• Annonces

    • Crilest

      Facebook, Twitch et Youtube Warfo!   29/01/2017

      Facebook, Twitch et Youtube Warfo! N'hésitez pas à vous abonner! (Cliquez pour avoir les liens directs) :
      Twitch https://www.twitch.tv/warfo_ // Youtube https://www.youtube.com/channel/UCdfGqlNnp_NRXtUkD9zB1Uw // Facebook https://www.facebook.com/groups/28144942833/

193 messages dans ce sujet

il y a 2 minutes, Kedy a dit :

 

C'est tout à fait possible et l'univers n'a pas attendu l'apparition de la Cicatrice pour voir appraître ce genre de situation.

Il y a plusieurs récits déjà écrits sur des mondes qui ont fait secession pendant l'histoire de W40k, sans même parler des populations humaines indépendantes.

 

Je pensais à un phénomène plus large, une sorte de fédération de planètes. Un truc à partir duquel GW pourrait sortir de nouvelles figurines...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

 

Je pensais à un phénomène plus large, une sorte de fédération de planètes. Un truc à partir duquel GW pourrait sortir de nouvelles figurines...

 

Ils ont 17+ codex à ressortir déjà , t'es pas près de voir une nouvelle armée hors primaris ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Encore une fois tout est possible à l'échelle de l'univers.

Mais à ce niveau de réflexion ce n'est que du wish list car Games WOrkshop n'a rien communiqué sur cela (on a des noms de races aliens dans bon nombre des chronologies présentes dans les codex sans en avoir vu un simple artwork donc c'est compliqué de se projeter sur ce cas).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, ExoMorphe a dit :

Bonjour,

Pensez vous qu'il est possible d'imaginer émerger une faction humaine hors imperium du "mauvais" côté de la fameuse cicatrice qui coupe la galaxie en deux ?

En absence de la lumière de Terra, et privé de communication, on peut imaginer que une ou deux personnes aient prises les choses en main ?

 

il y a 35 minutes, ExoMorphe a dit :

Je pensais à un phénomène plus large, une sorte de fédération de planètes. Un truc à partir duquel GW pourrait sortir de nouvelles figurines...

 

Il y a eu Impérium Secondus durant l'Hérésie d'Horus par exemple (enfin, "eu" je ne suis même pas sûr qu'il est vraiment existé car je n'ai pas lu le livre et je ne connais pas son dénouement -_-').

 

En gros durant l'Hérésie des méga-tempêtes Warp ont isolées Ultramar du reste de l'Impérium en rendant toute communication impossible. Du coup Guilliman a pensé que Terra devait sans doute être tombée au mains d'Horus et a lancé un appel à tous les loyalistes qui le capteraient afin de venir le rejoindre dans un "second Imperium", "déplaçant" de facto la capital de cet empire de Terra à Maccrage alors que Terra était en fait toujours tenue par les loyalistes et l'Empereur. L'histoire après est pleine de rebondissement et tout et tout, mais pour résumer ça a été limite chaud du slip pour les impériaux car tout le monde (certains primarques) n'était pas vraiment d'accord avec le projet de Guilliman (projet dont je ne suis même pas sûr qu'il ai abouti ne serait-ce qu'un jour ***Appel à ceux qui ont lu le bouquin merci***).

 

Pour le coup, nous refaire une sorte d'Imperium Secondus de l'autre coté de la cicatrice, ça, ça serait vachement cool -_- (le seul soucis étant que les types du mauvais coté de la faille warp savent que l'Imperium n'est pas tombé à cause de la visite de Guilliman sur Baal... <_<)

 

 

PS: @Kaptain je ne t'ai pas oublié, je te répond juste après (j'avais écris une réponse à ton dernier message mais je l'ai effacé par mégarde avant de poster -_-')

 

 

Modifié par Augustus Nero

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il n'y a pas de "fin" dans le roman, c'est juste le début de l'impérium Secondus, sa création. La suite se trouve et trouvera dans d'autres romans suivants, jusqu'à ce que Guilliman et ses frères apprennent que Terra existe encore et résiste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 21/06/2017 à 14:30, Kaptain a dit :

Alors on va essayer une analogie douteuse mais illustrative.

