Jump to content
Warhammer Forum

la dernière marche d'Elween


Flytox

Recommended Posts

La dernière marche d’Elween BriseLune

Un rapport de bataille pour Warhammer Fantasy Battle par Flytox

Opposant

Les elfes noirs de Volesprit aux impériaux de Flytox

Petit historique de la bataille :

Profitant de l’invasion d’Archaon dans le Nord de l’Empire, une importante force d’elfes noirs affiliés à Slannesh lance un raid au cœur de la province du Hochland.

Mais les forces du Comte Aldebran Ludenhof ont heureusement été averties de la menace par des rangers nains.

Aldebran mène personnellement la force de défense, déterminé à ne laisser personne piller sa bien aimée province du Hochland. Mais il faudra compter avec Elween BriseLune, une sorcière affiliée à Slannesh, determinée à capturer le maximum d’esclaves pour honorer son dieu.

Liste des assaillants

Elween BriseLune, Sorcière de Slannesh (sorcière de N1, PAM, sceau de Ghrond)

L’Anonyme, Pèlerin noir, magicien de N1, sur coursier, armure du chaos, bouclier, arme à deux mains, PAM, passion impie, bénédiction de Slannesh.

Troupes :

20 Dévottes, EMC

19 Lanciers, EMC, marque de Slannesh

6 ombres

Troupes spéciales

6 chevaliers sur sang froid, marque de Slannesh, état major complet, bannière d’extase

6 coursiers noirs, arbalètes, musicien, marque de Slannesh

6 coursiers noirs, arbalètes, musicien

Troupes rares

2 balistes à répétition avec marque de Slannesh

Liste des défenseurs

Comte Aldebran Ludenhof, armure de plate complète, lame de morsure, bouclier enchanté, relique sacrée (4+ invulnérable) , symbole de Sigmar. (immunise le porteur et son unité à la peur)

Capitaine Gaspard Hauser, héros de la bataille de la plaine aux coquelicots (http://forum.warhammer-forum.com/index.php?showtopic=243&hl=) porteur de la grande bannière, armure de fer météoritique, épée de puissance.

Logan, mage du collège de la bête, magicien du second cercle (niveau 2), 2 PAM

Troupes

5 chasseurs

10 arquebusiers

20 épéistes, état major complet, bannière du griffon. Détachement 1 : 6 archers. Détachement 2 : 10 hallebardiers

Le Jaegerkorps : 6 chevaliers du cercle intérieur, musicien, bannière, bannière de guerre.

Les crocs d’Ulric : 6 chevaliers du cercle intérieur, musicien, bannière, bannière de Vaillance (immunise à la panique)

Troupes spéciales

6 pistoliers

14 joueurs d’épée, champion, musicien, détachement 1 : 6 archers. Détachement 2 : 7 épéistes

Choix rares

1 Feu d’enfer

Malakai Makaisson et sa faucheuse de gobelins.

Terrain et déploiement

Partie jouée sur une table de dimensions idéales : 120 cm sur 180.

Au centre de la table, une ruine. Dans chaque zone de déploiement, une colline plate, avec en vis-à-vis une forêt.

Les impériaux commencèrent à se déployer, Volesprit ayant remporté le premier jet. La colline fut occupée par le feu d’enfer et les arquebusiers, au centre les deux pavés d’infanterie et les détachements (archers positionnés en écran) pour un soutien mutuel. Les deux cavaleries lourdes se mirent chacune sur une aile, le Jaegerkorps se positionnant à droite avec les pistoliers. Malakai occupa le centre, pour prendre pour cible l’infanterie ennemie. Sans surprise, les personnages combattant rejoignirent les joueurs d’épée ; le magicien se planta près de la forêt.

Les elfes noirs déployèrent tout à droite les sang froids, et de l’autre côté de la colline les cavaliers de Slannesh. Vint ensuite les lanciers, puis les dévotes, les cavaliers sans marque. Les balistes furent positionnées une au centre, l’autre sur la colline. La sorcière rejoignit les lanciers, le pèlerin les cavaliers.

