Jump to content
Warhammer Forum
FreDrich_00

"Pourquoi si peu de femmes dans le wargame ?" Article de wired

Recommended Posts

Posted (edited)

https://www.wired.com/story/women-wargaming-sexism-harassment/

J'ai vu la question régulièrement posée, et Wired a justement sorti un article sur la problématique . C'est en Anglais, forcément. 

 

Merci de lire l'article et pas de juste commenter sur le titre :flowers: Il est plutôt bien fait et donne la parole à des vétérantes sur leur chemin, et essaye de trouver des réponses sur les différences entre wargame, jeu de plateau et JCC que je trouve intéressantes.

 

 

Edited by FreDrich_00

Share this post


Link to post
Share on other sites

Article intéressant. Les chiffres sont vraiment bas, je ne m'attendais pas à si peu (j'aurais dis 7 où 10%). Petite réflexion en plus, actuellement games semblent essayer un recrutement de nouveaux joueurs par le biais de son univers via d'autres média (jeux vidéo principalement, enfin j'ai l'impression) la parité semble y être moins faible, peut-être que ça va augmenter le ratio.
Après toujours en avis personnel, je pense que games voudrait bien recruter davantage de femmes ( argent argent). Est-ce là l'unique motivation de faire davantage de personnages féminin ? (perso moi j'aime bien, mais j'espère que c'est pas la seule raison)

 

Petit extra qui illustre bien cet article, je me suis dit qu'il fallait que je précise que j'étais un homme. Mais en tout honnêteté, quand vous voyez un pseudo/icone neutre sur ce forum, vous imaginez un homme ou une femme derrière ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Je ne suis pas très convaincu par les arguments présentés. Je ne doute pas qu'il y ait des connards parmi nous. Néanmoins, je reste persuadé que la raison principale de la sous-représentation de femmes dans les activités de loisirs est le partage non-équitable de la charge mentale à la maison.

Et là, c'est à chacun d'entre nous de faire de faire des efforts pour que nos moitiés soient un peu plus libres et aient le temps de s'épanouir dans des hobbies.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Leur chapeau résume parfaitement l'histoire, et pourtant y'en a des femmes dans le hobby.

Pour faire parti d'un Discord wargaming où les mecs ne sont pas autorisés, on a plus de 250 membres, et y'a beaucoup de joueuses qui en remontreraient même aux plus hardcore des joueurs ici. Le truc c'est pourquoi on ne les voit pas tant que ça ailleurs (et surtout pourquoi le besoin de créer une telle plateforme). A titre perso j'ai une bonne résistance à la critique, mais pour avoir initié plus d'une dizaine de joueuses aux wargames et JCC, j'en ai pas vu une seule jouer autrement qu'avec ses amis les plus proches chez l'un chez l'autre, ou tout simplement arrêter, parce que l'ambiance en club, magasin ou convention/tournoi est juste invivable la plupart du temps.

L'article résume bien les interactions actives qu'ont les femmes avec les joueurs, mais c'est aussi et surtout l'attitude qu'ont les hommes entre eux qui rebutent beaucoup, que ce soit sur les forums ou en club. Et bien souvent à la première remarque (même gentille) sur ça, c'est la volée de bois vert qui force au final à devoir changer de club ou devoir tout bêtement arrêter de jouer pour garder un minimum de plaisir de jeu. Bref, on est pas prêt d'être beaucoup à passer en club si rien ne change. ^^'

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Lady Numiria a dit :

Leur chapeau résume parfaitement l'histoire, et pourtant y'en a des femmes dans le hobby.

Pour faire parti d'un Discord wargaming où les mecs ne sont pas autorisés, on a plus de 250 membres, et y'a beaucoup de joueuses qui en remontreraient même aux plus hardcore des joueurs ici. Le truc c'est pourquoi on ne les voit pas tant que ça ailleurs (et surtout pourquoi le besoin de créer une telle plateforme). A titre perso j'ai une bonne résistance à la critique, mais pour avoir initié plus d'une dizaine de joueuses aux wargames et JCC, j'en ai pas vu une seule jouer autrement qu'avec ses amis les plus proches chez l'un chez l'autre, ou tout simplement arrêter, parce que l'ambiance en club, magasin ou convention/tournoi est juste invivable la plupart du temps.

