Jump to content
Warhammer Forum

[40K-Imperium] Astra Militarum : Forces de croisade d'Hélianthe IV (317ème régiment de chasseurs-forestiers selviens)


Annibal

Recommended Posts

Bonjour camarades défenseurs de l'Imperium,

 

Merci beaucoup pour les commentaires. J'apprécie beaucoup aussi la figurine de Ring, mais je n'y suis strictement pour rien, je l'ai acheté comme ça. La seule modification que je lui ai apporté, c'est de repeindre le tour de socle.

@Guili Man : les FdP d'Ultramar sont les bienvenues sur Selva pour un petit stage d'aguerrissement. Par contre la peinture sur les blindés risque de souffrir.

 

Allez, on poursuit avec la suite des aventures du 317 sur Helianthe IV et la deuxième partie du peloton d'appui.

 

Premier contact

 

Les officiers de la 5ème compagnie se tenaient devant la carte déployée sur l’un des murs de la ruine. Le radio du capitaine se tenait à ses côtés, son poste grésillant tandis que le sergent-major Christopher transmettait son compte-rendu.

 

-         Ici Azur 30, je confirme l’ennemi s’est replié vers le 022, je ne suis pas en mesure de reprendre contact avec lui.

 

Dès le premier jour d’installation, Kario avait envoyé un peloton en patrouille de reconnaissance tandis que le reste de la compagnie aménageait le poste avancé. Chaque jour, un nouveau peloton partait ainsi dans la jungle à la découverte de leur environnement et à la recherche d’éventuels ennemis, s’aventurant toujours plus loin.

 

Jusque-là, ils n’avaient fait aucune rencontre ou découverte intéressante. Jusqu’à présent.

 

Le peloton de Christopher avait réussi à déceler la présence d’une petite troupe d’Orks, et à lui tendre une embuscade inopinée. Le combat avait été assez bref. Les Orks avaient rapidement fui, laissant cinq des leurs sur le terrain. Les chasseurs forestiers n’avaient eu pour leur part que deux blessés légers.

 

Les officiers avaient suivi avec attention les faits à la radio, se tenant prêts à envoyer un renfort ou à rendre compte au bataillon en demandant un appui ou la réserve régimentaire si cette escarmouche était le prélude à une arrivée massive d’Orks. Mais apparemment il ne s’agissait que des restes d’une bande de peau verte errant dans la jungle. L’examen des corps réalisé par le peloton avait révélé des Orks dépenaillés, affamés, mal équipés et souffrant de vieilles blessures. Ces observations faites, les gardes avaient brûlé les dépouilles.

 

Les fuyards s’éloignaient de la zone de la compagnie. Kario aurait bien aimé pouvoir engager une autre unité pour les intercepter, mais c’était impossible. Il relaya le compte-rendu au bataillon et à la 9ème compagnie, dans la direction de laquelle se dirigeait les Orks d’après la dernière observation du 3ème peloton.

 

La compagnie pouvait inscrire une première victoire dans les plis de son fanion, même si elle avait été facile. Au moins, cette affaire démontrait qu’une rencontre avec des hostiles était possible, et que tous les efforts qui étaient faits pour fortifier le poste avancé n’étaient pas vains. Kario libéra ses officiers pour que ceux-ci aillent transmettre l’information à leurs subordonnés et les incitent à se tenir sur leurs gardes.

 

 

5ème Compagnie / Peloton d'appui (2ème partie)

 

Escouade de mortiers 0544 du sergent Mulligan

52142618418_c000331fed_b.jpg

Les mortiers de Mulligan ne sont pas réputés pour leur précision. Par deux fois, lors des entraînements à munitions réelles, ils ont fait feu sur l’escouade du sergent Big Joe, 1er peloton. Il s’en est suivi à chaque fois de longues discussions radiophoniques pour faire comprendre à Mulligan qu’il devait rallonger son tir. Heureusement il n’y a pas eu de blessé. Néanmoins, personne ne compterait s’engager en forêt sans l’assurance de pouvoir compter sur un barrage de mortier pour se sortir d’un mauvais pas.

 

Si j’avais réalisé mon projet initial d’inclure les bolters lourds avec les pelotons d’infanterie, j’aurais compensé en intégrant une deuxième escouade de mortiers dans le peloton d’appui. Mais il faut savoir à un moment être raisonnable. J’ai de nombreux autres projets en attente.

Lorsque j’ai acheté mon 1er peloton peint, il y avait une équipe de mortier métal. Je n’ai pas trouvé de moyen pour faire cohabiter l’ancien mortier avec les nouveaux, le style et surtout le calibre n’ont plus rien à voir. J’ai cependant conservé l’un des deux servants, celui avec la télécommande dans son ancien rôle.

 

 

Escouade de sapeurs 0545 du caporal James

52143087700_b9567a781f_b.jpg

Si les mortiers sont l’artillerie à longue portée, les sapeurs sont l’artillerie à très courte portée. Leur tâche principale est le maniement des explosifs, pour réaliser des destructions, des abattis ou dégager une zone de poser pour les appareils de l’Aeronautica Imperialis. Mais une volée de charges de démolition au moment opportun peut également servir utilement à faire douter un adversaire trop confiant.

 

La puissance de feu d’un peloton de Leman Russ associée à une portée de 6ps, avec dispersion standard. Aussi dangereux pour les amis que pour les ennemis, et à usage unique. Indubitablement une des entrées forte en personnalité du Codex Catachan. Les deux figurines métal avec charge de démolition ont été très agréables à peindre. La troisième charge, c’est le servant de mon ancien mortier métal. Le projectile était trop gros pour les nouveaux mortiers, je ne savais donc pas quoi en faire. Et en même temps je cherchais une solution de conversion pour fabriquer ma troisième charge de démolition. Finalement, je me suis dit qu’un gros obus ferait une bonne charge de démolition. Il faut juste lancer fort. Très fort.

 

 

Escouade de snipers 0546 du sergent-chef Vronsky

52141578057_96e24cf617_b.jpg

Les éclaireurs-snipers sont des spécialistes de la discrétion et de l’infiltration. Ils peuvent utilement appuyer leurs camarades avec leurs tirs précis, mais ils sont également capables de se fondre en forêt pour aller chercher du renseignement. S’ils font partie du peloton d’appui, ils sont souvent directement aux ordres du capitaine dont ils constituent les yeux.

 

Les snipers vétérans des mondes hostiles avaient tout un paquet de règles spéciales dans le codex Catachan. En v5-v8, je prévoie de les jouer avec les règles des Ratlings. Ça ne leur donne pas un profil très glorieux par rapport à leurs camarades, mais c’est le prix à payer pour avoir une unité orientée snipers. Les trois figurines métal ont là encore une sculpture agréable à peindre. Elles sont accompagnées par un sniper réalisé avec la grappe d’escouade de commandement et un sniper réalisé avec la grappe d’arme lourde agrémenté du seul fusil de sniper que j’avais en stock dans mon bitz : un fusil de scout SM largement surdimensionné. Heureusement la position canon vers le ciel atténue la disproportion.

 

 

Peloton d’appui 054 du lieutenant Ring

52142623958_45ebaeaaeb_b.jpg

Et voici le peloton rassemblé presque au complet (il manque l'escouade 0542 du sergent Gutowski, détachée au 2ème peloton). 30 chasseurs au lieu des 41 des pelotons d’infanterie, mais quelle puissance de feu ! (j’espère juste qu’un jour GW pensera à nous inventer des brouettes antigrav pour accompagner les armes lourdes, car je vois mal comment deux pauvres gus peuvent espérer se trimballer des armes aussi encombrantes et leurs munitions…)

 

Et nous voici donc à 112 gardes présentés. Quand on vous dit que l’ossature de la Garde Impériale, c’est l’Infanterie Légère !

