau... Sauf qu'ils se font attaquer par des terroristes rebelles, que le duo identifie rapidement 

Révélation

des cultistes Genestealer (Génovores en français). Ils se feront d'ailleurs sauver la peau par Amberly Veil, en armure assistée s'il vous plaît.

 

Officiellement, Cain et cie sont là pour combattre le culte Genestealer, et, à défaut d'y parvenir, ils vont devoir défendre la planète contre l'invasion par une vrille de la flotte-ruche tyranide associée, aux côtés de plusieurs autres régiments et des forces des Forces de Défense Planétaire purgées par l'Arbites et Amberly. Car le Culte est déjà suffisamment avancé pour qu'il y ait présence de Genestealer purs, qui semblent se cacher dans les plaines horriblement chaudes et gravissent les pentes des plateaux pour attaquer de temps à autres... et qui sont parvenus à appeler la flotte-ruche.

 

En réalité, ils vont aider Amberly à retrouver un artefact précédemment étudié dans une base du Mechanicus que Cain a vu abandonnée dans le Tome 4.

 

Cet artefact est en réalité entre les mains d'un Ordo Malleus Radical, associé au renégat du Mechanicus qui l'a volé à ses maîtres. L'objet en question est un artefact Xeno d'origine inconnue (j'aurais cru Necrontyr mais vu ses fonctions c'est pas possible), qui émet des radiations qui réveillent les pouvoirs des psykers latents. Le Radical veut créer une armée de Psykers pour combattre les démons et le Chaos (pas un Radical pour rien).

Croyant que Ciaphas va lui mettre des bâtons dans les roues (Amberly étant là incognito), il essaie de le faire tuer par plusieurs de ses larbins et résultats d'expérience...

 

Avant de se dire qu'il serait plus pratique d'inviter Ciaphas pour lui proposer une association (ou à défaut l'exécuter plus facilement) 

Ciaphas se rend à l'invitation accompagné de Jurgen, et d'Amberly et ses acolytes déguisés en une escouade de Gardes.

L'invitation elle même a lieu dans un couvent de Soeurs de Bataille que l'Inquisiteur a convaincu qu'il accomplissait l'oeuvre de l'Empereur.

 

Bref, Amberly va dévoiler aux Soeurs la traitrise du Radical, tandis que Ciaphas et Jurgen feront face à ce dernier, qui est en train d'évacuer les lieux après y avoir placé un Lictor qui attire les forces Tyranides dans le but qu'elles éliminent les Soeurs et autres témoins.

L'aura anti-psy de Jurgen va protéger Ciaphas des effets de l'artefact, mais lorsque le Radical va croire qu'ils l'ont simplement désactivé, il va le prendre à la main et tenter de s'enfuir avec... Pour être transformé en bouillie sous les effets de l'objets une fois sorti de l'aura de Jurgen.

 

L'objet sera finalement remis à Amberly, contenu dans une boîte ou une sacoche composée d'un matériau atténuant ses effets (mais surtout gardé par Jurgen tant que l'inquisitrice aura pas rajouté plusieurs couches de protection atténuantes)

et le groupe quittera le Couvent à bord d'un engin volant tandis que les Soeurs expient leur aveuglement en se faisant massacrer par les Tyranides.

 

(Rien n'est ajouté pour expliquer que la défense du monde contre les Tyranides fut un succès)

 

Conclusion : un Ciaphas Cain comme je les aime, bourré de second degré, d'ironie et de moments bien décalés par rapport à l'horreur et la folie que traversent le Commissaire et ses compagnons.

 

Je me dis que les aventures de Cain complètent celles de Gaunt. L'un a des aventures très militaires avec toutes les horreurs de la guerre associées, l'autre se retrouve souvent plus dans des aventures... je sais pas comment les décrire, mais si ses histoires étaient pas bourrées d'humour elles seraient terriblement sombres, peut être plus que celles de Gaunt.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ces deux retours @Red Qafe! Je ne suis pas aussi dévoué que @gilian et n'aurai certainement pas lu 'Ascension', mais cette "conclusion" est vraiment rageante. Dans le meilleur des cas, cela veut peut-être dire que GW se donne la possibilité de ressortir une extension avec les personnages plus tard, ou de les faire intervenir dans le fluff de 40K (un peu comme les bandes d'Underworld qui ont des profils dans les Battle Tomes de leur faction). Dans le pire, c'est un ratage de l'auteur et/ou de l'éditeur.

 

Il y avait pourtant ce qu'il fallait pour réussir une sortie digne de ce nom, ou a minima donner des bribes de fluff sympa aux lecteurs sur les hommes de fer et les Zoats. Mais bon, Hinks avait commis un truc du même acabit avec sa nouvelle sur la chasse à l'Ambull, qui se termine avec l'Ambull toujours fringant et le héros qui n'est pas foutu de nous dire s'il continue la traque ou rentre se faire soigner sur Précipice...

 

'L'Appel du Devoir' m'évoque de lointains souvenirs de la lecture d'un omnibus de Cain. Je ne me souvenais pas de grand chose à part de cette topographie particulière (et Cain qui explique à son monde que la planète est idéale pour contrer une invasion tyranide car il ne faut "que" défendre les plateaux) et que j'avais bien aimé. Ça me donne l'envie de relire un roman entier de la série, à la place d'une nouvelle, pour voir comment Mitchell arrive à tenir le rythme sur la durée. Une chose est sûre, et cela se perçoit dans ton résumé, il sait comment mener son intrigue et jouer sur les caractéristiques de ses personnages pour faire progresser cette dernière de façon drôlatique (le coup de l'Inquisiteur qui se suicide en sortant de la bulle Paria est bien pensé).

 

Schattra, un petit dernier pour 2020?

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.