L'article résume bien les interactions actives qu'ont les femmes avec les joueurs, mais c'est aussi et surtout l'attitude qu'ont les hommes entre eux qui rebutent beaucoup, que ce soit sur les forums ou en club. Et bien souvent à la première remarque (même gentille) sur ça, c'est la volée de bois vert qui force au final à devoir changer de club ou devoir tout bêtement arrêter de jouer pour garder un minimum de plaisir de jeu. Bref, on est pas prêt d'être beaucoup à passer en club si rien ne change. ^^'

C'est intéressant car je n'ai pas l'impression de voir ce que tu décris (et ce qu'il y a dans l'article) à travers mon expérience de jeu. Que ce soit dans mon club ou sur les quelques tournois que j'ai fait, il y avait effectivement très peu de femme. Mais je n'ai pas assisté "à une volée de bois vert" sous prétexte que c'est une femme qui fait une remarque sur les règles / le jeu. Les discussions sur les règles peuvent être parfois animés car elles sont complexes, contradictoires et soumises a interprétation. Le ton peut éventuellement monter si chacun campe sur ses positions. Mais pour moi c'est propre au jeu et pas à l'interlocuteur. Ce que je veux dire c'est qu'un homme aurait probablement pris la même volée de bois vert. Tous les joueurs ne sont pas sociables. Il y a des joueurs ou t'as l'impression qu'ils jouent leur vie a chaque partie et qui n'hésite pas à être pinailleur / de mauvaise foi car leur seul but est de gagner et pas de jouer, et qui sont assez détestable. Je pense que tout le monde en a déjà croisé au moins une fois. Faudrait pas prendre ces exemples pour des généralités. Et surtout il ne faudrait pas interpréter cela comme du sexisme car ces joueurs sont odieux avec tout le monde au final. Après si tu me dis que c'est pareil avec tous les joueurs de ton club, soit t'as vraiment pas de bol et t'es tombé que sur des aigris soit c'est moi qui me rend pas compte que ce comportement est ancré inconsciemment chez tout le monde. Pour moi le faible nombre de femme dans le wargame s'explique simplement parce que ça ne les intéressent globalement pas. Ma femme et celles de tous mes potes joueurs se foutent gentiment de nous "qui allons jouer avec des petits bonshommes" :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour avoir tenu un magasin rouge pendant quelques années, je peux dire que l'intégralité de mes connaissances de la gente féminine qui rentraient dans la boutique était mal à l'aise par les regards bovins que leur lançait la 10aines de joueurs malodorants amassés sur les tables de jeu. Beaucoup de joueurs ont entre 14 et 18 ans, et la plupart des garçons ne sont pas très fin à cet âge là.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne parlais pas de remarques sur le jeu ;) Plutôt d'attitudes qui mettent mal à l'aise la personne qui, si on le fait remarquer, entraîne un blocage de la personne qui va plutôt chercher à invectiver plutôt qu'à se remettre en question. Je te l'accorde, ce n'est pas le cas de tous les joueurs. Le souci c'est quand tu interroges n'importe quelle femme qui a plusieurs années de wargame à son compte et qui peut te sortir une dizaine d'exemples ainsi sans réfléchir, là où un homme sera pour le coup rarement pris à partie ad hominem.
 

il y a 7 minutes, Kikasstou a dit :

Pour moi le faible nombre de femme dans le wargame s'explique simplement parce que ça ne les intéressent globalement pas.


Ca par exemple c'est un préjugé :D On disait pareil des femmes et du jeu vidéo y'a encore 3-4 ans, sauf que le jeu vidéo c'est 40 à 50% constants de joueuses depuis plus de 20 ans... Je pense que c'est surtout un problème de visibilité et d'attitude de la communauté plutôt que d'intérêt pour le monde de la figurine, et je parle d'expériences croisées sur plus d'une dizaine d'années avec des dizaines de joueuses, pas de microcosmes locaux qui formeraient une exception.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai tendance à ne pas fréquenter de clubs de wargames et à plus jouer avec des amis (en dehors de quelques tournois parfois) mais pour avoir expérimenté le JDR en asso et club durant de longues années je pense qu'on peut faire parallèle.

C'est un milieu masculin dans lequel les femmes étaient peu nombreuses (ça change désormais!), du moins dans les clubs que j'ai fréquenté, et les rares fois ou une passait la porte... Comment dire, le comportement des messieurs en présence devenait clairement dérangeant. Entre les regards bovins, les remarques sexistes, la drague lourdingue, les piques durant les parties (si la dame avait eu le courage de supporter ce genre de trucs jusqu'à faire une partie)... Ou encore les gars "gentils" qui pensent que parce que c'est une Madame il faut la considérer comme une idiote pas capable de comprendre le jeu. Et si un joueur, ou la joueuse faisait un appel au calme ou la remarque que ce genre de comportement est toxique, ça partait vite en cacahuète...
Aussi j'ai souvent vu ces femmes préférer jouer chez elles, avec leurs amis/familles. C'était plus simple, et surtout dans une bien meilleure ambiance pour elle, et je ne vais pas les en blamer. Il y en a aussi avec qui j'ai gardé contact qui ont, après le premier contact avec un club, juste laisser tomber le JDR pour y revenir quelques années plus tard (oui comme le wargame c'est une drogue ce truc ^^) mais pas forcément en asso/club.

