Jump to content
Warhammer Forum

[30K] L’HERESIE D’HORUS [Projet évolution du fluff]


Recommended Posts

Bonjour a tous,

Voila le résumé de la fin et la mort première partie de Dan Abnett.

On est le premier avril mais ce n'est pas une blague... 25 parties et 21 pages de résumé et je me rend compte que j'ai oublié une ou deux choses.

 

Bonne lecture a tous :)

 

Link to comment
Share on other sites

Je ne veux pas me spoiler, je ne suis qu'à la lecture de Morris et je fais une pause dans mes lectures wh pour d'autres amours, mais encore bravo pour le boulot ;) je reviendrai dessus bientôt.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, gaspard a dit :

Je ne veux pas me spoiler, je ne suis qu'à la lecture de Morris et je fais une pause dans mes lectures wh pour d'autres amours, mais encore bravo pour le boulot ;) je reviendrai dessus bientôt.

 

Au vue du bouquin oui faut pas lire le résumé c'est un truc a apprécier soit même si on a lu le reste de la série :)

Link to comment
Share on other sites

Je reviens sur mes deux dernières lectures, qui résument à elle seule la série Horus Heresy :

 

J'ai d'abord lu "Master of Mankind", depuis le temps que j'en entend parler. Je n'ai pas trouvé que c'était le meilleur d'ADB, mais il reste agréable à lire. ADB a cette capacité de donner du sens et de la profondeur à certaines parties du fluff, on l'avait vu déjà avec les Word Bearer et les World Eaters. Le livre nous dresse un super portrait de l'Empereur, il donne de la crédibilité au personnage ce qui n'était pas gagné. Petit bémol pour les custodes, qui sont décrit comme des érudits ayant étudié des pans entiers de la culture humaine, mais qui dans les faits sont des bourrins qui méprisent l'engeance humaine, c'est assez contradictoire. Je n'ai pas vraiment compris non plus l'intérêt de Dominion Zephon à part être une obligation de GW de mettre au moins un personnage space marine dans chaque roman. J'ai bien ri tout de même quand j'ai vu sa description : un visage blond et angélique, presque parfait, le mec est hyper empathique envers les humains, avec une vraie bienveillance. GW crée le personnage en fig et nous sortent ça 😆 :

 

zephon.jpg

 

 

 

Une fois terminé j'ai lu "Ruinstorm"... une abomination, ce livre est tellement nul que même en s'en servant pour allumer un barbecue il ne serait pas capable de générer des flammes. Ce livre est une fan fiction écrite par un enfant de 13 ans. Tout y est : des primarques écrits comme si c'était des enfants de 8 ans (enfin le club des 5 me parait plus futé), de la surenchère grotesque à base de 3 légions qui se déploient à plusieurs reprise en quelques minutes sur un planète. Mention spéciale pour les mecs largués en drop pod pour attendre à coté de celui-ci qu'un rhino soit débarqué pour les emmener...David Annendale qui n'a même pas compris le principe du drop pod. :stuart:  On ne demande pas aux auteurs d'être des stratèges militaires mais bon quand on écrit sur une force militaire fictive quand même, un minimum est attendu. Le Chaos dans ce bouquin est totalement surpuissant au point d'en devenir incohérent avec le lore de l'univers : des forteresses spatiales de la taille d'un système stellaire (non mais comment peut-on écrire une telle chose), un vaisseau démoniaque mangeur de mondes, qui peut corrompre en quelques secondes des vaisseaux de légion...les enjeux du bouquins sont flous, les personnages abominablement mal écrits, les péripéties lourdes et répétitives, des combats mal écrits et sans intérêt, je crois que c'est un des pires livres que j'ai lu, de ma vie. 

 

Voilà en deux romans la faiblesse de cette série : on oscille entre du bon roman de divertissement à des daubes innommables qui ne vaut même pas son poids en papier. 

 

Pour l'anecdote, dans le descriptif de l'auteur de "Ruinstorm", il est dit que David Annandale donnait des cours de littérature anglaise à l'université...j'ai une pensée pour ses malheureux élèves 😵  

Link to comment
Share on other sites

il y a 42 minutes, Cara a dit :

Voilà en deux romans la faiblesse de cette série : on oscille entre du bon roman de divertissement à des daubes innommables qui ne vaut même pas son poids en papier. 

 

Pour l'anecdote, dans le descriptif de l'auteur de "Ruinstorm", il est dit que David Annandale donnait des cours de littérature anglaise à l'université...j'ai une pensée pour ses malheureux élèves 😵  

 

Alors j'ai beaucoup de mal avec Annandale aussi mais apparemment il a l'air plutôt apprécié de l'autre coté de l'atlantique vue qu'il écrit des roman court pour Marvel^^.

 

Après je pense que les gens attendent beaucoup trop de l'univers étendu créer par la Black Library, pour moi c'est du roman de gare (attention il n'y a pas de connotation péjorative quand je dis ça: roman bon marché (enfin plus trop) qui se lit vite ) au même titre que les Perry Rodan, les Star trek, Star Wars, Dragonlance ou autre... D'ailleurs certains auteurs ont écrit pour toutes ou parties de ces séries.

 

Je suis toujours étonné que des romans Blacklibrary puissent être des best seller... Mais comme je comprend rien aux chiffres de ventes des romans^^...

Link to comment
Share on other sites

@Kaptain du coup je te réponds ici^^.

 

Pour Keeler:

Révélation

En fait je me suis longtemps poser la question mais comme a la fin elle dit quelle a vue une grande lumière au nord du plateau et qu'ils doivent aller la bas. Elle ne sait pas si ils vont survivre mais c'est la chose la plus importante a faire pour le moment. J4en ai déduis que c'est Malcador qui l'envoie.

Pour Guilliman je pense que ça parle de 9h du point de Mandeville... Apres la blacklibrary et le temps...

 

Pour l'Alpha Legion

Révélation

Ma surprise vient de la façon dont les auteurs ont réussit a piéger la legion du mauvais coté. Le coup du mauvais conditionnement déclencher par Actae est bien trouvé mais je ne m'y attendait pas. J'aurais plus vue une sorte de guerre civil ..

 

Pour Valdor

Révélation

Je pense un peu comme toi . C'est peut être la bas qu'il faut chercher pour Gramaticus d’ailleurs avec l'enuncia non?

 

Link to comment
Share on other sites

Sur smartphone je n'arrive pas à transférer mon message sur ce fil 😅

 

Bref :

 

Keeler 

Révélation

Peu importe que ça soit Malcador ou l'Empereur en fait, je pense que la lumière les oriente et les guide, mais je n'ai pas senti de développement vers un rapport avec l'Astronomican. 

On a par contre toute la trame pour que Zahariel et ses potes rallument le fanal avec leurs manip borderline (ce qui devrait mal se terminer d'ailleurs). Dans tous les cas on a pas le fin mot de l'histoire pour cette foule, s'agira-t-il de la seule facette happy end du dernier tome (Keeler les a sauvé) ou d'une autre étape dans l'horreur (au final ils se feront bouffer comme les autres) ? 

 

Alpha Legion

Révélation

Attention, a priori seules les troupes dissimulées sur Terra sont conditionnées par l'activation d'un mot-code ! Le développement narratif de ce tome ne présume pas de la trajectoire du reste de la Légion (dont certains éléments combattent activement à l'extérieur en étant déjà franchement chaotiques). 

Là le suspens restant traite du sort de Pech et des troupes dissimulées. 

Mon pari : il se libère ou est libéré, active les troupes cachées, mais le Siège est terminé alors ils se cassent discretos. Et ce sera lui l'Alpharius chaotique tué par Guilliman pendant la Purge. 

Autre option : il est libéré par un autre AL infiltré, qui lui n'a pas été asservi par Actae. L'autre se rend compte que Pech est compromis, l'abat, récupère les troupes cachées en activant Xenophon, et hop on a une porte ouverte pour une faction loyaliste de l'AL au 41eme millénaire ! Avec encore une auto-passe décisive d'Abnett vers le légionnaire de la team d'un certain inquisiteur...

Mais la réalité est souvent cruelle : le plus probable est qu'on entendra sans doute plus jamais parler de Pech et ses copains... 

 

Valdor

Révélation

Je ne pense pas : toute l'intrigue autour du Roi en Jaune est qu'il cherche à reconstituer l'Enuncia depuis des millénaires, s'il avait un Grammaticus sous la main c'était réglé dès le début. :D

En plus Grammaticus est redevenu mortel, peu de chances qu'il soit encore en vie à l'époque des trilogies des inquisiteurs. 

Il a une bonne tête de victime dans le dernier tome d'ailleurs, il est au bout de son histoire là. 

 

Edited by Kaptain
Link to comment
Share on other sites

Je viens de terminer la veille Terre, j'en avais entendu beaucoup de mal, notamment sur le traitement des Iron Hands et de Shadrak meduson. Je vais aller à contre courant, je trouve que Nick Kyme a parfaitement cerné les Irons Hands et la fin de leur acte est assez réussi. Je pense qu'il y a pas mal de frustration à la mort de Meduson, mort qui n'est pas héroïque qui plus est. De plus cette fin d'arc arrive au  milieu d'un livre qui promettait du salamander, je peux comprendre que des lecteurs se sentent floués.

