Jump to content
Warhammer Forum
Miles

Au nom de l'Inquisition! Ou pas...

Recommended Posts

Bonjour tout le monde!

 

Dans le cadre d'une campagne de Dark Hérésy, je me pose la question de l'identification des inquisiteurs et de leurs agents ainsi que de ses limites.

 

Dans les faits, un inquisiteur peut réquisitionner un tas de chose, se substituer à la justice locale etc etc. Mais comment procède il pour s'identifier? Et à quel niveau cela peut il opérer?

 

Au niveau de la haute administration d'une planète, il est très probable que les agents soit capable de reconnaitre un sceau/code de l'Inquisition, pareil au sein des autorités de la flotte, avec des moyens d'authentifications suffisant pour se prémunir des faussaires commun... (A moins que les inquisiteurs soit connu/coopté?)

 

Maintenant, si on déscent à l'échelon de pouvoir local, dans une simple ville, une administration, un régiment de la garde? A on le moyen de reconnaitre un inquisiteur pour ce qu'il est?

 

Et encore plus bas? Un chef de peloton, un poste de police local, un village, un gang?

 

Ca pause des questions intéressante: Si un inqui veut réquisitionner une escouade de garde, débarquer devant un sergent inconnu et dire "salut je suis inquisiteur, venez avec moi" me semble invraisemblable. De même pour un chef de peloton. Un chef de compagnie pourra il s'assurer de à qui il as affaire par ses propres moyen? Faut il remonter jusqu'au colonel? Ou carrément adresser sa demande au Munitorum?

 

Plus les individu bas dans la hiérarchie sont susceptible de reconnaitre un inquisiteur/des accolytes et savent qu'ils leur doivent obéissance, plus les risques d'usurpation d'identité sont important...

 

Peut être qu'une réflection par "niveau de contact" pourrais être un bon outil. Si on prend un chef reconnu par l'impérium et Isolé dans l'espace (donc soit un commandant de vaisseau capital, soit un gouverneur planétaire en gros, ainsi que les dirigeants de bases isolés), on peut partir du principe qu'on lui as donné de quoi authentifier un inquisiteur. Partant de là, à combien de "poignée de main" de cet individu s'étendrait cette capacité à reconnaitre un inquisiteur? 1 (ses proches collaborateurs/ministres) 2 (en incluant les lieutenant de ces ministres?) 3 (Les chefs des grands services locaux dépendant des dis ministres?) etc etc...

 

Quelles sont vos propres réflection sur le sujet, où éventuellement vos connaissances et sources?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut, il me semble que dans les romans d'Heisenhorn (mais leur lecture remonte à des années), Heisenhorn parle du fait que certains inquisiteurs qui enquêtent arrivent en grandes pompes et se font connaitre directement de l'administration locale. D'autres, comme lui par exemple, préfèrent se montrer discrets et ne se révèlent que le moment venu. 

 

A chaque fois, le document qui fait foi, c'est la rosette inquisitoriale. Alors sur le fait de "copier" cette rosette, peut-être était-elle fait d'un métal spécial, ou bien a-t-elle une sorte de code-barre impossible à copier. Là j'en sais rien du tout. 

 

Après en principe quand tu récupères un régiment de la garde, on peut penser que le responsable de ce régiment (un général régimentaire ? Je connais très mal la garde impériale) connaisse le sceau de l'inquisition et donc le reconnaisse. Et informe donc ses supérieurs par message si sa mission est déviée par l'inquisiteur ("en fait les gars je peux pas me rendre sur la planète X, un type chelou avec un I majuscule m'a offert des bonbons à la sortie du campement et on le suit pour cramer des gens au final"). 

Share this post


Link to post
Share on other sites

(A la tête d'un régiment, c'est un colonel dans la garde).

Toute la question porte justement sur cette rosette, où tout sceau de l'inquisition. Si demain, un mec habillé en civil débarque, nous montre une carte et nous dit "je suis d'interpol, j'ai besoins de votre voiture", la plupart d'entre nous seront incapable de déterminer si le mec est bien ce qu'il prétend.

Donc, même avec une rosette, de qui peut on se faire reconnaitre?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 17 minutes, Miles a dit :

Si demain, un mec habillé en civil débarque, nous montre une carte et nous dit "je suis d'interpol, j'ai besoins de votre voiture", la plupart d'entre nous seront incapable de déterminer si le mec est bien ce qu'il prétend.

 

Sauf que tu sais que le gars ne va pas te condamner à mort si tu refuse d'obéir. Alors que l'inquisiteur, si. Je pense que les officiels ont bien ça à l'esprit quand un gars qui se prétend inquisiteur se pointe et demande des trucs, mais là comme partout, il y a des gens qui font la forte tête. Dans Eisenhorn, justement, on vois bien que des officiels trainent la patte parfois pour obéir et le font de mauvaise grâce.

Edited by Alethia

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

IRL, si une personne en civile ou en uniforme d'ailleurs, se présente en te montrant une carte de police, tu obtempère. Tu lui demandes pas si c'est une vraie carte. Il se peut que ce soit des escrocs (c'est arrivé au sujet des contrôles de sortie) mais tant pis.

Je pense qu'à 40k c'est pareil. Surtout que si le pecor du coin commence à douter de la véracité de la rosette, son espérance de vie chute instantanément. Il se pourraitt que des faussaires existent et se fassent passer pour des inquisiteurs, mais la sentence s'ils se font choper doit pas être clémente.

Maintenant, la question est: est ce que le pecor sait ce qu'est un inquisiteur? Si ce n'est pas le cas, il pourrait très bien que l'inquisiteur se présente comme un membre haut placé dans la chaine hiérarchique connue.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors mon approche est que

 1) si possible, l'inquisiteur (ou le détenteur de la rosette) se fait faire des documents par la haute autorité planétaire valable et compréhensible par les locaux.