 

Heureusement aujourd'hui, avec la démocratisation du jeu et l'évolution des mentalités, les femmes sont mieux acceptés dans ces cercles de jeux! Et on ne peut qu'espérer que cela s'opère dans le microcosme du wargame.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Lady Numiria a dit :

Ca par exemple c'est un préjugé :D On disait pareil des femmes et du jeu vidéo y'a encore 3-4 ans, sauf que le jeu vidéo c'est 40 à 50% constants de joueuses depuis plus de 20 ans... Je pense que c'est surtout un problème de visibilité et d'attitude de la communauté plutôt que d'intérêt pour le monde de la figurine, et je parle d'expériences croisées sur plus d'une dizaine d'années avec des dizaines de joueuses, pas de microcosmes locaux qui formeraient une exception.

 

Oui je suis d'accord .. j'ai 2 filles de 8 et 11 ans ..elles adore l'univers infinity, les jeux vidéos..on fait de temps en temps des partie de Ariestéa (un jeu de plateau avec figurine) et je pense qu'elles apprécierai largement l'univers du Wargame ..on juste jamais essayé car pas encore demandeuse.

il y a 19 minutes, SCB a dit :

Pour avoir tenu un magasin rouge pendant quelques années, je peux dire que l'intégralité de mes connaissances de la gente féminine qui rentraient dans la boutique était mal à l'aise par les regards bovins que leur lançait la 10aines de joueurs malodorants amassés sur les tables de jeu. Beaucoup de joueurs ont entre 14 et 18 ans, et la plupart des garçons ne sont pas très fin à cet âge là.

Alors ça je veux bien te croire!!!

Pour avoir fait partie d'une association avec une présidente à la tête je peux vous assurer que dans notre assos le respect et pas seulement de envers les femmes était très important.

Je fais maintenant partie d'une autre assos ou je ressent la même chose même chose et les femmes bien que peut présente sont toujours les bienvenue pour peindre, jouer ou juste discuter.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Astre radieux a dit :

Salut,

 

Je ne suis pas très convaincu par les arguments présentés. Je ne doute pas qu'il y ait des connards parmi nous. Néanmoins, je reste persuadé que la raison principale de la sous-représentation de femmes dans les activités de loisirs est le partage non-équitable de la charge mentale à la maison.

Et là, c'est à chacun d'entre nous de faire de faire des efforts pour que nos moitiés soient un peu plus libres et aient le temps de s'épanouir dans des hobbies.

J'te rejoins mais c'est aussi profondément ancré dans le mode de vie. 
Ma compagne cherche des choses a faire, et cuisiner c'est pour elle un loisir. On se partage les taches j'ai à ma charge plein de choses, mais le loisir qu'elle s'accorde est beaucoup plus restreint que celui que moi je m'accorde. Pas parce que je ne fou rien a la maison, mais de par l'éducation ou la perception des activités utile vs inutile, elle DOIT faire quelque chose d'utile pour se sentir bien. C'est un soucis social de dégager du temps pour le hobby. Clairement.

Le soucis de "ne s'y intéresse pas" ne rentre clairement pas dans la considération. Les femmes que je cotoie s'y intéressent, ma compagne fait quelques parties avec moi pour peu qu'elle en ait le temps et que les règles soient simple. Ca entre dans la meme catégorie que "les jeu de société" dans l'esprit de plus en plus de monde. Du coup ça se démocratise.

La partie hobbie est plus compliquée. Je note, et c'est certainement un biais de perception, un delta. Soit se sont des joueuses, soit ce sont des hobbyiste. L'effet est plus marqué, mais certainement parce que l'échantillon est plus faible. On a tous dans nos entourages des mec qui ne font que peindre, ou que jouer.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, Lady Numiria a dit :

Ca par exemple c'est un préjugé :D On disait pareil des femmes et du jeu vidéo y'a encore 3-4 ans, sauf que le jeu vidéo c'est 40 à 50% constants de joueuses depuis plus de 20 ans... Je pense que c'est surtout un problème de visibilité et d'attitude de la communauté plutôt que d'intérêt pour le monde de la figurine, et je parle d'expériences croisées sur plus d'une dizaine d'années avec des dizaines de joueuses, pas de microcosmes locaux qui formeraient une exception.

 

il y a 9 minutes, le toy a dit :

Oui je suis d'accord .. j'ai 2 filles de 8 et 11 ans ..elles adore l'univers infinity, les jeux vidéos..on fait de temps en temps des partie de Ariestéa (un jeu de plateau avec figurine) et je pense qu'elles apprécierai largement l'univers du Wargame ..on juste jamais essayé car pas encore demandeuse.

Je ne pense que pas que ce soit un préjugé, je pense que c'est générationnel. J'ai aussi 2 filles de 9 et 16 ans et elles sont intéressés aussi par les jeux vidéo ou les boardgame / wargame. Mais c'est aussi parce que c'est ce que je leur ai proposé pour jouer (Et le jeu vidéo a aussi beaucoup évolué pour devenir accessible au plus grand nombre ce qui n'est pas le cas du wargame). Comme dit dans l'article, le wargame est peuplé de joueurs 40-50 ans. A cette génération, ce n'est pas un préjugé de dire que les femmes n'étaient / ne sont majoritairement pas intéressés par les Wargame / JDR.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tout cas ca donne pas envie de jouer dans vos club. Perso paumé dans la cambrousse du haut Doubs on a aucun problème de ce genre vis à vis de la gente féminine.

