Jump to content
Warhammer Forum

Arkhen

Membres
  • Content Count

    407
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Location
    Toulon

Previous Fields

  • Jeux
    Warhammer 40k: Garde Impériale (~7500 points) Warhammer: Bretonnie (~3500 points) Seigneur des anneaux: un peu de tout

Recent Profile Visitors

2,843 profile views
  1. J'en connais qu'une : Severina Raine. Et encore, sa puissance est vraiment limite (ça reste une simple commissaire).
  2. Bah tu as déjà Yarrick qui est Seigneur Comissaire. Monoligne armageddoniste.
  3. Entièrement d’accord, mais l’auteur à pas précisé ce point (d’où ma précision). Parce que bon, en dehors de Yarrick, ce sont tous (les persos nommés) au mieux de « simples » commandants de régiments. EDIT: j’ai mal lu le titre...
  4. Étant un grand fan de Sky Marbo j’aurais voté pour lui, mais il paraît que ça marche pas. Sinon, si on peut remonter dans le passé, je choisis le Seigneur Stellaire Macharius.
  5. Pour le démolisseur, les configurations principales sont les mêmes que pour l’obusier ou l’executionner : Cadia ou Catachan. Il peut aussi être Vostroya pour augmenter un peu la portée du canon principal et augmenter sa CT avec le stratagème qui va bien. Perso, comme je le disais plus haut, le démolisseur je le jouerais en Catachan, équipé de 3 LFL pour accompagner mon infanterie qui monte au corps-à-corps et s’occuper des unités un peu trop dures à gérer (par exemple des boys par trentaine). Pour l’exterminator, je vois que le Cadien qui l’améliore un peu grâce à la doctrine et au stratagème Tirs croisés. Mais ce qu’il faut retenir des doctrines pour les chars, c’est qu’il y a plusieurs catégories d’effets : 1/ les boosts offensifs qui augmentent la létalité des armes : Cadia, Catachan, Vostroya (sans notion de classement). 2/ Les boosts défensifs : Valhalla (augmente la résilience), Armageddon, Mordia (augmente la létalité du tir de contre-charge). 3/ Les autres : Tallarn (boost la mobilité). Chacune à ses défauts et ses avantages, au joueur de voir comment sa liste compense les uns et bénéficie des autres. PS: limiter la réflexion à la seule arme de tourelle n’est pas forcément bon, en effet Tallarn et Catachan apportent de bons bonus aux autres armes. Et cela peut jouer sur le choix de la doctrine en fonction du rôle que jouera le char.
  6. Pour les 3 punisher il existe aussi la solution Tallarn : avec l’ordre spécial on peut facilement se mettre à portée, et les bolters lourds qu’on aura ajouté seront sans malus dus aux mouvement. Bien sûr il faut que l’éventuel cordon avance avec. Pour les démolisseurs, j’avais envisagé plutôt en doctrine Catachan avec des LFL de coque pour aller en soutien de l’infanterie. Mais c’est une option qui n’est pas spécialement polyvalente.
  7. Mea culpa je me suis planté dans les ratlings, c'est 18 pouces de figs ennemies (et pas de la zone). Mais mon post n'avait pas pour but de s'occuper de leur cas, mais de pointer du doigt (via des exemples) ce qui me semblait être une incohérence dans le raisonnement. Car, dans mon interprétation des règles, les bords de tables (et de zones de déploiement) sont un mur invisible de hauteur infinie, sinon tu ne peux pas arriver à affirmer que ma Valkyrie a, à la fois, son socle bien sur la table mais une aile dehors (ce qui n'est pas autorisé).
  8. Un autre point à ne pas oublier sur la prédominance du corps-à-corps et l'absence de IA/robots dans l'univers de 40k, c'est aussi qu'ne de ses sources d'inspiration est le roman Dune. Pour ceux qui ne connaissent pas : Prédominance du corps-à-corps dans Dune : une technologie de bouclier (personnel ou non) a été développée et est très répandue. Ce champ énergétique stoppe tous les éléments qui tentent de le pénétrer en dépassant une certaine vitesse et en particulier les balles ou même les coups d'épée trop rapides. Une forme de combat avec des coups ralentis avant l'impact s'est donc développé pour pouvoir traverser les boucliers. De plus, ces boucliers réagissent très violemment avec les armes laser en provoquant deux explosions comparables à des explosions nucléaires : une au niveau du bouclier (annihilant son porteur et son environnement) et l'autre au niveau du tireur (désintégrant l'arme et son environnement). A noter aussi que l'emploi des "atomiques" est tabou. C'est donc l'éternelle question de l'épée contre le bouclier qui a fait revenir le corps-à-corps dans cet univers. Absence d'IA/robots dans Dune : Dans le passé lointain de Dune (raconté dans des préquels) des humains ont développé les robots dans le but de se décharger de toutes les tâches dont ils ne voulaient plus se charger. Des utopistes, lassés de cette humanité lascive, ont pris le pouvoir et créé une IA (appelée Omnius) afin de les aider à tout contrôler et assurer la survie de l'humanité dispersée dans la galaxie. Cette IA, pour accomplir sa mission, s'est retournée contre eux et a réduit en esclavage la majorité de l'humanité et a pour but d'annihiler les humains libres. Finalement les humains gagnent grâce à leur ferveur religieuse et une guerre sainte et, après leur victoire, mettent un tabou sur les robots et les IA. Dune se passe, de mémoire, 10 000 ans après cela (et l'influence des religions/philosophies y est très présente). Je pense que vous avez tous fait les parallèles (et encore j'ai pas abordé les thèmes de l'Empereur-Dieu qui voit l'avenir, les troupes d'élites humaines suréquipées issues d'une monde-prison/hostile ou encore les voyages intergalactiques "rapides" rendus possibles grâce à des navigateurs mutants) avec le background de 40k. Ces points sont amenés de manière peu subtile/détaillée dans 40k (contrairement à Dune), mais on sent que l'inspiration est forte et que les auteurs de 40k n'ont eu qu'à piocher les éléments qui les intéressaient. A savoir aussi que Dune est à la SF, ce que le SdA est à la fantasy, et je pense qu'il y a 35-40 ans tout le monde avait les références (le 1er film issu des bouquins est sorti en 1984). Ma petite pierre à l'édifice des explications.
  9. Donc, @Titiii, tu es en train de dire que je peux déployer mes ratlings à 1 pouce en horizontal de la zone de déploiement adverse si je dispose d’un élément de décor assez haut? Et à contrario, l’ork ne peux pas faire revenir ses boys dans les étages situés à plus de 6 pouces de haut, et ce même si le décor est collé au bord?
  10. Non c’est l’inverse. Within (dedans) => un bout du socle suffit Wholly within (entièrement dedans) => le socle doit être entièrement dedans (donc pas de partie qui dépasse)
  11. Entièrement d’accord avec @son of sanguinus, les bullgryns ne feront pas tout, tout seuls. Ils sont juste un gros moyen de pression sur ton adversaire (surtout si sa liste est peu mobile). Il te faut donc renforcer la puissance de feu de ton artillerie. Et vu que tu as beaucoup d’armes à nombre de tirs aléatoires, le Catachan semble le plus indiqué. Après il vaut mieux que tu testes et que tu affines ta liste en fonction de ton retour d’expérience. Si le Tallarn te plaît et que ça fonctionne, garde-le. Sinon, teste une autre doctrine. Le tout pour améliorer ses chances de gagner, c’est d’identifier tes cibles prioritaires dans la liste adverse et les tomber rapidement (ou du moins essayer). Que vaut-il mieux tomber : la riptide, l’escouade de drones ou celle de cibleurs?
  12. Le pouvoir psy fonctionne toujours pour l’invu. C’est le stratagème qui ne fonctionne plus. Par contre il ne faut pas oublier qu’un bullgryn a de base une 4+ (qui passe à 2+ avec le pouvoir psy et le stratagème). Après entre 3 et 5 bullgryns ça fait quand même du dégât, l’unité(s) contactée(s) a peu de chances d’en réchapper (sauf riptide mais elle y laisse des plumes : entre 3,9 et 6,2 PV). Et s’il ne les gère pas, le joueur Tau va pas aimer. S’il les gère, il laisse tranquille le reste de l’armée, vu qu’il lui faudrait remettre pas loin d’une phase de tir complète pour achever les survivants (sans pouvoir compter sur les éventuels GdF qui avait été contactés). Je suis d’accord une seule menace c’est pas assez, mais il faut pas oublier l’artillerie qui va continuer à pilonner dans son coin, surtout si on la laisse tranquille. Un de mes adversaires avait résumé ma ligne de bullgryns qui se jetaient sur lui : son minuteur, car une fois qu’ils arrivaient s’était fini. Et ils arrivent en général T2 ou T3.
  13. Pas d’accord, ou alors il faut que tu chiffres ce que tu avances. Je pratique pas mal les bullgryns et même face à du Tau j’ai jamais eu de problème à les envoyer au close. Des bullgryns bien équipés et boostés aux hormones par du psy encaissent vraiment. Pour rappel, dans la pampa, un bullgryn sous pouvoir psy a soit une 1+ soit une 3++ (selon l’équipement), voire une 0+ ou une 2+ avec le stratagème à couvert. Donc pour reprendre ton exemple du tir de contre charge, pour tuer un bullgryn avec une 1+ il te faut 54 GdF... Et si tu es intelligent les tirs de la riptide seront encaissés par les invulnérables à 3++. Et tu oublies un élément fondamental : le reste de l’armée GI qui va attendrir la puissance de feu Tau.
  14. Parce que je me suis planté et croyait que les véhicules Tallarn pouvaient advance et tirer. Sinon, en Catachan le LFL reste intéressant grâce à le relance du jet de nombre de tir. Entièrement d'accord.
  15. FAUX ! (pour imiter sans succès un célèbre youtubeur). Sur un Hellhound, un LFL est réellement intéressant (contrairement à ses cousins). La meilleure raison étant qu'il risque d'exploser sur du 4+, on aura donc tendance à l'approcher de l'ennemi. La deuxième découlant de la première étant qu'il aura tendance à se faire charger (par les armées qui n'auront que ça pour l'empêcher de foutre la merde) ou à faire reculer l'ennemi (pour obliger une advance du Hellhound) pour pas qu'il se fasse cramé. D'ailleurs la doctrine Tallarn perrmet de l'utiliser au mieux dans son rôle de chieur.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.