Volesprit gagna le jet pour les éclaireurs et plaça les ombres dans les ruines au centre. Mes archers occupèrent alors la forêt.

Sorts : Logan tira « chêne qui ne ploie pas » et « rôdeur invisible ». Pas mal…

Le pèlerin choisit la magie noire et obtint « vent glacial ». la sorcière eut le premier sort du domaine.

Volesprit remporta une nouvelle fois le jet de dé, et choisit de commencer.

Début des hostilités (tour1)

Clamant leur allégeance à leur Dieu, les elfes noirs s’ébranlèrent. L’infanterie opta pour une marche forcée, impatience de célébrer la joie de donner et recevoir la mort. L’Anonyme et ses cavaliers noirs vinrent se planter devant le feu d’enfer, défiant les artilleurs. Les sang froids furent efficacement maîtrisés par leurs cavaliers, et avancèrent aussi en marche forcée, mais pas au maximum de leurs possibilités. Les cavaliers non marqués gagnèrent une position de tir plus avantageuse pour prendre pour cible l’infanterie impériale. Sans doute rendus prudents par la concentration de tireurs dans leur secteur, les ombres restèrent à couvert. Les gargouilles gagnèrent le couvert derrière les ruines. La magie ne donna aucun résultat, le seul sort (celui du pèlerin noir) étant facilement dissipé.

Tirs : un seul arquebusier périt sous le feu des cavaliers noirs marqués. La baliste 1 s’en prit sans succès aux loups blancs (1 seule blessure, sauvegardée). Les cavaliers noirs non marqués visèrent le détachement d’épéistes pour un résultat nul. La baliste sur la colline les prit également à partie, en tuant 2, ce qui fut suffisant pour les faire paniquer, malgré les exhortations d’Aldebran.

Les impériaux commencèrent également à manœuvrer. Le détachement se rallia, puis les loups blancs trottèrent vis-à-vis de la cavalerie lourde ennemie, en restant cependant hors de portée de charge. Le Jaegerkorps avança plus franchement, couvrant ainsi le trou entre les ruines et la forêt. Logan s’abrita dans la forêt. Les pistoliers quittèrent le dos du Jaegerkorps pour se positionner sur le flanc des cavaliers noirs non marqués : ils pourraient connaître le luxe de tirer sur leurs adversaires avant de les charger, si les vents magiques soufflaient dans le bon sens…

Les chasseurs se positionnèrent pour pouvoir prendre pour cible les cavaliers noirs non marqués, le reste de l’infanterie avançant en mouvement normal, pour permettre aux archers de tirer. La seule exception vint des hallebardiers, pour couvrir le flanc des épéistes d’une éventuelle charge des cavaliers marqués.

Magie : Ne prenant aucun risque, la sorcière adverse brûla un parchemin pour contrer le sort de Logan.

Tirs : Malakai actionna sa machine, et presque la moitié des lanciers périrent, leur abject sourire de satisfaction se transformant en rictus funèbre.

Le feu d’enfer voulut viser les cavaliers noirs du pèlerin noir, mais devant l’enivrante beauté des elfes, les artilleurs oublièrent leur intention belliqueuse. (saleté de bénédiction de Slannesh !) Les arquebusiers criblèrent de plomb les chevaliers adverses, pour un résultat nul. Les pistolliers n’abattirent qu’un seul cavalier noir, et une seule dévote périt sous le tir des archers.

Tour 2

Dans un soyeux bruissement d’ailes, les gargouilles s’envolèrent vers la machine de guerre des tueurs. Malakai fit parler son arquebuse naine à répétition, renvoyant l’une des créatures à son dieu. Le pèlerin noir décida de faire taire immédiatement le feu d’enfer, et chargea seul la machine. L’attaque fut trop soudaine pour que les artilleurs réagissent.