Peut être aussi car on est tous adultes et nous n'avons pas de jeune de 14/18 ans.

En tout cas, ne pas tirer de généralité, car c'est les généralités qui entraînent les erreurs, mais c'est quand même dérangeant quand 2021 on pense encore ça 😕

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, khalyst a dit :

En tout cas ca donne pas envie de jouer dans vos club. Perso paumé dans la cambrousse du haut Doubs on a aucun problème de ce genre vis à vis de la gente féminine.

Peut être aussi car on est tous adultes et nous n'avons pas de jeune de 14/18 ans.

En tout cas, ne pas tirer de généralité, car c'est les généralités qui entraînent les erreurs, mais c'est quand même dérangeant quand 2021 on pense encore ça 😕

 

Quand ont voit comment cela progresse dans le jeu vidéo, l'on peut malheureusement raisonnablement penser que l'on est pas prêt d'avancer dans le bon sens.

 

Pour prendre LoL, exemple que je connais bien, entre le jargon volontairement sexiste (jouer prudemment, pourtant l'une des bases enseigné puisqu'il ne faut pas mourir pour éviter le renforcement de l'équipe adverse, est qualifié de "pussy"), le terme "E-girl" pour définir les joueuses, qui sont forcément nulle, ne joue que support et pas n'importe lesquels non plus, les enchanteurs, parce que ce sont mécaniquement les plus simple, et que des personnages féminins, ou encore le cliché de la "streameuse qui volent des spectateurs au vrai créateurs de contenu en s'affichant avec un énorme décolleté"... Y a clairement du boulot ! Je me souvient d'une anecdote qui m'avais choqué autour de l'absence de joueuse dans les équipes compétitives de LoL, ou un joueur professionnel avait ouvertement dit que la présence d'une fille serait une "distraction causant de la tension sexuelle"... Bonjour l'ambiance !

 

Beaucoup de joueurs sont tout simplement incapable de s'imaginer une seule seconde lorsqu'ils jouent a leur FPS favoris qu'il y a derrière l'écran de la personne qui vient de les tuer en faisant preuve de meilleur réflexes qu'eux... Une fille qui joue tout simplement mieux ! Certes, la population de joueuse est désormais égale a celle des joueurs, voire la surpasse, mais dans la pensée de ses messieurs, elles jouent toutes a Candy Crush ou a un jeu mobile facile d'accès, ou alors a l'extrême limite Animal Crossing... En Asie, comme l'on autorise les statistiques genrées, l'on sait par exemple que les joueuses chinoises plébiscitent les jeux de romances et l'on produit donc des jeux calibrés pour elle, pendant que les mecs peuvent tranquillement resté sans interférence sur leur jeu de guerre.

 

J'avais emmener une amie en centre hobby une fois car elle voulait voir ce que c'était exactement... Les vendeurs ont été super pro, mais les regards que l'on nous a jeter... Je me suis senti moi-même agressé, comme si en emmenant une femme en centre hobby, j'avais commis la "trahison suprême", et bon sang, cela fait peur... Heureusement, elle avait du caractère et s'est pas démontée, mais personnellement, je me suis pas senti très bien ce jour là... Alors je me dit que pour quelqu'un qui n'aurais pas sa force de caractère, cela ne doit pas être très amusant.

 

Maintenant, je ne sais pas vraiment ce que Games Workshop pourrait faire pour améliorer la situation davantage que ce qu'ils font déjà : on sent bien la volonté d'attirer un nouveau public, en mettant un peu plus en avant leur personnel féminin dans leurs communication, dans les images du livre de règle qui illustre les parties par exemple. Il y a plus de figurines féminine cool, les Stormcast en eux-mêmes sont un énorme progrès par rapport aux Space Marines, et en plus, beaucoup de joueurs sont content d'avoir enfin leur figurine féminine badass qui casse des culs bien comme il faut. Lutter contre cela, c'est prendre d'assaut un pré-jugé sociétal ancré depuis très longtemps dans les mœurs, et c'est la communauté qui va devoir travailler sur elle-même, pour que les comportement toxiques décrit deviennent des exceptions, et plus la normes... Et dans le cas du chiant qui pinaille sans cesse sur le moindre point de règle, s'il pouvait disparaître, cela ferait aussi du bien aux autres joueurs peu importe leur identité de genre ou d'origine.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Warthog2 a dit :

Maintenant, je ne sais pas vraiment ce que Games Workshop pourrait faire pour améliorer la situation davantage que ce qu'ils font déjà

Si le problème vient vraiment du harcèlement vis à vis des femmes, c'est surement pas à GW d'éduquer les joueurs, mais bien à leur parents....Perso j'y suis pas donc je me sens pas concerné :P

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

[...]c'est aussi et surtout l'attitude qu'ont les hommes entre eux qui rebutent beaucoup, que ce soit sur les forums ou en club. Et bien souvent à la première remarque (même gentille) sur ça, c'est la volée de bois vert qui force au final à devoir changer de club ou devoir tout bêtement arrêter de jouer pour garder un minimum de plaisir de jeu. Bref, on est pas prêt d'être beaucoup à passer en club si rien ne change.