 

Imagine que chaque système planétaire est une piscine, comme celles que tu trouves dans les jardins d'une maison individuelle.

Les distances dans l'univers sont si vastes qu'en gros, à l'échelle, un sous-secteur aurait la taille de la France, et il n'y aurait qu'une piscine par département.

L'humanité n'habite que les piscines, et n'a pas les moyens de surveiller en temps réel les millions de kilomètres carrés de champs et de forêts qui les séparent.

Et quand bien même un astropathe particulièrement doué situé dans la piscine de Brest sentirait une sortie Warp suspecte entre sa ville et la piscine suivante à Vannes (en partant du principe que Vannes serait aussi sous contrôle impérial hein), ça ferait une belle jambe à la Flotte Impériale, qui devrait envoyer des intercepteurs quelque part vers Quimper. Ou Concarneau. Ou Saint-Brieuc. En prenant en compte qu'à cette échelle, un Space Hulk aurait la taille d'une bille, je te souhaite bon courage. :)

 

 

Non ça va, l'analogie était assez parlante (et donnait même envie d'aller se tremper un coup avec la chaleur des ces derniers jours...) ^_^.

 

Là on est en plein dans le relativisme que permettent les distances énormes qui existent dans l'espace. C'est sûr qu'en prenant pour postulat qu'un Hulk ferait la taille d'une bille dans un sous-secteur grand comme la France, un ou deux vaisseaux faisant la taille d'une puce seraient totalement négligeables et quasi-indétectables.

 

Après je pense qu'il ne faut pas trop sous-estimer non plus la capacité de la flotte impérial à détecter des menaces et à réagir rapidement dans le secteur Gothique (ce n'est pas l'administratum qui met des siècles à réagir). Entre les bases navales dans quasiment tous les systèmes solaires du coin, plus les patrouilles/convois/escortes disséminées un peu partout dans le "vide spatial", ça peut vite devenir risqué pour un intrus de squatter le secteur trop longtemps (et je ne parle même pas des inévitables champs de mine qui créent de vaste zone d'interdiction dont on n'entend trop peu parler dans le fluff).

 

Alors certes, ce filet (pour rester dans la métaphore aquatique) peut paraitre ridiculement lâche au vu des distances astronomiques qui séparent les maillons les uns des autres, mais je pense que la capacité de réaction de ceux-ci peuvent faire la différence entre un territoire totalement incontrôlable et un territoire contrôlable difficilement. Faire un petit saut warp courte distance pour aller vérifier une zone en particulier dans le même sous-secteur, ça doit être monnaie courante et pas prendre bien longtemps (en théorie je te l'accorde car le Warp c'est jamais trop ça).

 

Fin bref, tout ça pour dire que oui, ça ne doit pas être insurmontable de se balader entre l'Oeil et les secteurs avoisinant, mais de là à ce que ça se face très régulièrement et très facilement au nez et à la barbe de l'Imperium, j'y crois pas trop.

 

C'est comme les impôts, on peut toujours essayer de gruger pendant des années, mais un jour ou l'autre ils s'en rendent compte et là ça fait mal. :D

 

 

Edit: @Totocofee313 Bien vu, j'avais complètement zappé les eldars et leurs manigances de gentils (et de manipulateurs). :wink:

 

 

il y a une heure, Djilyal a dit :

Il n'y a pas de "fin" dans le roman, c'est juste le début de l'impérium Secondus, sa création. La suite se trouve et trouvera dans d'autres romans suivants, jusqu'à ce que Guilliman et ses frères apprennent que Terra existe encore et résiste.

 

Ok merci. N'ayant pas lu le roman mais juste un résumé il y a quelques temps j'étais resté sur le "projet à l'état de projet" sans me souvenir si le résumé que j'avais lu parlait de la "réalisation" de celui-ci ou non. Donc vivement la suite alors ^_^.

Modifié par Augustus Nero

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Surtout que l'imperium n'est pas le seul à surveiller la porte cadienne , les eldars aussi et leur capacité à amener l'imperium là ou ils le jugent utile n'est plus à démontrer de même que leur technologie très largement supérieure.