Les cavaliers noirs marqués sortirent de la ligne de mire des arquebusiers, et se préparent à faire feu de leurs arbalètes. Les cavaliers noirs non marqués virevoltèrent pour se placer sur le flanc des pistoliers, inversant les positions !

L’infanterie elfique avança à toute vitesse, de manière à obliger les impériaux à réagir, tandis que les chevalier sur sang froids avancèrent un peu, provoquant les loups blancs. Les ombres quittèrent leur couvert.

La magie fut efficacement contrée, mais les tirs furent plus meurtriers : les pistoliers, violemment pris à partie par la baliste et les tirs des cavaliers noirs, paniquèrent, suite à la mise hors de combat de la moitié des leurs.. Les loups blancs subirent une nouvelle rafale sans dommage, et quelques archers du détachement des épéistes tombèrent sous les tirs disciplinés des ombres, mais les survivants refusèrent d’abandonner davantage de terrain.

Malakai fut mis hors de combat par les gargouilles, et les tueurs ne parvinrent qu’à grand peine à bannir une seule de ses créatures, leurs coups rebondissants sur la chair des démons sans réussir à la déchirer.

L’équipage du feu d’enfer fut réduit à l’état de lambeaux par le pèlerin noir, qui s’enfonca profondément derrière les lignes impériales.

Sonna leur de la contre attaque pour les impériaux. Les deux détachements d’archers assaillirent les créatures volantes, pour libérer le tir de la machine, tandis que les hallebardiers chargeaient les lanciers, et surtout la fragile sorcière à leur tête.

Les pistoliers ne parvinrent pas à calmer leurs montures, et disparurent du champs de bataille.

Le Jaegerkorps décida de faire taire définitivement la baliste située sur la colline : depuis le début de la bataille, ses tirs précis décimaient les soldats, et elle semblait bien plus dangereuse que son homologue.

Les chasseurs sortirent de la ligne de vue des cavaliers non marqués, et les arquebusiers s’apprêtèrent à lâcher une dernière salve avant l’inévitable assaut des cavaliers noirs de Slannesh . L’infanterie impériale s’apprêta au combat.

Logan tenta d’accélérer le Jaegerkorps, mais une nouvelle fois son sort fut contré.

Avec une machine détruite, l’autre au corps à corps, ainsi que les 2 détachements d’archers, la phase de tir fut réduite, mais donna de bons résultats : 1 chevaliers sur sang froid fut tué, et les cavaliers noirs non marqués paniquèrent suite aux tirs des éclaireurs.

Les corps à corps tournèrent mal : les hallebardiers infligèrent 1 seule blessure à la sorcière, et perdirent le combat sans subir de perte, furent mis en fuite et capturés par les druchiis. Les lanciers n’étaient plus très loin de la zone de déploiement impériale. Les archers n’infligèrent aucune perte aux gargouilles, sans déplorer de pertes non plus. En revanche, les derniers tueurs succombèrent sous les griffes des démons. Grâce à la présence d’un général aussi charismatique qu’Aldebran, accompagné de plus de sa grande bannière, tous les archers restèrent au corps à corps. Mais les choses se présentaient mal, et Aldebran réfléchissait déjà au meilleur moyen de couvrir sa retraite.

Tour 3

Les cavaliers noirs se rallièrent, et les chevaliers sur sangs froids sonnèrent l’assaut contre les loups blancs. Les cavaliers noirs se positionnèrent dans le dos des arquebusiers, tandis que le pèlerin noir revenait après sa poursuite en dehors de la table et se positionnait sur le flanc de ces mêmes arquebusiers. Les lanciers se retournèrent, de manière à menacer le dos des pavés impériaux. Les dévotes se plantèrent devant les épéistes, semblant à portée de charge…

Une fois de plus, la magie fut inefficace. Les tirs aussi, la baliste sur la colline n’infligeant aucune perte au Jaegerkorps, l’autre ratant son tir unique sur le flanc de la même unité.

