Jump to content
Warhammer Forum
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt

Prince Ulther

Membres
  • Posts

    393
  • Joined

  • Last visited

About Prince Ulther

  • Birthday 05/25/1977

Profile Information

  • Location
    Bron (69)

Previous Fields

  • Jeux
    WHFB Nains, 40K SM, DG, Necrons, BB Nains, orcs...

Recent Profile Visitors

3,343 profile views
  1. Hello, dans la version originelle de la Dragon Company, il y avait 19 pitous dans la boite du régiment : Ulther, le sergent, l'étendard et le musicien + un assortiment de 15 guerriers en 4 figs différentes. Un autre gars était dispo au détail, il tirait au pistolet avec son bouclier dans le dos, et aussi un "Drunked" allongé. Pour la petite histoire, le père du prince Ulther existait aussi avec quelques autres nains Impériaux. Ces nains "Impériaux" avaient la spécificité de détester les nains du Chaos. C'est une originalité car lors de leur sortie, le fluff de la perte de la forteresse de Karak Ungor n'était pas encore sorti. C'était la forteresse la plus au nord. http://www.solegends.com/citrr/3rr6ulthers/index.htm http://www.solegends.com/citcat1988/cat1988p041-01.htm (le 33 et le 15 !) et pour le "papa" : http://www.solegends.com/citads1986b/198608/WD80p07ImperialDwarfs-01.jpg
  2. Hum, heu, (n'est pas nain qui veut, il faut savoir intervenir et demander des précisions quand il faut... ) certes, celà n'aurait à priori rien changé, mais du coup, @Grush, j'ai l'impression en voyant la photo de "fin" (?) des Hommes bêtes, qu'il manque un 5e guerrier homme bête pour contrôler l'objectif, les autres étant des (raclures d') elfes noirs, même souci que pour l'objectif des elfes noirs avec leur trésor et les guerriers gobs... après peut-être que la photo ne correspond pas exactement à la fin ??? Mais si c'est bien le cas, il y 'a moins de différence de points entre nous même si nous perdons toujours.
  3. Merci @Grush pour ces rapports de batailles. Quelques mots sur la partie en 1v1v1 du camp du "Bien" à laquelle j'ai participé. On était donc sur un format de 1500 pts. J'avais fait le choix de sortir les mêmes régiments donc avec les mêmes équipements, pendant les 3 parties de cette campagne, mais avec quelques adaptations néanmoins. J'avais gardé le seigneur sur bouclier, le forgerune avec sa rune tueuse de sorts x2, et le Thane avec Grande Bannière portant la rune de Stromni Barbe-Rouge (+1 aux résultats du combat à 12ps). Les héros avaient une arme lourde et le seigneur avait une armure avec deux runes de fer (+1 en E et +1PV > concrètement 6 en F/7 en charge, 6 en E et 6PV, normalement de quoi encaisser puis frapper fort quelque soit le seigneur ou le monstre en face, avec une save à 2+). Avec eux, 10 arbaletriers + boucliers dont 1 champion, 10 arquebusiers+ boucliers, 20 longues barbes emc et étendard avec rune de bataille (+1 au résultat du combat), 1 catapulte avec rune de pénétration (+1 en F) et rune de précision(relance la déviation), et enfin, 3 gyrocoptères. Sachant que je me battait contre des elfes, je savais qu'ils seraient efficaces et que je n'aurais pas besoin non plus d'armes lourdes. J'étais relativement proche de l'objectif aussi j'ai décidé de foncer vers lui, pour pouvoir affronter les ennemis sur la colline. Les tireurs étaient en soutien et les gyros là pour exercer une menace et faire diversion pour le pack de longues barbes. Le Joueur Sylvain a lancé une offensive préventive sur les Hauts-elfes et les nains, selon qu'il tire ou lance des sorts. Avec le joueur Haut Elfe on a encaissé puis répliqué. finalement les Sylvains et les Haut-elfes ont bataillé une bonne partie de la bataille avant que le Haut-elfe ne prenne le dessus, les nains n'étant touchés qu'en périphérie. Une fois la seigneur sylvaine éliminée, les survivants sylvains, conscients qu'ils étaient menacés par les nains encore puissants, se sont alliés avec eux pour se venger des hauts elfes, monnayant néanmoins leurs services contre des espèces sonnantes et trébuchantes. Les Hauts-elfes ayant bien compris la situation et affrontant désormais deux ennemis semblèrent prendre acte que l'objectif était aux mains des nains et allaient le rester. Ce statu quo mit fin à la partie