 

Il suffit que les eldars repèrent une sortie warp et la rendent suffisamment "bruyante" pour attirer l'attention pour que le secteur devienne militairement impraticable pour les armées du chaos.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Augustus Nero a dit :

 

plus les patrouilles/convois/escortes disséminées un peu partout dans le "vide spatial",

 

Je n'ai jamais lu quoi que ce soit dans toutes les publications GW depuis 20 ans évoquant des patrouilles dans le vide inter-système. 

De toute manière c'est irréaliste à mettre en place dans l'univers décrit de W40k.

 

Quelques calculs : mettons que les auxpex à longue portée soient à peu près capables de détecter des sorties Warp d'un bout à l'autre d'un système planétaire (c'est à peu près ce qui est indiqué dans les romans). En étant généreux (très généreux même) on va considérer que cette limite correspond à l'héliopause (bien plus loin que les dernières planètes habitables), ce qui dans le cas de notre système solaire représente 20 heures-lumière, soit 20 milliards de kilomètres. 

Si on envisage l'étoile la plus proche de la Terre, située grosso modo à 4 années-lumière, soit 40000 milliards de kilomètres, il faudrait donc 2000 vaisseaux ou stations rien que pour surveiller une simple ligne droite entre ces deux étoiles. 

Sauf que tu ne veux pas surveiller juste une ligne, mais l'ensemble du volume de vide spatial compris dans une sphère autour de ton étoile. On arrive sur des centaines de milliers de vaisseaux/stations à chaque fois. Inenvisageable dans l'univers de W40k.

 

 

Il y a 2 heures, Augustus Nero a dit :

 

ça peut vite devenir risqué pour un intrus de squatter le secteur trop longtemps (et je ne parle même pas des inévitables champs de mine qui créent de vaste zone d'interdiction dont on n'entend trop peu parler dans le fluff).

 

On en entend rarement parler pour la même raison : les ordres de grandeur sont démentiels et rendent caduques les stratégies de ce type.

Une zone d'interdiction autour d'un corps céleste, pourquoi pas. 

Mais tu ne peux déjà pas concevoir un champ de mines à l'échelle d'un système planétaire entier, alors entre deux systèmes, n'en parlons même pas...

 

Juste pour la blague, si tu veux mettre une mine tous les 10 kilomètres (pour rester sur un ordre de grandeur proche de celui des vaisseaux impériaux les plus gros), pour réaliser une simple ligne de mines entre Neptune et l'héliopause de notre soleil, il en faudrait 1,5 milliards.

Voilà voilà...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Quelques calculs : mettons que les auxpex à longue portée soient à peu près capables de détecter des sorties Warp d'un bout à l'autre d'un système planétaire (c'est à peu près ce qui est indiqué dans les romans). En étant généreux (très généreux même) on va considérer que cette limite correspond à l'héliopause (bien plus loin que les dernières planètes habitables), ce qui dans le cas de notre système solaire représente 20 heures-lumière, soit 20 milliards de kilomètres. 

Si on envisage l'étoile la plus proche de la Terre, située grosso modo à 4 années-lumière, soit 40000 milliards de kilomètres, il faudrait donc 2000 vaisseaux ou stations rien que pour surveiller une simple ligne droite entre ces deux étoiles. 

Sauf que tu ne veux pas surveiller juste une ligne, mais l'ensemble du volume de vide spatial compris dans une sphère autour de ton étoile. On arrive sur des centaines de milliers de vaisseaux/stations à chaque fois. Inenvisageable dans l'univers de W40k.

 

C'est pas de la hardSF , si games te dis que les flottes, mondes forteresses et stations spatiales de la porte cadienne suffisent à créer un zone d'interdiction c'est le cas et ça reste infiniment moins absurde que les 3/4 des dérapages de la BL (Coucou le train démon ou la planète entière de psyker latent et pourtant j'adore les fantômes de gaunt mais les tanith tous psyker sans que personne ne s'en rende compte ...).

 

Qui plus est la porte cadienne a toujours plus ou moins été comparée à la sortie d'un entonnoir concernant la route warp , si cette métaphore est un minimum juste on se retrouve avec potentiellement une réduction énorme de la zone à surveiller .