Et il n'y a jamais personne pour s'interposer dans ce genre de situation? C'est vraiment triste. Ces incidents devraient être dénoncés. J'imagine mal que tout le monde tienne avec le mec, si? Je pratique le pingpong, qui est un sport très mental (les pétages de plombs sont fréquents) et masculin mais je peux vous assurer que dans une salle, tout le monde saute sur un mec qui tente de déstabiliser une fille de cette manière (au moins les 3 hommes de son équipe). 

 

Pour les JDR, je connais plus de femmes que d'hommes qui y jouent régulièrement. Comme quoi, les préjugés... :)

 

Citation

Ma compagne cherche des choses a faire, et cuisiner c'est pour elle un loisir. On se partage les taches j'ai à ma charge plein de choses, mais le loisir qu'elle s'accorde est beaucoup plus restreint que celui que moi je m'accorde. Pas parce que je ne fou rien a la maison, mais de par l'éducation ou la perception des activités utile vs inutile, elle DOIT faire quelque chose d'utile pour se sentir bien. C'est un soucis social de dégager du temps pour le hobby. Clairement.

Même chose pour ma femme et sa vision de la "bonne épouse". Elle est d'ailleurs rassurée qu'on ait eu un fils car elle ne voulait pas expliquer à une fille qu'elle n'aura jamais l'égalité avec les garçons...

 

Citation

Si le problème vient vraiment du harcèlement vis à vis des femmes, c'est surement pas à GW d'éduquer les joueurs, mais bien à leur parents....Perso j'y suis pas donc je me sens pas concerné

C'est très dommage que tu ne te sentes pas concerné car les témoignages plus haut démontrent qu'il y a un problème de vivre-ensemble qui touche notre activité commune.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Astre radieux a dit :

'est très dommage que tu ne te sentes pas concerné

Par ce que quelque chose qui est général devrai me concerné ? Je parle bien de la mise en cause. Évidemment que je ne laisserai pas de tel chose arrivé dans mon entourage...Mas en aucun cas je prendrai pour moi une part de responsabilité du manque de savoir etre / savoir vivre d'autrui, surtout sur des sujets tels que ceux là. Maintenant, faut pas stigmatiser non plus...

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vraiment dommage la situation actuelle décrite par l'article. Mais je pense que ça finira par évoluer avec le temps comme ce fut le cas dans le jeu vidéo. Il y a quand même eu une sacrée évolution de mentalité ces dernières décennies et maintenant les femmes sont majoritaires! (source: https://www.europe1.fr/culture/jeux-video-il-y-a-desormais-plus-de-joueuses-que-de-joueurs-en-france-4029044 )

 

Mais dans le jeu vidéo, si y'a plus de femmes, elles ne jouent peut-être pas aux mêmes jeux. Peut-être que les jeux de guerre, un peu comme dans la vraie vie finalement, ça n'intéresse que les hommes. Du moins en majorité. ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Article intéressant qui améne des reflexions intéressantes…

Je pense qu’il est en revanche vain de vouloir trouver UNE grande raison qui explique ce phénomène… comme tout probléme majeur de rapports humains, on a plutot une myriades de petits problémes qui, bout à bout, crééent une situation inextricable.

 

Or c’est toujours la meme chose : si on s’y attaque, on verra toujours le contre argument «oui mais c’est pas important ça ».

 

Sauf que c’est comme à warhammer au final : c’est pas la phase de mouvement d’une seule unité qui vous fera gagner la partie, mais si vous commencez pas à bouger une unité, vous gagnerez pas la partie ;) 

 

J’ai cependant un soucis avec cette phrase de l’article 

Citation

Ensteness grew tired of correcting them, so she allowed the men to believe their biases.

 

Avec tout le support et la compréhension que je peux avoir de la fatigue à répéter la même chose, je ne peux que m’inscrire en faux avec cette attitude.

 

Pour apprendre et enseigner, il n’y a pas de secret, il faut répéter. Tout le temps, sans cesse.

 

J’ai vu hier en interview les profs d’un lycée de seine saint denis qui ont mis en place un système pour reprendre de fond en comble une classe et avoir 100% de réussite au bac.

 

L’un des problèmes était le retard. C’était devenu constitutif : les élèves arrivaient tous régulièrement en retard.

Bah ca a été tout aussi systématique. Punition, répétition, meme pour une minutes et jusqu’à temps que la mauvaise habitude disparaisse.