 

La tragédie de la légion des Iron Hands commence à Istvaan V, c'est l'acte fondateur pour arriver aux Iron Hands de 40k. Ferrus Manus a instauré dans sa légion une loi du plus fort basique, un refus de la faiblesse exacerbé. C'est le début de la dérive de la légion. Ça commence par le sacrifice d'unités alliées jugées faibles, l'instauration d'unités spéciales (les immortels) où on y envoie les considérés faibles ou fautif de la légion. La mort de Ferrus est un choc. Ce n'est pas seulement leur primarque, c'est aussi le plus fort d'entre eux. Si le plus fort d'entre eux est devenu faible, comment se définir? Beaucoup de survivants estiment que Ferrus a failli par la faiblesse de la chair. Cette faiblesse n'est pas que purement physique, elle est aussi mentale, Ferrus s'est rué en avant, guidé par ses émotions, elles ont pris le pas ce qui l'a tué (sur Istvaan V il fonce sans attendre de renfort, il finit tout seul avec son clan Avernii entouré de traitres). Pour remédier à ça la légion se plonge dans les augmentiques pour supprimer leur chair, et s'efforce d'effacer ou de renier leurs émotions au profit d'une rationalité mathématique. Dans le livre c'est symbolisé par le personnage de Aug, l'ami de toujours de Meduson mais changé à jamais par le Mechanicum, des implants supprimant une partie de son humanité par des données mathématiques. Meduson a l'inverse est Terran, il a peu d'augmentiques, il est guidé en partie par ses émotions. C’est pour cette raison qu’il devait mourir car il représente un passé révolu. La mort de Meduson c’est la fin des Storm Walker, la fin du courant modéré des Iron Hands.

Sa mort est je trouve très bien amenée : Dans le livre il est de plus en plus obsédé par Tybalt Marr le capitaine SoH. A plusieurs reprises il est mis en garde par plusieurs de ses subordonnées (dont Aug) sur cette obsession. Il est écrasé par le poids du commandant qu’il n’arrive plus à supporter. Sur la fin il devient de moins en moins rationnel, il ne dort plus, le rendant de plus en plus inapte au commandement (il a même des hallucinations). Il ne suit pas les conseils de l’apothicaire. Aug aussi le mets en garde et est au courant de son état de santé déclinant (il lui fait une prise de sang). Son attaque suicide contre le vaisseau de Tybalt Marr est le dernier clou de son cercueil, son dernier acte irrationnel, guidé par sa seule émotion.

Depuis Istvaan V, les chefs de clans se sont juré qu’on les y reprendrait plus : Meduson étant trop impulsif, trop émotionnel, il est devenu à leurs yeux faible, le pire péché de la légion. Ils le laissent mourir plutôt que de sacrifier la légion pour sauver un chef faible. Ce n’est même pas une trahison à leurs yeux : les faibles meurent, les ressources de la légion ne sont pas gâchées, c’est d’une froideur mathématique. Cette logique rationnelle camoufle aussi leur mépris et leur racisme envers un Terran. Car oui le fin mot de l'histoire et c'est toujours le cas à 40k, les Iron Hands se mentent à eux même, leur émotions étant toujours présentes. 

 

Voilà, je suis navré pour le pavé mais j'avais envie de réhabiliter un peu le récit de Kyme, et de parler d'une légion que j'ai appris à apprécier grâce à l'hérésie d'Horus alors que comme beaucoup en 40k je ne lui trouvait pas grand intérêt. 

 

Edited by Cara
Link to comment
Share on other sites

il y a 53 minutes, Cara a dit :

Je viens de terminer la veille Terre, j'en avais entendu beaucoup de mal, notamment sur le traitement des Iron Hands et de Shadrak meduson. Je vais aller à contre courant, je trouve que Nick Kyme a parfaitement cerné les Irons Hands et la fin de leur acte est assez réussi. Je pense qu'il y a pas mal de frustration à la mort de Meduson, mort qui n'est pas héroïque qui plus est. De plus cette fin d'arc arrive au  milieu d'un livre qui promettait du salamander, je peux comprendre que des lecteurs se sentent floués.

 

Moi le soucis que je trouve a ce livre c'est justement d’expédier la mort de Meduson au milieu du roman, surtout quand a la fin Kyme dit dans la post face qu'au départ un livre complet était prévus sur Meduson et la 13eme mais qu'il a été annulé et donc qu'ils ont fusionné le livre avec la vieille terre.

 

Et faut pas etre désolé pour le pavé, le post a été fait pour échanger nos expérience sur la série :)

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, Cara a dit :

Je viens de terminer la veille Terre, j'en avais entendu beaucoup de mal, notamment sur le traitement des Iron Hands et de Shadrak meduson. Je vais aller à contre courant, je trouve que Nick Kyme a parfaitement cerné les Irons Hands et la fin de leur acte est assez réussi. Je pense qu'il y a pas mal de frustration à la mort de Meduson, mort qui n'est pas héroïque qui plus est. De plus cette fin d'arc arrive au  milieu d'un livre qui promettait du salamander, je peux comprendre que des lecteurs se sentent floués.

 

 

 

Comme le dis Gilian, pour le coup ce n'est pas tant la destinée et l'évolution des Iron Hands le soucis car, comme tu le décris très bien, tout est relativement bien amené et logique, que la fin abrupte et bazardé de Meduson. Je me souviens avoir du relire 2 fois les dernières pages de ce chapitre pour être sûr d'avoir bien lu tant ça me paraissait étrangement expedié. Après l'autre point est surtout que les Iron Hands semblent être la seule légion loyaliste qui ressort sans gloire (voir moins..) de cette hérésie et Meduson était leur seule rayon de gloire se retrouve bazardé méchamment. J'avoue que c'est plutôt ça dans l'ensemble qui me gêne 😃

 

Mais intéressant d'avoir d'autres avis 😃

 

Personnellement, je viens de finir La Fin et la Mort tome 1.

 

Premier point positif du roman, à l'image des précédents, je trouve que l'on ressent vraiment bien l'état de la guerre à ce moment. Je m'explique 😛 Dans les précédents, on pouvait sentir l'espoir des défenseurs s'étioler au fur et à mesure des romans, on sentait aussi que plus on avance dans cette série et plus la narration devient "brouillonne" avec de nombreux fronts simultanés etc... Dans ce nouveau roman, on sent que le désespoir atteint son paroxysme, on ressent vraiment tout ça, on navigue entre les différentes histoires de façon un peu brouillonne mais au fond c'est ce qu'est devenu cette guerre, brouillonne et incompréhensible.

 

Après le roman reste un peu longuet malgré tout par rapport aux précédents. On a beau être dans les derniers instants du siège, on sent que l'auteur fait traîner les choses. Autant c'est parfois justifié pour accentuer un effet (sans spoiler, la partie concernant Dorn notamment qui fonctionne bien) autant parfois c'est juste trop long.

 

Autre point positifs, les évolutions parfois inattendues de certains personnages ou factions qui amènent un peu de surprise à une histoire qu'on pense connaître d'avance.

 

Et pour équilibrer, petit bémol sur l'absence de certains personnages qui auraient pourtant eu totalement leur place dans ce qui se met en place (je pense notamment à Sigismund  mais pas que)

 

Globalement un roman intéressant comme tous ceux du Siège mais qui manque soit de l'épique des précédents, soit des révélations d'un Saturnine pour vraiment décoller. Je ne doute pas que le tome 2 nous contentera de ce côté là.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Lagnar a dit :

 

Comme le dis Gilian, pour le coup ce n'est pas tant la destinée et l'évolution des Iron Hands le soucis car, comme tu le décris très bien, tout est relativement bien amené et logique, que la fin abrupte et bazardé de Meduson. Je me souviens avoir du relire 2 fois les dernières pages de ce chapitre pour être sûr d'avoir bien lu tant ça me paraissait étrangement expedié. Après l'autre point est surtout que les Iron Hands semblent être la seule légion loyaliste qui ressort sans gloire (voir moins..) de cette hérésie et Meduson était leur seule rayon de gloire se retrouve bazardé méchamment. J'avoue que c'est plutôt ça dans l'ensemble qui me gêne 😃

 

Mais intéressant d'avoir d'autres avis 😃

 

 

 

 

 

 

Je ne sais pas si ils ressortent avec moins de gloire. A la fin du livre, au moment ou ils retournent sur Medusa on est très proche du siège de Terra. Malgré le trauma d'Istvaan V et la perte de leur primarque ils ont déclenché une guerre d'attrition de presque 7 ans, avec des moyens très limités. Ils n'ont pas fait moins que la Raven Guard dirigée par son primarque et plus que les salamanders (bon eux ont perdu 98% de leur effectifs sur Istvaan). Ils retournent sur Medusa pour reformer la légion, de la même manière que font les salamanders. Au grand "héros" IH, il reste toujours Autek Mor, chef du clan Morragul qui a une grosse flotte et qui est quasi un équivalent de Meduson (il fait un caméo dans le livre, Meduson en a peur).  Il est très développé dans les bouquins Forgeworld. C'est un Terran comme Meduson, son clan récupère tous les pariah de la légion, c'est un mec "no limit", il a des méthodes de rénégat, il contamine avec des éléments radiocatifs les planètes qu'il ne peut pas détruire etc. Il a entre autre détruit un des principaux mondes de recrutement World Eaters en faisant s'écraser la lune de la planète dessus. :stuart:

Link to comment
Share on other sites

Justement, contrairement aux autres légions, ils sen vont sur Médusa réformer leur légion alors même que la guerre n'est pas terminée (voir sur le point d'être perdue). Et s'ils ont effectivement œuvré à harceler l'ennemi ça reste en partie du aux efforts de Meduson car qui sait combien de temps ils auraient combattus sans lui.

