Jump to content
Warhammer Forum
Setepenmentou

Que garder des V précédentes de Battle ?

Recommended Posts

Ça m'a toujours fait drôle, une petite unité ridicule qui massacre un régiment entier en fuite. Il faudrait peut être infliger un nombre de points de vie fixes en fonction du nombre de figurines qui poursuivent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme le dit bien Nekhro, on peut trouver quantités de justifications (fuite du champ de bataille, massacré dans le dos même si c'est une petite unité, se rendre aussi en criant camarade en levant les bras etc..)  et il suffit aussi de voir toutes les batailles de l'histoire de l’humanité ou comment cela se passe mal de différentes manières pour le perdant.

 

Étant vieux jouer de nains, sa fait plaisir de réussir à rattraper des gens^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

Citation

Comme le dit bien Nekhro, on peut trouver quantités de justifications (fuite du champ de bataille, massacré dans le dos même si c'est une petite unité, se rendre aussi en criant camarade en levant les bras etc..)  et il suffit aussi de voir toutes les batailles de l'histoire de l’humanité ou comment cela se passe mal de différentes manières pour le perdant.

M'ouais, la horde de 40 guerriers du chaos qui loupe son test de moral parce qu'une unité de 5 chiens du chaos s'est fait détruire et qui se fait poursuivre, rattraper et détruire par 5 pistoliers, faut vraiment avoir l'esprit large pour y trouver une justification...

 

Citation

 Il faudrait peut être infliger un nombre de points de vie fixes en fonction du nombre de figurines qui poursuivent.

Perso je trouverais ça plus logique...

 

Après, les gouts et les couleurs...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, tueur nain a dit :

M'ouais, la horde de 40 guerriers du chaos qui loupe son test de moral parce qu'une unité de 5 chiens du chaos s'est fait détruire et qui se fait poursuivre, rattraper et détruire par 5 pistoliers, faut vraiment avoir l'esprit large pour y trouver une justification...

C'est sûr que cet exemple là  est plus difficilement défendable :D

Après, c'est aussi le risque de faire de si grosses unités de Guerriers du Chaos.

 

Infliger des PV (directement ou via un jet), mettre des conditions quant au déclenchement des tests de Panique (genre de seuil de taille d'unité), garder la possibilité de détruire directement l'unité rattrapée mais avec des conditions (avoir une unité au moins deux fois plus grosses), etc. On peut imaginer plein de trucs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah, c'était bien la V6. Après c'est sur que la panique pouvait faire des ravages, mais bon, c'était une donnée à prendre en compte dans la stratégie, une prime aux armées courageuses (Hé! Après tout les halflings détalent moins que les humains!) et mine de rien l'objectif du combat: Briser la cohésion de l'ennemi. Pas le massacrer jusqu'au dernier ^^

 

Puis niveau justification,

 

il y a 48 minutes, Nekhro a dit :
  il y a 49 minutes, tueur nain a dit :

M'ouais, la horde de 40 guerriers du chaos qui loupe son test de moral parce qu'une unité de 5 chiens du chaos s'est fait détruire et qui se fait poursuivre, rattraper et détruire par 5 pistoliers, faut vraiment avoir l'esprit large pour y trouver une justification...

 

Je viens à la rescousse de Kronainbourg et Nekhro: Les 40 guerriers du Chaos ne fuient pas 5 pistoliers parce que 5 chiens du chaos sont mort. Ils se débandent parce que les chiens du chaos qui tenaient leur flanc viennent de se faire vaporiser un escadrons complet de Chevaliers Panthères qui est entrain de remonter leur flanc et qui à tout moment pourrais faire volte face et les assaillir alors qu'ils sont déjà engagé.

Ce n'est pas dit. Et même, les séides d'Archaons pourrais peut être y résister.

Mais dans des rangs arrières, où les plus couards se sont sagement caché on frémis à cette idée et plusieurs commencent à tourner les talons alors que les chevaliers remontent la colonne, apeuré à l'idée du risque. Puis, voyant que plusieurs camarades se débinent, d'autres plus courageux, perdent foi. Ils seraient bien resté, mais pas seul! L'effet boule de neige se répand dans le régiment et quand les premiers rangs, pourtant constitué de terribles guerriers qui ont triomphé de monstres mutants, de champions des hommes et de héros nains sentent que derrière eux il n'y as plus que du vent, ils commencent à lancer des coups d'oeil en arrière, à se débiner à leur tour, à moins que ce flottement ai permis à un jeune noble de leur décharger un pistolet en pleine poire.

A ce stade, il n'y as plus de horde de guerrier du chaos, juste un ramassis de fuyards qui essayent tous de courir plus vite que le voisin pour ne pas être rattrapé. Par qui? Par quoi? Les Panthères? Les pistoliers? D'autres soldats de l'Empire dans la confusion de la bataille? Celui qui prend le temps de de se poser la question est un homme mort! Les jeunes pistoliers eux, talonnent leurs montures et frappe à droite et à gauche. Quand ils seront lassé quelques barbares de plus seront à terre, la plupart se seront dispersé aux quatre vents par petit groupe, se bousculant pour aller plus vite et ne s'arrêtant pour regarder derrière eux que lorsqu'il auront la certitude d'être à l'abri ou faisant les morts jusqu'à ce que l'ennemi soit loin. A ce moment, il sera trop tard pour retourner combattre. Surtout seul sur un champs de bataille.
Si leur armée est vaincue, leur fuite précoce se poursuivra dans l'arrière pays, ils rejoindront peu être les débris de la horde en retraite. Si elle est victorieuse, ils devront faire face au choix humiliant de retourner auprès de leur chef et de se soumettre à son courroux, ou de disparaître à jamais dans la campagne...

Edited by Miles

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'y repense, mais si les Guerriers du Chaos étaient en contact avec les Pistoliers, ils ne pouvaient pas faire de test de Panique de toute façon :P

 

Après, c'est bien aussi que la psychologie ait un impact. Parce que la Grande bannière qui permet de tout relancer, ça limite le truc. Peut-être que la fuite ou rien est à revoir, avec des effets intermédiaires par exemple.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Nekhro a dit :

Peut-être que la fuite ou rien est à revoir, avec des effets intermédiaires par exemple.

 

Nan mais toute façon, les gens râlent toujours quand leurs troupes se font latter ^^

 

Après à WAB, une unité deux fois plus grande qu'une autre ne fuit pas, mais recule. Après, est ce que c'est plus justifié, je ne sait pas...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et si... GW nous faisait la surprise d'aller piocher des idées dans les communautés de fans ? (Genre blackhammer / 9ème âge) ?

 

Apres tout s'ils sortent TOW s'est avant tout pour essayer de raccrocher lesdites communautés 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et s'ils peuvent embaucher Eliasson pour faire les livres d'armée, on aurait des trucs bien sympa.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Nekhro a dit :

Après, c'est bien aussi que la psychologie ait un impact. Parce que la Grande bannière qui permet de tout relancer, ça limite le truc. Peut-être que la fuite ou rien est à revoir, avec des effets intermédiaires par exemple.

Surtout c'est très réaliste des combats d'armées rangées de l'Antiquité à la fin de renaissance. Les batailles ont rarement été perdues suite à un massacre en règle dans un corps à corps acharné. Elles l'ont bien plus été car une partie de l'armée a commencé à fuir, à entraîner le reste avec elle, et s'est faite taillée en pièce dans sa fuite. Pas besoin de tuer, ceux qui fuient en abandonnant armes et cohésion sont perdus pour la bataille .

 

Si tes guerriers du chaos ont commencé à détaler comme des lapins, une charge de 5 pistolers transforme facilement la déroute en débandade complète. Tout guerrier du chaos que tu sois, c'est très réaliste qu'une fuite poursuivie finisse très mal surtout si les dieux du chaos expriment leur déception ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

Eh ben, mon exemple avec les guerriers du chaos fait couler de l'encre! :P

 

Citation

Et s'ils peuvent embaucher Eliasson pour faire les livres d'armée, on aurait des trucs bien sympa.

Ah oui, il faisait un boulot extraordinaire sur ses livre d'armées V8...

 

https://issuu.com/m4cr1ii3n/docs/warhammer-armies---kislev

https://issuu.com/m4cr1ii3n/docs/warhammer-armies---norse_20100908_225556

https://issuu.com/m4cr1ii3n/docs/warhammer__-_nippon

https://issuu.com/m4cr1ii3n/docs/warhammer_armies_-_kingdoms_of_ind

 

A plus!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, tueur nain a dit :

Eh ben, mon exemple avec les guerriers du chaos fait couler de l'encre! 

C'est que ton exemple est très caractéristique du problème d'équilibre entre la jouabilité et le réalisme.

 

Si tu veux être réaliste, une mauvaise série de jets de d⁶, surtout niveau moral/ psychologue peut se faire s'effondrer une armée même si elle dominait.

Si tu veux plus de jouabilité,  et surtout si tu veux du compétitif, tu veux éviter de telles situations.

 

On notera que côté US la culture est plus côte jouabilité et équilibre. Pas pour rien qu'ils préfèrent le basket au foot.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.