 

Mais il FALLAIT la systématisation… et pensez bien qu’il s’agissait de rééduquer des gosses de 16 ans hein…

 

Là c’est des gens de 50 ans pétris de reflexes patriarcaux de +30 ans

 

Donc oui, il faut répéter et pas baisser les bras…

 

il y a une heure, Lady Numiria a dit :

Je te l'accorde, ce n'est pas le cas de tous les joueurs. Le souci c'est quand tu interroges n'importe quelle femme qui a plusieurs années de wargame à son compte et qui peut te sortir une dizaine d'exemples ainsi sans réfléchir, là où un homme sera pour le coup rarement pris à partie ad hominem.


Et inversement… interroge n’importe quel homme qui a plusieurs années dans le wargame, il pourra te sortir une dizaine d’exemples où il s’est fait tancer d’importance par sa compagne ou par les copines de celles ci de «jouer au petits soldats»

 

Pour te donner un exemple, j’avais un degré de latitude hyper restreint avec mon ex femme. A tel point que j’avais peur de lui annoncer que je voulais aller jouer avec un pote…

Aujourd’hui ma femme a beau etre une perle à ce niveau, j’ai toujours peur, aprés 10 ans de mariage de lui annoncer que je vais jouer… alors qu’elle trouve génial que je sois trésorier d’un club! 
 

C’est quasi viscéral comme réaction… parce que ca a été ancré par 10ans de brimades.

 

Du coup, ca m’oblige à être ultra compréhensif avec la moindre personne du sexe féminin : elle a du être brimée et, même en étant bien accueillie, elle aura forcément de vieux réflexe de protection.

 

Ensuite, ça veut aussi dire qu’il faut être prudent sur le « sentiment de rejet » et se concentrer spécifiquement sur des faits de rejet.

 

Enfin, cela doit aussi être vu en miroir : ce que j’ai vécu, je ne pense pas être le seul à l’avoir vécu, et, du coup, il peut y avoir un sentiment de femmes = rejet chez beaucoup d’hommes qui pratiquent.

De la meme manière que club = rejet chez beaucoup de femmes…

 

On a donc 2 populations qui se regardent en chien de faïence pour finalement les memes raisons.

 

Elles ont beaucoup plus en commun que leur passion pour les bonhommes

 

C’est hélas un problème de société en général.

Le jeu en lui meme est mal vu.

 

Il n’est accepté qu’avec l’avènement des millenials

 

Alors, quand en plus de ces préjugés, tu rajoutes EN PLUS les préjugés du sexisme, tu sais que tu auras du taf 😅

 

il y a une heure, Elnaeth a dit :

Ma compagne cherche des choses a faire, et cuisiner c'est pour elle un loisir. On se partage les taches j'ai à ma charge plein de choses, mais le loisir qu'elle s'accorde est beaucoup plus restreint que celui que moi je m'accorde. Pas parce que je ne fou rien a la maison, mais de par l'éducation ou la perception des activités utile vs inutile, elle DOIT faire quelque chose d'utile pour se sentir bien. C'est un soucis social de dégager du temps pour le hobby. Clairement.


Mais est elle comme ça parce qu’elle est comme cela ou est ce qu’elle est comme cela parce qu’elle a été éduquée avec dans la tête, que les jeux, et en particulier les jeux de guerre, c’est pour les mecs?

 

De fait, il y a eu une pression éducative qui a fait qu’on a instauré que le jeu c’était un « truc de mecs »

 

Et j’en reviens à l’exemple des jeunes plus haut.

 

Ils étaient convaincus que c’était pas si grave d’arriver à la bourre et trouvaient «abusés » d’etre punis

A force de travail aujourd’hui, ils ont le gout d’arriver à l’heure et trouvent «abusés » d’arriver en retard…

 

Donc bon… l’exemple que tu donnes est peut etre plus, là encore, un « sentiment de » qu’un fait ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

J'ai et j'aurai toujours du mal à comprendre l'intérêt de prendre en compte une proportion de fille/garçon dans un domaine car pour moi, cela ne fait ABSOLUMENT aucune différence que l'on soit  femme ou homme à part dans les compétitions sportives de haut niveau bien entendu (mais là il s'agit de données scientifiques liées au physique des athlètes de même niveau)... C'est comme la couleur de peau ou la religion. Pour moi, cela ne rentre pas en ligne de compte dans le jugement que j'ai sur la personne, sa manière d'être, ses compétences...

 

Du coup, j'ai toujours un mal fou à rentrer dans ce genre débat/constat. 

 

Aujourd'hui, j'ai un enfant, et je partage les mêmes tache que ma femme et elle pratique aussi ses loisirs et travaille parfois jusqu'à plus tard que moi.... Fin bref... Elle fait sa vie, ce qu'elle aime et les wargames et jeux de société c'est aussi son truc. Pas Warhammer qu'elle trouve trop complexe mais par exemple, on joue régulièrement à des parties de mémoire 44 avec pas mal d'extensions... On joue à chaque fois pour la gagne et pas de quartier ni de relation de couple qui tienne quand on joue 🤣 Nous devenons de farouches ennemis le temps d'une partie et ça nous va bien! 