 

Je ne dis pas que la Légion est inintéressante ou mal développé,  d'ailleurs leur développement est très sympa en un sens car différents des autres mais j'admets (ce n'est que mon humble avis) qu'après plus de 60 romans c'est vraiment la seule apparaît amoindris en terme de gloire à mes yeux. Mais on va dire que cette "defection" gâche et cache à mes yeux tous les efforts de leurs années de guerre je te l'accorde 🙂

Link to comment
Share on other sites

Dans le lore original, avant que les romans n'apparaissent, les Iron Hands repartent direct sur Medusa juste après Istvaan V et y attendent pendant 7 ans en y ruminant leur amertume. On peut dire qu'il sont réhabilités avec les romans c'est déjà pas mal 😆

 

Perso avant les romans je n'avais strictement aucun intérêt pour les Iron Hands/Raven Guard/Salamanders. Je trouve que la série de romans leur a donné un super fluff et de l'identité, ce qui leur manquait clairement en 40k. Leur tragédie et leur résistance les rend attachant. Je les trouve bien plus intéressant que les stars ultramarines/blood angels/imperial fists que je trouve fade en 30k.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Petit retour sur les deux derniers romans que j'ai lu à savoir Luther et Sigismund.

 

Concernant Sigismund, le roman rempli son office. On en apprend plus sur les débuts de ce dernier, son recrutement, son entrainement etc... Mais plus important, on explore via le personnage de Voss, toute la psyché du personnage. Franchement une belle réussite pour l'un des personnage les plus charismatique de l'hérésie. 

 

Pour le roman Luther, là encore une franche réussite avec une alternance entre le passé de Luther sur Caliban pré-arrivée du Lion et les interrogatoires des  différents Grand Maîtres Dark Angels. On y voit chute progressive des Dark Angels vers l'obscurantisme tout en découvrant un Luther plein de remords. Si l'on ajoute à cette lecture les informations liées au retour du Lion, en tant que fan Dark Angel c'est franchement excellent.

 

On attend maintenant la clôture de l'hérésie :)

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
Le 13/04/2023 à 20:44, Lagnar a dit :

Justement, contrairement aux autres légions, ils sen vont sur Médusa réformer leur légion alors même que la guerre n'est pas terminée (

Je reviens un instant là dessus, mais que font les salamandres ? Parce qu'en dehors de la bande à Vulkan le reste de la légion est sur Nocturne à se toucher la nouille. Il y a bien cet épisode qui permet de faire le lien avec les aventures de he'stan au 41eme millénaire en dehors de ça... Il y a les bandes de légions brisées qui se battent mais sur nocturne il y a encore une force importante qui ne fait strictement rien.

 

Pour ma part j'ai terminé Mortis hier soir.

Alors je suis mitigé sur le livre, mais je ne sais pas trop expliquer.

J'ai eu un gros coup de "lisons autre chose" après 150 pages et j'ai repris le livre presque deux mois plus tard et là je l'ai terminé assez rapidement (compte tenu de mon temps libre).

Je crois que c'est la vitesse à laquelle meurent des milliards de loyalistes qui m'a gavé, parce que à chaque chapitre d'un revers de la main il y a une armée entière qui disparait. A un moment ça n'est plus possible.

 

Révélation

Et puis tellement de petits trucs, genre l'ordo sinister qui est déployé...3 warlord waouh, il y en avait plus sur prospero.

 

 

J'avoue avoir un peu perdu le fil de la bande à Oll et Grammaticus, leur intérêt me paraît distant.

 

J'ai par contre suivi avec grand intérêt Shiban Khan.

Les aventures de Sindermann traînent à se développer.

 

Révélation

La naissance de la legio invigilata est aussi un passage pffrrt.

 

Donc au final c'est pas l'intrigue principale qui m'a tenu en haleine mais le sort d'un personnage secondaire... Je pense que dès lors on peut dire que c'est pas le meilleur tome du siège.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, gaspard a dit :

Je reviens un instant là dessus, mais que font les salamandres ? Parce qu'en dehors de la bande à Vulkan le reste de la légion est sur Nocturne à se toucher la nouille. Il y a bien cet épisode qui permet de faire le lien avec les aventures de he'stan au 41eme millénaire en dehors de ça... Il y a les bandes de légions brisées qui se battent mais sur nocturne il y a encore une force importante qui ne fait strictement rien.

 

 

  Révéler le contenu masqué

Et puis tellement de petits trucs, genre l'ordo sinister qui est déployé...3 warlord waouh, il y en avait plus sur prospero.

 

 

 

  Révéler le contenu masqué

La naissance de la legio invigilata est aussi un passage pffrrt.

 

 

 

 

Les Salamanders ont prit bien plus cher que les deux autres sur Istvaan et je sais même pas si une centaine ont pu quitter Istvaan. Tout au plus il devait pas en rester beaucoup plus en faction sur Nocturne.

 

Les Iron Hands pour le coup on sait qu'ils ont perdu beaucoup moins sur Istvaan car une bonne partie de leur force n'était pas encore arrivé notamment.

Link to comment
Share on other sites

C'est assez drôle de parler des Salamanders et des Iron Hands.

d'apres le livre retour au mont Deathfire:
Les Iron Hands avaient encore une bonne capacité de combat, en définitive ils ont perdu leur primarque et la premiere compagnie qui etait partie en avant de la flotte, le reste de la flotte est arrivé apres les combat au sol et a donc en partie été éparnier.
La Ravan Guard arrive a sauver 5000 hommes en tout (entre Istvaan et ce qui etait en opération dans la galaxie) mais avec l'aide de leur primarque, ils vont regonfler leurs effectifs, l'intervention de l'Alpha Legion va saboter tout ça sinon, ils auraient fait profité aux autres loyaliste de leur technoogie.


Les Salamander comme dit @Lagnar il en reste 200: La compagnie qui est resté sur Nocturne, 66 space marine qui ont rejoins Ultramar, et 34 qui ont rejoind les Legion Brisé de Meduson..

Mais contrairement aux Iron Hands ils vont réussir a reformer 800 scouts et les envoyer se battre sur Terra.

ont sortie 200 ou 300 hommes d'Istvann, la plupart sauvé par ce qui allait devenir les Legion Brisé et ils ont continué le combat avec.
Une partie c'est retrouvé sur Ultramar et a "racompagné" le cadavre de Vulkan sur Nocturne.
 

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

J'ai terminé le faucon hier soir. Je ne dirais pas que c'était un pageturner (je ne connais pas d'équivalent en français de ce mot) mais c'est un fait que j'ai eu du mal à lâcher le livre.

 

La tentative de réhabilitation de Mortarion en tant qu'acteur de son destin est honorable, mais il reste le gros loser de l'hérésie. Le caractère nurglesque de la Death Guard est extrêmement bien rendu. Leur résistance physique me semble un poil exagérée, mais on va mettre ça sur le compte de "toute l'influence du chaos déchaînée sur terre".

 

Le point qui m'a énervé le retour

Révélation

D'Erebus et de son armure en scenarium. Je déteste ce personnage 😅. J'ai espéré qu'il disparaisse puis j'ai vu qu'il y avait des livres de m40 où il est présent.'. erf.

Un peu dégoûté par la mort d'Erda du coup, mais on aura appris qu'il existe/existait un warp "propre" d'où il est possible de tirer sa force.

 

Bref un bon livre dans l'ensemble.

Link to comment
Share on other sites

Le 02/07/2023 à 10:43, gaspard a dit :

Je reviens un instant là dessus, mais que font les salamandres ? Parce qu'en dehors de la bande à Vulkan le reste de la légion est sur Nocturne à se toucher la nouille. Il y a bien cet épisode qui permet de faire le lien avec les aventures de he'stan au 41eme millénaire en dehors de ça... Il y a les bandes de légions brisées qui se battent mais sur nocturne il y a encore une force importante qui ne fait strictement rien.

 

 

 

 

Ils font des trucs 😆. Déjà selon le black book 2 de Forgeworld il reste beaucoup plus de Salamanders que les quelques centaines donné par Gilian. Au début de l'hérésie les salamanders sont 89 000, 83 000 descendent sur Istvaan V, 98% y meurent, ce qui laisse un peu moins de 1800 salamanders dans les légions éclatées. Il en reste aussi entre 2000 et 3000 en garnison sur différents sites.

 

Nocturne s'est fait attaqué par une force conjointe de Word Beares et de Death Guards. Après ça les Salamanders entreprennent une série de campagnes de purges autour de Nocturne pour éliminer les fiefs de la Death Guard, c'est la guerre des Drakes. Il y a aussi des bandes de guerre qui détruisent plusieurs mondes forge dans le Segmentum Obscurus.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Primacy de Marc Collins

Révélation

0 : Avant-Propos

Petite nouvelle se déroulant pendant l’hérésie d’Horus sortie pour la Black Library célébration Week 2023. Elle est écrite par Marc Collins qui est relativement nouveau à la Black Library et fait partie d’une petite série de nouvelles sur Eidolon.

 

1 : L’histoire du livre

Fulgrim vient de réaliser son ascension comme prince démon et la légion des Emperor’s Children se réunit pour fêter ça et désigner un nouveau chef pour la diriger.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

Fulgrim était mort et avait rejoint l’immaterium en tant que prince démon de Slaanesh et la légion s’était réunie.