 2) quand une équipe de barbouze arrive avec armure carapace, bolter, plasma ou autre matériel, qu'il soit acolyte/inquisiteur ou autre agent impérial plus ou moins connu ou officiel, quand il demande un truc, tu lui donne, tu comprend juste qu'il est important (ou potenciellement menaçant).

 

Mon avis de joueur vétéran (ok, je jouais un arbitrator avec un plasma accompagné d'une sœur en armure énergétique et bolter et d'un techno pretre avec des armes lourdes, donc bon, le chef de village local a jamais trop protesté).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos avis!

il y a une heure, Alethia a dit :

 

Sauf que tu sais que le gars ne va pas te condamner à mort si tu refuse d'obéir. Alors que l'inquisiteur, si.

 

En fait, c'est plus complexe que ça: Si tu sais ce qu'est un inquisiteur, tu peut craindre pour ta vie si tu n'obtempère pas, mais d'un autre coté, si tu obtempère mais que ce n'était pas un vrai Inquisiteur, ta vie risque de ne pas valoir très cher non plus.

Je ne pense pas que "Non mais, y'as un gars qui est arrivé, il avait une armure énergétique et as dit -Inquisition dégagez" alors, on l'as fait" soit une excuse à "Comment vous dites que vous avez laissé Fabius Bile s'emparer de la réserve de Crux Terminatus?"

Confondre un Agent du Throne et un Hérétique (se faire passer pour un inquisiteur c'est interdit, donc Hérétique) est à mon avis aussi passible de la peine de mort.

 

il y a 40 minutes, sgt3rima a dit :

IRL, si une personne en civile ou en uniforme d'ailleurs, se présente en te montrant une carte de police, tu obtempère. Tu lui demandes pas si c'est une vraie carte. Il se peut que ce soit des escrocs (c'est arrivé au sujet des contrôles de sortie) mais tant pis.

Ben justement. Y'as suffisament de cas d'usurpation d'identité policière pour se poser la question. Je me demande s'il y as une jurisprudence sur le thème: à quel moment un agent de la force publique est considéré comme ayant suffisamment prouvé sa qualité face à un civil.

Parce qu'après tout, un type en caleçon à fleur qui court dans la rue et qui me dit "Police, j'ai besoins de votre voiture" s'il faut c'est effectivement un flic qui vient de se faire braquer par des malfrats qu'il essaye désespérément de ne pas perdre et qui l'ont abandonné en caleçon espérant qu'il les lâchera...

 

@ledecharne Je rejoins pas mal ton annalyse, mais j'aimerai affiner: jusqu'ou en moyenne vas descendre le niveau d'autorité planétaire qui vas être nécessaire pour identifier l'inqui: imaginons que ce dernier ne veut pas se manifester auprès du gouverneur car ce dernier est suspect, où bien juste pour pas l'emmerder avec une histoire de contrebandier à la noix.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Miles a dit :

Confondre un Agent du Throne et un Hérétique (se faire passer pour un inquisiteur c'est interdit, donc Hérétique) est à mon avis aussi passible de la peine de mort.

 

Là où ça devient vraiment marrant, c'est quand un Inquisiteur s'étant fait excommunier par contumace... et l'Inquisiteur envoyé pour lui mettre la main au collet se retrouvent sur la même planète. Je n'aimerais pas être à la place du Gouverneur. 

 

Il y a 1 heure, Miles a dit :

jusqu'ou en moyenne vas descendre le niveau d'autorité planétaire qui vas être nécessaire pour identifier l'inqui:

 

Ça doit dépendre en partie du degré de civilisation du monde. Plus ce dernier sera avancé et intégré dans l'Imperium (avec tous les grands corps de ce dernier, y compris le Ministorum, contribuant à la diffusion de la bonne parole), plus le péquin moyen aura une notion de ce qu'est l'Inquisition, et comprendra qu'il ne faut pas jouer au plus fin avec les porteurs de rosette. À l'inverse, les habitants des  mondes barbares ou féodaux risquent de rater cette nuance subtile. 

 

On peut poser la même question pour un Libre Marchand d'ailleurs. Il est sensé avoir une charte signée de la main de l'Empereur ou des Hauts Seigneurs pour exercer, mais comme personne ne sait à quoi ces signatures ressemblent...

 

Schattra, "signé Big E."

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

De mon point de vue, l'idéal serai de préparer le terrain et de s'équiper au préalable de symboles de pouvoirs reconnus sur la dite planète. Exemple :

"Bon les gars nous allons dans le système X. La planète A est une ruche standard, un badge d'Arbites de haut rang suffira. La B est un monde féodal, nous utiliseront des colliers de bijoux locaux, personne ne s'opposera à nous. La C est sous le joug de barons du crime, on utilisera leurs couleurs pour se fondre dans la masse et éviter trop d'ennuis". Donc solution 1 présentée ci-après :

 

Il y a 3 heures, ledecharne a dit :

Alors mon approche est que

 1) si possible, l'inquisiteur (ou le détenteur de la rosette) se fait faire des documents par la haute autorité planétaire valable et compréhensible par les locaux.

 2) quand une équipe de barbouze arrive avec armure carapace, bolter, plasma ou autre matériel, qu'il soit acolyte/inquisiteur ou autre agent impérial plus ou moins connu ou officiel, quand il demande un truc, tu lui donne, tu comprend juste qu'il est important (ou potenciellement menaçant).

 

Le problème étant que de mon point de vue, la 2) peut certes fonctionner face à des civils ont des subalternes, mais pas contre quelqu'un avec des responsabilités. Qui se demandera qui de l'Inquisition, de l'Arbites, du Ministorum, des Rogue Traders ou autres corps de métiers que j'oublie viens le voir (pour adapter sa réponse voir l'envoyer paître en fonction de la politique locale). Et je ne cite pas non plus les officieux types gangsters ou Culte Genestealer (dont la suite peut très franchement ressembler à celle d'un Inquisiteur...)