 

Après sans vouloir me lancer dans des digressions farfelues, peut-être que les hommes viennent plus de Mars et les femmes de Vénus ;)

Je suis joueur de paintball en compétition (Speedball qui n'a rien à voir avec des simulacres de guerres camo mais bien un sport extrême) et les femmes sont également sous représentées malgré la mixité possible dans une équipe. Pourtant, les mentalités y sont bonnes et à chaque fois que des femmes jouent, on apprend à ne pas les sous estimer car elles ressentent souvent le besoin de s'affirmer fortement et se sont bien souvent des adversaires redoutables sur le terrain.  Tapez "speedball paintball" dans google image et vous verrez que les femmes sont bien présentes dans un sport pourtant supposé très masculin. Bah non! 

Edited by bloodymarins

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Je regrette que l'attitude de beaucoup de participants soit quand meme de rejeter le problème en disant "qu'il n'y a pas de ça chez eux" et que les témoignages ne se concentre "sur une minorité des wargamistes". Vous démontrez quand meme justement le soucis en minimisant une experience largement rapportée par les joueuses au lieu d’être dans l'écoute. Pour moi c'est justement passer à coté de l'article et de sa problématique.

 

il y a une heure, Master Avoghai a dit :

Avec tout le support et la compréhension que je peux avoir de la fatigue à répéter la même chose, je ne peux que m’inscrire en faux avec cette attitude.

Pour apprendre et enseigner, il n’y a pas de secret, il faut répéter. Tout le temps, sans cesse.

Je suis globalement d'accord avec ton message, mais sur ce point je peux comprendre que quand tu te fais challenger constamment sur ta crédibilité à être dans ton hobby tu fatigues à éduquer les autres. 

 

Je vais prendre en exemple la création de ce sujet : je me suis clairement demandé si j'allais partager cet article vu que les autres discussions sur la place de la femme dans le hobby ont une tendance à partir dans tous les sens. Alors je l'ai fait, parce que je pense encore que c'est important. Mais je me suis franchement posé la question. Et je ne suis pourtant pas le plus militant sur la question.

Edited by FreDrich_00

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce que l'article (le journaliste) ne va pas un peu vite à parler d'attitudes misogynes? Ce qui est décrit est un assortiment d'attitudes plus ou moins sexistes, mais l'article ne démontre guère de malice chez les wargamers.

C'est même plutôt l'inverse. L'article commence par l'expérience de Becky Ensteness, une jeune femme agacée qu'on la prenne souvent pour la copine ou la fille d'un joueur quand elle va dans des tournois de wargames historiques où la moyenne d'âge est de plus de 50 ans. L'article précise ensuite que le wargame n'a pas progressé aussi bien que le jeu de rôle ou le jeu de cartes, et interroge Katrina Ostrander, qui parle du prix d'entrée et de la difficulté à s'imposer face à un autre joueur en partie compétitive.

On est tout de même fort loin des attitudes dont on a entendu parler dans le milieu du jeu vidéo par exemple.

 

Il est certain que quand on parle de parité, il y a un effet de seuil: une activité traditionnellement masculine n'est pas bien accueillante pour les femmes. Je veux dire par là qu'une femme seule va toujours être plus vulnérable et susceptible de se prendre des remarques désagréables de la part du lourdaud de service [la même chose est vraie à l'inverse hein - juste nettement moins prononcée ou plus subtile].

De là à accuser toute une communauté (elle-même très diversifiée) de misogynie, je trouve cela étonnant. Qu'il y a des difficultés pour s'intégrer dans une communauté dominée par le sexe opposé, je l'entends bien (j'ai même envie de dire que je connais ;) ), et on peut espérer que chacun puisse contribuer à faciliter l'intégration. Mais s'il faut faire des reproches, il faudra peut-être être un chouïa plus clair...

 

il y a 4 minutes, FreDrich_00 a dit :

Je regrette que l'attitude de beaucoup de participants soit quand meme de rejeter le problème en disant "qu'il n'y a pas de ça chez eux" et que les témoignages ne se concentre "sur une minorité des wargamistes". Vous démontrez quand meme justement le soucis en minimisant une experience largement rapporté par les joueuses au lieu d’être dans l'écoute. Pour moi c'est justement passez à coté de l'article et de sa problématique.

 

Alors justement, mis à part le fait de ne pas prendre les joueuses pour une "copine de-" je t'avouerais que je n'ai pas vraiment saisi la "problématique", je veux bien que tu sois plus précis. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 10 minutes, FreDrich_00 a dit :

Je regrette que l'attitude de beaucoup de participants soit quand meme de rejeter le problème en disant "qu'il n'y a pas de ça chez eux" et que les témoignages ne se concentre "sur une minorité des wargamistes". Vous démontrez quand meme justement le soucis en minimisant une experience largement rapportée par les joueuses au lieu d’être dans l'écoute. Pour moi c'est justement passez à coté de l'article et de sa problématique.