La festivité avait vite tourné court pour laisser place à la politique et Eidolon avait vite compris qu’il ne pourrait pas imposer sa vision des choses sans combattre, les duels avaient toujours été le moyen de régler les différends chez les Emperor’s Children de toute façon.

Trois visions de l’avenir s’opposent.

Le Premier Capitaine Julius Kaesoron, fidèle à Fulgrim, voudrait que la légion parte à sa recherche dans le Warp et suive sa voie vers l’ascension démoniaque.

Le Seigneur Commandeur Cyrius quant a lui voudrait que la légion suive les derniers ordres du primarques et rejoigne les forces d’Horus pour faire la guerre à l’Imperium.

Eidolon, quant à lui, pense que les Emperor’s Children devraient mener leur propre guerre et ne servir aucun maître, et surtout pas Horus qui ne daigne même pas se montrer sur un champ de bataille.

 

A la fin du duel rituel, c’est Eidolon qui obtient gain de cause et devient donc le Seigneur commandeur Primus des Emperor’s Children.

 

3 : La nouvelle dans le cycle des Emperor’s Children.

Révélation

Marc Collins a pris bien soin d’intégrer sa nouvelle dans le cycle consacré à Eidolon :

Amor Fati,

Primacy,

The Soul et Severed.

 

On y croise par exemple le lord commandeur Archorian qui s’opposera a Eidolon un peu plus tard.

Mais il a aussi intégré d’autres personnages de l’histoire des Emperor’s Children, le lord commandeur Cyrius par exemple aura son moment de gloire bien des années plus tard en étant le premier (second en fait mais la première fois ne compte pas vraiment) à tuer Lucius l’Eternel et à activer le don particulier de ce dernier.

 

4 : Conclusion :

Je ne sais pas ce qui a décidé la Black Library à lancer une série de nouvelles sur Eidolon et surtout à confier ça à de nouveaux auteurs mais le pari est réussi. L’histoire d’Eidolon, personnage mal aimé que ça soit par les autres personnages ou par les lecteurs, commence à avoir un background conséquent et intéressant. Même si ça ne le rend pas plus sympathique pour autant, au moins on commence à comprendre l’importance qu’il a pour les Emperor’s Children.

 


 

The Shel’tain Affair de Jude Reid

Révélation

0 : Avant-Propos

Comme tous les ans avant noël, la Black Library sort quelques nouvelles et cette année encore (2022) on a droit à deux nouvelles Hérésie d’Horus. Et voici la deuxième écrite pas Jude Reid.

 

1 : L’histoire du livre

Amendera Kendel a été envoyé enquêter sur une famille noble de Terra, mais son enquête n’a rien donné et elle est sur le chemin du retour.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

Amendera Kendel vient de survivre à un attentat. Elle était venue enquêter sur le grand-duc Ceithtyr Shel’tain et n’avait rien trouvé, mais sur le chemin du retour, le conducteur de la voiture avait essayé vainement de la tuer et la mort de l’assassin avait déclenché une bombe qui avait failli finir le travail.

 

Plutôt mécontente de la tournure des événements, Kendel décide de retourner dans le domaine du Duc pour avoir une petite explication.

Mais alors qu’elle s’introduit dans le domaine, elle se rend compte que sa survie a été remarquée et que tout le personnel du Duc est en alerte.

Après avoir tué un garde et piraté le système de communication, elle découvre le petit secret du Duc.

 

Il se livre à des expériences génétiques interdites dans le sous-sol de sa demeure, et il a créé des psykers qui lui permettent de prédire l’avenir ce qui lui a permis d’affermir la position de sa famille et d’augmenter ses richesses.

 

Après avoir découvert ou étaient retenus les psykers, et alors que la plus jeune d’entre eux est en train de lui raconter toute l’histoire, le Duc arrive avec sa garde et un combat s’engage.

 

Vite terminé avec l’intervention des psykers qui décident de se venger des mauvais traitements subis en faisant exploser la tête du Duc.

 

Kendel n’est pas vraiment sûre d’avoir réussi sa mission mais va quand même faire son rapport à Malcador.

 

4 : Conclusion :

Jude Reid est une nouvelle venue à la Black Library, mais elle a déjà écrit beaucoup de romans d’horreur ou policiers et ça se ressent dans cette nouvelle, qui est plus une enquête qu’une nouvelle d’action comme on en trouve beaucoup en cette fin d’Hérésie.

 

Le seul petit bémol que j’aurais, c’est que contrairement aux nouvelles sur Eidolon où chaque auteur essaie de faire le lien avec la nouvelle précédente, dans le cas des nouvelles sur Amendera Kendel, il n’y a aucun lien entre elles.

 

 

The Fields of abundance de David Annandale

Révélation

0 : Avant-Propos

Comme tous les ans avant noël, la Black Library sort quelques nouvelles et cette année encore (2022) on a droit a deux nouvelles Hérésie d’Horus. Et voici la première écrite par David Annandale.

 

1 : L’histoire du livre

Alors que la Death Guard se prépare à partir pour Terra, un groupe commandé par le premier capitaine Typhon se voit donner l’ordre de piller et de raser Iapsis.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

Iapsis était un monde riche en ressources et industries, il était resté fidèle à l’Imperium et se trouvait sur la route de la Death Guard. Son gouvernement avait prévu d’être attaqué et s’y était préparé.

Mais on ne peut pas se préparer à l’assaut d’une légion Space Marines et encore moins de la Death Guard. Les défenses avaient cédé dès le premier jour et une semaine plus tard la planète finissait d’agoniser sous les bombes toxiques…

 

La destruction était totale et il ne restait plus rien, c’était ce qu’avait ordonné Mortarion.

Typhon, depuis sa récente conversion à Nurgle,  avait une autre vision de la destruction, il pensait  que la destruction devait se faire dans la douleur, la misère et la maladie et laisser place à l’évolution et la vie, corrompue par Nurgle bien sûr.

 

Il décide donc de commencer à convertir à son point de vue la légion, en commençant par le sergent Nevak qui a si bien nettoyé la capitale.

 

3 : Conclusion :

Avec l’arrivée du Siège de Terra et la fin de la série Hérésie d’Horus, on aurait pu penser que les nouveaux récits courts (nouvelle nouvelle ça faisait redondant) se porteraient peut-être sur des événements qui se déroulent pendant le Siège, ou au moins sur la fin de l’histoire de certains personnages laissés en suspens au cours des années.

 

Et bien même pas. David Annandale nous livre une nouvelle sans grand intérêt sur Typhon qui une fois de plus n’écoute pas son primarque et essaie de convertir un légionnaire à sa cause.

 

Le seul intérêt qu’on pourrait à la limite trouver à ce récit, c’est qu’il est sorti juste avant la réédition du roman sang Cadian d’Aaron Dembsky Bowden dans lequel Typhus vient chercher un sergent/démon qui est coincé sur une planète impériale depuis 10 000 ans… (et encore c’est seulement si vous avez lu toute la Black Library pour trouver des coïncidences…)

 

 

Bonsoir a tous vous trouverez si dessus les trois dernieres nouvelles de l'Hérésie d'Horus que je n'avais pas encore chroniqué. Mais ce n'est pas finit^^.

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Audio Book Horus Heresy

 

 

0 : Avant-Propos

La série de livre sur l’hérésie d’Horus touche à sa fin, il ne reste officiellement plus que deux livres en attente : la fin et la mort tome 2 et le roman primarque sur Horus.

 

La série a commencé il y a maintenant 17 ans et j’ai réussi à chroniquer l’intégralité des œuvres de la série sauf les audio books.

 

J’ai eu la chance ces derniers mois de réunir les scripts de dix des onze audio books qui n’ont jamais été publiés en nouvelles et je vais donc me faire un plaisir de les chroniquer afin de boucler la boucle.

 

1 : Audio books de la série Hérésie d’Horus :

Blackshield 1 the false war de Josh Reynolds

Révélation

0 : Avant-Propos

Un peu moins d’un an après la sortie de la nouvelle Blackshield de Chris Wraight, Josh Reynolds nous livre le premier audio book d’une trilogie consacrée à ces guerriers qui ont choisi de prendre leur propre voie dans cette guerre fratricide qu’est l’hérésie d’Horus.


0.5 Blackshield:

Les Blackshield sont des Space Marines qui ont renoncé à leur légion et à leur allégeance. On en retrouve les premières traces pendant l’Hérésie d’Horus avec des Space Marines qui choisissent un camp différent de celui de leur légion ou qui décident tout simplement de se battre pour leur propre compte.

Même si on en parle moins, il semble que les premiers Blackshields sont apparus bien avant le début de l’hérésie d’Horus.

 

1 : L’histoire du livre

Les Blackshield sont une tâche sur l’honneur de toutes les légions, avant que n’éclate l’hérésie d’Horus certains légionnaires avaient choisi de rompre les liens avec leur légion. Mais en ces temps de guerre combien de temps un groupe de rebelle peut-il survivre sans allégeance ?

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

Le Consistoire Vodien, organe dirigeant du monde forge de Xana a décidé de prendre son indépendance vis-à-vis de Terra. Le négociateur envoyé par Dorn a été congédié et la flotte impériale amenée par un croiseur de classe Gloriana est en train d’attaquer le système.

 

Même si la flotte impériale était contenue à l’abord du système, le Consistoire avait bien conscience qu’il ne pourrait pas combattre l’Imperium indéfiniment et qu’une fois l’hérésie d’Horus finie, l’Imperium reviendrait en force demander des comptes.