 

(Mais du coup, si les Inquisiteurs ont la rosette, les stagiaires ont droit à quoi? Du saucisson?)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le jdr Rogue Trader, il est dit que les personnes évitent de refuser les demander de ceux ci quand ils présentent une lettre de marque même s'ils ont un doute sur son authenticité de peur des représailles. Donc devant un Inquisiteur qui présente une rosette je pense pas que beaucoup feront les malins.

Après je pense que dans la plupart des mondes, même le citoyen lambda connaît les inquisiteurs de par des légendes inspirant la peur pour maintenir l'ordre ect 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 53 minutes, Alzard a dit :

Après je pense que dans la plupart des mondes, même le citoyen lambda connaît les inquisiteurs de par des légendes inspirant la peur pour maintenir l'ordre ect 

 

Ca m'a pas l'air très cohérent ce point de fluff. D'un côté chez Eisenhorn, on a l'impression que tout le monde ou presque connait l'inquisition, de l'autre on a au tout début du roman Deathwatch un navire mis en veille par une opération de l'inquisition mais le capitaine de ce vaisseau (c'est pas un péon d'une cité ruche, c'est un poste à responsabilité, militaire qui plus est) n'en a jamais entendu parler et son second en parle comme d'une légende, alors qu'ils bossent également pour l'Imperium???

 

Faudrait peut être que les auteurs se mettent d'accord entre eux, aussi.

 

Sinon, l'Imperium est une bureaucratie, et dans une société bureaucratique, on a tendance à accorder foi aux documents, autrement le système se casse la gueule.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 59 minutes, Alethia a dit :

Ca m'a pas l'air très cohérent ce point de fluff. D'un côté chez Eisenhorn, on a l'impression que tout le monde ou presque connait l'inquisition, de l'autre on a au tout début du roman Deathwatch un navire mis en veille par une opération de l'inquisition mais le capitaine de ce vaisseau (c'est pas un péon d'une cité ruche, c'est un poste à responsabilité, militaire qui plus est) n'en a jamais entendu parler et son second en parle comme d'une légende, alors qu'ils bossent également pour l'Imperium???

Je sais que dans Ciapas Cain, le pote de Cain, un simple sous-off parle de l'Inquisition, mais Ciaphas ne le croit pas en mode "y'a toujours des rumeurs d'Inquisition". Et le pote en question trace le I de l'Inquisition pour en parler, à priori ils connaissent ^^

Mais ouais, le lore autour des Inquisiteurs est assez fluctuant j'ai l'impression. Je dirais que ça dépend sans doute des endroits dans l'Imperium, y'a un million de mondes, des milliards de personnes, peut-être que Eisenhorn se balade dans un secteur où les hérétiques sont relativement nombreux et où croiser un Inquisiteur est relativement courant (par là j'entends, comme voir une brigade de la criminelle arrêter un gang, tu le vois jamais vraiment, mais tu sais que ça arrive et tu trouves toujours un mec à qui on a raconté que ^^). Et d'autres régions où c'est plutôt calme, les Inquisiteurs interviennent peu (pas qu'ils ne soient pas là, juste discrets en civils), et du coup on se rappelle toujours d'eux, mais c'est devenu du folklore ^^

 

Il y a 6 heures, Miles a dit :

Je ne pense pas que "Non mais, y'as un gars qui est arrivé, il avait une armure énergétique et as dit -Inquisition dégagez" alors, on l'as fait" soit une excuse à "Comment vous dites que vous avez laissé Fabius Bile s'emparer de la réserve de Crux Terminatus?"

Confondre un Agent du Throne et un Hérétique (se faire passer pour un inquisiteur c'est interdit, donc Hérétique) est à mon avis aussi passible de la peine de mort.

Nan mais c'est sûr que pour un truc aussi important que des Crux Terminatus, va falloir des autorisations en béton, même pour un Inquisiteur XD

De toute façon, dès qu'il s'agit de traiter avec les Space Marines, c'est pas la même limonade qu'avec le reste de l'Imperium ^^

 

Mais en règle générale, un Inquisiteur va pas avoir besoin de beaucoup de trucs, ou alors il demandera à la hiérarchie. Donc si le mec te réquisitionne une chimère en te foutant une rosette sous le nez, tu obtempères, tu préviens le colonel qu'un Inquisiteur a piqué la chimère, il te dit de pas t'en mêler et tu pries pour qu'il la ramène ^^

Et pour une escouade de péons.... Personne ne s'y opposera, c'est pas comme si c'était particulièrement précieux. A part les dit-péons bien sûr, eux ils risquent de pas apprécier d'être embarqués dans une mission dangereuse par un Inquisiteur XD

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Miles a dit :

Quelles sont vos propres réflections sur le sujet, où éventuellement vos connaissances et sources?

Salut,

 

Concernant la rosette inquisitoriale y'a un pavé d'une page et demi dans le livre " Ascension " Dark Heresy 1ère édition ( page 166 - 167 ), ça y cause principalement de la rosette et des questions que tu te poses. Mais selon moi la vision de l'univers c'est qu'on est pas chez les bisounours. L'inquisition c'est la Justice de l'Empereur, et que l'Empereur pourvoyant à tout ce dont tu as besoin tu te dois de coopérer avec ses représentants les plus haut placés.

 

Il ne faut pas oublier aussi que " l' administration " se place à quasiment tous les rouages de la société. La rosette c'est "le symbole" par excellence que son porteur est mandaté par LUI. Par exemple on pourrait dire qu'un moine copiste soit en charge des registres de la natalité sur un patelin donné. Il est sur que s'il fait obstruction à la justice de l'Empereur-Dieu, son refus fera ricochet sur ses supérieurs et que ça remontera dans les sphères du Ministorum. Je dirais même qu'en voyant la rosette, il doit se signer un certain nombre de fois et effectuer la recherche demandée avec une alacrité certaine. Gare à lui s'il fait obstruction et à la petite enquête de moralité qui lui pend au nez ....