 

 

Je comprends ton raisonnement et je suis même d'accord avec toi. Néanmoins, je maintiens comme je l'ai précisé que j'ai beaucoup de mal à comprendre cet état de fait de discrimination car oui, de mon côté, je n'ai jamais été témoin de ce genre de comportement (croyez le ou non...) mais cela ne veut pas dire que cela n'existe pas bien entendu... Je suis pour autant tout à fait à l'écoute et ne ferme pas les yeux. Après je ne suis pas joueur de club et j'ai de fait un entourage plus "maîtrisé" par affinité qu'imposé par un groupe de jeu. 

 

 

Edited by bloodymarins

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, FreDrich_00 a dit :

Je regrette que l'attitude de beaucoup de participants soit quand meme de rejeter le problème en disant "qu'il n'y a pas de ça chez eux" et que les témoignages ne se concentre "sur une minorité des wargamistes". Vous démontrez quand meme justement le soucis en minimisant une experience largement rapportée par les joueuses au lieu d’être dans l'écoute. Pour moi c'est justement passez à coté de l'article et de sa problématique.

Qui rejette le problème ici ? Personnellement je ne suis vraiment pas concerné. Maintenant, si je dois m'investir dans des idées politiques, je pense qu'il y a bien bien plus grave que la discrimination H/F dans le monde a l'heure actuelle. Ce débat est quand même assez biaisé de par les intervenant qui sont bien souvent victimes (et tendance à empirer) ou auteur (et tendance à relativiser) si cette discrimination est générale.

Donc oui, je pense que la méthode d'éducation reviens à vous, les parents, et à vous, les profs (qui travaillent en majorité par raison financière plus que par passion malheureusement...)

 

Honnêtement, hormis faire la remarque a la personne auteur des faits, je ne ferai rien de + pour cette société qui ne fait pas son travail dans beaucoup de secteur (ou mal) et pas par faute de moyen mais par faute de priorité. J'estime que je paie des impôts et que ces impôts sont ma cotisation pour aider tous ces problèmes générationnels récurrents.

 

Je peux comprendre que tu regrettes cette attitude, mais elle n'est pas anodine, on récolte ce qu'on sème, si on éduque avec aucune valeurs que celles transmises par les publicité qui passe sur les chaines Francaises, faut pas s'étonner du résultat...Quand on voit des émissions comme les Marseillais ou autre et qu'on entend en + de ça les publicité interprogramme, ca fait très très peur de l'image de la femme, de l'homme et du citoyen standard...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Je précise qu'il existe aussi des femmes qui ne ressentent aucune discrimination (Euh oui mais alors là, si je commence à parler pour elles je vais me faire lyncher!) 🤣

Ces mêmes femmes sont d'ailleurs prompt à vous envoyer leur pieds dans les noix en cas de mauvaise conduite. 😅Je pourrai vous en présenter deux trois

Edited by bloodymarins

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 4 heures, Astre radieux a dit :

Salut,

 

Je ne suis pas très convaincu par les arguments présentés. Je ne doute pas qu'il y ait des connards parmi nous. Néanmoins, je reste persuadé que la raison principale de la sous-représentation de femmes dans les activités de loisirs est le partage non-équitable de la charge mentale à la maison.

Et là, c'est à chacun d'entre nous de faire de faire des efforts pour que nos moitiés soient un peu plus libres et aient le temps de s'épanouir dans des hobbies.

Pas trop d'accord là-dessus, je suis dans en couple avec mon épouse depuis 10 ans et nous avons deux enfants (2 et 4 ans). Je m'efforce tant bien que mal de répartir les tâches à la maison de la manière la plus équilibré possible et ça semble marché. A peu de chose près nous avons le même temps dédié aux "loisirs". Quand je dit loisir ça veut dire des temps plus ou moins courts (souvent courts) où il n'y a plus rien à gérer (enfants couchés ou absents, tâches quotidiennes faites etc...).

A partir de là, l'utilisation de ces temps n'est pas du tout la même pour elle et pour moi. Je peins, je joue au jeux vidéos, je lis des Battletome ou je sors dans le club faire une partie. Elle va plutôt se focaliser sur son téléphone (réseaux sociaux, lèches vitrine en ligne et un peu de lecture de magazine) ou se faire un resto avec ses copines. De manière générale j'ai souvent rencontré des femmes qui n'ont juste pas de hobby. Alors que les hommes autour de moi jouent de la musique, se passionnent pour la mécanique, le jardinage, les figurines, les jeux vidéos, le bricolage. Aucune idée d'où vient cette différence. A l'adolescence cette différence n'existait pas. 

 

Sinon dans certains milieux que je fréquente, il y'a vraiment des joueurs imbuvables qu'on ne retrouve pas forcément dans le JDR papier ou le jeu de carte.

Edited by Jackdead smith

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.