 

C’est pourquoi des négociations était engagées entre Gilim Raijan, le représentant du consistoire, et Unvacar Noon, l’émissaire d’Horus.

 

Le Consistoire avait bien conscience qu’il ne pourrait résister seul contre l’Imperium et des négociations était en cours, d’ailleurs le premier échange de cadeaux devait avoir lieu alors que la bataille faisait encore rage.

 

Horus avait envoyé Raxhal Koraddon pour apporter son « cadeau » et récupérer les armes promises par Xana.

 

Mais ce n’est pas Raxhal qui se présente à Raijan, le vaisseau envoyé par Horus a été intercepté par Endryd Haar et sa bande de Blackshields, ce dernier a l’intention de voler les armes et de profiter de la confusion pour s’enfuir en faisant le plus de dégâts possible.

 

Tout ne se passe pas comme prévu et il s’avère qu’Unvacar Noon a lui aussi été tué avant d’arriver et remplacé par un assassin au service du Sigilite. Ce dernier propose une alliance à Haar leur permettant d’accomplir leurs missions respectives.

 

Endryd Haar décide d’accepter l’offre mais à ce moment-là, le cuirassé Dark Sovereign de la légion des Dark Angels surgit en orbite et commence le bombardement de la planète suivi d’un débarquement orbital.

 

Au milieu de tout ce désordre, les hommes d’Endryd Haar, après avoir aidés l’assassin impérial,réussissent à prendre la fuite avec l’Ordinatus Ulator Ashurax.

 

3 : l’incident de Xana :

Révélation

Note pour cette partie, je suis allé  chercher des infos dans le Black Book 6 de l’hérésie d’Horus pour compléter ce que nous apprend l’histoire.

 

Xana est un monde forge qui payait son tribut à Terra comme les mondes forges voisins de Sarum et Cyclothrathe. Avec l’Hérésie d’Horus, les dirigeants de ce monde forge ont vu une opportunité de s’affranchir des dogmes et de la dîme imposée par Terra.

Horus ne leur demandait rien à part des armes et, en échange, ils étaient libres de faire à peu près tout ce qu’ils voulaient.

 

Mais Malcador ne pouvait pas laisser Xana se rallier à Horus. Enfouies au plus profond de ses arsenaux, il existait sur Xana des armes bien trop puissantes pour être laissées aux mains d’Horus.

Une opération a donc été organisée pour ramener le monde forge dans le droit chemin. Une attaque de diversion devait distraire les défenses extérieures pendant qu’un assassin infiltré devait se débarrasser des envoyés d’Horus pour montrer au dirigeant séparatiste qu’on n’échappe pas à l’Imperium.

 

Les choses ont commencé à mal tourner quand les Blackshields d’Endryd Haar ont pris la place des envoyés d’Horus et ont décidé de détourner la première cargaison d’arme envoyée en cadeau au maître de guerre.

 

Mais même à ce moment, l’assassin de Malcador pensait pouvoir accomplir sa mission. En laissant les trois Ordinatus aux mains de Haar en échange de son aide pour ouvrir les entrepôts souterrains de Xana et les piller pour Terra.

 

Seulement deux choses vont se produire à ce moment-là . Tout d'abord, l’arrivée inattendue du croiseur Dark Sovereign des Dark Angels qui commence un bombardement orbital avant de débarquer une force combinée des légions brisées et des Dark Angels. Et ensuite, l’ouverture des entrepôts d’armes qui va libérer Anacharis Scoria qui était enfermé en stase depuis la fin du xenocide rangdan pour hérésie.

 

Finalement la libération et la prise de contrôle de Scoria va transformer Xana en Hell Forge (monde forge voué aux dieux du chaos).

 

4 : le pacte entre Horus et Xana :
 

Révélation

Xana devait remettre à l’émissaire d’Horus dix cargos remplis d’armes plus trois Ordinatus de classe Ulator dénommés Mithrax, Nepothax et Ashurax.
En échange, Horus remettait les carcasses de dizaine de vaisseaux de combats et les cadavres de plusieurs milliers de Space Marines provenant des toutes les légions récupérés sur les champs de bataille d'Istvaan, de Momed et d'Autosarat.
Mais l’intervention d’Haar a fait capoter l’échange.

 

5 : Conclusion :

En se basant sur le Black Book 6 : rétribution de l’Hérésie d’Horus édité par forge word, Josh Reynolds a écrit un très bon premier volet des aventures d’Endryd Haar. Avec des personnages intéressants et plusieurs rebondissements, il a réussi à lancer un arc narratif sur les Blackshields qui jusque-là n’avaient pas vraiment été abordé par la Black Library, à voir si la suite reste aussi intéressante.
 

J’aurais pu faire la biographie d’Endryd Haar et de son second Erud Vahn mais ça attendra la fin de la trilogie.

 

Black shields 2 the Red fief de Josh Reynolds

Révélation

0 : Avant-Propos

Un peu moins d’un an après le premier volet des aventure d’Endryd Haar, Josh Reynolds remet le couvert avec Red Fief. Cette aventure se déroule juste après que notre groupe de Blackshield a quitté Xana.

 

1 : L’histoire du livre

Après le désastreux raid sur Xana, Endryd Haar cherche un moyen de réapprovisionner sa bande de guerriers pour pouvoir repartir en guerre contre Horus.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

Endryd Haar a réussi à fuir Xana à bord du Ruination (anciennement Cicatrix Tyrannis avant d’être capturé). Alors qu’il est en quête de réapprovisionnement, il est contacté par Malcador en personne qui lui rappelle ses anciens serments et lui dit qu’il l’attendra sur Beta Garnon si Haar décide de reprendre son service auprès de l’Empereur.

 

Mais pour le moment d’autres affaires plus urgentes occupent l’esprit de Haar.

Son équipage a capté un appel à l’aide de la garnison de la XIIème légion en poste sur la planète Duat.

Il connaît bien cette planète et il connaît aussi le chef de la garnison, l’apothicaire Kalibos, le seul véritable ami qui lui restait au temps où la légion a été réunie avec Angron.

 

Haar avait un doute sur ce qu’il allait faire en arrivant sur la planète, soit s’installer et en faire le fief de son armée ou alors convaincre son ami de venir avec lui et de piller les ressources avant de partir combattre Horus.

 

Les événements vont forcer sa décision. Quand il arrive dans le système, une petite flotte d’Iron Hands est en train d’approcher de la planète en détruisant méticuleusement les défenses. Ils ne se précipitent pas parce qu’ils pensent qu’il s’agit d’un piège, aucun monde de recrutement ne peut être aussi peu défendu. (C’est mal connaître la XIIème légion^^).

 

Et au moment où il descend sur la planète, une flotte de la XIIème légion arrive et s’apprête à les attaquer.

 

Une fois au sol, Endryd Haar se rend compte que son « ami » n’est plus lui-même depuis qu’on lui a implanté les clous de boucher. Il est devenu fou et a fait des expériences atroces sur les nouvelles recrues. Haar se rend compte qu’il n’y a plus d’espoir pour son ami et est obligé de le tuer avant de prendre la fuite avec tout le ravitaillement que son équipage a pu voler sur la planète.

 

De retour sur son vaisseau il se décide à recontacter Malcador pour lui dire qu’il accepte de le rencontrer sur Beta Garnon.

 

3 : Duat et le recrutement de la XIIème légion :

Révélation

La XIIème légion a deux sortes de monde de recrutement, il y a un monde principal (qui n’est pas nommé) où sont recruté les futurs cadres de la légion et plusieurs dizaines de mondes mineurs ou sont recrutés de la chair à canon, des soldats à peine formés et tout juste bons à porter une arme et à foncer dans le tas.
Duat fait partie de ces mondes mais Kalibos, dans sa folie, a essayé de créer des soldats plus rapidement et a fini par créer des monstres.

 

4 : Conclusion :

Un peu moins grandiose que la première mission, cette histoire est l’occasion pour Josh Reynolds de nous en apprendre un peu plus sur Endryd Haar et Erud Vahn. Et d’expliquer aussi à quel moment Haar décide de rejoindre le camp impérial pour la bataille finale.

 

Blackshields 3 The Broken Chain de Josh Reynolds


 

Révélation

0 : Avant-Propos

Nous voici donc au chapitre final de cette trilogie d’audio books avec ce troisième volume qui sort deux ans après le premier et juste avant le départ de Josh Reynolds de la Black Library (ce qui explique sûrement pourquoi ces trois audio books de plus d’une heure restent à l’heure actuelle les seuls de l’hérésie d’Horus à ne pas avoir connu une sortie en nouvelle papier).

 

1 : L’histoire du livre

Traqué par les Son of Horus et trahi par son second, Endryd Haar va devoir faire preuve de subtilité s’il veut pouvoir continuer sa guerre contre Horus.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

Cela devait bien finir par arriver, à force de tirer sur la corde avec ses subordonnés, Endryd Haar a fini par se faire trahir par Erud Vahn et livrer aux chasseurs qu’Horus avait envoyés.

 

Depuis des années, les Blackshields posent des soucis d’approvisionnement aux troupes d’Horus mais le souci principal vient du groupe dirigé par Haar, les attaques qu’il effectue laisse penser qu’il cherche juste à vivre de rapines et de pillages mais chaque attaque frappe des objectifs bien trop ambitieux pour une bande de mercenaires.