et les combats furent bien moins fratricides (enfin presque) que dans le camp du "mal". C'est seulement à la lueur des torches, lorsque chaque général a compté les pièces de son trésor, que la traîtrise des haut-elfes fut éventée et il semble que les elfes sylvains participèrent malgré eux (???) à la création de cette rancune : les Haut-elfes restaient en retrait car ils disposaient de suffisamment de pièces pour remporter la partie, les nains ayant cédé quelques pièces aux sylvains pour s'assurer la victoire, ces pièces manquèrent pour désigner le général victorieux !!! Deux nouvelles rancunes contres les Haut-elfes et contre les elfes des bois ornent dorénavant le livre des rancune de Karak Ungor ! Mais le temps n'était pas encore à solder les rancunes car les armées ennemies s'étaient rassemblées en un camp unique, unis sous la bannière des orques, deux fois vainqueurs et qui leur promettaient encore du sang et des esclaves ! Les Nains, les Haut-elfes et les Elfes sylvains turent alors leurs différents et s'unirent pour affronter les monstres. Les nains avaient la même armée que pour la première partie, mais avec deux unités équipées d’armes lourdes et les machines de guerre, dès lors qu'il fut clair que les elfes noirs désiraient en découdre avec les nains, les guerriers avec Armes lourdes furent détachés avec les haut elfes pour gérer des troupes endurantes hommes bêtes, tandis que les marteliers étaient déployés en limite des camps sylvains et nains, prêts à porter assistance contre des trolls ou d'autres engeance maléfiques, avec un soutien de dracs de fers. Le seigneur avec la grande bannière, un forgerune et les longues barbes tenaient l'objectif avec les tireurs et les machines de guerre (canon et catapulte). il ne restait plus qu'à amoindrir les elfes noirs (furies et exécuteurs) avant qu'ils n'arrivent au contact, puis leur asséner le coup de grâce. Cette fois ci les runes anti-magie jouèrent bien leur rôle et la magie n'eut qu'un faible impact sur les nains. Les elfes gardaient la possibilité de capturer les totems ennemis mais nous nous positionnions principalement en défensive. Les marteliers et les dracs de fer, aidés par un gyrocoptère, se trouvèrent rapidement face à une faible résistance. Aussi, je décidais de les envoyer prendre l'objectif des elfes noirs. Il me fallait néanmoins me débarrasser des squigs qui me firent de grosses pertes. Les elfes noirs fuirent et je pu prendre l'objectif pendant un temps, mais les elfes noirs purent achever mes marteliers à distance avec force magie, traits d'arbalètes, carreaux de balistes et le soutien des machines peaux vertes. L'attaque fut finalement un échec et le duel entre les longues barbes et les furies tourna court lorsque je choisit de lancer un duel avec mon seigneur. ses attaques manquèrent à mon résultat de combat, et les furies purent faire un carnage. Fuite des longues barbes à mon grand désarroi, même si ils ne furent pas rattrapés de suite, ils le furent ensuite et dès lors j'étais dépossédé de mon totem. Maigre consolation, j'ai pu désosser le régiment d'exécuteurs et garder quelques arbalétriers jusquaux derniers moments de la bataille, les machines de guerre détruites par les elfes noirs. les Guerriers armes lourdes furent snobées sur le flanc des haut elfes et finirent par charger des ombres dans les bois, pour les achever. Nous avions bien commencé, mais les machines de guerre ont fonctionné seulement à 50%, mon choix de lancer un duel me fut fatal, même si je le gagnait aisément. Je n'eut pas de chance aux dés et ma malchance se transmit dès le deuxième tour à mes camarades. nous eûmes toutes les difficultés à remonter même si sur le papier nous pouvions l'emporter. Peut-être sans les totems à prendre, nous aurions pu gérer au mieux une bataille rangée, ayant choisi la défense, nous étions de fait en position de faiblesse et ne dûment gérer que des combats d'arrière garde. Peut-être qu'une catapulte à la place du gyrocoptère m'aurait été plus utile... ?! Voilà pour mon retour. Weekend battle V8 très plaisant avec les copains même si quelque peu frustrant pour les jets de dés. Quelques regrets stratégiques. De bons choix réalisés par nos adversaires, bravo !