 

Bon, tout ça ça me donne des envies de mini-campagne en solo dans la jungle avec le codex Catachan. Il va falloir que je ressorte les vieux livres et que je me penche sur les règles.

 

 

Edited by Annibal
Mise à jour de l'organisation du peloton d'appui
Link to comment
Share on other sites

Top ces Catachans Selviens ! (et bravo pour tout ces éléments de fluff!)
🤩
Franchement on sent que tu t'éclate à peindre cette armée de coeur, ton niveau rends largement honneur à toutes ces figs !
(j'aime encore beaucoup toutes celles en métal, un peu moins celles en plastique mais tu t'en sors très bien je trouve).

Question tes schémas d'organisation de ton régiment tu les as faits avec quel logiciel ? ça m'intéresse carrément 😇
 

Edited by BlooDrunk
Link to comment
Share on other sites

Super classe cet arrivée de selvien! Les orks n'ont qu'as bien se tenir!

 

J'imagine tellement le démolisseur faire du lancer du poids avec  sa bombe d'aviation ^^

 

Bon par contre V5-V8 qu'est ce qu'il faut pas entendre... V3, V4 avec codex catachan! Quitte à avoir cette armée splendide, autant lui permettre de jouer avec les règles qui lui correspondent!

Link to comment
Share on other sites

Tes sniper et tes sapeurs sont vraiment attachants. En particulier les sapeurs, j'aime beaucoup leur look différents les uns des autres, et ils ont des blessures qui témoignent de leur engagement à proximité de l'ennemi des explosifs dans les mains.

 

Vivement la prochaine rencontre avec des orks!

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous et merci pour les commentaires.

 

Le 02/07/2022 à 18:20, BlooDrunk a dit :

Question tes schémas d'organisation de ton régiment tu les as faits avec quel logiciel ? ça m'intéresse carrément 😇

J'utilise ClickCharts car l'alignement des objets sur PowerPoint est parfois un peu fastidieux, par contre les symboles OTAN APP-6 sont des créations persos (c'est mon tropisme historique) - d'ailleurs, l'APP-6 n'intègre pas encore de symbole tactique pour l'Officio Prefectus ou l'Adeptus Astra Telepathica.

 

Il y a 15 heures, Miles a dit :

Bon par contre V5-V8 qu'est ce qu'il faut pas entendre... V3, V4 avec codex catachan! Quitte à avoir cette armée splendide, autant lui permettre de jouer avec les règles qui lui correspondent!

J'ai en stock les GBN v3, v4, v5, v8 et v9 et les codex GI v3, v3.5, v5 et v8. Ayant peu joué, je n'ai pas vraiment de préférence pour une version plutôt qu'une autre (j'aime quand même bien les valeurs de blindages et les gabarits pour la partie immersive).

Pour la mini-campagne solo que j'ai en tête, v3 voire v4 pour pouvoir justement jouer les règles de jungle (et retouver les premières versions avec lesquelles j'ai joué).

Pour la grande campagne que j'envisage dans un futur beaucoup plus lointain, le débat reste ouvert. J'ai beaucoup de publications v5, mais ma pile de la honte les renforts en route vers le système Helianthe comportent des Primaris et de l'Adeptus Mechanicus.

 

Il y a 12 heures, gekko a dit :

Vivement la prochaine rencontre avec des orks!

Ça tombe bien, c'est justement ce qui occupe l'établi pour le moment : des masses de peaux vertes.



51590171539_e886ea6ac0_b.jpg

La suite cet automne.

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Annibal a dit :

J'ai en stock les GBN v3, v4, v5, v8 et v9 et les codex GI v3, v3.5, v5 et v8. Ayant peu joué, je n'ai pas vraiment de préférence pour une version plutôt qu'une autre (j'aime quand même bien les valeurs de blindages et les gabarits pour la partie immersive).

Pour la mini-campagne solo que j'ai en tête, v3 voire v4 pour pouvoir justement jouer les règles de jungle (et retouver les premières versions avec lesquelles j'ai joué).

 

Chouette! J'ai hatte de voir les règles de Jungles à l'oeuvre! Les deux Codex "Théatre d'opération" étaient des folies!

 

il y a 5 minutes, Annibal a dit :

'ai beaucoup de publications v5, mais ma pile de la honte les renforts en route vers le système Helianthe comportent des Primaris et de l'Adeptus Mechanicus.

 

 

Si on prie l'Empereur très fort, peut être qu'une tempête warp nous épargnera ces fâcheux? :D (Allez, le Méchanicus, c'est sauvable, doivent bien être gérable en Count as ou mieux, convertit en style Blanchitsu! Y'as des trucs formidables à faire avec les codex inquisitions.) (ouais je sais ce commentaire est absoluement pas constructif mais suis au fond de mon lit et malade, j'ai le droit)

 

il y a 9 minutes, Annibal a dit :

Ça tombe bien, c'est justement ce qui occupe l'établi pour le moment : des masses de peaux vertes.

 

Waaaaa! (g) Ils sont magnifiques ces Boy'z! J'ai d'autant plus hâte de voir l'affrontement!

Ils ont pas l'air très "Jungle", les peaux vertes auraient ils été repoussé dans les bois depuis une zone aride?

Je leur trouve un (splendide) look qui me rappelle les américains de 1940-41 (avec des tons désert) ou la 8 armée britanique en afrique...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Annibal a dit :

Ça tombe bien, c'est justement ce qui occupe l'établi pour le moment : des masses de peaux vertes.

C'est une bombe cette info!    "It's a - Blood Axes - trap"!!

Ils sont magnifiques, les tons vert-brun-jaune, les marquages glyphes sur l'épaulière, les camos, on en veut, on en veut, on en veut!

Quelle saine concurrence avec mes Death Skull de l'Asgarth, les styles radicalement fluffiquement opposés, je suis enthousiaste.

 

Mais quand je disais vivement des rencontres avec les orks, je parlais dans ton fluff, tu fais bien monter le suspens...

Et ici en plus avec une nouvelle armée peau verte à venir.

 

Génial. régal.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Miles a dit :

Si on prie l'Empereur très fort, peut être qu'une tempête warp nous épargnera ces fâcheux? (ouais je sais ce commentaire est absoluement pas constructif mais suis au fond de mon lit et malade, j'ai le droit)

@Miles t'inquiète compère, tu reviendras plus fort (et donc plus borné, ah ah).

Edited by gekko
Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

On est vendredi, jour de la mise à jour !

 

Pour répondre aux remarques ci-dessus :

@Miles : les Primaris, je trouve au contraire que ça peut être super simple de les intégrer en v3-4-5 en count as de leurs équivalents normaux. Ce qui me chagrine plus à leur sujet, c'est que ça oblige en terme de fluff à se situer après le retour de Guilliman (le primarque, pas notre compère amateur de freehands), et à subir les évolutions d'un monde qui bouge:unsure:. Alors qu'avant, une campagne pour Armageddon ça occupait la Communauté toute une année et à la fin le résultat ne décidait que du sort d'une planète sur un milliard.

 

@Miles et @gekko : pour les Orks, réponses cet automne quand je commencerai à publier. Il faut déjà que j'avance sur la peinture, que je fasse les socles, que je prenne les photos, que j'écrive les textes et que j'ai le temps de les publier. Mais promis c'est prévu. Et puis je ne peux pas envisager une campagne solo avec une seule armée...