 

Là où les bandes de Blackshields volent des armes et des munitions, Haar lui vole des tueurs de titans et de planètes.

Mais ces dépravations touchent à leur fin, Dargor Gamos, capitaine des Son of Horus, va pouvoir livrer Endryd et son équipage à Horus et se couvrir de gloire.

 

Ou plutôt, le plan d’Endryd Haar a encore fonctionné et en faisant croire à sa capture a permis d’infiltrer le vaisseau des Sons of Horus et de mettre fin à la traque en les prenant par surprise.

 

Après avoir retrouvé sa liberté et capturé l’équipage du vaisseau ennemi, Haar fait route vers Beta Garnon pour remettre les informations en s///a possession au Sigilite et ensuite faire route vers Terra pour être présent lors du siège.

 

3 : Les petites apocalypses :

Révélation

Le groupe de Blackshields d’Endryd Haar a capturé un arsenal à faire envie aux Dark Angels : plusieurs armes interdites datant de la guerre de la longue nuit et des dizaines d’armes capables de détruire un Titan ou une cité. S’il a remis la plupart de ces armes au Sigilite, il a gardé celles qui ne lui ont pas été demandées dans le but de s’en servir si besoin contre le maître de guerre.

 

4 : Erud Vahn :

Révélation

C’est un Techmarine de la légion de la Death Guard, un des principaux Tyran des forges de la légion même. Il était sur Mars au moment de la trahison d’Horus et il a été sauvé par Endryd Haar.

Il est resté nostalgique du temps des légions et il pense toujours que les liens entre guerriers sont plus forts que le reste.

Il est un peu l’âme d’Endryd Haar, il lui rappelle pourquoi ils se battent. Il est la dernière part d’humanité qui retient Haar au bord de la folie.

 

5 : Endryd Haar :

Révélation

J’ai connu Endryd Haar en lisant Saturnine, l’anglais n’étant pas ma langue de prédilection j’ai mis du temps à écouter les audio books. Déjà, dans Saturnine il jouait un rôle à part mais je n’aurais jamais imaginé qu’il était si spécial.

 

Endryd Haar était préteur de la XIIème légion avant de devenir un Blackshield. Quand la légion a décidé de se faire implanter les crocs de boucher pour faire honneur à leur primarque, Haar ne l’a pas fait, il était déjà bien assez instable et violent avant cela.

D’ailleurs, il était bien trop grand et bien trop rapide même pour un astarte…

 

En fait, Endryd Haar était déjà au service de l’Empereur bien avant que ne soit créées les légions astartes, il faisait partie d’une autre légion à l’époque et il en a gardé le tatouage du raptor Imperialis…

 

Endryd Haar était un guerrier Tonnerre, avant de devenir un astarte, il a fait partie des premiers War Hounds. Quand la légion a été réunie avec Angron, Malcador a fait détacher plusieurs éléments des War Hounds dont Haar pour les utiliser lors de missions spéciales.

Quand Horus a déclaré sa trahison et qu’Angron l’a suivi, Haar a été emprisonné à Khangba Marwu mais il a réussi à s’échapper en tuant un custode avec sa propre arme et en tuant plus d’une centaine de gardes (dont certains était des Space Marines).

 

Après son évasion, il a juré de tuer le maître de guerre et il a réuni autour de lui une bande de Blackshields nommés les crocs de l’Empereur.

 

Il finira par affronter son destin sur Terra pendant le siège mais cela est une autre histoire.

 

6 : Crysos Morturg :

Révélation

J’en parle ici même si on l 'a  à peine croisé et qu’il est plus présent dans la nouvelle de Chris Wraight. C’est un psyker et ancien membre de la Death Guard qui va survivre à l’Hérésie d’Horus et diriger après la guerre la 108eme compagnie libre qui sera affectée aux astres Goule.J’en parle ici parce que dans le Black Book 6 il est dit qu’il a présenté son épée à l’Empereur en personne.

Six ans après la sortie de cette nouvelle, Steve Parker a écrit un livre sur la Deathwatch dans lequel un Space Marine Death Spectre parle du premier maître de son chapitre qui aurait présenté son épée à l’Empereur… Les Death Spectres sont localisés dans les astres Goule.

 

7 : Conclusion :

Peut-être le moins bon des trois audio books de cette série, mais il fallait bien finir l’histoire. Même si l’intrigue est intéressante, il n’y a presque pas d’action et tout se passe lors de deux huis clos entre d’une part Erud Vahn et Dargor Gamos et d’autre part, Endryd Haar et son interrogateur. Ce qui fait que le résumé est plutôt réduit. Mais l’audio book est plutôt intéressant.

Si vous voulez la suite des aventures de nos Blackshields favoris il faudra attendre Saturnine de la série Siège de Terra.


 

Hubris of Monarchia de Andy Smillies

Révélation

0 : Avant-Propos

Andy Smillies, grand spécialiste des Blood Angels et surtout des Flesh Tearers, qui se retrouve à écrire un audio book sur les Ultramarines ? choix aussi étrange que le titre de l’audio book d’ailleurs.

 

1 : L’histoire du livre

Le capitaine Alcaeus avait été envoyé en éclaireur dans l’Empire ork de Ghaslakh pendant que le reste des troupes se réunissait à Calth, mais quelque chose ne tournait pas rond.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

Cela faisait quarante-sept jours que le capitaine Alcaeus patrouillait dans la zone soi-disant occupée par l’empire ork, quarante-sept jours à chercher l’ennemi et à ne rien trouver.

C’était devenu une obsession pour lui, après avoir vaincu plusieurs garnisons orks, il commençait à se dire qu’il pourrait détruire la menace ork avec sa seule compagnie et devenir un des héros de la légion.

 

Et effectivement, il finira par débusquer le big boss ork Ghaslakh et  le tuer.

Mais son triomphe sera de courte durée, quelques heures après avoir triomphé du big boss, un vaisseau des Word Bearers entre dans le système et détruit le vaisseau qui aurait dû les évacuer de la planète.

La capitaine Word Bearers vient lui annoncer que Calth a été détruite et qu’il restera coincé sur cette planète jusqu’à la fin de ses jours…

 

3 : L’empire ork de Ghaslakh

Révélation

A la fin de la grande croisade, quand Horus a ordonné aux Ultramarines et aux Word Bearers de se réunir à Calth en vue d’aller détruire l’empire ork de Ghaslakh, beaucoup ont douté de la réalité de la mission. Guilliman n’aurait jamais permis à un empire xenos de se développer aux frontières des cinq cent mondes d’Ultramar.

Mais a cette époque, il n’était pas encore question d’hérésie et les sceptiques ont pensé qu’Horus faisait ça pour réconcilier les deux les légions en froid depuis Monarchia…

 

De fait, il y avait bien un empire ork à proximité de Sotha et de Calth mais c’était un empire mineur qui ne représentait aucune menace réelle. D’ailleurs, il était tellement mineur que les Word Bearers ont envoyé un des leurs pour utiliser les pouvoir du chaos et booster le big boss ork (on le voit au cours de l’histoire avec les orks regroupés par 7/6/8/9 (les chiffres sacrés des dieux du chaos) prier pour renforcer leur boss.

 

4 : Conclusion :

Autant le dire tout de suite, cette audio book n’apporte rien du tout à l’histoire de l’hérésie d’Horus. J’aurais tendance à dire qu’on pourrait se passer de ce genre d’histoires qui au fond ne servent à rien.

Mais en fin de compte, je la placerais avec les quelques autres nouvelles (trois ou quatre je ne sais plus bien) qui montrent un coté de la guerre qu’on voit rarement dans les romans.

En général, on nous parle de héros qui changent le cours des événements. Ici c’est tout le contraire, le héros a beau avoir fait de son mieux il va avoir une mort stupide et inutile.

 

 

Nightfane de Nick Kyme

Révélation

0 : Avant-Propos

Nick Kyme continue les aventures de son ultramarine favori à savoir Aeonid Thiel. Nick Kyme n’est pas mon auteur favori mais on va voir ce que nous réserve cet audio book.

 

1 : L’histoire du livre

Après avoir découvert que l’ennemi était toujours actif dans les Cinq cents mondes d’Ultramar, le sergent Thiel continue ses investigations toujours accompagné de ses « marqués de rouge » et de quelques nouvelles recrues.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

Alors qu’il remonte la piste qu’il a trouvée dans la station d’écoute (lors de la nouvelle précédente), Thiel se dirige vers une plate-forme d’exploitation de prométhéum qui ne donne plus signe de vie.
Au moment où le Thunder Hawk de l’escouade arrive pour se poser, il est abattu par les défenses de la base. Laissant le Techmarine de l’escouade réparer l’appareil, Thiel ordonne d’amener les blessés à l’infirmerie pendant que les survivants vont explorer la base.

 

Thiel et qes hommes ne trouvent que peu d’indiceq dans la base, mais paradoxalement ils avaient amené la réponse avec eux. En effet, l’un des blessés meurt de façon inexpliquée et l’apothicaire du groupe décide de faire une autopsie. Il va découvrir des rune colchisiennes gravées sur ses os (c’est la planète d’origine des Word Bearers) et quand il prononce les runes, l’autre marine blessé se réveille, détruit l’infirmerie et part dévaster la station.