  4. Un super weekend de battle V8 avec les copains ! J'ai beaucoup regretté de n'avoir pas suivi mon instinct de jouer sans aucune rune, j'aurais eu des troupes en +, beaucoup, et notamment sur cette première partie. J'avais, pour le premier forgerune, 1 rune majeure d'équilibre (50pts) et 1 rune tueuse de sort (25), et sur le second 2 runes tueuses de sorts (45), avec une rune majeure de valaya (65) sur l'étendard des marteliers, c'est en tout 185 pts de runes anti-magie. On pourrait aussi compter les 2x 66 pts des forgerunes avec armes lourdes mais pour moi ils ont aussi d'autres fonctions comme perforant... Ceci étant vs des orques et gobs avec peu d'armures c'était effectivement perdu. Donc 185 + 132, c'est une belle unité supplémentaire, des brisefers par exemple, que j'aurais pu sortir. Chez les Orques et Gobelins, tout était à peu près dangereux et j'ai essayé de gérer au mieux : me mettre un peu en retrait pour laisser le temps de tirer, j'ai pris le 1er tour, au risque de perdre la salve de tirs des arbalétriers, trop moins (les arquebusiers l'auraient été de toutes façons). J'ai beaucoup compté sur l'animosité pour pouvoir avoir une salve de plus, mais ce n'est jamais arrivé. J'ai eu à peu près 50%de réussite pour mes machines de guerre et pas forcément de malchance mais pas de surchance non plus. Avec le recul mon gyro n'était pas non plus à sa place dans cette bataille, avec peu de gobs, la f3 n'était pas une bonne solution. Les machines étaient trop loin, la table trop étroite. C'est vrai que la table m'avantageait, j'ai dû faire une ou deux erreurs stratégiques mais @Grush était en veine et pas moi, sa stratégie était bonne et ses machines efficaces, il a même eu le luxe d'avoir des troupes en réserve derrière qui pouvaient gérer les incidents ! Une belle partie pour commencer ou, il faut le reconnaître, les orques étaient meilleurs... Mais je n'ai pas abandonné et j'ai pu gagner tout de même un point de campagne, tuer quelques peaux-vertes et ramener quelques Dawis au Kazad ! Après débrief, une unité de 20 brisefers emc (310pts) à la place des runes anti magie et des forgerunes (317pts) et une seconde catapulte sans rune (80pts) au lieu du gyro (80pts), ça aurait valu le coup de changer ma liste entre les 3 batailles. J'avais aussi un champion avec les arbalétriers, ça me faisait un potentiel de 17pts de marge pour des runes ou équipements ici ou là ! On attend la suite maintenant
  5. Et ben je t'attends de pieds ferme ! Les nains du Chaos c'est l'une des premières armées que j'ai affronté avec les peaux vertes. C'était en V3 et c'était la meilleure période, mais bon, je vais pas faire mon vieux, hein jamais ré-affronté depuis. J'ai jamais été super fan de la version "babyloniens", mais avec le recul, c'est vrai qu'ils ont un petit charme lorsqu’ils sont peints avec des couleurs de maintenant... mais ça ne sera jamais mes préférés pour autant. C'est une belle armée qui arrive en tout cas et j'ai hâte de les affronter pour purger le vieux monde de cette engeance dégénérée ! Pour la petite histoire, le prince Ulther a juré à son père sur son lit de mort qu'il allait exterminer tous les nains du chaos avant de pouvoir réclamer son titre de roi de Karak Ungor !
  6. Heureux d'avoir pu contribuer un peu à cette hérésie... pour ma part je suis évidemment content du retour de la compagnie du Dragon du Prince Ulther dans The Old World car ce sont des chasseurs de nains du chaos ! Et pour la petite histoire, les Nains du Chaos furent l'une de mes premières armées adversaires, des nains du chaos des vrais de la V3, poussés par mon grand pote Olivier qui ne doit pas être sur ce forum. ça c'était quand même la bonne époque pour les nains du Chaos ! Bon courage pour cette armée que je suis impatient d'affronter !
  7. un poil hors sujet mais le "Grimdark" existe depuis bien avant la V6 dans Battle... les premières moutures des bretonniens en sont d'ailleurs l'archétype avec une noblesse dépravée et souvent corrompue. jetez un oeil sur la V3 et vous comprendrez. Le côté arthurien est venu avec la V5 et l'ouverture à un jeu qui s'adresse aussi aux moins de 16 ans... Simplification des règles, meilleure accessibilité du jeu et de son univers. Les graphismes Hérohammer datent aussi de cette époque. Heureusement on en sort un peu. Voilà, juste pour dire que effectivement cette version TOW pioche vraiment dans toutes les versions.
  8. @Varek il faut que tu ailles sur www.mywarhammer.com, tu te loggue et hop, tu verras ton Kasrkin Sinon oui, c'est perturbant effectivement mais je crois que je comprends un peu l'esprit dans lequel c'est fait : GW essaye de resituer ses figurines dans le cadre d'un hobby et pas simplement dans l'idée qu'ils nous vendent des produit. Ils veulent sortir de cette idée que l'on est sur un site marchand pour créer une expérience "hobby" (viens là on est tous copains) et pouvoir au final avoir un parcours de vente différent, autour de la marque "Warhammer". Évidement nous ne somme spas forcément la cible principale de ce changement et ils savent que beaucoup achètent depuis des sites annexes, souvent moins cher. Ce n'est pas forcément hyper réussi mais en tout cas le fait est là, on n'est plus que sur un site de vente en ligne...