Les arches finirent par fuir devant les gargouilles, et l’unité la plus nombreuse fut impitoyablement poursuivie et mise en pièce. Se faisant, les gargouilles percutèrent de flanc l’unité des joueurs d’épée. L’heure de gloire de ces viles créatures ailées était révolue…

Le combat entre chevaliers se solda logiquement par une victoire des chargeant. L’unité provoquant la peur, les crocs d’Ulric, brisés, abandonnèrent le combat, les elfes noirs sur leurs talons.

Les épéistes chargèrent les dévotes, dans un élan de juste colère, mais il s’avéra que les dévotes n’étaient pas à portée. Les archers en fuite se rallièrent, ainsi que les loups blancs survivants, et les personnages changèrent de position de manière à être au contact des gargouilles. Les épéistes se retournèrent, espérant arriver à temps pour détourner les lanciers. Le Jaegerkorps avança vers la baliste, désormais à portée de charge.

Les chasseurs regagnèrent l’abri de la forêt, constituant une petite force de réserve.

La magie, une fois de plus, ne donna rien, et il n’y eut pas de tirs.

Au corps à corps, les gargouilles tuèrent un joueur d’épée et furent taillées en pièces par les armes magiques des héros. L’unité resta en place.

Tour 4

Les dévotes chargèrent les épéistes, le pèlerin noir chargea les arquebusiers. Les chevaliers sur sang froids décidèrent de terminer le travail commencé avec les loups blancs, et chargèrent de nouveau. Les cavaliers noirs marqués restèrent sur place, afin de tirer sur les archers ralliés. Les cavaliers non marqués retournèrent vers les lignes des humains, pour cibler le détachement d’épéistes. Les ombres manoeuvrèrent de manière à se placer sur le flanc des épéistes, pour une future charge de flanc si les épéistes résistaient un tour.

La magie fut une fois de plus contrée, et le gros des tirs fut absorbé par le Jaegerkorps, qui subit quelques pertes sans toutefois paniquer.

Epeistes et dévotes rendirent coups pour coups, et malgré la bannière du griffon, les épéistes perdirent le combat. Les dévotes commencèrent à se masser sur les flancs de l’unité impériale. Heureusement, aidés par la Grande Bannière, ils restèrent au combat. Les loups blancs furent une fois de plus mis en fuite et quittèrent le champ de bataille, leur bannière restant aux mains des elfes noirs. Les arquebusiers subirent de lourdes pertes dans leur combat contre le pèlerin noir, mais restèrent également sur place.

Avec autant d’unités ennemies sur ses flancs et dans son dos, Aldebran voyait la situation se dégrader irrémédiablement. Le Jaegerkorps chargea la baliste sur la colline, mais il ne pouvait rien faire pour les arquebusiers ou les épéistes.

Les joueurs d’épée pivotèrent d’un quart de tour, prêts à charger les dévotes si celles si poursuivaient les épéistes, qui seraient probablement mis en fuite au prochain round. Si Volesprit voulait bien rater son test….

Quelques cavaliers marqués périrent sous le tir du détachement rallié, réduisant l’unité à demi force.

Les derniers chevaliers ne réussirent pas à exterminer l’équipage de la baliste, qui resta au combat, de même que les épéistes, malgré de nouvelles pertes catastrophiques.

Les derniers arquebusiers furent réduits en pulpe par le pèlerin noir.

Tour 5

Les ombres chargèrent le flanc des épéistes, tandis que les lanciers rataient leur charge de dos sur la même unité. Les cavaliers noirs marqués, sans doute las de ne parvenir à tuer à distance le détachement d’archers, changea de position, pour venir harceler le pavé de joueurs d’épée.

Les cavaliers noirs non marqués s’ éloignèrent de même des chasseurs.

N’ayant pas de cible, la dernière baliste resta muette, et un joueur d’épée périt gelé sous le sort du pèlerin noir.

Les épéistes finirent par rompre le combat, l’unité ayant perdu les deux tiers de ses effectifs, et les ombres les poursuivirent, capturant leur bannière.