 

Concernant la rosette en elle-même il faut dire aussi que cet objet est détenu par une foultitude d'inquisiteurs qui ont pu précédé son porteur. Après tout c'est pas déconnant de se dire que quand un interrogateur / acolyte accède au poste d'inquisiteur parce que ce dernier à claquer son dernier point de destin, que l'inquisiteur malchanceux lui lègue son titre avec la fonction qui va avec, ses ressources, ses réseaux et sa rosette. Concernant la falsification du dit objet pour s'en prémunir je vois plusieurs solutions qui sont évoqués dans les pages que je t'ai indiqué :

- La rosette peut être encodée avec un système-engramme qui lui permet de communiquer avec tout type de cogitateur ayant accès avec une base de données de taille modeste grâce à un scanner ou un bio-détecteur par exemple. Activant ainsi un sous-programme octroyant un niveau d'accréditation suffisant.

 

- Le petit electro-tatouage ou alors un tatouage activé psychiquement avec des runes bien spécifiques faisant parti d'un alphabet codé indiquant que le porteur est un gars des hautes sphères.

 

- Un petit géno-encodage sur la rosette pour qu'il n'y que l'inquisiteur qui puisse s'en servir sinon ... il arrive un truc à son possesseur actuel. ( explosion, tracé sa piste par une escouade tueuse, équipe de pj devant mené l'enquête ... ).

 

Voilà un exemple de pistes.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Les rosettes Inquisitoriales sont aussi des clés USB apparemment. Elles contiennent une clé de cryptage/décryptage de très haut niveau et présentent l'inquisiteur avec un joli hologramme tout ça tout ça.

A priori le moindre terminal de données impérial devrait permettre de "vérifier" une rosette (ne serait-ce qu'en lui faisant décrypter un truc ultra méga codé niveau magenta tout ça tout ça).

 

Après, c'est pas parce qu'on est un Inquisiteur dûment identifié qu'on peut pas être éjecté "très accidentellement" par le sas du vaisseau.

 

En soi le problème se pose pour n'importe quel rang : comment un soldat reconnait un sergent ? Bah le mec a le grade qu'il faut sur son uniforme donc apparemment c'est un sergent donc on fait ce qu'il dit. Comment on sait que l'inspecteur de police est inspecteur ? On accepte sa carte comme étant une preuve. Et voila.

 

J'imagine que tenter d'usurper l'identité d'un inqui est un crime extrêmement grave, et que peu seront prêts à le faire... Et que ceux qui le font (il y en a toujours) se feront vite éclater. De toute façon à haut niveau ya des codes partout donc une fausse rosette sera vite grillée, et à l'échelle de l'Imperium c'est totalement anecdotique si quelqu'un se fait passer pour un inqui pour échapper à une justice de bas étage et pour commettre des délits mineurs, voir des crimes sans grande importance.

 

Les troupes/éléments réquisitionnés ne perdent pas leur libre arbitre pour autant. Si on leur fait faire quelque chose de vraiment chelou il y a toutes les chances qu'ils n'obéissent pas ou se mutinent, ce ne sont jamais que des êtres humains et le "respect à l'autorité de l'Inquisition" a ses limites (la "vertu" des hommes aussi, donc ya moyen d'aller très loin quand même ^^). Tu réquisitionnes pas à l'improviste une escouade d'arbites pour cambrioler une banque et repartir avec plein de cash dans les mains.

 

La réquisition de n'importe qui et de n'importe quoi c'est théorique hein ^^

 

Faut aussi garder à l'esprit que si l'inquisition nous est familière à nous amateurs de background elle ne l'est pas tant que ça à 40k. Même la rosette d'un inquisiteur n'est pas forcément un élément particulièrement "connu". Alors de là à tenter de se faire passer pour un inqui... Faut vraiment être impliqué dans quelque chose de gros et avoir les couilles d'aller jusqu'au bout, on est bien au dessus du niveau "lambda" de la filouterie.

Inquisitor laisse entendre qu'il est quand même souvent question de "copinage" et de réseaux d'influence. Typiquement un Inquisiteur va couvrir un gouverneur qui a fait des choses bien vilaines mais pas très intéressante du point de vu impérial (des crimes graveleux scandaleux pour un impérial moyen et un sujet du gouverneur mais anecdotique pour un inqui par exemple) et plus tard il pourra faire appel aux forces du gouverneur en toute tranquillité, sûr qu'on lui accordera toute l'aide nécessaire.

Chaque inqui aura son approche : la réquisition pure et simple, la menace, ou bien la négociation ... Réquisitionner des gardes impériaux c'est encore plus cool quand on leur promet une paye fantastique (qui n'a aucun coût réel pour un inqui, il prend ce qu'il veut) et du gros matos. De toute façon à la fin on peut les faire tuer à l'heure de la retraite pour qu'ils gardent leurs secrets avec eux.

Edited by Inquisiteur Thorstein

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Miles a dit :

 

@ledecharne Je rejoins pas mal ton annalyse, mais j'aimerai affiner: jusqu'ou en moyenne vas descendre le niveau d'autorité planétaire qui vas être nécessaire pour identifier l'inqui: imaginons que ce dernier ne veut pas se manifester auprès du gouverneur car ce dernier est suspect, où bien juste pour pas l'emmerder avec une histoire de contrebandier à la noix.

Alors, pour moi, si tu ne te présente pas au gouverneur planétaire ou son cercle proche, c'est que tu es en mission incognito. Un inquisiteur c'est au dessus que sur le papier, si il se met un gouverneur planétaire à dos, les prochaines demandes risquent de "légitimement" trainer ou les prochains missions officielles sur la planète risquent d'avoir quelques désagréments (le bruit des travaux toute la nuit, je vois pas de quoi vous parler ou non, chez nous les poubelle on les vide qu'une fois par an)...

Si tu es en mission incognito (comme cela nous est arrivé souvent) ben, pas d'autorité inquisitoriale, tu fais ça au bagou, tu "montes un char" ou tu fais de l'intimidation primaire. Voire tu cherches des preuves indirectes (fouille illicite de domicile, piratage, ...).