  9. Hello, invocation réussie ! Bon, oui j'ai des figs mal ou pas peintes. A ma décharge, j'ai plus de 15000 pts de nains, je déteste la peinture j'ai arrêté le hobby pendant 20 ans avant de reprendre et enfin j'ai d'autres armées pour d'autres jeux à peindre, donc je priorise. Avec les copains, on se dit évidemment que les parties en full peint si c'est possible , c'est mieux,décors y compris. Mais on n'est pas des extrémistes non plus et on s'autorise du count-as ou des figs pas peintes sans forcément se mettre un malus de pts pour ça, on est là pour jouer entre potes et pas faire un tournoi ! L'unité présentée notamment est ma seule unité de guerriers des clans avec armes lourdes, que je ne joue pas si souvent. Sur des formats réduits, des fois on fait des choix. Ces derniers temps je privilégie de prendre des pitous plutôt que de payer 50% de runes dans mon armée, donc plus de figs, et je fais aussi évoluer mon jeu en fonction des adversaires et de mes expériences heureuses ou malheureuses. Donc comme j'ai la chance d'avoir du choix, oui, des fois ce n’est pas peint et oui, je les mets dans ma liste de prochaines priorités Sur le reste. Alors on est dans un mood de jouer plus souvent en ce moment, et notamment à Battle, donc : on commence à avoir bien en tête les règles et on va plus vite, ou on relis et redécouvre des trucs que l'on n'avait que survolé jusque là. on essaye de varier les plaisirs, avec des scénarios, des formats différents et un peu de narratif quand on peut. On se rends compte que gérer comme il faut le décor peut avoir un impact fort sur une partie, un peu en mode 3e joueur... du coup, comme on gagne du temps sur les règles que l'on connait mieux, on se fait plaisir a jouer des règles de décors (forêts, collines, bâtiments et autres décors avec des règles). D'autant plus que moi qui joue nain avec des machines de guerre ou les copains avec de la cavalerie, ou des trucs comme ça, ben ça peut avoir un gros impact. Les bâtiments, oui c'est vrai on ne rentre pas souvent dedans, mais la dernière fois j'aurais pu et je n'ai pas voulu... et j'ai un peu regretté ! parfois les scenarios sont fait pour, d'autres fois non. Sur le coup des collines, en fait on le jouait en regardant les règles de collines ou ce n’est pas indiqué que ça coupe la ligne de vue... mais en relisant bien la p10 sur les LDV, ben c'est noté. Et aussi oui, c'est fixé dans les règles ETC que l'on commence à utiliser parce qu'on en a marre d'entendre dire que "oui mais ton armée elle est fumée, moi je devrais avoir x points en plus ou blahblahblah" donc ce format "ETC" avec ses limitations ou boosts d'armées (vous verrez que les RDT on plutôt intérêt à les jouer d'ailleurs...), mai sau delà de ça ce n'est pas une règle ETC spécifiquement, mais bien une règle GBR d'origine et non faquée ! Sur les collines en particulier ça fait partie des choses qui font le sel en fait des parties : pente escarpée ou non, parfois elles se matérialisent par des éléments plus ou moins hauts, mais il faut compter comme si un niveau = une taille d'homme. Donc les unités devant ne bloquent pas le passage, sauf si c'est de la cavalerie ou de l'infanterie monstrueuse ou là on peut imaginer 2 niveaux... On peut aussi tirer en indirect derrière une colline (ou un bâtiment), mais on peut aussi tirer au canon derrière une colline (pas derrière un bâtiment attention !), dans le cas précis ou une unité est justement sur cette colline : on la vise et si le rebond le permet, il peut passer au dessus de la colline. C'est strange je vous l'accorde mais ce n’est pas complètement déconnant non plus. Dans les règles c'est surtout le terrain infranchissable qui va stopper le boulet. la colline n'étant pas un infranchissable, et le boulet effectuant un rebond (un saut donc), ça passe. Mais il faut qu'une unité soit devant ou dessus la colline et ciblable. Sur les lignes de vue, après avoir bien épluché les bouquins, il faut prendre les figs du premier rang et leur