Jump to content
Warhammer Forum

Kaoslave

Membres
  • Content Count

    2,446
  • Joined

  • Last visited

About Kaoslave

  • Birthday 04/27/1978

Profile Information

  • Location
    Genève (Suisse)

Previous Fields

  • Jeux
    DungeonSaga, HotT, Zombicide BP, KOW, etc.

Recent Profile Visitors

4,243 profile views
  1. Double post pour la fin du premier élément de cette seconde session. Voici la base de ma grue : Et les 4 angles : On voit que je ne me suis pas trop foulé pour le dessous de la plateforme (bah faut dire qu'on ne le voit pas en situation de jeu). Et pour vous aider à apprécier la taille du bouzin... y'a Charlie qui pose : Faut finir le haut maintenant.
  2. Exact... c'est l'avantage d'avoir travaillé à l'aéro (idem pour les OSL). - Sous-couche noir - Zénithale à 45° blanche - Zénithale à 90° blanche - Voile bleu général - OSL en blanc puis orange. Et après j'ai attaqué au pinceau pour reprendre les grilles, les métalliques, les usures, les marquages, etc. Alors j'aurais adoré faire des hachures, mais je suis déjà à la bourre sur la session, donc je reprendrai éventuellement plus tard (faut pas trop rêver quand même). Pas de barrière par contre pour des questions de jouabilité. Yep c'est enfin fait... je détail ci-dessous. Pour les roues je suis parti du fichier de Duncan Shadow, car elles allaient avec les parties latérales (qui sont issues d'un fichier que j'avais modifié)... je me suis donc retrouver avec 12 demi-roues, que j'ai commencé par assemblé à la superglue. Avant déformation, j'ai marqué au crayon la partie à "écraser". C'est alors qu'a commencé la déformation avec le pistolet à air chaud... faut faire gaffe à ne pas se crâmer les doigts (parce que le truc souffle de l'air à plus de 250°C). Donc un coup à gauche, un coup à droite, un peu plus sur le dessous et paff on écrase sur le sol. Si ce n'est pas assez on recommence (par contre si c'est trop c'est fini). J'ai sorti le pied à coulisse afin d'avoir 6 roues à peu près déformées pareillement. Petite photo du "pistolet" et d'une roue après déformation (les 2 éléments ne sont pas à la même échelle hein) : Alors j'aurai simplement pu faire le truc au papier de verre... mais les flancs ne se seraient pas élargies (vu de face, ça ne changeait pas grand chose, mais de profil oui). Une fois la déformation réalisée, je comble la ligne centrale avec de la GS et je passe la sous-couche au pinceau (parce qu'après je serai coincé). Puis je colle les roues sur le chassie : Évidemment ce n'est pas à niveau. Alors j'aurai pu en rester là et m'en ficher, car je joue sur un tapis en néoprène -> on aurait donc jamais vu la différence de niveau. Mais non, fallait que je corrige... 2 choix s'offrent alors à moi : ponçage au papier de verre ou ramollissement du plastique et écrasement sous son propre poids. Le ponçage impliquant des contraintes mécaniques, je craignais de faire sauter la colle du coup je tente le plateau chauffant. Je pose sur le plateau chauffant de l'imprimante que je monte à 120°C environ et je laisse le poids du bousin faire le travail (n'oublions pas qu'il est lesté avec du ciment). Sur la photo, on voit la différence de niveau (le jour sous l'une des roues). Et au passage, on peut voire que cette base n'est pas si "trapue" et ma plateforme est bien à 7,5cm de hauteur. Bon ça aurait pu le faire... (ça l'a fait sur le côté où il y avait le moins de différence), mais la chaleur à également ramolli la colle (ça je ne m'y attendait pas) et les roues ont commencé à prendre du carossage négatif... et bon ce n'est pas une voiture de course quoi. Donc on part sur la seconde solution pour finir la mise à niveau. Je pose un morceau de papier de verre (grains 120) sur la vitrocéram de la cuisinière (parce qu'il me faut un truc bien plat et facile à nettoyer)... et je ponce. Pour éviter au max les contraintes mécaniques sur la peinture, je bouge le papier de verre et non le véhicule (que je maintiens simplement en place avec 2 doigts, mais sans pression vers le bas - le leste suffit au ponçage). Au passage, vous pouvez apprécier le weathering sur les rivets. Maintenant que c'est plat... je n'ai plus qu'à finir la peinture des roues et cette première partie sera achevée. Comme on a changé de page, je remets un tableau d'avancement :
  3. 3 semaines de retard ce n'est rien... il y a pire que toi. L'ensemble est très cohérent et les couleurs sont naturelles et agréables. Il y a quelques petites imperfections, mais on les oublie vite. Mais j'avoue quand même que je l'imaginait plus verte avec les photos d'inspiration que tu nous avait proposées. Je suppose que les emplacements "terreux" sont destinés à accueillir les éléments modulaires. Bon courage pour ta seconde session.