 

Citation

 

Je n'ai jamais lu quoi que ce soit dans toutes les publications GW depuis 20 ans évoquant des patrouilles dans le vide inter-système.

 

Le JDR rogue trader fait mention de sondes espionnes de l'admech qu'il est extrêmement dangereux de croiser sans les bon identifiants imperiaux . Celles ci se fixant à la coque et projetant des data djinns extrêmement agressif , suffisamment pour mettre un croiseur en rade plusieurs heures voire jours tout en émettant un signal d'appel tout azimut.

 

Citation

Juste pour la blague, si tu veux mettre une mine tous les 10 kilomètres (pour rester sur un ordre de grandeur proche de celui des vaisseaux impériaux les plus gros), pour réaliser une simple ligne de mines entre Neptune et l'héliopause de notre soleil, il en faudrait 1,5 milliards.

Voilà voilà...

 

Un auspex , des réacteurs et on descend très très vite en quantité . Avec un rayon d'action de 50km (on reste dans le très raisonnable) on passe à une mine tout les 100km soit 150millions  etc etc... :wink:

 

Et j'insiste encore les eldars monitorent la zone et n'héssitent pas à utiliser la flotte impériale comme proxy.

Modifié par Totocofee313

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Kaptain a dit :

On en entend rarement parler pour la même raison : les ordres de grandeur sont démentiels et rendent caduques les stratégies de ce type.

Une zone d'interdiction autour d'un corps céleste, pourquoi pas. 

Mais tu ne peux déjà pas concevoir un champ de mines à l'échelle d'un système planétaire entier, alors entre deux systèmes, n'en parlons même pas...

 

Juste pour la blague, si tu veux mettre une mine tous les 10 kilomètres (pour rester sur un ordre de grandeur proche de celui des vaisseaux impériaux les plus gros), pour réaliser une simple ligne de mines entre Neptune et l'héliopause de notre soleil, il en faudrait 1,5 milliards.

Voilà voilà...

 

Alors, si tu m’oppose la donnée "distance physique" comme limite du système d’interdiction de zone que constituent les champs de mines spatiaux, moi je t'oppose la donnée "temps" :

 

Depuis 10 000 ans que l’Oeil est surveillé, l’Imperium a sans aucun doute très largement dépassé les milliards de milliards de mines produites et déployées rien que dans le secteur Gothique (y a qu’à s’imaginer la prod démentielle de Leman Russ en une année terrestre pour tout l’Impérium pour comparer car je ne pense pas qu’une mine spatiale basique soit aussi compliquée à fabriquer qu’un char de combat).

 

Comme dans l’espace le vide ne dégrade pas les matériaux et que la quantité de mines déployées à cru de manière exponentiel au fil du temps, les champs de mines doivent couvrir de plus vastes zones que ce que l’on peut s’imaginer en se basant uniquement sur des calculs théoriques avec une mine tous les X Km/ X mines par Km2. (On peut toujours pousser le vice en tentant de calculer le nombre de mines dans l'espace en m41 en prenant en compte la prod et le déploiement de ces engins années après années depuis m31 :P).

 

De plus, j’imagine les champs de mines spatiaux comme des « nuages » qui tendent à se déplacer et à se distendre avec les vents ioniques, les passages d’astéroïdes, l’attraction gravitationnelle des corps célestes les plus puissants à proximité… éparpillant de ci de là les mines et étendant toujours plus encore au fil du temps les zones où il est dangereux de s'aventurer. En gros un champ de mines spatial n'a jamais la même densité, il bouge en permanence, pas comme nos champs de mines terrestres et marins qui sont fixes.

 

@Totocofee313 Merci d'avoir parlé des sondes du Mechanicum que je ne connaissais pas et qui sont en quelques sortes des mines intelligentes / des parasites technologiques. Ces petites choses doivent certainement être elles aussi assez nombreuses (mais moins que les mines) et bien chiantes quand on tombe dessus, créant autant de menaces inopinées avec lesquelles il faut compter. (Y a vraiment de belle saloperies qui trainent dans la galaxie ma parole ! :o)

 

Donc en prenant en compte ces paramètres, je pense que non, la stratégie du champ de mines n’est pas caduque dans une zone donnée de l’espace Impérial (même si oui ce n’est pas la stratégie du siècle et qu’elle est aisément contournable si on connais le terrain, ça reste quand même un « piège à con » qui garde son intérêt pour aider à contrôler de vastes zones de l'espace).