Les joueurs d’épée étaient désormais seuls au milieu d’une marée d’ennemis, une situation propice aux exploits d’où sont tirées les légendes…

N’écoutant que son courage, Gaspard chargea les ombres, tandis que les courageux archers se ruèrent sur les lanciers, dans l’espoir d’achever la sorcière déjà blessée. Accessoirement, la poursuite entraînerait les lanciers loin des derniers impériaux…

L’équipage de la baliste finit par trépasser, de même que la sorcière elfe noir ! Bien sur, les archers payèrent leur exploit au prix fort, car ils furent poursuivis et capturés, mais cela réduisit la pression sur les positions des humains. Les ombres subirent quelques pertes, mais refusèrent de fuir devant un humain, fusse t il un héros.

Tour 6

Les cavaliers marqués chargèrent la grande bannière impériale, tandis que les cavaliers non marqués s’en allèrent prendre un quart de table.

Les dévotes pivotèrent, pour le cas ou les choses tourneraient mal pour les ombres et les derniers cavaliers : leurs rangs auraient raison de l’intrépide humain s’il venait à poursuivre les fuyards elfiques.

Les tirs et la magie furent inconséquents.

Les cavaliers de Slannesh infligèrent une profonde balafre à Gaspard, mais celui-ci trouva la force d’achever les ombres. La bannière du griffon était de nouveau aux mains des impériaux ! les cavaliers noirs décidèrent de rompre le combat, mais Gaspard réalisa un autre exploit en parvenant à les tuer tous avant que les rapides coursiers ne les emmènent en sécurité. Ce faisant, il percuta de face le régiment de dévotes… Parviendrait il une nouvelle fois à vaincre seul contre tous ?

Les épéistes et le comte chargèrent les dévotes , dans le but d’arracher la victoire dans les mâchoires de la défaite. Les héros impériaux feraient ils la différence ?

Le Jaegerkorps pivota, de manière à pouvoir charger les cavaliers noirs si Logan justifiait son statut de magicien en parvenant à lancer un sort…

Et le sort passa, sans que le pèlerin parvienne à le dissiper ! Par contre, les montures avancèrent moins vite qu’un homme au pas, ce qui fut insuffisant pour atteindre les coursiers elfiques. (3 pas, il m’en fallait au moins 7…)

Les héros impériaux taillèrent les dévotes en pièces, mais celles-ci tombaient en chantant la gloire de leur Dieu, et malgré leur nette désavantage, les dévotes restèrent sur place.

Comprenant qu’il ne pouvait rien faire de plus, Aldebran sonna le signal de la retraite, reconnaissant par la même sa défaite.

Sans doute désorientés par la mort de leur générale, les elfes noirs ne poursuivirent pas les impériaux et se retirent.

Aldebran serra les dents ; il lui faudrait contre attaquer rapidement s’il voulait délivrer les prisonniers.

Link to comment
Share on other sites

Guest kano-e-doll

et une victoire EN une!!!!!!!!!! :innocent: :'(

le pélerin noir est décidement incontournable....tout comme la hacheuse qui s'avere très utile (maudites gargouille :wink::P

Link to comment
Share on other sites

Ca fait plaisir de voir des elfes noirs victorieux sinon 2 points ou je me pose des questions:

La baliste 1 s’en prit sans succès aux loups blancs (1 seule blessure, sauvegardée)

Une baliste annule les svg d'armures.

Les cavaliers noirs non marqués visèrent le détachement d’épéistes pour un résultat nul. La baliste sur la colline les prit également à partie, en tuant 2, ce qui fut suffisant pour les faire paniquer, malgré les exhortations d’Aldebran.

ca fait du 20% de perte donc ils ne paniquent pas

Edited by almeric
Link to comment
Share on other sites

Ca fait plaisir de voir des elfes noirs victorieux sinon 2 points ou je me pose des questions:
La baliste 1 s’en prit sans succès aux loups blancs (1 seule blessure, sauvegardée)

Une baliste annule les svg d'armures.