Et si tu es (ou tu incarnes) un gouverneur ou grand responsable un peu susceptible, et qu'ils font péter l'autorité inquisitoriale sur ta planète sans que tu sois au courant, tu peux même leur envoyer ta milice ou tes FDP pour trouble à la productivité (avec un intervention plus ou moins musclé en fonction du bordel ou de la culpabilité du gouverneur).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Autnagrag a dit :

Donc si le mec te réquisitionne une chimère en te foutant une rosette sous le nez, tu obtempères, tu préviens le colonel qu'un Inquisiteur a piqué la chimère, il te dit de pas t'en mêler et tu pries pour qu'il la ramène ^^

 

Objection! Si le Colonel apprend qu'une chimère à disparue, où pire à été utilisé pour rouler sur le Seigneur Général de la croisade en visite où comme char bélier pour forcer la prison militaire, je donne pas cher de la peau du garde sensé garder la chimère...

 

Il y a 6 heures, Le Tatanausore Masqué a dit :

- La rosette peut être encodée avec un système-engramme qui lui permet de communiquer avec tout type de cogitateur ayant accès avec une base de données de taille modeste grâce à un scanner ou un bio-détecteur par exemple. Activant ainsi un sous-programme octroyant un niveau d'accréditation suffisant.

 

- Le petit electro-tatouage ou alors un tatouage activé psychiquement avec des runes bien spécifiques faisant parti d'un alphabet codé indiquant que le porteur est un gars des hautes sphères.

 

- Un petit géno-encodage sur la rosette pour qu'il n'y que l'inquisiteur qui puisse s'en servir sinon ... il arrive un truc à son possesseur actuel. ( explosion, tracé sa piste par une escouade tueuse, équipe de pj devant mené l'enquête ... ).

 

Il y a 5 heures, Inquisiteur Thorstein a dit :

Les rosettes Inquisitoriales sont aussi des clés USB apparemment. Elles contiennent une clé de cryptage/décryptage de très haut niveau et présentent l'inquisiteur avec un joli hologramme tout ça tout ça.

A priori le moindre terminal de données impérial devrait permettre de "vérifier" une rosette (ne serait-ce qu'en lui faisant décrypter un truc ultra méga codé niveau magenta tout ça tout ça).

Tout ça ne sert pas à grand chose, si l'on as pas l'habitude de voir des inquisiteurs tout les quatre matin.

Si des tas de dispositifs de disponibilité extrèmement courante existent pour authentifier un inquisiteur et que moult grouillot sont introduit de "à quoi ça doit ressembler", alors il est extrêmement facile de salsifier... Euh falsifier, la chose non? Si on vous dit "un mec qui arrive avec une rosette qui ressemble à ça et qui affiche un holo de sa tête, c'est un inquisiteur faites TOUT ce qu'il vous dit". Vous soldat des FDP de second ordre, criblé de dette de jeu avec votre fille malade, vous devenez quand même une sacré faille dans le système. Vous pourriez revendre l'info à n'importe qui.

Quand au cryptage de la mort, je ne suis convaincu qu'as moitié: un ID reste un ID, il est copiable, et potentiellement même par rétroingénieurie à partir du lecteur d'ID. A la rigueur on pourra invoquer le mysticisme technologique de 40k pour expliquer qu'ils n'en sont pas capable, mais quand même... Je pense que le matos pour authentifier un inqui doit être quand même réservé à l'élite et pas au moindre patrouilleur...

 

Il y a 5 heures, Inquisiteur Thorstein a dit :

En soi le problème se pose pour n'importe quel rang : comment un soldat reconnait un sergent ? Bah le mec a le grade qu'il faut sur son uniforme donc apparemment c'est un sergent donc on fait ce qu'il dit

 

Objection votre honneur! Le soldat du 27ème Mordian n'obéira pas à un sergent du 3ème catachan, sauf

 

1) Si sa propre hiérarchie le lui as présenté d'abord et l'as investit d'une forme d'autorité ("Voilà le gars qui vas vous former au combat de Jungle Perkins")

2) Si la situation est urgente, imprévue et que la demande ne contreviens pas aux ordres/semble très légitime ("Ton chef est mort, la tranché est envahie de Gaunt et j'ai l'air de savoir ce que je fais, alors chope ce putain de lance flamme et couvre moi soldat!") et encore ça nécessitera un peu de Charisme de la part du sergent.

 

Le soucis de l'inquisiteur, c'est qu'il as très peu de chance d'être connu personnellement en amont, que ses demandent vont être souvent importante (où alors ça paraitra suspect ^^) et que ça vas être dur de faire un retour de plainte (on peu pas vraiment demander des comptes à sa hiérarchie, alors que le sergent catachan de tout à l'heure, au pire le colonel peu appeler son régiment pour demander pourquoi il avait temps besoins de réquisitionner une caisse de cellule laser chez les mordians et faire retomber le blâme sur les gardes des jungles si quelqu'un se promène avec un de leurs uniformes... et pourtant, je doute que la sentinelle Mordianne ai ouvert l'armurerie à un sergent catachan.

 

Il y a 5 heures, Inquisiteur Thorstein a dit :

Inquisitor laisse entendre qu'il est quand même souvent question de "copinage" et de réseaux d'influence. Typiquement un Inquisiteur va couvrir un gouverneur qui a fait des choses bien vilaines mais pas très intéressante du point de vu impérial (des crimes graveleux scandaleux pour un impérial moyen et un sujet du gouverneur mais anecdotique pour un inqui par exemple) et plus tard il pourra faire appel aux forces du gouverneur en toute tranquillité, sûr qu'on lui accordera toute l'aide nécessaire.

Chaque inqui aura son approche : la réquisition pure et simple, la menace, ou bien la négociation ... Réquisitionner des gardes impériaux c'est encore plus cool quand on leur promet une paye fantastique (qui n'a aucun coût réel pour un inqui, il prend ce qu'il veut) et du gros matos. De toute façon à la fin on peut les faire tuer à l'heure de la retraite pour qu'ils gardent leurs secrets avec eux.

 

La je rejoins: Le copinage et le résaux "personnel" sont à mon avis des outils fait justement pour pallier à ce genre de problème...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut différencier ce que nous savons du fluff, plus ou moins omniscient, de ce que les protagonistes savent. L'Inquisition est une police "secrète", une grande partie des protagonistes de l'univers de 40k n'en connaissent pas l’existence. Les Inquisiteurs enquêtes, infiltres des bas fonds jusqu'aux hautes sphères, ils ne se présentent que rarement en tant qu'Inquisiteur et ceux face aux peu de haute autorité ayant connaissance de leurs existences, Custodes, Officier Space Marines, Soeurs du Silence, Officio Assassinorum, Officier générale de l'Astra Militarum et de la flotte impérial, ect... Il ne faut pas oublier que leurs missions principales est secrète, chasser hérétique car le warp et les démons sont au mieux des légendes.

 

Quand un Inquisiteur doit réquisitionner, arrêter une personne, juger ou exterminer, il ne présente pas forcément comme un inquisiteur mais comme un agent des hauts seigneurs de terra ou agent du trône d'or. Et la rosette ne dévoile pas l'Inquisition ou le statut d'Inquisiteur mais le fait qu'il soit envoyé par l’organisation suprême "l'Empereur" et qu'il est en charge.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Miles a dit :

Tout ça ne sert pas à grand chose, si l'on as pas l'habitude de voir des inquisiteurs tout les quatre matin.

Si des tas de dispositifs de disponibilité extrêmement courante existent pour authentifier un inquisiteur et que moult grouillot sont introduit de "à quoi ça doit ressembler", alors il est extrêmement facile de salsifier... Euh falsifier, la chose non? Si on vous dit "un mec qui arrive avec une rosette qui ressemble à ça et qui affiche un holo de sa tête, c'est un inquisiteur faites TOUT ce qu'il vous dit". Vous soldat des FDP de second ordre, criblé de dette de jeu avec votre fille malade, vous devenez quand même une sacré faille dans le système. Vous pourriez revendre l'info à n'importe qui.

Quand au cryptage de la mort, je ne suis convaincu qu'as moitié: un ID reste un ID, il est copiable, et potentiellement même par rétroingénieurie à partir du lecteur d'ID. A la rigueur on pourra invoquer le mysticisme technologique de 40k pour expliquer qu'ils n'en sont pas capable, mais quand même... Je pense que le matos pour authentifier un inqui doit être quand même réservé à l'élite et pas au moindre patrouilleur...

 

Ben écoute rien n'empêche de faire tout ce que tu cites, ça fait du jeu c'est des pistes de scénarios et même de campagne. Mais selon ma vision de la chose on parle de l'inquisition de manière voilée, tout le monde en a entendu parlé à un moment ou un autre, surtout étant donné leur présence ( en tout cas dans le secteur Calixis, secteur ou prends place ma table de jeu ) du fait de l'Hereticus Tenebrae. Pour faire un parallèle c'est comme le KGB de l'ex-urss : police secrète cultivant le secret, mais dès qu'on parle d'eux c'est toujours de manière voilée, en marmonnant et en espérant que l'on ne soit pas une de leur cible. On parle pas de l'Inquisition en mode yolo là, et comme tu le dit les inquisiteurs ne se présentent pas tous les 4 matins. Je pense que ça dépends réellement du style d'Inquisiteur que tu veux présenter. Ce sera-t-il au préalable présenté aux huiles locales ? Ou fait-il tout en sous main ? De plus les dispositifs que tu cites ne sont pas si courant que ça au vu de la planète ou tu te trouves. Qui te dit que dans la planète sauvage ou tu te trouves le roi possède un fusil laser radiant, et qu'il est roi justement parce que c'est le seul fusil laser radiant de la planète ? ( Je force un peu le trait mais tu vois l'idée ! :) ). Concernant la rétro-ingénérie c'est caca si t'es pas du clergé de Mars et de toute manière même si tu l'est mais que t'as pas été mandaté pour le faire et ben tu passes dans la dénomination heretek. Si attrapé éxécution en place publique histoire d'imprimer aux masses que l'on ne fourvoie pas les agents du Trône.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 3 heures, Miles a dit :

 

1) Si sa propre hiérarchie le lui as présenté d'abord et l'as investit d'une forme d'autorité ("Voilà le gars qui vas vous former au combat de Jungle Perkins")

2) Si la situation est urgente, imprévue et que la demande ne contreviens pas aux ordres/semble très légitime ("Ton chef est mort, la tranché est envahie de Gaunt et j'ai l'air de savoir ce que je fais, alors chope ce putain de lance flamme et couvre moi soldat!") et encore ça nécessitera un peu de Charisme de la part du sergent.

 

 

Pour aller dans ton sens, quand j'ai fait mon service (c'était il y a fort longtemps) j'étais de garde, un général avec une délégation étrangère est venu. Ils n'avaient pas les papiers en règle, je les ai fait patienter jusqu'à recevoir l'instruction de les faire rentrer. Le général fulminait mais je n'ai jamais été sanctionné. Le sergent est venu me voir et m'a dit que j'avais fait ce qu'il fallait faire.

 

Une autre fois, un sergent avait voulu faire rentrer sa copine pour lui faire visiter la caserne, naturellement elle n'avait pas de laissez passer comme l'aurait eu une épouse par exemple. J'ai donc autorisé le sergent à entrer mais pas la copine. Je n'ai eu aucun problème. C'est parfois le devoir d'un soldat de désobéir à un supérieur.

 

Par contre, si un sergent d'un autre régiment m'avait ordonné un truc sans importance qui ne remettait pas en cause ma mission première, oui je l'aurais fait.

 

De fait pour ton jeu de rôle, si un inquisiteur tente de réquisitionner une escouade. Le plus logique est que le lieutenant demandera des instructions au capitaine, qui demandera des instructions au colonel etc. C'est une situation peu probable.

 

Le plus probable c'est que l'inquisiteur ira voir directement le colonel ou le général et demandera à disposer d'une escouade.

Edited by Aeneas

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Le Tatanausore Masqué Je suis d'accord, mais ça ramène au problème du "comment se faire reconnaitre".

 

Je pense que ce qui ressort de la discution est bien que seul le haut de la hiérarchie est capable d'authentifier un inquisiteur et de lui faire obtenir l'autorité sur les rangs inférieur au local. Ca signifie donc qu'un inquisiteur "undercover" peu être facilement isolé et qu'il doit prendre garde à ses actions, puisqu'il n'as pas la certitude de pouvoir expliquer "de quel droit as il tué tel citoyen innocent (Magus de Culte)", "Volé la navette du Fabricator (pour rattraper un infiltrateur Xenos)" où "occis la fille du Sire Coldsteel lors de son mariage(une possédé en plein rituel!)"sur le moment...

 

J'imagine donc que le nécessaire d'identification est détenu par les gouverneurs, potentiellement leur suite. Ensuite, les autorités navales et portuaire doivent avoir ça aussi (un inquisiteur ne devrais jamais être bloqué à la douane...) Les Généraux de la Garde (puisque ils ne sont pas sous la responsabilité des gouverneurs) et les spaces marines à l'échelles de la compagnie (je ne pense pas qu'on est sensé les rencontrer à l'échellon en dessous) et les dirigeants de l'Arbites local.

 

Pensez vous que les colonels de la garde peuvent être aussi considéré? Après tout, un colonel de la garde dirige une force autonome qui n'est pas lié à un gouverneur local, ce peu parfois être vital de pouvoir faire appel à un régiment déjà sur place...

Et jusqu'à quel niveau de l'Arbites peut on penser que la capa d'authentification déscend?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, Miles a dit :

Pensez vous que les colonels de la garde peuvent être aussi considéré? Après tout, un colonel de la garde dirige une force autonome qui n'est pas lié à un gouverneur local, ce peu parfois être vital de pouvoir faire appel à un régiment déjà sur place...

Ca dépend de la situation ^^

Quand dans Ciaphas Cain, l'Inquisitrice débarque sur la planète, elle est d'abord inconnue des troupes, y compris les colonels, y'a que le gratin qui la connaît. Mais quand elle a besoin d'une escouade pour remplacer sa suite, ben elle va voir le colonel du régiment en question, sans doute avec les autorisations du Seigneur général ^^

 

Il y a 3 heures, Miles a dit :

Objection! Si le Colonel apprend qu'une chimère à disparue, où pire à été utilisé pour rouler sur le Seigneur Général de la croisade en visite où comme char bélier pour forcer la prison militaire, je donne pas cher de la peau du garde sensé garder la chimère...

Ben justement elle a pas "disparue", elle a été réquisitionnée par ordre de l'Inquisition ^^'

Après, dans les faits, le plus probable c'est que l'Inquisiteur aille voir le colonel directement, mais en cas d'urgence, un Inquisiteur présentera juste sa rosette ^^

Et de toute façon si le soldat n'obéit pas, il risque de finir exécuté et la chimère sera quand même réquisitionnée XD

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 11 minutes, Autnagrag a dit :

ben elle va voir le colonel du régiment en question,

 

Ben justement, c'est la question: Peut on penser que le colon à les moyens de reconnaitre un inquisiteur qui se présente?

 

il y a 11 minutes, Autnagrag a dit :

Et de toute façon si le soldat n'obéit pas, il risque de finir exécuté

 

Ben non, comme le prouve l'annecdote d'Aeneas, on obéis à "sa hiérarchie" pas à des inconnus et on y obéis quand la demande à l'air de s'inscrire dans le cadre normal du service.

Donc si un garde vois débarouler un clochard qui agite un bâtonnet marqué "I" en brayant qu'il veut partir avec la chimère dont le garde à la garde, je pense que le garde se sentira plus menacé par la réaction de son Capitaine, son Commissaire et son Colonel s'il se fait voler une chimère que par la possibilité que le mec en face de lui soit véritablement un "Envoyé du Throne". Dans le doute, il appellera sa hiérarchie à lui pour qu'elle gère l'affaire et potentiellement du renfort si le mec se montre menaçant.

 

Miles "Pourtant, tout le monde sais que Cléopâtre ne sort jamais sans son singe et ses deux faucon!" (une bise à qui trouve la référence)

Edited by Miles

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

De toute façon si tu es un Inquisiteur tu as déjà largement moyen de te fabriquer les identités que tu veux (globalement) et de te déplacer avec. Et si tu es un Inquisiteur tu as les moyens techniques et les connaissances pour passer la douane en douce avec ton bolter lourd, parce que sinon t'es pas un agent d'élite de l'Imperium.

 

De toute façon tout dépendra toujours de ce qu'on cherche à faire avec ces "réquisitions". Et franchement je peux avoir tous les papiers du monde au bout d'un moment si le mec en faction à la porte me refuse l'entrée je peux pas y faire grand chose, sauf à passer en force. C'est même en assez bonne partie sur ça que se base Inquisitor avec des factions et des intérêts qui disent merde à l'Inquisition et qui décident que non on va plutôt tirer dans le tas et faire le ménage après.

 

 

il y a 3 minutes, Miles a dit :

Donc si un garde vois débarouler un clochard qui agite un bâtonnet marqué "I" en brayant qu'il veut partir avec la chimère dont le garde à la garde, je pense que le garde se sentira plus menacé par la réaction de son Capitaine, son Commissaire et son Colonel s'il se fait voler une chimère que par la possibilité que le mec en face de lui soit véritablement un "Envoyé du Throne". Dans le doute, il appellera sa hiérarchie à lui pour qu'elle gère l'affaire et potentiellement du renfort si le mec se montre menaçant.

 

L'inquisiteur peut tuer le garde et partir avec la chimère. Il n'aura pas à se justifier. Sauf si quelqu'un veut vraiment le faire chier et décide qu'après tout la mort de l'inqui passera inaperçu. De toute façon tout est toujours question de contexte, n'importe qui peut s'opposer à l'inquisition.... et mourir. Et un inqui peut abuser... et se faire tuer. Rien n'est figé.

l'inqui en mode clochard qui agite sa rosette pour prendre une chimère s'est quand même mis dans une situation foutrement bizarre. Au bout d'un moment on parle de professionnels, de mecs aguerris, ils sont pas censés se retrouver dans la merde au point de devoir tout seul agiter leur rosette pour prendre une voiture. Si ils doivent le faire ils ont juste à égorger le propriétaire (ou disons le jeter dehors) et faire ce qu'ils doivent faire.

 

Pour ma part je pense qu'un bon gros "Au nom de l'Inquisition impériale, rendez vous !" fige à peu près n'importe quel impérial, y compris ganger de Necromunda (qui n'ont rien d'abrutis sans lois). Et que bien peu de monde oserait faire ça.

 

Edited by Inquisiteur Thorstein

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 48 minutes, Miles a dit :

Ben non, comme le prouve l'annecdote d'Aeneas, on obéis à "sa hiérarchie" pas à des inconnus et on y obéis quand la demande à l'air de s'inscrire dans le cadre normal du service.

Donc si un garde vois débarouler un clochard qui agite un bâtonnet marqué "I" en brayant qu'il veut partir avec la chimère dont le garde à la garde, je pense que le garde se sentira plus menacé par la réaction de son Capitaine, son Commissaire et son Colonel s'il se fait voler une chimère que par la possibilité que le mec en face de lui soit véritablement un "Envoyé du Throne". Dans le doute, il appellera sa hiérarchie à lui pour qu'elle gère l'affaire et potentiellement du renfort si le mec se montre menaçant.

Ouais enfin, la chimère elle est pas paumée en pleine pampa, soit elle est dans le régiment, soit elle est au front, dans les deux cas l'inquisiteur aura probablement déjà été identifié comme tel par les militaires.

Dans d'autres cas (sans moyen de vérifier son identité avec un décodeur de clé USB) l'inquisiteur est très certainement détenteur de matériel suffisamment rare/puissant/autre pour être identifié comme quelqu'un avec des relations/sous et faudrait pas oublier qu'un inquisiteur c'est pas le pègreleux de base, il a des armes et il sait s'en servir donc si il te pointe une arme énergétique/démon/plasma/fusion sur la tronche en te montrant sa rosette bah tu obtempère. (Et ça marche aussi avec d'autres groupuscules, gangs et autre pirates des ruches hein)

Je pense que tu cherche trop la petite bête là.

 

Le mec te montre des papiers qui semble en règle et qui lui donne toute autorité bah tu le laisse faire et basta. Quand le président fait une allocution télévisée, tu te dis pas que Anonymous à pirater le réseau télé français pour se faire passer pour le président, si ? Bah c'est pareil sauf que là on parle d'un inquisiteur qu'à techniquement pouvoir de vie ou de mort sur tout citoyen impérial à l'échelle galactique...

 

C'est un peu particulier, mais l'inquisition et les templiers ça te parle ? :D

 

Edit : les spaces-marines aussi sont semi-légendaires pourtant quand ils débarquent personne ne remet leurs existences en cause.

 

Edited by le Rat-stakouere

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

La petite bête la petite bête, comme tu dis la chimère est pas pommé en pleine pampa: Un inconnu qui s'en approche pistolet à plasma dégainé est succeptible de manger quelques tir de laser sur le trajet. Et une fois que l'arme et braqué sur ta tempe, tu obtempère mais pas à cause de la rosette!

Et des mecs qui sont bardé d'arme et savent s'en servir, ça cours les rues à 40k!

Alors oui, si le gars débarque avec toute la pompe, trois chérubins, une cohorte de type qui tiennent des encensoirs et est accompagné de quelques officiels connu, on vas probablement le prendre au sérieux. Mais l'inquisiteur sous couverture, déguisé en chasseur de prime qui vient de sortir d'une bouche d'égout et qui sent le rat crevé...

 

Les papiers qui semblent en règles, c'est justement le centre de la question: Si on reste sur notre exemple du garde, des papiers qui semblent en règle, c'est des papier qui émanent du régiment, donc c'est auprès des instances régimentaire que l'inquisiteur se sera fait reconnaitre d'abord. Avec sa rosette, où coopté par une autre autoritée.

 

Le président, je connais sa gueule, donc quand il apparait sur un média que je connais, je peu raisonnablement partir du principe que c'est lui.

Maintenant, un type frapperai à ma porte et me dirais "je suis un proche du président, ouvrez et oubliez les gestes barrières c'est capital", j'y réfléchirait à deux fois...

 

Le pouvoir de vie et de mort ne fait rien à l'affaire puisqu'il s'annule: Un gars qui prend un clodo pour un inqui risque autant sa peau qu'un gars qui prend un inqui pour un clodo.

 

@Inquisiteur Thorstein Bah, c'est bien d'imaginer les inquisiteurs en temps que "types badasses" mais ce qui m'intéresse c'est plutôt l'inquisition en temps qu'Institution. Des situations foireuses il peut y en avoir des milliers. Mais l'inquisition en temps qu'institution à forcément un certain nombre de protocole institutionalisé pour globalement résoudre un certain nombre de situation courantes et moins courante. Si le président des états unis crée une unité d'élite de super-enquêteur, je pense qu'il leur donnera moyen de s'identifier comme tel et ne leur diras pas "si vous n'arrivez pas à violer discrètement les scènes de crime du FBI pour enquêter et convaincre seul les juges que vos enquêtes sont légale quand vous leurs présentez des suspects c'est que vous n'êtes pas assez bon!"

Edited by Miles

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.