 

Il y a 11 heures, Kaptain a dit :

Quelques calculs : mettons que les auxpex à longue portée soient à peu près capables de détecter des sorties Warp d'un bout à l'autre d'un système planétaire (c'est à peu près ce qui est indiqué dans les romans). En étant généreux (très généreux même) on va considérer que cette limite correspond à l'héliopause (bien plus loin que les dernières planètes habitables), ce qui dans le cas de notre système solaire représente 20 heures-lumière, soit 20 milliards de kilomètres. 

Si on envisage l'étoile la plus proche de la Terre, située grosso modo à 4 années-lumière, soit 40000 milliards de kilomètres, il faudrait donc 2000 vaisseaux ou stations rien que pour surveiller une simple ligne droite entre ces deux étoiles. 

Sauf que tu ne veux pas surveiller juste une ligne, mais l'ensemble du volume de vide spatial compris dans une sphère autour de ton étoile. On arrive sur des centaines de milliers de vaisseaux/stations à chaque fois. Inenvisageable dans l'univers de W40k.

 

Inenvisageables dans l’univers de 40k ? :lol: Attends, on parle quand même d’un univers où des mecs construisent des cités-ruches qui montent jusqu’à la stratosphère, où des planètes entières on leur surface totalement recouverte de construction et où on envoie des églises Gothique de 10 km de long dans l’espace. (Presque) Rien n’est impossible dans l’univers de 40k lol.

 

L’Impérium c’est justement la folie des grandeurs avec des chiffres démentiels dès qu’on prend la moindre donnée (du stock de rouleau de PQ au nombre de croiseur de combat :D). Après je n’ai pas de chiffre à t’opposer pour prouver mes dires c’est bien vrais, mais c’est juste ce que le fluff nous a toujours dit et c’est le côté « superpuissance décadente » de l’univers grimdark de 40k.

 

Il y a 10 heures, Totocofee313 a dit :

C'est pas de la hardSF , si games te dis que les flottes, mondes forteresses et stations spatiales de la porte cadienne suffisent à créer un zone d'interdiction c'est le cas et ça reste infiniment moins absurde que les 3/4 des dérapages de la BL

 

C’est objectivement vrai, il faut bien se l’avouer mais après je crois que pour quelqu’un qui a besoin de faits tangibles, cohérents et vérifiables pour juger vraisemblable les choses, tout ça restera de la fumisterie mal écrite même si ça fait bel et bien partie de l’ADN de 40k.

 

 

Modifié par Augustus Nero

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

qui sont en quelques sortes des mines intelligentes / des parasites technologiques.

 

Se sont vraiment des sondes à la base , l'admech les largue dans l'espace pour récupérer des données et localiser de nouveaux mondes ... Mais c'est l'admech donc paranoïa et mesures de "sécurité" absurdes ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation


Comme dans l’espace le vide ne dégrade pas les matériaux

 

Faux

 

Citation

et que la quantité de mines déployées à cru de manière exponentiel au fil du temps

 

Non, linéairement, ce qui change tout

 

Citation

, les champs de mines doivent couvrir de plus vastes zones que ce que l’on peut s’imaginer

Et que fais tu des déplacements? Ah ben oui, hors orbites locales, tout part dans tous les sens...

 

 

Citation

De plus, j’imagine les champs de mines spatiaux comme des « nuages » qui tendent à se déplacer et à se distendre avec les vents ioniques, les passages d’astéroïdes, l’attraction gravitationnelle des corps célestes les plus puissants à proximité… éparpillant de ci de là les mines et étendant toujours plus encore au fil du temps les zones où il est dangereux de s'aventurer. En gros un champ de mines spatial n'a jamais la même densité, il bouge en permanence, pas comme nos champs de mines terrestres et marins qui sont fixes.

 

Donc c'est totalement con de les utiliser, bien trop dangereux pour ses propres vaisseaux.