On parle d'un tir multiple là... :P

ca fait du 20% de perte donc ils ne paniquent pas

:'( Il y a 6 cavaliers noirs au début de la phase, deux sont tués, soit 33% de pertes (un tiers :wink: )

Faudra quand même que je prenne ma revanche, c'est dingue, tout est le monde est content quand je perds :innocent:

Link to comment
Share on other sites

Je ne savais pas pour le tir multiple j ai cru que c etait l exclusivité des hauts elfes.

Sinon le coup de la panique c est pas clair tu dis que c est les cavaliers noirs qui panique alors que tu tire sur le detachement des épeiste :P

Link to comment
Share on other sites

Oups, j'ai mal interprété le passage, dans ma tête tu parlais des pistoliers. Je dois donc avouer que tu as relevé une coquille, car il n'y a pas eu 2 morts chez les épéistes mais 4.

Faute avouée, à moitiée pardonnée non? :P

edit : et les elfes noirs disposent du tir multiple pour les balistes, mais aussi sur les arbalètes. B)

Edited by Flytox
Link to comment
Share on other sites

Je le savais, mon adversaire a triché :P

Ca doit être pour ça que j'ai perdu la partie d'ailleurs :P:clap:

Merci pour la précision Finarfin, c'était la première fois que le pélerin noir faisait une apparition chez nous.

Edit : c'est la faute d'army builder, il autorise le bouclier normal sur un Pélerin magicien.

Link to comment
Share on other sites

Effectivement (moi aussi je suis fan d'ailleurs, même si mes perso préféré restent des humains ordinaires, genre Otto et Haggop, ou Casier, voire Gobelin et qu'un oeil :) )

Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...

Joli rapport de bataille, très sympa à lire. Félicitations pour la rédaction.

Je voudrais faire quelques remarques le concernant, ne m'en voulez pas si je dis des bêtises, je suis débutant ^_^ .

symbole de Sigmar. (immunise le porteur et son unité à la peur)

Vous etes sûrs que cet objet ne sert pas plutôt à ajouter un DD au porteur contre les sorts qui le prennent pour cible ?

Logan, mage du collège de la bête, magicien du second cercle (niveau 2), 2 PAM ... Logan tira « chêne qui ne ploie pas » et « rôdeur invisible ». Pas mal…

C'est normal que Logan (je l'appelle par son prénom, on est très intimes tous les deux ^_^ ) tire un sort du domaine de la bête et un sort du domaine de l'ombre ?

Voilà, encore une fois, je suis débutant dinc si mes remarques sont stupides, pardon :innocent: .

Link to comment
Share on other sites

Il y a des gens qui exhument ce vieux topic, j'en suis sur les fesses ^_^

Il y a effectivement coquille : Aldebran portait en fait l'icone de Magnus, et Logan avait en fait "loup en chasse", mais les lecteurs attentifs auront rectifiés d'eux même :innocent:

En fait, j'ai fais le rapport dans la foulée, et j'ai tendance à confondre le nom des sorts et des objets (là on avait inversion de deux sorts de mouvement, l'esprit y était ^_^ )

Merci donc d'avoir detecté cette erreur qui je l'espère n'aura pas nuit à la bonne lecture de ce récit romancé :wink:

Link to comment
Share on other sites

Il y a des gens qui exhument ce vieux topic, j'en suis sur les fesses 

Bah, je suis nouveau sur le site donc pour moi, qu'il ait été posté il y a deux mois ou deux jours, ça change pas grand chose à partir du moment où je l'ai pas lu ... Puis j'aime bien passer le temps en lisant de rapports :innocent: .

Merci donc d'avoir detecté cette erreur qui je l'espère n'aura pas nuit à la bonne lecture de ce récit romancé 

C'est moi qui te remercie d'avoir posté ce rapport et non rassure toi, cela n'a pas nuit à la lecture du récit ^_^ .

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.