 

Après avoir réussi à le tuer, il devient évident que les Ultramarines ont été infiltrés par l’ennemi et que cette infiltration provient de la planète Iax (centre médical pour les survivants de Calth et camp d’entraînement pour les nouvelles recrues), planète d’origine des deux traîtres infiltrés dans l’escouade de Thiel.

Voila donc notre escouade partie vers une nouvelle enquête.

 

3 : Note chronologique :

Révélation

L’histoire de Thiel se déroule en 4 parties : stratagème, la marque d’infamie, marqués de rouge et Nightfane.

 

4 : Conclusion :

Quatre ans après la sortie de cet audio book et comme il n’y a pas eu de suite, on peut penser que cela marque la fin des aventures d’Aeonid Thiel (enfin pour ce qui est de l’hérésie d’Horus, il fera une apparition bien plus tard quand Guilliman trouvera la mort contre Fulgrim).

Pour les gens ayant suivi les aventures de Thiel jusqu’ici, cette histoire n’apporte pas de surprise, le doute laissé sur l’identité réelle de l’ennemi, Alpha Légion ou Word Bearers, est vite balayé avec l’utilisation d’invocation démoniaque qui, à l’époque, n’est pas utilisée par l’Alpha Légion.

La seule interrogation est de savoir si le capitaine Likane qui s’est opposé à la mission de Thiel dans « marqués de rouge » est un infiltré ou pas….

 

2 : Audio books de la série primarque :

Malcador First Lord of Imperium de Laurie Goulding

Révélation

0 : Avant-Propos

La premier audio book devant lancer les séries de livres sur les primarques est assez surprenant parce que justement il ne va pas parler de primarque.

C’est un petit audio book d’une vingtaine de minutes.

 

1 : L’histoire du livre

La bataille de Beta Garnon a été perdue et les forces impériales attendent l’arrivée de la flotte d’Horus dans le système Sol. Malcador, bien que très occupé par son travail, tient quand même à être là pour partager les derniers moments de Sibel Niasta, son astropathe personnel.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

Alors que Malcador rentre à ses appartements après une longue journée de travail, son assistant personnel vient le prévenir que l’agonie de Sibel Niasta touche à sa fin et qu’elle ne passera sûrement pas la nuit.

 

Malcador se précipite au chevet de son astropathe pour la soutenir dans ces moments difficiles.

Sibel est méfiante sur la présence de Malcador, elle en sait beaucoup, elle connaît beaucoup de secrets et elle pense que Malcador est venu pour s’assurer que son âme soit détruite avant que les démons du Warp ne puissent en extraire ses secrets.

 

Mais Malcador la rassure en lui disant que l’Empereur veillera à ce qu’il ne lui arrive rien. Et comme marque de confiance il commence à se confier à elle et à lui raconter ses secrets…

 

De plus en plus de secrets jusqu’à sa mort…

 

Et Malcador pleure, il est en colère contre l’empereur, ça n’aurait pas dû se passer comme ça. Il doit mentir à ses proches sur leur lit de mort et même si lui est immortel ça lui brise le cœur à chaque fois.

 

3 : Révélation :

Révélation

Malcador a 6718 ans 241 jours 11 heures 8 minutes et 56 secondes. Il est le dernier des Sigilites, un ordre secret qui a été créé pour garder une trace de tout ce qui a été, pour se souvenir et préserver le passé dans le but d’améliorer l’avenir.

 

L’aigle impérial à deux têtes : celles-ci représentent plusieurs choses. La gloire de l’imperium, l’union de Mars et de Terra et l'aigle aveugle aux horreurs du passé et regardant vers l’avenir.

 

L’Empereur : la cécité n’est pas un manque de vue, l’Empereur ne s’attarde pas sur le passé et regarde toujours vers l’avenir c’est pour ça qu’il a besoin du Sigilite, il ne se souvient pas forcément des leçons du passé.

 

L’Ultime mensonge : L’Imperium n’est pas pour les Post-humains, mais pour l’humanité. L’empereur a toujours prévu de se débarrasser des Space Marines, comme il s’est débarrassé des légions tonnerre, seulement il avait besoin de Space Marine plus forts et résistants pour la conquête de l’univers. Malcador et lui ont donc semé les graines de la discorde entre les primarques pour qu’ils finissent par se battre entre eux. Tout a toujours été prévu et tout est sous contrôle.

Mais c’est un mensonge, comme c’est un mensonge que l’empereur protégera son âme… Malcador se livre à de la désinformation en espèrant troubler les certitudes des dieux …

 

4 : Conclusion :

Pour vingt petites minutes d’histoire, il y a pas mal de révélations. Laurie Goulding a fait du bon boulot en nous montrant la face obscure de Malcador. D’ailleurs, il est assez drôle de voir que la plupart des gens ne retiennent que la partie où Malcador ment et oublie de dire qu’il a menti…

 

Perturabo : Stone and Iron de Robbie MacNiven

Révélation

0 : Avant-Propos

Seule contribution de Robbie MacNiven à l’Hérésie d’Horus, ce deuxième audio book de la série primarque va nous parler de Perturabo.

 

1 : L’histoire du livre

Le 33eme grand bataillon des Iron Warriors ayant été partiellement anéanti après le massacre de Parigax, Perturabo en personne supervise le premier déploiement des nouvelles recrues et de leurs nouveaux officiers.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

Les Iron Warriors viennent au secours d’une garnison Imperial Fist assiégée par les Orks.
C’est le premier déploiement du 33eme grand bataillon depuis qu’il a été reformé et Perturabo supervise en personne les opérations pour évaluer les nouveaux officiers.

 

La première partie de l’assaut se passe comme prévu même si certains officiers font du zèle et subissent plus de perte que prévu.
Mais avant de lancer la seconde partie des opérations, Perturabo demande à chaque officier ce qu’il pense de la situation…

Pendant ce temps, les troupes Imperial Fists continuent de défendre leur position en se demandant pourquoi les Iron Warriors ont fait une pause…

Apres un peu plus de trois heures à observer les combats, Perturabo, déçu des commentaires et des décisions de ses capitaines, donne l’ordre d’en finir avec les Orks.
 

L’attaque des Iron Warriors est fulgurante et la bataille est vite gagnée.
 

Au capitaine Imperial Fist qui se plaint de la lenteur de la contre-attaque, Perturabo répond que les Imperial Fists sont des guerriers revêtus de pierre, mais que les Iron Warriors sont de fer, à l’intérieur comme à l’extérieur.

 

3 : Conclusion :

En un peu moins de trente minutes, MacNiven nous permet de cerner un peu mieux Perturabo. Je trouve qu’il fait plus avec cet audio book que ce qu’on a pu voir dans d’autres romans beaucoup plus longs.
Perturabo met à l’épreuve qes hommes et ne tolère aucune erreur ni aucun manquement. Les pertes ne sont pas un souci pour lui du moment qu’il y a une raison valable. Il va rétrograder un capitaine qui a fait du zèle mais dans le même temps le surplus de pertes causé par l’attente au milieu de la bataille est acceptable parce que ses officiers vont en tirer une leçon.

 

Sans apporter de grande nouveauté, cet audio book fait le travail demandé dans la série primarque.

 

Konrad Curze: A lesson in Darkness de Ian St. Martin

Révélation

0 : Avant-Propos

Ian Saint-Martin qui n’avait jusque-là écrit que sur Angron pendant l’Hérésie d’Horus nous livre ici un petit audio book d’une vingtaine de minutes sur Konrad Curze.

 

1 : L’histoire du livre

L’itérateur Tashius Galan fait son rapport sur la mise en conformité de 85-40, et bien que la planète ait été pacifiée, il pense que c’est un échec.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

85-40 ou plutôt Piameni comme elle était nommée par ses habitants était une planète qui ressemblait à la vieille Terra, celle d’avant les guerres qui l’avait ravagée.

Elle avait tant bien que mal survécu à la longue nuit mais alors que la nuit finissait, les Drukhari était arrivés et avaient mis la planète en esclavage.

Après une longue révolte et un énorme bain de sang, Piameni avait réussi à se débarrasser des Xenos et une période de paix et de prospérité avait alors commencé.

 

C’est à cette époque que sont arrivés les vaisseaux de la grande croisade et, avec eux, les rêves d’unification de l’humanité. Mais Piameni ne pouvait se résoudre à perdre sa liberté si chèrement acquise.

Alors les émissaires sont partis et les Night Lords sont arrivés…

 

Konrad Curze avait été retrouvé depuis peu mais avait déjà repris en main sa légion, même si certains avaient encore du mal avec la façon de faire la guerre de leur primarque, cela n’avait pas trop changé leur approche.

 

Alors que le massacre de la flotte de défense de Piameni prenait fin, Curze a ordonné de réunir tous les survivant dans les baies de largage des vaisseaux et d’entrer dans l’atmosphère de la planète capitale pour leur renvoyer les survivants directement dessus.

 

Curze, assez content de l’effet psychologique créé par cette démonstration de cruauté, a ordonné que tout soit enregistré et que les images soient envoyées en même temps que l’appel à l’aide de la planète pour que tous sachent ce qui arrive si on s’oppose à l’Imperium.

 

Pour que tout le monde comprenne bien le message, il a ordonné de réunir tous les survivants de la planète pour une deuxième démonstration.

 

3 : Konrad Curze :

Révélation

Il se délecte de la peur et de la crainte qu’il insuffle à l’ennemi et il apprend au capitaine Nivalus à faire la guerre. Même si Nivalus pense que c’est un meurtre et pas une guerre, Konrad Curze lui fait remarquer que l’Empereur a décidé de l’envoyer lui et pas un autre primarque. Il sait comment il est, ils savent tous comment il fait la guerre. Il est une arme, une arme cruelle mais une arme utile et il ne compte pas changer.

 

4 : Conclusion :

Encore une fois, c’est un audio book qui va directement à l’essentiel et qui nous présente très bien Konrad Curze. Encore une fois, un audio book qui va à l’essentiel et qui fait bien le boulot.

 

Lorgar Aurelian The revelation of the word de David Annandale

Révélation

0 : Avant-Propos

David Annandale est une des chevilles ouvrières de la Black Library depuis plus de  dix ans. C’est un contributeur important de l’hérésie d’Horus et de la série primarque (trois romans à ce jour). Il s’attaque cette fois-ci à un primarque qu’il n’avait encore jamais abordé.

 

1 : L’histoire du livre

Alors que la croisade des ombres fait des ravages dans les cinq cents mondes d’Ultramar, Lorgar fait une découverte surprenante.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

La croisade des Ombres s’est abattue sur les cinq cents mondes d’Ultramar et Lorgar a bien l’intention de tous les brûler en sacrifice aux dieux du chaos et aussi un peu pour venger la destruction de Monarchia.

 

Alors qu’il est en train de contempler la destruction de la planète Vansios, Lorgar est appelé par un de ses chapelains qui a fait une découverte pour le moins surprenante.

 

Partout sur la planète, la résistance avait été intense contre l’avancée des forces du chaos mais dans un petit village en périphérie de la capitale, la population s’était juste rassemblée au milieu de la place et avait attendu la mort venir sans montrer la moindre envie de combattre.

 

Après avoir interrogé les habitants (ou plutôt torturé c’est au choix) et fouillé le village, le chapelain Bal Tavor avait fini par découvrir une chapelle cachée où les habitants priaient l’Empereur Dieu…

 

Lorgar comprend que le livre qu’il a écrit des années plus tôt a donné lieu à la naissance d’un culte impérial grandissant.  Il comprend aussi qu’il doit éradiquer ce culte au plus vite, en petit nombre c’est une gêne mais si cette croyance venait à se repandre ça pourrait devenir une sérieuse menace…

 

3 : Lecto Divinitatus :

Révélation

Lorgar se rend compte que ce livre qu’il a écrit il y a longtemps avant de se vouer aux dieux sombres représente peut-être son plus grand triomphe et son plus grand échec.

Le culte impérial, s’il se répand, marquera la fin définitive du rêve de l’Empereur de voir l’humanité débarrassée du fléau de la croyance, mais en se répandant, la religion impériale va se confronter au culte du chaos et empêcher le rêve de Lorgar de voir un univers voué au chaos émerger de la guerre.

 

4 : Conclusion :

Souvent décrié, on oublie qu’il a commencé comme petite plume et rédacteur de background pour White Dwarf. C’est un employé modèle qui ne rechigne pas au travail demandé par la Black Library. Ces dernières années, on a pu voir qu’il était bien meilleur dans les romans d’Horreur qui ont l’air de mieux lui convenir (il a quelques romans Marvel à son actif aussi).

Malgré tout, je dois reconnaître que cette audio book de la série primarque est quand même le moins bon de la série. On n’apprend pas grand-chose de nouveau et surtout il se déroule à un moment déjà largement documenté dans la série principale de l’hérésie d’Horus.

 

 

Magnus the Red : Morningstar de Graham McNeill

Révélation

0 : Avant-Propos

Morningstar est un audio book un peu a part dans la série primarque. Il n’aborde pas un événement particulier de la vie de Magnus mais s’intègre dans la suite d’histoires qui a commencé avec le roman « Magnus le Rouge : Maître de Prospéro » et qui finira par un choix dans la salle du trône impérial.

 

1 : L’histoire du livre

Alors que Magnus s’apprête à partir pour Terra, il a bien conscience qu’il n’a pas la force de s’opposer à son père et décide donc d’aller chercher une arme qu’il avait promis de ne jamais utiliser...

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

Après avoir retrouvé la raison (et les fragments de son esprit), Magnus amène Ahriman dans une dernière mission avant de partir pour Terra.

Ils partent tous les deux pour les profondeurs de la pyramide de Tizca pour y chercher une arme cachée par  Magnus des années auparavant.

Ahriman est surpris parce qu’il n’a pas souvenir de ça…

 

Magnus se résout donc à lui révéler la vérité. Après les événements de Morningstar et le massacre des réfugiés humains, Magnus a effacé la mémoire de ses fils pour être le seul à porter le fardeau de ces événements.

Il a aussi essayé de préserver les âmes torturées des psykers qui avait été tués sur la planète en les amenant avec lui sur Prospéro pour les enlever à l’influence du démon Shaytan.

 

Dans les profondeurs de la pyramide de Tizca, il a créé un monde pour que ces esprits vivent en paix, mais quand les Space Wolves ont attaqué et que Magnus a transporté Tizca dans le Warp pour sauver ses fils, il a par la même occasion permis à Shaytan de retrouver les psykers.

 

Aujourd’hui, Magnus est venu corriger son erreur et transférer l’âme des psykers et le démon dans son livre pour pouvoir ensuite s’en servir d’arme contre l’Empereur.

 

3 : Révélation :

Révélation

On connaît enfin la fin de l’histoire de la planète Morningstar. Magnus avait effacé de la mémoire de ses fils le génocide qu’ils ont été obligés de commettre pour empêcher le démon de s’échapper. Et on retrouve encore une fois Magnus dans le rôle protecteur qu’il a pour les psykers en général et pour ses fils en particulier. Il a essayé de protéger l’esprit des psykers en les amenant sur Prospéro mais le démon Shaytan les a quand même retrouvés. Il a aussi essayé de préserver ses fils en leur effaçant la mémoire.

 

4 : Conclusion :

McNeill rajoute une pierre à l’édifice « Magnus » et continu à étoffer son histoire. Finalement, même si cet audio book n’est pas indispensable, il donne raison au démon qui avait dit à Magnus qu’il reviendrait et il montre que malgré toutes les précautions, le chaos finit toujours par trouver son chemin.

 

 

Illyrium de Darius Hinks (que je n’ai malheureusement pas trouvé).

 

3 : Conclusion :

C’est assez déconcertant de lire un script même en ayant le livre en fond sonore et je dois dire que la plupart des audio books sont de franches réussites.
Contrairement aux quelques versions françaises réalisées par Audible où une personne lit d’une voix monocorde le livre (une personne qui ne connaît pas le français d’ailleurs, si vous allez voir sur son site il explique qu’il peut lire plus d’une trentaine de langues sans forcément les comprendre^^), ici il y a plusieurs acteurs, un fond sonore et même parfois de la musique.

 

Au final, sans changer l’histoire, ces audio books sont très intéressants, surtout ceux de la série primarque qui, pour le coup, font ce que la série aurait dû faire, c’est-à-dire présenter un moment de la vie du primarque qui montre qui il est et qui définit une partie de son comportement.

Link to comment
Share on other sites

@Schattra 3 ans 2 mois et 23 jours, 34 auteurs et 295/296 œuvres couvertes, mais j'ai réussi au final 😛

 

Il y a Illyrium qui est introuvable étrangement... Si quelqu'un a un scripte ou peut me dire ou le trouver qu'il hésite pas.

Je dois dire que j'ai été agréablement surpris par la trilogie blackshield.... ça pourrait presque faire une bonne série en fait.

 

Il ne reste plus que deux romans, même si dans les années a venir je pense qu'on aura encore droit à des nouvelles de noël sur l'hérésie d’Horus mais une page se tourne sur ce triple poste :)

 

 

 

Bonne lecture a tous.

 

 

PS @gaspard est ce que tu as commencé a lire l'aube de feu et est ce que je peux te faire un petit spoil?^^

Edited by gilian
Link to comment
Share on other sites

 

il y a 49 minutes, gilian a dit :

commencé a lire l'aube de feu et est ce que je peux te faire un petit spoil?^^

Je n'ai rien lu de l'aube de feu et franchement je ne pense pas me lancer dedans avant plusieurs années.

Le seul livre que je possède en rapport avec l'aube de feu c'est celui sur le lion et c'est l'exception parce que le personnage m'intéresse, mais j'ai encore dans ma bibliothèque environ 60 livres que je n'ai pas lu du monde d'avant le retcon de la 13eme croisade et l'avènement d'aos. Je n'ai pas lu une seul ligne de fluff depuis la v7, qui est la dernière version que j'ai un peu suivie.

Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, gaspard a dit :

 

Je n'ai rien lu de l'aube de feu et franchement je ne pense pas me lancer dedans avant plusieurs années.

Le seul livre que je possède en rapport avec l'aube de feu c'est celui sur le lion et c'est l'exception parce que le personnage m'intéresse, mais j'ai encore dans ma bibliothèque environ 60 livres que je n'ai pas lu du monde d'avant le retcon de la 13eme croisade et l'avènement d'aos. Je n'ai pas lu une seul ligne de fluff depuis la v7, qui est la dernière version que j'ai un peu suivie.

 

Ok du coup a propos du personnage que tu n'aimes pas ....petit spoil sur l'aube de feu
 

Révélation

Les mains d'Abaddon essaie de mettre la main sur des artefact, au départ j'avais crue que c’était en rapport avec les arche fatidique mais en fait non ... il cherche les Athame d'Erebus 😛

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.