 

 

 

@Totocofee313

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout objet céleste se déplace, et de plus est attiré par l'attraction de corps plus gros que lui, alors les mines posées au milieu de nulle part, je ne sais pas ce que cela peut donner (Restent-elles comme elles sont posées? Sont-elles finalement attirées par une planète, une lune, un astéroïde, une comète?). Je les imagine davantage en orbite autour d'un point central (planète, forteresse stellaire...), mais bon, mes connaissances scientifiques sont plus que limitées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

 

Sans vouloir casser votre délire, j'ai lu, je ne sais plus dans quels bouquins (et plusieurs fois), que de une les champs de mines spatiaux, sont techniquement des mines entourées de barrières de "stases" qui les empêchent de se disséminer dans le vide, et de deux ils sont placés, pas aux hasard sinon elles n'auraient aucunes utilités, mais par exemple entre deux lunes forteresses, au dessus d'un endroit stratégique d'une planète (capitale, usines, etc) ou une sortie connu du warp. Ils ont la même fonction que nos mines à nous autres : saturer une zone, la bloquer, la contourner pour obliger l'adverse à perde du temps.     

 

Netchaiev

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, cracou2 a dit :

Faux

 

Là tu pique ma curiosité. Je vais me renseigner car il me semble que la dégradation des matériaux dans le vide spatial (outre collision avec un objet/un astre/des poussières...) prend plusieurs millions d'années... et ce même avec tout les types de rayonnements et de flux de particules qu'on trouve dans l'espace.

 

Il y a 7 heures, cracou2 a dit :

Non, linéairement, ce qui change tout

 

Je me suis gouré de mot, effectivement linéaire est plus juste pour qualifier la croissance du nombre de mines qui part de 0 pour aller vers un nombre positif de plus en plus grand (fin bref, j'ai toujours été une bille en math ceci expliquant cela). Par contre dans l'idée de ce que je voulais exprimer ça ne change rien, le mot n'était pas le bon mais on est quand même parti de 0 mines à Tm31 pour arriver à X milliards de mines à Tm41.

 

Il y a 7 heures, cracou2 a dit :

Et que fais tu des déplacements? Ah ben oui, hors orbites locales, tout part dans tous les sens...

 

Des déplacements de quoi? Des mines? Bha c'est ce que je dis, ça part dans tout les sens car de multiples influences gravitationnelles jouent sur chaque mine individuellement. D'où le fait que peu à peu le champ de mine s'étende. Après faut pas non plus imaginer qu'une mine va parcourir la galaxie en 5 minutes parce qu'elle est livrée à elle-même dans le vide spatiale hein, ça risque de lui prendre quelques milliers d'années pour faire une petite trotte.

 

Il y a 7 heures, cracou2 a dit :

Donc c'est totalement con de les utiliser, bien trop dangereux pour ses propres vaisseaux.

 

Heu... non. Je ne suis pas expert en stratégie militaire mais aux dernières nouvelles le principe d'un champ de mine c'est quand même de rendre inaccessible une zone où on est censé ne plus jamais remettre les pieds avant très longtemps... (voir même jamais, d'où le choix crucial de la taille de la zone piégée car une petite zone sera plus facile à déminer si dans l'idée on compte la reconquérir un jour). Les clampins qui se font sauter sur une mine sont soit des ennemis qui tentaient de passer (c'est le but tant mieux), soit se sont des pauvres types qui ne savaient pas que c'était piégé (en temps de guerre ça s'appelle des dégâts collatéraux et c'est tant pis), certainement pas les types qui ont posés eux-même les mines et qui savent quelles et quelles zones sont dangereuses ou non (et quand je dis zone je ne dis pas l'endroit où chaque mine est exactement enterrée, je parle de tout un champs, une rizière complète, d'un bois entier où il ne vaut mieux pas tenter de poser le pied. En gros on évite une zone plus large que celle où le danger est réellement effectif afin de limiter les risques, pareil avec les mines qui se baladent dans un endroit de l'espace).