  4. Alors c'est voulu (mais là c'est d'autant plus faussé car il manque les roues). La plateforme se trouve(ra) à 7,5cm du sol (parce que c'est la norme pour les hauteurs à Deadzone), et le tout est trapu car je veux un "cube" bloquant (donc par de ligne de tir possible à travers le "cube" inférieur). En plus ça respecte bien le côté "contrepoids" nécessaire à la stabilité d'un tel engin. Y'en a 2 : la base qui est très "large et massive" qui fait le contrepoids principal et le contrepoids en haut sur le bras. Le tout est très stable en vrai, et assez réaliste (j'ai tout un tas de grues près de chez moi... je peux vous faire des photos si vous voulez de l'inspiration in situ). Regardez sur le bras, au milieu de la photo, vous verrez une irrégularité (y'en a d'autres mais c'est la plus marquée). Comme je disais ce n'est pas bien grave (pas besoin de viagru) Le PLA est un très bon matériau d'impression (facile à imprimer, biosourcé, résistant à la plupart des solvants) mais possède un défaut, un point de "ramollissement" assez bas (env 50-60°C). On trouve des "PLA+" qui corrigent ce défaut (mais qui sont moins écologique du coup). En condition "de jeu", mes décors ne risquent donc rien, mais ils ne doivent surtout pas rester dans une voiture en plein été... ou sous ma vélux avec l'effet prismatique sous peine de risque de déformation. Après, cela peut aussi être un avantage, quand on veut déformer des barils par exemple (où des pneus dans mon cas), sans le faire préalablement sur le modèle numérique. Il suffit d'appliquer un coup de pistolet à air chaud au bon endroit puis de déformer. J'ai pratiquement terminé "la base" (manque toujours les roues... je sais je sais). Reste encore un peu de weathering, mais le gros est fait.
  5. Je parlais bien de support ajouté par le slicer (parce que là tes supports possèdent le même nombre de parois et de remplissage que le reste de la pièce et quand tu vas les enlever ça va te laisser un trou sur les surfaces inférieures et supérieures), mais pas par la génération automatique (parce que ça c'est pourri). Sous Cura (mais à priori les autres aussi), tu peux poser des supports à des endroits précis avec le plugin "custom support". Sous Cura tu as une option (dans le sous-menu "remplissage", mais il faut l'activer dans les préférences) appelée "Etape de remplissage progressif" qui divise par deux (à chaque étape) le remplissage lorsqu'on s'éloigne des surfaces horizontales supérieures. Cela permet d'évider beaucoup la partie centrale (et donc économiser en temps et en matériau) sans mettre en péril l'impression des surfaces horizontales supérieures. Perso j'utilise un réglage de 30% et 2 étapes (bref, un remplissage central à 7,5%, et à 30% juste sous les surfaces horizontales), à moduler évidemment avec la taille des surfaces horizontales supérieures. C'est du "stringing" et il y a 3 causes possibles (liées entre elles) : température trop élevée, paramètres de rétractation insuffisants, tube bowden plus assez glissant (à lubrifier ou à changer). Il existe des tests pour optimiser. Perso je ne le fais pas car les rétractations stress le filament et le déforme (l'impression devient hasardeuse) et prennent du temps. Comme il y a de toute façon des éléments à nettoyer, ça ne me pose pas de problème de passer un peu plus de temps à nettoyer le stringing. En tout cas c'est une belle réalisation. Vivement la suite.
  6. Alors moi aussi hein... ne t'y trompe pas. C'est juste que tant qu'à mettre un pseudo relief, autant le faire avec un outil plus adapté, qui te fera mieux le travail pour le même temps (voir moins). Ahh on sent bien l'Ork là... J'aurai quand même mis 1-2 supports ciblés (sur les pneus, sur les parties les plus horizontales sur le haut). De plus, ton remplissage est bien dense (je dirais 20%), tu pouvais réduire je pense aisément à 12-15% (voir laisser comme ça mais utiliser le diviseur par 2) histoire de gagner du temps et de la matière. En tout cas c'est cool de pouvoir suivre ton travail au fur et à mesure.
  7. Waouhhh un long message de news... la plus importante étant : 1 message par jour. Le pied de G/Mork est une idée très sympa, par contre, pourquoi n'utilises-tu pas les outils de sculpture de Blender pour déformer l'intérieur (et l'extérieur) de l'empreinte ? Vivement le résultat de cette immense impression. Vu la géométrie, t'as posé des supports où tu l'imprimes en plusieurs pièces ? Bonne suite.
  8. Peut-être, mais il faut bien en passer par là (surtout pour protéger le poly). Et puis ça veut dire que tu vas bientôt passer à la peinture... et je m'en réjouis. Affirmatif pour l'aéro. C'est ma principale utilisation. Par contre il me semblait que tu avais indiqué que tu poncerais un peu les bordures des dalles (qui seront sous la résine), mais j'ai l'impression que ça remonte encore bien vers les lignes de traçage. D'ailleurs, est-ce que tu vas marquer (contraste fort) les lignes ? Parce qu'avec la résine colorée, cela va atténuer la vision des cases.
  9. Des avancées sur plein de petits éléments, c'est plutôt sympa. Mais il y a une très grande différence de style entre certains éléments (les pieux et le chariot nain par exemple), tu ne crains pas trop l'effet "patchwork" sur ta table ? Bonne suite.
  10. Non ce n'est pas de la lasure, mais de la peinture à l'huile. Les pigments sont dans un solvant organique (donc hydrophobe) comme l'huile (souvent de lin pour les artistes peintres), mais n'importe quel solvant organique (comme la térébenthine) convient également. En soit, cela s'oppose radicalement à la peinture acrylique (dont le solvant est l'eau). Le principal avantage de la peinture à l'huile c'est la durée de séchage (très très longue), ainsi on ne travaille qu'en "fondu dans le frais". Cela permet également d'enlever la peinture très facilement avec un solvant organique puisqu'elle n'est pas encore sèche. Cela permet de faire des traces de coulure très très facilement et des "lining" très très propre. Son principal désavantage c'est la durée de séchage (faut vraiment pas être pressé)... et l'usage des solvants organiques (c'est pas très sain ces trucs là... parce que l'huile de lin c'est sympa, mais sa sèche vraiment en plusieurs jours alors qu'avec la térébenthine ça va plus vite). Faut vernir entre le passage à l'acrylique et le passage à l'huile (ou vice versa), les 2 étant radicalement incompatibles. De nombreux maquettistes les utilisent pour le weathering (parce que c'est vraiment top pour les coulures, bien bien meilleur que les shades). Les gammes orientées "maquette" en propose notamment tout prêt avec applicateur façon "mascara" (comme les Oilbrushers de MIG). Si ça t'intéresse, je te mettrai des tuto vidéo.
  11. Merci à tous. Pour le temple, j'ai hésité au début à lui faire un socle avec des morceaux de béton explosé pour montrer qu'il était sorti du sol... mais après je me suis dit que c'était beaucoup de boulot pour un décors que je n'utiliserai probablement pas avec le reste (par contre c'est probablement le premier élément d'une autre série très typé "planète rouge" et j'y mettrai des tentes et d'autres pions objo de type "civilisation disparue". La grue avance. Elle est désormais entièrement montée... enfin presque, il manque toujours les roues et j'ajouterai peut-être un crochet. Elle se désassemble en 2 parties pour le rangement, le tout maintenu ensemble par des aimants. Et elle est parfaitement lestée... elle est très très stable. Mais comme un boulet, j'étais tellement content hier soir de l'avoir assemblée, que j'ai oublié de la ranger... et évidemment avec le soleil ce matin... les imprimeurs de PLA auront deviné la suite... les autres vous pourrez jouer à chercher les défauts. Heureusement, les déformations passent bien sur ce type de décors et elle n'est pas complètement fichue. Depuis, elle a reçue la sous-couche et les premiers aplats (et tant qu'à avoir l'aéro sorti, les effets lumineux puisqu'ils sont assez éloignés des autres éléments qui subiront le weathering)... du coup petite photo de l'avancée :
  12. Elles sont hébergées sur mon propre site... comme il ne s'agit pas d'un site d'hébergement "classique" il est possible que ton proxi ou les paramètres de ton navigateur les bloque. Clic sur le lien ici (c'est la dernière) et change les chiffres dans l'URL pour remonter le fil (bon c'est toutes les images du CDA donc y'a des WIP aussi) : https://bemery.ch/WF/CDA8-78.jpg Ceci dit tu as dû les voir puisque tu as commenté sur le sujet du CDA. Ce sont les mêmes, il n'y en as pas d'autres.
  13. Oui oui je valide.... c'est parfait comme ça. Tu ne m'as pas répondu pour le papier d'alu, mais vu que sur les nouvelles photos c'est un scotch (enfin je crois)... ça répond à ma question. Comment penses-tu finir la pointe du toit ?
  14. Ça a de la gueule. Seule critique, les tuiles du mini-toit qui laissent des jours très gros, tu aurais dû les tailler en trapèze où mieux les faire se chevaucher. Ça doit être trop tard pour rattraper et je crains que même avec la peinture ce soit difficile à camoufler. Le papier d'alu au sommet, c'est pour maintenir durant le collage ou ça va rester ? Si tu as le courage, tu devrais coller un petit tas (enfin pas si petit) de gravas en bas de la partie écroulée. Ça ne devrait pas trop gêner le jeu (c'est une zone à contourner) et ça rendrait le tout bien plus réaliste. Bonne suite.
  15. Non il y a des tuto en français, mais la plupart des logiciels sont en anglais (parfois traduit, mais pas forcément très bien alors l'anglais est plus approprié). Voilà un tuto en français pour Meshmixer (il n'est pas de moi et j'ai juste survolé pour m'assurer que cela parlait bien de ça) : https://www.makerslide-machines.xyz/wp-content/uploads/2017/07/Decouper-un-fichier-STL-en-2-avec-meshmixer.pdf Et là tu en as un vidéo pour 3D Builder : Comme je disais, ce n'est pas bien difficile de rechercher de tels tuto.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.