 

Crépuscule

 

La nuit tombait. Le troisième peloton venait de rentrer. Il n’y avait pas eu d’autre rencontre au cours de la patrouille. Les chasseurs se recomplétèrent en eau, vivres et munitions dans la zone logistique au milieu du camp avant de rejoindre leurs trous de combat sur le périmètre défensif pour se reposer. Le doc ausculta les deux blessés, mais les blessures étaient légères et il ne put rien faire de plus que leur refaire leurs bandages et leur confirmer qu’ils pouvaient rester avec leur peloton. Père Forman fit également le tour, et put constater que le moral suite à cet engagement était bon. Les chasseurs du 3ème peloton avaient rencontré un ennemi réputé comme l’un des plus grands dangers de l’Imperium, et, l’Empereur soit loué, ils avaient fait face et avaient gagné. Ils auraient peut-être à l’avenir des dangers bien plus grands à affronter, mais ils avaient triomphé pour leur baptême du feu.

 

Les Selviens sont des gens profondément pieux. La légende voudrait que l’Empereur lui-même ait planté le premier arbre sur Selva lors de la Grande Croisade. Chaque compagnie s’était donc vue affecter un prêtre pour l’accompagner. Ces ecclésiastes avaient été levés en même temps que leurs camarades lors de la constitution du régiment, et avaient suivi une formation liturgique en parallèle de la formation militaire. Portant la parole de l’Empereur, ces aumôniers étaient également de très bons auxiliaires du commandement pour mesurer le moral de la troupe.

 

Outre l’organisation des prières, Forman avait ainsi pris grand soin de bénir chaque trou de combat, abris et emplacement de tir. Faisant en permanence le tour de la compagnie, très accessible, il écoutait avec compassion tout chasseur éprouvant des doutes ou des inquiétudes et savait le rassurer en lui rappelant son rôle dans le grand plan de l’Empereur. Il avait eu surtout fort à faire lorsque le régiment était en transit warp depuis Selva vers une destination inconnue. Depuis que les chasseurs avaient mis le pied sur Hélianthe, ils étaient en permanence occupés. Et, dans la jungle d’Uzgueg, ils avaient retrouvé un univers proche de leur ancien quotidien.

 

Le capitaine convoqua les officiers et chefs de pelotons pour le point de situation du soir. C’était le moment où les chefs faisaient le point des actions réalisées dans la journée et de celles à faire le lendemain. Christopher put également relater plus en détail qu’il ne l’avait fait à la radio le premier engagement de la 5ème compagnie, et les premiers enseignements à en tirer.

 

Au côté des chefs de pelotons se tenait le sergent-major Earl, chef de l’escouade de commandement, et le lieutenant Johson.

 

Johnson n’était pas un Selvien. Officier observateur, il faisait partie de ces hommes que l’Aeronautica Imperialis détache auprès des unités de l’Astra Militarum pour assurer la liaison avec les aéronefs. Bien qu’étranger au régiment, il avait été bien accueilli au sein de la compagnie. Il faut dire que les Selviens avaient bien conscience que, dans la jungle, tout passerait par les airs : ravitaillement, évacuation sanitaire, renforts et appui-feu. Johnson était donc un homme précieux pour s’assurer que la compagnie ne se retrouverait pas isolée. Johnson s’était bien acclimaté aussi. Coupés de leur unité d’affectation et du confort des bases de l’Aeronautica, les officiers observateurs avaient intérêt à avoir un caractère d’aventurier.

 

Le capitaine donna ses ordres. Le 1er peloton partirait en patrouille à l’aube, les autres pelotons poursuivraient l’aménagement du poste avancé.

 

Alors que chacun allait regagner son unité et son trou pour la nuit, la radio grésilla. La 9ème compagnie rendait compte au bataillon qu’elle venait d’intercepter la troupe d’Orks précédemment localisée par la 5ème compagnie. Au prix de trois morts, la 9ème compagnie annonçait avoir réussi à détruire la force ennemie.

 

Kario saisit le combiné pour annoncer qu’il avait suivi l’échange radio, puis tous observèrent une minute de silence pour les premiers morts du 317 avant de se disperser.

 

 

 

Commandement de la 5ème compagnie

 

Capitaine Kario, commandant la 5ème compagnie

 

52141583872_7d15064d71_z.jpg52142843104_a58f848bbb_z.jpg52143092755_1a9dde2506_z.jpg

 

Au contraire de son chef du 1er peloton, Kario n’est pas un vétéran. Il a néanmoins montré de grandes aptitudes de meneur d’homme et un bon sens tactique qui lui ont permis de suivre directement la formation de commandant de compagnie lors de la levée du 317, et ainsi de prendre la tête de la 5ème compagnie.

 

Je me répète, mais les figurines en métal de Catachan ont beaucoup de personnalité, et une sculpture agréable à peindre. Son équipement était trop riche pour en faire un simple lieutenant, il me semblait donc normal de le promouvoir capitaine de ma compagnie, grade représenté par ses deux foulards rouges aux bras.

 

 

Escouade de commandement 0501 du sergent-major Earl

 

52142842244_981d626a0f_b.jpg

 

Le capitaine Kario dispose d’une petite escouade de commandement pour l’assister dans sa tâche et assurer sa protection. Le sergent-major Earl dirige l’escouade, et est également en charge du suivi logistique de la compagnie. Le caporal Evans est le radio du capitaine, et veille à la fois le réseau de la compagnie et le réseau du bataillon voire du régiment. Le spécialiste Jay est le toubib de la compagnie, en charge des premiers soins avant évacuation vers l’arrière, voire de tous les soins si cette évacuation n’est pas possible. Pour l’assister, chaque peloton dispose de son propre médic, d’un niveau beaucoup plus basique que Jay. Enfin, le soldat Rafterman a l’insigne honneur de porter les couleurs de la compagnie.

 

Au départ, le sergent-major de la compagnie devait être un gros costaud avec une grosse sulfateuse. Mais lorsque j’ai rédigé le texte avec l’arrivée de l’interrogateur, je me suis rendu compte que j’avais besoin d’un sergent-major charismatique à la botte du colonel. Et j’ai réalisé à ce moment-là qu’il serait plus judicieux de sortir tous les personnages nommés de la 5ème compagnie, permettant ainsi à Kario d’être le plus haut profil de son unité, ce qui lui en rendra le commandement d'autant plus facile, et permet aux "nommés" d'avoir un vrai statut de VIP sur le champ de bataille.

Pour ceux qui sont remontés en début de topic, le fanion devait être au départ vert et rouge. J'ai finalement opté pour le vert et le bleu afin de faire référence aux Chasseurs-Forestiers qui ont combattu durant la Première Guerre Mondiale, les garde-forestiers fournissant une partie des troupes de couvertures destinées à défendre les frontières le temps de la mobilisation.

 

 

Père Forman, le prêtre de la compagnie

 

52142625418_a0c7817ecc_z.jpg52142845549_303756ddf2_z.jpg52142608716_3aed8df1af_z.jpg52143094755_b52cd814d2_z.jpg

 

Lors de la levée des troupes, Lazaret Forman, modeste ecclésiaste forestier, a choisi de suivre ses camarades sans pour autant renier son sacerdoce. Il porte donc la parole de l’empereur au sein de la compagnie.

 

La robe ne doit pas être pratique pour se déplacer en forêt, mais la figurine est sympa. Au départ je voulais utiliser l’autre prêtre (celui avec une cloche autour du cou), mais celui-ci avec son paquetage au dos m’a finalement paru plus adapté pour accompagner la 5 dans la jungle. Bon, soyons honnête, c’est un ajout purement v8 afin de profiter du +1A en charge, bonus également conféré par Straken. Le foulard violet servira de rappel avec les autres ecclésiarques prévus par la suite au sein des mes forces de l’Imperium.

 

 

Lieutenant observateur Johnson, Aeronautica Imperialis


52142609186_87df0f54bb_z.jpg52143095850_c9901eeeae_z.jpg52143095780_3fc41656d4_z.jpg52142609051_93f2e235a9_z.jpg

 

Le lieutenant Johnson Johnson a été recalé lors des tests pour être pilote. Il s’est donc retrouvé officier observateur détaché auprès des contingents de la Garde Impériale, une situation pas très enviable au sein de l’Aeronautica Imperialis, à moins d’être une tête brûlée.

Preuve de sa bonne intégration avec les rampants du 317, ceux-ci lui ont prêté un pantalon de treillis plus adapté aux déplacements dans la jungle que les effets de l’Aeronautica. Johnson a néanmoins conservé son gilet pare-balles, il faut savoir se protéger, et sa casquette, afin d’être sûr d’être identifié et récupéré par ses camarades pilotes en cas d’extraction.

 

La grappe d’escouade de commandement fournit un torse en gilet pare-balles. C’est très JdR d’avoir des officiers suréquipés par rapport à la troupe, mais je n’imaginais pas un officier de Selva, sensé montrer l’exemple tout en étant proche de ses hommes, porter un gilet pare-balles alors que le reste de son unité combat torse nu. Il fallait donc faire quelque chose de cette pièce. Et j’ai eu l’idée d’inclure un maître de la flotte même si je ne suis pas sûr que ce soit très opti à l’heure actuelle (à part peut-être le stratagème permettant de réaliser une attaque de flanc avec des Ogryns menés par un officier de la Flotte, s’il n'a pas été faqué depuis). Une tête et des bras de la grappe de véhicules de la Garde, la radio de la grappe de commandement Catachan, et nous voici avec un officier observateur parfaitement intégré au reste de l’armée tout en apportant un peu de couleur et d’originalité.

 

 

Seulement 7 gus pour aujourd'hui, mais pas n'importe lesquels.

 

Ce qui porte notre total à 119 chasseurs forestiers !

 

Edited by Annibal
Link to comment
Share on other sites

Dit pas ça @Guili Man! Garde un jour, Garde toujours ^^

 

Superbe avancée @Annibal les selviens me ravissent! Pour les Primarines: Bah je suppose qui si le délire "true size" te vas, tu peu jouer tes Primaris en marine de base en terme de fluff. Sinon, je suis d'accord, ils représentent un changement de Paradigme fluff assez pénible... Mais, bah! Assez parlé de primachins! Alors qu'on as des Selviens pour se régaler les yeux et l'esprit!

 

Super taf de peinture déjà! J'ai été étonné par le foulard du prêtre. Je m'attendait à du vert pour coller avec ses camarades soldats... Mais te justifie pas pour les règles: la figurine est tellement classe qu'on te pardonnera sans mal son efficacité! Pour le coup, c'est un reproche à la V4: Les prêtre peuvent pas être déployer avec l'escouade que l'on souhaite, c'est un peu dommage. Mais même si ils seraient peu aiser à jouer pour ça, j'adorerai en avoir, parce que quand on vois le tient on ne peut qu'être jaloux! Ca ancre tellement le régiment dans son univers en plus!

 

Quand à l'officier de liaison, superbement réalisé aussi, si jamais il ne sert pas en terme de règle, hésite pas à le jouer comme objectif dans des parties scénarisé, il fera super bien le taf!

 

119 Gardes? Hahah! C'est le chiffre d'effectif de mon 1er Méa Kestol au dernier recencement qui date de ... Woua... mais que j'ai toujours gardé en tête! Amusant de le réentendre dans ce contexte! A la Santé de la Garde!

 

Link to comment
Share on other sites

Complètement dingue ton boulot !!

Un background digne de la black library.

Très admiratif de tes conversions, de ta production de figurines et ce background.... ah oui, je me répète,  mais quand même.

Ta peinture s'affine au cour de ton avancement, très beau résultat.

Faut que je prenne le temps de tout lire mais waouh!

Link to comment
Share on other sites

Moi j ai tout lu, c'est régulier, ancré, sympa, et suspens... quid des futurs engagements avec les peaux vertes?!?

Tes persos spéciaux sont supers, il n y a pas tant de sujets Garde I sur le Forum, on est content de les croiser. Beaucoup de sens mis dans ces figs avec ton fluff

Que du bon.

Bon, le capitaine de compagnie avec marcel et plaques de soldats au cou, il va quand même falloir muscler son caractère proche du terrain à celui là.

L unité de commandement est tres bien, avec trois types un genou au sol, le medic a une bonne tête de fou...

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

Le travail d'écriture, c'est l'astuce pour attirer les gens ici sans avoir un super niveau de peinture. Et en fait, c'est très intéressant car ça soulève beaucoup de questions, et surtout ça oblige à y formaliser des réponses. Après, je ne cache par qu'il y a quelques (beaucoup de) inspirations extérieures (tous les noms, ou l'histoire entre Mulligan et Big Joe - je vous laisse chercher la référence :wink2:).

 

Depuis que j'ai réglé mon problème de tours de socles (qui à l'origine étaient verts pour le 317 alors que mes autres armées ont des socles terre), mes personnages extérieurs ont l'avantage de ne pas être coincés dans cette armée (je pense au prêtre et à un autre personnage à venir). Pour le prêtre, je voulais un élément qui rappelle les autres prêtres et les sœurs de batailles que j'ai dans ma pile de la honte les futurs renforts (Helianthe IV a un grand besoin de renouveau spirituel après la période d'occupation Ork).

 

Pour les récits de futurs engagements avec les peaux vertes, il va d'abord falloir que je les présente. Le top serait que j'arrive à faire une mini-campagne pour alimenter le récit avec de vraies bastons, mais ça va demander une grosse logistique et beaucoup de temps :wacko:. Donc c'est prévu, mais il faudra être très patient. Pour l'instant je plante le décor.

 

Par contre j'ai un gros soucis. J'ai monté cette armée en conformité v5 / v8. Mais un certain lobbyisme exacerbé pro-v4 (je vous laisse deviner son origine) commence à porter ses effets, et me revoilà parcourant le codex Catachan v4 afin de voir comment mettre mon armée entièrement en conformité (pour l'instant, je peux générer une force v4 mais ça implique de la réorganisation en interne, par exemple pour virer les lance-flammes lourds des escouades de Vétérans ou pour rassembler des patrouilles d'infiltrateurs). Et en fait, c'est un gros travail. Je pense qu'il faudrait que je reparte d'une page blanche, que je conçoive une force v4 telle que souhaitée puis que je vois comment y faire rentrer l'existant, et ce qu'il faudrait que je rajoute (a priori, au moins quelques sergents).

Je crois que c'est ça, le troisième effet @Miles. Moi qui pensait pouvoir verrouiller tranquillement mon affaire et passer à autre chose...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, Annibal a dit :

Je crois que c'est ça, le troisième effet @Miles. Moi qui pensait pouvoir verrouiller tranquillement mon affaire et passer à autre chose...

Il serait retors!? On m'aurait donc menti!?

Edited by gekko
Link to comment
Share on other sites

Bonjour chers concitoyens de l'Imperium,

 

Tout d'abord, une bonne nouvelle : après pas mal de calculs et de tergiversations, j’ai trouvé le moyen de faire basculer mon armée en v4 sans trop de casse. Il me manque « juste » un sergent vétéran pour que ça passe (voire 3…). La mauvaise nouvelle, c’est que j’avais bouclé cette armée en vidant tous les fonds de caisse. Il me resterait bien une figurine, mais elle a été tellement mal peinte par le passé que je suis obligé de la décaper avant de pouvoir la reprendre. Il faut aussi que je regarde dans la boîte à rabiots ce que je peux faire. Des fois, avec quelques petits bouts, on peut réussir à trouver un truc sympa à faire. Donc, affaire à suivre, mais le retour en v4 me parait jouable !

Place au récit !

Réaction nocturne

 

 

Par un vertueux réflexe acquis lors des entraînements sur Selva, Ring avait bondi de son hamac dans son trou de combat. Il mit cependant quelques secondes à se rappeler où il était.

Kilgore se tenait juste au-dessus de lui.

-         Le poste avancé du 1er peloton signale des mouvements suspects dans son secteur.

Ring hocha la tête en signe d’acquiescement. Tout se remettait en ordre dans son esprit.

Il trouvait l’atmosphère de la jungle d’Uzgueg bien plus reposante pour dormir qu’à bord du transporteur de la Flotte. Le transit warp avait été particulièrement désagréable.

-         Tient la réserve prête à intervenir, ordonna-t-il au sergent-chef.

Puis, après avoir enfilé son équipement de combat et attrapé son bolter, le lieutenant Ring bondit jusqu’au trou de Crapgame. La nuit était d’encre, mais Ring constata que ses nombreuses pérégrinations dans le dispositif de la compagnie lui permettaient de retrouver facilement ses repères. Le sergent dormait encore dans son hamac, la meilleure protection pour se protéger des petites bestioles.

-         Crapgame ? Le sergent leva la tête, et mis aussi quelques secondes à se situer.

-         Renforcement du dispositif du 1er peloton, en discrétion.

Le temps que Ring bascule vers sa destination suivante, le sergent était déjà en train de réveiller ses hommes pour rejoindre leurs emplacements de combat.

Les équipes de mortiers étaient déjà réveillées et commençaient à repointer leurs pièces vers le dispositif du 1er peloton lorsque le lieutenant arriva à leur niveau. Ring rejoignit ensuite le poste de combat du capitaine pour lui faire son rapport et prendre ses ordres. Il y trouva l’escouade de commandement, sur le pied de guerre, mais sans son chef.

-         Le Vieux est parti vers le 1er peloton, signala le sergent-major Earl.

Ring ne fut pas surpris, c’était un comportement habituel du capitaine. Il aimait bien être au cœur de la mêlée. De toute façon, Ring n’avait pas besoin d’attendre ses ordres pour savoir quoi faire.

De retour à son poste de combat, il vit les bolters lourds partir rejoindre leurs emplacements derrière le 1er peloton. Kilgore le rejoignit.

-         Renforts prêts, mon lieutenant.

Les cavaliers se tenaient à côté de leurs montures, prêts à se mettre en selle. Les sapeurs de James et les tireurs antichars de Lerner étaient un peu plus loin, quasiment indiscernables, ce qui n’était pas le cas de l’escouade du sergent Tourn’Fier. Ses massifs Ogryns étaient des bons gars, et un atout indéniable lorsqu’il fallait déplacer des charges lourdes, mais ils étaient encore un peu rétifs à comprendre les vertus du camouflage et de la dispersion, et les 4 grandes ombres se tenaient courbées autour d’un arbre. Paradoxalement, les Sentinelles du sergent Kelly, bien plus grandes, étaient extrêmement bien camouflées.

L’oreillette de Ring grésilla.

-         40, ici 45. En cours d’infiltration devant le dispositif de 10, RAS.

Les éclaireurs snipers de Vronsky étaient partis chercher le renseignement. Si jamais ça se mettait à chauffer, ils ne pourraient compter que sur leur discrétion pour essayer d’échapper aux tirs.

-         Ici 41, en place.

Les bolters lourds avaient rejoints leurs emplacements. Ring attrapa le combiné d’un des radios, et sélectionna le réseau compagnie.

-         Ici Azur 40, appui en place au profit de 10, réserve prête à intervenir.

-         Azur 40 reçu. Ring reconnu la voix du capitaine. Celui-ci poursuivi :

-         Pour tous, fin d’exercice.

Les différents chefs de pelotons acquittèrent la consigne. Ring se tourna vers ses chefs d’escouades.

-         Fin d’exercice, reprise des activités normales.

Les hommes retournèrent soit reprendre leur nuit dans leurs hamacs, soit finir leur tour de garde.

Le capitaine arriva quelques minutes plus tard. Lorsqu’il fut à un mètre, Ring put apercevoir son sourire satisfait.

-         Très bonne réaction, délai correct, discrétion satisfaisante.

Kario s’était dirigé de nuit jusqu’au poste avancé du 1er peloton. C’est lui qui avait provoqué le compte-rendu d’infiltration pour tester la réaction de sa compagnie.

Ring souffla. Si le capitaine était satisfait, alors lui aussi.

 

 

 

Et aux figurines !

Renforts de la 5ème compagnie

 

Escouade de Sentinelles 1321 du sergent Kelly

 

52142601156_4a60384900_b.jpg

 

Les Sentinelles du régiment sont regroupées au sein de la compagnie de reconnaissance, qui dispose de 3 pelotons de 13 Sentinelles chacuns (4 escouades de 3 plus une Sentinelle de commandement) et d’un peloton de 10 Sentinelles blindées. Il s’agit des seuls véhicules de combat du 317.

La 5ème compagnie a reçu le renfort appréciable de la 1ère escouade du 2ème peloton, commandée par le sergent Kelly.

 

Je ne devais avoir au départ que deux Sentinelles, en l’occurrence issues de la bonne vieille boîte de bataillon Catachan, donc des modèles datant d’avant la refonte permettant de faire les versions Catachan-Cadian-Armageddon. Mon troisième choix d’attaque rapide devait être constitué par des cavaliers. Puis j’ai hésité à savoir si j’achetais de quoi avoir une escouade de cavaliers ou une troisième Sentinelle. Et alors que j’étais en train de peindre mes deux Sentinelles j’en ai retrouvé deux dernière version dans ma pile de la honte. J’ai donc tranché : trois Sentinelles pour mes chasseurs forestiers. J’en ai profité pour ajouter les plaques de blindage avant sur les deux en cours.

Les armes (arme principale, son chargeur/réservoir associé et la rampe de missile traqueur) sont amovibles. J’ai donc deux Sentinelles qui ont le choix entre lance-flammes lourd et multilaser, et la troisième qui dispose de toute la gamme du codex.

Les missiles traqueurs sont ceux de la grappe d’amélioration de blindés, avec comme bras le support pour la mitrailleuse sur pivot. Dans mon esprit, qu’elles soient en tête ou en réserve, les Sentinelles doivent disposer d’une bonne puissance de feu pour pouvoir mettre un coup d’arrêt à l’ennemi. Il fallait donc des missiles, et ceux-ci sont merveilleusement disproportionnés pour instiller le doute à l’adversaire.

Le Munitorum ne va pas forcément délivrer des munitions au coloris adapté au camouflage des véhicules qui vont les porter. Ça m’a permis d’agrémenter mes engins avec une petite touche de « couleur ».

 

 

Escouade de cavaliers 1421 du sergent-chef Kilgore

 

52143087160_6a5a4559f9_b.jpg

52143087130_474ae44cd6_b.jpg

 

La 5ème compagnie a également reçu le renfort d’une escouade de cavaliers. Les chasseurs forestiers utilisent les chevaux sur Selva pour se déplacer dans les zones où les véhicules ne passent pas. C’est donc naturellement que chaque régiment de chasseurs-forestiers compte un escadron de cavalerie dans ses rangs, pouvant servir tout autant de force d’éclairage devant l’infanterie que de réserve mobile.

 

J’ai réalisé ici un fantasme vieux de 20 ans : disposer d’une escouade de cavaliers impériaux, destinée à contre-charger l’élite ennemie, et défaire mega-nobz ou escouade Terminator.

Après avoir longtemps cherché une solution permettant de disposer d’une telle escouade sans devoir multiplier les kits et/ou vendre un rein, mon choix s’est porté sur les cavaliers maraudeurs du chaos : boîte de 10, présence de lances et esthétique permettant une intégration à ma force de gardes de la jungle sans trop de travail.

Comme précisé ci-dessus, j’ai tellement hésité que j’ai ajouté entre-temps une troisième Sentinelle pour prendre la place des cavaliers. Puis finalement je les ai commandés (en juin 2021 : une réalisation expresse quand d'autres figurines attendent pendant 20 ans !).

Leur transformation de maraudeurs en gardes impériaux a nécessité de limer les "quelques" insignes du chaos et de puiser dans ma boîte à rabiot pour remplacer les têtes et quelques bras afin de disposer des différentes armes nécessaires pour chaque cavalier : lance, pistolet laser, arme de corps à corps et grenades frags. Pour le sergent, j’ai hésité entre pistolet laser et pistolet plasma, et comme je n’arrivais pas à faire de choix j’ai eu recours pour la première fois aux aimants. Satisfait du résultat, j’ai également appliqué la procédure afin d’avoir la possibilité d’échanger deux lances contre des fuseurs.

En termes de jeu, je peux sortir une escouade de 10 cavaliers, entièrement en lances ou avec un pisto plasma et deux fuseurs, ou deux escouades de 5, une en lances et l’autre en lances ou avec pisto plasma et fuseurs.

 

Pour ceux qui trouvent les cavaliers hors de propos dans le 41ème millénaire, je tiens à souligner que c’est d’avantage des raisons logistiques que tactiques qui ont décidé du retrait des chevaux des rangs de l’US Army durant la Seconde Guerre Mondiale. La Vème Armée US en Italie a d’ailleurs envisagé l’engagement d’une brigade de cavalerie montée française lors de la campagne d’Italie en 1943-44. Je concède néanmoins qu'à ce moment là le cheval est utilisé uniquement comme moyen de déplacement, pas pour charger (le groupe de cavaliers, et c'est pareil pour notre armée française en 40, met pied à terre à l'approche de l'ennemi puis combat à pied comme un groupe de fantassins).

 

 

Escouade d’auxiliaires Ogryns 1921 du sergent Tourn’Fier

 

52141576802_64b2de9e28_b.jpg

 

Le 317 a pu bénéficier du renfort d’une compagnie d’auxiliaires Ogryns, en l’occurrence la compagnie 17/1388. Celle-ci a reçu au sein du 317 le numéro 19 afin de trouver sa place dans la logique de la numérotation régimentaire.

 

Du bon vieil Ogryn métal comme on n’en fait plus. Comme sergent, rien de moins que l’ancienne figurine de Nork Leddog (oui, à l’époque de la v3 c’était avec un L en version française). J’ai dû acheter Nork en 2001, lors des prémices de cette armée, et les autres Ogryns plutôt vers 2006.

C’est la seule escouade qui est restée dans sa peinture d’origine, à savoir en Humbrol. Il faut dire qu’après avoir été prévue pour le 317, elle a fait un long détachement avec le 812ème régiment d’infanterie ayskonien (équipement de type Cadia, publication à paraître sur le WarFo dans la décennie), avant de retrouver sa destination d’origine (le 812 recevra pour sa part le renfort de nouveaux Ogryns). J’ai hésité à rajeunir la peinture lors de la finalisation du 317 le mois dernier, mais finalement j’ai jugé le résultat de l’époque suffisant, préférant consacrer mon temps ailleurs.

 

Et voici la photo d'ensemble des renforts attribués par le régiment à la 5ème Compagnie :

52143094100_1f3915c9e4_b.jpg

 

 

Et voilà pour cette semaine. Ce qui nous porte à 133 piétons (cavaliers compris) et 3 engins !

Edited by Annibal
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Annibal a dit :

Et voilà pour cette semaine. Ce qui nous porte à 133 piétons (cavaliers compris

 

Euh du coup ils comptent pour 1 ou 2 ? 😄

 

Sacrée différence de peinture sur ce groupe 👍

 

Ils sont très chouettes 

Link to comment
Share on other sites

Excellent tout ces auxiliaires!

 

Les cavaliers sont classe! Même si leur look reste un peu barbare. Si jamais je chope des cavalier maraudeur je saurai quoi en faire.

Seul reproche, leur lances sont pas explosive ou énergétique... Pourtant, une petite grenade sur le mande ou une peinture un peu "électrique" sur la lame... Sauf bien sur s'ils ne joue pas avec des lances de chasse.

 

Bon, j'espère qu'on verrais le 812ème dans le début de la décénie ^^

 

 

Link to comment
Share on other sites

Oh ben y'a de sacré unités de renfort là.

Moi j'aime beaucoup comment ressortent les trognes de tes cavaliers sur leurs corps rugueux.

Et Nork Leddog reste en ma mémoire, quand même.

Qu'est-ce que tu penses des nouveaux modèles de sentinelles de GW?

Le petit texte fluff d'exercice est bien; quoique il manque un peu de péril.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous, et encore merci pour les commentaires. Ça motive à poursuivre et à avancer les projets suivants.

 

Le 15/07/2022 à 17:56, Guili Man a dit :

Euh du coup ils comptent pour 1 ou 2 ?

Ils comptent pour 1, puisqu'il s'agit d'une figurine. Par contre pour les armes lourdes je compte deux gardes bien qu'il n'y ait qu'un socle (sinon ça fausse mes effectifs 😉 - et puis en v3 et v4 c'était des figurines séparées en terme de règles). Pour mes indicateurs de suivi d'avancement, je n'ai défini que trois catégories : infanterie, véhicules et décors. Si ça a une valeur d'endurance, c'est de l'infanterie, si ça a un blindage c'est un véhicule.

 

Le 15/07/2022 à 17:57, Miles a dit :

Les cavaliers sont classe! Même si leur look reste un peu barbare

C'est vrai que dans l'escadron de cavalerie du 317, c'est un peu ambiance chaines et cuir clouté. Mais il faut bien se protéger un peu pour se lancer au galop au travers de la jungle.

 

Le 15/07/2022 à 17:57, Miles a dit :

leur lances sont pas explosive ou énergétique

Si si si, c'est tout comme. C'est de l'acier selvien de très grande qualité, extrêmement bien affuté, ça perce n'importe quoi 😁. C'est fabriqué directement dans les Forges et Acierie Crom, ils s'y connaissent en acier.

Bon, en vrai j'avais envisagé d'y coller des grenades sur le côté, mais ça faisait vraiment trop bizarre. Bonne idée le coup du champ électrique, je n'y avais pas pensé. Il manque un petit générateur quelque-part pour que ce soit crédible, mais je pourrais faire ça à l'occasion (quand je maitriserai la technique).

 

 

Le 15/07/2022 à 17:57, Miles a dit :

j'espère qu'on verrais le 812ème dans le début de la décénie

Le début de la décennie, c'est jusqu'en 2025, c'est bien ça ?

J'ai une compagnie d'infanterie complète (234 fantassins) plus quelques blindés (11), mais il faut que je ressorte tout des cartons, que je remette à plat l'organisation et les marquages et que je complète certaines unités (j'ai investi dans une force de défense cadienne pour avoir assez de renforts). Pour l'instant je préfère mettre l'effort sur les Orks (90 Orks de peints sur un total de 240). Il faudrait que je fasse aussi un peu d'Inquisition. Et que je m'attaque aux figurines pour Blackstone Fortress et Kill Team...

 

Le 15/07/2022 à 18:47, gekko a dit :

Qu'est-ce que tu penses des nouveaux modèles de sentinelles de GW?

J'attends d'en voir un peu plus pour voir s'il faut faire un stock d'anciennes (il m'en reste une sur grappe, je ne sais pas quoi en faire pour l'instant, il faudrait peut-être que je fasse une escouade de 3). Mais pour le peu qu'on en a vu je trouve que ça à l'air d'être une bonne évolution tout en conservant les fondamentaux. Les deux modèles devraient pouvoir cohabiter sur une table sans trop choquer. Mais la Sentinelle actuelle me paraissait déjà être très bien, et avec un beau panel d'options pour représenter toutes les versions.

Les nouvelles sorties Astra Militarum seront peut-être l'occasion de ressortir le 812 des soutes des transporteurs interplanétaires.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

Vendredi, jour de mise à jour (et avant-dernière mise à jour de ce sujet qui s'approche de la fin).

 

J’ai laissé depuis un peu longtemps en suspend le colonel Trautman et l’interrogateur Zell afin de développer l’arc narratif de la 5ème compagnie. Ca m’apprendra à anticiper l’ordre de mes textes. L’arrivée de Zell au poste de commandement de Trautman est donc bien postérieure aux différents récits sur la 5ème compagnie. Mais tout cela va fusionner ci-dessous.

 

Changement d’ordres

 

La Valkyrie se posa dans un nuage de poussière et de végétaux morts.

Kario n’était pas surpris de voir débarquer le chef du régiment. Si le colonel avait un état-major, c’était justement pour pouvoir aller constater de lui-même la situation sur le terrain pendant que ses officiers assuraient la conduite des opérations et préparaient les ordres futurs. Et Trautman n’était pas homme à rester tranquillement à l’arrière.

La rampe arrière de l’aéronef s’abaissa. Son bolter lourd sur l’épaule, le sergent-major Schaefer fut le premier à descendre, suivi par le colonel et son escorte.

Mais Kario remarqua tout de suite l’homme en robe noire au milieu des Selviens.

-         Oh, mais c’est quoi ce coin pourri ! s’exclama celui-ci en posant pied à terre.

Kario s’avança à la rencontre de son chef, puis la délégation se dirigea vers le poste de commandement de Kario tandis que la Valkyrie redécollait et disparaissait derrière la canopée.

-         Voici l’interrogateur Zell, de l’Ordo Xenos, présenta Trautman. Il a des recherches à mener dans ton secteur.

Les deux officiers se penchèrent sur la carte le temps de faire le point de la situation.

-         J’espère qu’il y a du Xenos à buter dans ces bois, que je leur montre qui c’est le boss !

-         Auriez-vous l’obligeance de nous préciser le but de notre mission, interrogateur, demanda le plus diplomatiquement possible Trautman, qui commençait à être excédé par ce représentant de l’Inquisition se donnant en spectacle.

Zell lâcha une plaque de donnée sur la table faite de caisses de munitions où était déployée la carte de la zone.

-         Il y aurait des vestiges d’une civilisation passée dans cette zone, et je dois aller y enquêter.

Kario et Trautman consultèrent les coordonnées. La zone de recherche était vaste, et assez éloignée. Kario n’avait pas encore poussé ses patrouilles aussi loin.

-         Il y a une menace particulière à laquelle se préparer ? demanda Kario, prudent.

-         Rien que ne puisse défaire le grand Omega Zell.

Le capitaine se tourna vers le colonel.

-         Les travaux du poste avancé sont bien avancés. Je peux organiser une patrouille renforcée avec le gros de la compagnie. Je pense qu’il nous faudrait trois jours pour ratisser la zone indiquée. Quand devons-nous nous mettre en route ?

-         Ben, tout de suite pardi ! intervint l’interrogateur.

Les deux officiers essayaient de cacher leur consternation. Kario fit néanmoins preuve de bonne volonté.

-         On peut se mettre en route sous une heure. Le 1er peloton est déjà en patrouille dans cette direction, il pourra constituer l’avant-garde.

Trautman acquiesça, puis ajouta à voix basse :

-         Tu te charges de ta compagnie, et je m’occupe du visiteur.

Puis, en s’adressant au représentant de l’Ordo Xenos :

-         Vous venez avec nous ?

-         Mais bien sûr !

-         En attendant qu’on se mette en route, puis-je vous recommander de passer une tenue plus adaptée à la marche en forêt ?

-         Quoi, elle est pas bien ma tenue, répondit l’interrogateur en désignant sa grande robe noire.

Devant la moue du colonel, il ajouta :

-         Vous auriez un de vos pantalons de combat à me prêter ?

 

 

 

Commandement régimentaire

 

Le colonel Trautman, commandant le 317ème régiment de chasseurs-forestiers selvien

 

52141588357_c6d9740138.jpg52142610776_b7608fdc85.jpg52141587852_35d1dba323.jpg52143097000_5500977c0d.jpg

 

Capitaine au 276ème régiment de chasseurs-forestiers selvien, Trautman a été engagé dans les combats de la ruche Azenor à la tête de sa compagnie, contre des cultistes. Combattant aux côtés de Skitarii, il a été gravement touché à l’épaule par une grenade autopropulsée alors qu’il portait secours à Technoprêtre blessé. Son geste héroïque ayant été remarqué par d’autres adeptes de l’Omnimessie, il a eu la faveur d’être évacué avec le Technoprêtre vers un sanitorium du Mechanicus et d’y bénéficier de soins particuliers.

À l’issue de la campagne, le 276ème, qui avait subi de fortes pertes, a eu la rare chance d’être rapatrié vers Selva pour être reconstitué. Les autorités selviennes ont obtenu de l’Administratum de pouvoir tirer profit de ce retour pour faire bénéficier les régiments alors en cours de formation de cadres expérimentés et aguerris. Une partie du personnel vétéran du 276 a ainsi été ventilé dans les régiments 312 à 324, souvent avec des promotions. C’est ainsi que Trautman, remis sur pied grâce aux bons soins du Mechanicus, a été désigné pour prendre la tête du 317.

 

Il aurait été dommage de ne pas profiter de la mise sur pied du 317 pour ne pas y intégrer quelques personnages forts en caractère, dont le colonel Straken qui confère des bonus assez intéressants en v8. Mais on m’a dit de ne pas jouer en v8. Ni même d’en parler. De toute façon, il existe depuis la v3, même si la figurine a été rénovée en v5. Ça fait un QG sympa, mais ça me paraissait un peu riche pour un simple capitaine de compagnie, il me paraissait donc normal de le nommer à la tête du régiment.

Figurine avec une très belle pose (bien mieux de mon point de vue que sa précédente itération), et agréable à peindre, même si ce n’est pas toujours évident de trouver la séparation entre la peau et le bionique. Il s’agit d’une version métal (je ne sais pas si elle a été produite en failcast par la suite). Et comme toujours, du rouge pour les officiers.

 

 

Le sergent-major Schaefer, adjudant régimentaire

 

52142842079_722f055583.jpg52142605546_880925bb15.jpg52141582632_0c942ccabd.jpg

 

Autre vétéran du 276, Schaefer commandait l’escouade d’appui-feu de la compagnie Trautman. Véritable force de la nature, il a démontré que le trépied sur le bolter lourd n’était pas forcément indispensable pour faire feu. Lorsque le capitaine Trautman a été touché à l’épaule, Schaefer a accouru avec son bolter lourd puis, debout au milieu du champ de bataille, a fourni le tir de couverture qui a permis de procéder à l’extraction des blessés.

A la formation du 317, le colonel Trautman a donc tout naturellement choisi Schaefer comme adjudant régimentaire, c’est-à-dire pour assumer le rôle de sous-officier le plus gradé et d’exemple pour tous les sous-officiers et chasseurs du régiment. Et lorsque Trautman part sur le front, il sait pouvoir compter sur l’appui du bolter lourd du sergent-major.

 

Le sergent artilleur Harker, une figurine apparue avec la v5, personnage nommé devant prendre la tête d’une escouade de vétérans comme sergent dans cette version, personnage indépendant en v8. Bon, du coup, en v3-v4, pour le sortir je vais devoir lui adjoindre un co-équipier et le compter comme servant de bolter lourd standard (ce qui me permet à l’heure actuelle d’avoir deux escouades de 2 bolters lourds). Ou éventuellement d’aller chercher les règles de Barracuda des Têtes brûlées.

 

 

L’escorte du colonel Trautman

 

52142847694_703a880c72_b.jpg

 

Pour partir rejoindre la 5ème compagnie, le colonel a embarqué avec lui un petit groupe d’escorte, comprenant l’étendard régimentaire et 3 vétérans armés de lance-plasma.

 

J’ai longtemps été anti-plasma pour mes gardes, ma chance aux dés faisant qu’en général au tour 2 ils étaient la première perte qu’ils causaient. Du coup j’ai surcompensé avec ces 3 gardes. Je n’ai pas résisté à l’attrait de la pièce d’étendard de la grappe de commandement Catachan, même si je viens de découvrir que l’option n’existe pas en v3-v4 pour les vétérans des mondes hostiles. L’important, c’est que ça fasse beau sur le champ de bataille. On retrouve les couleurs bleu et vert des chasseurs forestiers, réhaussé de jaune et d’or pour que ça claque un peu.

Si je rajoute quelques gardes, je me demande si je ne vais pas basculer ces plasmas en escouade de commandement du peloton d’appui, pour accompagner Ring. Il faudrait juste que je rajoute un radio, et ça donnerait un peu de punch au sein de la compagnie.

 

 

Le caporal Sylvestre, de la compagnie Commando

 

52143086100_1eff4c1a33.jpg52141575707_7266dfdee6.jpg52142615323_eaa3d65c5c.jpg52142598516_86202ed4e0.jpg

 

« Petit » frère du sergent Boram, le caporal Sylvestre a réussi à rejoindre le régiment de son aîné à l’incorporation. Marchant sur ses traces, il a démontré d’emblée d’excellentes faculté pour l’infiltration et les opérations spéciales. C’est donc tout naturellement qu’il a rejoint la compagnie commando comme infiltrateur-éclaireur-saboteur. Il préfère d’habitude opérer seul, et constitue une menace non négligeable pour tous ceux qui croiseraient son chemin. Lors du départ du colonel vers la 5ème compagnie, Schaefer l’a fait embarquer avec lui. Vu la gueule bizarre du loustic qui s’était ramené, le sergent-major s’est dit que ce ne serait pas forcément inutile de pouvoir compter sur un électron libre dans le secteur.

 

 

Et voici la seule figurine résine de ce projet. Le modèle est sympa, mais cette résine ne m’inspire pas tellement confiance. D’ailleurs j’ai vu lors de la session photo qu’il fallait que je remette un peu de peinture sur le bout du cigare.

Je trouve sympa pour le coup de disposer des deux versions de Sly Marbo dans mon armée. Il faudra que je prenne une photo d’eux côte à côte à l’occasion.

 

 

Le grand interrogateur Zell

 

52143096595_4ae3481883.jpg52142609586_fc94997d8c.jpg52141587137_4fb86ee535.jpg52141587087_e4b9fe2390.jpg

 

L’étrange interrogateur a débarqué un peu de nulle part, avec une mission claire : trouver un truc en forêt. Il a cependant accepté d’échanger sa robe noire contre un pantalon de treillis plus adapté à la marche en forêt.

 

Cette figurine faisait partie du lot que j’ai acheté initialement, mais ce n’est pas du GW. Elle devait initialement servir d’officier, mais très rapidement, à la découverte du GBN v3, à cause de son équipement un peu spécial et de son look particulier, j’ai décidé d’en faire un inquisiteur.

Peinte une première fois en Humbrol, elle a bénéficié d’une repeinture partielle, afin de garder une cohérence avec les Selviens (le pantalon) et l’Inquisition (la couleur du bandeau). Le changement de couleur du tour de socle permettra cependant de ne pas restreindre cet interrogateur à cette seule armée.

 

 

Et pour finir, la photo de la partie commandement de l'armée : le chef de régiment, le commandant de compagnie, les escouades de commandement et les personnages.

 

52141586062_d9e1cbfb91_b.jpg

 

Et voici pour cette semaine, ce qui porte le total à 131 fantassins, 10 cavaliers et 3 véhicules.

 

 

Edited by Annibal
Link to comment
Share on other sites

Génial! Le Zell vent du rêve! Un emmerdeur fini! C'est le problème quand on fait des perso, souvent on peu pas s'empêcher d'en faire des parangons, des archétypes de leur entrée du lore, parce qu'on vas en avoir juste un, qu'on veut que ça claque... Mais en faire un gus Wtf, ça marche très bien pour donner du caractère! Faut que j'en prenne de la graine!

Par contre, il fait sa diva: Sa photo n'est pas passé... Je sais pas si je suis le seul dans ce cas...

Edit: Ca y est, je vois Zell! Il le fait grave! Avec son symbole sur l'épaulière et tout. C'est un figu Warzone ça, un héros capitolien de le nom m'échappe actuellement.

 

Le Colonel est très classe. C'est vrai que cette figu est pas mal ^^ Au moins son bras bionique à une histoire plus glorieuse que celle de la recrue de l'autre fois :D

 

L'Adjudant major est bien aussi. Effectivement, la fig et le concept sont des descendants de ce bon vieux Barracuda! Même si, quand on creuse, on s'apperçois que les très vieux gardes et les vieux gangers de nécromunda était coutumier de porter leurs armes lourdes à l'épaule, les bourrins ^^

Avec un pourvoyeur (ou juste un garde fusil laser qui fait jolis, après tout en V4 on doit avoir un servant, mais il n'as pas d'usage particulier. Donc pour le Fluff, Shaefer peu se gérer son bolter lourd tout seul ^^) ce sera parfait dans une escouade QG!

 

Pour la bannière, honte à moi, j'ai la flemme de choper mon dex catachan, mais ça peu pas compter en relique? Genre on considère que la bannière est trimballé attachée ,contrairement aux régiments de ligne, et qu'au moment critique, on la déploit! En avant!

 

Quand aux 3 Plasma... T'est un odieux bourrin, tu devrais avoir honte!

Bon ok, moi aussi j'ai fini par craquer à force de me faire massacrer par des saletés svg 2+ j'ai atteint le fond avec mon QG de ma compagnie de rangers. 6 Hommes 5 pistolet plasma! Un sac à point fragile, mais rien que pour le carnifex ventilé en un tour, c'était cathartique!

 

Et sylvestre est très beau aussi! J'ai hâte de voir comment cette mission vas se dérouler!

 

Aller un petit rapport d'escarmouche pour l'intro? Règles Gorka-morka et hop? T'as ce qu'il faut pour!

 

Post lu et rédigé en écoutant les Rollingstones, of course.

 

 

 

 

 

 

 

 

Edited by Miles
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.