 

Tu pense bien que la flotte impériale a des cartes des champs de mines qu'ils ont eux-même posés et qu'ils évitent ces zones en sachant parfaitement qu'elles sont extrêmement dangereuses car les mines qui s'y trouvent sont imprévisibles du fait qu'elles ne sont pas "fixes". Et puis partant du principe qu'un champs de mines "libres" est incontrôlable, la flotte ne va pas les mettre n'importe où, en tout cas pas à coté d'endroit où il y a du trafic (régulièrement ou même occasionnellement).

 

Fin' je sais pas, je pense que les types sont un minimum logique dans ce qu'il font si nn ça va être chaud pour eux de gagner la guerre quoi.

 

 

Edit:

 

il y a une heure, netchaiev a dit :

Salut,

 

Sans vouloir casser votre délire, j'ai lu, je ne sais plus dans quels bouquins (et plusieurs fois), que de une les champs de mines spatiaux, sont techniquement des mines entourées de barrières de "stases" qui les empêchent de se disséminer dans le vide, et de deux ils sont placés, pas aux hasard sinon elles n'auraient aucunes utilités, mais par exemple entre deux lunes forteresses, au dessus d'un endroit stratégique d'une planète (capitale, usines, etc) ou une sortie connu du warp. Ils ont la même fonction que nos mines à nous autres : saturer une zone, la bloquer, la contourner pour obliger l'adverse à perde du temps.

 

Ha là, des champs de mines fixe, ça change tout effectivement (je ne le savais pas).

 

Après je ne l'ai pas précisé car ça me semblais évident que les champs de mines (même libre de tout champs de stase) étaient situés à des endroits stratégiques. Par exemple si on va mettre un "champ fixe" autour d'un fort spatial pour le défendre tout en évitant de se faire sauter sois même, on peut très bien balancer des milliers de mines en mode freestyle sur un système corrompue et irrécupérable afin de mettre le souk pour un moment en comptant ne jamais y revenir. Un champs de mine "libre" permet dans l'idée de pourrir durablement une zone qu'on aura plus à surveiller puisqu'on y mettra plus les pieds et que ceux qui s'y rendrons seront de toute façon pris au pièges. De cette manière on va pouvoir se concentrer sur d'autres endroits à surveiller et gagner en efficacité.

 

Fin' bon on va peut être arrêter là le sujet car à la base s'était pas vraiment le postula du topic...

Modifié par Augustus Nero

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 57 minutes, Augustus Nero a dit :

Tu pense bien que la flotte impériale a des cartes des champs de mines qu'ils ont eux-même posés et évitent ces zones en sachant parfaitement qu'elles sont extrêmement dangereuse car les mines qui s'y trouvent sont imprévisibles du fait qu'elles ne sont pas "fixes". Et puis partant du principe qu'un champs de mine "libre" est incontrôlable, la flotte ne va pas les mettre n'importe où, en tout cas pas à coté d'endroit où il y du trafic  (régulièrement ou même occasionnellement).

 

Fin' je sais pas, je pense que les types sont un minimum logique dans ce qu'il font si nn ça va être chaud pour eux de gagner la guerre quoi.

 

Juste un petit détail pour boucler la boucle , cette idée de créer des zone d'interdiction en plaçant des champs de mine ( fixe ou pas ) serait une idée intéressante dans le cas ou seul l'impérium userait de ce stratagème :P or cela serais étonnant que les agents du chaos n'est jamais pensé a créer des mines de même que les orks qui seraient eux bien capable de traverser leurs propres champs de mines :lol:.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 10 minutes, velkhanor a dit :

Juste un petit détail pour boucler la boucle , cette idée de créer des zone d'interdiction en plaçant des champs de mine ( fixe ou pas ) serait une idée intéressante dans le cas ou seul l'impérium userait de ce stratagème :P or cela serais étonnant que les agents du chaos n'est jamais pensé a créer des mines de même que les orks qui seraient eux bien capable de traverser leurs propres champs de mines :lol:.

 

Pas faux ^^ ça pourrait donner de bonnes intrigues :

 

"- Mais qui a placé ces mines ici !!! Il ne devait pas y en avoir dans se secteur !"

 

its-a-trap

 

Si non pour les orks, c'est juste une manière de vérifier que les mines marchent bien :lol:.

Modifié par Augustus Nero

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça part total en HS, vous êtes partie très loin....

Recentrage fluf V8 !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant