Jump to content
Warhammer Forum
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt

Le Hobbit, I


Recommended Posts

Voilà, le film est sorti. Les spectateurs peuvent donner ici leur avis sur le film en tant que cinéphiles (pour l'adaptation, ça se passe [url="http://www.warhammer-forum.com/index.php?showtopic=195292"]ici[/url]) : scénarios, jeu, effets spéciaux, décors, accessoires.
Bref, sans tenir compte du livre, avez-vous oui ou non pris votre pied? Edited by Lucius Cornelius
Link to comment
Share on other sites

Je viens de sortir du cinéma (il était 3h30 lors du message original effacé), et je suis pas déçu globalement. Je ne sais pas si c'est la nouvelle méthode de filmage ou la 3D (j'ai pas l'habitude de voir les films en 3D), mais en sortant j'avais quand même un peu mal aux zœils...

Je ne dirais rien sur ce qu'il y a dans le film mais pas dans le livre, on était prévenu a l'avance que PJ allait broder (faut bien tenir 3 films quand même), mais 3 choses m'ont un petit peu gêné :

- Le traineau de Radagast. J'avais beau avoir vu les images dans le teaser, quand je l'ai vu je me suis demandé si j'avais pas fumé, d'ailleurs radagast m'a pas l'air très frais non plus, comme le dit Saroumane, il abuse un peu trop des champignons... Bref il n'est pas du tout comme je me l'imaginait, moi je m'était toujours fait comme idée d'une sorte de druide, en communion avec la nature, pas un mec qui devrait être interné d'office.
- La voix du roi gobelin. Je trouve qu'elle ne colle pas avec sa carrure.
- la fuite de gobelinville. Je ne dirais pas pourquoi pour ne pas spoiler, mais je trouve cela un peu abusé...


Pour ce qui est de Smaug, on n'en voit qu'un (tout petit) bout de queue lors de l'attaque d'Erebor et une narine et un œil qui surgissent d'un tas d'or a la fin du film, la surprise reste entière.

Je trouve qu'Azog fait un très bon méchant, je le trouve assez charismatique, plus que Lurzt dans le même registre.

Oui, j'ai pris mon pied (surtout que c'était mon premier film en 3D). Edited by ceriond
Link to comment
Share on other sites

Je sors donc de la séance à l'instant.
J'ai eu la chance, à Montpellier, de pouvoir le voir en 3D 48IMS, et franchement, moi qui ne suis pas fan du tout de la 3D, ca envoi du poney sévère !
Pas de mal de crâne ou de noeil qui part en coui*** après presque 3h de séance. Simplement et surtout des images magnifiques !

Pour ce qui est du film en lui même, je le qualifierai de "très bon avant goût".
J'avoue ne pas me rappeler exactement de tout, il faudrait peut être que je le relise d'ailleurs :whistling: , mais je trouve que cela reste dans la ligné des SdA. Fan ou novice y trouvent leur compte.

Idem qu'au dessus, je trouve Radagast limite teuffeur de rave party dans son genre, il n'a pas la carrure du magicien/druide (rayez la mention inutile).
Déçu cependant de l'aspect de certains nains, qui, mis à part le nom, n'en possèdent aucuns traits physiques. Mais au vu des figurines ont s'y attendait.

Donc voilà, je vous le conseille à tous cela va de soit ^^


SKil,
Link to comment
Share on other sites

Je l'ai attendu pendant plus d'un an, et ça valait le coup!
J'ai eu droit au 3D, et ya'bon les nouvelles technologies.

Sur le film en lui même, je me demandais comment nous tenir sur 3 épisodes, ben, le sieur Jackson a trouvé la réponse.
Une petite piqure de rappel sur le SDA pour nous mettre en bouche, une fournée de nains, un Hobbit peu aventurier, bref, on retrouve l'univers et l'ambiance du livre dès le début.

Les gobelins blanc-creme, ça choque sur internet, mais en film, ça passe bien. Mention spéciale au Roi Gobelin, qui est juste monstrueux.
La BO est classe aussi.

Je le conseille à tout fan du Hobbit, du SDA et des nains!
Link to comment
Share on other sites

J'ai hâte qu'ils sortent les figurines des magnifiques elfes de mirkwood qu'on voit au début du film et de Thranduil (rappelant une certaine figurine d'elfe sylvain de warhammer).
L’histoire avec Azog qui est en fait vivant , c'était vraiment pas nécessaire à ajouter, on avait bien assez de méchants comme ça.
Les combats ne sont pas très bien faits comparés au seigneur des anneaux.
Meilleur scène: les énigmes dans le noir, respecte parfaitement le bouquin et magnifique jeu d'acteur.
On voit pour la première fois autant de nains à l'écran (bataille d'Azanulbizar etc) et franchement vers la fin j'en ai fait une overdose.
C'est quoi ces guerriers de Dale, ils ressemblent à des guerriers sarrasins pendants les croisades.
Une 3D qui vaut le coup.
Allez le voir.
Link to comment
Share on other sites

Raah ! Bon, j'avais écrit un roman mais bug d'internet, comme d'habitude, au mauvais moment... :'(

En gros : SUPERBE.

[u][b]Points forts :[/b][/u]

[b]- casting :[/b] trois mots : Bilbon, Thorin, Balin. Mélange de Took et Baggins à merveille pour le premier, charisme de fou pour le second, meilleur nain de la Terre du Milieu pour le dernier.
Le reste du casting n'est pas en reste, loin de là, mais ces trois gugus sortent du lot pour moi.

[b]- prologue :[/b] reprendre l'histoire à quelques minutes de l'arrivée de Gandalf à la fête, excellente idée. Erebor est grandiose.

[b]- flash-backs :[/b] Azanulbizar est juste énorme. Radagast montre son potentiel. Je m'attendais à en voir un à la fin concernant Thrain à Dol Guldur, je le vois bien en prologue du 2ème film du coup.

[b]- trolls :[/b] une des meilleures scènes. Je trouve justement que la musique des nains donne toute sa puissance à la mini-bataille, c'est la première fois qu'on voit les nains en action, comme un seul homme, euh nain...

[b]- Gollum :[/b] pas besoin de commentaires je crois, encore plus triste que dans le SdA (j'avais envie de forcer Bilbon à lui rendre l'anneau ! :crying: )

[b]- Wargs :[/b] ils ne m'avaient pas beaucoup impressionné dans la BA, mais finalement, ils rendent super bien.

[b]- Gobelinville :[/b] niveau décor et gobelins, tout est parfait.

[b]- Musique :[/b] l'inclusion des thèmes récurrents du SdA ne m'a pas gêné. Je pense que la fréquence de ces thèmes va s'estomper au fur et à mesure du 2 et du 3, pour revenir simplement à la fin du dernier épisode. Le thème principal des nains est un de mes préférés du cinéma je pense.

[b]- l'arrivée des nains :[/b] un autre scène culte pour moi, je ne comprends pas les nombreuses critiques du début du film. De l'arrivée du grincheux Dwalin au débarrassage de la table, tout y est !

[b]- Azog :[/b] ok, c'est du pur PJ, mais reconnaissez que cet albinos estropié à une classe énorme ! Je pensais pas m'acheter les nouveaux orcs, mais je crois que dès que la fig de la némésis de Thorin sort, je ne vais pas pouvoir résister très longtemps... :whistling:




Néanmoins, quelques [u][b]points faibles :[/b][/u]

[b]- Roi Gobelin :[/b] ok, il est classe. Ok, il a une voix et des mimiques géniales. Ok, il est le chef d'un millier de gobelins. Mais alors, pourquoi, pourquoi meurt-il si vite ? Il tombe, il revient cinq minutes après, Gandalf le zigouille, il retombe et c'est fini. Dégouté pour lui, surtout quand on voit la fig GW... :whistling:

[b]- Radagast :[/b] je suis partagé. D'un côté il est assez représentatif du personnage, en un peu plus fou. De l'autre, il est carrément toxico et il sniffe des girolles en soignant des hérissons. Bon.
Le traineau n'était pas si pire, mais la course-poursuite était un peu trop comique je trouve. Par contre mention pour son flash-back, j'espère une autre action d'éclat de sa part à Dol Guldur !

[b]- Conseil Blanc :[/b] même si je me doute bien que nous le verrons bien plus dans le deuxième film, j'ai trouvé qu'ils faisaient carrément anecdotiques. Même si ça fait énormément plaisir de revoir Christopher Lee dans son costume.

[b]- les aigles :[/b] autant j'ai trouvé les gros plans sur les serres et les plumes à couper le souffle, autant de loin, on aurait plus dit des pigeons que des aigles... C'est quoi ce cou ? Vivement les figs quand même... ^_^

- Trop longtemps à attendre pour la suite, ça marche comme point faible ? :P


Donc en gros, vivement que j'y retourne, et vivement le 2... :crying:
Grob' ;) Edited by Grobelin
Link to comment
Share on other sites

Impressions mitigées pour ma part. Je ne regrette pas d'être allé voir le film, mais je le trouve bien en dessous de la précédente trilogie de Jackson.

Je passe sur la partie technique (24 images vs 48 images, 2D vs 3D), qui ne m'intéresse pas du tout. J'ai été à une séance en 2D, et je ne pense pas que les affreuses lunettes qu'on nous loue à prix d'or à l'entrée de la salle auraient vraiment apporté quelque chose de plus à l'expérience. Comme on pouvait s'y attendre, le film est visuellement très beau, même si je l'ai trouvé trop "lumineux" à mon goût (je reviendrai sur ce point plus tard).

Ayant relu les chapitres couverts par ce premier volet juste avant sa sortie, je suis partagé quant à la question du respect du bouquin par Jackson. D'un côté, il multiplie les digressions et les rajouts par rapport à la sainte doxa (Radagast, la réunion du conseil blanc à Fondcombe en même temps que Thorïn et Cie y séjournent, les traqueurs orques, Azog), ce qui fera sans doute hurler les puristes. Pour ma part, la plupart de ces entorses m'a semblé justifié, qu'il s'agisse d'étoffer le propos pour tenir pendant les six heures restantes de film (clairement, tout ce qui tourne autour du Nécromancien), ou de donner du rythme à un récit assez paisible par rapport au Seigneur des Anneaux (l'attaque des pisteurs sur wargs juste après l'épisode des Trolls).
Seul Azog me reste en travers de la gorge, sa mise en avant me semblant tout à fait contraire à la vision de Tolkien (dont les "grands méchants" sont des figures menaçantes et lointaines plutôt que des chefs de guerre passant leur temps à se fritter avec leurs némésis), en plus de violer allégrement le background. Enfin, sa prothèse de bras est d'un ridicule consommé (on dirait [url="http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.ringofsaturn.com/games/heroes4/images/monsters/devils.jpg&imgrefurl=http://www.ringofsaturn.com/games/heroes4/creatures_death.shtml&h=215&w=212&sz=16&tbnid=dn2-OPy0wtf3JM:&tbnh=90&tbnw=89&zoom=1&usg=__4tWQKxuMa4BLonPFHY2c9_XliEY=&docid=lBgEmnimqCtBDM&hl=fr&sa=X&ei=VgbJULHXJOqq0QWbmIGIDg&ved=0CEwQ9QEwAw&dur=3293"]un diable d'Heroes IV[/url], pour ceux qui voient), et je n'ai pas accroché avec ses traits, trop "humains" à mon goût.

En revanche, Jackson a multiplié les clins d'oeil au livre et à l'oeuvre de Tolkien en général, ce qui ne peut que faire plaisir à ceux qui ont pris la peine de se plonger dans les bouquins. Radagast désigne ainsi les araignées géantes qui submergent sa baraque comme la progéniture d'Ungoliant, référence qui restera obscure à beaucoup (gniark gniark), tous comme les magiciens bleus évoqués par Gandalf.
Autre exemple, Thorïn donne l'ordre à Oïn et Gloïn d'allumer un feu, ce qui fait écho à un passage de [i]Bilbo[/i] présentant ces deux nains comme les plus doués de la compagnie dans cette tâche. Pareillement, lorsque la troupe échappe au gobelins, c'est à Dori qu'on demande ce qu'il est advenu du hobbit, étant celui portant ce dernier au moment de sa séparation avec les autres (dans le livre). C'est aux jambes de ce même Dori qu'Ori s'agrippe désespérément lorsqu'il se retrouve suspendu dans le vide juste avant que les aigles n'arrivent, ce qui fait écho à la situation peu confortable dans laquelle s'effectue le voyage jusqu'à l'aire des rapaces dans le livre (Bilbo étant accroché aux jambes de Dori). Bilbo perd bel et bien ses boutons de gilet lorsqu'il essaie d'échapper à Gollum (aux gobelins dans le livre). Et pour finir, beaucoup des dialogues comportent des citations exactes du bouquin (la tirade du "bonjour" de Gandalf, la dispute des trolls, les énigmes dans le noir).

Cependant, à mes yeux, ce premier film souffre d'un défaut conséquent: il cherche trop à se rapprocher de l'atmosphère des trois films précédents, ce qui, compte tenu du ton beaucoup plus léger de [i]Bilbo[/i] (un livre pour enfants), produit un résultat bancal. Tous ceux qui ont lu le livre peuvent en témoigner: [i]Bilbo[/i] n'est en rien aussi grave que le Seigneur des Anneaux. Même si Tolkien offre une dernière bataille hautement épique au lecteur, le reste de l'aventure est plutôt picaresque. Les protagonistes sont une bande de "bras cassés" assez peu héroïques (Thorïn et cie n'étant jamais dépeints comme une bande de formidables guerriers - d'ailleurs il n'y a que Thorïn qui se bat vraiment avant la bataille des cinq armées - mais plus comme une troupe d'aventuriers du dimanche toujours prompte à charger Bilbo des tâches dangereuses), secondés par un magicien assez laborieux et un hobbit tout ce qu'il y a de plus casanier. Les antagonistes, parce que tous doués de parole et prompts à la parlote, n'apparaissent pas aussi implacables que les Nazgûls (silencieux) et les légions d'orques et d'ourouks du Seigneur des Anneaux: les trolls sont de gros balourds avec qui on peut parlementer (alors que leurs congénères des films précédents ne s'exprimaient que par borborygmes), les gobelins chantent en amenant leurs prisonniers à leur chef, les araignées se disputent entre elles... Même Smaug taille le bout de gras avec son cambrioleur, ce qui le rend plutôt sympathique. Enfin, les elfes de Fondcombe sont présentés comme de grands enfants, enjoués et farceurs, bien loin de la noblesse distante et mélancolique qui leur est attachée dans la trilogie (aussi bien dans les livres que dans les films).

Dans une volonté de continuité avec ses films précédents, Jackson a pourtant cherché à noircir le trait, avec des résultats mitigés. Il ne sait pas quoi faire de ses nains, beaucoup trop nombreux pour qu'il soit possible de les démarquer les uns des autres, même en 2h45 de film (à l'exception de Thorïn - le chef -, Balïn - le mentor -, Kili - le jeune premier - et Bombur - le side kick obèse -) qui oscillent constamment entre les postures héroïques de la compagnie de l'anneau et les comportements bien moins glorieux qui sont les leurs dans le livre. Gandalf lui aussi louvoie entre son personnage de sage magicien (tel qu'il est campé dans la trilogie) et le vieux bonhomme caractériel et caustique de [i]Bilbo[/i]. Quant à ce dernier, Jackson a tant voulu le faire rentrer dans le moule du héros malgré lui hollywoodien, d'abord prêt à rentrer chez lui en pleine aventure parce qu'il sait que ce n'est pas sa place (scène rajoutée inutile n°1), puis réussissant à gagner le respect de ses détracteurs par un acte bravoure insensé (scène rajoutée inutile n°2), qu'il s'éloigne très franchement de la description que Tolkien fait de son héros. Heureusement que Martin Freeman est bon acteur.

Cette volonté de "darkiser" (pardon pour le néologisme) [i]Bilbo[/i] aurait pu porter ses fruits si Jackson avait été jusqu'au bout de sa démarche. Mais, en plus des obstacles posés par une adaptation trop fidèle du bouquin (comme l'épisode des trolls, qui tient plus de la farce que du haut fait), PJ a rajouté une couche de fantasy "narniesque" à son propos, ce qui a évidemment fait capoter la crédibilité de son "dark" [i]Bilbo[/i]. Le personnage de Radagast est à mes yeux représentatif de cette tare. Que Jackson ait choisi de le représenter comme un vieux hippie un brin fêlé, passe encore, mais le transformer en running gag ambulant, c'est impardonnable. Voir un Istari hurler "Oh non, Sébastieeeeen!" (sic) parce que son hérisson de compagnie a été empoisonné par les vapeurs délétères de Dol Guldur, j'ai trouvé ça choquant. Le traîneau à lièvres passe à peu près, mais quand s'engage une course poursuite entre ledit traîneau et une horde de wargs, on a juste envie de rigoler. Le pire reste quand même lorsque Saroumane le Blanc, chef de l'ordre des magiciens et maître du savoir, reproche à son sous-fifre sa consommation de champignons hallucinogènes (!) qui en plus, lui jaunissent les dents (!!!!!!). What the fuck Peter? Un Istari ne [b]peut[/b] pas faire ce genre de blague potache, Saroumane moins que quiconque.

Au final, ce premier film se retrouve donc quelque part entre le Monde de Narnia et le Seigneur des Anneaux, n'étant ni aussi léger que le premier, ni aussi sombre que le second. Visuellement, je l'ai trouvé trop lumineux (en particulier toute la partie souterraine: je pense que les énigmes dans le noir auraient gagné à vraiment se dérouler dans une obscurité quasi totale), ce qui a contribué à ce sentiment d'édulcoration qui ne m'a pas lâché durant la plus grande partie de la projection. Il n'est pas exclus que je retourne le voir, et il est certain que j'achèterai ma place pour les deux prochains films, mais l'impatience ne sera pas aussi grande que pour le Seigneur des Anneaux.

Schattra, perplexe
Link to comment
Share on other sites

Je viens juste de voir le film en 2D et je suis également mitigé. En termes d'images je n'ai pas retrouvé l'authenticité du Seigneur des Anneaux, en raison d'une surenchère d'effets visuels à la "300" et d'une esthétique baroque influencée par Warhammer (cf. la démesure d'Erebor, l'aspect de Thrór). La Bataille d'Azanulbizar est superbe en elle-même, mais elle ne m'évoque pas vraiment l'univers de la Terre du Milieu.

Le ton du film est trop épique alors qu'il aurait dû baisser d'un cran par rapport au Seigneur des Anneaux, surtout dans le cadre de ce premier volet. Le fait de conférer à Bilbon une dimension épique (lors de l'attaque finale des Wargs) m'a paru totalement déplacé, ce n'est pas son domaine (à la rigueur il y a Thorin pour ça). Le hobbit est censé être avant tout un personnage léger, même lorsqu'il accomplit des exploits remarquables (comme contre les Araignées).

Cela étant, je ne regrette pas d'être allé le voir et j'irai même probablement le revoir en 3D. La scène des énigmes, la meilleure du film de mon point de vue, vaut le détour à elle seule.

[quote name='Schattra']Le pire reste quand même lorsque Saroumane le Blanc, chef de l'ordre des magiciens et maître du savoir, reproche à son sous-fifre sa consommation de champignons hallucinogènes (!) qui en plus, lui jaunissent les dents (!!!!!!). What the fuck Peter? Un Istari ne [b]peut[/b] pas faire ce genre de blague potache, Saroumane moins que quiconque.[/quote]
Ce fut aussi mon impression mais, d'un autre côté, il faut reconnaître que Saruman use du même type de reproches contre Gandalf dans les bouquins : "arrête la fumette, vieux, ça t'embrouille totalement les idées".

L'interprétation du personnage de Radagast, loin de ce que j'imaginais, m'a pourtant convaincue (si on ferme les yeux sur les exagérations outrancières). Son côté "déconnecté" reflète assez bien la faillite de sa mission en tant qu'Istar.

Shas'El'Hek'Tryk, la fin de l'innocence. Edited by Shas'El'Hek'Tryk
Link to comment
Share on other sites

Je vais aussi y aller de mon petit commentaire.

[b]Généralités [/b]

J'ai eu beaucoup de plaisir à voir ce film. N'ayant pas relu le livre depuis ... (longtemps !) je n'ai pas eu le souci du : "ah oui mais normalement ça se passe pas comme ça!"

Et donc je ne reviendrais pas sur le rapport livre/film, fidèle/pas fidèle, premièrement car je n'ai pas une connaissance encyclopédique de l'œuvre, et deuxièmement cela me semble réduire le film à sa dimension de "reproduction" d'une œuvre préexistante.

Pour être franc, et avec tout l'amour et le respect que j'ai pour les écrits de Tolkien, peut m'importe si le film "trahit" l'œuvre originel (je ne pense pas que ce soit le cas, enfin pas totalement), et peut m'importe si les puristes se sentent lésés (et je me considère comme un grand amateur de Tolkien et sa mythologie).

[b][size="3"]Sur le film :

[/size][/b][size="3"][size="2"]En vrac[/size][/size][b][size="3"] [size="3"]![/size]
[/size]
L'ambiance[/b] : selon moi il n'y a aucune différence de tonalité et d'ambiance entre la trilogie et le film. Surtout celle de [i]La Communauté de l'Anneau[/i]. C'est à la fois épique et familier, dramatique et drôle, symbolique et "anecdotique". C'est sérieux quand il faut sans tomber dans le cérémonialisme distancier que pourrait donner ce genre de récit. D'où les gags.

[b]L'humour[/b] : on aime ou on aime pas, un nain qui rote ça peut faire son petit effet ! ;) Plus sérieusement il y en a des bons, et ça a le mérite d'apporter un peu de légèreté au récit.

[b]Les méchants[/b] : j'ai trouvé les orques comme dans le SdA excellent, très Jacksonien, avec cette tradition du masque et du maquillage de très grande qualitée ! Azog très bon. Charismatique et effrayant comme il faut. Moins convaincu par le Roi Gobelin, trop "numérique", pas assez "tangible" autour de ces nains/orques maquillés à l'ancienne ( mon propos n'est pas de dire c'était mieux avant hein?! Je trouve qu'il jure ). Et puis il apporte pas grand chose au récit.

[b]Les batailles[/b] : le prologue est une [u]merveille[/u] ! De l'épique comme on l'aime, et pour une fois on voit du nains en force ! De manière général j'ai trouvé les scènes d'actions moins "brouillon" (montage épileptique, telescopage des echelles et des angles de prise de vue etc.) que dans le SdA, et c'est pas plus mal.

[b]Gobelinville[/b] : un peu déçu, déja à cause du Roi mal exploité, trop proche de la Moria en moins bon. Heureusement notre ami Gollum se pointe pour jouer aux devinettes... ( frisson de revoir l'anneau ! )

[b]Les nains[/b] : la barbe fait-elle le nain ? "Hey mec ta aimé le film ? Mouais le chef avait pas assez de barbe" ... j'adore ! :lol: Kili (ou son frère...) fait pas trop nain OK. Mais c'est pas plus gênant que ça. Bon honnêtement j'aurais aimé un poil ( c'est le cas de le dire ! ) plus d'ampleur à la barbe de Thorin. Sinon il forme une troupe sympathique, amusante et attachante. Mention spéciale pour Balin.

[b]Décors/costumes :[/b] dans la ligné du SdA, magnifique ! Comté et Erebor en tête.

[b]Radagast :[/b] on le compare à Jar Jar Binks ... Pitié ! Je trouve que c'est l'un des meilleurs personnages du film. Il incarne, et c'est l'un des seuls, tout le côté "conte" de Bilbo. Je trouve beau l'idée qu'un Istar comme lui, soit devenue le défenseur des hérissons. Ça ajoute de la poésie et de la magie. Et son traineau de la lapin ma beaucoup plu.

[b]3D : [/b]j'ai eu la chance de voir le film au Max Linder panorama à Paris dans des supers conditions. En plan fixe la 3D rend très bien et ajoute de la profondeur. Par contre dès qu'on panote trop rapidement, ou qu'un travelling se met en branle c'est vraiment floue ! C'est flagrant dans le prologue ! De toute façon je contais le revoir en 2D... :whistling:
[b]
VF/VO[/b] : la VO c'est le bien. Mon frère l'a vu en VF il m'a dit que c'était bien pénible. Si vous avez vu [i]le Seigneur des Anneaux[/i] en VF, regarder le en VO ça vous changera la vie. Déjà certaines répliques/personnages/jeux d'acteurs paraissent beaucoup plus juste, et la langue anglaise colle bien mieux à l'univers de Tolkien que la langue française.
[size="1"]
[b]PS : [/b]Thranduil sur son cerf/élan il a grave la classe.[/size]

[b][size="3"]Conclusion[/size][/b]

Je ne considère pas Peter Jackson comme un grand metteur en scène, mais comme un véritable "chef de chantier" qui a su mener à bien un projet pharaonique en s'attaquant à Tolkien, avec une force et une détermination admirable. La trilogie [i]Seigneur des Anneaux [/i]et maintenant [i]Bilbo le Hobbit[/i] est un vrai tour de force.

Quand on regarde dans le détail, en revisionnant les films, il y a des erreurs, des choses moins réussis que d'autres, certes. Des choix de mise en scène contestable. Mais sur une trilogie ( bientôt hexalogie ! ) de films de 3/4h, dans ce type de production mettant en jeux des sommes colossales, avec une liste de collaborateurs/participants aussi longue que la barbe de Durin, cela semble inévitable.

Mais qu'est-ce qui reste ? Qu'est-ce qu'on retient ? Le souffle épique et le bonheur éprouvé à la première vision surpassent toutes ces choses. Jamais l'[i]heroïc fantasy[/i], genre boiteux du cinéma, n'a été si flamboyant et si grandiose. Edited by Haaz
Link to comment
Share on other sites

Dites je l'ai vu hier et j'ai un doute sur un passage du films.
Juste après la sortie de la montagne gobeline, Gandalf dit que seule la lumière du jour peut les sauver. Et on voit une grosse lumière. Soit. Mais juste après ça fait vraiment encore "aube presque naissante" (il fait sombre lors du combat et avec les aigles il fait juste jour). Du coup, ai-je raté quelque chose ?



Autre chose, quand il y a les flammes, lors du combat contre Azog, au début on voit clairement que les flammes forment un arc de cercle... Mais quand Thorïn fonce, ily a un long passage dégagé.... :D (bon ça c'est une licence cinématographique, soit).
Link to comment
Share on other sites

C'est très spectaculaire, j'ai eu peur que ça paraisse long, j'ai lu le livre il y a bien longtemps et de mémoire il n'y a pas autant d'action.

Personnellement en temps que tel, sans comparer au livre car là n'est plus le propos, j'ai beaucoup aimé, je mettrais 4 étoiles sur 5. Je sais que c'est subjectif et court, si vous voulez une critique argumentée et construite allez sur Rotten Tomatoes ou Première etc.

J'ai été le voir sans effet 3D comme tout ce que je regarde d'ailleurs et ce fut très bien comme ça. Malgré tout on sent que c'est cette technologie qui dicte les scènes d'actions et les couleurs/contrastes. Et en celà c'est un peu dommage.

Ceci dit ça n'enlève rien au spectacle et je ne me suis pas ennuyé, il y a de l'humour et de la baston (bcp) ainsi qu'une musique et une photographie magnifique. Très encourageant pour la suite.
[size="1"]
HS: [coup de gueule] éteignez vos téléphone dans la salle, et oui : écrire, recevoir ou regarder l'heure sur un smartphone même en mode silencieux fait chier les autres. La lumière de la dalle tactile dans les yeux c'est pas cool. Faites tournez l'info. Ou mieux, balancez tout les smartphones dans les Flammes de la Montagne du Destin. [Fin du coup de gueule]. Ne floodez pas là dessus SVP.[/size]
Link to comment
Share on other sites

F*********************** Après avoir écrit un Roman mon internet a beugué, superbe :P
Je vais résumer en quelques lignes : tout est réussi, le livre est totalement respecté, Thorin et Bilbo sont de nouveaux personnages très réussis, Radagast est le meilleur moment du film, PJ a tout géré, ce film devrait gagner la meilleur Cinématographie (Goblinville) et les habituels effets spéc, costumes, etc. Les bonus du films (Thranduil marche très bien, c'est pas du tout l'horreur de la photo d'il y a deux mois), Saruman, Galadriel, l'oeil de X, Dale, Carrock (bonus ? On peut discuter) sont les bienvenus.
Seul bémol : Azog, cliché, pas interessant.
Moments préférés par ordre de préférence : Enigmes dans le Noir, les Géants de Pierre, Radagast, Dol Guldur (parce que c'est innatendu) le Chant des Nains, les Trolls, Gobelinville.
Martin Freeman a crée le Hobbit le plus sympa et le plus agréable à regarde (et celui auquel on peut le plus s'identifier), il est très à l'aise dans son rôle et ose beaucoup.

Le film est moins sombre que le SDA (ca risque d'en étonner certains : le vert en dehors de la comté n'est pas le vert foncé des Landes d'Etten) : pour moi c'est reussi, Darkiser Bilbo? Mouais, c'était important.

Ce qui est dommage : Que le film ne dure pas 6h : à la fin du film on veut absolument la suite.
Bombur : aucune ligne de dialogue distincte
Gloïn : je me rapelle même pas de l'avoir vu à part chez Bilbo
A part Thorin, Dwalin (mon nain préféré), Fili, Kili, Bofur (j'adore l'acteur), Balin et Ori, les autres Nains sont pas vraiment présentés et un peu oubliés (Dori a plus de dialogue mais bon, Oin fait juste ridicule.
Gloïn, Bifur et Nori sont donc les grands absent : c'est le fan qui se plaint.

Comment résumer le film : Magique.
Allez le voir, ca en vaut la peine, forgez vous une opinion, et pour l'amour du cinéma ne cherchez pas la petite bête partout : c'est un Film, pas un livre.

GVH - Le Premier Livre au monde au rien n'est supprimé dans la version adaptée cinéma :P

Sérieusement : allez le voir!
Link to comment
Share on other sites

Bon, à mon tour. Dur dur de trouver l'angle par lequel commencer...

Le ton du film : je ne reproche pas à PJ 'avoir transformé le Bilbo léger en Bilbo épique. Mais du coup, je ne comprends pas son besoin de caser de l'humour pipi/caca/rot/morve un peu partout. S'il choisit un anglé sérieux, qu'il s'y tienne jusqu'au bout. Certaines scènes auraient pu me faire rire, dans un Bilbo au ton enfantin ou dans un film léger. Là, la plupart détonaient ou tombaient un peu à plat selon moi : le mélange des genres, j'aime pas ça.

Les décors : la Nouvelle Zélande est décidément splendide, et PJ sait la filmer. Pour les communautés, la Comté et Rivendell sont toujours aussi magnifiques. Erebor m'a beaucoup surpris, et plu. Mais comme d'autres l'ont souligné, ça ne cadre pas trop avec le réalisme de l'univers de Tolkien, c'est plus proche de Warhammer. J'attends de voir la suite, où on découvrira Erebor plus en profondeur. Goblinville m'a plu, du moins au début, mais là encore la crédibilité proche de zéro de l'endroit colle peu avec Tolkien. Dale m'aurait séduite aussi, bien qu'elle ne corresponde pas du tout à l'image que je m'en faisais, si les habitants n'avaient pas tous eu ce sourire béat sur la tronche... Dol Guldur m'a plu, sans doute parce qu'elle était ce qu'elle devait être : une ruine, sans machins verts fluo.

Les costumes : Comme beaucoup de monde, j'avais été surpris par les 13 Nains. Je continue à les trouver, pour la plupart, moches et ridicules. Je comprends d'autant moins ce choix de PJ maintenant : sur les 13 Nains, seuls Thorin et Balin sont individualisés. Fili, Kili et Bombur ont une image forte, mais une personnalité faible ou nulle. Les 8 autres ne sont qu'accumulation de costumes et de coiffures risibles. Ian Holm, dont j'avais beaucoup aimé le rôle dans le SdA, a pris un sacré coup de vieux, et son maquillage, loin d'arranger les choses, lui donne l'impression d'être tout droit sorti d'un bocal de formol. Je n'aime pas les Gobelins nouveau modèle, mais je conchiais déjà les anciens. Les Orcs, bof bof. Azog m'aurait plus dans un film de Del Toro, là je trouve qu'il jure. Les Elfes de Rivendell sont très bien (pas de surprise), Elrond, Galadriel, Gandalf et Saruman aussi. Radagast, je n'en retiens que le bonnet ridicule et le guano sur la tempe.

Les acteurs : un peu décontenancé par le nouveau Bilbo, que je trouvais un peu trop sophistiqué au début. Finalement, j'ai bien aimé. Thorin est bien joué, mais je n'aime décidément pas la superhéroïsation dont il fait l'objet. Le personnage de Balin a été creusé, et il n'en ressort que du bien ; son interprétation est aussi excellente. Les autres Nains, on les voit à peine. Radagast-De Funès, j'aime pas. Thranduil sur son super caribou me fait plus marrer qu'autre chose. Saruman est fidèle à lui même ; j'ai trouvé Galadriel et Elrond supérieurs à leur version du SdA, surtout parce qu'ils sont moins "figés" : Galadriel apparaît plus souriante et naturelle, Elrond se bouge un peu les miches en allant à la chasse aux Wargs (on peut se demander si c'est bien son rôle, mais dans tous les cas, il apparaît un peu moins coincé).

Le scénario : j'ai beaucoup aimé que le début de Bilbo commence quelques minutes avant le début du SdA. Ca permet de relier clairement les deux opus. Par contre, j'ai trouvé tout ça un peu fouillis : le début du film est un flash back par rapport au SdA, on a un premier flash back pour la chute d'Erebor, puis un autre pour commencer l'aventure de Bilbo, dans laquelle vient s'intercaler un nouveau flash back pour raconter Azanulbizar, en supportant deux trames à la fois (la reconquête d'Erebor et le réveil du Nécromancien), tout ça encore avec les péripéties de Radagast ; le passage par Goblinville divise encore les points de vue (celui de Bilbo et Gollum d'un côté, celui des Nains de l'autre). Bref, parfois une légère impression de décousu. Avec en plus ce mélange des genres dont j'ai parlé plus haut, le film ne m'a pas paru très homogène.

La fidélité à l'original : On était prévenu, donc pas surprises. Je constate quand même que les passages 100% PJ m'ont dans l'ensemble parus ridicules. Radagast Jar Jar/De Funès, la course poursuite à la Benny Hill, l'évasion de Goblinville à la Indiana Jones, la scène des Géants de Pierre à mon sens complètement ratée et j'en passe. Les clins d'œil aux fluffistes m'ont paru assez lourds : la mention d'Ungoliant ne sert à rien (même si ça fait plaisir de l'entendre), Gandalf qui oublie le nom des Mages Bleus, ça me semble un peu gros. J'ai par contre bien aimé la façon dont était amenée la parenthèse sur l'origine du golf. Question en passant : quel est la langue utilisée par les Nains et les Orcs ? Soit c'était de l'anglais et je suis vraiment mauvais (je l'ai vu en VO), soit ils ont créé des langues...

Les trucs dont tout le monde se fout mais qui m'ont sauté aux yeux :
- l'Arkenstone transformé en symbole du droit divin de Thror à régner, c'est nawak.
- autant Galadriel et Elrond se dérident, autant Thranduil ferait bien d'en faire autant. Quelle tronche...
- PJ prend des libertés dans le flash back sur Azanulbizar. La mort de Thror est changée, ce que je peux admettre (plus simple...), mais Thrain est évacué un peu sauvagement. Quant à Dain, il ne pointe pas le bout de sa barbe. J'attends de voir la suite.
- les Aigles qui répondent de nouveau à un appel, au lieu d'intervenir de leur propre chef. A se demander pourquoi on a pas fait appel à eux pour un aller et retour au Mordor :whistling:
- les Géants : déjà je ne crois pas à leur existence, mais j'aurais été ravi d'apercevoir leur silhouette dans un éclair, pour donner la même impression que dans le bouquin. Là, les Nains qui jouent à Hue hue à dada sur leurs genoux, je trouve ça chiant. En plus, je trouve les géants complètement ratés.

Bon j'arrête là. J'ai essayé d'être plus constructif que "C'était pas fidèle au bouquin, donc c'était nul". Mais je ne peux pas m'empêcher de trouver l'ensemble assez décousu, autant dans le scénario (les flash backs et la diversité des points de vue) et dans les genres (comique, épique, tragique) que dans l'imagerie du film (du PJ gore, du del Toro, du Warhammer, du réaliste).
Link to comment
Share on other sites

J'en reviens à peine.
Pas grand monde dans la salle, j'ai ben fait de poser ma journée !

Là aussi, HFR 48img/sec, 3D et tout le tralala. BOn, effet mitigé :
- l'image est flou quand Bilbo met l'Anneau, ça doit être les lunettes ! :lol: Je déconne ...
- On a parfois l'impression que l'image est accélérée par moment, c'est surprenant. Sinon, rien de spéciale, je n'ai pas vu grande différence avec un bon film HD au ciné.

Le - du film:
- Effectivement, c'est un peu long à se mettre en place (j'ai même pu aller pisser au bout de 30 minutes). -_-
- L'effet de surprise SDA a disparu, dans le sens où tu ne te dis pas "Oh putain ça claque" quand tu vois les paysages ou des bastons générales.
- Le gros Roi Gob ... bof. Voix et durée de vie limitée.
- Radagast un trop clownesque. On perd un peu de sérieux. Ce n'est même pas drôle. Le gars qui tire sur la pipe de Gandalf façon junkie ... ça va, j'ai plus 15 ans ... ça ne m'amuse plus.
- On ne voit que 3-4 Nains max. Les autres sont très effacés.
- Les Trolls et l'humour voulu, je n'ai pas réellement adhéré.
- Bombur = Obélix. Entre l'affaire Depardieu du moment et ça, limite overdose. Heureusement qu'on ne le voit pas trop.

Les + du film:
- Bcp de chose ont déjà été dites au dessus. Je rejoins donc mes camarades sur la musique, la présence des nains en masse, les décors, revoir d'anciens personnages qui semble (normalement) rajeunis.

Niveau background, la lecture de Bilbo remonte à trop loin (j'avais fait un sujet sur la lecture du livre .... a retrouve plus !).
Mais dans l'ensemble, on n'est psa si loin i mes souvenirs sont bons.

Donc en résumé: c'était bien. J'irai clairement voir les autres !
Link to comment
Share on other sites

Voilà, je viens aussi de le voir ... enfin! En IMAX et 3D.
Les 3 heures, moi je ne les ai pas vu passées. Rien à redire, je suis quasiment comblé (Le prologue avec les nains et surtout la musique : un petit air ce qu'Aragorn frodonne dans le SDA à un moment donné au bivouac).
Par contre le Roi Gob Gof..., les Troll qui parlent... bof, Le traineau... bof.
Pourquoi, les wargs sont-ils differents de SDA?
Link to comment
Share on other sites

Vu le film en VF et 2d.
Jai aussi trouvé le temps rapide.
Les écarts ne me choquent pas plus que ça.
Jai été déçu de la grosse inégalité des nains, hormis thorin, balin, kili et bofur, les autres sont trop en retrait.
Je vais ajouter un bon point à la VF qui n'est pas si mauvaise, dans la lignée de la 1ere trilogie (on a bien "oïn" et "gloïn" et "daïn" contrairement a la BA, même "Dol Gouldour", les autres nains restent en "1" Balin comme dans FotR, et même "Thra-1")
Les flashbacks sont énormes, erebor splendide, Thror, si le personnage m'a semblé raté côté personnalité est impressionnant dans son "physique", vivement la figurine.
D'ailleurs, en parlant de figouzes, les seuls guerriers nains que l'on voit semble des mornes Martel, a confirmer.

Prochain visionnage en 3d a la fin du mois (j'espère en VO, mais pas moi qui décide)
Link to comment
Share on other sites

Je l'ai vu hier, et j'ai dans l'ensemble adoré.

A ceux qui sont surpris par Dol Guldur, Radagast, le Conseil Blanc, lisez le Silmarillon. Tout est dedans.
Les grosses batailles de nains sont compréhensibles et logiques, dans l'esprit du Silmarillon et de ses batailles épiques.

On a un peu de "Darkisation" de l'oeuvre originale mais dans bilbo, l'ellipse de l'histoire de Gandalf suggère des choses plus graves que la quête des nains. Mais c'est vrai que dans le filmm, on a pas encore le souffle épique du SdA. Mais je pense que ça augmentera au fur et à mesure.

Pour ceux qui n'arrivent pas à distinguer les nains, lisez le livre, et voyez s'ils sont plus facile à distinguer. Pour moi non !! Et PJ a réussi à leur donner une personnalité visuelle.

Enfin, le seul truc qui m’apparaît vraiment à 100% PJ, c'est les Wargs montés, et le boss Ork. Franchement, j'accroche, ça donne de la profondeur à Thorin, qui n'apparait pas vraiment comme un héros dans le livre, et puis les Wargs n'aurait pas été des adversaires tripant...

Je suis un peu déçu par la gueule des gobs blancs et surtout, je ne comprends pas trop pourquoi les nains pètent tout dans Gobelinville contre des centaines d'ennemis et fuit face à 10 orques sur Wargs.
Link to comment
Share on other sites

Ah on peut commenter les critiques? Cool alors :lol: (même sans avoir vu le film? :whistling:)

[quote name='HagarWulfen' timestamp='1355425880' post='2267699']
A ceux qui sont surpris par Dol Guldur, Radagast, le Conseil Blanc, lisez le Silmarillon. Tout est dedans.[/quote]
S'il te plait [img]http://www.warhammer-forum.com/public/style_emoticons/default/dry.gif[/img] les "fluffistes" qui râlent ne sont pas "surpris" : ils râlent contre des choses qui n'ont pas lieu d'êtres! Que PJ inclue l'assaut sur Dol Guldur était une bonne chose, au minimum une idée intéressante. Qu'il donne un rôle central à Radagast non! De manière générale l'intrigue liée à Dol Guldur (dont on trouve à peine des esquisses dans le Silmarilion puisque ce n'est pas le propos de ce bouquin) semble traitée n'importe comment...

[quote]Les grosses batailles de nains sont compréhensibles et logiques, dans l'esprit du Silmarillon et de ses batailles épiques.[/quote]
Ouaip, dommage que ça se trouve dans les appendices du SDA et pas dans le Silm dont presque toute l'intrigue se passe des millénaires avant Bilbo! :whistling:

[quote]Pour ceux qui n'arrivent pas à distinguer les nains, lisez le livre, et voyez s'ils sont plus facile à distinguer. Pour moi non !! Et PJ a réussi à leur donner une personnalité visuelle. [/quote]
C'est tout à fait vrai. Mais quel intérêt de les distinguer visuellement dans ce cas (moustaches ridicule, nain-géant, hache dans la tête, etc...) si c'est pour leur refuser une personnalité...

[quote]Enfin, le seul truc qui m'apparaît vraiment à 100% PJ, c'est les Wargs montés, et le boss Ork. Franchement, j'accroche, ça donne de la profondeur à Thorin, qui n'apparait pas vraiment comme un héros dans le livre, et puis les Wargs n'aurait pas été des adversaires tripant... [/quote]
Thorïn n'apparait pas comme un héros parce que ce n'en est pas un : il est avide, radin et rancunier. Il n'a pas à devenir un héros! De même que les Wargs n'ont pas à être "tripant"...

Enfin bon, j'attends le film pour dire ce qui m'aura plu (j'espère que l'aspect visuel envoie au moins)
Link to comment
Share on other sites

[quote]De manière générale l'intrigue liée à Dol Guldur (dont on trouve à peine des esquisses dans le Silmarilion puisque ce n'est pas le propos de ce bouquin) semble traitée n'importe comment...[/quote]Ben c'est Radagast qui découvre (une modif qui sert surtout à introduire le personnage, donc ça me gêne pas), mais sinon c'est plutôt pas mal je trouve (enfin Dol Guldur semble un peu petite, c'est vrai, mais ça passe).

Quant au personnage de Radagast en lui-même, j'avais très peur et j'ai été plutôt agréablement surpris finalement. Il a un côté comique qui n'est pas de Tolkien, c'est vrai ; il aurait pu être plus digne, c'est vrai. Mais le rendu final est plutôt sympa, je trouve. malgré sa loufoquerie, il reste fort capable, et sais redevenir sérieux en cas de besoin. Pour ça, je refuse qu'on le compare à Jar-Jar- Binks (on peut ne pas aimer, bien sûr, mais le parallèle n'est pas justifié).

[quote]De même que les Wargs n'ont pas à être "tripant".[/quote]Bah ça dépend de ce qu'on entend par là.


Sinon :

Azog : J'ai pas aimé le fait qu'on éclipse l'exploit de Dáin et encore moins le fait qu'il ne soit pas mort, mais par contre le personnage (malgré le fait qu'on sente un peu trop le numérique sous certains plans) est vraiment hyper charismatique. Il a la grande classe, bien plus que Lurtz et autres Gothmog :wub: !

Le Grand Gobelin : Les previews ne me choquaient pas, mais c'est tout. Normal, quoi. Et là j'ai vraiment été soufflé! Je l'ai trouvé absolument magistral :wub: ! Seul bémol : sa mort trop téléscopée (malgré un clin d'œil bien placé au SDA).

Thorin est capable, chez Tolkien aussi. PJ l'a rendu plus héroïque (au sens psychologique), cependant. C'est un changement, mais pour autant que le rendu soit bon ça ne me gêne pas, et là c'est indéniablement le cas ! Et son côté désagréable est vraiment bien rendu dans le film.

Autre surprise : Kíli et Fíli (qui ne font malheureusement toujours pas Nains) ne sont pas mal du tout :) (par leur jeu d'acteur). Ils ne rentreront jamais dans mes personnages préférés, à cause de leur design foiré, mais ça aide à faire passer la pilule.

Le gros points fort du film, pour moi, c'est un jeu d'acteur absolument époustouflant, de la part de tous les personnages. Ils sont tous extrêmement convaincants, la palme revenant pour moi à Richard Armittage, Martin Freeman (absolument parfait en Bilbo), Andy Serkis, Barry Humphries, Ken Stott et un peu moins Ian McKellen (essentiellement parce que déjà connu) et Manu Bennett (qu'on aperçoit moins que nos héros).
Je parle ici indépendamment de Tolkien (enfin, sauf pour la "non-personnalisation des Nains", parce que là c'est déjà fois plus que le livre), le jeu est vraiment criant de vérité :) . Edited by Bombur
Link to comment
Share on other sites

[quote name='Peredhil' timestamp='1355430276' post='2267738']
Ah on peut commenter les critiques? Cool alors :lol: (même sans avoir vu le film? :whistling:)
[/quote]
Ma prof d'espagnol disait il y a fort longtemps "Quand on ne sait pas, on se tait." :whistling:
Alors non, vaut mieux avoir vu le film avant de critiquer ! Groumf !

[quote name='Peredhil' timestamp='1355430276' post='2267738']
S'il te plait [img]http://www.warhammer-forum.com/public/style_emoticons/default/dry.gif[/img] les "fluffistes" qui râlent ne sont pas "surpris" : ils râlent contre des choses qui n'ont pas lieu d'êtres! Que PJ inclue l'assaut sur Dol Guldur était une bonne chose, au minimum une idée intéressante. Qu'il donne un rôle central à Radagast non! De manière générale l'intrigue liée à Dol Guldur (dont on trouve à peine des esquisses dans le Silmarilion puisque ce n'est pas le propos de ce bouquin) semble traitée n'importe comment...
[/quote]
Perso je trouve ça au contraire très intéressant d'avoir donné ce rôle à Radagast, concernant Dol Guldur. Ca introduit un nouveau personnage (même s'il est fou, je trouve les critiques le comparant à Jar-Jar Binks de fort mauvaise foi), tout en lui donnant une petite part d'intérêt à l'intrigue (parce que jusqu'à présent, son plus haut fait est de sauver un hérisson, donc bon... :P). Et je préfère que ce soit lui que Gandalf ou un autre, ça montre particulièrement le contraste entre les folles inepties et l'innocence presque juvénile de Radagast et toute la malice et dangerosité du Nécromancien et ses sbires.
Donc pour ça j'ai été totalement pour.

[quote name='Peredhil' timestamp='1355430276' post='2267738']
C'est tout à fait vrai. Mais quel intérêt de les distinguer visuellement dans ce cas (moustaches ridicule, nain-géant, hache dans la tête, etc...) si c'est pour leur refuser une personnalité...
[/quote]
Assez d'accord, même si chaque nain a un gros plan sur lui à un moment, ce n'est pour l'instant pas suffisant. Mais après tout, il reste deux films, ce qui laisse beaucoup de scènes possibles pour que chacun s'illustre d'une manière ou d'une autre.

[quote name='Peredhil' timestamp='1355430276' post='2267738']
Thorïn n'apparait pas comme un héros parce que ce n'en est pas un : il est avide, radin et rancunier. Il n'a pas à devenir un héros! De même que les Wargs n'ont pas à être "tripant"...
[/quote]
Je vois l'approche de PJ assez différente : Thorin est un héros déchu, rancunier envers les orcs et les elfes, distant vis-à-vis des autres, mais un vrai meneur d'hommes. Du coup, cela en fait une personnalité très intéressante à laquelle le spectateur peut s'attacher. Sa quête nous prend aux tripes, on a envie qu'il réussisse.
Ce qui fait que cette approche PEUT s'avérer intéressante, selon moi, c'est qu'au fur et à mesure des films, et particulièrement après l'épisode de Thranduil, sa personnalité devrait se modifier. Plus proche sera le trésor, plus son attitude changera.
Je vois plus le personnage de Thorin comme une évolution, allant du héros déchu au nain avide, pour finir en beauté avec une rédemption digne de ce nom, ce qui serait à mon avis la meilleure approche à avoir.

[quote name='Peredhil' timestamp='1355430276' post='2267738']
Enfin bon, j'attends le film pour dire ce qui m'aura plu (j'espère que l'aspect visuel envoie au moins)
[/quote]
Pas de souci de ce côté-là, ça envoie du lambas grillé Monsieur Frodon ! (tiens, j'aurais bien aimé revoir Sam en une scène rapide... :P)

Concernant la vaisselle, j'ai adoré ce moment, très enfantin, montrant bien que les nains n'ont pas encore idée de ce qu'ils se préparent à affronter (excepté Balin :shifty:).
En tous cas, j'y retournerai sûrement ce week-end (le second visionnage est souvent meilleur) !
Grob' ;)
Link to comment
Share on other sites

Beaucoup à dire, j'oublierais le moutier j'en suis sur ^^

j'ai reçu une belle claque au début du film, quel bonheur de voir l'histoire d'Erebor et des nains dont je suis particulièrement fan, bref j'en ai eu des frissons !
À plusieurs reprises et à chaque différence entre les livres et le film, je me suis dit : "pourquoi pas !"
le "Azog" toujours en vie ne me dérange pas au final, la revanche de son fils sera plus compréhensible par les spectateurs !
j'attends aussi que les personnages de la compagnie soient plus approfondis dans les deux autres films.
On a tendance à oublier Bilbon entre les trolls et les Géants des montagnes

Pour Radagast, rien à redire, j'ai bien aimé l'opinion de Saroumane au conseil blanc !
pour moi un Jar-Jar Binks est un personnage insupportable et que l'on voit trop souvent, notre magicien n'entre pas dans ces deux cas.

j'adore le personnage et Thorin et surtout Balin.
j'ai eu un soulagement en écouter les noms des 13 nains, un point pour les voix françaises.

Maintenant, j'attends la version longue !
Link to comment
Share on other sites

Séance hier.
Je ne prends pas souvent le clavier pour taper ici (même si je vous lis depuis un moment), mais bon, le film étant un phénomène, j'aimerais également rajouter ma pierre à l'édifice des critiques ^_^.

Globalement, j'ai vraiment accroché, le film était vachement bien.
Maintenant, plusieurs petites choses que j'ai gardé en tête pour leurs aspects positifs ou négatifs.
Dans le désordre le plus complet :
- Les paysages, toujours aussi beaux, mais ça reste moins une claque visuelle pour tout ceux qui ont vu et revu la trilogie du Seigneur des Anneaux.
- Je n'ai pas trouvé le côté épique auquel je m'attendais. En même temps, il y a moins de place pour l'épique dans le premier film que dans les deux suivants (d'après ce qui filtre doucement sur la toile)
- Concernant les nains, ceux qui ont fait couler tellement d'encre depuis des mois passent bien dans le film. Leurs aspects si différents, leurs barbes et la forme de leurs visages ne choquent pas vraiment et pour plusieurs raisons. En effet, après réflexion, lors des scènes d'actions, il se passe tellement de choses que même si l'œil n'arrive pas à suivre 13 persos en même temps, ceux sur lesquels il s'arrête sont facilement distinguables les uns des autres et ça, c'est efficace. Reconnaitre 13 nains type Gloin (type livre) dans la fuite de Gobelinville juste à la couleur des capuchons, ça aurait été compliqué. Par contre, je rejoins plusieurs avis précédents sur un point : il est dommage d'avoir voulu donner un aspect spécifique à chaque nain, avec un trait de caractère propre si ce n'est pas pour les utiliser. A part Throrin, Bofur, Balin, Bombur, Kili et Fili, le reste de la compagnie fait presque figuration (sauf petits passages "signatures") et Bombur reste cantonné à une touche comique sans dialogue (est-ce utile ? je ne sais pas. Nécessaire ? probablement, selon des critères hollywoodien (mais pas forcément), il y a souvent un gaffeur dans les films). Kili et Fili rendent bien au final. Je n'accroche pas à l'aspect de Kili mais cependant, pour lui et son frère, leur attitude et leur espièglerie me plaisent beaucoup. Bref, déçu de ne pas avoir plus de mise en avant du reste de la compagnie mais en même temps, c'est difficile de passer tout le monde à l'écran en rajoutant tout ce que PJ a ajouté (ce qui implique des persos en plus et des histoires en parallèle). C'est un parti pris.
- L'agent Smith à cheval qui mène un raid sur Warg, ça ne m'a pas plus choqué que ça. A part au deuxième âge lorsqu'il était porte-étendard de Gil-Galad, on n'a pas eu souvent l'occasion de se rappeler qu'Elrond est un guerrier, en plus d'être sage et puissant. Puis Rivendell reste une place forte donc savoir que des guerriers s'y trouvent toujours, ça ne me choque pas. Et l'armure d'Elrond est vraiment réussie.
-Dol Guldur n'était pas censé être une forteresse plus ... enfin ... mieux bâtie quoi... pas en ruine ? On dirait Amon Sul (visuel SDA) en plus gros là ...
-D'ailleurs, on revoit Amon Sul, nan ? C'est cool ça. Dans le même ordre d'idée, toutes les petites références au monde de Tolkien (Les Istaris dont le nombre de 5 est à nouveau évoqué, Ungoliant, ...) sont vraiment bien placées et permettent au fan lambda d'avoir l'impression de découvrir des choses importantes qui le place au niveau du "puriste".
- Azog ... Azog Azog Azog ... il est pas mal comme perso. J'avoue avoir eu un froncement de sourcil en le voyant à l'écran "Kessec'est ?" mais en y réfléchissant bien, Smaug étant juste mentionné et à peine visible, il fallait bien un méchant nommé pour mener la vie dur aux nains (quel rancunier) et faire de ce film plus qu'une randonnée de 3h ponctuée d'escarmouches isolées (qui aurait été au nombre de deux il me semble nan ? les trolls et les wargs) et d'un gros bordel (Gobelinville). Puis voir un Orque si différent des autres, c'est une bonne chose.
- Du coup, ça m'amène à tout le brodage que PJ a choisi de faire à côté de la simple histoire du livre. Le prologue tout d'abord est juste magnifique (même si j'ai compris ce qui me dérangeait dans la salle du trône de Thror en lisant un comm' ici : c'est le côté Warhammer donné à l'endroit mais franchement, même si ça fait bizarre, le visuel en jette). Le fait que Balin raconte la bataille dès le début annonce la couleur de ce que PJ nous réserve ("Z'avez vu la bataille au début les loulous ? ben vous voyez que je sais encore gérer, hein ? Et je vais vous faire le même genre dans le troisième film ! en plus gros et en plus mieux ! et bam !) et le lien établit entre les SDA et Bilbo est très très bien ficelé. Rien ne fut laissé au hasard et je n'ai pas trouvé que le film peinait à démarrer. Ensuite, le conseil blanc. Toujours aussi fan des 4 persos, même si dans mon esprit, le conseil aurait pu être plus fournit. Et il faudrait s'attarder sur Saroumane par la suite je pense que ce serait utile de le voir s'intéresser de plus en plus à l'anneau. Et d'ailleurs, il ne faudrait pas oublier que Saroumane est censé être le chef du Conseil. Or, dans le film, il parle et tout le monde s'en cogne : Galdriel et Gandalf tape une causette discrète par l'esprit et Elrond regarde ses pieds... Pas mal de parler du Nécromancien, ça lie tout ce qui se passe au même moment dans une seule et même trame. Mais justement, PJ n'en ferait-il pas un peu trop ? Mener de front 2 histoires ajoutées à celle qu'il a fallut échafauder pour Azog, c'est peut être risqué et peut en embrouiller certains.
- L'Arkenstone une pierre divine ? Mouais nan, ça par contre, cette mention me parait déplacée.
- Les gobelins rendent mieux dans le film qu'en figurines et se rapprochent plus des créatures que j'imaginais. Sauf que je rajoutais des pièces d'armures et plus de "sophistication" ... comme dans le livre quoi. Mais là encore, c'est un parti prit et il n'est pas si désagréable. Le Roi gobelin est bien, c'est tout. Le scribe inutile.
- Tout comme les Wargs. Ils me plaisent beaucoup plus maintenant. Très réussis.
- Les trolls sont fidèles au conte. Mais l'assaut des nains me paraissait déplacé au premier abord. Parce qu'à part un sac à dos, un capuchon et un poney, je n'ai pas le souvenir dans le livre d'une troupe armée. Mais là encore, en y réfléchissant, on peut tout à fait comprendre qu'il était utile d'armer les nains, tout comme il était utile de rajouter des scènes d'actions. Nan mais sérieusement, vous auriez apprécié de voir un film de trois heures sur les ballades en poneys et les bivouacs sous la pluie ? Même Chasse et Pêche ne fait pas ça.
- Pour le Nécromancien, je m'attendais plus à une forme physique solide. Par contre, l'être des Galgal (si c'en est bien un) est vraiment bien fait. J'adore.
- Radagast ... le magicien qui aura autant fait parler que les barbes des nains ^_^. Peut être était-ce par ce que je savais à quoi m'attendre, mais j'ai trouvé le perso crédible. Dans son genre en tout cas. On parlait de comparaison avec Jar Jar, je ne suis pas d'accord. Radagast même s'il est différent de Gandalf conserve un côté magicien très fort (potions, instruments, guérison, bâton, [u]courage[/u], ...). Et ce n'est pas un rôle comique que j'ai perçu, mais plus la poésie du conte. Bon ok, les lapins, ça reste ridicule sur le moment, mais une fois que le personnage a été rendu crédible, ça passe clairement tout seul. A la différence de la fiente séchée qui m'insupporte toujours (pour le coup, je ne trouve rien de poétique ou de magicien) ...
- Musiques très belles. Oreilles contentes.
- Le passage avec Gollum est également bien fait et plutôt fidèle. Satisfait.
- Les aigles de loin ne me faisait pas penser à des pigeons comme le précisait un internaute ici présent, mais clairement pas à des aigles (c'est quoi ce cou en effet ? Oo) Mais là, c'est vraiment du détail de chez détail. Par contre, le fait que les aigles ne parlent pas, qu'il n'y ait pas le roi, qu'ils n'accueillent pas les nains dans leurs aires, franchement, ça ne change rien. Du moins, je me suis permis de le demander à des spectateurs en sortant de la salle ("Excusez moi. Si je vous dis que les aigles devaient venir d'eux même, qu'ils devaient héberger une nuit les nains, qu'ils discutaient ensemble de les déposer sur le caillou qu'on a vu à la fin, qu'ils ont un roi et qu'ils sont censé parler et que Gandalf devait pousser des cris de volatile, ça vous manque maintenant de ne pas l'avoir vu ?) et sur les 5 personnes (la moitié du public ! Youhou, vive les séances en semaine) aucune ne m'a répondu qu'il (ou elle) était déçu et que ça manquait et qu'au final, ça aurait changé quoique ce soit.
- On ne voit pas Blog (ou deux secondes, si c'est bien lui qu'on voit) ni d'orques à pied semblables aux figurines. Comment cela se fait-ce ?
- Les batailles du début étaient rapidement montrées, on ne pouvait pas s'attarder sur la beauté des scènes ni sur les visuels des protagonistes, dommage.
- Smaug introduit, mais pas visible, c'est logique et cohérent.
- L'arrivée des nains et la réunion qu'ils tiennent à Cul de Sac traduit bien ce que je disais auparavant : il y a une partie des nains dont on se fiche ... Par contre, le coup de la chanson et de la vaisselle m'ont vraiment satisfait. L'esprit du livre y était. Tout comme le caractère des nains. Leurs arrivée, c'est limite pour certains fans, mais je trouve que ça met bien en avant le caractère des persos (bordélique, fier et hautain).
- Les acteurs sont très bons, c'est indéniable.



Je pense avoir fait le tour de ma critique, ... ou pas, j'ai surement oublié des choses.
Ces avis détaillés n'engage que moi.
Quoiqu'il en soit, le film m'a vraiment plut. Seuls des détails ou des points précis m'ont gêné mais avec le recul, c'était sans aucun doute utile pour les spectateurs d'avoir modifié tant de choses.
Après, j'ai cet "avantage" d'être autant fan des livres que des films et ne pas avoir une connaissance précise et détaillée sur les histoires de l'univers de Tolkien pour que mes yeux ne vomissent pas des larmes de sang.

J'ai passé un bon moment et j'ai hâte de voir les suites.

(je ne sais pas si je serai lut, mais je suis content d'avoir pu écrire ce que je souhaitais dire)
Held', (et sa modeste contribution dans le topic). Edited by Heldeny
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.