angle de 45° de chaque côté du front du socle. Ensuite tu regardes la page 41 ou tu as plein de cas de figure : fig ou unités visible à plus ou moins de 50%, le géant qui est quand même visible derrière un bâtiment (ligne de vue réelle du coup), figs cachées par une unité ont un couvert lourd, on le voit avec des cavaliers derrière de l'infanteire, on peut imaginer que le géant derrière l'infanterie ne l'aura pas... sauf derrière des cavaliers ! Idem si tu as un pavé de halflings ou de nains derrière un pack de 40 elfes, à priori ce n'est même plus un couvert lourd, c'est du tir indirect au mieux, ou le coup du rebond du boulet de canon... Considérant une fig sur un socle haut ou avec une sculpture dynamique, etc (le mage haut elfe par exemple), ça ne change rien à sa ligne de vue, on considère qu'il est au même niveau que la taille d'un elfe, sinon c’est trop facile : hop un gros caillou sur le socle et oh, plus de couvert lourd pour ton unité en face... ben non faut pas abuser ! Alors oui, parfois on discute en amont avec les adversaires et on se met d'accord, mais on essaie de jouer pour le plaisir aussi donc si on se fait plaisir en testant des combos, si on voit que l'un n'est pas adapté, la prochaine fois on s'autocensure et tout le monde est content. Les règles "ETC" ça permet aussi de se rendre compte si notre armée est jouable ou pas. Il y a certains livres d'armée qui sont clairement plus avantageux que d'autres, il faut pouvoir se dire que ça reste surtout un jeu et un bon moyen de passer un moment agréable avec les copains. Lors d'une partie de test en 1000 pts avec un joueur impérial, je me suis dit que je prendrais deux gyrocoptères car je savais qu'un au moins serait snipé T1, gros fails de dés en face et j'ai mes gyros qui font la partie quand une grenade lancée tue 3 chevaliers (!) les canons se loupent et les 10 arquebusiers aussi, j'ai astropoutré les 1000pts avec 2 gyros sans avoir vraiment eu conscience que j'allais avoir ce résultat. Des jets de dés chanceux en face et c'était l'inverse ! Sur la partie de @Barbarus avec son pack de char et ses sphynxs, effectivement, il a joué trop timide avec et a trop vite retraité son sphynx qui aurait pu appuyer les bretonniens, d'ailleurs on le voit bien, la meilleure unité devient, et c'est improbable, les éclaireurs squelettes ! Mais clairement c'était une armée conceptuelle là ou l'on avait prévu un gros terrain dégagé au milieu spécialement pour lui, on avait choisi les alliances au hasard et là le problème était que l'armée était justement conceptuelle et pas conçue pour une partie en alliance ! en clair il n'avait pas le choix de rester bloqué par 5 chiens du chaos sous peine, effectivement de passer un mauvais quart d'heure ensuite. Mais ça, nous on joue un peu plus souvent en ce moment que lui et je comprends qu'il ait voulu se faire plaisir. Mais ce n'était pas de nature à favoriser son jeu. On aurait aussi pu jouer des décors moins favorisant, ce qui serait revenu au même pour son pack : bloqué ! @Barbarus, si je devais te donner un conseil au vu des dernières parties que l'on a joué, et notamment celles en alliances, c'est d'arriver à jouer plus en coordination avec ton allié, et ça commence par préparer une liste avec un peu de caractère, mais pas trop. et si malgré tout tu veux jouer une armée typée, il faut réussir à jouer des charges combinées, des appuis , etc. C'est plutôt ça qui a manqué. Rien que le pack de chars en 2 ou 3 unités au lieu d'une (si possible ?), tu fait hop une charge ici, appuyée par une attaque de flanc et le sphynx aussi de flanc, à priori le pack de guerriers du chaos, montés ou élus, je ne sais quoi, à priori il ne résistait pas... Avec des bretonniens en appui c'était top moumoute. et puis comme ça les chiens du chaos ne gênaient plus rien du tout ! Bon évidement il faut compter avec des dés favorables et c'est plus facile à dire qu'à faire après coup. Mais c'était une belle unité sur la table en tous les cas !
  10. Hello @Barbarus, invocation réussie. Alors en réalité le coup du tout orange avec des crêtes est relativement récent, ce n'était pas le cas à l'origine, tout comme la manie de se trimbaler à poil pour tuer un monstre. Dans le armies de la V3, il est dit que les tueurs de troll sont aisément reconnaissables, utilisant des cheveux oranges en pointe, des bijoux de partout et des tatouages. Proposés "nus" avec une arme de base, ils avaient l'option d'en prendre une deuxième, ou une arme à deux mains, mais également une armure légère et même un bouclier. bon, je ne m'étends pas sur les règles avec la frénésie. Il y avait les tueurs de trolls et les tueurs de géants, qui n'étaient alors pas encore les champions des premiers. et il n'y avait ni tueurs de dragons ni tueurs de démons. Ils se battaient la vedette alors avec les nains berserks des nains nordiques, qui avaient eux aussi des tueurs. Cette option abandonnée par les développeurs du jeu, les figurines de berserks, toutes de chez Citadel à l'époque, finirent toutes ou presque, teintes en orange avec une étiquette de tueur... dommage ! C'est vraiment la V4 qui a affiné le concept et nous a proposé les tueurs comme on les connait aujourd'hui, assez proche de l'origine mais pas tout a fait. C'est Maraudeur qui a hérité de la tâche de matérialiser ces figs de tueurs, depuis la V3 et on le voyait, le full orange n'était pas du tout la règle : http://www.solegends.com/marauder/mm16dwfslay.htm La peinture des barbes étant un élément important sur les figs naines, pour donner un aspect unifié aux compagnies de nains tueurs qui ne portaient que peu de vêtements, il est probable que les peintres d'alors aient opté pour un joli full orange qui est devenu vomitif avec l'arrivée des Fyreslayers. Au delà, n'importe quel gars ayant eu un peu les cheveux longs se rendra compte que la teinte de ceux ci peut avoir tendance à roussir à force de mauvais traitements comme le soleil, la crasse, le gras, l'acide secrété par les monstres et les trolls (oui, alors ça c’est une supposition, hein :D) et autres flammes de dragons... d'ailleurs ne dit-on pas se faire roussir le poil ? Pour ma part je suis passé au Full orange par facilité, mais au départ j'avais de vrais punks à crêtes vertes, bleues ou violettes en plus des blonds, des bruns et des roux... Plusieurs peintres se sont néanmoins affranchis du dogme et on peut voir, par exemple dans tempête du chaos, des nains "bicolores". A noter que les Long Drong Slayers n'ont pas de crêtes mais des bandeaux et que pour le coup la barbe rousse est bien pratique, en même temps que le clin d’œil au personnage historique, qui n'était pas un pirate mais un empereur germanique, soit dit en passant, contrairement à Barbe noire ! Il est donc possible et probable que la mode du orange vif de partout soit enfin dépassée et que l'on puisse sortir des barbes en "true colors" sur ses tueurs sans se faire regarder de travers, je dis merci à GW de nous permettre ça à nouveau. A priori c'est aussi pour donner l'occasion aux peintres qui ont un meilleur niveau aujourd’hui, d'exercer au mieux leurs talents ! Voilà pour mon retour !
  11. Bonne retraite John Blanche, je reconnais son héritage dans le monde de Warhammer et notamment dans l'univers de 40k, mais, même si il a officié aussi pour Battle, étant un fan du Battle des débuts, cet univers est pour moi beaucoup mieux représenté par Paul Bonner qui a illustré/immortalisé une bonne part des unités du Warhammer Armies V3 sinon toutes (pas toutes il me semble justement...?) et aussi les bas de pages de ce même bouquin. Si John Blanche est un modèle et apporte tout son flamboyant à l'épopée de GW et de Warhammer, Paul Bonner lui a apporté tout son lustre à force d'être la cheville ouvrière qui a rendu les figs sculptées par ses petits camarades en illustrations. Ce sont deux logiques différentes, mais je préfère celle-ci.
  12. Effectivement un casting impressionnant, mais au final un match qui se joue avec les 5 patrouilleurs et le nécrosphinx , laissant les bretonniens assurer le taf. Le match était serré mais l'effet "char" a pu être bloqué et cloué au fond de la table par les tireurs nains et le canon, avant que des "loups" du chaos ne viennent locker le pack en attendant que la ligne du chaos et des nains ne progresse inlassablement. C'était clairement un choix avec une prise de risque, mais si le pack avait chargé plus tôt en coordination avec les chevaliers bretonniens, le chaos et les nains auraient pu avoir très mal. Malheureusement au T1 le choix a été fait de préserver ce pack qui aura manqué pendant toute la partie. Perso je suis parti au feu avec un seigneur nain sur bouclier bien tanky/runé avec un thane porteur de grande bannière et 1 forgerune dans un chausson de 20 guerriers des clans avec boucliers, appuyés par une unité de 15 guerriers des clans avec armes lourdes (sans compter 2x10 arbalétriers, 10 dracs de fers et 1 canon), soit quasi pas d'élites et on a bien fonctionné avec le chaos, s'appuyant les uns les autres. J'ai aussi pris des risques mais ça a payé car on a pu allumer 1 armée puis l'autre, alors que les bretonniens se sont pris toute l'armée ennemie quasi seuls. Fatalement le nécrosphinx et les éclaireurs squelettes ('qui ont quand même eu le canon) se sont fait laminer. On a eu plutôt de la chance au dé, c'est vrai, mais comme le disait @Barbarus, il fallait charger dès que possible. Ce n'est une défaite, hein, c'est une égalité au final, en fin de T5, mais l'effet "Char" a fait pschitt ! J'ajouterai aussi que le défaut de cette unité est clairement aussi son encombrement !
  13. Je précise que c'était un format exceptionnel, et qu'on est aussi capable de jouer sur des formats plus petits en général Merci @Barbarus pour le relais. Irigny c’est pas à côté mais ça le fait. Bourgoin c'est un poil plus loin, on est à Bron, donc c'est encore faisable mais il faut une voiture, pour ma part ça nécessite organisation avec ma moitié puisque l'on n'a qu'une voiture. Après je peux recevoir aussi.
  14. Sans trop en dire, sur les déploiements côté du bien et pour te répondre @Miles Pour les elfes sylvains, les cavaliers de Kurnous ont été déployés T2 mais c'était leur règles de base il me semble (?). Pour les nains, il y avait les 10 mineurs qui ont été déployés T3 (t4?), dans le dos des Orques et gobelins, à peu près à la jonction des troupes de Morglum et de Grimgor. Du côté du "Bien" on avait des noyaux d'armées assez cohérents, mais certaines unités ont été déployée en cohésion avec les autres, afin de profiter des forces et faiblesses de chaque armées. Concrètement, et de gauche à droite, on avait le noyau bretonnien, le noyau nain, le noyau elfe sylvain et enfin le noyau haut elfe. Mais déjà les machines de guerre on eu un déploiement pensé "collectif". En gros on a mis les machines (1 trébuchet bretonnien, 2 catapultes naines, 3 canons nains, 1 canon-orgue nain et 3 (?) balistes haut elfes) de guerre en "commun" et on les a réparties à peu près équitablement le long des tables afin de pouvoir faire un max de dégâts, sachant qu'en face, c'était à peu près le cas aussi. Pour nous seuls les sylvains n'avaient aucune machine de guerre. C'est ce qui s'est passé aussi avec les "Volants", les pégases, gyros, aigles et autres dragons ont été plus ou moins répartis sur la table afin de maximiser leur déploiements et leurs impacts sur la partie. On a eu deux grosses ailes de cavalerie, un côté bretonnien et un côté Haut elfes, mais avec des cavaliers haut elfes parmi les bretonniens, des chevaliers du royaume entre les nains et les sylvains (milieu de table), un char de chrace derrière la ligne des nains, quelques cavaliers légers bretonniens devant/sur la gauche des nains... des elfes sylvains étaient aussi intercalés, notamment des tireurs, derrière les nains, les tueurs nains ont été déployé avec les haut-elfes, là ou il y avait des monstres et troupes puissantes (chaos notamment). Sur les jonctions de nos armées, il y avait de fortes porosités entre les différents corps et les unités étaient imbriquées, mais globalement, oui, nos armées étaient en "bloc", à l'image de ce que l'on avait en face, ou chez le mal, il y avait des cœurs d'armées avec quelques unités déployées ici ou là ou des cannibales ogres qui se sont déployés en renforts derrière les lignes ennemies (vers les machines notamment). Le camp du bien s'est déployé complètement en second, du coup on a plus ou moins pu choisir ou on allait, mais le scenario et les objectifs nous on quand même pas mal orientés... que l'on ait voulu jouer les objectifs ou pas ! Pour ce qui est du camp du "bien", on a pas mal discuté en amont, pour créer nos listes et élaborer une stratégie globale. On a pu anticiper un peu en partant du principe que même si le MJ souhaitait (pour une plus grande fluidité de jeu) que l'on se déploie en bloc (les objectifs persos des armées étaient officiellement et ouvertement conçus pour) et que l'on manœuvre pour aller vers les objectifs, on avait conscience que le problème principal serait l’encombrement des tables et qu'une logique de "je fonce tout droit" serait rapidement la règle, au détriment des objectifs, quels qu'ils soient. De fait, pour jouer les objectifs, ce que de notre côté on a considéré secondaire au vu du contexte des tables, de nos armées (des nains qui manœuvrent pendant 6 tours sur une table de 6 ou 7 mètres, mais bien sûr !), etc... on a réparti un minimum les unités sur toute la table, sachant que les "bulles de commandement" étaient de toutes façons réduites sur une armée de 5000pts. On avait conscience, grâce à des indices, de ce qu'étaient les objectifs adverses, donc on savait qu'il fallait empêcher le camp adverse de les atteindre, c'était plutôt notre état d'esprit, puisque l'on avait tous des doutes sur la faisabilité de nos objectifs persos... et sur notre capacité à réunir un maximum de gemmes, surtout lorsque l'on a vu la tonne d'unités de cavalerie et cavalerie légère en face, qui était clairement là pour collecter ces gemmes. Avec le déploiement en second, puis le camp du mal qui commençait, ils avaient l'opportunité de capturer un max de gemmes dès le départ. On a donc joué l'élimination des forces adverses. En face, il y a eu peu de contacts en amont, les joueurs ayant fait le choix de jouer leurs objectifs à fond ainsi que le scenario, ils étaient équipés en conséquences (cavalerie légère notamment). Ils se sont donc plutôt déployés un peu plu sen bloc que nous, même si pour eux aussi, quelques unités se sont invitées chez les collègues... Pour savoir si c’était la bonne chose à faire, d'un côté et de l'autre, il faudra lire la suite du rapport de bataille, mais je dirais qu'il y a du pour et du contre. On était un peu obligés de mixer des troupes pour essayer de tirer le meilleur parti de ce que l'on avait, mais de fait, ça cassait les forces et faiblesses de nos armées, pour le meilleur et pour le pire. En face je dirais que les deux armées d'orques et gobelin on manqué de certaines unités qu'ils ont "prêté" aux autres et qui leur ont manqué face aux nains (machines de guerre, géant, cavaliers...). Les Ogres et le chaos se sont beaucoup moins mélangées et sont ressorties beaucoup plus intactes pour moi, même si le chaos a bien mangé quand même. Du côté du bien, de mon point de vue, notre stratégie a plutôt bénéficié aux nains et moins aux elfes, sylvains comme haut. Les Bretonniens ne sont peut-être pas tombés contre le bon adversaire, les ogres (je rappelle que c’est nous qui avons choisi nos déploiements du coup !), ni la partie de décor la plus propice à la cavalerie (la rivière...). Il leur a manqué un bus de chevaliers du royaume placé au centre de la table, mais ils avaient d'autres alliés avec eux pour compenser et ils ont eu les full ogres ou presque plus une bonne partie de l'armée de grimgor face à eux, mais il est possible aussi que nos tergiversations avec le MJ sur l'adaptation en battle V8 du livre d'armées Bretonniens leur ait été fatal. Je pense notamment aux objets et règles de Louen qui ont été jugés trop puissants et donc nerfés, c'est peut-être ça qui leur a manqué car de fait leur roi a manqué de pêche même si l'ensemble de l'armée bretonnienne a quand même fait des trucs très sympas. Avec 6 tours de plus on aurait pu voir quel camp était véritablement le plus fort car les osts survivants au t6 étaient bien trop éloignés pour pouvoir s'affronter. Je dirais qu'un redéploiement des survivants du bien autour du pack nain encore plutôt opérationnel aurait pu faire un beau trou dans le camp d'en face. Mais il aurait pu aussi se faire prendre en sandwich par les forces du chaos restantes et le pack des ogres, harcelé sur le troisième côté par les unités peaux vertes. la table était trop grande pour que, autrement que par des inclusions ici ou là de quelques unités, nos armées ne puissent se soutenir entre-elles. Bien souvent elles se sont même gênées. C'était à faire, à vivre, c'était super, mais pas à chaque partie, je suis pressé de refaire une partie sur un format plus classique.
  15. Hello, si tu cherches toujours, il y a moyen de faire quelque chose. Je suis à Bron et les collègues de jeu sont à Bron, Villeurbanne et Meyzieu principalement, mais on arrive à jouer avec des gens de plus loin. on joue de tout sauf en mode compète. Perso, je joue principalement à Warhammer Battle (on est sur la V8 avec les copains) et 40K V9 en mode "Croisade" qui est très sympa. Je joue aussi à BB2016 et 2020 mais on n'y joue quasi pas en ce moment (depuis la Covid ça nous a fait baisser la moyenne !) et je me suis mis à KillTeam. Pour débuter, tester des trucs il vaut mieux partir sur Blood Bowl et Kill team, comme ça tu vois si ce genre de jeux te plaisent, l'univers et lancer des dés. et puis c’est moins frustrant que de passer des mois à monter une armée avant de te rendre compte que ça ne te plait pas et que tu préfères les jeux vidéos par exemple ! Mais sinon on peut te prêter des petites armées pour débuter sur les autres jeux (ou des équipes de BB et Killteam !). on a déjà fait des initiations et jouer avec des débutants, le but c'est d'en faire des joueurs confirmés par la suite, pas de les dégoûter sur les trois premières parties ! pour nou sle jeu c'est avant tout un bon moment avec les copains. Tu es dans quel coin du sud de Lyon ? Est ou ouest ?
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.